• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Israël forcément coupable, petit décryptage citoyen

Israël forcément coupable, petit décryptage citoyen

L’auteur Alain-Jules publie jeudi 4 août sur Agoravox un article intitulé "Liban, l’insupportable attaque israélienne", consécutif aux échanges de tirs de la veille.
Les poncifs de l’antisionisme radical y sont distillés au long d’une "condamnation" percluse de mots clés destinés à assurer son succès sur le Web.


Une rapide critique s’imposait.

Alain-Jules a le sens de l’introduction journalistique, et celui de l’analyse politique. Nonobstant celui de la formule : « justifier l’injustifiable », ça sonne bon ça, ça vous met tout de suite dans l’ambiance compassionnaliste et ça vous assène direct la condamnation bon teint, peu importe ce sur quoi elle repose, et qu’importent les faits.

Pour le zélateur (puisqu’il aime bien ce mot, ça classe tout de suite, genre j’ai fait l’IRIS et le tour du Web) Jules, il y a une « violation manifeste » de la résolution 1701. Dont je rappelle au passage qu’elle prévoyait un désarmement du Parti de Dieu ou Hezbollah, qui non seulement se l’est mise au fond de la poche, mais a continué à s’armer tant et plus, histoire de montrer à l’armée régulière du Liban et au gouvernement du pays que le chef, c’est lui.

Môssieur Jules s’enflamme, enrage, vitupère, dénonce et accuse en quelques lignes pour immédiatement couper le sifflet à ses contradicteurs futurs en arguant par avance que, de toute façon, les «  cris d’orfraie  » (ça aussi, ça classe) qui plus est «  habituels  » (qu’est-ce qu’ils ont à contredire, les contradicteurs ? On ne les a pas sonnés !) - et depuis quand quiconque crie aux oreilles du Jules ? - ne seront, comme le dit si bien une intervenante férue de géopolitique moyen-orientale et traductrice à ses heures d’articles du Guardian dans l’un de ses valeureux et nobles commentaires sous ce fil, que prétextes, fantaisies et choses ridicules.

La Finul et le gouvernement libanais apprécieront certainement.

Non dénué de malice, le journaliste citoyen assène qu’Israël, ontologiquement coupable - comme tout homme, voire tout Juif « honnête et lucide  » (copyright l’un des vaillants commentateurs justes et de gauche scindant les Juifs en deux files selon leur taux d’honorabilité à ses yeux) en convient - aurait intérêt à déstabiliser un Liban où règnent l’amour et la paix et où, si Rafic Hariri a été assassiné, si la pression du Parti de Dieu contraint le gouvernement à faire des pirouettes pour tenter de conserver un semblant de dignité et de pouvoir, l’enquête sur cet assassinat met en cause précisément le Hezb.

Grand admirateur d’Ahmadinejad et Khadafi, l’auteur qualifie d’historique la récente visite du président syrien en se gardant bien de mentionner que la Syrie serait directement impliquée, puisqu’elle arme et finance le Parti de Dieu, dans l’assassinat, ce pourquoi peut-être, gênée aux entournures, elle opère quelques tractations de bon aloi histoire de faire enterrer l’enquête.

La réconciliation supposée par le grand analyste n’est que la suite de la mainmise de la Syrie sur son voisin, via le Hezb à dédouanner, donc.

« Saper la paix », dit-il. C’est sans doute pour saper la paix que le Sud Liban, sous contrôle du Hezb, a vu des villageois agresser la Finul, envoyée là par l’ONU précisément pour maintenir le statu quo à la frontière ?

L’auteur glisse fréquemment d’une proposition à une autre sans aucune logique discursive. Ainsi, dans ce premier paragraphe, l’on apprend qu’Israël « vit grâce aux tensions ». Formidable information basée sur ses convictions antisonistes, car quiconque étudie l’histoire sait pertinnement qu’Israël subit l’agressivité soit des nationalistes arabes soit des islamistes (soit des nationalistes islamistes) tandis que son intérêt d’Etat démocratique se tourne plutôt logiquement vers sa population, ce pourquoi il a intégré l’OCDE et maintient une économie florissante et en développement constant. Or les guerres, monsieur Jules, non seulement amputent les nations de leurs hommes mais coûtent cher...

Les guerres, môssieur l’auteur, prônées par les boutefeux du coin servent précisément à faire oublier à leurs peuples à quel point les dirigeants autocrates les méprisent et à quel point ils craignent un éveil démocratique dans leurs contrées. Mais bon, quand on glorifie le Guide de la révolution, je comprends qu’on se moque de ce type de considération.
A propos, toujours pas de 3e intifada à l’horizon, pourquoi ? Ben pour la même raison : le boom économique dans les Territoires. Même les Palestiniens, môssieur Jules, n’en veulent pas de vos guerres quand ils peuvent vivre correctement. Mince alors, mais où sont les révolutionnaires d’antan ?

Ne vous en faites pas, les fous d’Allah existent encore. La preuve, ils en appellent tous les jours au jihad contre Israël.

Un peu comme vous, non ?

On passe ensuite à cette grotesque histoire de rideaux. Just incredible. Depuis quand les frontières ne sont-elles pas surveillées là où elles existent ? Et hop, l’auteur glisse une nouvelle fois, assénant sans façon qu’Israël « a tous les droits ». Formulation parfaite pour réveiller toutes les frustrations, on le constate dans les coms !

« Mais où vit-on », ma brave dame, demande-t-il ? Il est vrai que lorsqu’on se préoccupe de fenêtres, de vitres et de rideaux, l’analyse géostratégique peut très rapidement ressembler à du M’dame Michu dans le texte.

La tension dramatique monte d’un cran au paragraphe suivant car, sans que l’on sache de quoi ça cause, le ça, « c’est de plus en plus insupportable ». Et hop, troisième glisse, façon lessive deux-en-un : la («  fameuse  » - on n’est pourtant pas chez Gala, si ?) communauté internationale aurait pour habitude de ne pas condamner (et de un) l’agresseur (et de deux).

Laissons aux pros de Google le soin de lister les condamnations de ladite communauté à l’encontre d’Israël, dont l’une des pires fut d’accuser l’Etat hébreu de racisme dans les 70’s avant de biffer cette mention voici quelques années. La dernière «  condamnation  » (qu’est-ce qu’on aime condamner ici ! C’est citoyen !) internationale et unanime a pourtant fait des vagues, si je puis dire, suite à l’affaire du Marmara, mais bon, étant donné qu’il a été démontré que ces charmants pacifistes sont des jihadistes organisés et étant donné qu’Israël va collaborer à l’enquête, zou, on occulte !

Normal, me direz-vous, quand on prend l’habitude de laisser dire sous ses fils que les Juifs, ils emmerdent la terre entière passque ils ont tous les droits et que en plus on a le droit de le dire passque les vrais bons Juifs ils s’excusent du dérangement causé pendant la Shoah...

La tension dramatique opérée au début du paragraphe, mais dont finalement tous les ingrédients se recoupent et s’entretissent en écho grâce à l’emploi de formules choc (on n’est pas chez Match pourtant, si ?) trouve enfin à se poser sur l’énonciation de ces faits criminels (on déduit que les faits sont criminels des assertions précédentes sur la condamnation) : la violation, le viol ! Eh oui, dans la zone tampon entre Israël et le Liban, pour l’auteur élaguer un arbre comme cela se pratique régulièrement en cet endroit depuis 2006, c’est ni plus ni moins violer le Liban.

Mazette !
Et après ça, l’ôteur jubile sans entraves à affirmer que le délire belliqueux, c’est l’Israélien qui le chante !

Ainsi qu’il le constate lui-même, cette histoire de rideaux et de viol à l’élaguage, « c’est du jamais vu dans l’histoire des relations internationales ». Ca, pour sûr, les analyses de l’auteur c’est du total new : il croit que pour élaguer, on déracine...

Mais qu’est-ce qu’ils sont sournois, ces Israéliens, regardez-moi ça au paragraphe suivant : « comme par hasard », hein, voyez c’que j’veux dire, hein, on les connaît ! Un p’tit tir de sommation, un officier tué, trois fois rien et tac ! Les formules magiques opèrent la quatrième glisse : «  violence  », «  disproportion  ».

Ah, disproportion quand tu nous tiens ! Normalement, dans un affrontement citoyen, quand l’officier israélien a été tué il fallait tirer un futur mort à la courte paille côté libanais et on n’en parlait plus, c’était équitable ! Les états-majors devraient embaucher les journalistes citoyens, je vous le dis moi, parce que pour faire les comptes ils sont aussi doués que pour les régler.

La recette de cuisine se terminera par la personnalisation de l’Etat d’Israël, autrement dit des Israéliens, et un petit détour par une intense et brillante leçon de psychologie. Où l’on apprend que si l’on est plusieurs fois victime d’agressions, ben c’est qu’à la vérité on est coupable. Tenez-vous-le pour dit.

Et quand l’avocat général qui a dévoilé les odieux desseins du coupable agressé à répétition et considéré comme la victime se qualifie lui-même de victime, alors que nul ne l’a (encore) nommément « accusé d’antisémitisme » (nul besoin, la cause est entendue) et « de haine », ça ressemble à s’y méprendre à un syndrome de Stockholm entre siamois monocéphales hermaphrodites.

Je laisse tomber le «  dessein  » que l’auteur aurait voulu faire, suis pas bégueule et n’aime pas perdre mon temps à relever les fautes de français, mais comme c’est drôle ! On apprend quand même ici que l’espace aérien libanais se serait déplacé à Gaza : ça c’est du scoop !

Enfin, il est content l’auteur, dans le paragraphe final la glisse c’est l’équation « Hezbollah = peuple libanais ». Un peu comme en Iran le régime des mollahs.


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (154 votes)




Réagissez à l'article

430 réactions à cet article    


  • manusan 5 août 2010 10:40

    très bonne réaction.

    .. en plus on ne sait même pas ce qui est arrivé à l’arbre.


    • Yann Amare 5 août 2010 22:24

      Cocotte, je t’avais pourtant dis :

      "Hé la comique, pourquoi t’écris gras, t’as peur qu’on de te prenne pas au sérieux ? Et bien manque de bol c’est le cas, on a du mal à lire ton blabla confus, copie à revoir !..."

      Je vois que tu n’en a pas tenu compte, c’est toujours aussi confus et illisible sur la forme, bon sur le fond rien à dire, t’as le droit d’écrire ce que tu veux même si c’est du recuit formaté propaganda israélien ce qui est un peu lassant. Et puis pourquoi faire un papier contre un autre, t’as le droit (et le devoir) de t’affirmer uniquement par rapport à toi même, non ? Bon, ce que j’en dis !...

       smiley  smiley smiley


    • liberta 5 août 2010 10:42

      Ce n’est qu’hier dans la soirée qu’il fut connu que l’arbre (raison de 4morts) était en territoire israélien
      Quand l’auteur a fait son article, ni vous ni moi n’avions cette information

      De jubiler aujourd’hui parce que POUR UNE FOIS Israêl n’était pas totalement responsable tient de la malhonnêté intellectuelle

      On ne vous a pas entendu avec autant de son lors des attaques israéliennes contre la flottilles humanitaires se rendant à Gaza, sans parler des palestiniens abattus tous les jours (hier encore) par les israéliens



      • dhbasse dhbasse 5 août 2010 10:49

        « Ce n’est qu’hier dans la soirée qu’il fut connu que l’arbre (raison de 4morts) était en territoire israélien
        Quand l’auteur a fait son article, ni vous ni moi n’avions cette information »

        absolument, et c’est bien pour cela qu’on écrit pas un article avant d’avoir toutes les infos, sauf si on est malhonnête...


      • oncle archibald 5 août 2010 11:01

        « l’arbre (raison de 4morts) était en territoire israélien » 

        Ils devraient recourir à des géomètres plutot qu’à des soldats pour tracer les limites de propriété ! 

        Bientot on ne pourra plus aller pisser contre un arbre sans que ce geste soit politiquement interprété. Ces pays aux haines exacerbées et savamment entretenues, y compris par Alain Jules, sont la poudrière du monde ... Une étincelle suffira pour que ca pete, et les morceaux enflammés retomberont sur toute la planète !

      • non666 non666 5 août 2010 11:56

        En realité, si l’on prend les plans de partage de la Palestine de 1947 , il est evident que l’arbre est en territoire ...palestinien.


      • titi 5 août 2010 22:49

        Euh... bah non...


        En 1947 la palestine n’existe pas à part en tant que division administrative de l’Empire Britannique et est alors 4 fois plus grande que celle que l’on considère aujourd’hui.

        En 1947, le territoire si il n’est pas israelien, est soit libanais, soit jordanien, soit égyptien.

        L’entité palestinienne est avant tout née de l’abandon de souveraineté de la Jordanie et de l’Egypte sur des territoires et des populations qu’ils ne souhaitaient pas conserver...


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 août 2010 10:50

        Lorsque qu’une autrice exécute un article en réponse à celui de la veille d’un autre auteur du même site, c’est un début de renfermement dans un communautarisme interne préjudiciable à l’image d’ouverture au monde auquel s’est attelé jusqu’à présent Agoravox.


        • liberta 5 août 2010 11:03

          @ lisa sion

          j’adhère totalement au malaise que laisse ces échanges entre auteurs


        • Alpo47 Alpo47 5 août 2010 11:07

          Juste les « hasbara » qui viennent argumenter pour défendre ... l’indéfendable.
          Rien de nouveau, rien à attendre.


        • Lapa Lapa 5 août 2010 11:10

          C’est à dire que normalement l’article d’AJ s’établissant sur des faits non vérifiés aurait dû être signalé comme tel et l’auteur aurait dû faire de lui même les rectificatifs.
          mais nous sommes loin du journalisme citoyen, ici ce n’est qu’une plate forme de blogs persos ou chacun prêche pour sa chapelle.

          Quant à publier des textes contradictoires sur un événement, c’est au contraire une preuve d’ouverture, et cela donne la possibilité de connaître les deux côtés de l’affaire ; ce n’est pas dans les media mainstream qui ont les oeillères de leur lignes politique qu’on verrait ça.


        • birdy 5 août 2010 11:12

          Et lorsqu’une autrice éxécute l’article d’une autrice qui exécute l’article d’un auteur, et ce en se réclamant de « l’ouverture au monde », on se demande si l’ouverture dont elle parle ne serait pas une fermeture à toute critique d’un de ses collègues.


          Et quand en plus elle parle de communautarisation quand elle même ne fait que défendre sa communauté de pensée, on se dit que finalement son ouverture consiste à fermer la porte à tout ce qui n’est pas de sa communauté. 

          Et quand une « lisa sion » défend un auteur camerounais qui ment à ses lecteur en se prétendant juif on se dit qu’au jeu des devantures qui cache les arrières boutiques, elle ne défende que sa propre boutique à travers celle d’un collègue. 

        • Le péripate Le péripate 5 août 2010 11:18

          Lisa est le sentineau* de l’anti-communitarisme.

          * sentineau, forme politiquement correct de l’usuel sentinelle.

           smiley


        • birdy 5 août 2010 11:31

          « juste les »hasbara« qui viennent argumenter pour défendre ... l’indéfendable. »


          Et vous c’est quoi vos arguments ? Croyez vous que se lever en hurlant : « Juifs, juifs » avant de se rasseoir soit un argument ?

        • Nestor Nestor 5 août 2010 11:41

          Salut Birdy !

          « Croyez vous que se lever en hurlant : »Juifs, juifs« avant de se rasseoir soit un argument ? »

          Tu fais exactement pareil dans l’autre sens, sauf que toi on se demande si parfois tu te rassoies !


        • birdy 5 août 2010 11:51

          Et vous Nestor prouvez encore une fois votre impartialité en accusant ceux qui étayent leurs argument de source et en disculpant ceux qui n’ont d’autres arguments que l’origine ethnique de leurs contradicteurs.


          Tout comme lisa sion vous feignez habilement l’ouverture pour mieux masquer vos collusions avec les menteurs racistes de votre boutique. 

        • Nestor Nestor 5 août 2010 12:11

          "Et vous Nestor prouvez encore une fois votre impartialité en accusant ceux qui étayent leurs argument de source et en disculpant ceux qui n’ont d’autres arguments que l’origine ethnique de leurs contradicteurs."

          C’est faux, je te démontre que tu fais juste pareil que ceux que tu condamnes !

          Moi, je condamne les deux cotés quand l’un comme l’autre dérapent, mais je te l’accorde dans ce conflit de David contre Goliath, je trouve que Goliath a plus de responsabilité, ça ne vient pas d’aujourd’hui, je n’aimerais que l’on vienne moi et les miens nous expulser de chez nous, mes grands parents se sont battus contre l’occupant de la seconde, je comprends ceux qui se battent contre leurs occupants ou colonisateurs !

          Ce n’est pas en colonisant des territoires que ces gens là auront l’appuie venant de personne tel que moi !

          Et je ne comprends pas des gens qui eux même n’aimeraient pas qu’on les expulse de chez eux défendent ceux qui pratiquent ça, à moins mon cher Birdy que tu trouverais normal que moi et quelques collègues nous venions chez toi pour t’aider à faire tes valises, d’ailleurs si avant que l’on t’expulse de chez toi tu pouvais nous aider à y ranger nos affaires tu serrais sympa !


        • thaumaetopea 5 août 2010 15:05

          Question : Qui inventa le racisme en s’autoproclamant « peuple élu » parmi les peuples ?
          L’auteur de la première bonne réponse recevra tout de go une crêpe au Nutella... et une tringle à rideau... non mais !


        • Cléa 5 août 2010 18:24

          Lapa

          Allez sur le fameux blog où les bateaux restent à quai et critiquent ceux qui prennent le large...... C’est triste, le bar est fermé !


        • paul 5 août 2010 19:04

          Erreur, deux articles qui se contredisent sont le contraire du renfermement communautariste du site .


        • VOXPOPULI 5 août 2010 10:54

          mise au point salutaire.
          « l’auteur » allain jules est discrédité comme certains « commentateurs » qui travaillent pour le lobby islamiste.


          • Le péripate Le péripate 5 août 2010 11:05

            Cette embuscade ne pouvait avoir aucun intérêt militaire. Mais très clairement un intérêt médiatique. D’ailleurs le délai de deux heures demandé a été mis à profit pour placer les snipers et convoquer des journalistes dont l’allégeance au Hezbollah ne fait aucun doute. C’est une véritable mise en scène minutieusement préparée qui a eu lieu.
            Il est clair que l’écriture de cet article participait d’une stratégie de guerre. La seule question qui reste à élucider est de savoir si son auteur est mu uniquement par son antisémitisme ou si il a agit missionné.


            • Nestor Nestor 5 août 2010 11:54

              Salut Peripate !

              "Cette embuscade ne pouvait avoir aucun intérêt militaire. Mais très clairement un intérêt médiatique. D’ailleurs le délai de deux heures demandé a été mis à profit pour placer les snipers et convoquer des journalistes dont l’allégeance au Hezbollah ne fait aucun doute. C’est une véritable mise en scène minutieusement préparée qui a eu lieu.« 

              En fait quand tu dis  »Cette embuscade ne pouvait avoir aucun intérêt militaire", je ne suis pas si sûr que toi tout comme la suite de ton post, il manque à mes yeux de cohésion, je ne te critique pas, je vais t’expliquer ou je veux en venir !

              Pourquoi faire venir des médias et ouvrir le feu en premier en sachant très bien que la Finul sera là pour observer et rapporter ce qu’il se passe tout comme les médias.

              Tu ne trouves pas ça bizarre toi ?

              En fait si comme tu le penses c’était programmé, pourquoi ouvrir le feu en premier, alors que l’on est pertinemment conscient que tout le monde saura qui a ouvert le feu en premier vu que média et Finul sont sur place à ce moment là  ?

              Bon je sais je me repete un peu mais bon je ne sais pas trop comme tourner le truc !


            • Le péripate Le péripate 5 août 2010 12:03

              La réponse est double : le monde arabe n’aura pas droit à une information objective ; ici, les antisémites resteront dans le déni, comme il est facile de l’observer sur tous les fils qui traitent de la question. Et je note que je me suis fait prendre par l’image où l’arbre est de l’autre côté de la clôture. Image bien plus forte que la difficile compréhension qu’une clôture n’est pas forcément édifiée sur la limite exacte.
              Ai-je bien répondu ?


            • birdy 5 août 2010 12:06

              Oui c’est très étonnant que ce hezbollah qui a attaqué plusieurs la Finul, la menace ouvertement de représailles si elles ne déguerpit pas, et continue de s’armer malgré la mission de cette Finul, ne se prive pas d’’attaquer sous son nez impuissant !


              Maitre Nestor va pouvoir nous nous pondre une nouvelle thèse pour nous expliquer cet étrange mystère, thèse qui se propose par ailleurs de résoudre le mystère du cheval blanc de Henri 4, qui inexplicablement n’est pas noir. 

            • wesson wesson 5 août 2010 12:23

              Bonjour le Péripate,

              « Cette embuscade [...] »

              Planter un arbre en territoire ennemi donc(selon l’auteur), puis attendre embusqué que les pauvres gentils israéliens vienne le déraciner (avec tank et avions en soutient - on sait jamais ça peut toujours servir), y’a pas à dire, quels vicieux ces Hezbollah !!!

              Cette Hasbarah (explication) est décidément de plus en plus pathétique. De toute manière c’était plié. Quand j’ai entendu l’ONU « appeler les 2 camps à plus de retenue », ça veut dire que Israël a une fois de plus agressé ses voisins. Dans le cas contraire, on serait déjà en train de discuter des sanctions économiques contre le Liban.

              En fait on se doute très bien de ce qu’il se passe : le rapprochement Syrie-Liban est proprement insupportable pour Israël. Cette action n’avait qu’un but de raviver les tensions internes du pays. Le reste n’est que littérature.


            • Le péripate Le péripate 5 août 2010 12:26

              Wesson, vos commentaires partiaux mériteront une réponse quand vous cesserez de fabuler.


            • Nestor Nestor 5 août 2010 12:27

              « Ai-je bien répondu ? »
              « Maitre Nestor »

              C’est marrant ça !

              En fait ça en dit long sur vos personnalité, merci de vous dévêtir !


            • Le péripate Le péripate 5 août 2010 12:32

              Vous vous défilez, Nestor.


            • samir 5 août 2010 12:37

              Bonjour Wesson,

              et puis au passage on parlera moins du massacre de la flotille de Gaza


            • Nestor Nestor 5 août 2010 12:52

              Oui ça m’arrive de me débiner, mais juste face à la puissance de mère nature, d’ailleurs la dernière fois c’était face à des frelons (burgaud ou Vespa crabro) avec qui je n’étais pas d’accord, sur le coup il ont gagné la première manche mais pas la deuxième !

              « le monde arabe n’aura pas droit à une information objective »

              Pour quelle raison, comment peux-tu l’affirmer ... Je trouve ça facile comme argument ... non ?

              "Et je note que je me suis fait prendre par l’image où l’arbre est de l’autre côté de la clôture. Image bien plus forte que la difficile compréhension qu’une clôture n’est pas forcément édifiée sur la limite exacte.« 

              Oui Peripate, l’erreur est humaine, comme celle de Jules Hier, comme quoi la précipitation de l’un (toi) comme de l’autre (Jules) ne paix pas forcément !

              Mais tu vois, ce qui est dramatique c’est quand l’erreur Humaine devient inhumaine, style on se trompe et on bombarde des civiles !

               »Ai-je bien répondu ?"

              Faut demander ça à l’avenir, au futur pas à moi !


            • Nestor Nestor 5 août 2010 13:54

              Sinon Peripate Juste une petite idée !

              Les journalistes ont été conviés par l’armée Libanaise pour couvrir cette évènement, s’il n’y avait pas eu échange de coup de feu, les médias n’auraient par rapporté cet évènement, alors il fallait qu’il y ai échange de tir !

              Mais pourquoi ? Parce qu’apparemment l’État d’Israël et en train de poster des caméras face au Liban et qu’il fallait que la communauté internationale en soit informée !

              Qui sont les personnes ici qui aimeraient que leurs voisins mettent des caméra pour les observer ?


            • birdy 5 août 2010 13:58

              Vous avez raison Nestor, et fort de votre enseignement, le prochain que je surprends à me regarder à mon balcon je lui colle une bastos dans la tête.


            • Le péripate Le péripate 5 août 2010 14:31

              Oui, Nestor, l’erreur est humaine. À quelques « petites » différences près : un, un micro conflit qui intéresse quelques milliards de musulmans contre quelques millions de juifs (Goliath et David) n’est pas ma préoccupation principale ; deux, je n’écris pas d’article « autorisé » sur la question ; trois, quand je me trompe je le reconnais et je m’excuse.


            • Nestor Nestor 5 août 2010 15:10

              "Vous avez raison Nestor et fort de votre enseignement, le prochain que je surprends à me regarder à mon balcon je lui colle une bastos dans la tête."

              C’était juste une hypothèse, je ne cherche pas à avoir raison et ne suis en aucun cas affirmatif !


            • thaumaetopea 5 août 2010 15:11

              Cessez donc de traiter d’« antisémite » les intervenants qui sont seulement « anti - Israel »...


            • thaumaetopea 5 août 2010 15:31

              « Quand on coupe un arbre j’ai mal à la jambe »... Leo Ferré.


            • Le péripate Le péripate 6 août 2010 10:19

              Non.
              Le « repliage » est un privilège de l’auteur, qu’il est censé utiliser en fonction de la charte d’Avox. Mais je crois pas qu’il y ait de contrôle à posteriori de la modération.
              Le signalement d’abus est accessible à tous, mais c’est la modération d’Avox qui juge. Et en ce cas le post disparait complètement.

               smiley


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 août 2010 10:31

              Non c’est moi qui replie, petit privilège accordé aux auteurs avec la bénédiction des rebellocrates smiley
              Je m’y suis amusée en début de fil, mais je n’ai pas que ça à faire.

              Merci Péripate pour tes infos.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès