• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > J’accepte...

J’accepte...

Je présente ce texte de 2003 et tire ma révérence, tout commentaire de ma part étant superflu.

Un mot quand même : nous sommes tous de sacrés enfoirés.

Contrat tacite des gens qui dorment...

Publié par Brujitafr sur 31 Mars 2018, 06:58am

Catégories : #ACTUALITES

Ce texte inspiré a été envoyé par une personne anonyme à la radio "Ici et Maintenant" le 11 Septembre 2003.

Mes chers amis,

Le 11 septembre marque le triste anniversaire d'une catastrophe hautement symbolique pour l'humanité.

Peu importe nos croyances ou nos idées politiques, le système mis en place dans notre monde libre repose sur l'approbation tacite d'une sorte de contrat passé avec chacun d'entre nous, dont voici dans les grandes lignes le contenu :

1) J'accepte la compétition comme base de notre système, même si j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants.

2) J'accepte d'être humilié ou exploité à condition qu'on me permette à mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.

3) J'accepte l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que la prise en charge de la société a ses limites.

4) J'accepte de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). J'accepte aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent qui n'est autre que celui des autres clients.

5) J'accepte que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.

6) J'accepte qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu'on le fasse lentement en ingérant ou en inhalant des substances toxiques autorisées par les états.

7) J'accepte que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix.
J'accepte qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J'accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale.

8) J'accepte l'hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu'il s'agisse d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis d'accord pour empêcher toute tentative de substitution s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte.

9) J'accepte que l'on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer.

10) J'accepte que l'on divise l'opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. j'accepte d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu'elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.

11) J'accepte que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu'ils en feront.

12) J'accepte l'idée que le bonheur se résume au confort, à l'amour, au sexe, et la liberté d'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai : je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie.

13) J'accepte que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive.

14) J'accepte que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures.

15) J'accepte que l'on mette au banc de la société les personnes agées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience ne se partage ni ne se transmet.

16) J'accepte que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous.

17) J'accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète.

18) J'accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. J'accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale.

19) J'accepte que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.

20) J'accepte que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous n'avons pas le droit de faire de l'ingérence.

21) J'accepte que les hommes politiques puissent être d'une honnêteté douteuse et parfois même corrompus. Je pense d'ailleurs que c'est normal au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise.

22) J'accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.

23) J'accepte que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.

24) J'accepte l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, ce n'est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.

25) J'accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci n'existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques.

26) J'accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et j'accepte que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.

27) J'accepte la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine.

28) J'accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J'accepte l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. J'accepte l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont utiles et sans danger.

29) J'accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.

30) j'accepte cette situation, et j'admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer.

31) J'accepte d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux.

32) J'accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J'accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.

33) J'accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

Si vous êtes contre, vous pouvez toujours mettre en oeuvre les ressources de l'amitié et de l'amour, de la fraternité et de la responsabilité partagée, réfléchir, concevoir, oser et tisser, comme le permet l'Internet... tout retard rapproche du néant.

Fait par amitié sur la Terre, le 11 septembre 2003

Source : Syti


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

187 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 2 avril 10:54

    Cela se passe de commentaires, en effet.


    • Paul Leleu 8 avril 21:20

      @samy Levrai


      Oui... Robespierre revient ! 

    • #Nono LP/R #NonoS LP/R-42 8 avril 21:25

      @Paul Leleu

      IsGa ? smiley


    • oncle archibald 2 avril 10:57

      Vision démagogique et simplificatrice d’une société complexe, finalement bien plus favorable et secourable pour les « ayants moins » que ce que Doctorix et son mentor veulent nous faire avaler dans l’intérêt de leur fond de commerce politique. Rapprochez les conditions de vie de ceux qui se trouvent « en bas de l’échelle sociale » aujourd’hui et il y a cent ans, vous verrez qu’il n’y a pas photo ! Assez de la culture du misérabilisme ! Et ça n’est pas un « nanti » qui vous parle !


      • pipiou 2 avril 11:14

        @oncle archibald
        Exact, cet article est un superbe exemple de non-pensée ; Internet diffusera ce vide à la vitesse de la lumière, est-ce bien utile ?
        Quel est le bilan écologique d’un tel « pamphlet » ?

        Le système, éructait-il .....


      • samy Levrai samy Levrai 2 avril 11:14

        @oncle archibald
        Allez fait un effort, ne va pas si loin dans le temps, tu preferes le CNR ou le traité de Lisbonnne ? Comprends tu le virage qui a eu lieu ? ce virage est au service de qui de quoi  ? avons nous moins de pauvres aujourd’hui qu’il y a trente ou soixante ans ?


      • #Shawford #Shawford42 2 avril 11:15

        @pipiou

        Plaît(...)-il ?


      • oncle archibald 2 avril 11:23

        @samy Levrai : « avons nous moins de pauvres aujourd’hui qu’il y a trente ou soixante ans ? »

        Non mais ils « mangent mieux » qu’il y a trente ou soixante ans. Et deuxième question : pourquoi avons nous tant de pauvres ? Qui sont ils ? Ne sont-ils pas ceux qui se précipitent en France parce que même sans ressources ils y seront mieux secourus qu’ailleurs ?


      • doctorix doctorix 2 avril 11:32

        @oncle archibald
        Donc vous acceptez le tout.

        De vous, c’est le contraire qui m’aurait étonné.
        Le 1% a donc encore de beaux jours devant lui, entre les esclaves consentants et les larbins.
        Oser comparer la société d’aujourd’hui avec ce qu’elle était il y a cent ans, fallait quand même le faire.
        Mais ce qui s’est fait il y a cent ans (82 pour être précis), c’est justement ce qui se défait aujourd’hui.
        Sous vos applaudissements.
        Si vous n’êtes pas un nanti, vous y ressemblez drôlement. Mais même le nanti que je suis peut se battre pour plus de justice et moins de guerres.
        Je ne pense pas que votre raisonnement de dame patronnesse (quels, ingrats, après tout ce qu’on fait pour eux !!!) aura beaucoup de succès...


      • #Nono LP/R #Nenette42 2 avril 11:33

        @doctorix

        Et toi t’es Dame pipi, dugenou ?


      • samy Levrai samy Levrai 2 avril 11:37

        @oncle archibald
        « La France compte entre 5 et 8,9 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2005 et 2015, le nombre de personnes concernées a augmenté de 600 000 personnes au seuil à 50 % et de près d’un million au seuil à 60 %. »

        Ce chiffre ne fait qu’augmenter et nous sommes en 2018...
        As tu entendu aussi que nous avons 40 milliardaires en France, cette année... Donc des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux et des riches toujours plus riches et le désert qui s’installe au milieu... Cela donne de belle société tout cela, quelle chance nous avons.

      • oncle archibald 2 avril 12:00

        @doctorix : Raisonnement de dame patronnesse que de considérer que ça n’est pas si mal que les industrieux d’Asie puissent avoir une part du gâteau mondial ? Même si c’est au détriment de nos industries de pays riches ? C’est vous qui n’avez pas vu que le monde change, et que malgré tout ça n’est pas si mal que ça en France.

        Vous cultivez le misérabilisme à fins politiques. Vous détestez Macron parce qu’il a cassé votre belle mécanique huilée depuis des décennies. Vous devez être de ceux qui pensent que seuls les communistes ont été résistants au nazisme en 39/45, de ceux qui font semblant de croire que tout va bien à la SNCF et qu’il ne faut surtout rien y changer !


      • doctorix doctorix 2 avril 12:04

        @pipiou
        Internet diffusera ce vide à la vitesse de la lumière, est-ce bien utile ?


        Effectivement : si on explique les choses aux gens et qu’ils prennent conscience de ce qui se passe vraiment et de comment ils sont bétaillisés, ça ne peut que déboucher sur une révolution.
        Est-ce bien utile ?
        Ca dépend du point de vue.

      • oncle archibald 2 avril 12:12

        @samy Levrai. Je suis d’accord avec vous sur un point : l’impôt sur le revenu n’est pas correctement prélevé en France et cet impôt prélevé par tranches à taux variables est pourtant le seul qui soit « fraternel ». La tranche « résiduelle » c’est à dire la plus haute, à 45% est scandaleusement basse quand on pense que sous de Gaulle et Pompidou elle était à 65%.

        Je suis d’accord pour qu’on aide les entreprises a être compétitives dans l’économie mondialisée mais ces aides devraient être assorties d’une révision fondamentale de l’impôt sur les revenus. Cela aiderait les entreprises à embaucher, but clairement défini par le gouvernement actuel, sans pénaliser les petits revenus et en cherchant l’argent là où il est. Je trouve scandaleux d’aller récupérer du fric « à taux fixe » sur les retraites ou de faire sauter une somme fixe sur les APL alors qu’un réglage des tranches et des taux de l’ISRPP permettrait de prélever les mêmes montants sans douleur pour qui que ce soit.

        Plus encore, je pense que l’Europe dans son ensemble devrait avoir des règles sociales et fiscales harmonisées pour que le recours au « plombier Polonais » n’ait plus aucun intérêt sauf si c’est un meilleur plombier ou qu’il soit plus disponible que le plombier Français.


      • doctorix doctorix 2 avril 12:18

        @oncle archibald
        Je déteste Macron parce qu’il n’a pas été choisi par les Français mais imposé par le 1% grâce à son emprise sur les media, et grâce à cette astuce de sélectionner et de promouvoir le diable (fabriqué de toutes pièces) en guise d’opposant bidon. Il ne représente que 24% de 78%, soit moins de 1 Français sur 5, et encore la plupart de ces 20% se sont faits avoir par la propagande et le regrettent.

        Il a effectivement été promu pour casser la mécanique du progrès social au bénéfice de ses copains, Rothschild et Cie.
        Il n’y a rien de misérabiliste à dénoncer les inégalités qui se creusent ni à vouloir répartir les richesses.

      • oncle archibald 2 avril 12:25

        @doctorix : « Je déteste Macron parce qu’il n’a pas été choisi par les Français mais imposé par le 1% grâce à son emprise sur les media »

        Traduisons simplement votre propos : les Français sont tous des cons sauf les cocos !


      • mac 2 avril 12:39

        @oncle archibald

        Ne confondez pas manger mieux et manger plus, plus gras, plus salé, plus sucré...

        De plus il y a 30 ans nous étions tout même en 1988 et on n’a tout de même pas attendu la généralisation des Fast-Food amerloques et de la bouffe industrielle pour bien manger en France. 

        En tout cas il y a 30 ans il y avait moins d’enfants obèses dans nos rues mais peut-être est-ce leur proportion qui nous indique l’immense réussite du système libéral sans entraves ?


      • doctorix doctorix 2 avril 13:11

        @oncle archibald
         les Français sont tous des cons sauf les cocos !

        Parce qu’il n’y aurait en France que les 132,000 communistes adhérents pour rejeter cette politique de merde ?
        Vous êtes comme tous ces américains obsédés par l’anticommunisme, qui les ont amenés à voir des ennemis partout et à répandre des guerres stupides sur toute la planète, et qui jurent sur la Bible au Sénat avant d’envoyer leurs mercenaires saccager la terre et massacrer les hommes..
        Si le Christ avait à choisir un parti, au vu de ce qu’il dit sur l’amour entre les hommes, c’est probablement le communisme qu’il choisirait. Et si vous êtes chrétien, tous vos propos le dénigrent. C’est toute l’hypocrisie du catholicisme que vous incarnez.

      • oncle archibald 2 avril 14:25

        @doctorix : vous prenez conscience d’être minoritaires c’est bien. 


        Quant au communisme qui ne respecte pas la liberté individuelle, il n’a pas grand chose à voir avec la doctrine chrétienne. Et l’exemple des dirigeants communistes confortablement installés dans leurs datchas au bord de la mer noire pendant que le menu peuple fait la queue à Moscou devant des magasins vides, il n’est pas très attirant et n’est pas très différent des excès du capitalisme. Il suffit de remplacer milliardaire par grands cadres du parti unique et on a bon.

      • Allexandre 2 avril 16:36

        @doctorix
        Tout à fait, Archibald et ses compères ne comprennent pas grand chose. Il y a 40 ans, ils devaient être anti-communistes. Aujourd’hui, ils sont anti-musulmans, à n’en pas douter.

        Le lien entre les deux, ils ne l’ont pas même cherché ; d’ailleurs peu leur importe, pourvu qu’ils retombent sur leurs certitudes rassurantes.
        Le pseudo devrait être « grand-oncle Archibald » ; cela serait plus seyant à la réalité des propos.

      • Cadoudal Cadoudal 2 avril 16:58

        @Allexandre
        Ne pas voir le lien entre le PCF actuel et les salafistes, faudrait vraiment être con...

        Peut-être qu’Archibald était comme moi un sympathisant communiste du temps ou celui-ci défendait encore les prolos français...

        Vous êtes sans doute un jeune salafiste à la mémoire courte et à la morgue avérée...


      • Yaurrick Yaurrick 2 avril 17:20

        @mac
        Vous savez que depuis 30 ans on a justement réduit fortement la pauvreté à l’échelle mondiale ?
        Vous savez qu’en tant que français vous faites partie des 5% les mieux lotis de la planète ?
        Curieusement, on vit bien mieux dans un système capitaliste (que certains honnissent ici) imparfait certes.
        Et curieusement aussi, en France, c’est toujours plus de réglementations, de lois liberticides et on s’étonne ensuite que cela ne marche pas ?


      • Cadoudal Cadoudal 2 avril 17:24

        @belin
        Il y a eu des communistes fut un temps, ils ont disparu dans les poubelles de l’Histoire...

        Pas de salafistes non plus, ont les fout en taule illico ou on les renvoie en France chez leurs souteneurs communistes...

        Pas de communistes, pas de salafistes, pas d’égorgeurs ni d’attentats...

        Une autre question petit collabo ?


      • Yaurrick Yaurrick 2 avril 17:26

        @doctorix
        Si le Christ existait, j’ose espérer qu’il absoudrait uniquement les défenseurs des libertés , c’est à dire les libéraux.


      • ROBERT DUPONT 2 avril 17:38

        @oncle archibald
        FAVORABLES POUR LES AYANT MOINSpeut etre,car un peuple qui a faim se revolte,mais des tas de saloperies ,de crimes,de pedophilie et autres abjections comme ds le bas moyen age,maintenant rien n y changera rien,le pauvre reve d etre riche,loto etc et devient aussi abject que les riches s il gagne,et le riche veut rester riche donc favorisera tous ceux qui lui permettront,meme les pires,de le rester


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 18:02

        @oncle archibald
        Si les Français vivent moins mal qu’il y a 100 ans, c’est que le modèle social français issu du CNR redistribue plus de 50% de la richesse produite, en aides sociales diverses et en services publics.


        Un vrai gaspillage, selon le FMI, la BCE et la Commission européenne !!
        Pensez donc, dépenser autant d’argent pour la santé, l’éducation, les retraites, la formation, le logement, les allocs, les transports, le sport et la culture, un vrai gâchis !!

        Alors les Mamamouchis qui gouvernent la France et l’ Europe ont décidé que tout cela devait disparaître. Finie la redistribution et la solidarité entre les générations.
        Maintenant, ce sera « chacun pour la pomme », comme l’explique Attali : « Débrouillez-vous ! »

        Et que faut-il supprimer ?
        Le MEDEF vous l’explique, pensez-donc, il attend ça depuis 1945 !
        "La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !"

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 18:25

        @oncle archibald
        je pense que l’Europe dans son ensemble devrait avoir des règles sociales et fiscales harmonisées

        Justement, si l’ Europe a été construite comme elle est, c’est qu’elle n’a jamais été voulue par les peuples. Elle a été imposée par la propagande : « L’Europe de la paix et de la prospérité »...


        Le Traité de Rome, en 1957, a été signé sans aucun référendum, alors qu’il contenait tous les Traités qui ont suivi. On n’a jamais demandé aux citoyens s’ils étaient d’accord pour se retrouver pacsés à 6, puis à 12, et finalement à 28, dans un système supranational où leur avis = peanuts !

        On n’a pas consulté les citoyens, car l’ Europe est une colonie de l’Empire américain. « Qui gouverne vraiment la France et l’ Europe ? »

      • insomnia insomnia 2 avril 18:33

        @doctorix
        Bonjour, j’avais lu ce texte il y a quelques années et il est très parlant...
        Mais comment expliquer aux gens qu’ils sont « bétaillisés » ?
        Au lu de certains commentaires c’est peine perdue que voulez-vous ! Sont-ils des Trolls ? je ne pense pas.
        Par contre quand on en prend conscience il faille s’assoir, sur nos certitudes, nos clichés et notre décervelage ancré depuis notre enfance ... 
        Pour certains c’est trop difficile, car à mon humble avis, l’égo et l’orgueil en prennent un sacré coup, tout s’écroule et remet en question l’essence même de nos vies !
        Continuez car l’éveil est long.
        A vous lire...


      • oncle archibald 2 avril 18:37

        @Fifi Brind_acier : "Alors les Mamamouchis qui gouvernent la France et l’ Europe ont décidé que tout cela devait disparaître. Finie la redistribution et la solidarité entre les générations.« 

        Grossière exagération rendant vos propos ridicules. Vous hurlez avant d’avoir mal ! Regardez ce qu’il se passe quand on prétend modifier les avantages dont disposent les cheminots et imaginez ce qu’il se passerait si on s’attaquait aux prestations sociales de tous les Français.

        Je crois au contraire que le gouvernement très judicieusement d’essayer de réduire les gaspillages pour pouvoir continuer à servir ces prestations. La SNCF ne survit que financée par nos impôts, et je ne parle même pas des »billets à un euro« largement distribués par les conseils généraux ou régionaux pour que certaines lignes continuent à être utilisées, juste par clientélisme électoral.

        Si nous étions aussi égoïstes que les cheminots tous ceux qui ne prennent pas le train devraient se coucher sur les voies pour les empêcher de rouler.

        Actuellement il y a cinq millions de personnes qui utilisent le train quotidiennement pour aller travailler et parmi eux de très petits salaires. Ces »usagers« sont dans la merde jusqu’au cou malgré les financements publics à gogo alloués à la SNCF. C’est normal ça ?

        Ces gens doublement lésés qui paient leurs billets et financent le déficit de la SNCF par leurs impôts devraient hurler pour que ça cesse, mais on leur a fait croire que les cheminots faisaient gréve »pour eux" ! Tu parles ! Il n’y a qu’à lire leurs revendications : touche pas à mes avantages !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 18:59

        @oncle archibald
        Les 2/3 des Britanniques souhaitent le retour à la nationalisation des trains, car les prix ont explosé.
        A Paris le Pass Navigo c’est 75 euros, à Londres, c’est 400 euros.


        Macron ne décide de rien du tout, il applique la feuille de route de Bruxelles.
        Liste des réformes structurelles que la France doit appliquer depuis 2014/ 2015. L’UPR a la gentillesse de vous traduire la « novlangue » européiste en Français courant ...

        Comment nos gouvernements sont soumis à la Commission européenne, et comment Bercy tient à jour le Programme National de Réforme (PNR).

      • foufouille foufouille 2 avril 19:08

        @oncle archibald

        c’est pourtant ce qui se passe avec la csg sur les retraites, la baisse de l’allocation logement pour tous les locataires. des tas d’autres réformes sont prévus dans le même sens.


      • capobianco 2 avril 19:41

        @Cadoudal
        «  voir le lien entre le PCF actuel et les salafistes »

        je ne suis pas communiste mais écrire cela, faut vraiment être con !

      • Legestr glaz Ar zen 2 avril 19:48

        @oncle archibald

        Vous écrivez : « Je crois au contraire que le gouvernement très judicieusement d’essayer de réduire les gaspillages pour pouvoir continuer à servir ces prestations.  »

        De qui vous moquez vous ? Auriez vous oublié que la France appartient à un système « supranational ». Comprenez vous ce que cela veut dire dire « supranational » ? Arrêtez de faire croire que le « gouvernement » décide de quoi que se soit ! 

        Vous oubliez que :
        Les orientations programmatiques de l’Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.
        - Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l’Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

        Oncle archibald, vous devriez remettre vos pendules à l’heure !

        Arrêtez de faire croire que la France est indépendante. Elle obéit aux traités qu’elle a signés, rien d’autre. « Force contraignante » vous comprenez ce que cela veut dire ? « Primauté sur le droit national, même constitutionnel » c’est du Français ?

        Arrêtez de prendre les lecteurs pour des imbéciles ! Vous expliquez quelque chose qui n’existe plus ! Comme le font d’ailleurs les médias dominants ! Ras le bol de ces mensonges. 

        Les politiques communes, qui sont l’essence de l’intégration multinationale, sont basées sur la législation commune. L’élément intrinsèque du concept de politique commune est sa force contraignante sur les États membres. Ces derniers doivent donner aux institutions communes les moyens d’appliquer les politiques communes et de faire respecter leurs décisions par toutes les parties concernées et leurs citoyens. À ces fins, les politiques communes sont formées par des actes juridiques arrêtés par les institutions communes, appliqués par les États membres et/ou les institutions communes et contrôlés par les institutions communes [voir le chapitre 4]. Les droits nationaux des États membres sont harmonisés dans un grand nombre de domaines dans le cadre des politiques communes. Un droit spécial, appelé précédemment « acquis communautaire » et désormais « acquis de l’UE », est ainsi créé afin de matérialiser les politiques communes, un droit qui a la primauté sur le droit national, même constitutionnel des États membres, que celui-ci soit antérieur ou postérieur à la législation européenne. Cela est encore une caractéristique du processus d’intégration multinationale, qui différencie cette dernière de la coopération intergouvernementale, où les décisions ont des conséquences politiques, mais n’ont pas un pouvoir contraignant sur les pays participants. Un processus d’intégration multinationale, comme celui de la CE/UE, ne pourrait pas fonctionner, si chaque État membre pouvait esquiver les obligations de la législation commune en mettant en jeu son droit national, y compris son droit constitutionnel.




      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 19:50

        @capobianco
        Bof, il ne donne aucun argument, dans sa liste d’allergies, les Communistes arrivent juste après l’Islam... Il ne se rend même pas compte que s’il bénéficie des avantages du modèle social français, c’est en grande partie au PCF qu’il le doit.... Car le programme du CNR a été rédigé par les Gaullistes, mais surtout par les Communistes...


      • Allexandre 2 avril 20:19

        @Cadoudal
        Ni l’un ni l’autre, mais vous devez être un de ces vieux cons qui malgré leur âge sont incapables de raisonner avec finesse. Des veaux !!! de Gaulle avait raison. Des bourrins rajouterais-je. Et incultes par dessus le marché. 


      • doctorix doctorix 2 avril 20:54

        @oncle archibald

        Ca vous arrange bien de brandir le spectre des avantages sociaux des travailleurs de la SNCF, qui d’ailleurs s’effritent régulièrement.

        Il n’est plus question d’une retraite à 50 ou 55 ans pour ceux qu’on embauche.
        Et donc, ce joli paravent permet de monter les Français contre une partie d’eux mêmes tout en faisant passer en douce tout un train de réformes qui anéantit tout ce qu’ont acquis leurs pères et grands-pères.
        Vous êtes un sacré hypocrite.
        Et si la SNCF est déficitaire, qu’est-ce que ça a d’anormal ? C’est normal que nos impôts servent pour une fois à quelque chose d’utile, plutôt que d’acheter des armes et de payer des députés et des sénateurs qui ne sont là que pour entériner des décisions qui les dépassent. Par exemple.
        Des transports gratuits pour les Français ne me choqueraient pas, s’ils sont un moteur pour l’économie.
        40 euros de déficit par Français et par an, soit 3 euros par mois ou 10 centimes par jour, me paraissent un déficit très acceptable : les entreprises publiques ne sont pas là pour faire du bénéfice mais pour être au service des gens.
        Ce que vous voulez, c’est que cette infrastructure que nous avons mis plus de 150 ans à créer et à payer avec nos impôts rapporte désormais à des actionnaires, comme les autoroutes et les aéroports.
        Vous êtes juste un profiteur, un négrier, comme l’équipe de macron.
        Un de ces Français dont la France se passerait avec bonheur.

      • Fanny 2 avril 22:31

        @doctorix

        Bonjour docteur.

        Moi, j’étais ingénieur. J’ai vécu l’entreprise publique et la même privatisée. Il y a matière à débattre, c’est pas évident.

        Me revient un souvenir, ce militant CGT qui avait lutté à mort contre la vente de son entreprise (filiale du groupe public où je travaillais) à un Coréen. Dix ans plus tard, je l’ai revu. Il était toujours à son poste et m’a dit que les employés étaient ravis de l’évolution de l’entreprise, que c’était beaucoup mieux qu’avant.

        Je ne dis pas qu’il faut tout privatiser, loin de là, mais je constate que quelque chose ne colle pas  dans le secteur public. On aurait envie d’ouvrir les fenêtres. Les gens sont un peu frustrés, toujours un peu mécontents de leur sort, et leur secteur public pas au top de l’efficacité. Je suis pour un secteur public moderne, ouvert et efficace. Avec beaucoup de mobilité public/privé et inversement. Je ne sais pas si c’est possible.


      • oncle archibald 2 avril 23:25

        @doctorix : pas du tout. Ce que je souhaite c’est que les trains partent et arrivent à l’heure et que le prix du billet corresponde au service rendu, avec éventuellement une subvention publique fixée à l’avance sur quelques lignes déficitaires d’intérêt public. Pas que l’on puisse continuer à compter éternellement sur le pauvre con lambda pour reboucher sans cesse un trou énorme dans les comptes qu’elles que soient les erreurs de gestion commises depuis plusieurs décennies.


        La lligne Carcassonne Quillan qui transporte une poignée de passagers que l’on ferait entrer facilement dans un bus et qui ne sont dans le train automoteur diesel,donc polluant autant qu’un bus, qui bénéficient de billets à un euro, le reste du coût etant à charge du contribuable, n’a aucune autre raison d’être maintenue que l’achat des quelques voix qui font basculer une élection.

        Ça me fait braire. La ligne bénéficie actuellement de travaux importants de rénovation qui coûtent la peau du cul et qui seraient bien mieux investis sur la route, l’intérêt du voyageur comme celui du contribuable et celui de l’automobiliste, les cheminots et les politiques locaux s’en foutent complètement.

      • pipiou 2 avril 23:39

        @doctorix
        « bétaillisés » ?? Vous êtes tout comme les 1%, toujours à vous lamenter !!

        Si vous êtes bétaillisé, alors que dire de ces misérables exploités pour fabriquer vos chaussettes et vos PCs pas cher pendant que vous avez le temps de raconter de multiples conneries sur Internet ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 avril 06:49

        @Fanny
        Pour pouvoir justifier les privatisations, la méthode est simple :
        l’Etat laisse progressivement pourrir les services publics, coupe les crédits, supprime des postes, impose un management qui provoque des suicides, comme on l’a vu à France Télécoms ou dans les hôpitaux.


        Puis il puis dit : « Vous voyez bien, ça ne fonctionne pas et ça coûte cher, donc il faut privatiser ! ».

        Les services publics n’ont pas vocation à être rentables. Ce sont des services rendus à la population sur l’ensemble du territoire, pour assurer des fonctions vitales : la santé, l’éducation, les logements sociaux, les transports etc.

        Comme le fait remarquer Doctorix, tous les biens publics ont été payés par les Français, en particulier par les plus pauvres, car le principal impôt, c’est la TVA sur la consommation. C’est un impôt injuste, 100 euros de TVA sur un ordinateur, ce n’est rien pour les riches, c’est énorme pour les plus pauvres.

        Les biens publics nous appartiennent, les privatiser est une spoliation.
        Est-ce que la privatisation des autoroutes a été bénéfique aux automobilistes ? Rêve ! Les privatisations n’arrangent que ceux qui possèdent un portefeuille d’actions.
         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès