• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Interview : la vie privée de MELANIA (Trad. J.-R. Simon)

Interview : la vie privée de MELANIA (Trad. J.-R. Simon)

 

 - « Bonjour, je ne vous appellerai pas Melania, je sais que vous n’aimez pas cette fausse proximité qu’adore afficher les Américains. Comment dois-je vous appeler… Madame, Madame le Président, Madame la Présidente ??? »

 - Appelez-moi Muse, c’est mon nom de code !

 - « Muse comme Calliope, la poésie, l’éloquence… c’est tellement vrai, ces quelques mots que vous prononçâtes… que vous avez prononcé… avec vos lèvres charnues, lippues, brillantes comme des diamants, fascinantes comme celles qui scellent un destin, chaudes mais discrètes comme celles que l’on désire en secret au creux de la nuit, des lèvres jamais repues, jamais satisfaites, toujours désirables bien que lointaines, inaccessibles. »

 - Vous avez une question ?

 - « Bien sûr, veuillez m’excuser, mais je ne résiste que difficilement à m’abandonner à la poésie quand les circonstances s’y prêtent. Est-il plus difficile d’être mannequin ou Première Dame ? »

 - C’est un rôle de représentation dans les deux cas mais l’un est plus prégnant, plus accaparant que l’autre. Première Dame signifie qu’à aucun moment de la journée on ne peut relâcher son attention, être soi-même, il faut toujours simuler et encore simuler, le bonheur, la joie de vivre, le calme, la sérénité.

 - « Il faut également simuler la nuit ? »

 - Bien sûr, quelle question ! Vous ne connaissez pas le nombre de soirées auxquelles je dois me rendre en disant que l’une est toujours aussi belle, que l’autre est empli d’humour, que le troisième rajeunit de semaine en semaine.

 - Vous avez besoin de combien d’heures de sommeil ?

 - En fait je dors très peu, quatre ou cinq heures mais je précède le sommeil d’exercices de méditation : qui suis-je ? Que fais-je ? Ton surmoi te dicte-t-il ta conduite ? Oses-tu l’impossible ou te contentes-tu des insignifiances, des banalités du quotidien ?

 - « Donald… »

 - M. le Président, s’il vous plait !

 - « M. le Président dort-il à vos côtés ? »

 - Pour quel journal travaillez-vous, jeune homme ?

 - « Le New York Post… »

 - Ma secrétaire m’avait indiqué le New York Times, je me disais aussi que vous ne deviez pas être Paul Krugman. Que devient-il d’ailleurs ce brave économiste, il annonce toujours des catastrophes… Vous ne savez pas ! Qu’importe ! Eh bien, oui mon mari est à mes côtés lorsque je dors.

 - « Il ronfle ? »

 - Ça dépend. Si nous faisons deux ou trois fois l’amour avant de nous assoupir, il ne ronfle pas. Par contre, il rêve. Une fois il a même crié Ivana, Ivana… Pas avec le garde du corps…

 - « Veuillez m’excuser, mais l’aventure avec le garde du corps c’est Maria. »

 - Il rêvait, je vous dis.

 - « Et quelles sont les préférences de M. le Président, je veux dire les préférences intimes. »

 - Il aime tes steacks, les steacks géants, il adore ça.

 - « A-t-il vu les photos de vous dénudées dans notre journal ? Qu’en a-t-il pensé ? »

 - Oui, il les a vu, c’est par ce biais que nous nous sommes connus. Mais j’en ai d’autres de moi que vous ne connaissez certainement pas… Vous voulez les voir ?

 - « …. Mon Dieu, je savais des seins pareils pouvaient exister au moins dans les cieux, une poitrine aussi fière, je ne faisais que le soupçonner. Ce n’est plus Calliope, c’est Érato… la poésie encore mais aussi éros, l’érotisme, ravageur chez les hommes non préparés à un tel éblouissement. Si les filles de communistes sont toutes comme ça, je me demande ce qu’ils sont venus foutre en occident où la plupart des boudins sont ripolinés et botoxés jusqu’à la moelle. Mais vous… vous… vous… vous êtes d’un autre monde, celui de la beauté, des archanges, des voluptés infinies qui vous étourdissent et vous entraînent au plus profond des paradis artificiels. Non, ne dîtes rien, laissez moi rêver que je peux caresser au moins du regard votre corps… Excusez-moi, oui, Donald… M. le Président est à côté… vos formes, les radiations qui émanent de votre corps… Excusez-moi, qui émanent de votre personnalité. Grâce, grâce, je ne veux pas mourir sans avoir connu un de vos enchantements, sans avoir pu connaître ces félicités terrestres qui consolent de ne pas pouvoir atteindre ces extraordinaires voluptés que seuls les déesses peuvent prodiguer pour consoler les hommes de leur misérable présent. Oui Muse ! Oui Muse ! Je ne rêve que de pouvoir respirer votre haleine, caresser le velouté de votre peau, mordre ces chairs que je devine frémissantes, me perdre dans vos tourments, vous faire la vaisselle, le ménage, repeindre votre salon… Oui ! Car je suis bricoleur, tout je ferai tout pour rester à vos côtés, sans rien dire, sans rien faire, sans même respirer, baigné dans cette lumière qui émane de tout votre corps, et surtout de votre poitrine, de ces aréoles dressées pour dominer, pour rendre esclave tous les humains, toutes les choses, tout ce qui existe ou qui voudrait exister, qui ne pourrait exister que par elles, frôlées du regard, dressées par une caresse, vivantes, fantasques, les premières esquisses de l’entrée de l’éden, du jardin des délices, de cet oasis où je pourrai enfin étancher cette soif inextinguible. Dites à votre Pitbull de ne plus me mordre, vous me faites déjà tellement mal… Rex ! Au pied ! Vous permettez que je le tutoie ? Rex, tire-toi ou je te colle un coup de latte dans les noix ! Il comprend rien votre klebs, c’est pourtant pas un berger allemand. Rex, pas à la gorge… Ah !!! Ah !!! Je t’aime Melania… je ne veux pas mourir sans connaître ta chair, tes chaires, si chère, ma chère… Putain de chien à la con. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 27 janvier 12:16

    Elle est canon...j’espère que son « Parking » est gratuit.. ?


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 27 janvier 17:28

      @bob14
      Content si vous vous êtes amusé.


    • julius 1ER 27 janvier 18:08

      C’est un « Hymne à l’amour » ... mais il est vrai qu’il y a de quoi succomber !!!


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 27 janvier 19:41

        @julius 1ER
        À l’Amour, peut-être pas !


      • Mélanie, Mélusine, Muse de Breton. ARC ANE 17. 


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 janvier 11:18

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          « La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas »


        • Lire, la 13ème tribu d’ Arthur Koestler


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 janvier 11:20

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Hors sujet.


          • @Jacques-Robert SIMON


            J’ai la CLE. Ma lune est à l’opposé. 7 degrés en cancer,....

          • Sa lune est en cancer (comme aujourd’hui). Conjoint à Sirius. Elle est la Canicule ou Sirius. André Brton. Sirius et les DOG-ON du Honni soit qui MALI y pense.


            • Sa lune est en cancer (comme aujourd’hui). Conjointe à Sirius. Elle est la Canicule ou Sirius. André Breton. Sirius et les DOG-ON du Honni soit qui MALI y pense.


              • Erreur. Sa lune est à l’opposé,....en capricorne. FROIDE,......


                • Froide. 

                  Astrologie Chinoise :Chien de Métal

                  • Vous êtes scientifique et rationnellement peu pro-lifique,...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires