• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > JUPITER RIEN

JUPITER RIEN

L’entretien du président de la République avec Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plénel a été un grand événement médiatique, plus par la forme que par le fond.
De la forme, il faut espérer que les journalistes retiendront qu’il est possible de poser des questions, il n’est pas de mauvaises questions, pas obligatoirement agressives mais dérangeantes, pertinentes, documentées qui pousseront le président à se dévoiler plutôt qu’à dérouler un discours bien rodé.

 

JPEG

Cet entretien a été bien préparé par les communicants du président et par Emmanuel Macron lui-même. Ce n’était pas l’Élysée où le président reçoit, es qualité, mais la mise en scène de Jupiter, soutenu par la Tour Eiffel à la fois majestueuse et symbole phallique du jeune mâle dominant. Sûr de lui-même, parlant sans note, la caméra complaisante montrant au contraire Edwy Plenel et se feuillets inefficaces, connaissant ses dossiers, qui pouvait en douter...
Face à des journalistes chevronnés aux questions agressives, cherchant plus le bon mot, la République en force, propres à séduire les militants plutôt qu’à mettre en relief les décisions prises depuis 10 mois ou à montrer les contradictions entre les paroles et des actes…
 

JUPITER RIEN

Malgré tout des contradictions sont apparues.
Il n’y aura pas d’impôt nouveau mais une piste intéressante offerte sans contre-partie par Jean-Jacques Bourdin, une journée de travail non payée comme le vieux monde l’a déjà fait avec Jean-Pierre Raffarin.

Double solidarité intergénérationnelle. Les retraités payaient par leurs cotisations quand ils étaient actifs, solidarité intergénérationnelle oblige, pour la retraite de leurs anciens. Aujourd’hui, par solidarité intergénérationnelle, on leur demande de faire un effort, on ponctionne leur retraite. Emmanuel Macron supprime l’ISF pour que les riches investissent dans la finance et ponctionne les retraités qui ne doivent pas avoir assez pour cela. Macron les a, généreusement, remerciés de leur effort !

Emmanuel Macron a beaucoup insisté sur le respect des lois, de la Constitution, des Conventions internationales... Cela ne l’empêche pas de passer outre quand cela l’arrange !
L’utilisation d’armes chimiques par le gouvernement syrien, en contradiction avec les lois internationales, justifie à ses yeux l’intervention des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France. Cependant, ces États se sont affranchis de l’assentiment des Nations Unies. Emmanuel Macron a les preuves de la culpabilité du gouvernement syrien, sans attendre l’avis des experts de l’ONU (OIAC). Il faut espérer qu’elles n’ont pas été fournies par les services étasuniens.
On se souvient, les États-Unis avaient aussi des preuves pour justifier la guerre en Irak.

En jouant au gendarme du monde, même sans mandat, Emmanuel Macron montre au peuple français qu’il est un homme d’autorité à l’extérieur, comme à l’intérieur.

Depuis 2012, le placement des enfants en centre de rétention a valu à la France d’être condamné à plusieurs reprises par la Cour européenne des droits de l’homme.
La France a-t-elle changé de comportement depuis l’élection du respectueux Macron ? Non, des enfants sont placés en centre de rétention avec leur famille. En 2014, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a bien précisé qu’il n’est jamais dans l’intérêt supérieur de l’enfant d’être placé en rétention en raison de son statut ou de celui de ses parents, au regard de la législation sur l’immigration. Au mois de mars 2018, un nourrisson prématuré aurait passé la nuit dans un centre de rétention de Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) dans une chambre... à 10°C. Et l’intervenante de la Cimade qui signale ce cas, affirme : C'est simple, on n'a jamais vu autant d'enfants (L’Obs 02/03/18).

Emmanuel Macron ne croit pas au ruissellement mais supprime l’ISF, sans aucune contrepartie, comptant sur la bonne volonté des bénéficiaires. On se souvient des emplois promis par le patronat au moment du CICE.
Cet argent sera-t-il mis dans les entreprises françaises ou dans la spéculation boursière ?

Pour le président de la République, l’État doit faire respecter la loi. Certes. Mais ce n'est qu'au bout de 50 années de luttes à ND des Landes pour que le gouvernement, et Emmanuel Macron, perçoive l’inutilité de la construction du nouvel aéroport.
Faudra-t-il 50 années de luttes, pas toujours respectueuses de la légalité, pour que le successeur de Macron prenne conscience que le développement rural peut passer par de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas encore reconnues par la loi ? Collectives et non individuelles, parfois plus respectueuses de l’environnement ?

Après le compromis du Larzac, l’armée ne s’est pas effondrée, ni la nation, ni l’autorité de l’État. Vont-elles s’effondrer sous Emmanuel Macron ? Ou confond-il autorité et autoritarisme ?

JUPITER RIEN

Si l’argent ne ruisselle pas, il s’accumule. Suivant l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), en 2018, le niveau de vie des 5 % les plus riches progressera de 1,6 % en raison des mesures fiscales, contre 0,1 % pour les 95 % restant et alors même que les plus pauvres subiront un recul de 0,6 %… En 2019, la situation sera un peu corrigée, mais pas suffisamment pour rééquilibrer les mouvements : la politique fiscale du gouvernement creuse les inégalités (Mediapart 09/04/18).

Avec juste raison, Emmanuel Macron fait la différence entre optimisation fiscale qui joue, légalement sur la différence des législations nationales qu’il peut, difficilement, réformer seul et fraude fiscale qu’il condamne sans cependant toucher au verrou de Bercy comme l’ont justement rappelé Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Mais pourquoi le nombre d’inspecteurs des impôts ou d’inspecteurs du travail est-il en diminution ?
Le président des riches et son gouvernement sont plus préoccupés par la fraude au RSA, chiffrée à 335 millions d’euros alors que le non recours au RSA s’élève à 5,2 milliards, qu’à la fraude aux cotisations sociales estimée 20 milliards d’euros !

Ce n’est pas de l’optimisation fiscale mais comment faut-il appeler les 509 niches fiscales ? Qu’a fait le gouvernement pour en réduire le nombre et l’importance ? Il n’est pas nécessaire pour cela d’une entente au niveau de l’Union européenne.

Quelques images de la manifestation du 19 avril 2018

JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN
JUPITER RIEN

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • « Technocrate suicidez-vous », mais ils sont la pour la GPA et LA PMA qui est l’exemple même d’une société qui se robotise. Tant que la gauche sera schizophrène, elle ne risque plus de me voir retourner dans leur foutoir,....


    • Spartacus Spartacus 20 avril 15:25

      Dans la rue gauchiste, regardez les photos des privilégiés statutaires en monopoles étatiques.

      Ceux qui cotisent le moins, et en récupèrent le plus en chouinant indécemment.

      Les meutes des loups gauchistes privilégiés de régimes spéciaux de gigot et chandails en laine, a charge des moutons la société marchande manifestent pour que leurs privilèges indécents continuent.
      Truste indécente gauche qui n’aime qu’elle même, jalouse, corporatiste, totalitariste, qui ne crée rien, n’investi dans rien, ne prend aucun risque et chie sur la société civile qui la nourrit.

      Alors les gauchistes exposez nous ce concept de statut, l’enculage des castes des uns pour vivre sur le dos des autres en cotisant moins et en en profitant plus....

      Ha oui c’est vrai les castes vont vous répondre en Whataboutisme, les riches, le CAC40 ou les Américains, faute de répondre factuellement sur de leur ignoble indécence de caste.

      Il est vrai que ces gens proche de l’état sont les premiers a se servir, et ils sont des millions bouffer la gamelle du secteur privé sans en branler une... 

      Regardez donc ces castes manipuler les mots vaseline « social, solidaire » pour vivre un max sur le dos des autres.

      Triste France gauchiste, 90% des votant Melanchon sont des privilégiés de la gamelle de l’état.

      Photo et preuves a l’appui.

      • foufouille foufouille 20 avril 16:14

        @Spartacus
        RSI et MSA sont en déficit depuis des années.


      • arioul arioul 20 avril 20:13

        @Spartacus
        Tu te négliges Spartanus , ou sont tes belles manières et tes expressions choisies ???? Là tu deviens vulgaire comme un charretier . Les affaires vont mal ???


      • Fergus Fergus 20 avril 15:52

        Bonjour, Paul

        L’organisation collective de l’activité agricole existe déjà, et depuis belle lurette sous la forme de Gaec.

        Quant au modèle du Larzac, une Société civile signataire d’un bail emphytéotique de 99 ans avec l’Etat, il n’a guère de chances de pouvoir s’appliquer à NDDL :

        Sur le Larzac, l’unité d’objectifs agricoles était en effet nettement plus évidente, et les différences entre les paysans titulaires de baux antérieurs et les occupants en lutte étaient très ténues.

        Rien de tel à NDDL où il existe des tensions réelles entre les zadistes qui ne poursuivent pas tous le même objectif, et où le retour des paysans historiques désireux de reprendre leur exploitation dans les conditions antérieures (soit en pleine propriété, soit sous la forme d’un bail locatif) induira à coup sûr des dissensions sur le site.

        La meilleure solution passe donc par des régularisations individuelles et la constitution d’une Gaec entre regroupant tous ceux qui le souhaitent, sur la vase notamment d’objectifs agricoles communs.


        • Fergus Fergus 20 avril 19:56

          On apprend ce soir qu’une quarantaine de zadistes a choisi la voie de la raison et pris le formulaire de demande nominative de régularisation à déposer d’ici à lundi.


        • Fergus Fergus 21 avril 08:23

          25 formulaires remplis ont même été déposés à la préfecture.

          Toute autre attitude eût été vouée à l’échec !


        • Fergus Fergus 20 avril 16:01

          Pour ce qui est de l’interview de Macron par Bourdin et Plenel, cela a été du pain béni pour l’occupant de l’Elysée, et l’on comprend pourquoi il a choisi ces deux journalistes-là.

          Entre agressivité presque constante, irrespect (pas une seule interpellation en usant du mot « monsieur » sans même parler de celui de président) et narcissime (chacun des deux a tenté de tirer la couverture à lui), les duettistes ont gommé le fond et le public n’a retenu que la forme, dominée par le calme et la fermeté du président face à un attelage de roquets peu inspirés. Dans de telles conditions, il n’y a pas lieu de s’étonner de voir Macron progresser dans les sondages alors même qu’il y dans la société une demi-douzaine de luttes engagées contre sa politique.

          C’est consternant ! 


          • zygzornifle zygzornifle 20 avril 17:06

            N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.


            Albert Einstein.

            • bob14 21 avril 08:50

              Une bien belle émission digne de l’ORTF !


              • bob14 21 avril 09:36

                @bob14....Un homme a été arrêté mercredi pour avoir fait un doigt d’honneur à Emmanuel Macron lors de son déplacement à Saint-Dié dans les Vosges. Selon Vosges Matin, cet homme, retraité de 61 ans et inconnu de la justice, a reconnu les faits lors de son audition. Il sera entendu le 28 mai prochain par le délégué du procureur au tribunal de Saint-Dié. Il encourt six mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende....Interdit de dire que c’est un sale enculé de sa mère de nos jours... smiley


              • zygzornifle zygzornifle 21 avril 11:10

                @bob14


                Il aurait pu faire une quenelle en plus du doigt et dans ce cas d’extrême urgence mettant le président en danger Valls serait venu soutenir Macron ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès