• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’origine du mal

L’origine du mal

Ramenons les problèmes actuels de l’humanité à l’origine, à la raison primaire qui les engendre tous et que je vais modestement essayer de vous décrire ici, j’ai nommé : « La possession ». Cette irrésistible envie de posséder soit du matériel (argent), soit du pouvoir (ascendance sur autrui). Décryptons ce besoin issu de l’individualisme et incompatible avec une politique sociétale, citoyenne et communautaire.

Nous nous apercevons tous aujourd’hui, que cette action individuelle de posséder est sans limite et que cette société formatée sur le paraître repose entièrement sur l’avoir. A l’heure actuelle ce sont des fortunes monumentales qui contrôlent les gouvernements, les médias, l’armée, la police et la justice, les cinq piliers fondamentaux de l’indépendance des peuples.

Les gouvernements sont censés, étant désignés par les électeurs de leur pays (Sauf évidement les dictatures) refléter les demandes et les avis des citoyens qui les composent. Les médias (le quatrième pouvoir) étaient à l’origine les messagers qui devaient dénoncer les excès des gouvernements car, ils étaient la voix de la vérité des faits tels qu’ils apparaissaient sans far et sans détour. L’armée, quant à elle, devait protéger le pays des agressions externes. La police, prendre en charge la sécurité de tous les citoyens envers eux-mêmes et enfin la justice devait équilibrer tous cela en jugeant et condamnant les fautes et abus de pouvoir avec la même équité quelque soit la position sociale du citoyen concerné.

Voilà la structure d’origine, peut-être imparfaite mais qui devait, tant bien que mal, garantir la stabilité des sociétés dites « démocratiques ». Maintenant, suite à l’épidémie de cette maladie obsessionnelle qu’est la possession et l’enrichissement de bien à des fins personnel voyons voir ce que sont devenus nos cinq piliers censés tenir la structure et assurer l’équilibre de nos communautés de citoyens.

Les gouvernements sont désignés par les grandes firmes et les banques qui financent leurs campagnes politiques, faussant du même coup les représentations nationales et interdisant matériellement à tout groupe d’individus ne correspondant pas à leurs intérêts, l’accès au pouvoir législatif. Les représentants de ces pouvoirs ne sont plus que les relais des puissants lobbies qui les ont financés. De fait, ils passent donc prioritairement l’intérêt privé au détriment de l’intérêt public. Ils votent les lois en fonctions des entreprises qu’ils défendent et s’autoamnistient eux-mêmes des lois qui les mettent en cause et, lorsqu’un vote populaire va à l’encontre des intérêts de leurs mentors, ils en rejettent le résultat. Ils ont fait de notre démocratie une monarchie sélective ne tenant absolument plus aucun compte de l’avis des peuples qu’ils doivent représenter. Ils ont confondu pouvoir et délégation de pouvoir et le désintéressement chez nos gouvernants est devenu aussi rare que la modestie. Tous les peuples sont pour la paix alors qu’aucun gouvernement ne l'est car sous un bon gouvernement, la pauvreté serait une honte et la guerre économique issue de leurs politiques, n’est jamais qu’un crime organisé contre leurs peuples et l’étoffe des héros qu’ils nous vantent n’est qu’un tissu de mensonges.

        Les médias appartiennent à ces mêmes firmes et ces mêmes banques qui mènent le bal gouvernemental. Les journalistes étant salariés de ces établissements ne peuvent donc plus remettent en cause les travers de leurs dirigeants sans risquer le bannissement. Bien sur, une foule d’entre eux s’en accommode car ils sont grassement payés pour n’être que des perroquets et lire des communiqués défilant sur des prompteurs préparés par une hiérarchie servile et au garde à vous le petit doigt sur la couture du pantalon. Nous sommes d’accord que ces attitudes n’ont absolument rien à voir avec la notion de journalisme. Quelques exceptions cependant tentent de survivre en marge de ce système féodal mais ils sont sous constante pression et mis en cause par des propos diffamatoires lancés par la monarchie financière. Pour l’immense majorité, la télévision est là, elle vous dit quoi penser, vous le hurle à la figure. Elle doit avoir raison, tant elle paraît avoir raison. Elle vous endort et vous précipite si vite vers ses propres conclusions que votre esprit n’a pas le temps d’analyser et par facilité avale et absout : Quelle idiotie ! Reste internet, les réseaux sociaux et les journaux citoyens pour espérer un peu de vérité mais là encore, il faut être attentif et savoir faire la part des choses car des Trolls sont lancés par le système afin d’orienter ou de pourrir la vérité et falsifier les faits. Malcom X disait : « Si vous n’êtes pas vigilants, les journaux arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment… »

                        

L’armée utilisée à l’heure actuelle pour envahir, coloniser et piller les richesses et matières premières d’autres pays et tout cela sous le contrôle et les ordres indirects de ces mêmes grands groupes dans un seul but, le bénéfice que génère la guerre. Les trois principales ressources financières de la planète sont par ordre : l’armement, la drogue et la prostitution. Concernant l’armement, nous avons bien vu que lors de l’agression de l’Irak, L’entreprise Carlyle fournisseur privilégié du Pentagone dont Bush père a occupé le poste de conseillé pendant dix ans, sans parler de Colin Powell ou Georges Soros, a triplé ses bénéfices grâce à cette illégitime agression. Pour la drogue, la CIA se faisait livrer par les grands cartels comme celui de Medellin, Silanoa ou Cali afin de revendre, via des distributeurs, cette drogue sur leur propre territoire dans les quartiers pauvres et black de préférence pour en tirer un juteux bénéfice afin de financer et armer les combattants de « la liberté » en Amérique du sud afin d’abattre tout gouvernements qui auraient des velléités sociales et des envies égalitaires. Sans parler des conflits qu’ils déclenchent aux quatre coins de la planète afin de vendre leurs produits meurtriers. Le rôle social imparti au soldat est la servitude absolue. C’est le dernier terme de l’asservissement machiné de la créature humaine… Les militaires professionnels ne sont pas tenus de raisonner, leur métier même leur fait un crime de l’exercice de cette faculté naturelle. Ils croient mourir pour de grandes idées telles que la patrie, la démocratie, la liberté mais au final ils meurent pour des industriels.

La police, cette institution qui devait protéger tous les citoyens est aujourd’hui utilisée à des fins personnelles. Surveillance et protection de réunions ou officines privées tel que : le groupe de Bilderberg, le CRIF, les familles et résidences privées d’anciens dirigeants, protection d’anciens dictateurs accueillit par la France ect… Noyautage à son sommet pour satisfaire les ambitions politique d’une clique de mafieux. Infiltration de manifestations pacifiques afin d’y semer la violence pour en discréditer les justes causes. Utilisation de ses hommes et de ses moyens afin de racketter en toute impunité la majorité des automobilistes. Pression policière sur les dissidents et contradicteurs au système en place, voir les cas de Julien Coupat, Soral et Dieudonné pour ne citer que ces trois là.

La justice, qu’est elle devenue lorsqu’il s’agit de juger des hommes politiques ou influents ? Voyons voir les nombreux exemples : L’affaire Strauss Kahn aujourd’hui blanchit alors qu’il a violé des femmes. La collection Sarkozy : « Affaire Bygmalion, financement de sa campagne par la Libye, affaire Bettencourt, arbitrage Tapie, Affaire des sondages, Affaire Karachi etc… » Chirac et les HLM de Paris, ajoutons plus de 150 députés de tout bord mise en examen etc … la liste est tellement longue qu’un livre n’y suffirait pas. Sans parler des dictateurs, pourtant en jugement mais qui, d’appel en appel, finissent leurs jours heureux chez eux en jouissant d’une totale liberté et impunité. Voilà la justice dirigée par des juges mis en place par les puissants. Pendant ce temps, faites une erreur en conduisant, volez de la nourriture dans un super marché ou fumez un joint et vous verrez le bras vengeur et séculier de cette justice implacable s’abattre sur vous sans pitié. La justice est devenue la prostituée du pouvoir.

Conclusion : Nous constatons que les collusions entre les grandes firmes et le pouvoir politique se multiplient. L'Organisation mondiale de la santé est infiltrée par les compagnies pharmaceutiques pour tenter d'édulcorer toute avancée normative. Les Scandinaves avaient demandé que les délégués de l'OMS révèlent leurs éventuels liens avec des sociétés pharmaceutiques ? Les Etats-Unis ont fait pression et refusé une telle motion, au nom de la souveraineté des Etats. On vit dans le règne de l'avidité pure, l'impérialisme du vide, le but sans but, comme disait Kant. En 2003, les 500 plus puissantes transnationales privées contrôlaient 52 % du produit mondial brut. Leur unique but est la maximisation du profit. Le pouvoir de l'oligarchie financière internationale est le plus puissant jamais enregistré dans l'histoire. Dans leurs sociétés, les chaînes de l'aliénation ne nous enserrent plus les chevilles, mais les têtes et dans le Sud, l'aliénation se paie en vies humaines via la faim ou la dette, véritables armes de destruction massive. Les seigneurs de la guerre économique, organisent par l'absurde une violence structurelle. Ils ont horreur de la gratuité qu'autorise la nature. Les brevets sur le vivant, les plantes, les OGM, la privatisation de l'eau, de la terre et même de l'air font partie d'une même logique : organiser la rareté des services et des biens.

On assiste à un formidable bond en arrière, une forme de négation politique et économique de l'héritage des Lumières. L'humanité est sortie du règne de la nécessité pour se fourvoyer dans celui de la monopolisation et de la captation des richesses. Le commerce mondial a triplé en vingt ans, le produit mondial brut doublé en dix ans, la consommation d'énergie double tous les quatre ans. Pour la première fois de son histoire, l'humanité connaît une période d'abondance. Parallèlement, la destruction de la nature n'a jamais été aussi exponentielle et la perte de la capacité normative de l'Etat aussi évidente. On tolère l'ordre meurtrier d'un monde qui accepte que les famines et les épidémies, pourtant évitables, tuent 100 000 personnes par jour.

Le grand souci des hommes riches n'est pas de gagner de l'argent, mais d'empêcher les autres d'en gagner. Leurs richesses corrompt tout et ne laisse intacte que la misère. L’appât immodéré pour l'argent, comme pour celui du pouvoir, a un prix : la dignité. La possession du pouvoir corrompt le libre jugement de la raison. Ecoutez les vanter ce qu’ils ont soi disant bâtit, leurs merveilleux moyens de production, ils n’ont pas apporté la liberté, mais que souci, guerre et famine car la forme la plus extrême de la possession, c’est la destruction.

Voilà le résultat de la possession, de la captation et de l’accumulation sans limite de richesse par une minorité de mains. Celles là même qui en achetant nos institutions ont pourris notre société. La solution s’impose d’elle-même par un seul et unique remède qui n’est autre que la limitation de la richesse individuelle afin qu’aucun individu ou groupe d’individu ne puissent acquérir, falsifier et déséquilibrer nos institutions à leurs seuls profits. Chers lecteurs, je vous laisse méditer sur ces propos et vous remercie du temps que vous avez consacré à cette lecture.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Armelle Armelle 11 mars 2015 13:40

    « La solution s’impose d’elle-même par un seul et unique remède qui n’est autre que la limitation de la richesse individuelle afin qu’aucun individu ou groupe d’individu ne puissent acquérir, falsifier et déséquilibrer nos institutions à leurs seuls profits »


    ça s’appelle le communisme, NON ?

    • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 14:21

      @Armelle

      Surtout pas le communisme qui est inapplicable, j’entends par là le vrai communisme qui n’a jamais eu lieu dans aucun pays car si nous prenons l’ex URSS ou même la Chine, ce qu’il définissent par communisme n’est ou n’était qu’un impérialisme féodal. Il est hors de question de pratiquer une uniformisation des revenus, ceux ci doivent être fonction de l’investissement intellectuel et humain de chacun dans ce que sa fonction apporte à la société en terme de service. L’égalité à tous les niveaux tuerait l’initiative et la création, il n’en est donc pas question. Lorsque je parle de limitation aux richesses individuelles, il ne faut pas schématiser mais voir et analyser la possibilité d’un plafond maximum qui une fois atteint, ne peux en aucun cas être suffisant pour corrompre nos institutions et exercer un pouvoir malsain sur autrui. 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 mars 2015 14:39

      À l’auteur :


      L’iniquité du monde économique n’est pas irréversible ! ! !


    • Armelle Armelle 11 mars 2015 15:56

      @Gabriel
      Evidemment, mon propos était une boutade, et j’espérais bien sur avoir une réponse de cette forme, cependant la préconisation que vous évoquez revient au même, elle entrave les règles premières de la liberté individuelle, de plus, le fameux curseur, qui le positionne ? et sur quels critères ? 

      Et vous verrez que sur ce terrain vous retomberez vite dans les travers de cette idéologie puérile, bête et méchante qui forcément engendre le mal, la frustration et le glissement des richesses du privé vers l’état et qui instaurerait alors un capitalisme d’état, comme l’a vécu l’ex URSS.
      L’échange qui est au centre de nos vies sociales pour peu que nous désirions un minimum de liberté, engendre par nature le capitalisme, il en est une conséquence naturelle.
      Ce n’est alors pas le capitalisme qu’il faille changer mais l’homme et ses travers exécrables, tout autre tentative est vouée à l’échec
      Imaginez 7 milliards d’humains, bons, bourrés d’empathie et disposés à aider son prochain, toute forme de politique fonctionnerait, donc de n’importe quel courant choisi par le vote, naîtra la contrainte pour les uns ou pour les autres, c’est pour cette raison qu’on a besoin de la démocratie dans nos sociétés, celle qui donne raison non pas à ceux qui ont raison mais plutôt à ceux qui forment la majorité !!! n’est ce pas dangereux tout ça ?
      Hitlher est né de la démocratie !
      Moi je n’en ai strictement rien à faire que des gens puisse gagner des millions par mois, voire par jour pour certains, tant mieux pour eux, je dirais même tant pis pour eux, car leur esprit tant accaparé par l’aspect matériel de leur tas de merde, leur fait perdre pied sur tout ce qui a une véritable valeur.
      Et quand bien même, partagez la totalité des richesses détenue par une poignée de tarés, à 7 milliards d’individus, trois mois après ceux qui avaient faim auront toujours faim. Cette idée de partage forcé est un leurre, il est clientéliste pour bcp de courants politiques et sans jamais régler le problème d’ailleurs. Mais à cela si vous me dites « et l’éthique, qu’en faites vous », je vous répondrai alors que ça relève encore de l’humain et non de la politique
      Ensuite vous me parlez de corruption, mais celle-ci naît de l’esprit humain, et instaurez n’importe quelle idéologie politique, vous verrez que la corruption sera toujours présente, elle s’exercerait non plus par la richesse d’une personne mais par le cumul des moyens modestes de tout un groupe désireux de ci ou de ça dans un contexte privilégié


    • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 16:20

      @Armelle

      Il ne s’agit pas ici d’empathie ou de bons sentiments mais d’équilibrer une société qui a sombré en grande partie dans une dictature financière orientée par une poignée de possédant. Le plafond est à définir collégialement (cela pourrait être 5, 10 ou 20 millions d’€, a vrai dire, je n’en sais rien.) Ce que je sais par contre, c’est qu’il est inadmissible que l’immense fortune de 0,01 % de la population puisse pourrir la vie de 99,99 % des autres. Il est évident et comme vous le faites remarquer à juste titre que cela n’est pas simple et qu’il faut revoir le système de représentation politique dans son ensemble afin que la majorité des citoyens reprenne le contrôle des décisions prisent par une minorité d’élus qui, une fois choisit, trahissent leurs promesses. L’humain est faible, c’est certain, et aucune solution n’est merveilleuse à 100 %. Comme disait Churchill : « La démocratie est le pire des système, mais on a pas trouvé mieux » Aujourd’hui, à cause de ces fortunes amassées entres quelques mains, nous ne sommes plus en démocratie. OK avec vous, la perfection n’est pas de ce monde mais, on peux essayer de l’améliorer, vous en pensez quoi ?


    • Armelle Armelle 11 mars 2015 16:51

      @Gabriel
      Et bien écoutez votre dernier propos dit tout, bien sur qu’il faut essayer mais je reste convaincue que c’est chaque individu à son niveau, en se requestionnant sur son projet de vie, et ce qu’il veut en faire, qui doit changer les choses. Et ça commence par changer lui même !!! Attendre un messie de droite, de gauche ou du centre ou même une idéologie politique pour régler des problèmes que nous mêmes contribuons à faire perdurer est une simple farce ! voilà ce que j’en pense

      Et puis que chacun commence à faire preuve d’honnêteté intellectuelle pour se recentrer dans une éthique propre. Comment voulez vous que des individus qui dénigrent le capitalisme, puissent avoir la moindre crédibilité en se vautrant dedans à longueur de journée en profitant de ses fruits !!! On nous bassine sur ce site tous les deux articles avec l’indécence des dividendes alors qu’ils se construisent à travers la surconsommation de biens superflux que font ceux qui les critiquent sans discontinuer, tout en stigmatisant les riches parce qu’ils ne partagent pas et ne donnent rien aux pauvres ?!?? Mais c’est quoi ce discours ???
      Que chacun commence par être propre sur lui et ensuite nous pourrons commencer à imaginer un modèle harmonieux ! pas avant
      Donc je réitère, nos problèmes ne sont QUE problèmes humains, le reste est du jus de cerveau pour intellectuel de gauche, ils adorent ça !!!

    • Armelle Armelle 11 mars 2015 17:00
      Et puis...

      « Il ne s’agit pas ici d’empathie ou de bons sentiments mais d’équilibrer une société »

      Mais SI, justement ce n’est que cela !!!
      Intéressez vous, si vous avez le temps, à la vie de Andrew_Carnegie

      Vous verrez que les inégalités que le monde vit n’ont absolument rien à voir avec tel ou tel modèle politique. Elles sont propres à l’humain tout court

      Alors nous changerons sans doute un jour mais il faudra peut être une multitude de générations...

    • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 17:05

      @Armelle

      Je crois que vous avez mal compris mon article, je ne stigmatise pas les riches pour ce qu’ils ont (Les pauvres c’est vrai stigmatiser c’est pas bien....) mais pour ce qu’ils en font, et à l’heure actuelle, ils pourrissent nos vies en détruisant nos sociétés. Relisez le texte, merci.

      PS : Je ne suis ni intellectuel, ni de gauche (Ni de droite non plus, faut pas déconner...)j 


    • Doume65 11 mars 2015 20:54

      @Gabriel
      « j’entends par là le vrai communisme »

      Malheureux ! Sais-tu vraiment de quoi tu parles ? Non, bien sûr, car seul Isga sait ce qu’est le vrai communisme.


    • Gabriel Gabriel 12 mars 2015 08:18

      @Doume65
      Non c’est vrai, il faudra que je me renseigne.... 


    • OlivierP 13 mars 2015 12:51

      @Gabriel
      C’est beau la masturbation intellectuelle, mais ça ne sert à rien.



    • Gabriel Gabriel 13 mars 2015 14:23

      @OlivierP
      Pourquoi, vous êtes un adepte de la chose ?


    • VICTOR Ayoli VICTOR 11 mars 2015 14:29

      Reflexion lucide.
       Y aura-t-il assez de platanes pour pendre tous les banquiers et les politicards véreux ?


      • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 14:38

        @VICTOR

        Je pense qu’il faut les combattre avec leurs propres armes, leurs talons d’Achille. Ce qui leur donne leur puissance c’est cette masse d’argent avec laquelle ils peuvent tout se permettre, jusqu’à l’indécence. Limitons cette accumulation de richesse et nous réglerons le problème. De plus, le surplus réinjecté dans la société fera diminuer la misère et l’injustice.


      • Ruut Ruut 11 mars 2015 16:01

        @Gabriel
        Bien vue.
        La limitations des salaires, primes comprises a 10 fois le salaire le plus faible sous traitant inclus mettrait fin a bien des abus.


      • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 16:36

        @Ruut

        Concernant les salaires cela serait jouable facilement, il faudrait définir le multiplicateur suivant les compétences et le service rendu à la société ou à la communauté (10, 15 ou 20 fois…) à voir. Ce qui pose réellement problème aujourd’hui, c’est l’accumulation sans limite. Comment est-il possible d’acquérir un tableau à 120 millions € que son propriétaire va vite enfermer dans un coffre alors que des personnes qui travaillent n’ont pas de quoi se loger ? Pourquoi des représentants de la républiques malhonnêtes ne sont jamais jugés ? Pourquoi la police nationale protège t-elle des intérêts privés etc.. ? Une seule réponse : Parce que des gens très fortunés peuvent tout acheter pour tout contrôler et ainsi détourner les lois à leurs profits.


      • Ruut Ruut 11 mars 2015 18:49

        @Gabriel
        Ah le problème de la corruption....
        Un salaire plafonné a 10 fois le plus bas permettrait aussi de mettre fin (ou de la déceler aisément) a la corruption via l’argent faute de ressources du corrupteur et de moyens légaux de blanchir l’argent de la corruption.

        Il restera la corruption par privilège si chère a nos élus surtout socialistes.
        Celle la ne se combat qu’au travers de lois simples avec peux d’exceptions. (L’inversse de la situation actuelle de mon beau pays)

        Quand a la corruption via les lois, seule un régime vraiment Démocratique (les lois qui touchent le peuple doivent toujours êtres approuvées par ce dernier a la majorité, 50 % d’abstention ou plus annulant pour 2 ans toute proposition sur le sujet).

        Mais bon c’est comme tout le temps nous le dira.....


      • rocla+ rocla+ 11 mars 2015 16:24

        Bonjour , 


         j’ ai lu le commentaire de Armelle et surtout cette phrase :

        Ce n’est alors pas le capitalisme qu’il faille changer mais l’homme et ses travers exécrables, tout autre tentative est vouée à l’échec .

        C ’est exactement ce que je pense . 


        On ne nait pas dans un monde comme on pourrait le souhaiter . 

        D’ ailleurs on ne choisit ni l’ endroit ni le moment .

        De par quelle prétention pourrait-on exiger un monde à notre 
        guise  ?

        Alors deux solutions 

        soit on est assez bête pour penser que l’ on puisse avoir la 
        moindre influence sur la rotation de la Terre et de ceux qui 
         sont dessus 

        soit on la regarde comme elle est et on apprend à tourner avec elle .

        • bourrico6 11 mars 2015 16:41

          @rocla+

          Fascinant d’en arriver à considérer le capitalisme comme un fondamental naturel immuable, ou comme un but ultime à atteindre, au point que ce soit l’Homme qui doivent changer....

          Le pauvre Raclure imagine peut être qu’on arrivera à ce qu’il n’y ai plus d’enculés de patrons ni de sales feignasses d’ouvriers ou de fonctionnaires gauchistes ?


        • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 16:48

          Bonjour Capitaine,

          Ce dont je parle ici c’est de l’abus de richesse et des malheurs qui en découlent et viennent pourrir nos vies. Nous ne pouvons pas refaire l’homme, vous avez raison et c’est pour cela qui faut essayer de faire des lois les plus justes et les plus équitables possible. Vous remarquerez que concernant les revenus je parle d’équité et non d’égalité afin de ne pas pénaliser celui qui s’investit plus qu’un autre. Je ne suis pas, comme le disait Armelle avec provocation et humour, communiste. On ne naît pas dans un monde comme on pourrait le souhaiter, je suis là aussi en accord avec votre propos mais, peut-être peut on essayer de l’améliorer et par là même défendre nos libertés.


        • rocla+ rocla+ 11 mars 2015 17:13

          @Gabriel


          En effet Gabriel , on doit pouvoir améliorer d’ un ou deux degrés 
          sur les 360 ° que fait notre vieille planète .

          Par des lois des décrets des intentions et par l’ utopie qui est la 
          plus jolie des façons .

          De sanguinaires démocrates ( smiley  ) ont voulu changer le cours du monde , 
          très récemment ce cher Adolf , enfant frustré en manque de reconnaissance 
          est à l’ origine de millions de morts et il est très possible qu’ il croyait 
           sincèrement améliorer la combinaison du bonheur ( selon lui ) 

          L’ ami Pol Pot pareil il changé la vie de beaucoup de gens en leur donnant 
          la mort .

          Je comprends bien qu’ il est injuste qu’ un voisin puisse avoir mille 
          ou cent mille fois plus que soi .

          C ’est comme il est injuste que les talents ne soient pas distribués équitablement 
          ni la beauté physique ou l’ intelligence qui contient en elle sa propre bêtise 
          ainsi que beaucoup d’autres choses du même tabac .

          Il est drôle de constater que beaucoup lorgnent vers ce qui leur manque , 
          certains c ’est l’ argent , d’autres le bonheur , certains ( comme moi ) sont 
          juste admiratifs de ceux qui savent créer , bâtir , contruire , mais ce qui est 
          curieux , il n’ y en pas pas beaucoup pour envier ceux qui sont malades ,
          cloués sur des chaises à roulettes ou encore d’ autres horreurs .

          Combien de gagnants au loto ont créé des entreprises pour donner taf ? 


          Du temps de l’ abbé Pierre les taudis étaient nombreux dans notre pays ,
          grâce au capitalisme le plus grand nombre de gens sont logés . 

          Grâce encore au capitalisme et ses surplus la plupart des gens mangent 
          à leur faim . 

          Interdire à quelque de s’ enrichir revient à appauvrir ceux qui sont autour . 

          Mais bon , je  dis tout ça là comme ça . 

          Moi ce qui me plairait  c’ est que tous ensemble , d’ un coup 
          d’ un seul , on devienne tous un peu moins cons , moi y compris . 

          Bien à vous Gabriel .


        • gaijin gaijin 11 mars 2015 17:46

          @rocla+
          vous avez raison mais vous oubliez une troisième possibilité : s’occuper du seul être dont nous ayons la responsabilité , du seul pour qui on puisse vraiment faire quelque chose :
          soi même

          travailler a être moins con  ! 
          voilà de quoi occuper sans doute une vie entière, un projet enfin utile a l’humanité toute entière et qui nous occupe suffisamment pour nous éviter tout ennui, qui nous délivre de toute tentation de rendre infernale la vie de notre voisin pour meubler notre vide ....

          et qu’importe si on est tout seul ça fera toujours un con moins
          et qui sait .......
          alors on ne sait jamais , ça serait con de ne pas essayer ....


        • rocla+ rocla+ 11 mars 2015 17:59

          @gaijin


          ça fait longtemps que j’ essaie , pour de maigres résultats …. smiley

        • Hermes Hermes 12 mars 2015 14:07

          @rocla+

          C’est une bonne chose d’être humble capitaine, mais pas trop, sinon c’est plutot l’inverse smiley

          Pour que quelque chose change, il faut commencer par voir ce qu’on est réellement, c’est à dire développer sa propre capacité à s’observer.....

          C’est un pré-requis. Et ce n’est pas si compliqué que ça : si on prend comme seule réalité le présent, il suffit de voir ce qui nous en fait sortir et nous catapulte dans l’illusion de savoir ou d’avoir raison, car alors on cesse alors de percevoir.

          La perception est la clé.

          Bonne journée.


        • rocla+ rocla+ 11 mars 2015 16:45

          Ce que je vois de fondamental cher Monsieur  c ’est votre magasin d’ insultes .


          Il est inutile d’ aller plus avant . 

          Votre fonds de commerce est puant .

          • bourrico6 11 mars 2015 16:56

            @rocla+

            Tiens, on change de ton, on fait le type qui parle bien après avoir beuglé sur des dizaines de posts, mais t’espères couillonner qui avec tes airs de faux jeton ?

            Tu est un menteur, tu prétends garder ton sang froid alors que tu t’excites à longueur de temps, tu viens me parler de mes insultes alors que les tiennes sont à chaque post par paquet de 12, t’es ridicule mon pauvre, un bouffon ridicule, je prends plaisir à me foutre de ta gueule tu sais ?


          • Gabriel Gabriel 11 mars 2015 17:10

            @bourrico6
            Pourquoi êtes vous dans la provocation. Nous pouvons débattre avec tout le monde et les avis contraires sont parfois utiles. Bien que quelques fois mes idées diffèrent avec celles du capitaine, nous ne nous sommes jamais insulté. Finalement nous sommes tous sur le même rafiot et nous essayons de le garder à flot. Soyez sympa, soyez cool...


          • Armelle Armelle 11 mars 2015 17:15

            @bourrico6
            Juste une question ;


            Vous n’avez pas de « boîtàcon chez vous ?, pas de machine à laver ?, ni de voiture ?
            Et comme je sais que vous n’êtes pas menteur ? la réponse est forcément »bah si évidemment"

            Vous nager alors en plein dans le capitalisme, tous ces biens en sont les fruits et comme j’écrivais plus haut, vous participez aussi à augmenter les dividendes de ces salauds d’actionnaires que vous vomissez !!!
            Vous n’auriez pas un léger souci d’honnêté intellectuelle ? non ? ça ne vous chagrine pas ?


          • Allexandre 11 mars 2015 18:40

            Article très juste et analyse pertinente. La possession se double d’une consommation effrénée. Nous sommes formatés dans l’idée que le bonheur ne peut s’acquérir que par la consommation, voire la surconsommation. La propagande est tellement performante, qu’elle nous prend au miège sans que nous nous en rendions compte. Posséder l’essentiel est humain, le superflu lui, ne l’est pas. Nous sommes asservis par une multiplications de gadgets électroniques, générant une addiction pathologique. Ainsi perdons-nous le temps de réfléchir, de discerner, de remettre en cause. C’est justement le but de ces vautours qui nous dirigent. Nous sommes en partie responsables de cela. Il nous appartient de refuser ou non cette éthique de vie. L’enseignement scolaire contribue aussi à penser ainsi. Les jeunes sont les cibles premières de cette vision, et l’école n’apprend plus à réfléchir, mais formate des humains en robots. Voilà ce que l’on appelle la « modernité » et la « communication ». Chacun s’isole avec ses écouteurs sur les oreilles ou pianote sur son portable, sans même regarder qui l’entoure. Un beau projet de société. Mais tout n’est pas perdu pour tout le monde. Notamment les laboratoires pharmaceutiques qui accumulent des fortunes avec nos esprits dérangés.


            • Gabriel Gabriel 12 mars 2015 07:39

              @Allexandre

              C’est exact nous sommes responsables de tout cela par acceptation tacite et muette. Dés l’école on formate les cerveaux à la consommation et à la possession. Seul celui qui possède est digne d’admiration, quelle misère intellectuelle, quelle pauvreté d’esprit, quelle sécheresse de cœur...


            • Gnostic Gnostic 11 mars 2015 19:16

              Salut gabriel

               

              Rien de nouveau sous le soleil. On sait déjà tout ça

               

              L’origine du MAL : La possession

              Mieux que ça : l’ EGO, l’individualité

               

              Ça fait 10.000 ans que les sages le disent

               

              Pas besoin de faire un article pour le répéter sauf pour les lecteurs agoravoxiens restés en classe de 6ème

               

              J’observe et je n’espère plus rien mais putain ça fatigue

               smiley


              • Gabriel Gabriel 12 mars 2015 07:46

                @Gnostic

                Le monde bouge Gnostic et de plus en plus de gens ouvrent les yeux et comprennent quand continuant comme cela on va droit dans le mur. L’écriture et la lecture sont des outils de liberté, des clés pour ouvrir les prisons alors, même si leurs impacts vous semblent infimes, il faut tout de même les utiliser.


              • rocla+ rocla+ 11 mars 2015 19:22

                Je crois au contraire que si on normalise la détention d’ argent 

                 par exemple de 1 à 10  ensuite de 1 à 5 puis de 1 à 2 
                hein pourquoi pas ? On sera tous pareils , une société uniforme 
                sans initiative saveur ni couleurs . 

                Mais c’ est juste un avis .



                Insulteurs , frustrés et encombrés du cerveau , je ne parle pas à vous .

                Merci .

                • Gabriel Gabriel 12 mars 2015 07:52

                  @rocla+

                  Capitaine, je vous sais assez intelligent aussi ne tombez pas dans la caricature. Il n’est pas question d’uniformiser, mais de lutter contre des abus de richesse qui prouvent aujourd’hui leurs toxicités sur nos sociétés.


                • rocla+ rocla+ 12 mars 2015 10:38

                  @Gabriel


                  Bonjour Gabriel , 


                  En fait le commentaire de Mpag est très instructif . 


                  En effet nous n’ avons jamais appris à vivre en période d’ abondance . 

                  Avec nos cerveaux lents et latéralisés à l’ aune de siècles et des 
                  siècles  passés , nous avons tous tendance à penser comme pensaient 
                  bos arrières grands-parents sinon plus .

                  En ce moment même un avion muni de milliers de cellule photovoltaïques 
                  tente de faire le tour du monde . Ce genre de truc se fait avec beaucoup 
                  d’argent .

                  Alors que ma grand-mère , née en 1886  a dû être très surprise un jour de 
                  voir un avion dans le ciel . 

                  Même l’ électricité était encore pas dans les maisons à cette époque .

                  Depuis a été créé le chemin de fer , l’ automobile , le téléphone 
                  l’ ordinateur , la chirurgie microscopique , le gaz à tous les étages 
                  les tracteurs bref plein de trucs que si le capitalisme n’ avait pas existé 
                  n’ auraient sans doute pas vu le jour . 


                  Le fait  que l’ on trouve tous ces progrès devant notre porte nous 
                  fait tout simplement oublier comment on vivait en 1900 , les guerres 
                  boucheries , l ’ école à peine naissante , il y a juste 200 ans seuls 
                   quelques chanceux savaient lire et écrire .

                  Les hommes trop pauvres ou trop riches des temps modernes 
                  représentent un très faible pourcentage de la population totale .

                  La majorité  des Français vivent beaucoup mieux , matériellement `
                  que la majorité des français d’ il y a deux cents ans .

                  Et tout reste à penser que dans 200 ans l’ humain aura trouvé des millions 
                  de combines technologiques  pour vivre mieux . 

                  Et pour ceux qui regrettent les temps anciens , il y a en Amérique 
                  des genres de fermes dans lesquelles les gens vivent comme autrefois 
                  avec des chevaux , pas d’ électricité etc … 

                  La liberté existe . 

                  L’ encadrer c ’est reculer .

                  Bien à vous .



                • bourrico6 12 mars 2015 10:40

                  @rocla+

                  Insulteurs , frustrés et encombrés du cerveau , je ne parle pas à vous .

                  Bah, après avoir traité tout le monde de couille molle, etc, t’as juste une fois de plus l’air d’un con.
                  Je ne parle même pas de ton raisonnement de neuneu.


                • cevennevive cevennevive 12 mars 2015 10:43

                  @rocla+


                  Capitaine, vous êtes un « type bien », malgré certaines de vos dérives libéralistes qui, quelquefois, vous font mal voir de certains.

                  Mais, cela je le savais déjà.

                  Et là, vous avez cent fois raison.

                  Bien à vous.

                • bourrico6 12 mars 2015 10:46

                  @rocla+

                  Ah bravo, pour une fois, t’arrives à t’exprimer correctement sans cracher de mépris ni rien, un post à encadrer.

                  Une chose toutefois.

                  La liberté existe . L’ encadrer c ’est reculer .

                  De quelle liberté on parle ?


                • rocla+ rocla+ 12 mars 2015 12:57

                  @cevennevive


                  Bonjour .-))

                  Super gentil de votre part , mais c’ est juste l’ expression de ce 
                  que je pense .

                  En fait j’ ai conscience du bonheur de vivre à l’ époque actuelle , 
                  il y a deux mille ans certains faisaient animateurs de cirques 
                  en tant qu’ aliment pour lions , il y a pas longtemps j’ aurais pu être bétail 
                   pour wagons touristiques direction Allemagne , ou  essayeur de lame de 
                   guillotine pendant les jours agités , ou même cobaye pour expériences 
                  Dotor Mengele .

                  Mille rayons de soleil à vous .

                • bourrico6 12 mars 2015 13:03

                  @rocla+

                  En fait j’ ai conscience du bonheur de vivre à l’ époque actuelle

                  Alors pourquoi tu râles tout le temps et pourquoi tu sembles en vouloir à la Terre entière.
                  Si vraiment t’étais bien dans ta tête et dans ta peau, tu serais pas aussi aigris et agressif.

                  Et tu n’as pas répondu pour la liberté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès