• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jusqu’où iront-ils ?

Jusqu’où iront-ils ?

La bêtise de notre époque, c’est que les gens pensent que la vie réelle ressemble à leurs chimères, et aux émissions qu’ils voient à la TV.

Pas plus tard que ces derniers jours, j’entendais sur France Culture, une dame (spécialiste de je ne sais plus quoi) expliquer, de sa voix fluette, et avec le plus grand calme, les « conséquences » qu’auraient les sanctions économiques prises contre la Russie. Je me demande parfois si ces « spécialistes » ont toute leur tête ? Que croyez-vous qu’il puisse advenir à cette puissance de second rang qu’est devenu la France, si elle suit - et pire - croit aux déclarations de Macron le fou va-t’en guerre et joue vraiment à déclarer la guerre (« même pour de faux » comme disent les enfants et même si ce n’est qu’une guerre économique) à la Russie ? Croit-elle, cette chère imbécile à la voix fluette, qu’un pays qui est capable de porter la guerre à ses frontières et de mettre en alerte maximale son incroyable force nucléaire, va faire beaucoup de cas des impudents qui auront osé geler ses avoirs ?

Il faudra autre chose qu’une voix fluette et les quelques mots rabâchés en boucle par les conseillers en communication pour battre les Russes, s’il nous venait à l’idée de reconnaitre l’Ukraine comme membre de l’UE et d’en faire, partant, un membre de l’OTAN que nous serions obligés de défendre… Je plains sincèrement les boutes-feux qui croiraient que notre armée délabrée (malgré le courage de ses hommes), incapable de maintenir la paix au Sahel contre une poignée de djihadistes, puisse faire une bien plus grande illusion que l’armée ukrainienne d’aujourd’hui. Oui, nous résisterions, 3 ou 6 semaines comme le feront probablement les ukrainiens. Peut-être enverrions-nous quelques pétards nucléaires qui risqueraient d’être interceptés ; mais je nous prédis une cuisante défaite, car nous ne défendons plus rien. On ne fait pas une guerre pour défendre ses vacances au soleil et sa liberté de choisir les séries de Netflix ou d’Amazon vidéos. On fait une guerre parce qu’on est persuadé de sa force et de son droit. Or parmi les légions d’idiots répétant qu’ils iraient mourir pour l’Ukraine (autant dire pour les USA), pas un n’aurait le courage d’aller mourir pour sa Patrie (la France – mot abhorré !) ou pour une certaine idée de la liberté (regardons avec quelle facilité ces « grandes âmes » ont abdiquées leur liberté devant un innocent virus). Au premier tir de Kalashnikov, ils détaleraient comme des lapins, iraient se cacher dans leur terrier, tout juste apte à commenter sur twitter « leur ignoble malheur » en se donnant des airs de sergent Triaire, tout en se croyant dotés de « super pouvoirs » comme dans les films Disney en appelant les autres à mourir pour eux.

Nous n’avons, de toute façon, rien à gagner à participer à cette guerre en Ukraine, car soit les Russes en sortent vainqueurs et nous aurons reçu un revers ; et alors prions Dieu pour que Vladimir Poutine soit aussi intelligent et pénétré que ses soutiens le disent et qu’il ne veuille que défendre son pays des visées impérialistes de Washington, car s’il se décidait à retourner ses armes contre nous, nous pourrions tout simplement ne plus exister. Soit nous nous embarquons dans un bourbier et certainement que la coalition Otanienne en sortira vainqueur. Il est plus probable que Poutine serait tué à la sauvette comme Kadhafi ou Hussein, mais nous aurions alors créé des rancœurs chez tous les slaves qui ne penseront qu’à prendre leur revanche et nous ne vivrons plus en paix pendant des décennies. Même vainqueurs, nous aurons participé volontairement à notre mise sous tutelle (militaire et économique) par notre « allié » américain. Naturellement, on nous présentera comme la victoire du Bien, de la démocratie et de la Vérité sur l’axe du mal (pour reprendre l’expression de Bush).

La Russie de Poutine a été acculée à faire cette guerre. Qu’aurions-nous dit et fait si nous avions vu débarquer un « ami hostile » (euphémisme pour désigner l’OTAN) qui avait décidé d’armer à nos portes une nation et de la doter d’une arme nucléaire pointée sur nous ? Ou, pour faire plus réel, qu’ont fait les USA avec la fameuse crise des missiles en 1962 ? Le cas de figure était absolument identique mais inversé. Nous avons une écrasante responsabilité dans le déclenchement de ce conflit : en ne faisant pas respecter aux ukrainiens les accords régulièrement signés à Minsk (et qui devaient nous préserver de la guerre). Nous avons joué avec le feu (qui a largement été attisé par les USA) en laissant faire les Ukrainiens dans le Donbass, lesquels se sont livrés à toutes sortes d’horreurs sur des russophones, au mépris de toutes les règles de la guerre, ce qui n’a pu qu’exaspérer la Russie. Nous avons une écrasante responsabilité durant les dernières semaines, en n’ayant pas été une force de paix et en jouant un jeu trouble dont il ressort que nous sommes inféodés aux positions américaines. Macron n’a fait illusion, quant à son rôle, qu’aux yeux des médias corrompus d’ici. Dans le reste du monde, il est passé pour ce qu’il est : un clown sans envergure, un fidèle séide des USA. Notre pauvre France empêtré dans ce guêpier qu’est l’union européenne a perdu la dernière chose qui lui restait : sa force diplomatique de pays non aligné que lui avait conféré De Gaulle. Plus personne ne nous écoute et le pouvoir international de Macron n’est, désormais, guère plus important que celui du gouverneur de la Californie.

L’Europe internationaliste, quant à elle, avance ses pions de plus en plus vite : au mépris du droit et des traités qui la constitue, la voilà qui vend des armes et porte atteinte à la liberté d’information ! Ce qui en dit long, au passage, sur la valeur des gémissements de nos politiciens sur la violation du droit international par la Russie… Belle avancée de cette institution censée incarner la paix (sic). Que nous a-t-on rebattu les oreilles avec ce slogan, fait pour attraper le gogo de base, selon quoi : « l’europe, c’est la paix et la prospérité » ! Or, l’Europe, c’est surtout l’enrichissement sans fin des nantis et le mépris, les bras arrachés et les yeux crevés pour les peuples. En faisant nommer à sa tête la perfide Ursula Von der Leyen, le parti atlantiste et mondialiste a fait entrer un nouveau cheval de Troie au sein de ces institutions. Mais un cheval de Troie assumé. Nous l’avons vu à l’œuvre dans le tragique épisode de l’achat des vaccins (avec la complicité de son mari et la duplicité des chefs d’Etat européens) ; la voici désormais impératrice auto-proclamée d’Europe : décidant de qui reçoit les subsides de l’Europe en fonction du respect des règles morales qu’elle édicte (voir les sanctions contre la Pologne ou la République Tchèque), et qui se rend maître d’un secteur éminemment régalien qui est celui des ventes d’armes (sans avoir aucun mandat, ni pouvoir conféré par les traités) pour ce faire. C’est bien un coup d’Etat qu’a réussi l’UE en deux ans, au travers de la « crise du COVID » d’abord et désormais de la guerre en Ukraine. L’UE a fini de dépecer les Etats nations des derniers oripeaux de la souveraineté qu’il leur restait. Désormais, on ne se cache plus : c’est à Bruxelles et à Berlin que se prennent les décisions, et nulle part ailleurs. Le couple qui dirige l’Europe, c’est Ursula et Olaf ; voire un ménage à trois si on ajoute Claus. La France n’est plus un Etat souverain mais le vassal de cette Europe allemande dirigée en coulisse par les atlantistes et les tenants de la « grande réinitialisation » (ou du « nouvel ordre mondial », dont Sarkozy nous prévenait, en son temps, que personne ne l’arrêterait), Macron n’en est qu’un zélé sous-fifre, aspirant à un « poste à responsabilité » en trahissant son pays (comme cet homme de peu l’a fait avec tous ceux qu’il a croisé dans sa misérable existence).

Les véritables gagnants de ce conflit seront, comme d’habitude, les USA. Et n’en déplaise à beaucoup : c’est sous le mandat des « modérés démocrates » (Biden et le « prix Nobel de la paix » Obama – le seul qui ait obtenu ce titre en ayant déclenché des guerres, faut-il le rappeler ?) qu’éclatent les guerres. Pendant que Trump était moqué, traité de crétin car il montrait ses voitures à Kim Jung Un (mais évitait la guerre), le sénile Biden lui est applaudi pour avoir poussé à la guerre (il a quand même déclaré hier devant une chambre des représentant médusée que l’Ukraine était peuplée… d’Iranien, ce qui en dit long sur la date de péremption du produit).

Devant le déferlement de haine contre la Russie, je ne suis plus aussi persuadé que si Poutine prend le pouvoir en Ukraine (pour y installer un gouvernement à sa solde), il s’arrête en si bon chemin. L’ex Prusse Orientale (les pays baltes) pourraient être les prochains sur la liste si nous ne faisons rien. Mais ce que nous avons à faire n’est pas la guerre mais la paix. Au lieu d’annoncer que nous allons livrer des armes à l’Ukraine pendant que débute des pourparlers de paix (un comble d’absurdité diplomatique), nous devrions faire l’inverse : écouter la voix de la Russie. Retrouver le chemin du dialogue en donnant des gages signés de la non-extension de cette pseudo-institution de défense qu’est l’OTAN et qui ne peut être vu que comme un instrument de guerre. Une vraie « réalpolitique » serait de sacrifier (au sens figuré) le comique troupier Zelensky sur l’autel des intérêts supérieur de la Nation ; de jouer la médiation et de se rapprocher de la Russie, fût-elle actuellement poutinienne, pour instaurer un vrai échange avec cet immense voisin (plus qu’à demi-européen) qu’est la Russie et avec qui nous avons, n’en déplaise à certains, plus d’atomes-crochus qu’avec les USA. Ce serait envoyer un signal fort aux américains afin de leur faire comprendre que nous ne sommes pas le 51ème état dirigé par le gouverneur Macron, mais un pays ancien et libre qui doit être respecté, notamment parce qu’il a plus que participé à la création du Droit International depuis de nombreux siècles, un partenaire honnête sur qui on peut compter mais qui défend ses propres intérêts. Mais je crains que ce ne soit un peu trop subtil et courageux pour le pleutre Macron, ce philosophe en goguette « si intelligent » nous dit-on. Lui qui croit, grâce à la guerre, avoir gagné la timbale qui va lui assurer, à peu de frais, une réélection. Souhaitons que cet « agenda » soit compatible avec la réalité, et que ces minables petits calculs ne nous entraînent pas vers des conséquences irrévocables. Souhaiter la victoire de Macron, ou, à tout le moins, que les élections ne soient pas reportées : voilà à quoi nous en sommes rendus quand la bêtise, sous couvert de bons sentiments, d’expertise biaisées, et de chiffres frelatés prend le pas sur l’intelligence.

Je ne défends ni Poutine, ni Zelensky, mais je ne vois absolument pas l’intérêt d’aller se mêler d’affaires où les deux parties sont tout aussi fautives. Poutine n’est pas Hitler et Kiev n’est pas Guernica, il est bon de le rappeler de même qu'il ne faut pas se tromper d'époque, ni de combat.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Mellipheme Mellipheme 3 mars 10:43

    Article remarquable de clarté, d’intelligence et de pertinence.

    MERCI !


    • troletbuse troletbuse 3 mars 10:44

      Ils ne se cachent même plus. Ils viennent de sortir le virus deltacron, tous un symbole que l’on retrouve dans ces sectes délétères.

      Voici le nouveau symbole. C’est clair non ? Sauf pour la majorité de neuneus qu’ils ont fabriqués

      https://www.bbc.com/afrique/monde-55143916


      • tonimarus45 3 mars 12:44

        @troletbuse deltacron ou deltaCON


      • wagos wagos 3 mars 10:58

        Net et clair , merci à l’auteur !


        • Clocel Clocel 3 mars 11:01

          France culture, (en fait tout le groupe France intox) c’est de la propagande assez bas de gamme, c’est pour nourrir le public le plus atteint « intellectuellement », cela dit, je ne connais personne de vivant qui écoute encore ce genre de média...

          C’est le problème dans la fonction publique, on peut être déjà mort et ne pas le savoir...

          Pour le reste, je crois aussi que Poutine ne gagnera pas, s’il veut shooter les nazis, il lui faut singulièrement rallonger le tir, couper la tête du serpent, il a eu une fenêtre d’opportunité, il a choisi de ne pas l’exploiter intégralement, ça lui coûtera sa tête et nous verrons la plupart des pays d’Europe « s’ukrainiser ».


          • pemile pemile 3 mars 14:35

            @Satanas « Connaissant un peu la stratégie russe, je pense qu’ils avaient réfléchit à tous les scenarii »

            Ben voyons, même que Kiev résiste encore 8 jours plus tard et les 64km de convoi bloqué ? Ca ose tout !


          • Djam Djam 3 mars 20:43

            @pemile
            Oui, en effet, « ça ose tout » ! 
            « même que Kiev résiste encore 8 jours plus tard et les 64km de convoi bloqué ? »
            Vous avez pêché ça où, sur TF1 ? BFM ? LCI ? ou sur une radio d’état privé ?


          • Lynwec 3 mars 11:02

            Le problème est que la Russie ne peut plus accorder le moindre crédit aux promesses, elle l’a fait par le passé ( l’Otan ne s’établirait pas au-delà de l’Elbe) et les promesses ont été trahies.

            Il ne faut pas non plus continuer à les prendre pour des crétins, ils ont historiquement pu constater que la naïveté se paie chèrement et en ont tiré les leçons.

            Les seuls à souffrir des sanctions, ce seront les Français qui paieront tout encore plus cher que ce n’est déjà le cas (voir les prix des carburants). La Russie, par ses accords avec la Chine et l’Inde, entre autres, disposera des débouchés dont on croit la priver.


            • titi titi 3 mars 18:50

              @Lynwec

              " la Russie ne peut plus accorder le moindre crédit aux promesses, elle l’a fait par le passé

              "

              C’est pas très grave, dans la mesure où la Russie ne tient aucun de ses promesses à notre égard depuis 1762.


            • Effondré remonté Effondré remonté 3 mars 21:31

              @titi
              Jusqu’à Brest-Litovsk, la Russie emporte un certain nombre de victoires sur l’Allemagne (malgré Tannenberg) qui oblige celle-ci à renforcer le front de l’Est. Ce faisant, il lui aura manqué de cruciales troupes de renfort, couverture et interposition dans la Bataille de la Marne qui sauva la France...


            • Louis Louis 3 mars 11:06

              Tout est dit ou plutôt écrit BRAVO

               smiley


              • phan 3 mars 11:15

                On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels - Anatole France

                .
                L’oligarque Zelensky vend une villa italienne pour 4,5 millions d’euros
                .
                ’Drag Queen’ Zelensky a trouvé un milliard de dollars et une villa à Miami
                .
                VT a retracé la technologie ICBM utilisée par la Corée du Nord, et il ne s’agit pas seulement de missiles avancés, mais de la technologie soviétique « haut de gamme », utilisant des moteurs bien au-delà des capacités américaines. Les missiles nucléaires nord-coréens ne sont pas seulement capables de frapper les États-Unis, ils sont également capables de traverser les défenses antimissiles américaines… avec de grandes chances de succès.
                Ils sont si bons parce qu’ils viennent d’Ukraine.



                • Taverne Taverne 3 mars 11:34

                  Quand deux pays se tapent l’un sur l’autre, les torts sont rarement d’un seul côté. Intervenir pose donc toujours problème.

                  Comment être sûr d’intervenir de façon juste quand tout est obscur et entremêlé ? (soyons cartésien)

                  Je prends l’exemple un peu terre-à-terre d’un couple qui se dispute : si l’homme porte atteinte à l’intégrité de la femme, il faut intervenir. Si le couple a pour habitude de se disputer pour des raisons très obscures et complexes qui échappent à notre jugement, il faut rester témoin et sur ses gardes pour intervenir si vraiment nécessaire.

                  Le philosophe ne fait pas de politique. Il se doit de regarder toute la vérité en face, en respectant une sorte de serment de Socrate (il existe bien un serment d’Hippocrate pour les médecins). Par ce serment, le philosophe renonce à adopter des jugements quand la situation échappe à sa compréhension. Voilà mon point de vue.

                  Je suis d’accord avec la phrase suivante : « Mais ce que nous avons à faire n’est pas la guerre mais la paix. » Mon Ode à la Paix n’avait d’autre but que de le dire en vers.

                  En revanche, je conteste l’affirmation de « déferlement de haine contre la Russie ». Beaucoup de Français et d’Européens aiment la Russie. Moi-même. Mais Poutine n’incarne pas la Russie à lui seul.


                  • Taverne Taverne 3 mars 13:05

                    Quand je parle de non intervention, je veux dire : non intervention par la force. Cela ne nous empêche pas d’intervenir par d’autres voies : le dialogue, les pressions économiques. De toute manière, nous devons nous protéger, et protéger l’Europe de toutes formes d’hégémonie (russe, turque et même de l’Otan étasunienne…).

                    Intervenir par la force dans une situation obscure et emmêlée, et dont les causes sont profondes et anciennes, ne ferait que nuire davantage à la situation.


                  • troletbuse troletbuse 3 mars 13:13

                    @Taverne
                    nous devons nous protéger, et protéger l’Europe


                    Avez vous déjà essayer de remplir une baignoire avec la bonde ouverte ?  smiley


                  • roman_garev 3 mars 13:30

                    @Taverne
                    « Quand deux pays se tapent l’un sur l’autre, les torts sont rarement d’un seul côté. »
                    Vous renoncez toujours à accepter la vérité pourtant si évidente : il n’y a pas que « deux pays » ici (ce que votre propagande minable essaie de vous faire croire). C’est le combat mortel entre l’OTAN est la Russie qui se déroule. Gare à ne le comprendre que trop tard.

                    « Mais Poutine n’incarne pas la Russie à lui seul. »
                    Peut-être.
                    Mais ce qu’il éxécute au présent la volonté du peuple russe, c’est certain, ne vous en déplaise.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 mars 13:41

                    @roman_garev
                    Tiens y’a tes potes qui ont violé l’espace suédois hier. Deux chasseurs et deux bombardiers...


                  • sirocco sirocco 3 mars 13:51

                    @Taverne
                    « ...nous devons nous protéger, et protéger l’Europe de toutes formes d’hégémonie... »

                    Et de l’hégémonie de la Von der Leyen ?... Non ?...


                  • Taverne Taverne 3 mars 13:53

                    @roman_garev

                    « il éxécute au présent la volonté du peuple russe, c’est certain.. » Rien de certain du tout, que je vous réponds.

                    « Vous renoncez toujours à accepter la vérité pourtant si évidente » : voilà encore une de ces fomules que j’abhorre et qui veulent vous exhorter à vous soumette à UNE vérité, laquelle serait bien entendu « évidente ».

                    Pas de cela avec moi, je suis cartésien. Et pour le reste, il existe un Droit international.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 mars 14:58

                    @Satanas
                    Avec des dizaines de russes... Lol


                  • Yann Esteveny 3 mars 11:43

                    Message à avatar Guy Troisbord,

                    Je vous cite : « Ce serait envoyer un signal fort aux américains afin de leur faire comprendre que nous ne sommes pas le 51ème état dirigé par le gouverneur Macron, mais un pays ancien et libre qui doit être respecté, notamment parce qu’il a plus que participé à la création du Droit International depuis de nombreux siècles, un partenaire honnête sur qui on peut compter mais qui défend ses propres intérêts. »

                    La France n’est plus un pays souverain depuis longtemps et si la majorité de la population se reconnait dans la marionnette de la ploutocratie à la tête du Régime en un « Nous » collectif, c’est qu’il n’y a plus beaucoup de français.

                    La soumission de la majorité de la population aux intimidations du Régime pour s’inoculer des injections expérimentales Pfizer aurait dû depuis longtemps ouvrir les yeux à tous sur une prétendue « Liberté » en France. C’est la Vérité qui rend libre et non la soumission à des injections expérimentales.

                    Respectueusement



                      • cevennevive cevennevive 3 mars 11:47

                        Bonjour Guy Troisbord,

                        Oh, comme vous avez raison !!! Merci.

                        Puissent certains médias parler comme vous le faites ici ! Mais je rêve.

                        Tous ces « spécialistes » géopolitiques sont comme les « spécialistes » des vaccins lors de l’épisode de ce Covid (qui semble s’être « carapaté » devant les pugilats Russo-Ukréniens...)


                        • sirocco sirocco 3 mars 13:48

                          @l’auteur

                          "Soit nous nous embarquons dans un bourbier et certainement que la coalition Otanienne en sortira vainqueur. Il est plus probable que Poutine serait tué à la sauvette..."

                          Vous avez des états hallucinatoires qui laissent pantois !

                          Auriez-vous oublié que la Russie possède un immense arsenal nucléaire (dont Poutine n’hésiterait pas à se servir s’il y était obligé) ?... et qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours etc... ?


                          • Taverne Taverne 3 mars 13:55

                            Cela tient en peu de mots : se tenir droit, se tenir prêts. Rien de plus.

                            Plus court encore ? Savoir se tenir  !


                            • roman_garev 3 mars 15:04

                              Il se produit maintenant à lUkraine des choses monstrueuses que vous ne saurez évidemment pas, vu qu’il n’y a pas d’une Christelle Néant là-bas pour témoigner.

                              Je ne vais qu’évoquer qulques faits.

                              La clique terroriste du clown (qui, lui, siège queque part à Lvov ou à la Pologne) considère les habitants de l’Ukraine comme des otages et un bouclier vivant. Personne à Kiev, à Kharkov, à tous les autres grandes villes ukrainiennes n’est autorisé à quitter son domicile. Et ceci, sous la peine de mort. Des voyous armés des kalachnikoffs dispensés à tout venu en nombre de 25 milles, avec un lot du 10 millions de cartouches ne laissent personne s’éloigner du domicile. 

                              Bientôt la nourriture va leur manquer. Ces salopards massacrent le peuple qu’ils feignent d’administrer.

                              Renseignez-vous, Quelqu’uns de vous doivent avoir des connaissances parmi les millions des habitants de ces villes. L’Internet et l’electricité n’y sont pas encore coupés, à ce que je sais. Il fait prévenir leur mort massive causée par leurs dirigeants fantoches mais cruels jusqu’au inhumain.

                              D’ailleurs environ 6000 d’étudiants étrangers (surtout asiatiques : chinois, japonais, vietnamiers, etc.) sont bloquée de cette même manière à Kharkov. Certains ont essayé de s’en aller, mais étaient obligés de revenir sous le feu ouvert. Je crains que tous ne seraient assassinées en faisant passer ceci pour les bombes russes. Ils ne doivent rien raconter à personne dehors. Les nazis, ça ose tout.


                              • roman_garev 3 mars 15:29

                                L’armée russe a commis un crime de plus : elle a fait exploser la digue érigée en 2014 dans l’oblast de Kherson par les bons Ukrainiens démocratiques pour couper toute la Crimée (peuplée par des vilains Russes qui ne l’ont pas mérité) de l’eau douce du Dniepr par le canal constrit par les Russes en URSS..

                                Maintenant, après 8 ans de tourments et privations, ces mauvais Criméens coupables d’être Russes auront de nouveau cette eau dans leur disposition.

                                Ces choses-là, ni cette coupure démocratique du cours d’eau à 3 millions de personnes, ni cette reprise vilaine de l’alimentation en eau, votre Macron, ni même BHL ou votre Immonde préféré n’ont aucun désir de vous communiquer.

                                À l’attention de tous les cartésiens présents ici.


                                • I.A. 3 mars 15:34

                                  Succulent, ce coup de gueule, on en redemande !

                                  Extrait particulièrement savoureux :

                                  « On ne fait pas une guerre pour défendre ses vacances au soleil et sa liberté de choisir les séries de Netflix ou d’Amazon vidéos [...] (regardons avec quelle facilité ces »grandes âmes« ont abdiqué leur liberté devant un innocent virus) ».

                                  Merci




                                  • roman_garev 3 mars 15:50

                                    Les paralympiques russes sont sanctionnés. Ces gens qui, au prix des efforts que vous ne pouvez même pas vous représenter, ont réussi à venir à Pékin rien que pour apprendre qu’ils doivent tout de suite le quitter.

                                    Les chats russes sont aussi sanctionnés. Désormats ils n’ont plus le droit de se présenter en expositions.

                                    Hé, l’Oxydant possédé !

                                    Croyez-vous que la patience des Russes soit sans limites ?



                                    • roman_garev 3 mars 16:07

                                      L’Allemagne n’« empêchera pas fondamentalement » ceux qui veulent se rendre en Ukraine pour participer aux hostilités, écrit le Tagesspiegel, citant les autorités.

                                      Ah bon. Une fois qu’ils sont déjà venus dans mon pays, on peut voir comment cela s’est terminé pour eux (voir l’image).

                                      Le Ministère russe de la défense vient de prévenir qu’aucun étranger venu en Ukraine au bras armé ne jouira du statut du combattant.

                                      Ça veut dire mort sur place.


                                      • roman_garev 3 mars 16:35

                                        @Satanas
                                        Si, ils ont à crever, ces salauds !


                                      • titi titi 3 mars 19:45

                                        @roman_garev

                                        Ce qui est bien c’est que ça va décomplexer les allemands.

                                        Ils étaient persuadés d’être une nation de salauds, mais heureusement, les russes reprennent le flambeau.


                                      • roman_garev 3 mars 17:17

                                        Les nazis tirent sur des civils à la périphérie des villes.

                                        Le mari et la femme ont essayé de quitter Marioupol, à la sortie près du poste de contrôle des radicaux ils ont remarqué les corps qui avaient été abattus, ils ont voulu les aider, mais le feu a également été ouvert sur eux depuis le poste de contrôle.

                                        Ils ont tenté de s’échapper, en conséquence la femme a été tuée, le chauffeur a été blessé, maintenant il se cache chez des parents dans la région de Berdyansk.

                                        Voir le vidéo. (Ou plutôt ne pas regarder, comme c’est affreux ! Mais je le donne pour confirmer ce que j’ai écrit.)

                                        Plus de 5 millions de civils ne peuvent pas quitter environ 20 leurs villes !!!!

                                        C’est une catastrophe humanitaire produite par les terroristes nazis ukrainiens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy Troisbord


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité