• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’impasse du tout vaccinal et l’éthique sanitaire à deux (...)

L’impasse du tout vaccinal et l’éthique sanitaire à deux vitesses

 

JPEG

 

https://www.scripps.edu/news-and-events/press-room/2021/20210301-topol-covid19.html
https://www.nature.com/articles/s41591-021-01290-0&nbsp ;
 
« Nous ne pouvons pas exclure la possibilité qu'un mutant du SRAS-CoV-2 échappe à l'immunité vaccinale et conserve son aptitude et sa pathogénicité »
« Ce serait un problème majeur, car une telle variante pourrait diminuer, voire abolir, les effets bénéfiques d'un vaste programme de vaccination ».
Roberto Burioni, virologue.
 
Des études de modélisation suggèrent que le respect d'autres mesures de prévention, telles que le port de masques et la distanciation physique, continue d'être important dans le contexte de la mise en œuvre du vaccin. (176-184) Dans une étude, l'assouplissement complet des mesures de prévention pour l'ensemble de la population avant une couverture vaccinale adéquate (60 à 80 % selon la population considérée) n'a entraîné pratiquement aucune réduction des infections au SRAS-CoV-2
 
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/science/science-briefs/fully-vaccinated-people.html
 
Les politiques de santé publique, pressées de rétablir les économies perturbées par le processus viral en cours, ont tout misé sur la solution vaccinale.
Il se trouve que ce virus, dans son efficience mutante, rebat les cartes biologiques toutes les heures, voire toutes les secondes, à chacune de ses nouvelles intrusions au sein de sociétés diverses répondant différemment, non seulement politiquement mais biologiquement à cette présence virulemment intrusive.
Quand l’épidémie de Sida a frappé le monde occidental, les décideurs de ce dernier ont plaidé pour la plus grande tolérance possible à l’endroit de ses porteurs. Hormis quelques voix incorrectes qui évoquaient la possibilité d’établir des sidatoriums, afin de prémunir les collectivités de toutes formes de contaminations, les autorités publiques se contentaient de fixer des normes hygiéniques à respecter, en laissant libre cours aux diverses fêtes débridées et autres apologies esthétisantes du lâcher-prise personnaliste à forte connotation individualiste déresponsabilisante.
Dès lors, comment comprendre la pression faramineuse opérée par les États et leurs médias affiliés pour assurer une totale soumission des citoyens à une campagne de vaccination fortement hypothétique quant à son efficience du fait d’une variabilité permanente et insaisissable du processus viral en cours et de l’impossibilité technique de déboucher sur une immunité collective, immunité dont la théorisation strictement scientifique n’a jamais fait l’unanimité chez les spécialistes concernés. 
L’irresponsabilité schizophrénique de ces autorités publiques se manifeste quotidiennement, via toutes les célébrations populaires tolérées ayant trait aux Jeux Olympiques lourdes de revenus fiscaux potentiels, ou autres compétitions libérales ayant droit de cité.
 
Certains philosophes sarko- compatibles affirment que les récalcitrants à ces campagnes de vaccinations aux horizons indéterminés ne sont que des pitres liberticides doublés de crétins nazis.
 
Ils oublient qu’en fait, ce ne sont pas ces derniers individus souverains qui ne veulent pas brader leurs libertés physiques et spirituelles sur l’autel d’une communauté fictive de destin, qui mettent en danger toute forme d’unité sociale, mais bien elles, ces élites auto-proclamées venues de nulle part, qui bradent le sacré de la liberté fondamentale, celle de disposer de son corps et de son esprit, et non au profit de firmes et de conglomérats internationaux qui n’ont que faire de la santé des uns et des autres, mais ne visent qu’à assoir la puissance de leurs capitaux dévoyés.
C’est face à cet abîme de cynisme, que l’individu même le plus égoïste, malgré lui, devient une force de résistance et d’avenir, face à leur nouveau monde, dont ils sont les seuls à vouloir humer le fumet.

Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Schrek Lampion 11 août 2021 09:27

    C’est donc l’im-passe sanitaire ?


    • Albert123 11 août 2021 09:56

      « Certains philosophes sarko- compatibles affirment que les récalcitrants à ces campagnes de vaccinations aux horizons indéterminés ne sont que des pitres liberticides doublés de crétins nazis. »


      je n’aie aucune sympathie pour sarkozy, mais en quoi le fait que certains philosophes soient sarko compatibles est d’un quelconque interet pour le sujet abordé ?





      • Laulau Laulau 11 août 2021 10:31

        C’est démontré aujourd’hui par IHU Méditerranée : La vaccination n’empêche pas la transmission du virus. Alors à quoi sert le passe sanitaire ?

        https://www.youtube.com/watch?v=sCqqbP6Oe_Q


        • Schrek Lampion 11 août 2021 11:19

          @Laulau

          et à quoi sert la vaccination ?


        • Schrek Lampion 11 août 2021 11:28

          @Laulau

          J’ai fait un rêve cette nuit, c’était l’automne 2022 et un virus intestinal virulent circulait sur toute la planète ! Ça faisait ça de plus à attacher derrière les oreilles, avec les lunettes, le masque et les appareils auditifs, parce que le les couches à bretelles étaient épuisées et que les Chinois ne fabriquaient que le modèle à élastiques qui permettait d’économiser sur les autres vêtements, les couches montant jusqu’aux aisselles par mesure de précaution.

          On regrettait un peu 2021, quand même.


        • sirocco sirocco 11 août 2021 13:10

          @Laulau
          « ...à quoi sert le passe sanitaire ? »

          @Lampion
          « et à quoi sert la vaccination ? »

          À plein de choses, sauf à vous protéger !


        • xana 11 août 2021 21:31

          Merci les gars, un peu d’air frais ca fait du bien !


          • izarn izarn 11 août 2021 22:57

            D’abord, le virus de la grippe fait la même chose depuis 60 ans. En 2018 il y a eu 358 variant. On en a pris deux pour faire le vaccin annuel. Car ces vaccins anti viraux n’immunisent pas ! En effet un vaccin réel est efficace pour des dizaines d’années voire toute la vie. Pas pour une seule saison !

            Donc ces vaccins ne sont pas des vaccins. Des erzats de vaccin, bref de la merde.

            C’est quand même super pour que Big Pharma se fasse du pognon. 50 vaccins au lieu d’un par personne : Miam miam les dollars !

            Donc Roberto Panzani dit n’importe quoi.

            Je n’ai jamais eu la grippe depuis 50 ans, je dois etre immunisé naturellement pour TOUTES les grippes. Donc ça existe !

            Antony Fauci avait mis au point dans les années 2000 un vaccin anti grippal basé sur...Accrochez vous bien...Le futur SRAS Cov2 ! Hé oui il a été breveté par Pfizer en 2000 et 2002 !

            Non vous ne rêvez pas. Allez voir ce qu’en dit le Dr David Martin aux USA.

            https://recatho.wordpress.com/2021/07/21/20210708-dr-david-martin-une-illusion-fabriquee-le-nouveau-coronavirus-n-a-rien-de-nouveau/

            Il s’agissait de coller à ce virus devenu par la suite SRAS cov2 un bout d’ARN de la grippe. Cela n’a pas marché !

            Il faut savoir que même selon l’OMS, les vaccins de la grippe sont un échec.

            Alors vous voulez que ces vaccins qu’on vous refile soient efficaces ?

             smiley

            En plus vous risquez des maladies graves...

            Entre parenthèses seuls le Dr Luc Montagnier et Alexandra Henrion Caude ont dit la vérité : Ce virus a été fabriqué. Pfizer avait déjà déposé les brevets du vaccin en 2018 et 2019 avant l’épidémie ! Les chauve-souris ! smiley Quelle foutaise !

            C’est énorme hein ? Il y a des preuves incontestables : Les dépots de brevets.

            Tout ce beau monde de pourris, 80% du corps médical compris, méritent la taule.

            Quand à ce virus, il ne mérite pas du tout, tout ce foin, ces délires. Il est quelconque comme les centaines de virus qui sont présents dans votre corps tous les jours. Et les milliers de bactéries...

            Les variants ? Ca n’existe pas. Un mutation engendre des disfonctionnement dans le virus, pas du tout une amélioration ! smiley N’importe quoi ! Pour cela il faudrait cent milles ans de séléction naturelle !

            En fait les vaccins sont inutiles, et pour faire croire à leur utilité on invente des variants en mettant en évidence une autre partie du code, selon le Dr David Martin...

            Jacques Monod doit se retourner dans sa tombe ! (L’inventeur de l’ARN messager et prix Nobel)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité