• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’islamisme c’est bien

L’islamisme c’est bien

Oui, oui je sais vous ne vous retrouverez pas. Ne vous en faîtes pas je vais scientifiquement vous expliquer à quel point l’islam est une religion d’avenir (Prenez réellement de temps de me lire)

Henri Guillemin expliquait qu’avec le Concordat napoléon avait en termes de sécurisation du pouvoir réussit une remarquable manœuvre. La contrepartie fut que l’église paya cette compromission au prix fort.

 Au XIXème siècle différente tentatives furent faites pour enrayer la perte d’influence de la religion et utiliser cette influence pour faire tenir les masses tranquilles. On se souviens avec émotion de la Loi Falloux, des exemptions pour les religieux que combattit le général Boulanger avec le fameux : « Les curés sacs au dos ».

Marx le théorisa en : « La religion c’est l’opium du peuple. »

Toutefois force est de constater que le peuple prend de moins en moins l’opium catholique.

Et c’est bien dommage car la religion catholique avec son clergé hiérarchisé est le meilleur produit en termes de contrôle social : Vous achetez le pape et les cardinaux et vous laissez des miettes aux évêques et la mécanique fonctionne sans accros.

Mais bon le dogme catholique a perdu de son lustre et rien ne montre qu’il puisse récupérer son influence. C’est donc un produit en fin de vie qui sera difficile à revitaliser.

Il faut donc un produit de remplacement auprès du Lumpenproletariat car la situation financière et économique actuelle pose un problème en termes de contrôle social. On ne peut pas tous les jours balancer un LBD dans l’œil du gilet jaune.

Alors on a essayé le Bouddhisme et les religions indiennes, mais il s’agit d’une histoire d’individualistes et de connaissance individuelle du dogme. Pas excellent.

Le culte de la personnalité ? Le stalinisme en a montré les limites et le macronisme malgré ses tentatives peine à prendre dans l’opinion. (Je ne saisis pas pourquoi…)

Alors il reste un produit : L’Islam : Religion de dogme contrôlé par des conseils d’oulémas… Cette religion offre de potentiels développements intéressants. L’Iran nous montre que le contrôle islamique peut-être solide malgré des difficultés économiques permanentes.

En plus on peut importer directement les croyants qui se chargerons eux même d’évangéliser ou de casser le pauvre.

Vous voyez l’islam est donc une religion d’avenir à moins que vous ne pensiez que nos dirigeants vont cesser de gouverner pour la fortune contre le travail. Car aux final comme pour toutes les billevesées dont les médias nous abreuvent l’enjeu est de détruire la résistance des peuples en les chargeant de toutes sortes de hontes, culpabilités, difficultés quotidiennes pour que les gens ne se consacrent pas à la politique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Bendidon Bendidon 12 avril 13:50

    OUI l’ISLAM C bien

    Pour preuve, jusqu’en octobre 2020 j’étais immam de bistrot et ça marchait bien, tellement bien que ces salauds de laïcards ont fait fermer les bistrots et j’ai perdu tous mes fidèles

    C grave car rappelez vous mon pote Malraux (imam lui aussi) qui prédisait : Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas

    Les salauds ont choisi le 2ème option, le siècle est foutu

     smiley


    • HELIOS HELIOS 13 avril 11:07

      @Bendidon

      Ce texte est délicat, n’interpretez pas mal, comme d’habitude c’est un n-ième niveau à prendre avec des pincettes....

      ===========================

      Ne vous en faites pas, l’islam va bientôt faire son aggiornamento !

      En effet, avec l’effet d’avalanche, (de boule de neige, comme vous voulez, c’est toujours froid) pour que les peuples européens ...  mais ça viendra ensuite ailleurs  ... il suffira d’un accord « européens », piloté par les dogmatiques (on n’est plus a un dogmatisme pres apres celui du CO2) qui siègent a Bruxelles.

      Donc, quelques adaptations cosmétiques autour de l’islam dans sa « liturgie » et en adoucissant les préceptes les plus rigides, l’islam penetrera comme il l’a déjà fait dans les sociétés asiatiques et africaines sub-saharienne...

      nous verrons bientot des règles permettant cet adoucissement en mettant de la compatibilité societale telle que (dans le desordre) :
       la révision de la consommation d’alcool
       la consommation du cochon
       le rythme de la priere (et du muezzin)
       la rigidité du ramadan
       la révision du « halal »
       les codes vestimentaires

      ... qui sont des points précis heurtant la mecanique économique occidentale et a l’évidence trop rigide pour des peuples déjà anciens..

      sans oublier quelques autres pratiques elles aussi a adoucir comme les mariages, l’apostasie, les signes religieux physiques et le plus difficile la relation de l’homme et de la femme qui ne pourront que progresser puisque l’evolution des rapports chomage/personnel feminins et la dérive écologiste renvoyant la structure familiale a sa version plus « historiques ».

      Au final, il ne manque pas grand chose pour que l’islam devienne parfaitement compatible parce qu’au final, cette liste etant réglée, ce qui reste une difference fondamentale entre les versions religieuses chretiennes et l’islam c’est la « morale ».
      Il s’avère qu’en scrutant sans se voiler la face, la morale occidentale chretienne est en fait contrainte déjà fortement par les comportements professionnels ou plus aucun media ne condamne rien, ne mettent en evidence les bons comportements et même le pape n’en fait plus usage... rappelez-vous le Vaticangate d’il y a quelques années.
      Plus personne ne respecte autrui, l’interet collectif a disparu, la prevarication, le nepotisme etc donc l’islam se trouve comme un poi(s)son dans l’eau...

      Alors, dites-moi, l’islam ... quelle difference ?

      Je peu partiellement répondre, ce n’est pas correct, certes, mais on a le droit de poser le diagnostic, n’est-ce pas : l’islam né des bedoins extème-orientauix est la religions de l’ethnie arabe, même si elle s’est etendue et continue de s’etendre.

      L’islam est la marque du Moyen-orient a l’Afrique du nord dans sa version la moins stricte et donc l’islam est le révelateur d’une forme de rejet ethnique. Une fois l’islam occidentalisé, il ne restera que le rejet ethnique c’est a dire rien, l’auteur de ce billet a raison.


    • HELIOS HELIOS 13 avril 11:09

      @HELIOS

      Note a moi-même : pourquoi croyez vous qu’il faille defendre l’Europe chretienne, peu importe sa qualité ?

      Mes amis écolos seront ils les fossoyeurs de la diversité spirituelle de l’humanité ?


    • njama njama 12 avril 14:21

      dans Wikipédia, Conversion à l’islam, on trouve ces chiffres :
      En France, selon une étude de l’INED et de l’Insee publiée en octobre 2010, il y aurait de 70 000 à 110 000 convertis, et 3.500 personnes se convertiraient à l’islam par an.

      Djelloul Seddiki, directeur de l’Institut de Théologie El Ghazali de la Grande Mosquée de Paris, avance le chiffre de 1 million de convertis en France en 2013
      .
      Un converti étant celui (celle) qui adopte les croyances et les rites, donc au rythme de 3.500 conversions par an,nous devrions en compter aujourd’hui entre 105.000, et 145 000 convertis qui viendraient s’ajouter aux statistiques de la mosquée de Paris

      A ce train, le grand remplacement que certains craignent (on se demande bien pourquoi ?) est pour dans 15 ou 20 siècles
       L’islam n’est pas prosélyte, comme peuvent l’être les églises chrétiennes, les catholiques et évangéliques particulièrement qui missionnent un peu partout aux Amériques, en Europe, en Asie


      • sylvain sylvain 12 avril 15:20

        @njama
        le prosélytisme de l’islam est la conquête, il s’est répandu à peu près uniquement comme ça jusqu’à maintenant . Aujourd’hui il change de style et s’étend par l’argent, la com et la déstabilisation terroriste . Faut s’adapter .
        Le catholiscisme a plus utilisé la guerre civile à ses débuts, puis la colonisation et l’évangélisme .
        Notez aussi que l’idée du grand remplacement est génétique, pas idéologique . L’idée est que les « français de souche », blanc et plus ou moins chrétiens vont se faire noyer sous l’immigration colorée et plus ou moins musulmane . La religion n’est pas centrale là dedans .


      • popov 12 avril 15:47

        @njama

        Ce n’est pas par le prosélytisme que l’islam avance en France. C’est par la démographie : différentiel de natalité et immigration massive.


      • Pascal L 12 avril 19:31

        @njama
        « 3500 personnes se convertiraient à l’islam par an »
        Et combien quitte l’islam par an ? Un chiffre difficile à établir à cause du secret qui entoure l’apostasie. Les menaces contre les apostats y sont certainement pour quelque chose.
        Je ne connais que les chiffres de ceux qui rejoignent l’Eglise Catholique, mais si on agrège tous les chiffres, on devrait certainement dépasser les 3500.
        En 2001, selon le Cheikh Ahmad al Qaatani, un clerc saoudien répondant à Al Jazeera « Toutes les heures, 667 musulmans se convertissent au Christianisme. Chaque jour 16000 musulmans se convertissent au Christianisme. Chaque année, 6 millions de Musulmans se convertissent au Christianisme ». Je ne sais pas d’où il tire ces chiffres, mais il doit y avoir un fond de vérité.


      • L'apostilleur L’apostilleur 12 avril 21:14

        @popov

        Absolument. 

        Des demeurés essaient systématiquement de comparer le nombre annuel d’immigrés musulmans à la population française pour faire croire aux gogos sympathisants que pour la France (voire l’Europe ) c’est négligeable.

        Ils taisent les chiffres cumulés qui comptent :
         
        moins d’un million de musulmans dans les années 80 sont devenus plus de huit millions aujourd’hui.

        A ce rythme dans quelques décennies... 


      • njama njama 12 avril 14:24

        Le bouddhisme séduit beaucoup plus

        Selon les chiffres 2012 de l’Union bouddhiste de France (UBF), notre pays compte un million de bouddhistes pratiquants, dont un tiers de Français d’origine convertis, et deux tiers de fidèles originaires de pays asiatiques..."

        http://www.20minutes.fr/societe/958819-20120622-bouddhistes-france
        .


        • MagicBuster 12 avril 14:57

          En même temps la population a doublée depuis 1970 ; normal qu’il y ait plus de chrétiens ou de boudistes en nombre.

          Il ne faut pas juger en nombre, mais plutôt en pourcentage ; les non croyants représenteraient toujours la majorité de la planète avec 40%.

          Il n’y a rien à en déduire ; sauf que les religions ne sont pas un sujet de discussion.

          Juste un thème privé.

          Il n’y a pas de quoi être fier de se croire encore au moyen âge.

          C’est lamentable d’entendre parler de secte terroriste tous les jours.

          Bonne journée.


          • sylvain sylvain 12 avril 15:27

            L’auteur a tout de même oublié notre principale religion depuis quelques décénnies déja, la science .

            Le dogme scientifique, répété dans une langue que quasi personne ne comprends nous dit quelle est la vérité . Elle nous permettra, si nous sommes fidèles, de parvenir un jour au paradis technologique ou les difficultés n’existeront plus et ou chaque jour sera une véritable félicité .

            Il peut infailliblement vous dire quel comportement adopter au quotidien, à quelle heure porter un masque, quand vous faire vacciner, ce qu’il faut manger ou non . Evidemment il vaut mieux suivre ses préceptes, qui a part un fou irait nier de si bons conseils librement donné ??


            • Rémi Mondine 12 avril 16:29

              @sylvain
              Cher monsieur,

              l’auteur était en train de vous parler de manipulation sociales de l’opinion. Pas de la science même si quelqu’un d’autre a fait aujourd’hui un excellent article sur les nouveauté technologique et l’attrait que cela exerce sur la pensée de chacun. 
              Je commettrait peut-être bientot un tel Article, mais d’ici lá souffrez que je traites un sujet á la fois.


            • sylvain sylvain 12 avril 17:42

              @Rémi Mondine
              Mais je ne crois pas que le sujet soit différent . La science, en soit, à quelque chose de différent de la religion, l’empirisme, ce qui change beaucoup de choses . 

              La représentation médiatique, et sociale du coup, de la science n’a par contre aucune différence importante avec la représentation d’une religion .

              C’est à mon avis la religion dominante chez nous en ce moment, énormément de gens y croient , de plus en plus désespéremment d’ailleurs . Elle semble en passe d’être remplacée, peut être par l’islam comme vous dites mais j’en doute


            • Pascal L 12 avril 19:33

              @sylvain
              Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain ! On devrait plutôt parler de scientisme que de science. La science nous fait progresser, pas le scientisme.


            • sylvain sylvain 12 avril 20:53

              @Pascal L
              on devrait utiliser des mots différents effectivement, mais ça ne règle pas vraiment le problème . Le covid a bien illustré le phénomène, quand deux personnes présentés comme scientifique disent des choses opposées, les gens, qui ne comprennent pour la plupart même pas le language, se retrouvent à choisir sur des critères qui n’ont rien de scientifique .A savoir, principalement, ce qu’en disent ceux qui maitrisent le discours publique : les grands médias .

              Ce sont donc eux qui détermineraient qui peut se réclamer de la science et du scientisme . Le seul remède pérenne à ce problème me semble être un bon niveau d’éducation, de la curiosité et de l’implication sociale


            • Pascal L 13 avril 00:41

              @sylvain
              En fait, la distinction est assez simple. Il n’existe qu’une seule vérité scientifique et celle-ci n’est pas toujours accessible. Il nous faut l’aborder avec humilité. Un bon scientifique fournit toujours ses sources pour que d’autres puisse vérifier son travail. Il indique les limites du domaine dans lequel il a vérifié ses théories. Lorsqu’il fournit une statistique, il donne un intervalle de confiance qui nous permet de déterminer la fiabilité de ses chiffres.
              Aujourd’hui, il existe malheureusement une course à la publication car elles-ci conditionnent la notoriété et le salaire du chercheur. La crise de la Covid nous montre bien que le plus important est maintenant d’être le premier, quitte à ne pas tout vérifier. Nous voyons également des conflits d’intérêts qui ne devrait jamais exister. Il s’agit bien d’un dévoiement de la science.


            • Rémi Mondine 13 avril 09:06

              @Pascal L
              Je serais plus modéré. Il existe une vérité scientifique sur des sujets validés et bornés. Ceux ne font plus réellement l’objet de recherche scientifiques.
              Sur les sujets neufs comme le COVID les sicentifiques en sont encore à déterminer quels sont les points clés. Dans cinq dix ans vous aurez une vérité sicentifique sur la COVID, aujourd’hui vous avez une recherche en cours.


            • Zolko Zolko 13 avril 10:04

              @Rémi Mondine

              l’auteur était en train de vous parler de manipulation sociales de l’opinion.


              comme le Covid-19 ? Justifé par des « arguments scientifiques » bidons ?
               

              Dans cinq dix ans vous aurez une vérité sicentifique sur la COVID, aujourd’hui vous avez une recherche en cours.


              non, dans 10 ans ça sera oublié comme Ben Laden aujourd’hui, et remplacé par un autre épouventail que vous justifierez par une autre pirouette

            • Rémi Mondine 13 avril 10:13

              @Zolko
              La COVID existe après cadevrait être traité comme une forte grippe. Mais nous ne voyons pas passer les vraies ananylses scientifiques.
              Dans dix ce sera oublié, le congré mondiale du COVID ce sera trois thésards et deux directeurs de recherches. mais ils aurons á ce moment toutes les recherches accumulées.


            • Pascal L 13 avril 19:08

              @Rémi Mondine
              La vérité scientifique existe, que nous la connaissions ou pas. Et ce n’est pas parce que une étude complète a été publiée que le sujet et mort. Il est toujours possible d’apporter des éléments nouveaux qui vont étendre le domaine de validité de nos connaissances ou modifier ce que nous croyons établi définitivement. Newton pensait avoir établi les règles de la gravitation, mais Einstein a montré qu’elles n’étaient pas tout à fait universelle et que nous devions ajouter des éléments qui sont infinitésimaux dans le domaine observé par Newton mais significatifs dans l’espace. Le problème de la gravitation de newton est d’avoir voulu en faire quelque chose qui soit universel au delà du domaine dans lequel la mesure a été faite. C’est un défaut humain assez courant de vouloir que nos découvertes soient universelles. C’est pour cela que la science doit rimer avec humilité. C’est encore plus le cas avec les découvertes de Darwin. Il a observé assez justement des mécanismes d’ajustement à l’intérieur des espèces, mais on a voulu utiliser sa théorie pour expliquer les sauts entre les espèces mais cette théorie n’explique pas les sauts de complexité croissantes entre les espèces. Il nous manque une explication pour valider la généralisation. La généralisation des lois de Darwin répond à des objectifs politiques qui n’ont pas grand chose à voir avec la science. C’est un bon exemple de scientisme.
              Pour le Covid, il y a déjà beaucoup de publications, mais certaines sont très certainement abusives. On ne peut pas comprendre le délai trop court (2mois et demi) entre le séquençage du virus et la demande d’expérimentation du vaccin de Pfizer. C’est tout simplement impossible, car il faut mettre le vaccin au point dans cette période. Alors ? Est-ce qu’on nous prend que pour des cons ? Mais dans tout ce qu’on nous donne à lire, il y a certainement des choses très justes, mais pas dans ce que nous pouvons lire sur les média principaux. Il faut chercher...


            • popov 12 avril 15:51

              L’islam, c’est la dictature du bigotariat.


              • titi 12 avril 23:23

                @popov

                Excellent :) 


              • eddofr eddofr 12 avril 15:52

                Si un jour un scientifique arrivait à prouver l’existence de Dieu, serait-ce une victoire de la science ou de la religion ?


                • Rémi Mondine 12 avril 16:31

                  @eddofr
                  On S’en moque. Dieu n’a rien á faire dans la suppression des oppositions sociales. 
                  Au XIX ème siècles ceux qui ont le plus promu les congrégations étaient aussi Athés que Moi. 
                  Si vous prouvez l’existence de dieu la seule pensée qui viendra sera : « Cela va t#Il nous aider à calmer les pauvres ? »


                • Pascal L 12 avril 19:42

                  @eddofr
                  Il faudra sans doute se contenter pour toujours d’une absence de démonstration. L’existence de Dieu ou des esprits peut s’observer mais jamais se démontrer. Si Dieu existe, il existe avant que les atomes ou le temps n’aient été créés. Il est donc inaccessible à nos appareils de mesure. Les témoignages de rencontres sont pourtant innombrables. Peut-être qu’il y a en nous quelque qui soit de même nature que ces esprits et qui échappe ainsi à nos mesures.Tous ceux qui ont fait cette expérience ont la certitude de l’existence de Dieu mais une vie entière n’est pas suffisante pour expliquer ce qui s’est passé à ce moment là. Si vous aviez une preuve vous seriez obligé d’y croire mais ce n’est pas le cas. La seule manière d’avoir une certitude est donc de tenter l’expérience en toute liberté.


                • OMAR 13 avril 11:01

                  Omar9
                  .
                  .@Jonas
                  .
                  Quand je parle de gouvernants, je cible Macron, Jean Castex, Le Drean...
                  .
                  Pas Narine le Pen, ou Gargamel Zemmour, que tu rêves à l’Élysée.
                  .
                  Et on glorifie toujours ces grands personnages qui se sont battus contre l’injustice, le racisme, la colonisation, le racisme, bref tous ces ignominies qui te servent de valeurs et de repaires.
                  .
                  C’est ce qui différencie nos choix...


                • Decouz 12 avril 19:09

                  Il y a une chose excellente c’est l’interdiction du prêt à intérêt, ce qui n’empêche pas le commerce, mais rend impossible bien des spéculations, bien sur on a trouvé des moyens de tricher, de contourner la loi, mais c’est en relative opposition avec le capitalisme.


                  • Decouz 12 avril 19:12

                    @Decouz
                    Alors que dans le christianisme on parle d’un taux raisonnable d’intérêt au-delà duquel il y a usure.


                  • Pascal L 13 avril 19:17

                    @Decouz
                    L’interdiction du taux à intérêts dans l’islam est largement contourné par d’autres méthodes. Les frais bancaires prohibitifs ne sont pas plus moraux que les taux d’intérêts abusifs mais largement pratiqués. La finance islamique n’a vraiment rien de moral.


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 12 avril 21:08

                    Le phénomène le plus récent et le plus important est la progression de l’athéisme. Il ne s’agit pas de conversions, c’est plus simple, mais de mise à jour individuelle de ses certitudes. C’est ce que j’appelle le progrès de l’humanité. Il y a un autre progrès, c’est le développement de la laïcité qui est le respect de chaque philosophie. C’est la progrès humain le plus important, en France c’est très fort et peu à peu aussi ailleurs dans le monde, non pas que le monde copie la France, mais que la communication mondiale relativise l’importance de toutes les philosophies, ce qui conduit chacun à choisir pour lui et sans prosélytisme de type vestimentaire, ou autre (kippas, voile, croix, proclamations verbales sur des tee shirts)..


                    • Zolko Zolko 13 avril 10:21

                      @C BARRATIER

                      Le phénomène le plus récent et le plus important est la progression de l’athéisme


                      mais l’athéisme est aussi une religion ! Être convaincu qu’il n’y a PAS de dieu est une croyance en Dieu aussi, tout aussi improuvable que l’existence de Dieu. C’est l’agnosticisme qui est une absence de religion, quand on n’a PAS d’opinion sur Dieu. Avoir une opinon forte sur « Dieu » est la définition-même d’une religion, là c’est une nouvelle religion, celle du « Big Bang » : le monde a été créé lors du Big-Bang, donc le créateur de l’Univers est le Big-Bang, donc Big-Bang = Dieu. Et comme pour tous les autres Dieux, Zeus ou Yahvé ou Isis, il est inobservable et improuvable.
                       
                      CQFD

                    • Jonas 13 avril 08:00

                      Les musulmans sont les voyageurs clandestins de notre planète.

                      Avec la pandémie , comme dans d’autres domaines , l’islam cette religion obscurantiste et arriérée montre encore une fois sa stérilité et son inadaptation au monde moderne. Elle compte toujours sur le travail des autres. 57 pays , 1500 millions d’individus et pas un seul espoir venant des laboratoires de ces pays. Et ce ne sont pas les millards de dollars qui manquent , mais ... 

                      Il est curieux , que les dirigeants musulmans , qui n’offrent aucune perpective d’avenir a leurs compatriotes pour les maintenir sur place , font minent de s’inquiéter de la situation des musulmans qui ont immigré en occident où ils vivent cent fois mieux que leurs coreligionnaires restés dans le pays. 

                      A part la démographie et l’immigration , rien de bon ne peut venir de cette religion. Ce sont les musulmans, eux-mêmes qui le démontrent en votant avec leurs pieds en fuyant leur pays. 

                       Partout où elle est implantée comme religion d’Etat , ce n’est que misère , pauvreté et violence au point que « musulman » est aujourd’hui synonyme d’immigré et de miséreux. 



                      • Rémi Mondine 13 avril 08:58

                        @Jonas
                        Cher Monsieur,

                        étant d’obédience marxiste, je ne peux que partiellement valider votre propos. Le rôle d’une religieux est toujours de détourner le peuple de ses difficultés économiques. 
                        Aujourd’hui le monde arabo musulman compte de nombreux pays avec des problèmes économiques, la religions est utilisées comme paratonnerre.
                        En Birmanie les généreaux faisaient pareil avec le boudisme pour ne prendre qu’un exemple récent.
                        En france historiquement la religion catholique fut également utilisée pour inciter les ouvriers à supporter patiemment leur misére. 
                        Donc rien de spécifique à la religion musulmanne, c’est le but de cet article de rappeller que les religions sont l’opium du peuple.


                      • Pascal L 13 avril 19:48

                        @Rémi Mondine

                        « En france historiquement la religion catholique fut également utilisée pour inciter les ouvriers à supporter patiemment leur misére »


                        Discours de Thiers (centre gauche) sous le concordat : « Je demande que l’action du curé soit forte, beaucoup plus forte qu’elle ne l’est, parce que je compte beaucoup sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l’homme qu’il est ici pour souffrir. »
                        Clairement, cet enseignement ne fait pas partie de l’enseignement catholique. Il y a toujours existé une opposition entre l’Eglise catholique et tous les pouvoirs temporels depuis 2000 ans. Ces pouvoirs auraient préférés l’islam, mais ce n’est pas encore la religion de la majorité en occident, alors ces pouvoirs ont fait comme ils ont pu pour s’accaparer la religion catholique. Voltaire avait parfaitement décrit la méthode qui a été utilisée pendant la révolution et ensuite.
                        Comme marxiste, vous devriez vous reconnaître dans l’islam qui est principalement une idéologie politique, bien plus qu’une religion. L’islam est dit « dīn, dunyâ, daoula » : loi, société et Etat. Le Coran est un ensemble de normes juridiques qui demandent encore à être implémentés dans une charia. Dans l’islam, Dieu est le faire valoir des décisions politiques et celui qui empêche toute remise en question des principes. Le marxisme aurait beaucoup à apprendre d’une idéologie qui a 14 siècles d’expérience.
                        D’un autre côté, je ne vois pas comment deux idéologies politiques peuvent cohabiter en paix... Une des deux finira par absorber violemment l’autre et je parierai plutôt sur l’islam.

                      • Tesseract Tesseract 13 avril 20:19

                        @Rémi Mondine
                        ... étant d’obédience marxiste....
                        ... le but de cet article de rappeller que les religions sont l’opium du peuple.

                        ======
                        Vous semblez préférer l’opium marxiste de votre obédience (terme religieux au passage) à l’opium d’une autre marque !
                        Pour moi, pas d’opium SVP ! smiley


                      • Rémi Mondine 14 avril 09:35

                        @Tesseract
                        Oui je suis d’obédience marxiste, et pas marxiste. la distinction est importante. J’utilise nombre de concepts marxistes comme outil d’analyse, mais pas comme un dogme de religion politique. 
                        Si par mon opium vous entendez que j’utilise le marxisme pour nourrir mon analyse du monde oui je vous confirme, mais je ne vois pas en quoi c’est un opium. Je reste fidéle envers et contre tout à la Phrase d’Hugo :
                        « Vous vous lez secrourir la misére, moi je la veux suprimée. »


                      • Rémi Mondine 14 avril 09:37

                        @Pascal L
                        Rassurez vous mon cher, le marxisme comme religion politique fut abondement pratiqué en son temp et la promesse des lendemains qui chantent n’avait rien á envier á une autre religion. 
                        Je suis influencé par le marxisme qui représente une grille d’analyse précieuse en de nombreux points. Ce n’et pas une vérité. 


                      • zygzornifle zygzornifle 13 avril 08:08

                        Oui c’est bien, on rigole a gorge déployée en se faisant trancher la carotide ou en se faisant décapiter, qu’est ce que l’on se fend la poire grâce a eux .... 


                        • Hurricane Hurricane 13 avril 09:19


                          Juste une petite fable pour illustrer la débilité et les tares de l’ islamo gauchisme , celle du noir de gauche homo qui s ‘ adresse avec arrogance , suffisance et mépris à un blanc de droite hétéro honteux et confus :


                          Le noir : je suis noir !

                          Le blanc : c ‘ est cool !


                          Le blanc : je suis blanc !

                          Le noir : raciste !


                          Le noir : je suis de gauche !

                          Le blanc : c ‘ est cool !


                          Le blanc : je suis de droite !

                          Le noir : fasciste !


                          Le noir : je suis homo !

                          Le blanc : c ‘ est cool !


                          Le blanc :je suis hétéro !

                          Le noir : homophobe !


                          Voilà c est tout pour aujourd’hui , ma modestie de blanc de souche catho de droite hétéro raciste facho homophobe me perdra .



                          • Rémi Mondine 13 avril 09:39

                            @Hurricane
                            Oui enfin le but n’est pas de régler les comptes, mais de comprendre les raisons politiques pour porter le combats sur les vraies raisons. 
                            votre petite fable entre dans leur jeu.


                          • LUC LAFORETS LUC LAFORETS 13 avril 10:15

                            Bonjour,

                            Cette analyse en vérité relève plutôt du constat factuel me semble-t-il. Ce qui ne fait que renforcer sa pertinence.

                            Dès lors quelle alternative ?

                            La spiritualité a été laissée en jachère par les matérialistes de tous poils. C’est pourtant une dimension de l’humanité difficilement contestable tant elle est présente au travers des lieux et des époques.

                            C’est pourquoi, dans une démarche de rebond civilisationnel, j’ai écrit le livret "Tao Spirituel". Il est disponible à la lecture ici : https://1p6r.org/wordpress/wp-content/uploads/2021/03/Emergence-Spirituelle-V1h-Image.pdf

                            Cordialement.

                            Luc Laforets.


                            • Zolko Zolko 13 avril 10:26

                              @LUC LAFORETS

                              La spiritualité a été laissée en jachère par les matérialistes de tous poils


                              n’est-ce pas plutôt le contraire : le matérialisme a été érigé comme la nouvelle spiritualité ? J’achète donc je suis : n’est-ce pas la définition du « pouvoir d’achat » ?

                            • OMAR 13 avril 10:35

                              Omar9

                              .

                              Bonjour @R. Mondine

                              .

                              Votre commentaire et le mien ont « disparu » (? ??)

                              .

                              Est-si insupportable pour certaines négateurs de la vérité d’accepter qu’en matiere de passe-droit et de diversion, le favoritisme d’une communauté est plus flagrant, p^lus prononcé par rapport à d’autres ?

                              https://www.france24.com/fr/20170716-macron-netanyahou-antisionisme-antisemitisme-israel-france-veldhiv


                              • Rémi Mondine 13 avril 10:48

                                @OMAR
                                Cher Omar,

                                Ce genre de chose ne se produit que si des gens puissants sont derriére. Et ils ne sont derriére de manière homogéne que si il y a des intérêts sonnants et trébuchants en jeu.



                              • zygzornifle zygzornifle 13 avril 10:58

                                Le pire serait un islamiste énarque ....


                                • ZenZoe ZenZoe 13 avril 15:42

                                  @zygzornifle
                                  Ca va venir, l’ENA nouvelle mouture va accueillir des étudiants issus de la diversité.


                                • DACH 13 avril 11:46

                                  Religions = opium des peuples= croyances dans le marxisme= se moquer du vide de ces modes d’analyse de nos sociétés= pour sourire :

                                  Raymond Devos 
                                  😁😁😁
                                  "C’est terrible ; je suis bien obligé de le reconnaître : je suis raciste.
                                  Je viens de m’en rendre compte en mettant en route ma lessive du jour. J’ai séparé le blanc des couleurs. Affligeant.
                                  Et dire que j’agis ainsi depuis des années ! Et circonstance aggravante, avec une lessive qui lave plus blanc que blanc. C’est pathétique.
                                  Comme Monsieur Jourdain dans un autre domaine, j’étais raciste sans le savoir.
                                  Du coup, je suis d’une humeur noire. Ça ne va pas arranger les choses.
                                  Oh, je savais que je ne suis pas blanc comme neige. J’ai connu des périodes noires.
                                  Dans un précédent emploi, on m’avait donné carte blanche. Résultat, j’ai monté une caisse noire. Quelque temps plus tard, alors que j’étais déjà connu comme le loup blanc, j’ai travaillé au noir.
                                  Découvert, j’ai essayé de montrer patte blanche, mais j’ai été placé sur liste noire. Et comme disait le chanteur, noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir. Alors que faire ? Pour sûr, j’avais mangé mon pain blanc. Je dirais bien que j’ai pleuré à l’arme blanche, mais ça serait de l’humour noir.
                                   Alors dans la glace, je me suis regardé dans le blanc des yeux. Pas question de me retrouver dans une misère noire. L’avenir restait une page blanche. Inutile de voir tout en noir !
                                  Je pouvais sortir blanchi de tout ce sombre passé. Finis les noirs projets  ! Je serais désormais plus blanc que neige ! Finie la série noire.
                                  Et patatras, voilà que je me découvre raciste. Mais c’était cousu de fil blanc. Je dois être la bête noire de quelqu’un, c’est sûr. Tout de même, ce sera un jour à marquer d’un caillou blanc. Bon, je ne vais pas tout peindre en noir. D’autant que c’est bientôt la semaine du blanc !
                                   Inutile de broyer du noir. Ni de me faire des cheveux blancs. Allez, je vais me servir un petit noir. Et puis non, plutôt un petit blanc. Avec un morceau de chocolat noir. Et un peu de fromage blanc. Ça me remontera.
                                  Tiens, il commence à faire nuit noire. Je vais regarder un vieux film. En noir et blanc. Chouette, c’est une version originale, sous-titrée ! Si, c’est écrit dans le programme. Noir sur blanc."

                                  • malhorne malhorne 13 avril 11:57

                                    l’islam rend fou ; voyez le nombre de dissikilibrés dans nos asiles


                                    • Rémi Mondine 13 avril 12:06

                                      @malhorne
                                      On ne juge pas l’islam, mais son utilisation politique.


                                    • DACH 13 avril 12:50

                                      @Rémi Mondine=On ne juge pas l’islam, mais son utilisation politique=Mais on peut identifier les contenus du Coran et en tirer des conséquences rationnelles. L’islam est une religion de soumission indéfinie qui impose la caractéristique d’une secte : facile d’y entrer, interdit d’en sortir ! = Cela n’a rien d’une religion d’avenir pour une humanité épanouie, pas plus que le marxisme qui a mené aux dérives politiques que l’on saut. Il suffit par exemple de constater les frustrations sexuelles en pays musulmans, décrites par une sociologue algérienne de bon niveau universitaire, ou de cette psychanalyste américaine d’origine syrienne, W Sultan. ,


                                    • Rémi Mondine 13 avril 13:15

                                      @DACH
                                      Cher Dach,

                                      Je suis d’un naturel organisé.
                                      Cela signifie qu’il y a un article pour un sujet.
                                      Si vous avez un sujet différent qui vous tient á coeur le système d’Agora Vox vous permet de faire un article, mais dans la mesure du possible je conseillerais de garder les commentaires sur le théme de l’article et pas de lancer un sujet annexe.


                                    • DACH 13 avril 13:41

                                      @Rémi Mondine=Cher Rm=Sauf incompréhension de ma part, l’Islam, l’Islamisme est bien le sujet ce que j’ai lu sous votre plume. Ce sujet s’intègre dans les croyances qu’il porte comme toutes les idéologies. je conseillerai dans la mesure du possible de s’efforcer de bien comprendre les commentaires qu’on vous propose.


                                    • DACH 13 avril 13:57

                                      @DACH= RM je vous dois une excuse, car j’avais oublié la disgression sur le racisme faite pour sourire, mais comme le racisme et l’antiracisme se rattachent aux croyances, l’envie d’en rire a simplement justifié cet aparté. Et encouragements pour votre analyse.


                                    • Rémi Mondine 13 avril 17:02

                                      @DACH
                                      Je vous remercie. Là je tenais à rester vraiment dans l’usage cynique des religions fait par nos élites.Comme je l’ai dit je suis étroit d’esprit.


                                    • popov 14 avril 04:12

                                      @Rémi Mondine

                                      On ne juge pas l’islam, mais son utilisation politique.

                                      Êtes-vous sûr que ce n’est pas la même chose, que l’islam n’a pas été dès le départ construit comme un outil politique, que son utilisation politique n’est pas une déviance mais au contraire raison d’être ?

                                    • popov 14 avril 04:15

                                      @popov

                                      mais au contraire sa raison d’être


                                    • Rémi Mondine 14 avril 09:41

                                      @popov
                                      L’islam peut-être l’utilisation de l’Islam par nos dirigeants ne peut-être assimmilée à une passion pour cette religion, mais à la poursuite d’un intérêt plus terre á terre. 
                                      Macron islamiste non, Macron favorisant l’islam pour calmer les gilets jaunes certainement. Vous voyez il n’y a rien de religieux lá dedans.


                                    • popov 14 avril 12:01

                                      @Rémi Mondine

                                      Macron favorisant l’islam pour calmer les gilets jaunes certainement. Vous voyez il n’y a rien de religieux lá dedans.


                                      Rien de religieux chez Macron bien sûr, ni chez les frères moustoufs qui en profitent pour avancer leurs pions. Je suis d’accord sur un point, l’islam est un système politique. La façade religieuse n’est qu’un déguisement pour cacher de sombres intentions. totalitaires.

                                    • Rémi Mondine 19 avril 12:17

                                      @popov
                                      Je doute que lors de la Rédaction du CORAN on ai pensé á la situation de 2020. Si cela a été fait ce fut pour d’autres objectifs que les objectifs actuels.


                                    • Jelena Jelena 13 avril 12:44

                                      >> L’Iran nous montre que le contrôle islamique peut-être solide (...)

                                      Comme on s’en rend compte plus que jamais en cette période de covid, « les fous de la TV » peuvent être aussi fanatiques que « les fous de Dieu ».


                                      • Pascal L 13 avril 19:53

                                        @Jelena
                                        et je ne parierai pas un kopeck sur le régime des Mollah. Il paraît solide vu de l’extérieur, mais la société iranienne est une des plus sécularisé du monde islamique avec en plus d’excellentes université scientifiques. Autrement, dit il faut semblant de croire à l’islam. Il ont choisi ce régime race qu’il paraissait moins pire que celui du Shah, mais ils s’en mordent les doigts aujourd’hui. A la première occasion, ils feront la révolution d’un régime qui ne tien que par la répression.


                                      • popov 14 avril 04:04

                                        @Rémi Mondine

                                        Ce qu’il y a de bien dans l’islamisme, c’est qu’il nous fait voir la hure de l’idole des Bédouins sans maquillage ni rouge à lèvre.


                                        • fcpgismo fcpgismo 14 avril 09:36

                                          Cette saloperie de religion s’implante en France lorsque dans les pays d’origine ils cessent d’y croire à ces foutaises de prophéties.


                                          • Rémi Mondine 14 avril 09:42

                                            @fcpgismo
                                            napoléon : « Si j’étais grandturc je me ferais mahometant. » Je n’accuse pas nos dirigeants de croire dans une religion je les accuse de faire un usage cynique des religions.
                                            Cela n’emporte pas de ma part un jugement de valeur sur les religions.


                                          • popov 14 avril 12:05

                                            @Rémi Mondine

                                            Et moi, je vais plus loin, j’accuse également les dirigeants islamiques, les prêcheurs, mouftis et autres grands sorciers de faire un usage cynique des croyances religieuses. Et cela a commencé avec Mahomet.


                                          • Rémi Mondine 14 avril 12:08

                                            @popov
                                            Pas de soucis ca a commencé á UR dans les premiéres citées du monde. Et rassurez vous cela durera tant que les hommes croierons dans les dieux.


                                          • HELIOS HELIOS 14 avril 11:14

                                            ... en tout cas, (et en tout commentaire) on préfèrerait que l’islam reste chez lui !


                                            • Rémi Mondine 14 avril 12:07

                                              @HELIOS
                                              Le problème est que nos dirigeants ont besoin d’une religion pour détourner l’attention de leur gestion catastrophique.


                                            • popov 14 avril 15:37

                                              @Rémi Mondine

                                              Je dirais plutôt que les forces financières qui ont mis Hitler au pouvoir essayent à nouveau aujourd’hui de faire à l’aide de l’islam ce qu’elles ont raté avec le nazisme : créer une Europe peuplée de zombies lobotomisés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Rémi Mondine


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité