• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > J’aime le Dimanche !

J’aime le Dimanche !

JPEG

Des députés LREM ont signé dans le JDD une tribune en faveur de l'extension du travail le dimanche, au nom de la croissance et de la liberté !

"L'ouverture dominicale, peut-on lire, est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l'aspiration des Français : être libre d'acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche. L'attrait des Français pour l'e-commerce est également révélateur de notre aspiration à être libre de consommer."

Ce jour de loisir serait-il donc pour les uns voué à la consommation, et pour les autres au travail ?

Le dimanche doit rester pour l'immense majorité de ceux qui le souhaitent un jour de détente.

Pour ma part, comme beaucoup de gens que je connais, j'aime le Dimanche, j'aime le mot : en lui même, il a un air de fête... Ne dit-on pas que l'on est endimanché, lorsqu'on met ses plus beaux habits ? Le dimanche, c'est la fête, c'est le plaisir du temps retrouvé, le bonheur de vivre à son rythme, comme on le souhaite, de ne plus être entraîné dans la ronde infernale de la routine du travail !

C'est le moment de respirer au jardin, de sentir et humer les parfums boisés des arbres, de s'en imprégner...

C'est le temps où l'on peut oublier le quotidien ordinaire et banal, le temps des découvertes, où l'on peut se détendre, se livrer au plaisir d'écrire ou de ne rien faire...

Une parenthèse bienheureuse dans une semaine de travail, c'est merveilleux !

Quand on pense que certains sont obligés de travailler le dimanche, on peut se sentir heureux de disposer de cette liberté qui nous est offerte... Le temps suspendu, enfin retrouvé, le temps de ne pas être emporté par le tourbillon du quotidien...

Le DImanche, c'est le jour par excellence, il commence par le nom "dies", en latin le jour... alors que les autres jours finissent par ce même mot : lunDI, marDI, mercreDI, jeuDI... dans une banalité désolante... Seul, le dimanche déroge à cette règle, c'est bien un jour d'exception ; il faut en profiter... Le dimanche est bien un jour particulier par son nom, par ses habitudes différentes : une grasse matinée, une envie de balade, de musique, de chansons à découvrir ou redécouvrir, de poésie partagée...

Si on nous enlevait le dimanche, comment saurait-on dérouler ensuite les autres jours ?

J'aime le dimanche, ses heures qui coulent doucement, ses rêves, ses bonheurs différents, sa liberté. C'est aussi l'occasion de lire, de dessiner, de rencontrer des amis car ce temps- là est aussi libéré pour eux.

C'est pour toute la famille, d'ailleurs, une journée de répit face à la semaine qui va recommencer, un moment pour se retrouver, échanger plus longuement.

J'aime le dimanche, plus encore que tout autre jour, il est le jour des plaisirs librement choisis, loin de toutes contraintes, loin des soucis du travail, loin des habitudes...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/08/j-aime-le-dimanche.html

 

Source :

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/quiriny-requiem-pour-le-dimanche-22-08-2018-2245146_420.php

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Arthur S Gwynplaine 25 septembre 2018 15:58
    Dans le calendrier révolutionnaire, chaque mois était divisé en trois décades, et les jours portait s’appelaient Primidi, Duodi, Tridi, Quartidi, Quintidi, Sextidi, Septidi, Octidi, Nonidi et Décadi.
    C’était bien aussi, mais ça n’a pas duré longtemps.

    • Christ Roi Christ Roi 25 septembre 2018 19:00

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      Le président pour lequel l’auteure a veauté va lui supprimer son dimanche. Magnifique quenelle gouvernementale.
       smiley smiley smiley smiley

    • phan 25 septembre 2018 18:53
      Le DImanche, c’est le jour par excellence, il commence par le nom « dies », en latin le jour... 
      Pourquoi vous n’expliquez pas plus ? dimanche : dominus (seigneur) + dies (jour) : jour du seigneur 

      Genèse 2
      Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.
      Deutéronome 5:14
      Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi.

      6 jours pour créer un monde, punaise, il a mis du temps ! Et travailler un dimanche, ça compte double !

      • Christ Roi Christ Roi 25 septembre 2018 19:02

        @phan
        L’auteure n’explique pas parce que c’est une athée rageuse et que cela lui fait mal au cul de constater que l’Eglise a mis en place le dimanche, et que son président athée va lui retirer. C’est la guerre des étoiles dans sa tête. A mon avis, elle ne passera pas l’hiver. smiley


      • rosemar rosemar 25 septembre 2018 19:30

        @phan

        Oui, bien sûr, le jour du Seigneur : l’origine du mot est religieuse, mais on a tendance à l’oublier, car on va de moins en moins à la messe... 
        Mais le mot garde une singularité par sa formation originale, comme je le dis dans l’article....

      • Arthur S Bécassine 25 septembre 2018 19:52

        @rosemar

        il n’y a rien de religieux là-dedans !

        le seigneur ? c’est le seigneur, pas dieu !

        dans l’antiquité, puis l’antiquité tardive, les esclaves pouvaient se reposer une fois par semaine
        cette mesure accordée par le propriétaires d’esclaves (servus = serfs) avait pour principale raison l’entretien de la forde de production, au même titre que la terre avait droit à la jachère et les chiens à la curée.

        Mais comme les esclaves étaient des êtres humains, il a été jugé bon de leur imposer une obligation de reconnaissance. En plus d’avoir la capacité de recharger leurs batteries et procréer de nouveaux petits esclaves, ils devaient remercier leur propriétaire de sa bonté en le remerciant de ne pas les tuer. 

      • Konyl Konyl 26 septembre 2018 08:58

        @phan
        Quel asservissement, depuis quand un texte heroic-fantasy moyen doit dicter et rythmer nos vies ? 

        Deutéronome 25
        « Lorsque des hommes se querelleront ensemble, l’un avec l’autre, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses, tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié. »

        C’est vrai on devrait appliquer ça à la lettre non ? Qu’en pensez vous ?


      • phan 26 septembre 2018 11:33

        @Konyl

        Affirmatif, et avec la réduction du temps de repos, Je circoncirai dix hommes parmi ces hommes : ça fera dimanche court !
        A+, je dois m’occuper de mes seigneurs...oups, saigneurs de ma plantation d’hévéas.

      • Raymond75 25 septembre 2018 19:04
        Tôt ou tard, la semaine de travail de trois jours sera instituée, car les robots et les logiciels nous remplaceront avec plus d’efficacité. La semaine de trois jours ou ’des quatre jeudis’ ne sera plus un rêve, et il ne sera plus nécessaire d’attendre 65 ans pour le vivre.

        Dans quelles conditions ? Après quel type de transition ? That is the question ...

        • rosemar rosemar 25 septembre 2018 19:32

          @Raymond75

          Vous y croyez ? Alors qu’on exige des salariés de plus en plus de travail....

        • sls0 sls0 26 septembre 2018 05:12

          @Raymond75
          C’est vrai qu’il ne faudra plus attendre 65 ans pour vivre.

          Si c’est pour vivre d’amour et d’eau fraiche, sans problème.
          Pour créer de l’IA il faut une certaine intelligence conceptuelle.
          Ca vient après 115-125 de QI, 13-3,5% de la population.
          Ca fait un paquet au régime amour et eau fraiche.
          J’exagère, une télé pour des émissions lénifiantes et un smartphone pour facebook et la vie sera belle pour la plèbe.

          Le concept google car c’est 8 millions de chauffeurs sans boulot aux USA d’ici 20 ans. On en fait quoi ? Il manquera 85 millions de data concepteurs dans le monde à la même période, pour les chauffeurs avec un QI de 125, pas de problème de reconversion.
          Le meilleur docteur pour diagnostiquer le cancer du sein, c’est une IA maintenant, elle est même française, cocorico.
          Ce docteur ou IA ne sait pas faire un thé, elle est fortement autiste, elle est conne mais pointue dans sa spécialité. Et oui, même des boulots assez pointus peuvent être sur la sélette et déjà maintenant.
          Un juge statistiquement est plus sévère avant midi car il a faim, pas une IA.
          Je peux vous en donner plein des exemples.

          L’argent c’est le pouvoir, google ça ne le dérange pas de verser 100 millions de prime à un bon data-concepteur, il rapporte des milliards le bonhomme.

          Bienvenu dans le 21ème siècle, c’est du scénario avec des IA avec un QI de fourmi.


        • Raymond75 26 septembre 2018 07:42

          @Raymond75


          Cela se passera, c’est inéluctable. La transition se fera très bien, bien, mal, très mal ? Aujourd’hui personne ne le sait ni n’est capable de faire des propositions. Dans une vingtaine d’années, une génération, la plupart des métiers d’exécution et de gestion auront disparu.

          Et personne n’y réfléchi : pas les politiques, aveuglés par le court terme, toujours entre deux élections, prosternés devant le finance internationale. Mais pas non plus les syndicats figés dans la défense des acquis du passé (sauf la CFDT), les sociologues, les philosophes, les ’intellectuels’ ... Personne, et pourtant cela se passera dans une génération Probablement très mal.

        •  C BARRATIER C BARRATIER 25 septembre 2018 19:18

          Moi j’adorais le dimanche car c’était le jour où on circulait facilement, on se garait facilement, j’adore bosser le dimanche et je continue à le faire dans l’associatif. Choisir son meilleur jour de travail n’est pas donné à tout le monde....ça vient, l’humanité progresse.


          • Fergus Fergus 25 septembre 2018 20:01

            Bonsoir, C BARRATIER

            Pour ce qui est de se garer facilement, c’est toujours vrai. Et, cerise sur le gâteau, le stationnement est gratuit.

            Cela dit, personnellement, je n’ai jamais beaucoup apprécié le dimanche. A cause des routines familiales lorsque j’étais jeune. A cause des matinales de la radio particulièrement nulles depuis !


          • troletbuse troletbuse 25 septembre 2018 20:11

            @C BARRATIER

            on se garait facilement
            Ca, c’est un vrai but dans la vie- Mais si vous aviez pris un vélo, c’était encore plus facile
            Enfin, vous en avez peut-être un petit  smiley

          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 25 septembre 2018 19:43

            Quand j’étais gosse, je n’ai plus aimé le dimanche, à partir du moment où je me suis avisé, que le lendemain, c’était... lundi.. J’avais aussi une sainte horreur de la seconde moitié des vacances


            • troletbuse troletbuse 25 septembre 2018 20:16

              Ceux qui aime le Dimanche sont ceux qui ne bosse pas le dimanche mais qui vont dans les supermarchés pour faire chier ceux qui sont obligés de bosser. le dimanche.


              • Fergus Fergus 25 septembre 2018 20:36

                Bonsoir, troletbuse

                Je me souviens avoir vu il y a quelques années un reportage tourné un dimanche à Plan de Campagne (Marseille nord). Des familles entières y passaient des heures. Elle n’est pas belle la vie, comme on dit du côté du Panier ?


              • troletbuse troletbuse 25 septembre 2018 20:42

                @Fergus

                Par principe, je n’ai jamais mis les pîeds dans un super ou hyper ou chaînes ouverts les jours fériés ou les dimanches. A la campagne, comme jadis, il y a encore des petits commerces ouverts le dimanche matin : épicerie, boulanger, boucher. Et cela suffit.
                Et pourtant, j’ai aussi travaillé les dimanches car il y a des professions où le travail ne peut s’arrêter.

              • Fergus Fergus 26 septembre 2018 09:08

                Bonjour, troletbuse

                Je suis d’accord avec vous, et je n’achète d’ailleurs aucun produit frais en supermarché.

                Cela dit, je reconnais qu’il m’est arrivé de faire quelques très rares exceptions pour des dépannages d’urgence, notamment en matière de bricolage ou... pour servir une bouteille de vin à des invités de dernière heure. smiley


              • L'enfoiré L’enfoiré 25 septembre 2018 20:16
                En France, n’avez-vous pas de professions qui récupèrent le jour de congé, le lundi ?
                Coiffeurs, musées, restaurateurs...

                • Le421 Le421 25 septembre 2018 20:21
                  Travailler le Dimanche ? Pourquoi pas.
                  Mais il faudrait aussi travailler la nuit.
                  Moi, perso, je souhaite que tous les magasins, services, artisans et fonctionnaires - y compris les écoles - travaillent 24H/24.
                  Surtout maintenant que je suis à la retraite...
                  Un détail.
                  On dort quand ?
                  Les clients, ils auront les moyens ??
                  M’enfin, si LREM le dit...

                  Mmmm’béciles !!

                  • Sergio Sergio 25 septembre 2018 22:40

                    @Le421


                    Les fonctionnaires se relayent pour travailler 24H/24, c’est le LREM qui le demande !

                  • Konyl Konyl 26 septembre 2018 09:12

                    @Sergio
                    Oui on devrait demander au urgentistes de fermer les portes à 18h00... N’importe quoi.


                  • Le421 Le421 26 septembre 2018 09:36

                    @Sergio
                    Ben, quand j’étais militaire, les 24/24, c’était souvent le cas...


                  • Le421 Le421 26 septembre 2018 09:37

                    @Konyl

                    Rien compris.
                    Le second degré, je reconnais que ce n’est pas perceptible par tous les esprits...
                    Je vous excuse bien volontiers !!
                     smiley


                  • Sergio Sergio 26 septembre 2018 11:27

                    @Konyl


                    Bon allez, 18H10 grand maximum !

                  • Sergio Sergio 26 septembre 2018 11:29

                    @Le421


                    Bonjour, je suis IDE et je connais bien la contrainte hospitalière et militaire, avec vous pas de second degré, bien sur.

                    Cordialement, Sergio

                  • rogal 25 septembre 2018 20:40

                    Juliette Gréco : «  Je hais les dimanches. »


                    • rogal 25 septembre 2018 20:41

                      J’aime Juliette Gréco.


                    • Sergio Sergio 25 septembre 2018 22:35

                      @rogal


                      Il y a aussi les « Boomtown rats » mais ça parle du lundi !

                    • sls0 sls0 26 septembre 2018 05:20

                      Il y a des travailleurs pauvres qui vivent dans la rue.

                      Il y a des gens qui bossent le dimanche sans nécessité absolue.
                      Genre de choses qui n’étaient pas permises dans le code noir pour les esclaves.
                      Avec en marche, on réclamera bientôt l’application du code noir pour avoir un minimum de protection sociale.

                      • Le421 Le421 26 septembre 2018 09:40

                        @sls0

                        Il faut comprendre qu’une caissière qui bosse de 8H30 à 10H30 et de 17H à 19H, à la fin du mois, si elle ne vient pas le Dimanche, ça va être piètre !!
                        En plus, on lui bloque des journées complètes à chaque fois.
                        Créant l’illusion d’un « temps plein », puisqu’elle est sollicitée presque tous les jours...

                        Vous avez dit « flexibilité » ?
                        Moi, je dis « servitude »...

                      • aimable 26 septembre 2018 10:55

                        @sls0
                        quand la majorité des députés en marche sont soit ; des chef d’entreprises , des cadres supérieurs ou des énarques,vous comprenez que leur but n’est pas le bien être de la classe ouvrière .


                      • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2018 09:16

                        Plus de 20 ans passé dans le commerce , 20 ans ou j’ai hait le travail du Dimanche (imposé sous peine de vacances déplacées et d’augmentations refusées) en regardant les fonctionnaires envahir les centre commerciaux ....


                        • Le421 Le421 26 septembre 2018 09:45

                          @zygzornifle

                          Ah ??
                          Les fonctionnaires ??
                          Uniquement ??
                          Vous êtes bien certain, ou c’est du mauvais esprit déplacé...
                          Parce que j’étais « fonctionnaire », comme vous dites, et moi aussi j’étais de garde et je regardais ces connards du privé se balader dehors en bagnole.
                          On a la vision étriquée que l’on veut.
                          Faites attention, on est tous, finalement, le « privilégié de quelqu’un ».
                          Déjà, vous aviez un boulot.
                          Ça commence comme ça.
                          Dans le commerce (côté service SAV), je bossais comme un con le Samedi et pas le Lundi, jour où tout est fermé. Remarquez, je faisais des économies !!

                        • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2018 12:45

                          Et bien moi je regardais ces connards du public se foutrent de la gueule de ceux du privé qui bossaient , les pires étaient les enseignants vous faisant perdre votre temps et ne rien acheter , on en avait des envie de meurtre , on les surnommait les patauges boeufs qui pataugeaient dans le magasin comme des boeufs dans leur enclos ....

                          J’ai fait du SAV, j’en connais un rayon , les plus chialeurs étant les « moi je suis fonctionnaire » qui vous annonçaient leur fonction comme si cela allait accélérer le dépannageles techniciens n’en ayant rien a battre ....

                          Déjà, vous aviez un boulot.

                          C’est du Macron a deux balles cette réflexion et sans traverser la rue ....

                          • Montdragon Montdragon 26 septembre 2018 13:05

                            @zygzornifle
                            Camarade du commerce et bosseur du dimanche, te laisse pas pourrir par les Soumis (symbole fion) à (((Soros))) et (((Davos)))), ils jouissent de te voir sordidement à leur merci quand eux ne bossent pas.


                          • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2018 14:19

                            @Montdragon


                            En plus il te montre a son rejeton en lui disant, regarde mon enfant si tu ne fait pas de bonnes études tu seras comme ce gland la ,tu bosseras comme un con le Dimanche , regarde bien mon enfant , au lieu d’aller au zoo voir les animaux on va au centre commercial voir le travailleur smicard du Dimanche , vas y mon fils balance lui tes cacahuètes bio , avec son salaire de misère il a du mal a s’en payer ....

                          • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 2018 13:02
                            Les commentaires sont consternants de platitudes bienséantes.

                            Là encore dans l’article, le poids de l’argent-fric est évident, tout le reste y compris nos j’aime, j’aime pas le dimanche sont des fariboles.

                            Les minorités possédantes ont peur de tout, ont peur de ceux qui par leur travail leur apportent leur bien-être, alors les travailleurs doivent s’abrutir partout, dans leur travail, dans leurs loisirs, ils doivent avoir le moins possible des moments d’authentiques bonheurs fussent-ils en famille, car le bonheur est parfois perçu comme une grâce, il aménage dans l’esprit un espace d’intelligence qui rend par la suite beaucoup moins malléable.

                            • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 2018 13:10

                              Parmi les trucs et astuces utilisés par les puissants : opposer le public et le privés, les travailleurs et les salauds de retraités, les jeunes et les pourris de vieux, les pauvres et les moins pauvres, les travailleurs et les fainéants de chômeurs, etc., et ça marche du tonnerre, il suffit de lire certains commentaires.


                            • aimable 26 septembre 2018 16:59

                              @Jean Keim
                              votre com me rappel qu’un jour il y a très longtemps un gros propriétaire terrien voit passer un ouvrier au volant d’une voiture , il n’a pu s’empêcher de dire , si les ouvriers commence a avoir des voitures ou est-ce que l’on va .


                            • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 26 septembre 2018 13:06
                              Il faut aussi tenir compte de ceux, très nombreux, qui s’ennuient le dimanche.
                              Et les activités de loisir peuvent aussi être pratiquées les jours de semaine.

                              • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2018 14:12

                                @yapadekkoaqba


                                Il est vrai qu’a Marseille pas de repos ,la Kalach tire aussi le Dimanche ....

                              • zygzornifle zygzornifle 26 septembre 2018 14:11

                                Depuis que je suis en retraite c’est Dimanche tous les jours ....


                                • jakem jakem 26 septembre 2018 15:16
                                  Je veux que le dimanche reste férié, et même qu’on interdise l’ouverture des supermarchés ce jour-là.
                                  Libre aux petits commerces d’ouvrir le matin ou l’après-midi : c’est agréable d’avoir du pain frais, mais je pourrais m’en passer.

                                  Et surtout c’est un symbole de la chrétienté : chez nous on bosse ( en principe ) le vendredi et pas le dimanche.



                                  • air pur air pur 27 septembre 2018 09:19

                                    Le dimanche est aussi consacré par une partie des jeunes à la pratique du sport, on peine déjà à réunir 11 joueurs pour une équipe de foot, si en plus certains d’entre eux sont obligés de travailler le dimanche c’est la fin de certaines petites équipes, mais c’est vrai aussi dans tout un tas d’autres manifestations sportives.Le sport est le dernier des soucis de notre gouvernement, c’est pourtant un facteur de cohésion sociale, ils devraient s’en souvenir.


                                    • Jean Keim Jean Keim 29 septembre 2018 08:12

                                      @air pur
                                      Partageons le travail et ce qu’il produit, ne fabriquons que des choses respectueuses de l’environnement, supprimons l’argent-fric, créons une société solidaire qui pratique la collaboration, l’entraide et le partage, et je vous garantis que le temps de travail journalier serait divisé par 4, nous aurions beaucoup de temps libre et nous serions toutefois face à un immense défi : comment gérer notre temps libre sans s’adonner à des occupations bêtifiantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès