• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Invasion du VENEZUELA

Invasion du VENEZUELA

SIGNERA LA FIN DE L’EMPIRE ET LA HONTE DE SES ALLIÉS

Le Venezuela n’est pas que le Venezuela, il est également porteur de l’aspiration de tous les peuples de l’Amérique latine et des Caraïbes ainsi que de nombreux autres peuples d’à travers le monde. Le socialisme, humaniste, chrétien et anti-impérialiste, porteur d’une démocratie participative, faisant du peuple le maitre du pouvoir, rejoint les aspirations de la grande majorité de ces peuples. Le jeu des grands et des puissants est de plus en plus mis à nue et les mensonges-vérités sont vite retransformés en vérités-mensonges. La grande tricherie et les manipulations qui l’accompagnent n’arrivent plus à convaincre les peuples, toujours plus conscients de cette dernière. 

Le Venezuela n’est pas l’Irak de Saddam Hussein, ni la Libye de Kadhafi, ni la Syrie de Bachar El Assad. De ces derniers, il a tiré des leçons tant au niveau de la façon de faire des envahisseurs que de la préparation nécessaire pour les vaincre. Si au Moyen Orient, LES ENVAHISSEURS ont pu saccager des pays entiers et y massacrer des millions de personnes, il ne saurait en être de même avec le Venezuela et l’Amérique latine. Cette fois, ce sont les peuples qui s’organisent. Ces derniers ont des alliés internationaux, tels la Russie, la Chine, l’Iran, la Turquie, entre autres, qui sont prêts à répondre à l’appels des peuples. 

Le gouvernement et le peuple du Venezuela ont déjà lancé cet appel qui a été très bien entendu et reçu par les pays alliés concernés. Pour certains d’entre eux, ils arrivent avec l’expérience de cette guerre du Moyen-Orient où ils ont vu les divers stratagèmes utilisés par l’envahisseur et ont pu mesurer sa capacité de manipuler l’opinion publique en utilisant des faux-positifs comme l’usage d’armes chimiques, de casques blancs et de terroristes, répondant tous au même commandement.

Si les autorités gouvernementales de la Colombie, du Brésil, du Chili, du Canada se joignent à cette opération d’intervention militaire au Venezuela, ce sera le soulèvement des peuples de ces pays vassauxet une réplique sans merci du Venezuela et de ses alliés à ces attaques. Le sang ne coulera pas que d’un côté et les envahisseurs devront inévitablement faire marche arrière. L’Empire connaitra ses dernières heures et ses vassaux devront s’expliquer devant leurs peuples. Les épiscopats catholiques, alliés des envahisseurs, devront faire leur mea culpa et se retirer dans des couvents pour y saisir l’horreur des crimes auxquels ils auront contribués.

POURQUOI LE VENEZUELA CHAVISTE EST-IL DEVENU LA CIBLE À ABATTRE ?

1- Le prétexte de la démocratie

La propagande, utilisée par ceux qui veulent y mettre fin, en fait un pays non démocratique, alors qu’il a à son compte, depuis les 19 dernières années, plus d’élections que tous les autres pays de l’Amérique latine. Pour eux, il s’agit d’un prétexte qui leur permet de transformer leurs interventions criminelles en interventions salvatrices de la démocratie. Ils s’introduisent comme les libérateurs du peuple vénézuélien, soumis à un dictateur tyran. Ce fut d’abord Chavez, puis c’est maintenant, Maduro. Que le peuple vénézuélien ait voté majoritairement pour ses dirigeants, cela ne compte pas. Nicolas Maduro a été élu président du Venezuela, le 20 mai dernier, après des semaines de campagne électorale, mettant en lutte des candidats de diverses tendances politiques. Cette élection s’est déroulée sous le regard vigilant d’observateurs internationaux qui en ont reconnu toute la légitimité. Il en fut de même pour le Conseil national électoral tout comme pour le Pouvoir suprême de justice. Maduro a gagné avec plus de 68% des voix. Il faut dire que l’opposition, l’épiscopat et les gouvernements ralliés à Washington avaient boycotté cette élection et firent campagne pour que le peuple n’aille pas voter. Le gouvernement canadien, qui se fait promoteur de démocratie, avait refusé au Conseil électoral national vénézuélien (CEN) de placer des urnes de votation à l’ambassade du Venezuela ainsi que dans ses consulats pour que les Vénézuéliens et Vénézuéliennes, vivant au Canada, puissent aller voter. (À ce qu’on dit, une interdiction qui va l’encontre du droit international)

En dépit de tout cela, plus de 8.603.936 personnes sont allées voter. Maduro a obtenu 5.823.728 votes, soit près de 68% des voix. On comprend que la campagne de mobilisation pour que le peuple n’aille pas voter a à voir avec ce taux d’abstention. Par contre, il n’est pas rare, dans certains pays de l’A.L. qu’il y ait des taux d’abstention élevés, comme c’est souvent le cas au Chili. Au dernier mandat de Michelle Bachelet, l’abstention avait été de plus de 60%. Elle avait gagné son élection à la présidence avec 23% de l’électorat chilien. Ceci n’avait pas empêché les médias de qualifier son élection de grande victoire électorale.

Tout ce scénario se comprend à partir du moment qu’on prend en compte l’accord auquel en était arrivé les représentants du gouvernement vénézuélien et de l’opposition en présence du Président de la République dominicaine et de l’ex président espagnols Zapatero. Ils en étaient arrivés, selon les témoins, à une entente pour des élections anticipées au 22 avril 2018. Au moment où ils allaient en faire l’annonce, un appel en provenance de Colombie où était de passage un haut dignitaire de Washington, mis au fait de cette entente, donna l’ordre de ne pas la signer. Sans doute avait-il l’information qu’une élection anticipée donnerait Maduro vainqueur et qu’il ne saurait être question de donner suite à une telle élection. Ceci dit, le gouvernement a tout de même décidé d’anticiper les élections pour réaffirmer le caractère démocratique du Venezuela. Ces élections auraient lieu le 20 mai 2018. 

Tout ceci explique la campagne pour que le maximum de personnes n’aillent pas voter ou ne puissent pas aller voter. De quoi leur permettre de contester par la suite une élection à faible taux de participation. Toujours est-il que Maduro a été élu en pleine conformité avec la Constitution et les pouvoirs en place. Le 10 janvier dernier, il a été assermenté et reconnu officiellement comme Président du Venezuela par les Nations Unies et la grande majorité des États membres de l’Assemblée générale. Washington et ses alliés qui peuvent totaliser environ 50 États se refusent à reconnaître Maduro comme Président. Ils demeurent dans la logique de la non participation de ceux qui auraient dû participer…

 2- Le prétexte de la crise humanitaire

Il ne fait aucun doute que le peuple vénézuélien connait des moments difficiles tant au niveau de la subsistance qu’au niveau de l’instabilité politique et économique. Pareille situation ne peut être comprise qu’en analysant les principaux facteurs, tant ceux du gouvernement que ceux en provenance de l’extérieur. Les critiques ne manquent pas et souvent, avec raison, pour attribuer au gouvernement des décisions qui n’ont pas facilité les développements espérés. Ceci dit, on ne peut taire les interventions de certains acteurs internationaux dont les objectifs sont de faire en sorte que l’économie ne puisse fonctionner normalement. Il suffit de penser à cette guerre économique menée depuis Washington ainsi que toutes les sanctions mises en placepour que le Venezuela ne puisse utiliser son argent, l’argent du peuple pour acheter les médicaments et tous les biens extérieurs nécessaires au développement de ses industries. On calcule à plus de 37 milliards de dollars, les sommes gelées par Washington. Cet argent ne peut pas être utilisé par le gouvernement de Nicolas Maduro. Par contre, il peut être utilisé par leur faux président autoproclamé Guaido pour commettre des actes de déstabilisation du gouvernement.

3- Le prétexte du mauvais exemple pour les pays de l’A.L.  »

Ce prétexte est moins bien connu. Il faut savoir que la révolution bolivarienne accorde une place importante à l’habitat, à l’éducation, à la santé. Plus de 2.5 millions de logements ont été créés depuis l’arrivée de cette révolution. Dans les secteurs de la santé et de l’éducation, tout est gratuit du début à la fin. Cet exemple de la gratuité dérange beaucoup les pays voisins qui répriment ceux qui réclament de tels politiques au logement, à la santé et à l’éducation. Les investissements sociaux ne sont pas leur priorité bien que ce soit la volonté de leurs peuples.

4-Le premier et plus important de tous les prétextes, c’est la reprise de contrôle de l’État et de ses richesses. Nous savons tous que l’État vénézuélien disposent des réserves de pétrole les plus importantes au monde, que ses mines d’or et de diamant font l’envie de bien des États. Cet objectif s’impose à tous les prétextes antérieurs. La démocratie et la crise humanitaire ne sont là que pour humaniser une action qui n’a rien d’humanitaire : s’emparer des richesses d’un pays et dominer ses pouvoirs d’État. L’Empire demeure l’empire et ses intérêts passent avant tous les autres.

CONCLUSION 

La machine à propagande et à manipulation n’abordera jamais ces éléments qui justifient cet acharnement d’intervention au Venezuela qui n’ont rien à voir avec la démocratie et l’aide humanitaire. 

Le peuple vénézuélien se prépare à l’affrontement, appuyé en cela par des alliés de premiers plans. En attaquant, l’Empire jouera ses dernières cartes, en laissant, sur son passage destruction et morts. Son sort sera encore plus terrible que celui qu’il aura connu au Vietnam.

Que les peuples retrouvent leur dignité et sachent se faire respecter. Ce sera la leçon que ces derniers auront donnée à l’empire.

Oscar Fortin

17 04 2019


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Julien S 17 avril 10:22

    Qu’est-ce qu’on s’en fout de vos salades. 

    Par contre j’ai le montant annuel de la location de mon coffre-fort à la banque qui passe de 83,33 euros HT à 100 HT, et ça, oui, ça m’énerve. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 avril 13:08

      @Julien S.
      Loupé une superbe occasion de se taire.


    • Julien S 17 avril 19:08

      @JC_Lavau
      .
      Oui ! Et vous avez lu l’article de ce matin de PRCF ? C’est la journée ! 


    • Ouallonsnous ? 18 avril 00:52

      @Julien S

      Cet article est diffusé sur Avox sans possibilité de voter pour, la censure ne sait plus quoi inventé pour nous empêcher de nous exprimer !


    • Julien S 18 avril 09:18

      @Ouallonsnous ?
      .
      La location des coffres atteint un prix inadmissible pour un truc à la façade grande comme deux livres de poche et de cinquante centimètres de profondeur. 
      Ils croient que ceux qui ont un coffre le remplissent de billets alors que je n’y mets en lieu sûr que des copies d’écran de devinez quoi. 


    • Ouallonsnous ? 18 avril 19:36

      @Julien S

      Quel rapport avec le sujet de l’article ?


    • Esprit Critique 17 avril 17:15

      « Cible a abattre » , c’est une opinion.

      « Merde en décomposition », c’est la mienne.

      Pas de quoi se précipiter.


      • Pascal L 17 avril 19:25

        Arrêtez d’écrire que le socialisme vénézuélien est Chrétien. Aucun socialisme ne peut être chrétien car il y a un gouffre entre le grand soir et l’amour de Dieu pour l’humanité. Le Christianisme n’a pas à être l’otage d’un gouvernement quel qu’il soit. Le Christianisme ne peut être anti-impérialiste car il ne peut véhiculer aucun message de haine et de division.

        Le socialisme est un messianisme post-chrétien car il déforme l’idée de salut de Jésus pour le rendre terrestre. Il n’y a jamais eu et il n’ya aura jamais de salut terrestre dans le Christianisme qui n’est pas un messianisme. Jésus a toujours proclamé que son royaume n’était pas de ce monde. De ce fait il n’est pas nécessaire de détruire qui que ce soit pour accéder au salut. C’est d’ailleurs ce que nous sommes et non ce que nous faisons qui détermine notre salut. Vous ne pouvez acheter le salut Chrétien par vos actes. Le bon larron crucifié à côté de Jésus a obtenu le salut parce qu’il avait reconnu l’innocence d Jésus et l’amour de Dieu et pourtant il avait sans doute mérité sa condamnation à mort. Dans le Christianisme, la notion de bien et de mal dépendre directement de l’amour ou de l’absence d’amour. C’est simple et de bon goût. Avec les messianismes, la confusion entre le bien et le mal existe en permanence. Faire du mal pour permettre le grand soir est toujours présenté comme un bien. Cette inversion des valeurs est insupportable. Vous ne pourrez jamais éradiquer le mal de notre terre. Tout ce que vous pouvez faire, c’est créer des goulags, rendant cette terre encore plus invivable.


        • oscar fortin oscar fortin 17 avril 21:05

          @Pascal L : Mon cher ami cette définition vient directement de celui qui en est le créateur, à savoir Hugo Chavez. Je comprends que comme croyant dans le message des Évangiles, lequel se rapporte aux comportements humains des uns et des autres et qui valorisent les grandes valeurs de vérité, de justice, de fraternité, de solidarité, Hugo Chavez y a vu une confirmation des grands objectifs du socialisme du XXIÉ s. qu’il a inscrit dans la révolution bolivarienne. Ces valeurs, toutes aussi chrétiennes qu’humanisme, font parties du socialisme qui se dit également anti-impérialiste, qualificatif qui ne va aucunement à l’encontre des grandes valeurs d’égalité et de fraternité.
          Avec tout mon respect


        • Pascal L 17 avril 21:56

          @oscar fortin
          Le Christianisme, ce ne sont ni des valeurs, ni une morale. C’est un geste d’amour de Dieu envers l’humanité auquel l’humanité répond avec amour. Le Christianisme, c’est également l’annonce d’un salut qui n’est pas sur terre et en concerne en aucun cas les chefs d’Etat. Que peut faire Chavez pour guider les hommes vers le salut de Dieu ? En connaît-il le chemin ? En parlant de valeur, on cache l’amour. L’égalité et la fraternité n’ont aucun sens s’il n’y a pas d’amour. L’égalité peut vite devenir « je ne veux voir qu’une tête et je coupe tout ce qui dépasse » et la fraternité qu’il n’est pas possible de réglementer par la loi devient vite une coquille vide. Que signifie aujourd’hui la fraternité inscrite sur les frontons des mairies et des écoles en France ?
          Jésus nous demande d’aimer même nos ennemis, ce qui n’est possible qu’avec l’aide de Dieu et non celle d’Hugo Chavez. Le Christianisme n’a aucune vocation à être anti-quoi-que-ce-soit et la révolution, même bolivarienne, est une horreur pour un Chrétien. Faire la révolution, ce n’est pas construire, c’est détruire par le mal. Aimer non ennemis n’est pas valider leurs discours, c’est tout faire pour transformer leur cœur et les amener vers l’amour de Dieu. De toutes façons, Chavez a exploité éhontément l’idée du Christianisme. Il a fondé sa propre Eglise Chrétienne : l’Eglise Catholique Réformée Vénézuélienne dont le nom est déjà tout un programme. Son objectif était donc bien d’utiliser le Christianisme pour soutenir sa politique. Bonaparte avait déjà fait de même avec le concordat et nous savons que cela s’est mal terminé. Le Gallicanisme en France est plus ancien mais il a été condamné comme hérétique par l’Eglise Catholique. Tous les chefs d’Etats ont cette tentation et même Macron se demande comment il va faire.


        • oscar fortin oscar fortin 17 avril 22:26

          @Pascal L J’ai passé une partie de ma vie à étudier la foi chrétienne dans ses aspects doctrinaux comme dans ceux du vécu quotidien. Les études supérieures que j’ai fait en théologie m’ont permis d’approfondir la doctrine de l’Église, mais également de mieux comprendre le langage des Évangiles. Le message de Jésus se résume à l’amour des uns des autres, à la vérité, celle qui s’oppose au mensonge, à la solidarité humaine etc. Si vous lisez le récit du jugement dernier vous verrez que le message de Jésus se vit dans ce monde-ci. J’avais soif, vous m’avez donné à boire etc... Mt. 25
          Tout ceci pour vous dire que la foi se démontre par des oeuvres de justice, de vérité et de solidarité humaine. Ceux et celles qui agissent en ce sens, agissent conformément à ce message de Jésus, qu’ils y croient ou non. Les gestes sont ceux qui expriment le mieux la foi que l’on porte....

          Avec tout mon respect


        • Pascal L 17 avril 23:08

          @oscar fortin
          Les gestes de solidarité découlent de l’amour pour un Chrétien et ne peuvent exister indépendamment. Il n’y a que l’amour qui peut conduire au salut et nul ne peut acheter son salut en suivant une morale sans l’amour. Je ne sais pas ce que vous avez appris lors de vos études théologiques, mais il me semble qu’il y a des lacunes, car vous avez oublié Dieu. Quand vous me parlez de doctrine de l’Eglise, j’ai les poils qui se hérissent. Toutes ces études ne sont que du vent si vous ne rencontrez pas Jésus vivant. C’est lui qui confirme son enseignement contenu dans les Evangiles. La vérité dans le Christianisme, c’est une personne, Jésus, et personne ne possède cette vérité. Nous ne pouvons que la contempler. Le mensonge peut être personnifié dans Satan, mais c’est d’abord une attitude, la nôtre, quand l’amour est absent. Le message de Jésus ne peut se résumer à l’amour des uns les autres, ce qui est un amour humain. Vous ne pouvez séparer Dieu de l’amour, car il est l’amour. En refusant l’amour de Dieu, vous ne faites que répéter la quasi-totalité des hérésies qui ont commencé dès la fin du premier siècle avec l’hérésie ébionite et dont le principal successeur est l’islam.
          « le message de Jésus se vit dans ce monde-ci » Toutes ces actions sont des conséquences de l’amour et ne peuvent se vivre sans l’amour de Dieu. La foi ne peut se démontrer par les actes, car vous pouvez ainsi tenter d’acheter votre salut, ce qui est impensable. Quand il n’y a pas l’amour, il reste la loi, mais la loi est une contrainte alors que l’amour nous rend libre. On fera toujours plus par amour que sous la contrainte d’une loi.


        • Pie 3,14 17 avril 21:37

          Le Venezuela s’effondre sur lui-même. Il n’y a plus que l’auteur pour croire que le monde capitaliste veut sa perte. En réalité tout le monde s’en fout. 

          Ce pays, gros producteur de pétrole mais dont on peut parfaitement se passer tant les gaz de schiste rapportent en Amérique du Nord ne pèse rien économiquement, est isolé politiquement et suscite pour l’instant une relative indifférence. Le Chavisme qui inquiétait les conservateurs un temps a sombré depuis longtemps avec son successeur.

          Jouer la carte de l’invasion ne va pas relancer l’intérêt pour ce drame national.


          • oscar fortin oscar fortin 17 avril 22:31

            @Pie 3,14 : Ceux qui veulent sa perte sont ceux qui lui volent les milliards de dollars, qui lui font la guerre économique par tous les moyens et sanctions possibles et qui alimentent des actions terroristes à l’interne pour y semer le désordre. En dépit de tout cela, ne vous inquiétez pas, le peuple vénézuélien va sortir vainqueur de cette guerre qui dure depuis l’arrivée de la révolution bolivarienne. Plus de 2.5 millions de logements ont été distribués aux familles les moins favorisées, ce qui n’est pas rien dans pareil contexte...


          • JC_Lavau JC_Lavau 17 avril 23:00

            L’affichage de ce seul article est vérolé, et il est impossible d’exprimer sa désapprobation à des commentaires qui la méritent amplement.


            • Pascal L 17 avril 23:13

              @JC_Lavau
              oui, cela va vous obliger à vous mouiller un peu en écrivant vos commentaires. On saura ainsi pourquoi vous désapprouvez.


            • JC_Lavau JC_Lavau 18 avril 01:17

              @Pascal L. Tu sais combien ça fait une tétrachiée ?
              44 parce que onze fait chier.


            • ticotico ticotico 18 avril 00:31

              Plutôt que d’écrire un article inutile qui renforcera chacun dans ce qu’il croit déjà, utilisez votre énergie médiatique pour lutter contre cet empire du mal...

              Tapez sur leur seul point sensible, le business. Si vous arrivez à convaincre tous les peuples du monde d’arrêter d’acheter US, ça serait sûrement plus efficace que d’ajouter un énième article qui ne raconte rien de nouveau...


              • Dom66 Dom66 18 avril 15:53

                Bonsoir Oscar Fortin.

                Je suis en accord avec vous, et je vous dis merci pour votre article. Aucun commentaires autre que bravo.

                Bonne continuation.

                Amicalement... smiley

                dom


                • oscar fortin oscar fortin 18 avril 22:48

                  @Dom66 : Merci et bonne fin de semaine...



                  • xana 18 avril 22:06

                    Merci Oscar Fortin.

                    Non pas que j’ignorais ce qui se passe entre le Venezuela et son ancien maître américain, mais justement pour l’avoir dit aussi nettement.

                    Je ne lis plus que rarement les articles sur ce torchon qu’est devenu Agoravox, mais je suis heureux de vous y retrouver.

                    Quant aux commentaires ils sont vraiment au-dessous de tout. Marrant tout de mếme. On a une guerre de libération mondiale à mener, et ici il n’y a que les invectives impuissantes des collabos. Une violente odeur de vomi.

                    Ecrivez-vous aussi sur d’autres sites moins malodorants ?


                    • oscar fortin oscar fortin 18 avril 22:45

                      @xana : merci bien pour votre appréciation et surtout votre intérêt pour le Venezuela.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 avril 22:43

                      Bonjour Oscar,

                      .

                      +++++

                      .

                      "4-Le premier et plus important de tous les prétextes, c’est la reprise de contrôle de l’État et de ses richesses.

                      "
                      .
                      Rien n’a changé depuis 1945 dans la politique impérialiste des Yankees !

                      Les Confessions d’un assassin financier John Perkins
                      https://www.youtube.com/watch?v=JUertb8xWFE

                      .

                      219 guerres américaines en comparaison de celles de la Russie, de la Chine, de l’Iran
                      https://www.youtube.com/watch?v=pGISlZUUkMA

                      .
                      Fanny Ardant et l’impérialisme américain
                      https://www.youtube.com/watch?v=sXRGmFqGiQ8

                      .

                      Polony : Macron au service de l’impérialisme américain et de ses intérêts financiers
                      https://www.youtube.com/watch?v=56m2rpbMXnY

                      .
                      Le rêve américain - L’histoire de la plus grande arnaque de tous les temps
                      https://www.youtube.com/watch?v=QNbCAzzXw14

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

oscar fortin

oscar fortin

Libre penseur intéressé par tout ce qui interpelle l'humain dans ses valeurs sociales, politiques, économiques et religieuses. Bien que disposant d'une formation en Science Politique (maîtrise) ainsi qu'en Théologie (maîtrise), je demeure avant tout à l'écoute des évènements et de ce qu'ils m'inspirent.


Voir ses articles

Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox

Derniers articles de l'auteur

Tous les articles de cet auteur


A lire dans la même rubrique

Tribune Libre
Voir tous les articles de la rubrique


Les thématiques de l'article


Palmarès

3 derniers jours

Articles les plus lus

  1. Un tsunami sur le Léman : une vague si grande qu’elle a submergé la ville de Genève
  2. Comment Macron nous vole l’élection du 26 mai
  3. NON, vraiment rien ne justifie de recommander le vaccin Gardasil contre HPV
  4. Non, je n’ai pas regardé le concours eurovision de la chanson...
  5. À quoi pense Nathalie Loiseau ?
  6. Après la liesse de la Fête Nationale, on passe directement au divertissement de l’Eurovision. Et les 6 millions de RÉFUGIES PALESTINIENS ?
  7. Pourquoi LREM va devenir la clef de voûte du Parlement européen ?
  8. Facebook supprime le compte Sayed Hasan et toutes ses pages
  9. Pourquoi ne pas faire confiance « aux trois mousquetaires » ?
  10. Les libéraux et le travail : hypocrisie ou ignorance ?

Derniers commentaires