• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’extradition d’Assange rejetée par la justice britannique : (...)

L’extradition d’Assange rejetée par la justice britannique : courage ou opportunisme

 

La juge du tribunal de district britannique Vanessa Baraitser a rejeté la demande d'extradition américaine contre Julian Assange et ordonné sa libération de la prison de la prison de Belmarsh en considérant qu’il s’agissait dans les deux cas de mesures « oppressives en raison de la santé mentale » de l’intéressé, en déclarant même que la prison américaine était trop brutale pour se voir confier la santé d'Assange. (lien)

Pour elle, Assange présente un risque élevé de suicide et rien ne garantit que sa détention bénéficie des « mesures administratives spéciales » (SAM) dans une prison américaine, notamment parce que le système lui est hostile, et en particulier les organismes officiels spécialisés dans le « renseignement » (comprendre, espionnage et services secrets).

La juge et la défense discutent d'une demande de mise en liberté sous caution, mais en fait, il est probable qu'Assange restera en prison jusqu'à ce que les États-Unis aient fait appel de la décision.

Ceux qui pensent qu’il s’agit d’une victoire de la « liberté d’expression » risquent d’être vite déçus, car la n’a aucunement remis en cause les arguments de la demande d’extradition américaine, mais uniquement fait valoir des raisons « humanitaires ». Derrière le paravent et le jargon juridiques, il est difficile de déceler la position réelle du gouvernement britannique qui, bien évidemment est le véritable décideur dans un dossier aussi médiatisé. Le sort d’Assange risque donc d’être déterminé par l’évolution des relations entre les deux pays concernés après la validation le 6 janvier par le Congrès américain de l’élection de Biden et même son investiture prévue le 20 Janvier.

Dommage qu’on ne remette pas en cause la santé mentale des membres des gouvernements.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 janvier 17:11

    La justice britannique avait permis à Pinochet de remonter tranquillement dans l’avion...

    Donc, on va attendre pour sortir le champagne.

    A noter, les peuples sont en dessous de tout dans cette affaire, nous avons plus que jamais besoin de types comme Assange pour amener les vampires à la lumière.


    • Gégène Gégène 4 janvier 17:18

      @Clocel
      on sort pas encore le champagne, mais on reprend deux fois des pâtes !!!


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 janvier 17:44

      @Clocel

      “Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups.”

      Agatha Christie - Dix petits nègres (rebaptisé « ils étaient dix » par les héritiers politiquement corrects)


    • Clocel Clocel 4 janvier 17:59

      @Séraphin Lampion

      Et inversement ! smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 janvier 18:00

      @Gégène

      Garde un peu de place pour le dessert, ça va pas tarder !


    • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 10:31

      @Séraphin Lampion

      C’est très bien que pour des raisons humanitaires, Assange reste en GB.
      S’il sort, il va se faire descendre comme un lapin. On ne compte plus les lanceurs d’alerte morts brutalement ces derniers temps.
      C’est du moins l’avis du canadien Alexis Cossette.


    • sylvain sylvain 4 janvier 17:25

      le nouveau parangon américain de la démocratie ne veut surement pas d’un dossier qui viendrait ternir son image de champion de la liberté, pas tout de suite en tout cas.

      c’est tout de même d’un cynisme rare quand on sait que c’est ses conditions de détention en angleterre qui l’ont mis dans cet état


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 janvier 17:50

        @sylvain

        Le « champion de la liberté » aura déjà à se démerder avec le dossier Snowden qui est un citoyen américain ex membre de la CIA, alors qu’après tout, Assange est australien est journaliste et informaticien à ses heures. On commence par faire le ménage chez soi, non ? (je parle de « ménage » à la CIA, pas chez Snowden !)


      • sylvain sylvain 4 janvier 20:30

        @Séraphin Lampion
        il semble plus difficile d’acheter poutine que de retourner le président de l’équateur
        poutine doit être bien content d’avoir hérité de cette petite carte qui doit bien lui servir a quelque chose .


      • JPCiron JPCiron 4 janvier 17:43

        Excellente conclusion !


        • Jeekes Jeekes 4 janvier 17:47

          ’’Dommage qu’on ne remette pas en cause la santé mentale des membres des gouvernements.’’

           

          Sûrement parce qu’eux ne courent aucun risque de se (d’être) ’’suicider’’ ? 

           


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 janvier 17:52

            @Jeekes

            Lles pervers narcissiques (largement représentés dans le monde des zélus zé technocrates) sont effectivement rarement dépressifs, et encore moins suicidaires.


          • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 10:56

            @Séraphin Lampion
            Lles pervers narcissiques (largement représentés dans le monde des zélus zé technocrates) sont effectivement rarement dépressifs, et encore moins suicidaires.

            C’est le niveau 0 de la politique que de faire de la psychologie de café du commerce. En quoi Trump serait « pervers narcissique » et menacerait Assange ?
            Au contraire, Trump voulait libérer Assange !

            "(...) Mais Wikileaks s’est séparée du « Deep State » et la guerre des factions qui s’en est suivi, a brouillé l’élection présidentielle américaine de 2016, car Wikileaks a publié des dizaines de milliers de courriels d’Hillary Clinton et du Parti Démocrate, et Wikileaks, après la victoire de Trump, a commencé à divulguer certains des secrets les plus cachés de la CIA.
            Craignant que Julian Assange ne commence à publier d’autres secrets de la CIA, le président Trump a commencé à planifier de le libérer de son confinement forcé (à cause de Deep State qui veut sa peau) à l’ambassade d’Équateur à Londres.


            Mais ce plan sembla échouer lorsque, le 25 décembre 2017, l’ONI (US Office of Naval Intelligence l’Office du Renseignement Naval des États-Unis,) a posté sur le compte Twitter de la Navy les mots « Julian Assange », signalant ainsi que les agents de l’ONI du Deep State, se préparaient, à tout prix, à empêcher Trump de libérer Assange.


            Craignant que le président Trump ne revienne sur sa parole pour le libérer après les menaces à peine voilées de l’ONI, Julian Assange a posté, le 1er janvier 2018, un tweet cryptique comportant un code de 60 caractères avec un lien vers la vidéo musicale « Paper Planes » (un code se référant à un « interrupteur de l’homme mort » destiné à déclencher la publication de documents secrets en cas de décès) et dont les paroles exactes disent : « Si tu m’attrapes à la frontière, j’ai des visas en mon nom ... et ... j’ai plus d’enregistrements que le KGB ... Alors, pas de coups tordus ».


            En réponse à cet avertissement de Julian Assange, le Président Trump a révélé une information explosive qui a alarmé le « Deep State », disant qu’il venait d’autoriser ses avocats à déposer une requête devant la Cour fédérale américaine afin laver Assange de toute accusation de crime contre les États-Unis....etc


          •  Le sort d’Assange déterminée par l’éventuelle investiture de Biden

             

            hum hum ! pas sûr que Biden représente l’espoir pour Assange, si on se souvient que c’est l’administration Obama qui a initié les poursuites contre lui .

            Et le Biden qui était alors vice président en était le fer de lance en qualifiant Assange de « terroriste high-tech »


            • Fergus Fergus 4 janvier 23:30

              Bonsoir, Armand Griffard de la Sourdière

              Rien à voir avec Biden.

              Les Britanniques ont pris prétexte de l’état de santé d’Assange pour refuser de l’extrader sans avoir à se mettre en difficulté vis-à-vis de l’Union Européenne qui avait mis la pression en amont en rappelant aux dirigeants du RU que les règles de droit de l’UE continuaient de s’imposer à eux sous peine de remise en cause des accords d’échange.


            • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 10:43

              @Fergus
              de l’Union Européenne qui avait mis la pression en amont en rappelant aux dirigeants du RU que les règles de droit de l’UE continuaient de s’imposer à eux sous peine de remise en cause des accords d’échange.
              .
              C’est sûr que l’UE est respectueuse des citoyens, de leur santé et de leurs libertés !

              Que dit elle sur le virage totalitaire de Macron ? Rien.

              Sur les consignes pour euthanasier les vieux avec du Rivotril ?
              Rien.

              Sur les ordres donnés aux médecins de ne pas soigner le malades ?
              Rien.


            • @Fergus
               vous répondez à côté de la plaque Fergie
              Je reprenais juste le com de Lampion à propos de Biden qui en 2010 bidouillait déjà pour avoir la peau d’Assange .


            • McGurk McGurk 4 janvier 18:36

              Ce qui est formidable dans cette histoire, c’est qu’on a enfermé et enferme un type qui n’a rien fait. C’est tellement burlesque qu’en comparaison l’affaire DSK ressemble à une fête d’anniversaire.

              On s’inquiète de son état mental alors qu’il a été traqué comme une bête et même épié dans ses chiottes par des caméras cachées. Autant pousser quelqu’un d’une falaise et lui demander de s’arrêter à mi-hauteur...

              De toute manière, il est virtuellement mort étant donné qu’on lui refuse tout droit et humanité depuis le début de sa traque. Alors autant le laisser retourner chez lui vu qu’on l’a totalement détruit.

              C’est vraiment choquant de constater la géométrie variable d’une grande « démocratie » tellement que la Grande Bretagne, tellement admirée sur ce site d’ailleurs, alors qu’elle n’est même pas capable de lui assurer les droits fondamentaux relatifs aux êtres humains.

              Cette nouvelle mascarade ne sent pas bon et conduira probablement, d’une manière ou une autre, soit à son suicide soit à son meurtre par procuration via l’absence de soins.


              • babelouest babelouest 5 janvier 15:50

                @McGurk la pêrfide Albion, « une démocratie » ? C’est le pire régime dictatorial depuis Néron. Et ne comptez pas sur le « souverain » pour y mettre bon ordre : il suffit de voir d’où vient la famille de Windsor.....
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe-Christophe_de_K%C5%93nigsmark



                • Trelawney Trelawney 4 janvier 18:53

                  Derrière le paravent et le jargon juridiques, il est difficile de déceler la position réelle du gouvernement britannique qui, bien évidemment est le véritable décideur dans un dossier aussi médiatisé.
                  Avez vous une notion de ce qu’est un état de droit ? Car au Royaume unis la justice est rendu par des juges indépendants du pouvoir politique.

                  Si la justice anglaise n’argumente pas sur la justification ou pas de la demande américaine et refuse l’extradition à cause de l’inhumanité des prisons américaines, c’est justement pour pouvoir refuser tout appel du gouvernement américain.


                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 janvier 22:05

                    @Trelawney

                    ben voyons !


                  • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 10:35

                    @Trelawney

                    Ou bien parce qu’il se ferait descendre sitôt sorti dans la rue ?
                    Prendre Trump pour un fasciste, c’est aussi idiot que de croire que les Démocrates sont de Gauche.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 janvier 10:59

                    @Captain Marlo

                    Trump pouvait le gracier et qui a-t-il choisi à la place ? ^^


                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 janvier 11:31

                    @michalac

                    à Macron, à l’UDI et au PS...
                    qui peut croire encore que le PS est « de gauche » ?


                  • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 21:04

                    @bouffon(s) du roi
                    Trump pouvait le gracier et qui a-t-il choisi à la place ? ^^

                    Au contraire, Trump voulait libérer Assange !

                    "(...) Mais Wikileaks s’est séparée du « Deep State » et la guerre des factions qui s’en est suivi, a brouillé l’élection présidentielle américaine de 2016, car Wikileaks a publié des dizaines de milliers de courriels d’Hillary Clinton et du Parti Démocrate, et Wikileaks, après la victoire de Trump, a commencé à divulguer certains des secrets les plus cachés de la CIA.


                    Craignant que Julian Assange ne commence à publier d’autres secrets de la CIA, le président Trump a commencé à planifier de le libérer de son confinement forcé (à cause de Deep State qui veut sa peau) à l’ambassade d’Équateur à Londres.

                    Mais ce plan sembla échouer lorsque, le 25 décembre 2017, l’ONI (US Office of Naval Intelligence l’Office du Renseignement Naval des États-Unis,) a posté sur le compte Twitter de la Navy les mots « Julian Assange », signalant ainsi que les agents de l’ONI du Deep State, se préparaient, à tout prix, à empêcher Trump de libérer Assange....etc


                    Essayez de comprendre qu’en publiant des courriels contre Hillary Clinton, contre la CIA et contre le Parti Démocrate, Assange est dans l’oeil du cyclone de l’état profond qui veut l’abattre s’il met un pied dehors


                  • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 21:06

                    @Séraphin Lampion
                    qui peut croire encore que le PS est « de gauche » ?


                    Tout le reste de la Gauche n’est plus de Gauche non plus !
                    « Je n’ai pas quitté la Gauche, c’est la Gauche qui a quitté la France ! »


                  • pierrot pierrot 4 janvier 19:32

                    C’est une bonne nouvelle.

                    Dommage que le jugement s’appuie exclusivement sur une raison sanitaire et non sur une raison fondamentale.


                    • Trelawney Trelawney 5 janvier 10:16

                      @pierrot
                      Pas la raison fondamentale, mais les deux raisons. On a d’un coté un état qui accuse un individu de divulgation de documents classifiés (ce qui représente à leurs yeux un crime d’état) et de l’autre une grosse partie des démocraties qui s’arc-boutent sur la « liberté d’expression ». Autrement dit on n’est pas prêt d’en sortir.

                      De plus une extradition d’Assange mettrait le RU en position délicate pour négocier ce qui reste à négocier avec l’UE qui est très pointilleux sur les questions de liberté. Donc ce gouvernement laisse faire la justice anglaise qui s’y prend toujours à dix fois avant d’extrader quelqu’un.

                      Les mexicains tentent un coup pour se servir d’Assange comme monnaie d’échange avec les USA. Mais à mon avis ça ne marchera pas. Je pense qu’Assange va retourner dans son pays d’origine où les USA n’auront pas de moyens de pression, car économiquement l’Australie se rapproche plus de la Chine que des USA


                    • babelouest babelouest 5 janvier 15:53

                      @Trelawney l’Australie ne fait pas les yeux doux à Washington ? Ce serait un scoop....


                    • Trelawney Trelawney 6 janvier 09:09

                      @babelouest
                      Il suffit de voir le bordel qu’il y a à Pine Gap 3ème base d’écoute de la NSA (1 au USA, 1 en Angleterre, 1 en Australie) pour savoir que l’Australie n’en fait qu’à sa tête avec les USA.
                      Le premier investisseur étranger en Australie reste de très loin la Chine


                    • Adèle Coupechoux 4 janvier 22:09

                      Quelle barbarie, s’acharner sur un homme de cette façon...Que ce soit en Angleterre, aux USA, à Guantanamo ou encore aux Enfers...


                      • Albert123 4 janvier 23:31

                        Le cas assange est il autre chose qu’un chiffon rouge médiatique de plus pour les français dont l’avis sur le sujet n’a finalement aucun impact sur notre quotidien ?

                        c’est finalement beaucoup d’énergie consacrée au sujet du destin d’un homme sur lequel nous n’avons aucune prise, beaucoup d’inquiétude portée sur un lointain pour mieux ignorer le sort de nos prochains.

                        soyons déjà capables de concrètement régler nos propres problèmes avant d’illusoirement croire que nous pouvons régler ceux des autres


                        • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 08:05

                          La Rance et son gouvernement de fiottes tout juste bon a fracasser du manifestant l’aurait livré depuis bien longtemps ....


                          • ZenZoe ZenZoe 5 janvier 10:56

                            Les juges américains ont annoncé leur intention de faire appel, et on peut compter sur eux pour s’acharner sur leur proie, quel que soit le président.

                            Pour autant, les Britanniques ne laisseront pas extrader Assange non plus. Ce n’est pas la première fois qu’ils opposent un refus aux Américains pour les mêmes demandes, et, même si ce n’est pas une raison officielle à mettre en avant, un scandale relativement récent leur est resté en travers de la gorge : l’accident mortel près de Londres d’un enfant à vélo causé par l’épouse d’un diplomate américain, et le refus des Américains de la levée de l’immunité et de l’extradition de l’épouse.

                            Les Britanniques, et ils l’ont prouvé avec le Brexit, n’aiment pas se faire dicter quoi que ce soit, et par qui que ce soit. C’est dur à comprender pour les Français, mais les Britanniques ont un sens aigu de la souveraineté. On ne bâtit pas un empire avec un tempérament de mouton. On pourra dire qu’ils sont le caniche des Etats-Unis, mais je n’en suis pas si sûre. Si un accord n’est pas dans leur intêrêt, on peut leur faire confiance pour négocier, ils sont champions dans ce domaine.

                            Bref, concernant Assange, si les Britanniques ne veulent pas, ils n’extradiront pas. Et je leur tire mon chapeau. Si le malheureux Assange s’était réfugié en France, il serait sans doute déjà en prison aux Etats-Unis.

                            Reste que Assange est en mauvaise santé...

                            Et qu’il reste une cible pour les services secrets américains...

                            Il n’est pas tiré d’affaire.


                            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 janvier 11:37

                              @ZenZoe

                              « C’est dur à comprender pour les Français, mais les Britanniques ont un sens aigu de la souveraineté. On ne bâtit pas un empire avec un tempérament de mouton. »

                              Vous parlez sans doute des dirigeants de ces deux pays et pas des peuples ?
                              Quoi qu’il en soit, les « moutons » en question avaient « bâti un empire » en Afrique, en Indochine et aux Antilles dont il reste de quelques lambeaux « contrôlés » par une armée qui sert de cible aux « souverainistes » locaux.
                              C’est dur à comprendre, ça ? 


                            • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 21:10

                              @Séraphin Lampion
                              dont il reste de quelques lambeaux « contrôlés » par une armée qui sert de cible aux « souverainistes » locaux.



                              Le Commonwealth, c’est juste 53 pays et quelques milliards de producteurs et de consommateurs,
                              une paille !


                            • Bertrand Loubard 5 janvier 11:35

                              Merci pour cette analyse.
                              De Bruxelles, Capitale de l’Europe, on me signale qu’un citoyen belge, Nizar Trabelsi, condamné en Belgique en 2004 pour « terrorisme » a été « extradé » vers les Etats Unis en 2013. Il avait, avec d’autres complices projeté et « tenté ( ?) » un attentat-suicide sur la base nucléaire américaine belge de Kleine-Brogel en 2001. L’Etat belge a été condamné plusieurs fois (entre autre par la Cour Européenne des Droits de l’Homme) pour ce fait, compte tenu qu’en Droit « non bis in idem » (en latin, on comprend mieux qu’on ne peut être condamné deux fois pour les mêmes faits). La Ministre belge de l’époque avait fait placer Nizar Trabelsi sur un avion de la CIA deux heures avant que la jugement de la Cour Européenne ne soit signifié au Gouvernement belge. Il était évident que le jugement belge ne pouvait condamner Trabelsi pour une tentative d’attentat sur une base d’armes nucléaires américaines à Kleine-Brogel puisque la Belgique est signataire des traités de non-prolifération des armes nucléaires et que donc il n’y avait pas d’armes nucléaires américaines sur le sol belge et donc pas d’« objet » de délit (il n’y aurait pas de traduction latine pour cela.... va-t’en comprendre !) ..... Mais dans ce cas, l’intention (même idiote) suffisait. Donc les USA pouvaient accuser et condamner Trabelsi pour tentative de dégradation de la clôture de la base en question .... et le mettre depuis maintenant près de 7 ans à Guantanamo sans jugement d’ailleurs .... Tiens, tiens, tiens, voilà du boudin, pour les Belges, y en a plus, ce sont des tireurs au cul ... En France tout se termine pas des chansons...alors ?
                              Evidemment, Assange est un peu plus connu et heureusement d’ailleurs....Mais les procédures actuelles ont beaucoup de chances d’être simplement dilatoires et il faudra s’attendre à ce que Biden suicide finalement Assange comme il se pourrait que cela arrive, comme à n’importe qui ??? Non ? Peut-ëtre ? Ton avis ? Dis-le seulement ?
                              Bien à vous.


                              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 janvier 11:48

                                @Bertrand Loubard

                                Mon avis ?

                                Malgré les apparences, GB et USA sont comme cul et chemise et la décision de la juge britannique est destinée au grand public américain auquel les deux pays (gouvernants et états profonds) donnent de quoi se faire les dents. Si Assange était extradé, les affrontements aux Etats-Unis seraient encore plus graves que pour les affaires de « Black lives matter » !
                                Là, on peut tout mettre sur le dos des Anglais... à charge de revanche.

                                Pour ce qui est des « suicidés à l’insu de leur plein gré », il faut être prudent aussi. Epstein a pu être simplement exfiltré par ses clients fidèles du gratin (peut-être, va savoir ?).


                              • babelouest babelouest 5 janvier 16:01

                                @Séraphin Lampion d’ailleurs, et peut-être suis-je dans l’erreur, TOUS les anglo-saxons – et pas qu’eux – sont sous la coupe de la Couronne (non, pas la reine, le gouvernement mondial de la City). C’est de là que viendra la décision finale. Comme pour les taux d’intérêts bancaires, ou la grosseur calibrée des pommes de terre.


                              • Au fait Assange , il est toujours en détention préventive ? ....illimitée ? smiley


                                • agent ananas agent ananas 5 janvier 13:01

                                  @Armand Griffard de la Sourdière

                                  Une demande de liberté provisoire a été déposée après le verdict et sera décidée demain mercredi. L’entourage d’Assange est confiant et positif qu’il sera libéré, d’après les interviews que j’ai pu voir sur RT UK.
                                  Avec la ratification du collège électoral, espérons que la date du 6 janvier 2021 sera un camouflet pour l’establishment et l’état profond...


                                • babelouest babelouest 5 janvier 16:02

                                  @Armand Griffard de la Sourdière comme les citoyens en orange de Guantanamo


                                • @babelouest
                                   y’a peut être un piège
                                   Si Assange accepte éventuellement l’asile politique du Mexique cela aurait l’avantage de le rapprocher de Guantanamo voire d’Al katraz après avoir été exfiltré par les yankees il pourrait ainsi purger les 175 années de prison qu’il doit aux gringos smiley


                                • babelouest babelouest 5 janvier 17:44

                                  @Armand Griffard de la Sourdière j’y ai pensé aussi, d’autant que le président précédent du Mexique aurait eu une tout autre réaction, et Washington s’y entend pour faire tomber des gouvernements qui ne mangent pas dans sa main...
                                  On l’a d’ailleurs bien vu quand l’Equateur a changé de président !


                                • Captain Marlo Captain Marlo 5 janvier 21:14

                                  @Armand Griffard de la Sourdière
                                  le rapprocher de Guantanamo voire d’Al katraz après avoir été exfiltré par les yankees il pourrait ainsi purger les 175 années de prison qu’il doit aux gringos 

                                  Intoxiqué par les médias !

                                  Au contraire, Trump veut libérer Assange !

                                  le Président Trump a révélé une information explosive qui a alarmé le « Deep State », disant qu’il venait d’autoriser ses avocats à déposer une requête devant la Cour fédérale américaine afin laver Assange de toute accusation de crime contre les États-Unis.

                                   


                                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 5 janvier 21:22

                                  @Captain Marlo

                                  C’était en 2018 ! ^^ une belle annonce, beaucoup de pub .. . et puis il vient de gracier qui en fait ? ^^


                                • @babelouest
                                  Par ailleurs le Mexique n’a pas livré Evo Moralès aux yankees comme l’a fait l’Equateur pour Assange .
                                  Par contre Assange peut faire une croix sur l’asile politique en France ...ce serait se jeter dans la gueule du loup
                                   ça me rappelle l’histoire avec E.Snowden et de Moralès à ce propos


                                • troletbuse troletbuse 5 janvier 21:37

                                  @Armand Griffard de la Sourdière
                                  Je viens de lire le bouquin de Ed Snowden. Heureusement que la Russie l’a intercepté lors de son escale. Les états sud-americains peuvent changer de régime à tout moment.
                                  Rappelons que le bon Hollandouille, aux ordres de l’UE aurait fait intercepter l’avion au mépris des lois internationales.


                                • @Captain Marlo

                                  On le saura peut-être demain le 6 janvier
                                  P.s qui est intoxiqué par les médias ?
                                  (Trump veut libérer Assange ) va être temps d’y penser non ? ou alors c’est une botte secrète qu’ il gardait contre le Deep State ?


                                • @troletbuse
                                  Toutafé c’est expliqué dans mon lien au dessus de ta tête smiley


                                • agent ananas agent ananas 6 janvier 16:15

                                  @agent ananas

                                  La demande de liberté provisoire d’Assange vient d’être rejetée.
                                  Bref la justice britannique est complètement schizo et marche sur la tête.
                                  Pourquoi vouloir garder Assange incarcéré alors que son extradition aux US a été rejetée au motif que son système pénitentiaire est tellement barbare et dépravé qu’il est à craindre pour son état de santé voir de sa vie.
                                  Est-ce que la justice britannique attend que les conditions carcérales US s’améliorent pour l’extrader ... ? Cela risque de prendre des années voir des décennies ... ou au contraire empirer !
                                  Bref, quel crime Assange a t’il commis en Grande Bretagne (ou ailleurs) pour être indéfiniment enfermé dans un cachot de Belmarsh ?


                                • jjwaDal jjwaDal 5 janvier 12:32

                                  Les vampires détestent qu’on les expose à la lumière. Il me revient en boucle une petite musique quand je pense au sort épouvantable réservé à tout ceux ayant pensé que personne ne pouvait être invulnérable en ce monde...

                                  Ils ont autant de charges contre lui recevable par un tribunal méritant ce nom, que Saddam Hussein avait d’AMD.

                                  Peu dire...


                                  • phan 5 janvier 16:48
                                    Ce lundi 4 janvier, le Mexique a annoncé offrir l’asile politique à Julian Assange. Cette annonce fait suite à la décision de la justice britannique de ne pas extrader le fondateur de WikiLeaks vers les États-Unis.

                                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 janvier 13:45

                                      dernier développement :

                                      « « Enorme déception » : la justice britannique refuse la libération sous caution de Julian Assange » : lien

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité