• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’affaire Florence Cassez

L’affaire Florence Cassez

L’affaire qui prend désormais le nom de sa malheureuse héroïne Florence Cassez est probablement beaucoup plus importante que nous ne le pensons actuellement. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, s’il se peut qu’il y en ait encore, rappelons les faits en quelques mots. 

Comme on peut le lire sur le site de Wikipédia, cette jeune fille est « accusée d'avoir participé à l'organisation criminelle « Los Zodiaco » (« la bande du Zodiaque ») et a été condamnée en appel par la justice mexicaine en 2009, à une peine de soixante ans de prison pour enlèvement, séquestration, délinquance organisée et possession d'armes à feu à l'usage exclusif de forces armées ». Les preuves que disent en retenir les autorités mexicaines sont effectivement accablantes. 

Par exemple « Cristina Ríos Valladares, enlevée le 19 octobre 2005 avec son mari et leur fils, et séquestrée pendant 52 jours a publié une lettre ouverte « à l'opinion publique » où elle déclare que son fils et elle reconnaissent Florence Cassez comme leur ravisseuse grâce à sa voix et son accent. Toujours d’après eux cette dernière a extrait du sang de l'enfant pour l'envoyer au père et a menacé la mère de la tuer. En mai 2009 David Orozco, un des membres du gang, est arrêté et affirme, lors de l'enquête, que Florence Cassez dirigeait la bande avec Israêl Vallarta son petit ami. D’après lui Florence Cassez avait pour tâche de toucher les rançons et de préparer les enlèvements ». Mais tous ces témoignages sont entachés de suspicion et fermement niés par Florence Cassez. 

Il s’agirait donc d’une simple affaire de délinquance comme il y en a malheureusement de plus en plus un peu partout mais qui devient importante car elle met en cause deux pays, le Mexique où le gouvernement n’arrive pas à éradiquer une situation désormais catastrophique puisque les nombre de rapts avec demande de rançon et assassinat est un des plus élevé au monde, et la France à cause de la nationalité de sa principale inculpée Florence Cassez. 

Notre pays tout entier prend fait et cause pour elle. Et au moment où ces lignes sont écrites la tension est à son paroxysme car elle a été prise en main par notre président Nicolas Sarkozy qui en fait une affaire personnelle. Et c’est là que le bât blesse. 

En effet notre principale argumentation est que nous devons défendre Florence Cassez parce qu’elle est française. Or cette défense n’a aucun fondement moral. Il est incompréhensible qu’aucune voix ne s’élève pour la dénoncer. C’est la logique des chefs de bande. C’est celle des tribalismes qu’on observe si souvent dans les pays d’Afrique. C’est celle qui fut défendue il y a quelques années par le dirigeant Kadhafi lorsque son fils Hannibal fut arrêté en Suisse pour les mauvais traitements infligés à son épouse. Et c’est une conduite qui est indigne de la part d’un grand pays comme le notre. 

Florence Cassez ne doit pas être défendue parce qu’elle est française mais parce qu’elle sera reconnue comme innocente. Et c’est exactement de la même façon que nous devrions nous battre pour que n’importe quel innocent de par le monde soit défendu qu’il soit français ou non. Et il est tout à fait compréhensible que son président Filipe Calderon s’étonne que, dans les arguments présentés ces jours ci par Nicolas Sarkozy, il n’ait été question que de la nationalité de Florence Cassez et jamais de sa culpabilité. 

Or ce qui est essentiellement grave dans les développements actuels c’est le consensus général avec laquelle notre pays tout entier tolère cette ligne de conduite, lui reprochant seulement d’être exposée un peu brutalement et pas avec toute la diplomatie qui aurait été nécessaire. Non seulement nous ne nous grandissons pas en adoptant cette attitude mais nous devenons indignes de ces grands esprits qui firent la gloire de la France autrefois. Cette France où Voltaire put dire un jour « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai s’il le faut pour que vous puissiez pourtant le dire ». 

Certes dans un monde où la démographie et les ressources explosent de toutes parts notre petit pays semble tenir de moins en moins de place. Mais il nous restait la fierté de ces grandes idées que depuis la glorieuse Révolution française nous avions contribué à répandre dans le monde tout entier. Or plus que de grandes richesses, plus qu’une forte population ce sont justement les grandes idées qui font un grand peuple. Ces grandes idées qui firent la gloire de la Grèce autrefois toute chétive qu’elle ait pu être. Cette Grèce où seul l’honneur dicta à Socrate sa conduite quand il fut condamné à mort par les Lois de son pays et que ses amis lui proposèrent de s’enfuir. Grâce à Platon il nous en est resté le très beau plaidoyer qu’on trouve exposé dans Criton et qui serait trop long de redonner ici. Ce plaidoyer où dans une prosopopée célèbre les Lois disent à Socrate « Ne mets ni tes enfants ni ta vie ni quoi que ce soit d’autre à plus haut prix que la justice ». 

Une telle élévation de pensée fait que la Grèce, bien qu’elle se soit effondrée depuis longtemps, est encore de nos jours, par les écrits qui nous en sont restés, un des phares du monde. Celui dont nous sommes fiers. Par les grands hommes qu’elle a eu autrefois la France avait en quelque sorte pris le relai. Mais la réaction unanime, exclusivement nationale, et finalement tribaliste qu’ont aujourd’hui nos dirigeants, nos élites politiques et même nos intellectuels devant l’Affaire de Florence Cassez montre que nous ne méritons plus cette considération et ce respect auxquels, à bon droit, nous pouvions prétendre par le passé.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • BOBW BOBW 22 février 2011 09:24

    Bravo Diogène : Tout est dit !

    De plus qu’elle soit coupable ou non :
     Honte à un Avocat nul et sous doué, qui par forfanterie cocardière et manque total de diplomatie , a agi pour qu’elle ait« un max » !
    Belle SarkoFrance enlisée par son monarque !

    • Fergus Fergus 22 février 2011 09:39

      Bonjour, Bobw.

      Entièrement d’accord avec vous : Berton, avec une belle inconscience, a manifestement manipulé les parents pour faire pression sur la diplomatie française en exigeant l’annulation de l’Année du Mexique en France. Une énormité dans les relations entre deux grands pays. Le comble de l’absurdité étant qu’il s’est trouvé, au plus haut niveau de l’Etat, des apprentis sorcier pour emboîter le pas à cette idée imbécile et contreproductive. Il est vrai que depuis quelques semaines, la notion de diplomatie a fait naufrage dans notre pays !


    • impertinent3 impertinent3 22 février 2011 13:47

      Diogène dit notamment : "... dans les arguments présentés ces jours ci par Nicolas Sarkozy, il n’ait été question que de la nationalité de Florence Cassez et jamais de sa culpabilité. ... ".

      J’aimerais rajouter que les avocats de Cassez n’ont jamais, absolument jamais, interjeté appel sur le fond (coupable ou non coupable), mais sur la forme, à cause d’erreur ou de fautes de procédure. Symptomatique peut.-être, non ?

      Cela dit, la facture pour Cassez est sans doute salée, très salée, trop salée.

      Mais les agissements de Sarko ont tout fait pour qu’elle passe les 55 prochaine années de sa vie (elle a déjà tiré 5 ans) dans les geôles mexicaines.
      En tout cas, ces agissements empêchent maintenant qu’une solution qui semblait s’esquisser voie le jour : le président mexicain, considérant qu’après x années en prison Cassez a payé sa dette à la société mexicaine, il fait usage de son droit de grâce et expulse Cassez.

      Maintenant, Cassez a-t-elle vraiment intérêt à être transférée dans une prison française ? Parce que je ne pense pas que d’une prison française on puisse téléphoner un peu à n’importe qui, recevoir des journalistes, etc.


    • Fergus Fergus 22 février 2011 09:53

      Bonjour, Diogène.

      Globalement d’accord avec votre article. A un détail important près : la France entière ne soutient pas Florence Cassez, il suffit à cet égard de lire les blogs pour s’en convaincre.

      En réalité, les Français sont dubitatifs, certes furieux contre la manière dont a fonctionné la justice mexicaine, mais également peu convaincus par l’innocence de Florence Cassez.

      Dans cette affaire, il fallait absolument garder la plus grande discrétion pour gérer le dossier dans l’ombre des cabinets afin d’obtenir un transfert en France assorti d’un accord de libération après quelques années de réclusion ou le départ de Calderon.

      On perd trop de vue le climat mexicain, et la terrible chape de plomb que font peser sur ce pays l’industrie du kidnapping et les nombreux meurtres commis chaque semaine. Que Cassez en paie le prix d’une manière disproportionnée, c’est possible, voire probable, mais elle n’est à l’évidence pas la pure jeune femme que l’on nous présente. Et nos caciques feraient bien d’adopter un ton plus modeste dans leurs échanges avec des Mexicains chauffés à blanc. A commencer par Alliot-Marie, plus nulle que jamais qui donne du « Florence » à l’Assemblée nationale comme s’il s’agissait d’une innocente expatriée prise en otage par un groupe terroriste.

      On tombe, avec cette affaire, au niveau zéro de la diplomatie, et c’est à la fois bien inquiétant et bien triste pour notre pays !


      • ARMINIUS ARMINIUS 22 février 2011 10:31

        D’accord avec Fergus, Florence Cassez ne mérite pas une peine si disproportionnée mais ce n’est pas Jeanne d’Arc et contrairement à votre philosophe avatar, de vos dix doigts vous ne pouvez en faire pucelle


        • volpa volpa 22 février 2011 11:39

          Pourquoi tout ce foin pour cette Cassez « innocente » et rien sur ce français dans les geoles israéliennes ?


          • Furax Furax 22 février 2011 12:42

            Un des rédacteurs d’AV, « domimicanus », prêtre de son état, propose ceci sur son blog.
            Très intéressant.
            http://www.homelie.biz/article-affaire-florence-cassez-la-principale-victime-s-adresse-aux-fran-ais-67431725.html


            • volpa volpa 22 février 2011 16:09

              J’ai lu les articles du lien.

              Une grave erreur cependant s’y est glissée.

              Le petit nerveux n’a jamais sauvé d’enfants à la maternelle de Neuilly.


            • dom y loulou dom y loulou 22 février 2011 20:29

              j’ai lu aussi ce témoignage accablant

              voilà qui clot définitivement cette affaire pour moi

              et c’est donc bien ce que j’ai déjà exprimé ici

              plus une ligne autour de cette tribu de fous furieux, on est au clair

              toujours pareil, des crimes toute la journée et ça vient jouer les vierges effarouchés et les grands saints dans les merdias

              les rétributions... ils croient ne pas être concernés...

              comme ils se trompent


            • Traroth Traroth 22 février 2011 13:57
              La question est plus complexe qu’il n’y parait au premier abord.

              Florence Cassez a assez peu de chance d’être un jour déclarée innocente par un tribunal, à mon humble avis. De toutes manières, on ne peut que laisser faire la justice mexicaine dans ce domaine.

              Un autre aspect, c’est l’assistance juridique consulaire que la France doit à ses ressortissants poursuivis à l’étranger.

              Un dernier aspect est celui du transfèrement de Cassez en France. Et là, on ne peut que comprendre les réticences mexicaines, au vue de de ce qui s’est passé avec les kidnappeurs de l’Arche de Zoé...

              • Castel Castel 22 février 2011 19:05

                Dans tous les cas, il y a beaucoup de choses vraiment louche dans cette affaire.

                Genaro Garcia Luna est très certainement coupable de manipulation, notamment médiatique et probablement de corruption.

                Après, que le gouvernement français fasse des bêtises diplomatiques et que Sarko montre une image arrogante de la France, c’est tant pis pour nous. Je fréquente des mexicains et ils sont loin d’être content de ce qu’il se passe actuellement entre les deux pays, ni de la visite de Sarko au Mexique il y a quelques mois.

                • dom y loulou dom y loulou 22 février 2011 19:29

                  les nationalistes occidentaux sont partout les mêmes

                  on les trouve casquette de baseball vissée sur la tête et des canettes de red bull neuro-toxique à la main

                  ils suivent les sionistes comme des chiens leur alpha

                  ravis de la haine amusée de ceux qui les mènent à l’abattoir

                  les nations n’auront jamais QUE existé pour emprisonner les gens dans des identités fictives

                  les faux « dieux » babyloniens jouant aux échecs entre eux pour leur plaisir sadique en envoyant des populations aveuglées par la souffrance les uns contre les autres

                  dites « sumeriens » aux sionistes

                  base de toutes les civilisations donc

                  et ils vous répondent assyriens, phéniciens, babyloniens, égyptiens... tous issu de quelques millénaires plus tardifs

                  car il fut un temps où nous étions simplement... frères

                  et les sumeriens nous racontent ce temps-là

                  étonant que les merdias essaient toujours encore de vous la cacher notre origine commune ?

                  pas une fois que vous comprenez que TOUS les merdias sont des propriétés Rothschild, la famille règnante des descendants de la babylonie, sadique à tous points de vue envers les êtres humains.

                  les nationalistes sont leur plat favori


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 22 février 2011 19:45

                    Tout à fait d’accord. J’ajoute que SARKOZY se permet de demander à un chef d’état d’intervenir à l’encontre d’une décision de justice. C’est dire le peu de respect qu’il a pour la séparation des pouvoirs, il les voudrait tous pour lui. Non seulement en FRANCE, où il n’a pas pu y arriver, mais dans le monde ! Les plus petits se prennent toujours pour les plus grands.
                    C’est ainsi qu’il les perd tous, et toute crédibilité.


                    • diego149 diego149 22 février 2011 19:53

                       Sarkozy n’a toujours pas compris que la France ce n’est pas les USA. Ce que peuvent se permettre les gringos ici, c’est moins évident de faire de même pour la France. Son interventionnisme forcené ( voir affaire Ingrid Betencourt) fait qu’il est cordialement détesté en Amérique Latine, ce qui en soi n’est pas grave, mais il donne l’image d’une France méprisante et arrogante, ce qui est beaucoup plus grave. Il n’a rien compris à la mentalité latino américaine. Ici les gens sont fiers et orgueilleux. Et les coups de mentons ne font que produire l’effet contraire. Tout ce qu’il a réussi à faire c’est souder les mexicains autour du président Calderon.Que diraient les français si le président Mexicain leur disait votre justice est pourrie, vous êtes des corrompus. Même si il y avait du vrai, personne n’aime les donneurs de leçon. D’autre part les enlèvements sont un véritable business dans beaucoup de pays de ce continent. Et les opinions publiques sont très traumatisées par cette insécurité, donc pour le peuple vouloir transférer en France une présumée complice de ce crime est considéré comme un affront.
                      D’autre part la presse mexicaine a montré des photos prouvant que la famille de cette française connaissait très bien israel Vallarta et comment cette jeune femme a t elle pu vivre dans ce ranch sans se rendre compte de rien , au milieu des sicarios armés ?. Car tous les mafieux ont des gardes du corps armés jusqu’au dents en Amérique Latine.
                      Après Ingrid Betancourt décorée de la légion d’honneur la France vient de se trouver une nouvelle Jeanne D’Arc.


                      • Castel Castel 22 février 2011 19:59

                        comment cette jeune femme a t elle pu vivre dans ce ranch sans se rendre compte de rien , au milieu des sicarios armés 


                        D’après elle, elle recherchait du travail sur Mexico. Elle ne vivait dans son ranch que temporairement. Après, moi, j’en sais rien, elle essaye de se faire l’avocat du diable :D

                      • Yohan Yohan 22 février 2011 20:09

                        Diego
                        Cette affaire est tout sauf claire. La famille Vallarta qui semble être composée de gens parfaitement sains, normaux et éduqués, en tout cas loin des références habituelles des malfrats, est convaincue de l’innocence de leur fils et personne chez eux ne dément d’ailleurs les relations étroites entre la française et leur fils. Pour moi, la ficelle est trop grosse pour être avalée.
                        Ayant été personnellement rackété à la frontière US:mexique par la police mexicaine, je suis porté à former de sérieux doutes sur la crédibilité de cette police là.
                        Pour autant, vu que rien ne bouge, et même si Sarko froissera l’opinion publique mexicaine, c’est un os pour Calderon


                        • diego149 diego149 22 février 2011 22:33

                          Yohan
                          Je suis d’accord avec vous que cette affaire n’est pas claire. Mais d’après ce que j’ai pu lire sur internet , car ici la presse française est inexistante, j’ai l’impression que toute la presse française ainsi que l’opposition fait bloc derrière Sarkozy, comme si ils avaient la certitude que cette femme est innocente. Je pense qu’il y a beaucoup de zones d’ombres dans ce dossier et que cette jeune femme n’est peut être pas non plus exempte de tout soupçon et quant à en faire une héroïne et une martyre... De toute façon qu’elle soit innocente ou coupable, pour qui se prend Sarkozy ? il n’a absolument rien compris. Son attitude n’a produit que l’effet contraire de ce qu’il recherchait. Ses gesticulations n’ont rien données avec la Côte d ’Ivoire qui est une ancienne colonie française alors avec le Mexique... smiley
                          Quand au fait que vous vous soyez fait racketer par la police mexicaine, effectivement cela arrive sur ce continent, mais cela ne veut pas dire que toute la police mexicaine est corrompue. Je pense qu’en France aussi il y a des policiers corrompus.
                          Bonne journée


                        • Yohan Yohan 22 février 2011 22:56

                          Diego
                          Peux être n’as tu pas vu chez toi ce reportage d’envoyé spécial.  a voir pour découvrir que les zones d’ombre sont multiples et qu’il y a de quoi se poser des questions


                        • Yohan Yohan 22 février 2011 23:10

                          le problème dans cette affaire est que s’il s’avère que c’est un montage de toute pièces ; il vont rester mordicus sur leurs positions car se déjuger maintenant face à l’opinion serait très risqué pour Calderon


                        • Yohan Yohan 22 février 2011 23:24

                          Bizarre également ce kidnappé accusateur« tardif » de Florence Cassez, refugié depuis aux US (? ??) et qui explique qu’il avait peur des kidnappers.(pourtant en tôle, donc inoffensifs logiquement ?) Ce mec explique ensuite qu’il fait des études pour devenir policier spécialisé anti kidnapping. Drôle de résiliation, il faudrait consulter un psy. Peut-être est-il déjà policier au mexique, s’il se trouve (il a déjà la tête de l’emploi). En tout cas, une affaire qui pue et qui est entachée d’autant d’irrégularités devrait profiter à l’accusée, au doute, non ?.


                        • Yohan Yohan 22 février 2011 23:28

                          resilience voulais-je dire


                        • diego149 diego149 22 février 2011 23:42

                          Yohan
                          Merci pour la video. Effectivement je ne peux voir que TV 5 Mundo la chaine francophone.
                          Cependant je pense qu’il y a parti pris de la part des journalistes français qui ont tourné cette video. Ils partent déja du principe que la française est innocentes et présentent la police mexicaine comme corrompue. Les mises en scènes d’arrestation pour la télé , ici sont courantes. Cela ne choque personne.C ’est fait dans le but de montrer que la police est efficace.
                          Maintenant encore tout à fait d’accord avec toi que cette affaire n’est pas claire, mais je ne suis pas sûr de la complète innocence de Madame Cassez. Quant au comportement de la police il est plus proche de celui de la police américaine que de la votre.On est habitué ici.
                          I


                        • dom y loulou dom y loulou 22 février 2011 20:49

                          ah parce que le but de ces gesticulations sarkoesques est de déstabiliser le mexique d’avantage donc ?

                          on prend note


                          • ddacoudre ddacoudre 22 février 2011 21:07

                            bonjour diogène

                            pas du tout d’accord avec ta vision, du statut du français, ce n’est pas souvent que je reconnais au président de bonne initiative, même dans ce domaine où il a envenimé la situation.
                            mais je conçois parfaitement qu’un français condamné à l’étranger pour quelques délits et crimes qu’il soit puisse être rapatrié dans son états d’origine pour purger sa peine.
                            la gravité d’un crime ne retire en rien humanité d’un individus qui par ailleurs peut recevoir des aides humaine de ses semblables qui consacrent leur temps à cette assistance aux détenus, et dans le cas d’espèce cette jeune fille dispose encore de liens familiaux, donc je trouve logique que la diplomatie essaie de faire rapatrier son ressortissant même coupable.
                            voire je serais même favorable à des accords internationaux pour ce genre de situation vopire d’application de peine qui se voit communé en la peine la plus avantageuse pour le coupable.
                            l’humanité à une signification et il n’y a aucun mérite à défendre un innocent, puisqu’il n’en cours pas d’être coupable.
                            Le blog de ddacoudre .over-blog.com .
                            cordialement


                            • easy easy 22 février 2011 21:41


                              C’est bien compliqué ce genre d’affaire.

                              Je me joins à ceux qui l’ont déjà dit, l’auteur fait une grave sinon très idiote erreur : non la France entière n’est pas à soutenir Cassez. Du reste jamais la « France entière » ne soutient quoi que ce soit.

                              Ce genre d’affaire est complexe pour plusieurs raisons.
                              Une des premières est que, pas de bol, il y a dissonnance entre l’avis des juges et l’avis de Cassez. On aurait été dans le cas d’un condamné ayant avoué, ça aurait été un cran plus simple. Tous ceux qu’on condamne alors qu’ils crient leur innocence, nous mettent toujours mal à l’aise, forcément, même quand tout se passe chez nous, alors, a fortiori quand ça se passe ailleurs.

                              Ensuite, contrairement à bien d’autres affaires, la « France entière » n’avait pas eu connaissance du dossier Cassez. Ici, on ne découvre ces détails de ranch, de distances entre la maison et la geôle, etc. qu’après les premiers instants d’affollement.

                              Et encore, il y a cette histoire de 60 ans, voire de 90 ans de prison. Ouille, ça nous semble hyper cher selon notre échelle, qui plus est pour quelqu’un qui, a priori, n’a tout de même pas encore tué.

                              Quand c’est un pays étranger qui condamne un de ses ressortissants à 140 ans de prison, nous, d’ici, on se dit qu’ils sont fous et on retourne à notre cassoulet. Mais quand c’est un des nôtres qui en prend pour 60 ans, ouh la la, ça nous choque autant que Midnigth Epress.

                              En fait, nos prisons sont pourries, le principe de l’emprisonnement est pourri mais nous ne savons pas faire mieux alors nous abaissons notre seuil de tolérance au niveau où se situe notre propre système carcéral. Comme notre coupe est déjà pleine avec notre propre enfer carcéral, nous n’acceptons pas le système carcéral des autres (Alors qu’il peut être bien plus pervers ou cruel de bloquer un type pendant 30 ans que de l’exécuter vite fait)
                              Nous considérons, sans trop y penser, que les prisons des autres, c’est l’enfer et nous tenons à exprimer notre dégoût à la moindre occasion. Dès que l’un des nôtres est coincé dans une prison de là-bas, nous voilà à protester que là-bas, c’est la barbarie.

                              S’ajoute à cela un principe qui nous est cher et qui veut qu’une personne se prétendant innocente doive, même après sa condamnation, être considérée comme « pas trop coupable ». Surtout quand on connaît mal le dossier, surtout quand là-bas, il s’est passé des truc pas clairs, p’tet même carrément anti-français, va savoir.
                              Ainsi, puisque la France n’a pas jugé Cassez, nous ne pouvons pas facilement, face à elle, employer le terme de « coupable ».
                              Si nous l’appelions coupable, elle pourrait nous dire : « Dites, mes chers compatriotes, vous déconnez ou quoi ? Que les Mexicos qui m’ont jugée m’appellent coupable, OK. Mais pas vous qui ne connaissez rien à mon dossier. Pour vous et selon notre culture française, pour vous qui ne m’avez pas jugée, je dois être considérée comme innocente »
                              Emballez, c’est pesé.

                              Dans le cas de Véronique Courjault, ça s’est également passé très loin de nous mais elle avait tout avoué. Du coup, ouf, nous n’étions pas tiraillés entre considérations de justice universelle et considérations claniques.

                              Après le coup d’Ingrid Betancourt, qui ne méritait pas son très mauvais sort, voilà que la Cassez joue à fond des zones floues que j’essaye d’expliciter. Et elle n’est pas la première.
                              L’équipe de l’Arche de Zoé, ça faisait bien partie de sa stratégie, avait exploité, dès le départ de sa manip, même si elle était vraiment chrétienne, des zones troubles ou imprécises entre Tchad et France, pour abuser les uns avec les autres. Le bluf.


                              André Malraux, pareil.
                              Il avait placé l’argent de son épouse sur des actions (au Mexique il me semble) Et puis il a tout perdu. Pour se refaire, il avait dit à sa femme qu’il suffisait d’aller piquer des statues du temple d’Angkor et de les revendre. Et il a fait ça en toute connaissance de cause. Mais il s’est fait prendre par la Police coloniale qui l’a condamné à un an de prison. Sa femme ; restée libre, était rentrée en France, avait mobilisé des intellectuels et hop, pétition, articles, protestations, résultat : notre malfrat Malraux est libéré. Et deviendra même ministre.



                              Toutes les lois de tous les pays, n’ont de valeur que relative. Il n’y a pas de mal absolu, de bien absolu. Alors, c’est par aveuglement, surdité et déni de réalité que chaque peuple considère ses propres lois comme divines, zappent sur leurs relativité. En réalité, tout capote au niveau des frontières et il faut bien de la diplomatie, bien des canons, pour régler les innombrables conflits qui naissent de la relativité des lois.

                              Nombreux sont les petits malins, les pirates, qui savent jouer des frontières et pensent d’abord à obtenir plusieurs passeports. Et Cassez pourrait bien en faire partie de ces gens qui abusent deux peuples à la fois.

                              (Les guinguettes, toujours situées en amont de Paris, sur la Seine et la Marne, sont nées d’une astuce « transfrontalière ». Mais il y a aussi pas mal de frontaliers qui bossent honnêtement tout en tirant profit de la relativité des lois. Et puis il y a aussi les Johnny Halliday, les papy MAM, qui abusent de deux peuples d’une autre manière encore...)






                              Et puisqu’il est question du Mexique, puisqu’il est question de Maximilien, je souligne un fait le concernant. Si ce que j’en sais est vrai, voilà un type qui avait été parachuté là-bas par NIII et qui, lorsqu’il s’est retrouvé seul, abandonné, avait choisi d’y rester et de faire face à ses ennemis. Son épouse, rentrée en Europe, avait, comme plus tard la femme de Malraux, arpenté l’Europe pour mobiliser des gens en faveur de son Maximilien. Mais lui, il avait préféré rester sur place. Même dépouillé de toute force. Il tenait à n’abuser de personne d’autre que de lui-même.

                              Notre Histoire européenne, française, autrichienne, fait peu de cas de cet individu facile à oublier. Alors qu’au fond, c’était un type courageux et honnête.






                              • pens4sy pensesy 23 février 2011 00:51

                                D’accord sur le fond, ce sont les innocents qu’il faut aider et non ceux coupables d’horribles méfaits. A preuve du contraire, FC n’est pas la blanche colombe que les médias français nous présentent et l’agité ne se sert de cette histoire que pour essayer le faire remonter une courbe de popularité qui s’effondre. Cassez = le viagra de Sarko ?


                                • melchior92 23 février 2011 17:19

                                  Je viens ici pour réagir à mon tour sur cet article.

                                  Je dois avouer que je n’arrive pas à comprendre comment aujourd’hui encore, alors que la presse depuis quelques temps s’est fait un large échos de cette atterrante affaire, il y ait encore des gens pour penser que Florence CASSEZ est coupable et que «  Les preuves que disent en retenir les autorités mexicaines sont effectivement accablantes. »
                                  La justice française a déjà par le passé mis en prison des innocents, me vient à l’esprit l’affaire DILLS, mais il y en a eu d’autres...
                                  Je ne suis donc pas là pour dire que nous, nous sommes mieux que les mexicains. La justice des hommes qu’elle soit française, anglaise, américaine, mexicaine ou autre... est à leur image, faillible...
                                  Mais concernant l’affaire CASSEZ, j’ai beau chercher un peu partout et j’ai passé un peu de temps pour bien comprendre le déroulé de cette affaire un peu complexe, je n’ai pas trouvé le moindre commencement de preuve attestant de sa culpabilité.
                                  En revanche, on sait que son arrestation à eu lieu le 8 décembre 2005 et non le 9 décembre, date de la diffusion en direct sur deux chaines de TV mexicaine, d’une parodie d’arrestation. Ces images ont été dévastatrices dans l’opinion publique mexicaine qui vit sous la peur des menaces de kidnappings.
                                  On sait que Garcia LUNA qui été le chef de la police fédérale mexicaine (AFI) est à l’origine de cette arrestation et de ce montage, il l’a reconnu lors d’une conférence de presse et qu’il est devenu peu de temps après ministre de la justice et l’on sait que des voix s’élèvent au Mexique car il est accusé de fréquenter des groupes de narco traficants. 
                                  On sait qu’entre le 8 décembre 2005 et le 9 décembre 2005, les droits consulaire de Florence CASSEZ n’ont pas été respectés.
                                  On sait qu’un couple qui vivait et vit toujours à coté du ranch où a eu lieu cette fausse arrestation disposait des clés pour venir entretenir les lieux et qu’ils n’ont rien vu. D’ailleurs, les autorités mexicaines ne leur ont jamais demandé de témoigner.
                                  A noter aussi, que Vallarta, l’ex compagnon de Florence CASSEZ, n’a jamais eu à faire avec la justice avant son arrestation et que depuis le 8 décembre 2005 jusqu’à aujourd’hui, il n’a toujours pas été jugé pour cette affaire. C’est tout de même curieux quand on sait qu’il est considéré comme le chef du gang. 
                                  On sait que les témoins ont varié dans leur dépositions avant que la supercherie concernant l’arrestation en direct ne soit dévoilée, ils n’avait jamais parlé d’une femme parmi le gang et une fois la supercherie mis au grand jour, ils ont changé leur témoignage.
                                  Aujourd’hui, des voix s’élèvent dans la presse mexicaine car des journalistes ont fini par se rendre compte qu’ils avaient été manipulés par le pouvoir. D’ailleurs, ce sont eux qui dénoncent maintenant des pressions faites par ce même pouvoir sur les juges de cassation qui ont rejeté l’amparo le 11 février dernier.
                                  Il y aurait beaucoup à dire sur cette affaire douloureuse. 
                                  En fait, Florence CASSEZ est une sorte de trophée que le pouvoir mexicain montre à son opinion publique pour lui faire croire qu’il agit avec énergie contre l’insécurité galopante.
                                  Cette affaire était déjà une affaire politique interne au Mexique avant de devenir un contentieux entre nos deux pays. 
                                  Je voudrais tout de même que les gens qui s’expriment sur cette affaire fassent l’effort de bien se renseigner avant de jeter à la vindicte populaire une personne qu’aucun élément factuel ne vient accuser.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires