• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’autre visage de Génération Identitaire (et du Système)
#58 des Tendances

L’autre visage de Génération Identitaire (et du Système)

Le mouvement Génération Identitaire a mauvaise presse. Début avril, Macron et Castaner, ces parangons de vertu soi-disant démocratique et républicaine, ont même envisagé de le dissoudre. Or dans un monde réellement inversé, le plus sectaire n'est peut-être pas celui qu'on croit...

Jeudi 9 mai 2019, à l'invitation de Génération Identitaire Rouen, j'ai eu l'honneur de donner dans la capitale de la Normandie une conférence sur mes travaux historiques et politiques touchant à la prétendue décolonisation gaullienne. Les militants, les sympathisants et les dirigeants de l'association Génération Identitaire Rouen m'ont réservé un accueil très sympathique et plein d'hospitalité. Je tiens à les en remercier publiquement et cordialement.

En invitant un auteur qui défend des idées qui, pour certaines, sont a priori très éloignées des leurs, voire opposées, Génération Identitaire Rouen a fait preuve d'une ouverture d'esprit qui en étonnera probablement certains, en particulier à gauche où le sectarisme est trop souvent devenu la règle.

Nous vivons décidément dans un monde et une époque où tout est cul par-dessus tête : mes théories et réflexions défendent et prônent la France égalitaire et fraternelle par delà les races et les religions, j'ai dénoncé et fustigé depuis bientôt quinze ans, à travers livres, articles, colloques et interventions médiatiques, les choix racialistes et civilisationnels de Charles de Gaulle, et ce sont les militants de Génération Identitaire qui m'invitent et m'applaudissent - même si tous n'étaient pas, au demeurant, d'accord avec la totalité de mes positions, et c'est leur droit le plus strict en démocratie et en république, jusqu'à preuve du contraire.

A l'inverse, le Système, qui se prétend, tel le Tartuffe, frénétiquement antiraciste, me censure et me muselle totalement depuis bientôt dix ans. Y compris, et pour la petite histoire, le Parti Communiste Français à l'époque où j'y étais encarté (2011-2014). En effet, en 2013, on m'avait refusé de faire une conférence au sujet de la prétendue décolonisation gaullienne, dans le cadre des "Jeudis rouges", soirées culturelles de la section du 20e arrondissement de Paris dont, pourtant, je faisais partie. En définitive, je n'avais eu droit que de faire un "Jeudi rouge" sur la poésie de Victor Hugo, évidemment moins dérangeante... Cette censure est une des raisons qui m'avait convaincu de rendre ma carte du PCF.

J'attends toujours que le PCF et les partis politiques de gauche en général, tout comme ceux de droite et du centre, fassent leur aggiornamento et leur mea culpa sur les complicités qui furent les leurs, à l'époque, avec la pseudo-décolonisation gaullienne. Laquelle pseudo-décolonisation gaullienne fut en réalité, comme je l'ai montré dans mes livres et travaux, un largage racialiste et civilisationnel mais aussi un tremplin néocolonialiste, conduit selon des voies antirépublicaines et antidémocratiques au détriment des citoyens d'Afrique subsaharienne et d'Algérie, ainsi qu'au détriment de la France, sur fond de crime contre l'humanité. Mais on me dit dans l'oreillette que ce n'est pas demain la veille que cet aggiornamento et ce mea culpa auront lieu...

Encore merci à Génération Identitaire Rouen pour son ouverture d'esprit, sa capacité d'écoute et son très sympathique accueil... Dont nombre de ses détracteurs et autres donneurs de leçons seraient bien inspirés de prendre de la graine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • leypanou 16 mai 09:21

    Laquelle pseudo-décolonisation gaullienne fut en réalité, comme je l’ai montré dans mes livres et travaux, un largage racialiste et civilisationnel mais aussi un tremplin néocolonialiste 

     : la persistance du Franc CFA, dont Marine Le Pen -l’une des rares politiques à oser en parler- propose le démantèlement va dans le sens de cette affirmation d’après ses adversaires (adversaires du Franc CFA).


    • Ruut Ruut 16 mai 10:34

      @leypanou
      Faux, L’UPR aborde aussi le sujet :)


    • leypanou 16 mai 17:51

      @Ruut
      j’ai écrit « l’une des rares politiques ».


    • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 16 mai 13:30

      @Positronique
      Relisez l’article, vous verrez que je cite la France parmi les victimes de cette sombre histoire, aux côtés de l’Afrique subsaharienne et de l’Algérie. Car dans cette affaire, les Français, trahis et manipulés, ne sont pas des coupables mais des victimes eux aussi, et la France avec eux. Les coupables sont De Gaulle et une grande partie de la classe politique française, de droite comme de gauche, ainsi que l’Etat dévoyé par leurs soins. Les ultimes conséquences sont le désastre contemporain, dont la France et les Français sont, encore une fois, victimes et non coupables, comme je l’ai écrit et répété depuis bien des années. Prenez le temps de lire mes livres ou, à défaut, mes articles, et vous le constaterez. Cordialement, AG


    • Argonautes 16 mai 15:03

      Très bon article sur l’« inversion » que la France connaît depuis « La République inversée » fondée par Charles de Gaulle, dont nous reconnaissons la couverture de votre précédent ouvrage (« Le République inversée : affaire algérienne et démantèlement franco-africain » http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=32931&razSqlClone=1 : ) République dont nous espérons promptement enfin retrouver le bons sens, grâce à votre excellente uchronie récemment publiée aux éditions du Plaqueminier "https://www.amazon.fr/gp/product/B07R6PC94W/ref=dbs_a_def_rwt_bibl_vppi_i0.


      • Germain de Colandon 16 mai 18:07

        @l’Auteur.

        Rouen, avec le siège de la préfecture, est la capitale administrative, et Caen est la capitale politique.

        Aussi, est-il réducteur de dire que Rouen en soit la capitale.


        • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 16 mai 18:16

          @Germain de Colandon
          Il me semble que vous chipotez. Rouen a tout d’une capitale (y compris dans l’histoire), même si elle partage incontestablement ce titre avec Caen.


        • Germain de Colandon 16 mai 18:39

          @Alexandre Gerbi

          Bah... De toute manière, ce monde en plein délitement annihilera l’une et l’autre cité. Plus de querelles de clochers ! Bien à vous.

          https://www.histoire-normandie.fr/rouen-ou-caen-capitale-de-la-normandie-les-arguments-historiques



        • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 16 mai 19:11

          @Germain de Colandon
          Partageant ô combien ! vos inquiétudes, j’espère évidemment, tout comme vous sans doute, que l’avenir vous donnera totalement tort...
          Bien cordialement,
          AG


        • Germain de Colandon 16 mai 19:39

          @Alexandre Gerbi

          Eh bien... non. Je n’espère rien de bon. Tout comme ma vieille et regrettée amie Marguerite Duras qui, dans l’Amant, écrit ceci : « ce monde est pourri, qu’il aille à sa perte ».

          Et tant qu’il y aura du whisky... ! (Ca, c’est de moi.)


        • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 17 mai 01:18

          @Germain de Colandon
          A mon humble avis, l’aigreur et le cynisme sont rarement bons conseillers. Faut-il que je vous rappelle ces paroles du prince Kropotkine : « Les révolutions ne sont jamais un résultat du désespoir » ?
          Histoire d’aller au fond du sujet, je vous suggère la lecture de mon dernier article sur Fusionnisme, que je proposerai très prochainement à AgoraVox

          pour publication :

          http://fusionnisme.blogspot.com/2019/05/inversion-hexagonale-ou-cette-vie.html

          Bonne lecture et réflexion, et bien cordialement,
          AG


        • Les petites guéguerres sur le thème les bienfaits ou les méfaits de la colonisation seront dans quelques temps que de la roupie de sansonnet par rapport à la situation ( gigantesque chaos inter communautaire ) ou se trouvera notre pays dans un avenir plus ou moins lointain !



          @+ Papy


          P.S.


          Les plus jeunes, dans votre mémoire, gravez-vous bien ces lignes !


          • Alexandre Gerbi Alexandre Gerbi 16 mai 19:38

            @Gilbert Spagnolo dit P@py
            Ce ne sont pas de petites guéguerres, bien au contraire, puisque la vision officielle de la colonisation et de la décolonisation, telle que répandue par l’Etat félon et sa superstructure intellectuelle et médiatique depuis des décennies, alimente la haine de la France et du peuple français, et induit la désintégration chez beaucoup de jeunes issus de l’ancien outre-mer franco-africain. Si l’on veut encore éviter le chaos qui vient, un profond aggiornamento est urgemment, et justement, nécessaire.
            Réfléchissez-y et gravez bien, vous aussi, ces lignes...
            Bien cordialement,
            AG


          • @Alexandre Gerbi

            L’aggiornamento en prenons-nous le chemin,ben ,désolé, il me semble que non !


            Pour le terme guéguerre je trouve qu’il est bien approprié, car depuis la fin de la décolonisation c’est ce qui se passe entre « les pour » et « les contre » , alors pour résumer, ce n’est pas en opposant les uns aux autres…que la vie va se transformer subitement en un long fleuve tranquille !


            Gravé dans ma mémoire, j’ai 81 balais,.. alors !!!!!!


            Par contre il me semble que tu es bien plus jeune que moi, donc , tu aura certainement le temps de voir qui de nous deux avez raison !

            @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès