• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kurdes syriens VS Daech

Kurdes syriens VS Daech

 

Il y a 4 ans Salih Muslim Muhammad de passage à Paris avait tenu une conférence de presse au cours de laquelle il avait passé en revue les différents aspects de la guerre contre Daech et des combats que menait l'organisation qu'il coprésidait, le Parti de l'Union Démocratique Kurde syrien, avant de répondre à nos questions. Cette interview est à relire pour éclairer la situation actuelle des kurdes, leur lâchage actuel par les U.S.A., leur combat contre la Turquie qui les attaque et l'action de l'armée syrienne.

 

Voilà ce que j'écrivais le 27 novembre 2015, ce qui éclaire la situation des forces en présence dans la région et les conséquences des combats actuels. Reportons nous à 2015.

"Salih Muslim Muhammad est arrivé en France en ce 27 novembre 2015 au moment où des succès spectaculaires ont été obtenus, dans des bastions de l' Etat Islamique, par les combattants des YPG "unités de protection du peuple" et "unités de protection de la femme", la branche armée du PYD le Parti de l'Union Démocratique Kurde en Syrie ( Partiya Yekitiya Demokrat).

Salih Muslim Muhammad fait état des pertes dans les rangs des YPG lors de la libération des villages et des pertes en France dues aux attentats parisiens perpétrés par les terroristes. Il explique sa présence en France par la solidarité dont les Kurdes font preuve avec la France, "berceau des droits de l'Homme", dans ces moments tragiques et par le fait que "les forces démocratiques ont besoin de se faire entendre". Il se trouve" dans la même tranchée avec la France". Il y avait déjà eu solidarité avec la France au moment du massacre de Charlie Hebdo. "Le combat contre les barbares" continue et le massacre de Kobané qui a tué 250 civils, les massacres de Paris lui font dire : "je ne suis pas venu ici pour la tristesse, mais pour la vengeance par nous-mêmes ; la lutte continue sur le terrain"."Les terroristes sont bien organisés et les ordres sont reçus d'un centre de commandement révélé et combattu...L'état de guerre existait déjà pour nous et nous nous rejoignons avec la France , avec nos compétences".

Le coprésident du PYD demande aux journalistes d'observer les manipulations des terroristes par "certains" pour des raisons économiques. Au dernier G20 nous avions "certains participants qui aident Daech". Il exhorte donc les journalistes à dévoiler ce jeu dangereux. "Les puissances qui aident Daech doivent être dévoilées et se retrouver devant un tribunal type Nuremberg, comme complices criminels des terroristes". " Il faut que ces gens rompent avec les terroristes".

Daech dispose d'un armement moderne occidental, des "techniques les plus modernes du monde". "Discrètement des armes sont fournies à ces barbares". "Nous les Kurdes nous n'avons pas de grands moyens mais nous respectons nos engagements en mobilisant nos filles et nos garçons"." Si le ravitaillement de Daech est coupé, sa neutralisation, son extermination sont l'affaire de quelques semaines". Si les missiles fournis à Daech étaient fournis aux Kurdes !! Actuellement les forces démocratiques arabes fournissent des armes aux Kurdes qui se sont longtemps approvisionnés sur le marché noir des trafiquants passeurs. Salih Muslim Muhammad pose aussi la question de la provenance des combattants de Daech, sur leurs lieux d'entrainement, leurs lieux de passage ( 90 kms peuvent encore être utilisés).

Les Kurdes ont perdu des milliers de vies sur les champs de bataille. Et ils ne trouvent l'aide d' "aucune puissance pour le traitement médical des blessés". Il y a embargo sur les médicaments pour les blessés qui "ne peuvent donc pas continuer la lutte". La localité de Kobané, cette ville kurde à la frontière entre Turquie et Syrie, dont les infrastructures sont détruites à 80%, connait un embargo sur sa reconstruction. D'où la mise en garde : "nous ne voulons pas que notre population quitte notre territoire mais avec l'embargo il y a risque de famine. Si l'embargo est levé on peut empêcher le départ de notre population".

Les forces démocratiques syriennes dont les" unités de protection" font partie, reçoivent des ralliements comme les 15 brigades du gouvernement d'Alep,des groupes démocratiques laïques pas assez importants mais efficaces dans la résistance, des arabes, des turkmènes et " toutes confessions confondues ceux qui se battent pour une Syrie démocratique et la laïcité". Alors que les autres groupes non laïques veulent le rétablissement du califat.

L'axe Mossoul-Raqqa capitale de l'Etat Islamique est maitrisé par la Syrie démocratique après la chute de Sinjar, même s'il reste quelques villages à libérer. Les bombardements français sur les bases de Daech sont une aide mais "il faut plus d'efficacité et de coordination". Chaque obus qui touche Daech coûte cher et l'aide directe à l'armée kurde, aux "unités de protection", est souhaitable. Il y a certes des relations avec le gouvernement français mais rien au niveau militaire. La Russie frappe Raqqa mais là aussi il y a un manque de coordination.Des soldats occidentaux ne sont pas nécessaires sur le terrain. Une aide contre l'embargo est indispensable. L'arrivée du porte-avions Charles de Gaulle fait esquisser un léger sourire à Salih Muslim Muhammad . Les forces kurdes ont des prisonniers terroristes, disposent de documents d'information mais une bonne coordination avec les alliés est là aussi nécessaire.

La conférence de presse se termine par les mots "Democracy, freedom", et la réaffirmation de la "solidarité avec le peuple francais". Pour arriver à réduire le" délai d'extermination des terroristes, la solidarité est nécessaire". Et..." La lutte est une question d'honneur".

JPEG - 51.8 ko
Salih Muslim Muhammad lors de sa conférence de presse

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 octobre 15:14

    Oula, terrain miné...

    Il y a peu, les poutiniens nous assuraient que les milices kurdes et Daesh c’était pareil. https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-l-apres-daech-une-situation-201088


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 octobre 15:15

      @Olivier Perriet

      J’ai rien contre Poutine, mais comme ceux qui le soutiennent sont des brèles, c’est difficile d’être du même côté.


    • sylvain 16 octobre 16:26

      @Olivier Perriet
      ca veut ptet juste dire qu’il les considèrent tous les deux comme des ennemis .


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 octobre 17:17

      @sylvain

      encore une fois, Poutine c’est une chose, avec ses qualités et ses défauts, et les poutiniens une autre.
      Ils tournent dans le sens du vent, comme les staliniens soutenaient autrefois le pacte germano soviétique après des années de lutte « anti fasciste »


    • Jonas 17 octobre 12:42

      Excellent article , qui , montre à l’évidence que malgré tant de sacrifices consentis , par l’admirable peuple kurde, pour épargner la vie des soldats occidentaux , dans le bourbier oriental. Le peuple kurde retrouve sa solitude et la négation de quatre pays musulmans de lui accorder son droit à l’autonomie en tant que peuple ayant sa langue, sa nation , son histoire particulière etc.

      Si ce peuple avait nom « Palestinien » il aurait trouvé les masses analphabètes et incultes de la « rue arabe » sortir manifester et ameuter la planète, sans parler des caniches tiers-mondistes. 

      En lisant , quelques articles de critiques littéraires sur le livre de « Richard Blair » fils adoptif de George Orwell « La vérité sur l’auteur de » 1984« . 

      Il m’est venu a la mémoire le livre  » La ferme des animaux «  de G. Orwell , où certains animaux étaient plus égaux que d’autres . C’est ce qui arrive aux Kurdes , musulmans , mais moins musulmans que d’autres et que les pays musulmans ( quatre) peuvent tuer et persécuter sans que les dirigeants et les peuples musulmans ne protestent. 

      J’aimerai , que les arabo-musulmans donnent la définition de »Frères" qu’ils utilisent souvent à tout bout de champ : 

      Est-ce que les Kurdes sont des Frères ?

      Est-ce que les Rohingya ( musulmans birmans) sont des Frères ?

      Est-ce que les Ouïgours ( musulmans chinois ) sont des Frères ?

       Alors dans ce cas pourquoi les masses arabo-musulmanes ne brûlent-ils pas et ne piétinent-ils pas les drapeaux , turc birman chinois comme ils ont la habitude de le faire pour d’autres ? Pourquoi devant les fuites et les bombardements que subissent les femmes , les hommes et les enfants Kurdes , les arabo-musulmans n’ont aucune pitié, aucune compassion et aucune humanité ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès