• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jérusalem n’est pas la capitale d’Israël

Jérusalem n’est pas la capitale d’Israël

On le savait fou, dangereux, instable, capable du pire, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, Donald Trump a fait part de son immense irresponsabilité. De l'avis de tous, les Etats-Unis ne peuvent désormais plus parrainer les négociations de paix, même s'il était depuis bien longtemps évident que cela n'aurait jamais dû être le cas.

Mercredi 6 décembre, le peuple palestinien a eu la mauvaise surprise d'entendre le discours du président américain, quelques jours seulement après que la Cour suprême américaine ait autorisé le décret interdisant l'accès de ressortissants de sept pays musulmans sur le sol américain, reconnaissant la ville de Jérusalem comme capitale du seul Etat d'Israël, et donc marquant sa volonté de déplacer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à la ville trois fois Sainte.

Jérusalem est, en effet, une ville sacrée pour les trois religions du livre. Les juifs viennent prier au Mur des lamentations, les chrétiens à l'Eglise du Saint-Sépulcre, et les musulmans à la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu Saint de l'Islam, après la Mecque et Medine. Inutile de préciser donc que les tensions autour de cette ville sont multiples, et ce qu'elles représentent pour les trois religions.

Or, la politique israélienne, visant systématiquement à reprendre le contrôle de la ville, alors qu'elle devait être partagée entre les deux peuples, ne fait qu'augmenter, depuis des années, les violences et les tensions.

  • Brève histoire de la ville de Jérusalem

Jérusalem a été la ville de toutes les convoitises au cours de l'Histoire, les croisades, lancées au 11ème siècle par le Pape Pie VI avait déjà pour but la reconquête de la ville Sainte aux armées musulmanes.

Après la seconde guerre mondiale et la création, en 1948 de l'Etat d'Israël, la Palestine se retrouve divisée en deux Etats : Israël donc, et un Etat Arabe, tandis que la ville de Jérusalem est démilitarisée et placée sous l'égide du Conseil de tutelles des Nations Unies. La première guerre israélo-arabe, et les guerres qui suivent, celle des 6 jours en 1967 et celle du Kippour en 1973, vont permettre au tout jeune Etat d'Israël d'occuper une grande partie de la Palestine, y compris Jérusalem et le désert syrien du Golan .

En 1980, au mépris du droit international, Israël proclame la ville de Jérusalem comme sa capitale. Aucun pays, jusqu'aux Etats-Unis, n'avaient reconnu la ville Sainte comme la capitale de l'Etat Hébreux, et toutes les ambassades des pays ayant des relations diplomatiques avec Israël, se trouvaient, et se trouvent toujours à Tel-Aviv.

  • Vers une troisième intifada ? 

Une troisième intifada (en arabe "révolte des pierres"), après celles de 1987, 2000 et 2005, est-elle envisageable ? . la déclaration de Trump, il y a maintenant une dizaine jours, l'a rendue de plus en plus possible. Si le Hezbollah libanais, le Hamas palestinien, ainsi que d'autres factions palestiniennes ont appelé à un tel soulèvement, pour le moment les palestiniens ne se sont pas révoltés, comme ils avaient pu le faire auparavant.

JPEG - 19.9 ko
Combattante du Front populaire de libération de la Palestine (marxiste), une des factions de la Résistance.

Une grève générale a été organisée dans les territoires palestiniens, de nombreuses manifestations ont éclaté, et des roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza, certes, mais rien de comparable à ce que l'on avait pu voir précédemment. En revanche, la réaction israélienne est, elle, connue et continue de faire des victimes palestiniennes en nombre, et au mépris du droit international.

Mais nul doute que les médias n'hésiteront pas à nous présenter, sur un pied d'égalité, les forces qui s'opposent. Alors qu'il n'y a absolument rien d'égal entre une armée surentraînée, détentrice de l'arme nucléaire, et de l'aide des puissances occidentales, et les factions palestiniennes qui disposent d'un armement dérisoire, comparé à celui des forces d'occupations. Et même si les palestiniens disposent de roquettes et de certains missiles, quels impacts, si ce n'est symboliques, ont-ils face à l'efficacité des défenses antimissiles israéliennes ?

Mais qu'importe, à la fin Israël ne sera, une nouvelle fois, pas condamné, et les élites bien pensantes pourront verser leur petite larme pour les victimes palestiniennes, sans que cela ne change la moindre chose au drame.

  • Stratégie de guerre au Moyen-Orient

S'attaquer à la Palestine, donc aux différents mouvements qui composent la résistance palestinienne, correspond à une logique bien précise et plus générale. Une logique consistant à détruire toute opposition aux intérêts impérialistes. L'Irak de Saddam Hussein, a été le premier à en faire les frais, puis ce fut le tour de la Libye de Kadhafi.

Mais la machine s'est enrayée en Syrie, où les plans américains ont été annihilés par l'association de la Syrie, de l'Iran, de la Russie, de la Chine, de l'Irak et du Hezbollah libanais. La prochaine cible devrait donc, logiquement, être la République islamique d'Iran, et son allié chiite du Hezbollah. Un conflit qui correspondrait aux intérêts américains, israéliens, mais aussi saoudiens, grand ennemi de l'Iran. Le conflit au Yémen, qui n'attire d'ailleurs pas l'attention de ceux se revendiquant si souvent des droits de l'Homme, est le symbole de cette rivalité entre l'Arabie Saoudite et l'Iran.

Nul doute que la décision de Trump vient de jeter de l'huile sur le feu sur une région qui n'en avait vraiment pas besoin.

Lien de l'article : https://republiquesocialeblog.wordpress.com/2017/12/16/jerusalem-nest-pas-la-capitale-disrael/


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Massada Massada 18 décembre 2017 12:00
    Israël est une nation souveraine qui a le droit, comme toutes les autres nations souveraines, de décider de sa propre capitale.
     
    La reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté israélienne sur Jérusalem pourrait contribuer à la paix car il enseigne aux Palestiniens il y a un prix à payer pour perpétuer le conflit.
     
    Pendant ce temps la vie continue pour Israel et le monde en général s’adapte à ces nouvelles réalités.

     

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 décembre 2017 12:21

      @Massada

      Hey salut ma couille, tu sais ce que disait Al ?

      Il disait qu’on obtient plus de choses en étant poli et armé, qu’en étant juste poli. Sacré Capone ^^


    • njama njama 18 décembre 2017 12:31

      @Massada
      Il faut bien la partager cette Jérusalem, la partie est de la ville est rattachée à la Jordanie il me semble ...
      Cette partie inclut la vieille ville et ses lieux saints : le Saint-Sépulcre, l’Esplanade des Mosquées, la Mosquée al-Aqsa, le Mont du Temple et le Mur des Lamentations
      https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9rusalem-Est


    • Massada Massada 18 décembre 2017 13:28

      @njama
       

      Durant la guerre israélo-arabe de 1948-1949, la Légion arabe prit le contrôle du site dont l’accès fut interdit par les autorités jordaniennes aux Juifs.
       
      Pendant les dix-neuf années qui suivirent, les nombreuses demandes par des officiels israéliens et des groupes Juifs, tant aux Nations Unies qu’auprès d’autres organismes internationaux pour essayer de mettre en application l’accord d’armistice, restèrent vaines. Seuls les soldats jordaniens et les touristes pouvaient avoir accès au site qui fut un temps transformé en dépotoir.
       
      Actuellement par injonction du Waqf , les Juifs qui y sont parfois admis n’ont pas le droit d’y prier ni même de réciter un Psaume ? Même avoir une Bible à la main. !!!
       
      Les arabes ne sont pas dignes de ces lieux qu’ils transforment en dépotoir ou imposent des restriction humiliantes. 
       
      Il est temps que Jérusalem dans son entièreté reviennent à la civilisation a des gens respectueux des lieux et des autres religions, bref retourne à Israël


    • ALGERIEN ALGERIEN 18 décembre 2017 18:36

      @Massada

      « Israël est une nation souveraine qui a le droit, comme toutes les autres nations souveraines, de décider de sa propre capitale. »

      Et que fait-on de la Palestine oppressée ?

      « La reconnaissance par les Etats-Unis »

       Une reconnaissance par les USA serait, parait-il, suffisante, à elle-même de changer la donne. Mais dans quel monde vit-on ?!

      Et le plus pire c’est que ça vous arrange. Du coup, j’aimerais connaitre votre définition de « l’Égalité ».

      Pathétique !!!!


    • Durand Durand 18 décembre 2017 19:39

      @Massada


      Il faut lire la déclaration complète de Trump avant de déclarer que la vie va continuer « pépère » pour Israel...

      Trump renvoie Israëliens et palestiniens dos à dos et dit qu’il acceptera une solution à deux États si cela convient aux deux parties. Mais il dit et répète que c’est aux deux parties de s’entendre sur cette base. Il dit qu’il veut un accord qui soit un bon deal pour les Israeliens et un bon deal pour les Palestiniens...
      Une solution à deux États, vous êtes certain que c’est ce que veut BIbi et sa clique ?

       « In making these announcements, I also want to make one point very clear : This decision is not intended, in any way, to reflect a departure from our strong commitment to facilitate a lasting peace agreement. We want an agreement that is a great deal for the Israelis and a great deal for the Palestinians. We are not taking a position of any final status issues, including the specific boundaries of the Israeli sovereignty in Jerusalem, or the resolution of contested borders. Those questions are up to the parties involved.

      The United States remains deeply committed to helping facilitate a peace agreement that is acceptable to both sides. I intend to do everything in my power to help forge such an agreement. Without question, Jerusalem is one of the most sensitive issues in those talks. The United States would support a two-state solution if agreed to by both sides. »



    • Eric F Eric F 18 décembre 2017 22:42

      @Massada
      en effet, tout pays a le droit de choisir sa capitale dans son territoire, or les quartiers arabes de Jérusalem n’ont absolument jamais été dévolus à Israël. Donc si Israël n’avait pas illégalement annexé la totalité de la ville, et avait au lieu de ça proclamé que Jérusalem Ouest était sa capitale, cela aurait pu être reconnu, car la fiction de ville sous mandat international est devenue caduque avec l’armistice de 49, qui a tracé la ligne qui constitue le référentiel de l’admission d’Israel à l’ONU. C’est du reste les termes de la reconnaissance récente par la république tchèque.


    • Byblos 20 décembre 2017 02:59

      @Syracuse
      Absolument de votre avis.


    • njama njama 18 décembre 2017 12:39

      Le partage de Jérusalem est certainement un point important à haute valeur symbolique spirituelle pour la paix en Israël_Palestine, car politiquement, économiquement, c’est sans grande importance que Tel Aviv, Haïfa, Netanya, Ashdod, Beer-Sheva qui serait l’une ou l’autre capitale administrative de l’État d’Israël

      mais peut-être que les sionistes ne veulent pas partager ?... si oui, autant qu’ils soient clairs, qu’ils le disent, au lieu d’avancer comme des hypocrites


      • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 20 décembre 2017 11:06

        @njama

        Vous oubliez qu’Israël est le cinquante et unième état des USA et que c’est le Congrès Juif Mondial qui commande et cela depuis des décennies ....

        Donc Trump ne fait qu’obéir aux Ordres ...


      • njama njama 18 décembre 2017 12:45

        Peut-être que Trumppppp décidera demain que Paris n’est plus capitale de la France, mais que c’est Lyon, parce que historiquement avant Paris cette ville était capitale des Gaules

        Peut-être que Trumppppp décidera demain que Madrid n’est plus capitale de l’Espagne, parce que avant c’était Valladolid la capitale des rois de Castille jusqu’en 1561

        ...


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 décembre 2017 12:54

          @njama
          Peut-être que Trumppppp décidera demain que Madrid n’est plus capitale de l’Espagne

          Réflexion hors sujet il me semble, là on parle de la localisation de l’ambassade d’un pays tiers smiley


        • Aristide Aristide 18 décembre 2017 12:58

          @njama


          Une précision Trump reconnait la décision de l’Etat d’Israël vieille de 50 ans (1967) de faire de Jérusalem sa capitale. C’est déjà suffisant comme décision inepte pour ne pas en rajouter ...

        • njama njama 18 décembre 2017 14:00

          @Aristide

          Jérusalem capitale hystérique du peule juif smiley


        • docdory docdory 18 décembre 2017 14:03

          @njama

          Pourquoi écrivez-vous 5 « p » à Trump ?

        • njama njama 18 décembre 2017 15:08

          @docdory
          Je trouve le personnage un poil ubuesque, il a des sorties hallucinantes par moments je ne revendique pas l’extension qui accentue le « p » final en lui donnant un p’tit côté comique
           #trumppppp


        • Aristide Aristide 18 décembre 2017 17:00

          @njama

          Jérusalem capitale hystérique du peule juif


          Non pas du peuple juif, capitale de l’Etat d’Israel. Enfin, capitale non reconnue d’ailleurs par aucun autre pays que les USA.

          C’est bizarre de transformer les errements d’un gouvernement droitier d’Israel en condamnation de tout un peuple. 

        • HELIOS HELIOS 18 décembre 2017 19:53

          @njama

          ... et alors ? si Trump voit Lyon comme capitale de la France, il peut toujours y installer son ambassade, nous recupererons les locaux parisiens.
          Et... lorsque l’ambassadeur voudra rencontrer les gouvernants français, il pourra toujours prendre le TGV et se rendre a Paris !.

        • pipiou 18 décembre 2017 20:45

          @Aristide
          « C’est bizarre de transformer les errements d’un gouvernement droitier d’Israel en condamnation de tout un peuple. »

          C’est quand même à ça que mènent les conneries des néo-israeliens qui se permettent régulièrement de parler au nom du peuple juif.


        • babelouest babelouest 19 décembre 2017 03:34

          @docdory, ben parce qu’il a oublié de mettre le sixième....


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2017 13:05

          L’avantage avec Trump, c’est que maintenant nous savons parfaitement et clairement ce que nous ne voulons pas. Bonnes fêtes Monsieur Trump. 


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2017 13:07

            A une exception près. La théorie du gender et l’homoparentalité.......


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 décembre 2017 14:05

              Comme la planète, Jérusalem n’appartient à personne et à tout le monde.


              • antiireac 18 décembre 2017 14:09

                Jusqu’à preuve du contraire Jérusalem appartient bien à Israël .

                Donc logiquement ce pays décide lui même quel ville doit être sa capitale.
                Et ce ne doit pas être et surtout pas les fachos palestiniens 
                qui doivent être l’obstacle à cette décision .

                • Pere Plexe Pere Plexe 18 décembre 2017 14:51

                  @antiireac
                  Jusqu’à preuve du contraire Jérusalem appartient bien à Israël .


                  Ben non
                  C’est bien le problème.

                • antiireac 18 décembre 2017 15:00

                  @Pere Plexe
                  Et bien si il l’a récupéré sur les fachistes arabes qui ont colonisé cette contrée


                • Pere Plexe Pere Plexe 18 décembre 2017 15:07

                  @antiireac
                  ...excusez moi : je n’avais pas compris que vous faisiez dans le second degré et l’humour.


                • Eric F Eric F 18 décembre 2017 22:48

                  @antiireac
                  la preuve du contraire, c’est le droit international ! La limite reconnue est la « ligne verte » de 49, les quartiers Est de Jérusalem ne sont pas attribués à Israël, qui les a conquis en 67 dans une guerre « préemptive » (et non pas défensive suite à invasion de son sol), donc les « prises de guerre » ne peuvent être acquises à titre de « réparation », mais constituent une conquête. Jérusalem Ouest, pour sa part, appartient à Israël ...sous réserve d’un accord sur le partage


                • phan 18 décembre 2017 14:13

                  Paradoxalement, la déclaration de Trump sur Jérusalem a eu bien des effets positifs. Le président a refusé de continuer à prétendre en toute malhonnêteté que les US soient un médiateur neutre. Il a creusé la tombe du bestial MBS d’Arabie. Il a ramené la Palestine au cœur de l’agenda international après une longue absence. Il a donné à l’Europe une chance de retrouver son indépendance. Et il a fait un pas de plus pour démolir l’insoutenable empire américain. Raison de plus pour nous réjouir.


                  • QAmonBra QAmonBra 18 décembre 2017 16:44

                    @phan


                    Je ne sais pas si cela était calculé de la part de D. Trump, j’en doute fortement, mais c’est effectivement le résultat obtenu et, personnellement, je m’en réjouis. . .

                  • Decouz 18 décembre 2017 14:28

                    Les pays de l’Union Européenne, sollicités par Netanyahou ont fermement refusé de reconnaitre Jérusalem comme capitale.

                    On peut d’ailleurs s’interroger sur cette notion de « capitale », qui n"a pas toujours existé.
                    C’est le siège du gouvernement et des principaux services centraux de l’Etat.
                    C’est aussi la ville où sont situées les ambassades.
                    Donc même si Israel décide de placer sa capitale à tel endroit, cela ne peut concerner que lui tant que les autres états, même à l’exception des US, refusent d’y mettre leurs ambassade.


                    • eddofr eddofr 18 décembre 2017 14:29
                      Chaque américain sait, avec la plus absolue certitude, que la Capitale du Monde c’est New York !


                      • Ger. 18 décembre 2017 16:34

                        Avec Trump, les USA sont devenus un rogue state - un état voyou !


                        • aimable 18 décembre 2017 21:05

                          @Ger.
                          la puissance des us rend ce bas du caisson capricieux qui peut tout se permettre et qui aime que l’on parle de lui
                          regardez sa posture quand il est en publique .


                        • babelouest babelouest 19 décembre 2017 03:38

                          @Ger. je pense que c’était bien avant ! Aux alentours de 1770 sans doute....


                        • eric 18 décembre 2017 16:46

                          À quoi servent ces papier répétitifs, sans arguments réels, voir absurdes ? Israël a fait de Jérusalem sa capitale, de fait, que l’on soit pour ou contre. l’Amérique à peu prêt unanime a décidé d’y transférer son ambassade, pour des raisons variées, politiques, démagogiques, symboliques, pratiques (quand tu es diplomate et que tu dois voir un ministre, cela facilite les choses d’être dans la même ville. Comme les américains payent beaucoup, arment une des parties au moins, on des moyens de pression sur tous le monde et la plus grande armée qui soit, bien sûr qu’ils continueront à participer à toutes le discussions. En revanche, la décision incriminée prouve qu’ils ne se contenteront plus d’un status quo et que si certains protagonistes se refusent à progresser, ils iront vers des solutions ne tenant pas compte de leurs intérêts. Il faudra voir au final, mais c’est sans doute une bonne décision.


                          • Pere Plexe Pere Plexe 18 décembre 2017 17:30

                            @eric
                            ...c’est l’attitude US qui depuis des années empêche toute avancée, tous progrès, dans le dossier !

                            En soutenant indéfectiblement le camp Israélien, en bloquant l’Onu, en excusant par avance les crimes sionistes, leurs violations délibérés de tous les accords et autres résolutions.

                            Une analyse lucide de cette décision imbécile ici.


                          • HELIOS HELIOS 18 décembre 2017 20:12

                            @Pere Plexe

                            ***** c’est l’attitude US qui depuis des années empêche toute avancée, tous progrès... *****


                            ... pour les mésententes il faut toujours au moins être deux.
                            En l’occurrence, pour le problème palestiniens, la m.rdre vient de tous ceux qui s’occupent des affaires israéliennes et palestiniennes.

                            Laissons les se débrouiller et cela calmera beaucoup la situation et le temps passera....




                          • Eric F Eric F 18 décembre 2017 22:52

                            @HELIOS
                            Laisser le pot de fer contre le pot de terre ? fallait-il aussi laisser Milosevitch annexer la Bosnie, et Saddham Hussen annexer le Koweit ?


                          • eric 18 décembre 2017 17:20

                            D’autre part, le droit de raconter n’importe quoi sur des sujets dont on ignore l’essentiel est bien sûr inaliénable - en particulier sur le net- mais tant l’auteur que des commentaires, semblent ignorer qu’Israël n’a pas attendu Netanyahou, ni 1980, pour déclarer Jérusalem capitale... Un minimum d’info sur ces sujets complexes ’e.devrait il pas être un préalable à des prises de positions aussi tranchées ? Il me semble que si. Parce que du coup, tous le reste, « Trump est fou, y qu’à faut que » devient moyen crédible.


                            • Pere Plexe Pere Plexe 18 décembre 2017 17:32

                              @eric
                              ...vous avez loupé un épisode ?

                              C’ est la reconnaissance par les USA, du moins de Trump, qui pose problème. 

                            • eric 18 décembre 2017 18:12

                              L’auteur parle d’ une déclaration comme capitale en 1980. Jérusalem est capitale depuis un truc du genre 1949. La reconnaissance par Trump ne devrait en aucun cas lui poser problème, puisqu’il le considère comme fou et s’excluant par cette décision du processus de négociation. À priori, que du bon pour l’auteur non ?


                            • Christian Labrune Christian Labrune 18 décembre 2017 19:34

                              En 1980, au mépris du droit international, Israël proclame la ville de Jérusalem comme sa capitale.
                              ============================================
                              à l’auteur
                              Il me semble que le « mépris du droit international » commence plus tôt que ça ! La jeune Organisation des Etats Unis avait proposé un partage de l’ancienne Palestine mandataire. Les « Palestiniens », comme on les appelle aujourd’hui, l’avaient refusé dès la fin de 47. A la veille du retrait des Britanniques le 15 mai 48, Ben Gourion, proclame la renaissance de l’Etat d’Israël, en accord avec les instances internationales. La GUERRE est immédiatement décidée du côté arabe, ce qui s’appelle bien quand même, me semble-t-il, s’asseoir sur les résolutions du droit international et les MEPRISER pour préférer LE DROIT DU PLUS FORT, lequel ne peut être considéré comme un DROIT que de manière ironique puisqu’il en est la négation même.

                              Si les armées arabes avaient été victorieuses en 48, les Juifs auraient été massacrés en masse ou forcés à quitter la Palestine comme huit cent mille d’entre eux qui, depuis cette époque ont dû quitter des pays arabes où leurs plus lointains ancêtres vivaient quelquefois des siècles avant la naissance du Chamelier de La Mecque.

                              Recopier bêtement sur un site français la propagande grotesque dont l’islam radical saoule un peu partout les populations musulmanes incultes les plus lointaines, lesquelles n’ont pas la moindre idée de ce que fut l’histoire de cette région et ne sauraient peut être même pas la situer sur une carte muette, c’est vraiment prendre les lecteurs d’AgoraVox pour des cons.

                              A chaque guerre qu’ils auront voulue, croyant être LES PLUS FORTS, les armées arabes au service des « Palestiniens » auront été ratatinées. Israël, cependant, ne sera jamais allé jusqu’au bout d’un avantage militaire qui lui aurait permis d’infliger à l’adversaire le traitement génocidaire que celui-ci avait rêvé de lui faire subir et, bien qu’en position de force, consent aujourd’hui encore à envisager une paix négociée.

                              Les missiles du Hamas recommencent à pleuvoir sur Sdérot et Ashkelon. Partout ailleurs que dans cette région, il s’agirait d’un casus belli. Tsahal pourrait aisément faire subir à la ville islamo-nazie de Gaza le même traitement que les alliés avaient fait subir à Dresde en février 45. Mais l’aviation se contente seulement d’y démolir, par mesure de rétorsion, quelques positions stratégiques fort délimitées en visant des destructions surtout matérielles. Si des missiles commençaient à pleuvoir sur le quartier où habite l’auteur de cet article, je suppose donc qu’il trouverait ça tout à fait normal et serait prêt à supporter indéfiniment, avec le sourire, de pareilles exactions.

                              Alors, il est de quel côté, le mépris du DROIT international ?
                               


                              • pipiou 18 décembre 2017 20:34

                                @Christian Labrune

                                Le MEPRIS est du côté des Néo-Israeliens, y a pas photo.

                                Ces Néo-israeliens ont abattu l’émissaire de l’ONU en charge de l’application du Plan de Partage dès la proclamation à la hussarde de Ben Gourion, c’est pas un superbe doigt d’honneur à l’ONU et au DROIT international selon vous ??

                                Parlons d’extermination génocidaire : les arabes en parlent mais n’en ont jamais commencé le début ; Israel n’en parle jamais mais a déjà commencé le boulot avec Deir Yassin et la Nakba (synonyme de Shoah...)

                                Alors que jugez-vous, La Chemise Brune, les paroles ou les actes ?
                                Hitler ne s’est jamais vanté d’exterminer les Juifs contrairement au Hamas, alors pour vous ça fait d’Hitler un gars respectable ?

                                Bref vos leçons d’histoire pour abrutis vous devriez les garder pour vos enfants.


                              • Eric F Eric F 18 décembre 2017 22:54

                                @Christian Labrune
                                le droit du plus fort, c’est d’avoir conservé les territoires occupés lors de la guerre préemptive de 1967.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 18 décembre 2017 23:10

                                @pipiou
                                Labrune c’est mon vrai nom, connard.
                                Va donc te faire foutre avec tes jeux de mots de crétin congénital.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 19 décembre 2017 11:22

                                le droit du plus fort, c’est d’avoir conservé les territoires occupés lors de la guerre préemptive de 1967.

                                @Eric F
                                Parmi ceux qui auront le plus poussé les Arabes à la guerre de 48, il y avait Mohammed Amin al-Husseini, le mufti de Jérusalem, qui avait fait tout son possible à Berlin pour obtenir de Heinrich Himmler que l’Allemagne transportât en Palestine le procédé technique de la solution finale.

                                La guerre de 48 devait être une guerre d’extermination. Les Israéliens, après ce qui s’était passé en Allemagne, étaient tout à fait en situation de comprendre que les craintes qu’ils pouvaient avoir n’avaient rien de fantasmatique. C’était pour eux une question de vie ou de mort. Les « Palestiniens » les auraient exterminés ou chassés jusqu’au dernier.

                                Le blocus du détroit de Tiran en 67, Israël en avait prévenu les états arabes de la région, constituerait fatalement un casus belli. C’était la même entreprise génocidaire qu’en 48 qui recommençait à se mettre en place et les discours qu’on entendait sur les radios du Caire ne laissaient aucun doute sur les intentions des armées arabes coalisées.

                                Le camp arabe ne reconnaît les préconisations des instances internationales que lorsqu’il peut en tirer avantage. Sinon, quand il se croit le plus fort, il fait prévaloir sans état d’âme le DROIT DU PLUS FORT. Au reste, les musulmans en usent toujours aussi de la même manière avec les principes démocratiques : il ne les respectent que lorsqu’ils leur permettent d’arriver au pouvoir. Le Frère Morsi s’était fait élire démocratiquement. Erdogan aussi. Mais l’Egypte de Morsi, en peu de mois, avait cessé d’être une démocratie, tout comme laTunisie d’Ennahdha, et la Turquie d’aujourd’hui est une crapuleuse dictature islamo-fasciste.

                                Israël aurait très bien pu considérer, en vertu du droit du plus fort, que les lignes du cessez-le-feu de 67 seraient ses frontières définitives. Mais le Sinaï occupé a depuis longtemps été restitué à l’Egypte. Des redistributions du territoire ont été proposées aux Palestiniens qui les ont toujours refusées parce que dans les conceptions de leurs leaders depuis Arafat, neveu du mufti, il n’y a qu’une seule Palestine, de Haïfa à Eilat, et elle est exclusivement Arabe. Il n’y a qu’une seule capitale, Jérusalem, et elle est également arabe. Quand on s’exprime en Anglais, on reconnaît pour la galerie l’existence d’Israël, mais quand Arafat s’exprimait en arabe, il disait le contraire et tenait à peu près le même discours que les actuels terroristes du Hamas.

                                L’existence d’Israël est un fait sur lequel il ne sera plus jamais possible de revenir, et ceux qui voudront encore, comme les Iraniens, faire disparaître cette nation, connaîtront le sort que méritent les responsables de toutes les entreprises génocidaires. Quand on prétend exterminer l’adversaire et qu’on n’est pas le plus fort, qu’on a plusieurs fois été ratatiné, on doit s’estimer heureux de n’avoir pas encore subi ce qu’on voulait faire subir à l’autre. Si on persévère dans sa folie bestiale et meurtrière, c’est vraiment qu’on est masochiste et particulièrement con.


                              • pipiou 19 décembre 2017 20:38

                                @Christian Labrune
                                Labrune, 100% naturel, avec de vrais morceaux de racisme dedans.
                                Et « La Chemise Brune » c’est ton vrai surnom monsieur le nazillon congénital...


                              • bob de lyon 18 décembre 2017 19:57

                                Pie VI au XIe siècle ?

                                De mémoire :

                                N’est-ce pas plutôt Urbain II, Pierre l’Ermite et Bernard de Clairvaux les promoteurs des premières croisades ; croisades qui n’étaient pas prétexte à prendre ou libérer Jérusalem mais à rouvrir le chemin du pèlerinage interdit par les nouveaux arrivants dans la région : les Turcs.

                                Au début, les Arabes n’y étaient pour rien, ils n’avaient jamais fermé la route même pendant la progression de l’Islam dans la région.

                                Mais peut-être me trompè-je ?

                                Quant à Pie VI, il fut peiné que la tête de Louis XVI tomba dans la sciure ; il lui fit dire une messe.


                                • Mejad 18 décembre 2017 20:25

                                  @ l’Auteur

                                  Peut-on qualifier de fou, un président de la première puissance mondiale ? C’est franchement hilarant de voir les gens se permettre de porter des jugements sans qu’il ne se juge eux-mêmes. Est-ce sérieux ? Dire « On le savait fou, dangereux, instable, capable du pire, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, Donald Trump a fait part de son immense irresponsabilité. De l’avis de tous, les Etats-Unis ne peuvent désormais plus parrainer les négociations de paix, même s’il était depuis bien longtemps évident que cela n’aurait jamais dû être le cas. » Qui ça « On » ?

                                  Non, Trump a simplement décidé, et c’est son droit de décider ce qu’il estime juste. Le problème, ce sont les conséquences qu’il faut juger sur ce qu’il adviendra. Voilà, ce qu’il faut juger ou du moins ce qu’il faut analyser. Et si le plan en réalité fait partie d’un plan global. C’est ceci qui est important. Et si cette reconnaissance de Jérusalem, capitale d’Israël s’avèrera positif pour les Palestiniens. On n’en sait rien sur ce qu’il adviendra dans les années à venir. Rien n’indique que des bénéfices sur cette reconnaissance. Certes Les États-Unis reconnaissent, mais les États-Unis ne sont pas le bon Dieu. On a vu qu’ils vont d’échec en échec dans leurs guerres contre des pays 100 fois moins forts. A mon sens, et les pleurs de crocodiles des dirigeants arabes qui sont nombreux alignés à la superpuissance.

                                  Voilà ce qu’il faut tirer comme conclusion. A mon sens, Trump a fait un cadeau empoisonné à Israël. Et Israël tout heureux n’a vu que du feu.


                                  • jaja jaja 18 décembre 2017 20:32

                                    « Quatorze pays, dont la France, ont voté ce lundi une résolution condamnant la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël. Washington a mis son veto et a dénoncé une « insulte ». Les Palestiniens ont, quant à eux, jugé « inacceptable » ce veto.

                                    « C’est une insulte et un camouflet que nous n’oublierons pas », » a déclaré l’ambassadrice US...

                                    Qu’ils aillent se faire voir elle et son ami sioniste Donald Trump ! Jérusalem est la capitale de la Palestine !

                                    https://fr.news.yahoo.com/j%C3%A9rusalem-washington-oppose-veto-retrouv%C3%A9-isol%C3%A9-190007449.html


                                    • Eric F Eric F 18 décembre 2017 22:56

                                      @jaja
                                      pas plus uniquement la capitale de l’un qu’uniquement celle de l’autre, vous vous trumpez aussi.


                                    • babelouest babelouest 19 décembre 2017 03:44

                                      @Eric F
                                      “Israel” n’existe pas, alors....



                                      • Sophie 18 décembre 2017 21:18

                                        Encore un truc qu’on n’apprend pas à l’école, Hitler à l’origine de la création d’Israël, par l’accord de la Haavara). Je passe sur la farce Nuremberg, les hauts dirigeants nazis exfiltrés, paperclip etc ...

                                        *


                                        • demissionaire bonalors 18 décembre 2017 22:19

                                          encore une guerre de religion a la con, si l autre connard de dieu existait il devrait fixer son merdier rapido avant de se prendre des coups de pieds au derche bordel a cul, l humain n est pas responsable si l’on en croit tous les textes religieux a la mord moi le nœud, pour débiles mentales
                                          puisque dieu créa le monde comment pourrait il le juger bandes de dégénérés du globe, il ne peut être juge et parti un principe basique de la justice bordel a cul


                                          • demissionaire bonalors 18 décembre 2017 22:24

                                            @bonalors
                                            ca n’ est pas du Mozart mon texte mais je peux ressentir une rythmique, une vibration, je progresse damned ds la composition musicale
                                            Je m’ecris a moi meme vous n avez pas besoin de répondre ou moinssoyez sauf si cela vous défoule, ds ce cas n’hésitez surtout pas, you are my host


                                          • Homphilo 19 décembre 2017 06:16

                                            israel n est pas un etat normal ne l oublions pas..c est une terre otee aux palestiniens sur décision des occidentaux( surtout anglaise, les decideurs anglais etaient surtout d origine KHASARS donc juifs) le développement du sionisme etait deja dans les tubes en 1870.qui plus est il ne faut pas oublier que la revendication de israel comme terre des ELUS est simplement construite sur un mythe biblique.. ensuite l etat d israel se comporte en voyous de la geopolitique.en ne définissant aucune frontiére fixe( donc expansion permanente au depends de la population autochtone ) ensuite israel avance contre toutes les résolutions de l ONU.donc un climat malsain est entretenu dans cette partie du monde depuis 1947.que les USA soutiennent ISRAEL n est pas surprenant , les USA a chaque election prêtent serment sur la BIBLE ...et q est la bible, la référence religieuse des juifs....CHERCHEZ L ERREUR


                                            • mursili mursili 19 décembre 2017 09:10

                                              c’est une terre otée aux Palestiniens sur décision des Occidentaux

                                              On ne saurait mieux dire...

                                              Ensuite l etat d Israel se comporte en voyou de la geopolitique.en ne définissant aucune frontiére

                                              Tout à fait, ce qui fait que sa demande de reconnaissance d’un droit à l’existence est une pure arnaque. Il faudrait d’abord préciser à l’intérieur de quelles frontières, sinon cela revient à exiger un chèque en blanc de la communauté internationale. 

                                              Cherchez l’erreur

                                              Il n’y a pas d’erreur. Les uns comme les autres s’appuient sur l’Ancien Testament pour prétendre que la terre qu’ils ont prise à un autre peuple leur a été donnée par Dieu.


                                              • QAmonBra QAmonBra 19 décembre 2017 10:36

                                                Merci @ l’auteur pour le partage.


                                                Assez d’accord globalement sur votre article, pour ma part j’estime que la solution à 2 états est morte-née, Al Qôds ou Jérusalem, ne sera capitale que d’un seul état constitué pour tous, bilingue, multiconfessionnel, donc obligatoirement et rigoureusement « laïc », « one man (or woman) one vote » ou la valise et le pied au cul pour les $ionistes et autres wahhabites. . .

                                                • QAmonBra QAmonBra 19 décembre 2017 10:44

                                                  Addenda :


                                                  Ceci est inévitable et, bien sur, mon souhait est que cela se fasse le plus intelligemment possible, c’est à dire avec absence ou, pour le moins, le minimum de violence, mais chacun sait que ce ne sont pas des gens intelligents qui dirigent les Peuples et les nations. . .

                                                  • Christian Labrune Christian Labrune 19 décembre 2017 10:47

                                                    http://www.lphinfo.com/mahmoud-abbas-convoque-a-riyad/

                                                    A cette adresse, une information intéressante pour ceux qui n’ont pas les yeux en face des trous et préfèrent chanter encore des vieux airs passés de mode.

                                                    Les « Palestiniens » n’ont plus guère le choix. Ou bien, après avoir boudé comme des gamins durant quelques semaines parce que l’Amérique leur aura fait voir qu’un chat est un chat et Jérusalem la capitale d’Israël, ils retournent à la table des négociations, ou bien leur « cause » déjà bien compromise tombera dans la poubelle de l’histoire. Elle est déjà pour tous les pays de la région un véritable boulet à traîner, qui empêche de prendre les mesures qui s’imposent en face des tentatives hégémoniques de l’Iran.

                                                    La rue arabe enfoncée un peu partout dans un obscurantisme délibérément entretenu par les Frères musulmans (voir les gesticulations grotesques d’un Erdogan), a plus de vingt ans de retard sur la compréhension de la situation actuelle. Elle répète stupidement les vieux slogans que les décideurs actuels au Moyen-Orient préfèreraient qu’on ne lui eût jamais appris à vociférer.

                                                    Il est particulièrement affligeant que sur Agoravox, il se trouve encore aussi des attardés incapables de comprendre les enjeux géostratégiques actuels. Ils y sont certes encouragés par la lâcheté des politiques européennes aussi suicidaires que celle, il n’y a pas si longtemps, d’un Obama de l’autre côté de l’Atlantique, mais il n’est pas interdit de faire preuve d’esprit critique. Du moins, quand on dispose d’un cerveau capable de rendre encore quelques services.


                                                    • QAmonBra QAmonBra 19 décembre 2017 13:19


                                                      Personnellement, sur AV ou n’importe où ailleurs, ce qui me navre profondément, au point que les bras m’en tombent, ce sont les individus se prétendant « gaulois » ou français ayant les propos suivants :

                                                      (. . .) « Si on n’est pas sioniste dans notre pays aujourd’hui - et je le suis autant qu’on peut l’être - c’est qu’on n’est pas français. »(. . .)

                                                      Ils sont tellement « $ionisés », qu’ils n’ont même plus conscience du tort qu’ils font à leur pays et à eux mêmes.

                                                      Pour aveugler à ce point les consciences, c’est que le $ionisme est vraiment une idéologie hyper dangereuse, c’est certainement le nazisme de notre siècle et les fascismes qui seront ses acolytes ne manquent pas. . .






                                                      • Massada Massada 19 décembre 2017 13:30

                                                        @QAmonBra
                                                         

                                                        Le sionisme n’est qu’une doctrine politique encourageant la création d’un état juif sur sa terre ancestrale.
                                                        C’est fait smiley
                                                        Le sionisme est abouti… vive Israël !
                                                        Et donc je ne suis pas sioniste, je suis israélien.
                                                        Que les anti-sionistes délirent entre eux, ce n’est pas mon problème, ils me font penser aux partisans de la terre plate.



                                                      • QAmonBra QAmonBra 19 décembre 2017 17:29

                                                        @Syracuse


                                                        (. . .) « J’ai l’impression que vous êtes « sionisé » aussi, » 

                                                        Faut pas abuser, à vous suivre on devrait donc considérer comme islamisé tout ce qui ne cessent d’insulter les musulmans et l’Islam sur AV ! 

                                                        (. . .) « je constate que le sujet vous passionne au point de ne parler presque que de ça. »

                                                        Je ne pense pas qu’au $ionisme, mais quand je pense à ce que devient le monde, l’occident, notamment mon pays, il m’est quasiment impossible de ne pas prendre en compte cette idéologie.

                                                        Cela vous pose problème ? 





                                                      • QAmonBra QAmonBra 19 décembre 2017 21:27

                                                        @Syracuse


                                                        (. . .) « comme le but du sionisme est atteint depuis longtemps, » (. . .)

                                                        Vous vous trompez lourdement, la création de leur état colonial n’est qu’une victoire à la Pyrrhus et ils le savent très bien, d’où leurs manœuvres incessantes pour pérenniser à la fois leur colonie et leur pouvoir en pourrissant davantage, en premier lieu, la vie des palestiniens mais pas seulement loin s’en faut. 

                                                        (. . .) « je ne vois pas en quoi il est pertinent de donner autant d’importance à cette idéologie. » (. . .)

                                                        Comment minorer une idéologie qui est, je pèse chacun de mes mots, le national socialisme de notre siècle et ayant trouvé bon nombre de fascistes et de racistes pour l’épauler ?

                                                        (. . .) « Critiquer Israël et ses politiciens, défendez les palestiniens mais cessez donc d’utiliser ce mot piège toutes les deux phrases. » (. . .)

                                                        $ionisme serait pour vous un mot piège !? Mais quel piège grand Dieu si ce n’est cette idéologie elle même ?

                                                        Seriez vous entrain de prendre la défense de cette idéologie par des voies prétendument distanciées ?

                                                        Je suis de ceux pour qui un chat reste un chat et mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde affirmait A. Camus et, je vous le redemande, en quoi cela vous pose problème ?

                                                      • QAmonBra QAmonBra 20 décembre 2017 05:09

                                                        @Massada


                                                        Un état sans frontières ni capitale internationalement reconnues, sans constitution, en infraction permanente du droit international, pratiquant encore le colonialisme et la ségrégation, aujourd’hui en 2017, et toujours en guerre avec une partie de ses voisins, vous appelez cela un aboutissement idéologique !

                                                        Moi j’appelle cela un fiasco en chantier, une tragédie future pour des millions de personnes, à qui des petits malins aussi fanatisés idéologiquement qu’inconscients, au sens moral du terme, ont fait prendre les vessies pour des lanternes.

                                                        (. . .) « Et donc je ne suis pas sioniste, je suis israélien. » (. . .)

                                                        Cet oxymore serait il l’embryon d’une pénible et difficile prise de conscience, ou l’expression d’un déni de vérité ? . . .

                                                         

                                                      • QAmonBra QAmonBra 20 décembre 2017 15:51

                                                        @Syracuse


                                                        Nous savons cette horreur sans nom que grâce à des personnes admirables comme Miko Peled, au courage à déplacer les montagnes et, surtout, mieux placé que personne pour en témoigner.

                                                        La seule réaction à ce document de certaines ordures sévissant sur ce site, a été de le considérer comme un traître et c’est moi qui mondialise le problème ! 

                                                        Si dans sa froide et calculée monstruosité un tel acte n’est pas en tous points identique aux méthodes et comportements nazis, alors votre contradicteur est un alien de la constellation d’Orion, le $ionisé de nous deux c’est vous et vos ridicules accusations n’y changeront rien ! 

                                                      • QAmonBra QAmonBra 20 décembre 2017 18:23

                                                        @Syracuse

                                                        Je continuerai a m’exprimer sur ce site autant qu’il me semblera utile de le faire, c’est à dire tant que des hypocrites de votre acabit continueront d’y sévir, ne vous déplaise MÔÔnsieur le $ioniste !!

                                                      • pipiou 20 décembre 2017 22:46

                                                        @Syracuse
                                                        « à l’époque du nazisme des gens prenaient les armes pour résister » ... ?
                                                        Beaaucoup vous êtes sûr ?
                                                        En France pas tant que ça, en Allemagne encore moins.

                                                        Et surtout, après l’horreur nazie, tous en coeur derrière les Juifs on a dit « plus jamais ça ».

                                                        Et pourtant les Neo-Israeliens ont recommencé « ça ».
                                                        Et vous-mêmes dites « il est où le problème ? » et même ça vous « gonfle » qu’on en parle.

                                                        Comme quoi les temps ont bien changé


                                                      • QAmonBra QAmonBra 21 décembre 2017 00:46

                                                        @Syracuse


                                                        Quel est votre problème en ce qui me concerne ? 

                                                        En quoi ma dénonciation et mon opposition à ladite idéologie vous pose problème ? 

                                                        Autrement dit, qu’est ce que cela peut bien vous foutre, si ce n’est, comme vous le dites vous même, que cela vous fasse mal au cul quelque part ! 

                                                        En tous cas on peut légitimement se poser la question au vu de votre virulence à mon égard en la matière. 

                                                        Libre à vous de voir des antisémites, des « saluts nazis inversés » et/ou des fascistes gros ou maigres de partout, moi je m’intéresse à d’autres grands malins dont l’influence idéologique sur, entre autres, nos pseudo dirigeants, voire l’avenir de notre pays, est à présent de notoriété publique . . . 


                                                      • QAmonBra QAmonBra 21 décembre 2017 12:49

                                                        @Syracuse


                                                        (. . .) « Me voici sioniste  Toute l’intelligence des groupies de la dissidence incarnée dans votre commentaire. » (. . .)

                                                        Je ne suis pas un hypocrite j’avance sans masque : Tout individu défendant de façon directe ou indirecte « le droit à l’existence » de l’état colonial et ségrégationniste implanté en Palestine par les occidentaux est, pour moi et en « première lecture », un $ioniste ou un « sionisé ».

                                                        Me serais je trompé ? Si c’est le cas dispensez moi de vos stupides accusations d’antisémitisme, osez affirmer que la disparition de l’état $ioniste ne vous importe pas ! 



                                                      • docdory docdory 19 décembre 2017 13:50

                                                        L’idée que les frontières des états pourraient être déterminés par « le droit international » est une pure et simple vue de l’esprit. 

                                                        Si l’on considère l’évolution des frontières avec le temps, telle que la montre ce genre de vidéos, on se rend compte que l’idée selon laquelle le droit international pourrait parvenir à fixer définitivement les frontières entre les pays, dans le but d’éviter les guerres, est aussi absurde que l’idée selon laquelle on pourrait arrêter la dérive des continents pour stopper le volcanisme et les tremblements de terre.
                                                        En définitive, les frontières finissent toujours par résulter d’un rapport de forces et de circonstances historiques, qui, par moment, sont qualifiées de « droit international » , quand ce dorage de pilule arrange certains protagonistes de l’Histoire !
                                                        Jerusalem est, et restera pour longtemps, la capitale d’Israël, parce que les « Palestiniens » n’auront probablement jamais la force militaire pour imposer la fin de cet état de fait, et que la plupart des états musulmans, censés être les « alliés » des « Palestiniens » ne sont plus prêts à dépenser le moindre centime ou la vie d’un seul de leurs soldats pour qu’il en soit autrement !



                                                        • mursili mursili 19 décembre 2017 16:05

                                                          @docdory

                                                          Évidemment, c’est la loi du plus fort qui prévaut et le baratin de la hasbara n’a pas pour fonction de convaincre mais plutôt d’intimider. Plus c’est gros et mieux ça passe, comme disait Goebbels. Cependant comme nos gouvernants ne se privent pas d’invoquer le droit international pour justifier leurs interventions prédatrices, il n’est pas inutile de l’invoquer aussi pour en démontrer l’hypocrisie.  


                                                        • docdory docdory 19 décembre 2017 16:42

                                                          @mursili

                                                          Bien entendu, l’équation « Jerusalem est la capitale d’Israël » qui résulte d’un rapport de force et de circonstances historiques plus que d’un d’un hypothétique « droit international » , cette équation donc est beaucoup plus satisfaisante que l’équation que d’aucuns souhaiteraient lui opposer ( « Jérusalem est la capitale de la Palestine » ).

                                                          En effet, en tant qu’entité politique, Israël, qui est le seul état de la région qui soit libre et démocratique, est infiniment plus sympathique que l’entité politique « territoires palestiniens » qui est une entité politique bicéphale non démocratique et hautement corrompue fondé sur une idéologie haineuse et terroriste, l’idéologie mahométane, sous sa forme extrémiste (hamas ) à Gaza, et sous une forme un peu moins extrémiste en Cisjordanie (Mahmoud Abbas et l’OLP ). Encore que le débat selon lequel le régime auquel est soumis la Cisjordanie serait moins mauvais que celui qui règne à Gaza équivaut à se demander si feue l’URSS était en son temps plus démocratique que la Chine de Mao ...

                                                          Donc, en l’occurrence, le droit du plus fort coïncide fort heureusement avec le droit du plus sympathique, une fois n’est pas coutume ! 
                                                          Longue vie donc à Jerusalem, capitale, on l’espère pour très longtemps, du libre état d’Israël !

                                                        • pipiou 19 décembre 2017 20:43

                                                          @docdory
                                                          On est d’accord : massacrer des enfants au nom de la loi du plus fort c’est très satisfaisant.

                                                          Y a que dans les années 30 que les juifs ne trouvaient pas cela « satisfaisant ». Heureusement qu’ils ont perdu la mémoire, et pas qu’eux apparemment.


                                                        • Christian Labrune Christian Labrune 19 décembre 2017 14:31

                                                          SURREALISME

                                                          Quand Magritte, en 1927, peint un tableau qui représente une pipe, où l’on voit plus bas, en calligraphie d’écolier, la mention « ceci n’est pas une pipe », il attire l’attention sur le fait que l’image qui représente une chose n’est pas la chose même. De fait, il ne serait pas possible d’extraire la pipe du tableau pour la bourrer et la fumer.

                                                          Ecrire : « Jérusalem n’est pas la capitale d’Israël », alors que s’y trouvent REELLEMENT la Cour suprême, la Knesset et des ministères, ça veut dire quoi ?

                                                          Certes on pourrait, en bas d’un tableau représentant Jérusalem, écrire : « Ceci n’est pas Jérusalem ». Ce qu’on verrait, c’est une peinture, et pas la ville même. Mais quand, a contrario, on nie que la ville de Jérusalem soit ce qu’elle est REELLEMENT, et non en image ou en rêve, l’homme civilisé commence à se poser un certain nombre de questions préoccupantes.

                                                          Dans le système de pensée des peuples primitifs, il arrive assez constamment que l’on confonde la chose et son image. Les anciens Egyptiens, dans leurs temples, lavaient leurs dieux, les habillaient, les promenaient, leur offraient des victuailles, et les scènes de moisson peintes sur les murs des tombeaux devaient pouvoir nourrir encore le mort s’il advenait que les provisions réelles entassées dans la tombe vinssent à se gâter ou a être dérobées par des pilleurs. La statue du dieu était le Dieu lui-même, et les céréales peintes étaient comestibles.

                                                          Chez certains peuples encore moins civilisés que ceux de l’ancienne Egypte, si on avait rêvé qu’on était agressé par son voisin, c’était exactement comme si la chose était arrivée dans le réel et on était donc fondé à se venger, voire à lui casser la gueule par surprise à la première occasion.

                                                          Les « Palestiniens », je l’ai écrit trois ou quatre fois ces derniers jours, n’ont jamais eu les yeux en face des trous. Ils vivent dans un monde imaginaire tout à fait archaïque et brutal, qu’ils sont incapables de distinguer du monde réel et civilisé. Comme les enfants en bas âge, Ils prennent leurs désirs pour des réalités et c’est ce qui fait que leurs rêves de toute-puissance finissent invariablement par se retourner contre eux.

                                                          La déclaration de Trump avait pour fonction de les extraire de cette illusion calamiteuse, comme on secouerait un dormeur que menace un grand danger. Les Européens, en les encourageant à persévérer dans une névrose obsessionnelle qui confine au délire, ne leur rendent pas du tout service. Nos responsables politiques, qu’il faut donc imaginer comme des pervers un peu sadiques, doivent s’amuser des péripéties absurdes de la chose comme d’un spectacle sans queue ni tête, d’inspiration surréaliste voire dadaïste. Moi, en tout cas, ça ne me fait pas rire.


                                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 décembre 2017 13:09

                                                            VOUS ALLEZ FINIR PAR ADMETTRE LA VÉRITÉ !!! 


                                                            LA VÉRITÉ ET LA JUSTICE SE FERONT MALGRÉ LA VOLONTÉ SATANIQUE DE L’ÉLYSÉE !

                                                            Combien de fois la carcasse onusienne a réussi à appliquer ses « résolutions » sur le terrain ? L’ONU CRÉE PLUS DE PROBLÈMES QU’ELLE N’EN RÉSOUT, IL FAUT SOIT LA REFORMER SOIT LA FERMER ! Cette carcasse est une dictature pure !

                                                            La France macabre plus les 128 chefs d’Etat débiles et idiots qui l’ont suivie acceptent le projet de l’impossible paix en Palestine ! 

                                                            Les Musulmans et les Juifs de Palestine doivent s’entendre eux-mêmes et commencer d’abord par donner un coup de pied au derrière de Marianne la terroriste pour ensuite s’entendre sur leur avenir commun ! 

                                                            Je répète que l’Elysée satanique développe toujours son idéologie de l’impossible paix, voilà pourquoi elle insiste et fait marcher les pays imbéciles qui cautionnent le partage en lambeaux d’un territoire indivisible ! 

                                                            SI VRAIMENT UN JOUR LES MUSULMANS ET LES JUIFS DE PALESTINE VOUDRONT « DIVISER LEUR TERRITOIRE », ILS NE LE FERONT PAS COMME IL EST AUJOURD’HUI SOUS FORME « D’ENCLAVES », DE « PROTECTORAT » ... !

                                                            Le problème palestinien d’aujourd’hui a pris une autre tournure ou pour dire clairement les choses A MONTRÉ SA VÉRITABLE NATURE : La France veut déstabiliser les Américains, elle les combat par pays idiots interposés ! 

                                                            La France s’enfonce...


                                                            • QAmonBra QAmonBra 24 décembre 2017 18:17
                                                              @ux $ionistes & autres $ionisés que cet article dérange.

                                                              Au risque de transformer certains en geckos grimpant aux murs, voire circulant aux plafonds ! Je ne suis pas partisan, c’est le moins que je puisse dire, d’un prétendu « droit à l’existence » de l’état colonial et ségrégationniste, excusez le pléonasme, en Palestine. 

                                                              Ceci constituant le premier piège à cons dans lequel les « double faces » $ionistes, exploitation de la Shoah oblige, ont coincé bon nombre de braves gens dont le jugement est aussi court que leur émotion est longue.

                                                              Pour que les choses soient claires pour tous et au risque d’être traité de nazi, antisémite et autres nom d’oiseau, je considère comme un(e) tartufe ou, au minimum, souffrant d’un dédoublement de la personnalité, tout individu se prétendant antifasciste, antiraciste, voire anticolonialiste et, dans le même propos, le même élan, défendant l’existence de l’état $ioniste !! 

                                                              La décision de D. Trump a surtout le mérite de signer la fin de la farce, voire l’arnaque des 2 états, on va à présent passer aux choses sérieuses, accrochez vos ceintures Mesdames et Messieurs, direction l’état unique pour tous, donc fin de l’état $ioniste, « one man one vote » et cela va décoiffer ! . . .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité