• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Krach sur les cryptomonnaies : retour aux fondamentaux

Krach sur les cryptomonnaies : retour aux fondamentaux

Crypto-solidarité

Michael Saylor, PDG de MicroStrategy, prévoit d’acheter 30$ en Bitcoin pour soutenir l’adoption du Bitcoin au Salvador.

Raise

Le président du Salvador annonce que le pays vient d’acheter ses 200 premiers bitcoins et prévoit d’en acheter « beaucoup plus ».

C’est les soldes

Le président du Salvador annonce avoir acheté 150 bitcoins supplémentaires pendant la chute des prix.

Crypto-fiscalité

C’est fait. Les Salvadoriens ont dorénavant la possibilité de payer leurs impôts et autres taxes en Bitcoin et les commerçants du pays ne pourront plus refuser les paiements en BTC.

Crypto-burger

Il est donc désormais possible de payer son McDonald’s en Bitcoin au Salvador.

Crypto-latte machiatto

Starbucks accepte également désormais le Bitcoin comme moyen de paiement au Salvador.

Elizabeth et la menace fantôme

La sénatrice américaine Elizabeth Warren a estimé, lors d’une interview au New York Times, que la cryptomonnaie est « la nouvelle banque fantôme  », faisant référence à une entité financière qui propose les mêmes services qu’une banque traditionnelle « mais sans les protections des consommateurs ou la stabilité financière  ». Elle a également déclaré qu’il valait la peine d’envisager d’interdire aux banques américaines de détenir des réserves pour soutenir les stablecoins, une décision qui selon elle « pourrait mettre fin à la flambée du marché  ».

Over raise

Le gouvernement salvadorien a acheté 200 bitcoins supplémentaires. Le Salvador détient désormais 400 bitcoins acquis pour environ 21 millions de dollars.

Dead cat bounce : Take-profit et ajustement

Le Bitcoin repasse sous les 45 000$ :

Les pays hispaniques sont très crypto-friendly

Le Panama a présenté un projet de loi pour réglementer l’utilisation des cryptomonnaies sur le territoire. Le projet vise à rendre le pays « compatible avec la blockchain, les actifs cryptographiques et Internet ».
 

Hasta la visa

Visa a annoncé son intention de fournir des services de cryptomonnaie aux banques traditionnelles au Brésil.

Danse avec le Doge

Le NFT représentant l’image originale du mème Doge, vendu le 11 juin pour environ 4 millions de dollars, est désormais évalué à plus de 225 millions de dollars après que son propriétaire l’ait divisé en près de 17 milliards de jetons nommés DOG, puis ait mis aux enchères 20% de l’offre qui a permis de rapporter près de 12 000 ETH. Il devient ainsi le NFT le plus valorisé au monde.

Alt-competition

Solana dépasse désormais la capitalisation boursière du XRP et devient ainsi la 6e plus importante cryptomonnaie.

Crypto-fame

La superstar de la NBA, Stephen Curry, devient ambassadeur mondial et actionnaire de l’échange cryptographique FTX dans le cadre d’un partenariat long terme.

Alerte à la baleine

1 milliard d’USDT viennent d’être imprimés.

Les cryptomonnaies ne sont pas que de la spéculation comme le prétendent les banques traditionnelles

www.geopolitique-profonde.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    



    • ZXSpect ZXSpect 24 septembre 18:29

      .

      https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-bitcoin-chute-offensive-de-la-banque-de-chine-contre-les-cryptomonnaies-1415295

      .

      .

      Le Bitcoin chute, offensive de la banque de Chine contre les cryptomonnaies

      .

      « » »

      « Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales », a déclaré la Banque centrale chinoise (PBOC) dans un communiqué en ligne. Elle a ajouté que les contrevenants feraient « l’objet d’une enquête pour responsabilité pénale conformément à la loi ».

      Sa décision interdit toutes les activités financières impliquant des cryptomonnaies, telles que le commerce de monnaies virtuelles, la vente de jetons, les transactions impliquant des dérivés de devises virtuelles et les « collectes de fonds illégales ». Au cours des dernières années, « le commerce et la spéculation autour du bitcoin et d’autres monnaies virtuelles se sont généralisés, perturbant l’ordre économique et financier, donnant lieu à du blanchiment d’argent, des collectes de fonds illégales, de la fraude, des systèmes pyramidaux et d’autres activités illégales et criminelles », a dénoncé la Banque centrale.

      « » »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Publicité