• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je vous plains, monsieur Valls

Je vous plains, monsieur Valls

Monsieur Manuel Valls je vous plains.

Vous appartenez comme moi à l’espèce humaine et à ce titre avez, autant que moi, droit à certains préjugés bienveillants. Le droit d’être considéré comme un être sensible, intelligent, cultivé par le savoir, instruit par la vie et donc propre comme chacun de nous à grandir et à se grandir… bref le droit d’être considéré comme un " honnête homme". Aujourd’hui je vous plains car vous avez cessé de grandir. Et même vous vous rapetissez. Oh, certes, les sondages, eux, vous portent haut, très haut ! Mais justement… tout votre drame est là

Je vous plains, monsieur Manuel Valls. Vous avez rejoint cette catégorie d’hommes que le mérite et le hasard ont fait émerger de la condition humaine ordinaire. Vous êtes devenu maire, député et peut-être avez-vous rempli ces mandats avec honneur. Aujourd’hui vous voilà ministre, ce qui n’est pas grand-chose. De ce pas grand-chose qui est quand même "quelque chose", puisqu’il s’agit de servir l’intérêt général, vous avez décidé de faire "votre chose" non pas pour servir le bien commun, mais le vôtre. Le vôtre exclusivement ! C’est pour cela que je vous plains. Je vous plains de vous être fait si petit pour grimper si haut sur ce baromètre obscène qui prétend mesurer " l’opinion publique". Oui, je vous plains beaucoup d’avoir cessé d’être un honnête homme !
Je vous plains d’être entré dans ce cercle non vertueux, où certains devant leur miroir rêvent, dit-on, de choses aussi dérisoires que la construction de leur propre gloire. Se rêvent un "destin" comme ils disent avec ce sens du ridicule perdu (soupape pourtant salutaire !) et qui les éloigne un peu plus de l’humanité. Je vous plains de vous être mis dans les pas - triste modèle - de quelqu’un qui occupa jadis vos fonctions et qui de politicien impopulaire chronique est d’un seul coup d’un seul devenu populaire durable par la « "grâce" d’un mot, un seul : " Karcher !" Certains mots "décapants" peuvent faire basculer, non pas l’Histoire, non pas le destin d’une communauté, pas même la nécessaire lutte pour l‘ordre public, mais le "destin" et la "gloire" personnelle d’un seul homme. Vous en êtes là.

Oui, contrairement à ce que claironnent les sondages, vous êtes tombé très bas. Je ne dirais pas, comme d‘autres, que vos propos sur les roms, les musulmans trop visibles, les" ennemis de l’intérieur" sont "inacceptables" ou "nauséabonds", je dirai seulement qu’ils sont indigents, contraires à la raison humaine et une insulte au réel ! Il est vrai que vous avez avec vous quelques alliés de choix. Ceux qui, exercice très à la mode chez quelques intellectuels du nouveau millénaire, opposent sans cesse les faits - donc le "réel !" - aux principes ! Les principes étant qualifiés de « bons », les faits de « cruels ». Pour ces gens-là, le cruel l’emporte sur le bon. Toujours. Et les principes, discrédités, vont bientôt devoir se cacher honteusement sous prétexte qu’ils seraient sans cesse démentis par la "réalité" des faits. Seulement voilà : les faits ne sont pas le réel. Un rom, dix roms, cent roms pris dans des actes criminels c’est un fait ce n’est pas le " réel" DES roms ! Un Mohamed Merah, assassin monstrueux, c’est un fait ce n’est pas le "réel" DES musulmans, ni même de ceux qui pratiquent cette religion avec ferveur ou aspirent à étudier - donc à se grandir - fut-ce avec un foulard sur les cheveux ! Pas plus que jadis un, dix ou cent escrocs juifs ne faisaient le " réel" de la "malfaisance" DES juifs ! Ces rappels de pur bon sens (et non de "bons sentiments") sont aujourd’hui occultés. L’obscurité se pare d’une fausse lueur, celle des " faits" assimilés à un réel globalisant et définitif. Et voici pourquoi, messieurs-dames, LES roms ont « vocation » à être exclus de la communauté républicaine !

Mais vous avez, c‘es certain, d’autres puissants soutiens. L’opinion publique, les sondages. Le "peuple" en quelque sorte ! Vous seriez donc, à votre tour, dans le rôle de celui qui oserait dire ce que "tout le monde" pense. Vieille rengaine dont d’autres, avant vous, ont récolté les fruits. Le "peuple" des sondages vous donne donc" majoritairement raison" sur les roms ! Dans ce plébiscite virtuel qui faut-il plaindre le plus ? Ceux qui applaudissent ou celui qui se fait applaudir ? Vous devinez ma réponse. Je vous plains monsieur Valls de vous réjouir de ces applaudissements et je vous accuse de les avoir sollicités.
Le peuple, dont je suis et dont vous invoquez le soutien, n’est ni bon ni mauvais par essence. Il n’a ni tort ni raison par principe. Mais en démocratie, il a un privilège dont personne ne peut le déposséder : il est souverain. Or, cette souveraineté lui a été ôtée ! Par des traités passés en contrebande, par des conciliabules de décideurs opaques, par l’hyper-puissance d’oligarchies financières incontrôlées, par cette Europe qui, derrière son dos, déconstruit tout sans rien reconstruire, mais aussi par un abaissement de l’esprit critique au profit de la chose mercantile, les mensonges par omission et soumission de nos médias et "experts" et enfin par le cynisme sans limite d’un président - celui que vous servez - reniant les uns après les autres tous les engagements pris devant ses électeurs. Face à tant de dépossessions, d’impuissance organisée, de duperies, de pouvoirs confisqués, face à tant de reniements, et de trahisons impunies, face à tant de mépris du suffrage universel lui-même, le peuple n’est plus, ne peut plus être souverain ! Et la démocratie n’est plus qu’une apparence.
Que peut faire un peuple a qui on a volé sa souveraineté ? Deux choses. Une révolution citoyenne et démocratique pour reconquérir ses droits ou baisser les bras, se résigner, abandonner la partie. La balance en ce temps, penche, semble-t-il, de ce côté ci. En bon démocrate, fils des lumières et de la Révolution vous auriez pu, monsieur Manuel Valls, encourager le peuple à choisir la première option. Vous avez préféré construire votre "popularité" sur la seconde. Je vous comprends. En tant que libéral assumé l’option révolutionnaire vous aurait nécessairement balayé !
L’Histoire nous l’a appris cent fois, on peut tout redouter d’un peuple gagné par la résignation. La mélancolie, le découragement, le désespoir, le dégoût profond du politique, l’abstention électorale, la frustration, le repli sur soi, la haine de l’autre et pour finir son exclusion. En souffrance sociale, un peuple résigné peut vite oublier sa propre histoire. Oublier ce qui l’a fait grandir : la fraternité, la solidarité, la lutte commune des faibles contre ceux qui les exploitent. Oui dans certaines séquences historiques - et celle que nous vivons nous ronge depuis près de trente ans - le peuple peut oublier - ou plus exactement finir par se lasser - d’être généreux, d’être fraternel ! Et c’est là, dans ce contexte d’abandon, de régression que vous avez choisi, vous, défenseur loyal et zélé d’un système économique qui abaisse, opprime, appauvri, désintègre, de frapper votre grand coup !

15 000 hommes, femmes et enfants jetés en pâture à la vindicte populaire. Voilà votre prouesse ! Voilà votre grandeur, monsieur Manuel Valls ! 15 000 miséreux éparpillés dans des campements insalubres, dénoncés, jugés sans appel comme GLOBALEMENT indésirables, in-intégrables et expulsables à vie ! Voilà donc le premier acte "fort" de l’homme d’état qui se rêve un destin ! Voici l’acte fondateur de votre résistible ascension , votre "karcher" à vous ! Et encore, le mot de votre illustre prédécesseur n’était-t-il qu’un coup de com ( car il n’a nullement "karcherisé" la criminalité) tandis que vous, vous agissez, n’est-ce pas ! 15 000 roms pour des sondages flamboyants c’est pas cher payé !
Il est vrai qu’il est plus aisé de dénoncer et expulser 15 000 malheureux que de traquer les fraudeurs fiscaux et les 80 milliards qu‘ils ont volés à la collectivité nationale. Vous auriez pourtant été bien plus à votre avantage, plus "illustre" encore, en ferme adversaire des voyous de la finance et de l’évasion fiscale ! Mais ces gens-là sont sûrement trop loin pour vous, trop organisés, trop "intouchables" par la complexité et les complicités de leur réseaux, la sophistication de leurs outils mondialisés, à moins qu‘ils ne soient, au contraire…trop proches de vous ou de certains de vos amis ! Alors que 15 000 roms, même infiltrés ici ou là par quelques bandes maffieuses, c’est quand même autre chose… !

Comme vous, comme moi, les gens nommés roms appartiennent à l’espèce humaine. A ce titre, ils ont droit autant que vous et moi à des préjugés bienveillants. Vous les leur refusez ! Vous ne leur accorder que le préjugé malveillant, celui qui fustige, globalise, exclut. Et pour quoi, grands dieux ?! Pour des points gagnés sur un baromètre, pour un sommet de hit-parade politique, pour un rêve présidentiel, pour un "destin" majeur... à la mesure d’un Sarkozy !

Je vous plains, monsieur Manuel Valls. De tout mon cœur.
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • reprendrelamain reprendrelamain 30 septembre 2013 12:03

    Excellent article dont je partage le point de vue et l’analyse, merci.


    • juluch juluch 30 septembre 2013 12:27

      Ceux qui aiment les Roms n’ont qu’à les prendre chez eux.....moi je n’en veut pas.


      Et Valls a raison, même si je suis aux antipodes de ses idées politiques.

      • reprendrelamain reprendrelamain 30 septembre 2013 12:55

        @Juluch,
        vous avez de la chance... l’obscurantisme, l’intolérance et la bêtise ne se reconduisent pas aux frontières sinon vous seriez déjà loin !


      • Andreï 30 septembre 2013 14:19

        D’accord, rendez moi tout votre matériel informatique en l’état de matière première (zinc, cuivre, plastique) afin que je le rende à l’Afrique.


      • OMAR 30 septembre 2013 18:47

        Omar 33

        Salut Juluch :« Et Valls a raison, même si je suis aux antipodes de ses idées politiques... ».

        Donc si Valls a raison et que vous êtes aux antipodes de ses idées politiques, c’est que vous êtes par conséquent, aux antipodes de la Vérité..

        Amicalement...


      • juluch juluch 30 septembre 2013 19:19

        @reprendrelamain


        Bof............

        @Omar

        Salut, j’ai pas vraiment tout compris et pourtant je fais des efforts.....  smiley

        Euh...........quelle Vérité ?

        Amicalement

      • jako jako 1er octobre 2013 10:47

        A la Lepers :
        je suis celui qui deteste les roms
        les syndicats et les syndiqués, celui qui deteste
         les cocos, les bobo
        je deteste les islamo-gauchistes, les rmistes
        et de manière générale tout ce qui vient de la vallée d’à côté,
        je suis je suis Oui ! je suis Juluch.


      • Anaxandre Anaxandre 30 septembre 2013 12:41

          Ce qui est sûr c’est que monsieur Valls n’est pas « éternellement attaché » aux Roms comme il l’est à une autre communauté : selon que vous serez puissant ou miséreux...

          J’ai l’intuition que cet homme est pire encore qu’un Sarközy.

        • Andreï 30 septembre 2013 14:17

          Ah non ! la France est une république avec ses traditions JUDEO-chrétiennes.


        • OMAR 30 septembre 2013 18:48

          Omar 33

          @Andréi,
                    La raffle du « Vel d’Hiv » fait partie des ces traditions ?


        • soi même 30 septembre 2013 18:59

          Il y a un modèle Staline, Par un jeu patient d’intrigues souterraines et d’alliances successives avec les diverses factions du parti unique bolchevik, et en s’appuyant sur la toute-puissante police politique et sur la bureaucratisation croissante du régime, il imposa progressivement un pouvoir personnel absolu et transforma l’URSS en un régime de type totalitaire dont le culte obligatoire rendu à sa propre personne fut un des traits les plus marquants.


        • cedricx cedricx 30 septembre 2013 13:21

          Ce qui est le plus répugnant c’est de s’attaquer à ceux qui de toute façon ne peuvent pas lui nuire électoralement, les plus faibles, dans l’espoir de grimper dans l’échelle des présidentiables ; ce genre d’attitude à toujours été porteuse. Les minorités visibles d’avant-guerre (les juifs) étaient déjà la cible de ces politiques, il aura fallu l’importation dès les années 50 d’une autre minorité encore plus visible, pour que la première devenu invisible se permette d’infliger aux autres ce qu’on lui avait fait subir.


          • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 30 septembre 2013 16:19

            oui oui oui, c’est ça.
            et pourquoi ne peuvent-ils pas lui nuire électoralement ? parce que ces gens sont sans papier ni visa, des hors la loi sur le sol français, à retourner au bercail après 3 mois. The law is the law !

            Les reste votre com est tout simplement d’une débilité rare, avec un beau point godwin que je vous envoi par la poste


          • cedricx cedricx 30 septembre 2013 16:54

            Les Rom ne peuvent pas lui nuire électoralement parce qu’ils ne représentent rien dans la société française, ni en quantité démographiquement, ni en force économique. Pour le reste libre à vous de l’apprécier comme il vous plait. 

          • curieux curieux 30 septembre 2013 13:23

            Malheureusement, les hommes politiques des partis dominants ne sont que des prostitués à la pensée unique. Ils n’ont plus de convictions à part celles qu’ils doivent avoir afin de monter dans la hiérarchie. Ce sont de pauvres types.


            • berry 30 septembre 2013 13:55

              Un fait divers cocasse parmi tant d’autres

              Des roms brûlent pour 18 millions de tableaux volés (picasso, matisse, monet, gauguin) afin de faire disparaître les pièces à conviction :
              http://www.bvoltaire.fr/silviomolenaar/ils-brulent-quelques-croutes-picasso-matisse-monet,30661
               
              Allez un deuxième pour la route

              ils jouent au bonneteau dans les rues de Paris pour amuser les touristes :
              http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/les-roms-jouent-au-bonneteau,36864
               


              • Txotxock Txotxock 30 septembre 2013 13:59

                Les roms ce n’est rien à côte des berrichons...


              • Andreï 30 septembre 2013 14:14

                Moi je dis :

                « La France est liée éternellement à israel ».

                VIVE MONSIEUR VALLS  !!!



                • Andreï 1er octobre 2013 08:35

                  Je ne faisais que la promotion d’un magasine sensationnelle où l’on voyait la déclaration de notre ministre de l’intérieur du Likoud.


                • pergolese 30 septembre 2013 15:18

                  Je me demande si beaucoup d’entre vous ont pu observer les roms près de chez eux...

                  D’abord, ce n’est pas en envoyant les enfants mendier dans le métro (en harcelant !) qu’ils vont se rendre sympathique.

                  Par ailleurs, il faut savoir que les roms sont essentiellement des ferrailleurs et des chiffonniers qui confondent lieu de séjour et lieu de stockage. Ils ne leur faut pas plus d’une demi-journée pour transformer un terrain propre en un bidonville infâme.

                  Ils sont très largement responsables du rejet qu’ils inspirent. Ce sont des comportements qui sont en cause et non leur qualité de roms.


                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 30 septembre 2013 16:30

                    les roms sont les descendants des gypsies d’Inde de l’ouest, du Rajasthan.
                    Des nomades qui errent de ville en ville, des sans castes, équarrisseurs, rippeurs, musiciens...
                    une communauté sans religion particulière, détestée de tous et banni au 10ème siècle d’Inde.
                    Depuis c’est exodus et rapines pour survivre.


                  • LE CHAT LE CHAT 30 septembre 2013 15:21

                    c’est sur , les roms sont aussi « des chances pour la France  »  !
                    et Manuel qui est pas fichu de voir ça !


                    • Jelena XCII 30 septembre 2013 16:11

                      >> le modèle Rom : des nomades miséreux, sans patrie, sans terre, sans éducation et pret à tout pour une poignée de piecettes

                      Il ne faudrait pas non plus généraliser, La plupart des roms sont intégrés en Roumanie ou en Bulgarie (maison + travail).

                      15.000, ce n’est qu’une goutte d’eau...


                    • Jelena XCII 30 septembre 2013 16:55

                      10% de la délinquance, ça me parait beaucoup... Pour le reste je suis d’accord avec votre commentaire, que ce soit à l’Est ou à l’Ouest, il n’y a plus de place pour les nomades aujourd’hui.

                      En fait ces 15.000 voyez les plutôt comme des chômeurs, des « rejetés de la société » et si ça trouve ils viennent peut être de Hongrie.


                    • Bobland59 Bobland59 30 septembre 2013 15:58

                      Comment ce monsieur valls peut-il tenir de tels propos envers les immigrés, alors que lui est bien un fils d’immigré. Donc ce ministre d’opérette renie son père ! smiley


                      • Anaxandre Anaxandre 30 septembre 2013 16:21

                         Monsieur Valls que je ne supporte pas, est néanmoins un immigré extrêmement bien intégrés à la nouvelle société française - sans doute même trop bien - , à la différence des populations Roms dont le parasitisme n’est pas à démontrer.
                         Ce qui est davantage à souligner, c’est le double langage de ce type d’individu, fervent européiste qui a toujours soutenu avec ferveur toutes les politiques, les Traités et les directives de l’UE et qui fait maintenant mine de s’inquiéter du cas Rom au moment où nos frontières vont leur être légalement ouvertes d’ici quelques mois avec son plein assentiment.


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 16:25

                        Pour l’heure Paris s’oppose toujours à ce que la Roumanie et la Bulgarie fasse partie de l’espace Schengen.


                      • Anaxandre Anaxandre 30 septembre 2013 16:40

                          Paris ne s’oppose en réalité à rien du tout, sauf de façade et pour les crédules (même théâtre que les gesticulation électoralistes et sondagières de Valls). De toute façon, Schengen ou pas, les Roms de Roumanie et de Bulgarie sont déjà là et leur migration en terre Démocratique et Républicaine n’est pas prête de se tarir.


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 16:57

                        >> les Roms de Roumanie et de Bulgarie sont déjà là

                        Non, il y a 15.000 roms en France. En Roumanie et en Bulgarie, il y a plus de 1 million de roms. Comme je l’ai dit plus haut à Actias, la plupart sont intégrés.


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 17:36

                        @schweizer On vous a déjà dit que vous êtes doué pour poster des commentaires idiots ?


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 17:59

                        @Actias >> Aprés, les français pourrait tout à fait légitimement leur demander d’aller s’intégrer ailleurs.

                        Ping pong ping pong ping pong... Si vous voyez ce que je veux dire.

                        @schweizer Il ne se passe jamais rien en suisse ?


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 18:37

                        Quelle preuve avez vous qu’ils ne sont pas que 300 ou 400 ? Aucune.

                        Le seul truc qui intéresse les ultra-fachos dans votre genre c’est de cracher sur tout ce qui n’est pas blond aux yeux bleus.

                        Et si besoin vous feriez le tour de la planète afin de trouver votre bonheur.


                      • Anaxandre Anaxandre 30 septembre 2013 19:02

                          « Pas moins de 4 millions d’euros (! !!) ont été affectés pour établir un diagnostic de ces camps ainsi qu’un bilan des mesures d’insertion lancées en août 2012. »

                          « 17.000 personnes, dont un quart des enfants. Le rapport recense très exactement 16.949 habitants dans 394 camps illicites. »

                          « Environ 40% des bidonvilles ont été recensés en Ile-de-France. »

                          (Source : www.europe1.fr)

                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 19:26

                        Oui Anaxandre, il y a 17.000 clodos en France, c’est terrible, on arrivera jamais à rembourser cette fichue dette.

                        Je vous laisse avec votre nonos que vous tendent les élites, j’ai autre chose à faire que de répondre à vos commentaires.


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 19:41

                        Les français sont des veaux, si il savait à quel point il disait vrai.


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 20:44

                        Quel est rapport entre les roms et l’islam ?

                        Je n’ai fait que préciser qu’il y avait que 15.000 roms en France, ça n’a pas plu aux lecteurs ayant 2 neurones qui voulaient lire que ce n’était qu’une sous-race et qu’il fallait ré-ouvrir Treblinka.

                        A l’Est, ça fait longtemps que le problème des tsiganes est résolu, vous voulez les renvoyer en Roumanie ou en Bulgarie ? Ils vous diront que ce ne sont pas leurs roms.

                        Comme aurait dit Watremez, si vous n’arrivez pas à comprendre ce que j’écris, je peux vous envoyer la version à colorier.


                      • berry 30 septembre 2013 21:15

                        A jelena
                        « 15 000 roms c’est une goutte d’eau » « ils sont bien intégrés à l’est »

                        non mais qu’est-ce qu’il faut pas entendre !
                        Vous rêvez ou quoi ?


                      • Jelena XCII 30 septembre 2013 22:02

                        Jelena, c’est un nom propre, qui dit nom propre dit majuscule.

                        Faut tout leur apprendre à ces céfrans... (soupir).


                      • Andreï 1er octobre 2013 13:10

                        Avant de le transformer, le chocolat, il vient de chez Théophile ou de jean Pierre félix, à bas prix le suisse, avant de nous le refourgué à un prix excécrable. Bienvenu dans le monde de Charlie et la chocolaterie, l’hypocrisie dans toute sa nature suisse, pendant ce temps là, des généraux Africains placent leur argent chez vous les suisses et vous vous crachez sur les petits faible et petit peuple qui sont dans la misère.

                        La suisse neutre, mon cul oui, vous êtes un peu comme les belges des Alpes.


                      • Kern Kern 30 septembre 2013 18:21

                        Les Roms ?


                        C’est quand même Edith Cresson qui parle le mieux


                        « Que font ces gens sur mes pelouses ?
                        - Ils chient Madame la Baronne...heu...excusez-moi Madame la Première Ministre
                        - Qu’ils aillent chier plus loin, l’odeur m’insupporte smiley »




                        • Kern Kern 30 septembre 2013 18:23

                          Erratum


                          Qui EN parle le mieux

                          Voilà c’est mieux

                          • jymb 30 septembre 2013 20:13

                            Ce ministre a d’abord une haîne féroce contre les 40 millions d’automobilistes dont il a décrété la poursuite de la juteuse exécution à plus ou moins court terme
                            Alors quelques milliers de roms, en chiffres, c’est peanuts.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 1er octobre 2013 00:32

                              Cette page est vraiment le bal des faux-culs et des Tartuffe !

                              Ce sont les mêmes, qui s’excitaient bêtement à propos du petit pain au chocolat de Jean-François Copé, qui recommencent à nous casser les pieds avec les déclaration de Valls où je ne vois rien de bien scandaleux. Et pourtant, j’exècre l’extrême droite, et tout ce qui peut rassembler à ces formes de racisme dont on trouvera par ailleurs très aisément des formes très caractérisés dans cette page dégoulinante de bons sentiments factices.

                              L’histoire du petit pain du chocolat de Copé, elle a lieu tous les jours. Aucun de ceux qui connaissent les banlieues ne peut l’ignorer. A quoi sert-il, dès lors, de se voiler la face ? Les comportements des Roms, à Paris, sont souvent très pénibles. Voir des femmes qui passent leur temps à mendier du matin au soir dans le métro avec un mioche de quelques mois sur l’épaule, ou des individus dont on a volontairement déformé les membres pour qu’ils puissent se traîner pieds nus d’une voiture à l’autre en harcelant les voyageurs, c’est difficilement supportable et ça n’est même pas tolérable. Je ne vois vraiment pas pourquoi on tolèrerait des Roms des formes de délinquance qu’on n’admettrait absolument pas d’autres populations. La loi doit être la même pour tous, et quand on ne connaît la réalité que par ce que les media en disent, il serait préférable de la fermer.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 1er octobre 2013 09:41

                                ERRATUM
                                Je vois non sans horreur que je ne devais pas avoir les yeux en face des trous lorsque j’ai rédigé cette petite intervention. On en trouvera ci-dessous le second paragraphe corrigé :

                                "Ce sont les mêmes, qui s’excitaient bêtement à propos du petit pain au chocolat de Jean-François Copé, qui recommencent à nous casser les pieds avec les déclarationS de Valls où je ne vois rien de bien scandaleux. Et pourtant, j’exècre l’extrême droite, et tout ce qui peut rassembler à ces formes de racisme dont on trouvera par ailleurs très aisément des EXEMPLES très caractérisés dans cette page dégoulinante de bons sentiments factices."


                              • Roubachoff 1er octobre 2013 02:47

                                Quelle horreur ! Des femmes avec un mioche sur l’épaule ! Je conçois, messire Labrune (qui aurait bien mérité de s’appeler Lablonde) que ce spectacle vous soulève le cœur. Savez-vous que les Roms, lorsqu’ils ne parviennent pas à bien déformer les membres d’un cobaye, le mange tout cru, et parfois même à la croque au sel ?

                                Plus sérieusement, savez-vous ce qui me déprime ? 77% des Français, paraît-il, approuvent les ignominies inutiles de Valls. Un sondage qui m’a inspiré la triste conclusion suivante : alors qu’on casse leur sécurité sociale, qu’on brade leur retraite, qu’on déprécie leur emploi et qu’on leur vole leur souveraineté... ces abrutis, au fond, ont ce qu’ils méritent. 

                                 


                                • Bubble Bubble 1er octobre 2013 09:26

                                  Il faut préciser que les bébés, pour tenir en silence toute la journée sur l’épaule de leur « mamans » pendant qu’elles font la manche, sont drogués. Ce n’est effectivement pas tolérable, et nécessiterait une réelle action policière : des gosses sont tués dans l’affaire. Il faut faire la part des choses et ne rien exagérer, certainement, mais je peux vous assurer que pendant mes trois ans d’études à Paris où je prenais la ligne 7 au quotidien, j’ai eu le temps d’observer ce qu’a écrit Mr Labrune : des femmes, les mêmes sur 3 ans, avec des bébés qui ont toujours le même âge, donc probablement pas les leurs, et toujours silencieux, morbide au possible ; des tas de moignons déformés mais vivants qu’on dépose le matin à Châtelet entre la 7 et la 11 et qu’on récupère le soir, qui provoquent une vraie bouffée d’émotions chez le piéton (ça rapporte, donc !), mais dont on s’aperçoit assez vite qu’ils ne peuvent pas se déplacer eux même, et sont juste déposés ça et là selon la stratégie marketing. Je l’ai vu et je le confirme, et c’est en partie pour ça que j’ai quitté Paris.
                                  Certainement qu’il ne faut pas généraliser ; mais il ne faut pas tout nier en bloc non plus.


                                • Christian Labrune Christian Labrune 1er octobre 2013 10:20

                                  @Bubble
                                  Je confirme votre propos. Il suffit en ce moment de monter de la République vers Belleville pour voir ici et là des familles installées à même le trottoir sur des matelas crasseux avec des enfants en bas âge. On ne s’étonnera pas que des enfants élevés de cette manière ne trouvent rien de mieux ensuite que de se mettre à plusieurs pour détrousser les passants ou les voyageurs du métro qui n’ont pas encore compris qu’on ne doit rien laisser traîner dans les poches basses de sa veste. Rappelons que les gardiens du Louvre, au début de l’été, ont subitement exigé la fermeture du musée : ces exactions avaient lieu jusque sous la pyramide.
                                  Il y a une dizaine d’années, je trouve une grosse bague en or (apparemment !) au bas de la grille qui entoure la place des Vosges. Je la porte au commissariat de la rue aux Ours et là, carrément, on se fiche de moi et on me dit de la garder, sans plus d’explications. Quelques jours plus tard (la chose était encore dans ma poche), comme je traversais la cour du Louvre, un type me dépasse, se baisse et me montre une grosse bague en or, la même, me proposant de me la céder pour quelques dizaines d’euros. Depuis, il est très rare (et chacun pourra aisément le vérifier), lorsque je passe dans ce quartier très touristique avec un appareil photo qui me fait ressembler à un touriste, qu’on membre (homme ou femme) de la communauté Rom ne se baisse pas devant moi pour me montrer la même chose. La dernière fois, c’était la semaine passée. Oh, leur dis-je, c’est une bague en or, et elle est très lourde ! Il faut la porter au commissariat ! Ca, ce n’est pas bien grave et ça m’amuse plutôt ; je me dis que le touriste qui accepte de devenir recéleur est bien aussi malhonnête que peuvent être cons ceux qui s’attroupent en grand nombre rue de Steinkerque, autour des cartons des joueurs de bonneteau, lesquels, il faut le dire aussi, ne sont pas tous des Roms.
                                  Les utilisateurs de la ligne Nation-Dauphine ont probablement tous été témoins d’un spectacle affligeant : un pauvre homme affecté d’un pied-bot, en short pour montrer des jambes complètement tordues qui peuvent à peine le soutenir, pieds nus et d’une saleté repoussante, parcourt inlassablement les voitures qui communiquent toutes entre elles sur cette ligne en hurlant une espèce de complainte incompréhensible. Il s’accroche un moment à la barre verticale qui est devant chaque porte et vous regarde fixement jusqu’à ce que vous mettiez la main à la poche. Comparés à ce pauvre homme, les mendiants de Brueghel paraissent des privilégiés.
                                  La misère de ces populations serre le coeur, et on se dit qu’il faudrait faire quelque chose, mais quoi ? Il est très évident que cela ne peut passer que par l’éducation, et cela ne se fera pas en dix ans. Mais on ne peut certainement pas considérer que ce mode de vie constitue une « culture » particulière qu’il faudrait accepter telle quelle en France et laisser perdurer. C’est pourtant ce que semblent vouloir dire les bonnes âmes qui ont rarement vu ces sortes de spectacles, préfèrent ne pas y penser et se réfugient dans des rêveries purement mythologiques.


                                • Christian Labrune Christian Labrune 1er octobre 2013 10:30

                                  @Roubachoff

                                  Il y a toute sorte d’abrutis, et ceux qui, faute d’idées, s’amusent à faire des jeux de mots stupides sur un patronyme, ne sont assurément pas les moindres. La charte du forum prévoit que la suppression de ces sortes de messages est de plein droit. Je pourrais la demander mais je n’en ferai rien. Ca vous fera les pieds.


                                • Roubachoff 2 octobre 2013 00:10

                                  @Labrune

                                  OK, on ne rigolera plus, si c’est ce que vous préférez...(Si supprimer mes messages vous amuse, ne vous gênez pas. Après tout, il y a en chacun de nous un censeur qui sommeille...) Pour info, histoire que vous et vos copains arrêtiez de nous briser les roubignoles avec les « belles âmes » qui n’ont rien vu, j’ai vécu pendant assez longtemps à proximité immédiate d’un camp de Roms de moyenne taille et d’un autre beaucoup plus important. Ce n’est pas toujours facile, mais quand on décide d’ouvrir les yeux et de voir les réalités en face, ça devient plus supportable. Je veux bien admettre que les gamins qui essaient de laver votre pare-brise soient agaçants (ça m’arrivait pratiquement chaque jour) mais j’ai tendance à m’indigner beaucoup plus des ignominies de Goldman Sachs, de nos présidents de la République et de tout un tas d’autres gens qui nous prennent pour des cons. Et qui ont raison, quand on voit qu’il suffit de demander aux bons toutous et aux bergers allemands d’aboyer contre les Roms pour qu’ils ouvrent aussitôt la gueule.

                                  Encore une remarque : j’aimerais qu’on me démontre que la mendicité à base de « disgrâces physiques » est si rentable que ça. D’après mes propres observations, ça semble douteux - en fait, toutes les formes de mendicité agressive paraissent contreproductives - mais il faudrait bien entendu une étude plus large que ça. 

                                  PS : Bravo à l’auteur de cet article d’une rare qualité d’écriture.

                                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ermler


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès