• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’envie d’emmerder et le système de gouvernance

L’envie d’emmerder et le système de gouvernance

L’envie d’emmerder et le système de gouvernance.

 

Celui qui est devenu président de la République en 2017 vient de dévoiler, s’il en était besoin, avec son envie d’emmerder et sa détermination à le faire, ce que sont devenues les institutions de la République (*).

 

I.

On est donc revenu au système du « bon plaisir » du prince. Comme au temps où les institutions représentatives des citoyens n’existaient pas ( pas plus que la notion de « citoyen »).

Ces propos doivent être reliés à toutes les déclarations du même président de la République (toutes bâties sur le même modèle) reprises par ses aides et diffusées par les médias amis. Selon lequelles les dirigeants en place, le président d’abord et les ministres, éclairés et intelligents, connaissent les problèmes et les besoins du bon peuple, savent ce qu’il faut faire, ont déjà beaucoup fait en ce sens, et vont prochainement faire le reste.

 

Cela correspond exactement aux conceptions de la gouvernance du mythique « gouvernement mondial » , au sein duquel des gens éclairés veilleraient (1) au succès des affaires, dont découlerait le bonheur pour tous, y compris pour la "populace" (partie un peu effrayante du "peuple") .

Laquelle "populace", est traitée avec un mépris comparable ( « gens qui ne sont rien », ...qui n’ont qu’à traverser la rue pour trouver du travail, etc…) à celui dont elle était l’objet sous l’Ancien Régime.

 

Les moyens modernes de manipulation, basés notamment sur une bonne connaissance des sciences sociales et de leurs progrès, permettent d’obtenir du "peuple" qu’il consente aux mesures prises, et qu’il désigne comme gouvernants ( président et suffisamment de députés) des individus pratiquant la « bonne » religion et ayant les mêmes pratiques. Avec en réserve, comme jadis et comme toujours, la force pratiquée au nom du « maintien de l’ordre public », à titre répressif et … dissuasif (« Gilets Jaunes ») .

 

Quant aux vieilles institutions, elles permettent, eu égard à leur composition, d’obtenir par la « loi » ( c’est à dire concrètement par les amis et les obligés) l’autorisation de mettre en place un maillage de mesures techniques de contrôle, d’obéissance, voire d’asservissement.

Comme, exemple caricatural, subordonner l’exercice de libertés a/ à la présentation d’un « passe vaccinal » (2), b/ passe devant être contrôlé par les commerçants (sic) qui sont maintenant c/ dotés du pouvoir de faire des contrôles d’identité (re-sic) .

 

II.

Quelle est la réalité de ce pouvoir ?

Quelques ouvrages (qui ne sont pas les ouvrages de droit constitutionnel qui ne traitent pas de cette question) renseignent sur les faits. Notamment celui de V. Jauvert : « la Maffia d’Etat » (Seuil).

Aujourd’hui, le cercle dirigeant est constitué principalement d’un groupe de personnes au sein duquel on accède après avoir réussi à entrer dans un « grand » corps de l’Etat. C’est au sein de ce groupe que se pratique la distribution des postes. Un conseiller d’Etat ou un inspecteur des finances va être mis en disponibilité pour occuper un poste d’associé ou de gestionnaire des actifs d’actionnaires. Ou pour diriger un établissement public de l’Etat, puis, à défaut de passage dans le privé, pour émarger d’une manière ou d’une autre dans un organisme contrôlé par l’Etat ou dans une organisation internationale. Ceux qui ont officié dans le privé retournent dans la sphère publique dans leur corps d’origine, ou comme conseiller d’un ministre ou comme ministre … ou comme président de la République. Et ceux qui ne sont plus ministres vont dans le privé pour s’y faire récompenser et/ou pour y donner des conseils et exploiter le réseau de leurs anciens collègues.

 

Il reste donc à imaginer, pour autant qu’il existe encore des amateurs, les moyens de revenir à la formule de Lincoln : « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ».

A.

Il nous paraît nécessaire de redonner aux peuples ou à leurs représentants la possibilité de déterminer les règles qu’il leur paraît nécessaire de décider et de modifier. Il faut alors revoir le contenu des traités européens.

B.

Il nous paraît nécessaire de mettre en place des règles qui assurent que les gouvernants seront des représentants de la volonté du peuple. Ce qui commence par la purge des institutions pour en réserver dorénavant les postes à des individus occupant les fonctions à titre désintéressé et ne se trouvant pas dans une situation de conflit d’intérêt - en opposition avec l’intérêt général ( l’intérêt général incluant la prise en compte de tout le monde) - (3).

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités.

 

(*) Sur l’analyse des institutions avant phagocytose, v. notre : « textes et documents constitutionnels depuis 1958. Analyse et commentaires ». (Dalloz Armand Colin).

(1) Conceptions déjà inscrites dans le texte des traités européens. Il est intéressant de constater que l’on trouve parmi les personnes qui ont mis le pied à l’étrier à E. Macron, figuraient des idéologues (comme J. Attali) du « gouvernement mondial ».

La double astuce des rédacteurs des traités « européens » a été : 1/ de mettre dans le texte des traités le programme politique à suivre (obligatoirement), donc à enlever aux « représentants » -ou à ceux présentés comme tels- des peuples la possibilité de décider quoi que ce soit d’autre ; 2/ de créer une espèce de « députés » n’ayant plus, avec un système de listes nationales, aucun lien concret avec « leurs » électeurs ; lien devant être techniquement supprimé si les idées d’E. Macron d’instituer des listes pluri- nationales étaient mises en oeuvre.

(2) dont la possession suppose la « vaccination » ; vaccination voulue par les gouvernants, mais qui est cependant, de l’aveu mêle de ces derniers, impuissante à protéger les tiers, eux-mêmes vaccinés ou pas ( sic).

A ce sujet, on verra, a l’occasion de procès dirigés contre quelques personnages de la gouvernance, quelles conséquences seront attachées par les juges à certains choix :

- choix de la vaccination par les gouvernants et, le cas échéant, relations de politiques et de fonctionnaires (notamment hospitaliers) avec l’industrie pharmaceutique (dès lors que l’on connaît, notamment à travers les milliards de dollars de pénalités payés par certains laboratoires, les pratiques de ces derniers) ;

- restrictions directe à la liberté de prescrire des médecins ou indirectes (résultant de diverses préconisations) et ayant possiblement eu comme effet de priver des malades de la chance de survivre, etc.

(3) Nous voyons quelques pistes à explorer :

1. Principe directeur : Ceux qui ont fait le choix d’être fonctionnaire / magistrat/ militaire, le restent et se contentent, comme l’instituteur ou l’infirmière, du salaire attaché aux fonctions.

2. Si un agent public démissionne, il ne peut se mettre au service de certaines personnes si ces dernières peuvent bénéficier des relations de l’agent avec ses anciens collègues ou des personnes ayant été sous son autorité.

3. En cas de détachement, le montant de la rémunération reste celui du corps d’origine.

4. Une personne ayant eu comme activité de contrôler, ne peut exercer des fonctions auprès des personnes contrôlés ou contrôlables par son ancien corps. ( en autres applications : un procureur, un magistrat du siège, un agent de l’administration fiscal ne peut devenir conseil fiscal. Un membre du Conseil d’Etat ne peut devenir conseiller juridique d’un membre du gouvernement…)

5. Certaines fonctions accessibles par l’élection ou par la nomination sont interdites aux personnes, qui une fois élues, sont susceptibles de rendre service à leur ancien employeur ou à un proche.

6. Des commissions de déontologie statuent sur les questions liées à l’obligation de dignité et de désintéressement. En particulier elles veillent au respect de l’interdiction des conflits d’intérêts.

Elles comprennent des membres d’institutions spécialisées dans la lutte contre la corruption ( comme Anticor, Transparency, …).

Sur le recours de tout citoyen ( et à tout moment) les commissions de déontologie « constatent la nullité » des décisions ou des situations qui leur sont soumises. Le statut de la personne contrôlée n’est pas une cause d’irrecevabilité du recours. La déclaration de nullité implique le versement au trésor public des sommes indûment perçues et quel que soit le patrimoine dans lequel ces sommes se trouvent au moment de la déclaration de nullité.. La déclaration de nullité s’impose à toutes les juridictions. Elle est soumise au contrôle de cassation d’une commission nationale de déontologie. (Laquelle s’ajoutera au Conseil d’Etat, à la Cour de Cassation et à la Commission spéciale de cassation des pensions).


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Schrek 7 janvier 16:57

    C’est simplement la fin du paternalisme maçonnique usé par la corruption de ses relais locaux, petits maires, conseillers départementaux, régionaux et députés. Le masque de la comédie du carnaval vénitien sur l’air des Quatre Saisons de Vivaldi étant tombé, et celui éphémère de la tragédie sanitaire ne pouvant pas durer éternellement, il reste le vrai visage du tireur de ficelles : Scrooge (escroc en Français).

    Mais en fait, seules les têtes d’affiches valsent. L’intrigue reste la même : leurrer les naïfs pour les asservir et leurs vider les poches ; avec plaisir ou contraints, c’est la seule différence.


    • Lynwec 7 janvier 17:02

      Un mépris comparable à celui « dont on nous raconte-à dormir debout peut-être... » qu’elle était l’objet sous l’Ancien Régime.

      L’histoire officielle n’est pas forcément l’histoire vraie. Certains croyant voir en ces temps l’Apocalypse qui signifie révélation, peut-être en apprendrons-nous beaucoup sur l’histoire passée,dont on sait qu’elle est toujours réécrite par les vainqueurs.

      Rien ne s’oppose à l’idée que la révolution française ait été la première révolution colorée que nous connaissons, la manipulation des masses ne datant pas d’hier.


      • Séraphin Lampion Schrek 7 janvier 17:25

        @Lynwec

        « Rien ne s’oppose à l’idée que la révolution française ait été la première révolution colorée que nous connaissons, la manipulation des masses ne datant pas d’hier. »

        Cette hypothèse n’a rien d’un scoop !

        Tout le monde sait qu’il s’agissait d’une « révolution bourgeoise », les affairistes ayant besoin de nouvelles règles que celles de l’ancien régime qui les empêchait de développer leur business et concurrencer les Anglais qui avaient déjà fait la leur et investissaient partout.

        Or, dès que les trois ordres (noblesse, clergé et tiers-état) ont cédé la place à la notion de « citoyens égaux » (devant la loi, hein, pas autre chose), les directoire s’ext transformé en Empire, le Premier Consul en dictateur et une noblesse d’Empire (la bourgeoisie d’affaires) a pris la place de l’ancienne, qui n’avait d’ailleurs pas disparu puisqu’elle a ressurgi sous deux restaurations (mais n’a pas rétabli les trois ordres).

        Restait à se débarrasser du joug de l’église catholique sui restait prégnante avec le concordat et, malgré la perte de son statut privilégié, avait conservé des monopoles dans les écoles, l’état-civil (baptêmes, mariages, enterrements), les écoles et même la justice : les salles d’audience des tribunaux restaient affublées des crucifix qui étaient supposés garantir l’équité des jugements par la protection divine. Ce nettoyage a été le boulot des frères trois points sous le nom de laïcité. Mais tout le monde sait aujourd’hui que les grandes figures de la troisième république, Thiers, Jules Ferry , Gambetta (dont les noms ornent toujours les plus belles avenues de nos préfectures, n’étaient ni des saints ni des philanthropes, mais les serviteurs des banquiers et des industriels.



        • Samson Samson 7 janvier 22:29

          @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
          Excellent ! Merci pour le lien !

          Derrière la « très » forte « envie d’emmerder » une catégorie de non-vaccinés exclue du statut « citoyen » du fait de son « irresponsabilité » martialement proclamée par notre très immature et narcissique petit Monarc, il semble monter des coulisses de la Macronie comme un parfum de débâcle : après le retournement spectaculaire de veste du Docteur Alain Blachier, suivi des doutes exprimés par une carpette médiatique aussi servile que David Poujadas sur antenne, c’est au tour du préfet de Guadeloupe de s’adapter ouvertement au sens du vent !

          A qui le tour ??? smiley smiley smiley


        • Quand un politicien se camoufle derrière une loi d’état d’urgence pour faire voter des lois liberticides et trouver des boucs émissaires pour ainsi se dégager de toutes responsabilités , nous sommes à quelques heures d’un grand massacre...


          • Taverne Taverne 7 janvier 19:39

            Macron ne me fera pas bouger d’un micron. 

            Parmi les non vaccinés qu’il emmerde, ce sont des millions d’enfants qui sont torturés par des tests journellement. Cessez d’emmerder les mômes !


            • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 8 janvier 14:02

              @Taverne
              D’un « microne » mon cher Taverne, d’un « microne »...  smiley  smiley  smiley


            • SilentArrow 9 janvier 08:56

              @Taverne

              Bonjour

              C’est un plaisir et une bonne surprise de vous voir indigné et révolté.


            • L’avocat Maxime Thiebaut affirme en direct sur #CNEWS que les jeunes qui ont été #VaxXés et qui dans 5-10 ans souffrent de myocardite ne pourront plus engager la responsabilité de l’état puisque le #VaxXin n’est pas obligatoire .. mais déguisé en #PaSS VaxXinal

              https://twitter.com/rifain_nouvelle/status/147946575097704039


              • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 8 janvier 14:03

                @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                Bah ouais...
                Plus rien dans le citron des gens.
                Pas un ne se pose la question pourquoi personne ne veut être responsable de cette gabegie et de ses effets...


              • clostra 7 janvier 20:09

                Mais alors pourquoi n’entend-on pas le Conseil Constitutionnel ? ne le saisit-on pas ?

                Le sous-entendu de ces propos est que le Président a une intention (une envie, un désir) et qu’il a le pouvoir de s’auto-exhausser. Avoir une envie et la transformer en intention puis action n’est pas tout à fait la même chose que de « faire éclater » son indignation, sa colère, son exaspération ce qui n’est pas très grave en soi. On peut essayer de riposter en prenant les mêmes termes, par exemple :

                J’ai très envie de pourrir la vie, de harceler* ce monsieur en l’obligeant à ne plus s’entretenir avec ses conseillers. Ai-je le pouvoir d’empêcher ces personnes d’atteindre l’Elysées ?

                Non

                et puis comme je ne bénéficie pas de son immunité (ni l’autre d’ailleurs ... ) et que je dois donc faire très attention de ne pas tomber sous l’article de loi qui traite du harcèlement moral, je ne vais pas dire par exemple (non ! on dit pas !) à la place : monsieur le Président faites tout de même attention à omicron qui s’attaque aux vaccinés.

                J’ai dit quelque chose qu’il fallait pas dire ?


                • Omicron : "la mauvaise nouvelle, c’est que c’est un variant qui infecte les gens qui sont vaccinés ou qui ont déjà eu le covid’ affirme Catherine Hill, épidémiologiste

                  https://twitter.com/i24NEWS_FR/status/1479503017007267845


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 janvier 07:29

                    Bonjour SPQR audacieux complotiste chasseur de complot,
                    .
                    Le problème c’est que Catherine Hill dit seulement la moitié de la vérité !
                    .
                    Elle nomme ses produits injectables « vaccins » hors CE NE SONT PAS DES VACCINS, ce sont des substances toxico-géniques expérimentales !
                    .
                    Les personnes ayant reçu les 3 injections en un ans remplacent les rats des laboratoires qui remerciant au passage ces personnes d’avoir pris leur place !
                    .
                    On à jamais vue ça dans l’histoire de la médecine !
                    .
                    Et bientôt la 4ème injection ! Et pourquoi se gêner tant qu’il y à des faibles qui cèdent aux divers chantages !
                    .
                    Direct 7 janv. 2022 : « Tous » dans la rue le samedi 8 janvier 2022 contre la tyrannie sanitaire !
                    .


                  • nono le simplet nono le simplet 8 janvier 07:37

                    @eau-du-robinet
                    raconter autant de bêtises et en plus les écrire en gras ...
                    c’est pour leur donner du sens ? ... bé non ça leur donne du gras ... c’est tout smiley
                    imbécile !


                  • charlyposte charlyposte 8 janvier 07:43

                    @nono le simplet
                    T’es bizarrement énervé ce matin.... prend un café avec un petit cognac, c’est bon pour le moral smiley


                  • charlyposte charlyposte 8 janvier 07:58

                    @nono le simplet
                    T’a dormi avec les bouteilles sous l’oreiller !!! hum smiley


                  • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 8 janvier 14:08

                    @nono le simplet
                    Salut ma poule !!
                    Un tout petit copier coller de wikipédia pour te rappeler la définition du mot « vaccin ».
                    Pour le mot « immunité », je te suggère d’aller chercher aussi ce que cela veut dire...
                    Pour « protectrice et durable », je pense qu’il n’y aura pas de doute.  smiley
                    Amicalement.

                    Vaccin :
                    Un vaccin est une préparation biologique administrée à un organisme vivant afin d’y stimuler son système immunitaire et d’y développer une immunité adaptative protectrice et durable contre l’agent infectieux d’une maladie particulière1.


                  • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 8 janvier 14:11

                    @nono le simplet
                    Parlant des cons, je t’envoie gentiment cette citation de Courteline :

                    Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet.


                  • nono le simplet nono le simplet 8 janvier 14:13

                    @Le421... Refuznik !!
                    mon pauvre garçon ... toi aussi tu te lances dans la biologie wikipedia ?
                    franchement ... hein ? franchement ... smiley


                  • Samson Samson 9 janvier 14:46

                    @nono le simplet
                    "je ne suis pas énervé du tout ... pas les moyens ce matin ... un peu picolé hier chez mes voisins ... j’ai dit « un peu » ... pas à rouler sous la table ... "

                    La prochaine fois, essayez donc le pétard : même bourré, çà aide à relativiser ! smiley smiley smiley

                    Bien à vous, en vous présentant mes meilleurs vœux de bonheur, santé et prospérité pour l’an neuf ! smiley


                  • Samson Samson 7 janvier 22:05

                    "On est donc revenu au système du « bon plaisir » du prince. Comme au temps où les institutions représentatives des citoyens n’existaient pas ( pas plus que la notion de « citoyen »).« 

                    En Marche vers Nulle Part, on ne parle plus de  »bon plaisir du prince« , mais plutôt des caprices de notre très immature et narcissique petit Monarc.

                    Après mûr examen, on peut même retenir cette avancée sémantique comme la plus grande victoire à inscrire au bilan de l’ »efficacité« gestionnaire et managériale en vigueur en »start-up« France depuis bientôt cinq ans.

                    Quant à la citoyenneté, elle n’a pas totalement disparu, mais conformément à la doxa prêchée en Pensée Unique, elle devrait désormais explicitement exclure toute  »irresponsabilité«  consistant à encore oser douter des innombrables bienfaits promis par la bien-pensance managériale, €uropéiste, »sanitaire« , »vaccinale", sociétale, multiculturaliste, genrée, climatique, ... maintenant de rigueur !

                    Et tant qu’à démanteler les institutions républicaines à marche forcée, il semble bien que l’audacieux « chief manager » aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, ait enfin trouvé la fière formule destinée à remplacer la devise nationale - par trop frappée d’obsolescence - figurant encore au fronton de nos mairies.

                    « In Europe we trust ! »

                    N’est-ce-t-y pas bel et beau ???

                    Que du bonheur !!! smiley smiley smiley


                    • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 07:54

                      Il faut reformer le mouvement des gilets jaunes et balayer toute cette racaille de parasites en col blanc ....


                      • charlyposte charlyposte 8 janvier 08:04

                        @zygzornifle
                        Je propose des drones lanceurs de tomates et de bananes smiley


                      • Information pour les abrutis et les simplets

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Vanguard_Group

                        Vanguard étant principalement un émetteur de fonds négociés en bourse (fnb ou etf en anglais) et de fonds mutuels, pour l’immense majorité indicielle, ils laissent le marché dicter leur allocation aux entreprises par rapport au poids des entreprises comparativement au reste du marché.

                        Vanguard ne possède pas vraiment les entreprises ci-dessous, Vanguard agit comme un intermédiaire entre les investisseurs et les entreprises ou États dans lesquels elle investit.

                        The Vanguard Group détient des parts dans de grandes sociétés comme Pfizer, Johnson & Johnson, Moderna, Astrazenca, Sanofi, Facebook, Youtube, WhatsApp,Michelin, Pernod Ricard, Monsanto9, ExxonMobil, Alphabet, Dow Chemical10 ou encore Foxconn11.

                        Il est le premier actionnaire de Goldman Sachs devant State Street Corporation, avec 5,73 %12 et le premier actionnaire d’Apple, avec 7,01 %13, et actionnaire d’Amazon, avec 5,6 % des actions14.

                        Il est aussi actionnaire d’American Express pour environ 4,70 % de son capital et actionnaire majoritaire de Pfizer avec 8,05% de participation.


                        • ZXSpect ZXSpect 8 janvier 09:02

                          @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                          .

                          .

                          « SPQR audacieux complotiste chasseur de complot 8 janvier 08:58

                          Information pour les abrutis et les simplets »

                          .

                          quand tu t’adresses à toi même, est-ce indispensable de le partager ? smiley



                        • Mise en garde je ne justifierais plus mais propos écrits .

                          Macron et le gouv.fr tiennent des réunions secrètes , sous état d’urgence , de ce fait ils ne justifient rien.

                           Moi je ne justifierais rien !

                          A bon entendeur, salut !


                          • Echo Echo 9 janvier 05:13

                            Le virus qui rend fou et...le vaccin qui rend con !

                            Une dose,

                            deux doses,

                            trois doses,

                            quatre doses,

                            cinq doses, overdose, thrombose, fibrose, nécrose, névrose, sclérose...

                            Nos maîtres grandioses en élite virtuose
                            Nous aiguillonnent pauvres vermines
                            Nous les riens ou pas grand-chose
                            A cette heure ils nous exterminent

                            Il est un fait indiscutable que le variant omicron n’a pu envahir la planète que par des sujets vaccinés puisque les non-vaccinés ne peuvent embarquer sur un vol international. Alors, svp, cessez d’attaquer les non-vax qui ne sont en rien responsables de la vague mondiale omicron.

                            En attendant le vaccin

                            Echo


                            • Reflexo78 Reflexo78 9 janvier 07:05

                              ../...« Il nous paraît nécessaire de mettre en place des règles qui assurent que les gouvernants seront des représentants de la volonté du peuple. Ce qui commence par la purge des institutions pour en réserver dorénavant les postes à des individus occupant les fonctions à titre désintéressé et ne se trouvant pas dans une situation de conflit d’intérêt - en opposition avec l’intérêt général ( l’intérêt général incluant la prise en compte de tout le monde) ../... »

                              En France, Mr Macron, Président de la République Française en exercice, ex banquier d’affaires à la banque d’affaires Rothschild & Cie, dont il devient associé-gérant en 2010.

                              En Italie, Mr Mario Draghi, actuellement Président du Conseil des ministres d’Italie, ex Vice-président pour l’Europe de Goldman Sachs (banque d’affaires) de 2002 à 2005, il est gouverneur de la Banque d’Italie de 2006 à 2011, puis président de la Banque centrale européenne de 2011 à 2019.

                              Deux états européens dirigés dirigés par deux ex-banquiers.
                              Un hasard ?
                              La situation monétaire sera-elle au cœur du sujet ?
                              Notamment la pression sur l’Euro ?
                              En jeu, la somme colossale de la dette des états ?
                              Toutefois, une situation qui n’est pas pour déplaire à tout le monde..

                              En effet pour éviter une incapacité des états à rembourser leurs dettes (et donc sous leur pression amicale), la BCE (Banque Centrale Européenne) est contrainte de maintenir les taux auxquels les états empruntent, à un niveau bas.

                              MAIS par ricochet, voici une autre conséquence des taux bas, rarement dévoilée :

                              Voir à 38’22 du témoignage d’ Anice Lajnef : sa compréhension des risques associés aux taux bas, et sur le pouvoir qu’ils transfèrent aux milliardaires

                              Voyage au cœur du système financier avec l’ex-trader Anice Lajnef, ancien trader à la Société Générale à Paris, Nomura et Barclays à Londres

                              https://youtu.be/KcBJ5WVys_M


                              • Être un responsable politique, c’est s’engager à défendre corps et âme les valeurs que l’on juge fondamentales pour son pays. Pour cette raison je ne validerai pas par mon vote les mesures discriminatoires annoncées hier par le PR.

                                https://twitter.com/alainhoupert/status/1414983443797139465



                                • Si plus personne ne va au boulot au resto ne prends les transports et arrête de consommer dans les grandes surfaces et ce pendant plusieurs jours(20jrs) .
                                  C’est La France entière qui montre sa force .


                                  • Effondré remonté Effondré remonté 10 janvier 05:43

                                    Emmanuel Todd parle bien depuis des mois voire des années d’oligarchie « stato-financière »... comme d’habitude, il a été prescient...


                                    • « Ils pleurent, se débattent, hurlent : le cri du cœur d’une préparatrice en pharmacie obligée de tester des dizaines d’enfants »

                                      Ce que vivent les enfants avec ces masques + test est juste ignoble !

                                      Pauvres gamins !

                                      https://twitter.com/Pierre_GTIL/status/1480577345526325255

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité