• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Kagame - Wrong (suite) – Rusesabagina et l’Ambassadeur belge (...)

« Kagame - Wrong (suite) – Rusesabagina et l’Ambassadeur belge J. Swinnen. »

A peine avais-je posté, ce 29/09/2021, mon dernier commentaire, en « auto-recension », de mon papier titré[1] : « Kagame - Wrong[2] (suite) – L’Ambassadeur Swinnen, Onana et Rusesabagina » que mon téléphone a retenti. Mon correspondant à Bruxelles m’appelait pour me faire part d’une « Carte Blanche » parue, la veille, dans un hebdomadaire francophone bruxellois sous le titre[3] : « Bruxelles-Kigali : une crise qui doit ouvrir des perspectives », et cela sous la signature de ... l’Ambassadeur Johan A. Swinnen, lui-même !

Suite à la condamnation (prévue d’ailleurs de longue date) de Paul Rusesabagina à Kigali, le 20/09/2021, Mme la Ministre belge des Affaires Etrangères, dont Rusesabagina est un compatriote, avait décidé de demander une entrevue explicative avec son homologue rwandais à l’occasion de l’AG de l’ONU des 20-24/09/2021. Ceci aurait provoqué un refus sans appel de la part de Kigali. Il faut dire que c’est la troisième fois que la Belgique et le Rwanda se retrouvent à l’occasion d’une AG de l’ONU dans des situations étranges. La première fois, en 2009, à son retour de l’AG de l’ONU, le Ministre belge des Affaires étrangères de l’époque, Yves Leterme, avait déclaré : « .........Il m'est arrivé d'être choqué quand, lors d'un face-à-face avec un dirigeant étranger - que je me refuse à citer[4] -, celui-ci m'a demandé si je pouvais l'aider à arrêter, voire à tuer des gens ». La deuxième fois, c’était en 2012 : lors d'une réunion multilatérale, tenue en marge de l'A.G. et relative à la question du M23 en RDC. Paul Kagame a asséné un soufflet à toute la diplomatie en générale et à Didier Reynders en particulier, Ministre belge des Affaires Etrangères de l’époque, en quittant cette réunion prétextant d'une urgence plus importante.

 

Après avoir vérifié que la « Carte Blanche » en question n’était pas une infox, et avant d’en livrer quelques extraits, je rappelle que je concluais mon billet référencé ci-dessus par une phrase qui m’étonne maintenant tant elle me semble, soudain, sinon quasi-prophétique, du moins quasi-prémonitoire :

« On voit donc qu’en bon diplomate l’Ambassadeur Swinnen adopte une tactique prudente de « quasi non-dit ». Pour ne pas tomber dans le piège de l’« Ubengwe » il adopte une stratégie digne des « Sioux ». Il cite les faits mais ne donne pas les noms. Il pose des questions, émet des hypothèses, toujours sur le mode conditionnel. Il envisage des « possibles » mais ne conclut pas sur ce qui devrait être considéré, ne fut-ce que, comme concevable ».

Les « citations-extraits » qui suivent, (comme la totalité du texte d’ailleurs) méritent d’être étudiées sérieusement, avec une attention toute particulière, compte tenu des faits « évoqués » et des qualifications utilisées dans leurs « analyses ». Analyses assez souvent indirectes, d’ailleurs, comme le veut le « diplomatiquement correcte » dont ne se départirait pas l’Ambassadeur, mais trahissant cependant une tension retenue à la limite de la rupture. Ceci m’apparaît comme l’évolution que je pressentais, depuis quelques temps déjà, dans la structure des prises de parole et dans le « positionnement » des expressions de Johan Swinnen.

Voici les quelques extraits

Le premier reprend les termes « serein », « franches », « respectueuses » :

« Ni l'attitude rwandaise ni le langage utilisé n'ont leur place dans une relation normale, et certainement pas lorsque l'option d'un entretien serein était sur la table, afin de clarifier les positions et d'éviter les "crises cumulatives". Même en diplomatie, les discussions franches et respectueuses peuvent être utilisées au titre de bonne thérapie ».

Je souligne dans le deuxième, « faiblesse intellectuelle », « attitudes dégradantes », « slogans de propagande » :

« Trop souvent, nous devons nous contenter d'une attitude témoignant de faiblesse intellectuelle et morale : des attitudes dénigrantes et arrogantes, des slogans et de la propagande, des reproches et des accusations, des mensonges ou des histoires tronquées. Les observateurs sont de moins en moins nombreux pour apprécier un discours lamentablement réducteur et amer ».

Mais le plus terrible de ces extraits est, selon moi, le suivant :

« En toute honnêteté, nous devons nous demander si le génocide a livré tous ses secrets et si les statistiques rwandaises ont été épargnées de tout embellissement cosmétique. »

 

Mon correspondant Joop M. (pseudo évidemment d’emprunt, compte tenu de l’efficacité de la Version 2.021 du Pegasus qu’utiliserait la « Rwanda House » de Bruxelles en « convergence d’intérêt » avec l'Autorité belge de Protection des Données[5], comme diraient de « mauvaises langues » ) m’a véritablement inondé, à popos de cette "Carte Blanche" de Joha Swinnen, de remarques, commentaires, liens et autres références et parallèles que je ne puis reprendre ici sans risquer de me faire traiter de conspirationniste, négationniste et probablement même d’antisémite Malgré la véhémences des propos qu’il m’a tenu, depuis quelques temps, déjà, j’ai toujours cependant gardé confiance dans cette source. Dès lors, je me suis posé des questions que ses « commentaires » ont suscitées dans mon esprit :

- Pourquoi Johan Swinnen a-t-il adopté si longtemps la « langue de bois ». Pourquoi commencer à s’en libérer seulement aujourd’hui ?

- Comment se fait-il qu’il semble que la Justice belge ait dû attendre des mois avant de rendre publique le fait qu’elle « collaborait » avec la Justice rwandaise sur la « dossier » Rusesabadgina. En effet on peut trouver, par exemple, même dans la presse « conventionnée » : « La Justice belge a mené certains devoirs d’enquête dans ce dossier, en collaboration avec les autorités rwandaises, comme des perquisitions, inspections des téléphones[6] et de documents comptables[7] »

 

Faut-il rappeler :

- que la Ghost Writer de Roméo Dallaire, Sian Cansfield, dans : « J’ai serré la main du diable », « aurait », au nom de Dallaire, écrit, avant de se « suicider »[8]  : « Qui, au juste, avait tiré ses ficelles (de Kagame) tout au cours de la campagne  ? ..... me demandant si la campagne et le génocide n’avaient pas été orchestrés pour un retour du Rwanda au statu quo d’avant 1959. Les extrémistes hutus avaient-ils été plus dupes que je l’avais moi-même été ?. .Dix ans plus tard (2004), je ne peux toujours pas éluder cette troublante question, surtout à la lueur des événements qui depuis ont eu lieu dans la région » ......... ?

- qu'Alison Des Forges est décédée dans un crash d’avion inexpliqué, en revenant de Londres où elle avait déconseillé au Gouvernement Britannique d’envisager l’entrée du Rwanda dans le Commonwealth ......... ?

- que Carla Del Ponte disait : « S’il s’avère que c’est le FPR qui serait l’auteur de l’attentat, il faudrait, dès lors, revoir toute l’histoire du génocide » ......... ?

- que le Colonel Marchal de la Minuar écrivait : « ...certaines réalités de l’imbroglio ... et du jeu de dupe qui se déroulait à Kigali » ............. ?

- l’Ambassadeur belge lui-même s’est posé la question, il y a quelques temps déjà ; « Dans quelle pièce, nous avait-on fait jouer ? »

 

L’Ambassadeur a-t-il enfin lâché le mot thérapie, sans arrière-pensée, comme les Louise Harbour[9], les Boutros Boutros Ghali,[10] les Gérard Prunier, les Judi Rever, les Michela Wrong, les Lara Santoro, les Charles Onana, Luc Marchal, etc., etc. .... ?

 

 

 

[4] Suivez mon regard

[6] Ecoutes « Pégasus » : Les services secrets militaires belges (SGRS) traquent le logiciel-espion Pegasus. Des traces probables de contamination ont été décelées dans les téléphones du journaliste Peter Verlinden et de son épouse. Une intrusion électronique qu’a confirmée le Security Lab d’Amnesty. Les soupçons portent sur le Rwanda. - Itou pour Carine Kanimba, fille de ERusesabagina, et cela depuis juillet 2021 !!!!!

[8] ț en 2002. Sa fin tragique faisant songer à celle du « héros » de Robert Harris (The Ghost - 2007) mis en scène par Roman Polanski ( L'Écrivain fantôme - 2010)


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Bertrand Loubard 7 octobre 18:22

    Deux références intéressantes pour ceux qui suivent mes « productions »
    https://glpost.com/panel-discussion-hotel-rwanda-paul-rusesabagina/
    et
    https://www.lantosfoundation.org/news
    Lantos Foundation Supports Man of the Year Documentary, Exposing Dark Truth Behind Rwandan President Paul Kagame’s Propaganda


    • Bertrand Loubard 7 octobre 20:01

      En prime... :
      https://www.youtube.com/watch?v=xJUx0m3sfEo
      https://www.france-rwanda.info/2021/10/belgique-rwanda-kagame-doit-etre-rappele-a-l-ordre-et-rendre-des-comptes.amb-johan-swinnen.html
      « Peu à peu certaines choses deviennent plus claires. L’indulgence, voire la flatterie, avec lesquelles les réalisations du régime Kagame ont été applaudies, font désormais place à de sérieux doutes, voire à un jugement critique. Des aspects plus sombres du même »modèle« deviennent plus difficiles à étouffer ou à maquiller. Bien que les masques de Kagame soient tombés et que les oeillères des admirateurs aient disparu depuis un certain temps déjà, beaucoup disent aujourd’hui : ça suffit. Kagame doit être rappelé à l’ordre et rendre des comptes, tant pour son passé que pour ses pratiques actuelles, qui bafouent les droits de l’homme. Le complexe de culpabilité de la communauté internationale pour son comportement négligent pendant le génocide, que Kagame a habilement exploité, approche de sa date d’expiration ».
      Johan A. Swinnen - Ancien ambassadeur au Rwanda (1990-94)
      Auteur de « Rwanda, mijn verhaal » (Polis, 2016)


      • Xenozoid Xenozoid 7 octobre 20:05

        @Bertrand Loubard

        j’ai entendu dire que les troupes rwandaise ,était en tanzanie ....aussi


      • Bertrand Loubard 7 octobre 20:20

        @Xenozoid
        Merci de votre commentaire.
        Avant l’invasion d’octobre 1990 du Rwanda par le FPR-Ouganda les forces armées rwandaises comptaient 25.000 hommes dont 5.000 gendarmes. Actuellement ces forces sont estimées à 100.000 hommes. Des militaires rwandais seraient en Somalie, Mozambique, Centre Afrique, Haïti .... Sous bannière ONU ou sous fausses bannières ????? Bien à vous.


      • Xenozoid Xenozoid 8 octobre 17:26

        @Bertrand Loubard

        le rwanda est devenu une base en fait, comme le kossovo


      • Xenozoid Xenozoid 8 octobre 17:28

        @Xenozoid
        et l’ouganda


      • Bertrand Loubard 8 octobre 10:32

        Publié le 7/10/2021 - BELGA
        « Le Parlement européen a réclamé jeudi le rapatriement humanitaire,...., du Belgo-Rwandais Paul Rusesabagina » ..... sans .... « perdre de vue les éléments de preuve de l’accusation, dont bon nombre ont été fournis par les autorités judiciaires d’un État membre (la Belgique en l’occurrence) ».
        « M. Rusesabagina est l’exemple même des violations des droits de l’homme au Rwanda  », affirme la résolution parlementaire.
        Eléments de preuve de l’accusation fournis par la Belgique ? .... APD (Autorité de protection des données) – Little Big Brother Pegasus 2.021 ?


        • Bertrand Loubard 8 octobre 14:08

          « Man of the Year » de Benedict Moran
          https://glpost.com/lantos-foundation-supports-man-of-the-year-documentary-exposing-dark-truth-behind-rwandan-president-paul-kagames-propaganda/
          est un deuxième document de cet investigateur sur le Rwanda de Paul Kagamé. Précédemment il avait produit
          “Rwanda’s economy is booming, but at what cost ?”
          https://www.youtube.com/watch?v=KITshBplTFo


          • Xenozoid Xenozoid 8 octobre 17:45

            @Bertrand Loubard

            bertrand, quand je lis un peut tous ce que tu as mis, kagame n’a pas de choix en fait, c’est ça que tu dénonce ?


          • Bertrand Loubard 9 octobre 13:47

            @Xenozoid
            Je ne pense pas avoir sous-entendu que Kagamé avait ou n’avait pas de choix et de quel choix pourrait-il, d’ailleurs, s’agir ?. Non, je ne crois pas que, dans le cas « Kagamé », il y ait une question de choix. Son attitude, sa stratégie et ses tactiques sont congénitales. On ne choisit pas ses gènes. Il s’agit selon moi de la manifestation d’une tare dont sont affligés tous les tyrans, « ceux qui prennent le pouvoir d’une manière usurpatrice », ceux que les philosophes estiment « qu’ils ne peuvent maîtriser leur passion ». Et c’est ce que tous les tyrans invoquent : celui du bien du peuple pour justifier tous leurs crimes. « There is no alternative » (TINA), donc pas de choix possibles mais bien une nécessité inéluctable. Qui serait-il, lui Kagamé, s’il n’avait pas arrêté le Génocide ?
            Bien à vous.


          • Xenozoid Xenozoid 9 octobre 17:52

            @Bertrand Loubard

            mais il traine tellement de casserolles, il n’a plus le choix.c’est un esclave du pouvoir,comme tout les joueurs


          • Bertrand Loubard 9 octobre 20:39

            @Xenozoid
            Intéressant votre point de vue !!! ... Mais pour moi la notion de « traîneur » de casseroles est trop légèrement « contemporaine occidentale » ou d’« actualité franco-française ». Pour la « cas Kagamé », je pense qu’il faut en revenir aux notions traditionnelles de la féodomonarchie de droit divin de la cour des Mwamis (avant le coup de Rucunchu)... mais polluées ou mâtinées par une pensée psycho pathologique démoniaque de consumérisme complètement exogène et donc très acculturée et bâtardisée ... C’est ce qui provoque la schizophrénie typique du personnage ..... Je pense que c’est beaucoup plus compliqué que ce que nous « occidentaux » (si du moins vous en êtes) tentons de saisir en simplifiant et structurant, suivant nos schémas de compréhension culturels, les comportements « étonnants » de Kagamé. Un tout petit détail matériel : Kagamé ne saurait ni lire ni écrire couramment ce qui le placerait parfois dans des situations dont il se sortirait avec assez peu de panache (compte tenu qu’il « aurait », éventuellement, put être « piégé » par des « interprètes » pas toujours .... fidèles !).
            Bien à vous.
            PS. J’espère que mes « commentaires » vont susciter des réactions du côté des « survivants » et des « non-survivants » du Génocide. Je crois savoir à quoi je dois m’attendre....


          • Xenozoid Xenozoid 9 octobre 20:55

            @Bertrand Loubard

            on est d’accord, les casseroles ne sont pas le problemes


          • Xenozoid Xenozoid 9 octobre 21:07

            @Bertrand Loubard

            PS. J’espère que mes « commentaires » vont susciter des réactions du côté des « survivants » et des « non-survivants » du Génocide. Je crois savoir à quoi je dois m’attendre....

            les gens s’en foutent des africains qui se genocide entre eux,vraiment, tu n’as rien a attendre d’eux en occident,sinon un con devant la court des droit de l’homme,si certain y croient encore


          • Bertrand Loubard 10 octobre 17:30

            Merci pour le commentaire. Pendant tout un temps, j’ai eu des « réactions-commentaires » à mes papiers (négatifs) sur le Rwanda de Paul Kagamé. Puis soudain plus rien .... Je ne comprends pas ... à moins qu’il y ait des robots qui « signaleraient un abus » (Suivez mon regard). Ce qui m’a étonné c’est que certains de mes papiers se sont retrouvés repris sur d’autres forums ... ce qui me flatte évidemment, mais j’ignore qui fait cela ..... et c’est tant mieux.
            Pour ce qui est des « initiatives européennes » en faveur de Rusésabagina, il faut relativiser la sincérité des intervenants compte tenu de leurs agendas électoraux .... Remarquons, au passage, que pour se montrer à la hauteur de ce qui s’est passé au Rwanda, il y a 31 ans ce 01/10/2021, alors qu’ils n’avaient, eux, que 10 ou 15 ans d’âge ... ils commencent déjà à parler de « dérive autoritaire » à propos de ce que leur grand frère aurait dû détecter, depuis 1979 et l’entrée en « rébellion » de Musévéni en Ouganda avec une armée composée de jeunes Tutsis d’origine rwandaise .... etc. Il ne s’agit pas d’une dérive ...mais d’une confirmation d’une problème de débilité mentale à la Pol Pot, Ceausescu, Pinochet, McCarthy, Bokassa et consorts.
            Parmi les « européens » à Strasbourg il y aurait même une dame qui fit partie de la commission du parlement européen pour mettre au point le Protocole de Kimberley (ou « Le Processus » ou encore, et cela ne s’invente pas, PK sic !) sur les diamants du sang ..... depuis 2018 ..... Et le reste n’est que silence.... ! Bien à vous.


          • Xenozoid Xenozoid 11 octobre 16:15

            @Bertrand
             c’est ça le probleme


          • Bertrand Loubard 8 octobre 17:44

            Rwanda : The case of Paul Rusesabagina in Rwanda : MEPs debate and closing statement
            Les interventions
            https://www.youtube.com/watch?v=KGmBekIzIj4

            Résolution du Parlement européen du 7 octobre 2021 sur le cas de Paul Rusesabagina au Rwanda (2021/2906(RSP) Texte adopté : P9_TA(2021)0418
            https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2021-0418_FR.html

            Et la « présence » US au Nord Kivu (RDC) , bientôt « Ouest Rwanda ? »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité