• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Bataille des Idées que Nous Voulons Gagner

La Bataille des Idées que Nous Voulons Gagner

La guerre contre le terrorisme a été quelque peu réduite depuis la victoire militaire sur Daech en Syrie et en Irak. Une autre raison est le déclenchement de conflits régionaux et internationaux en Syrie pour des raisons et des considérations complexes.

Les efforts internationaux pour faire face au terrorisme sur le plan idéologique ont également été minés par la croyance que la défaite militaire est suffisante. Les laboratoires de recherche ont successivement mis en garde contre le danger de l'idéologie terroriste. La menace de l'idéologie extrémiste n'est en rien moins importante que celle des actes criminels des organisations terroristes. Le scénario le plus dangereux dans la lutte contre le terrorisme est que les États sont occupés par d'autres conflits. Dans ce cas, le terrorisme a l'opportunité de s'étendre, de reprendre des forces et de se répandre dans d'autres sociétés et pays. Le pire est que de nombreux pays souffrent de l'absence de l'État dans son sens traditionnel. L'État dans ces pays est dissous, désintégré et complètement absent de la carte politique.

Les preuves ont montré que la bataille des idées est extrêmement importante dans la lutte contre le terrorisme, les récentes attaques terroristes de l'Indonésie en est une illustration claire. Une famille de six membres, dont deux jeunes filles, a mené une série d'attentats suicides qui ont frappé les églises lors de la messe dominicale. Treize personnes ont été tuées et des dizaines blessées lors des attaques. Daech a revendiqué la responsabilité des attaques.

Ce crime terroriste, le plus meurtrier en Indonésie depuis des années, alimente la sédition et répand le fanatisme croissant et la haine entre les religions.

Les autorités indonésiennes ont déclaré que la famille comprenait une mère, un père, deux filles âgées de 9 et 12 ans et deux fils âgés de 16 et 18 ans. La famille avait des liens avec Jamaah Ansharut Daulah, un groupe terroriste qui soutient Daech. Les médias ont rapporté que la famille est revenue de Syrie. L'attaque reflète l'impact et la gravité de l'idéologie dans la propagation du terrorisme. Daech compte de plus en plus sur les soi-disant loups solitaires dans l'exécution de ses opérations criminelles.

Le terroriste suicidaire, qui a conduit cette cellule, a conduit sa voiture à une église. Ses fils ont conduit deux motos à une autre église, où ils ont fait exploser d'autres bombes.

Dans une situation aussi inédite, les experts et les spécialistes doivent discuter de la nature de la pensée de ces éléments. Comment une personne peut-elle commettre un attentat suicide en utilisant ses enfants et sa femme ? Comment les esprits des jeunes enfants ont-ils été bourrés d'idées terroristes qui les ont conduits au suicide ? Certes, les enfants ne connaissaient pas les dimensions du terrorisme mais obéissaient seulement à leur père.

Ce crime est une alerte contre les nouveaux modes de pensée des terroristes. Les terroristes ne sont pas isolationnistes et ne mènent pas seulement des attaques individuelles, comme les générations précédentes. Ils mènent même des attaques familiales et utilisent leurs enfants pour en bombarder d'autres. C'est un danger dont le monde doit être conscient.

La propagation des idées extrémistes doit cesser. L'extrémisme est le rempart du terrorisme. La lutte contre l'extrémisme ne se fera pas en propageant des contre-tendances mais en communiquant des concepts de modération, en acceptant l'autre, en encourageant l'ouverture et les valeurs de coexistence entre les sociétés musulmanes et les minorités musulmanes en Occident. Diffuser l'idéologie contre-extrémiste est un cadeau gratuit pour les extrémistes et les terroristes. Ils le prennent comme prétexte pour justifier leurs crimes et pour convaincre leurs sympathisants de la validité de leurs motifs criminels.

La société humaine dans son ensemble est une forme commune de coexistence. L'extrémisme religieux n'est pas le seul danger pour la coexistence. C'est aussi une menace de contrer l'extrémisme par le contre-extrémisme. Plus dangereux que cela est le glissement vers la lutte contre la religion et la religiosité elle-même. Les fils fins qui séparent la religion d'un côté et l'extrémisme, le fanatisme, la haine et l'incitation de l'autre côté, doivent être clairs.

Les attaques terroristes de l'Indonésie confirment que le monde a encore beaucoup à faire pour éradiquer l'extrémisme et le terrorisme. Il y a un besoin urgent de solidarité humaine et d'éviter de glisser dans les conflits. Le terrorisme prend les conflits comme prétexte pour retrouver sa force.


Moyenne des avis sur cet article :  1.13/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Jean 26 mai 18:00

    qui est « NOUS » ?


    • sls0 sls0 26 mai 18:22

      On fout vos employeurs, la famille Saoud au trou et il n’y a plus de problème de terrorisme salafiste et c’est 90% du terrorisme qui disparait.

      Pas la peine de faire de grand discours on sait qui est derrière. Les USA devront trouver d’autres soutraitants.

      • berry 26 mai 20:04
        Analyste politique de mes deux.


        • Milka Milka 26 mai 20:08

          ’La guerre contre le terrorisme a été quelque peu réduite depuis la victoire militaire sur Daech en Syrie et en Irak. Une autre raison est le déclenchement de conflits régionaux et internationaux en Syrie pour des raisons et des considérations complexes.’

          C’est alambiqué, pour le moins ! Vous auriez @l’auteur un problème pour introduire le reste de votre article qui se résume à : ’Le terrorisme c’est mal !’

          Ben voui je suis d’accord c’est pas bien !



          • phan 26 mai 20:46

            La bataille des chiffres :

            Attentats terroristes en Indonésie le 13 Mai 2018 : 11 morts et des dizaines de blessés.
            Des victimes sans valeur : les 3 à 4 millions de musulmans tués dans les guerres occidentales depuis 1990.
            Depuis mars 2015 et son entrée en guerre au Yémen, la coalition s’est rendue responsable de 60 % des quelque 3 800 morts civils causées par le conflit, selon une estimation des Nations unies. 
            Le nombre de Palestiniens tués lors de la « Marche du grand retour » s’élève à 118 morts, 15.000 blessés.
            Nous n’avons pas de pétrole, mais vous avez des idées de wahhabisme !

            • Milka Milka 26 mai 21:26

              @phan

              Oui les guerres occidentales contre les musulmans, sans l’assentiment des musulmans ?
              Sunnites contre chiites par exemple et pour faire simple.
              Car envahir un pays par votre démographie, vous savez faire et vous plaindre, vous qui n’avez jamais castré les esclaves noirs,
              Mais réussir dans vos propres pays musulmans, pourtant nombreux.... Vous avez tellement de recul sur votre histoire.
              Vous êtes tellement hallal !
              Bien à vous les mythos !

            • phan 26 mai 22:15

              @Milka
              Je ne suis pas chiite, ni sunite, ni musulman. Je n’ai castré aucun noir, aucun esclave. Je n’ai pas envahi un pays par ma démographie, par mon ventre. Je suis ni halal, ni casher. Je travaille dans Paris, j’habite dans le neuf trois et de temps en temps dans le delta du Mékong !

              Je n’ai pas d’ ADM, bref, je vous emmerde !

            • samy Levrai samy Levrai 27 mai 11:37

              @Milka
              Et la marmotte , le schyzo, elle met le papier alu  ? 


            • JP94 27 mai 19:16

              @phan

              Bah, l’article laisse entendre que « tout le monde » , Occidentaux et dictatures théocratiques y compris, combattraient le « terrorisme ». 
              Pour le moment, c’est la Syrie et la Russie qui l’ont vaincu localement terrassé, mais pourtant, ces pays ne cessent d’être la cible des médias occidentaux et des Etats qui vont avec.. Comme c’est curieux !

              Emile Combes, président du Conseil ( Bloc des gauches) pourfendeur de l’Eglise catholique en France à la veille de 1905, prônait dans le même temps, en 1902, une instrumentalisation de l’islam , totalement anti-laïque puisqu’il s’agissait de mettre les Algériens et autres récalcitrants à la colonisation française, aux mains de consistoires musulmans ....

              Alors qui est derrière cette instrumentalisation de l’Islam, tout en poursuivant des guerres plus tout à fait coloniales, mais toujours aussi impérialistes... ?

            • popov 27 mai 07:48

              @Salem Alketbi

               
              Cet attentat terroriste en Indonésie aurait-il eu lieu si vous n’y financiez pas des madrassas où on apprend aux petites filles à ne pas lire et à ne pas écrire et d’où les gamins sortent plus bêtes qu’à l’entrée, la tête bourrée des insanités de votre imbécile coran ?

              • Oceane 29 mai 16:02

                @popov

                Excellente question à l’auteur. J’attends sa réponse.


              • colibri 27 mai 12:48

                Le terrorisme est moins une guerre de religion qu’une guerre de civilisation .

                Les criminels ds Daesh prennent prétexte de la religion alors que ce sont en fait des fous haineux, des racistes contre l’Occident , les blancs ..

                En France les terroristes capturés n’avaient de musulman que l’étiquette .Les proches décrivent des gens qui se sont mis à déclarer être religieux parfois quelques semaines avant les attentats ;Celui de Nice n’était pas connu comme pratiquant .

                Les faits montrent que des personnes non religieuses , mais sûrement paumées et haineuses , tendance parano ,avec dans leur cœur une revanche à prendre , prennent prétexte des idées de Daesh pour tuer , car Daesch leur offre une revanche , de quoi canaliser leurs pulsions destructrices.Ce ne serait pas Daesh ils trouveraient un autre combat .

                C’est sont des gens qui ont des problèmes psychologiques , une haine contre l’autre et l’esprit de clan et de race , comment empêcher ca ?

                Anecdote vraie qui se produit tous les jours en France :dans un parc d’une petite ville de province un groupe de jeunes maghrébins traitent une vieille dame de sale blanche. Ces jeunes ne sont pas religieux ne pratiquent pas , mais ils sont près à se rapprocher de la religion de leurs parents pour se sentir unis dans une identité leur permettront de lutter contre les blancs et leurs valeurs occidentales .

                Comment lutter contre cà ?

                La France a pourtant accueillie leurs parents , leur a donné un toit et des conditions de vie supérieures à celles qu’ils auraient dans leur pays d’origine , eux-même ont un vie plus agréable qu’au bled ou ils retournent de temps en temps voir leur familles restée au pays:ils ne veulent surtout pas y vivre mais rester en France qu’ils haïssent en secret , parce qu’ils ne se sentent pas français , mais solidaires de leurs « frères » musulmans.


                Cria Cuervos


                • Oceane 29 mai 16:24

                  @colibri

                  Avec plus de 4 millions de morts résultants des guerres occidentales chez les arabes et leurs suiveurs musulmans pour leur apporter la « démocratie » avec amour. je n’ose imaginer le nombre de morts depuis au moins 1990, si la haine des musulmans était la raison principale de ces guerres !

                  http://m.alterinfo.net/Les-victimes-ignorees-des-guerres-de-l-Occident-4-millions-de-morts-en-Afghanistan-au-Pakistan-et-en-Irak-depuis-1990_a112822.html


                • Massada Massada 27 mai 14:18
                  Les musulmans ne sont pas heureux à Gaza.
                  Ils ne sont pas heureux en Égypte.
                  Ils ne sont pas heureux en Libye.
                  Ils ne sont pas heureux au Maroc.
                  Ils ne sont pas heureux en Iran.
                  Ils ne sont pas heureux en Irak.
                  Ils ne sont pas heureux au Yémen.
                  Ils ne sont pas heureux en Afghanistan.
                  Ils ne sont pas heureux au Pakistan.
                  Ils ne sont pas heureux en Syrie.
                  Ils ne sont pas heureux au Liban.
                  Ils ne sont pas heureux en Algérie.

                  Alors, ou sont-ils donc heureux ?

                  Ils sont heureux en Australie.
                  Ils sont heureux au Canada.
                  Ils sont heureux en Angleterre.
                  Ils sont heureux en France.
                  Ils sont heureux en Finlande.
                  Ils sont heureux en Allemagne.
                  Ils sont heureux aux États-Unis.
                  Iis sont heureux en Israel.
                  Ils sont heureux en Suède.
                  Ils sont heureux en Norvège.
                  Ils sont heureux en Hollande.
                  Ils sont heureux au Danemark.
                  Ils sont heureux en Suisse.

                  En fait, les musulmans sont heureux dans tous les pays qui ne sont pas musulmans et malheureux dans tous les pays qui le sont !
                  Et qui blâment-ils pour leurs malheurs ?
                  Pas l’islam.
                  Pas leurs chefs spirituels.
                  Pas eux-mêmes.
                  Les musulmans blâment toujours les pays où ils sont heureux !

                  Et ensuite, ils veulent changer ces pays pour qu’ils deviennent comme les pays d’où ils viennent et où ils étaient malheureux.
                  Comment résoudre une telle équation ?
                  Allez donc comprendre !


                  • phan 27 mai 18:18

                    @Massada

                    Pendant ce temps Netavoyou est très content de photoshop : Un photomontage de Jérusalem met l’ambassadeur américain dans l’embarras !

                  • Esprit Critique 27 mai 19:12

                    « .....La propagation des idées extrémistes doit cesser. L’extrémisme est le rempart du terrorisme. »

                    Cet article est un tissus de niaiseries.

                     L’Islam est une saloperie mortifère, un point , c’est tout !.


                    • Le421 Le421 28 mai 08:12

                      @Esprit Critique
                      Non... Pas l’Islam.
                      La religion, quelle qu’elle soit.
                      Juste une question d’avancée dans le temps.
                      Il y a peu*, la Sainte Inquisition vous serrait la tête dans un étau en bois jusqu’à ce qu’elle éclate. Pour faire sortir le Diable.
                      Et ce n’était pas les musulmans.
                      Vous aviez oublié ??

                      *Au regard de l’âge de l’être humain, c’était hier soir !!


                    • Esprit Critique 28 mai 10:17

                      @Le421
                      Apparemment, pour vous, ils n’ont pas serré assez fort. Il reste quelques pois-chiches qui empêchent le raisonnement. Posez une candidature au GO, vous avez des chances.


                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 28 mai 20:39

                      @Le421


                      Quel poncif, nom de Dieu ! ^^


                    • popov 29 mai 13:36

                      @Le421 

                       
                      Il y a peu*, la Sainte Inquisition vous serrait la tête dans un étau en bois jusqu’à ce qu’elle éclate.
                       
                      Oui, mais maintenant, c’est l’islam qui se fait remarquer un peu partout. Alors, oui, il faut le nommer, même si cela froisse l’énorme susceptibilité de certains électeurs potentiels de Mélenchon qu’il s’efforce de lécher dans le sens de la barbe.


                    • Oceane 29 mai 16:40

                      @Esprit Critique

                      « L’islam est une salopette mortifère, un point c’est tout ! » ?

                      Être un « esprit critique » et ne pas avoir de recul ! Petit rappel ici

                      http://www.astrosurf.com/nitschelm/Page_noire_christianisme.htm

                      En y ajoutant les 4 millions - au moins - depuis 1990, ton « esprit critique » déduirait qu’en fait, les violences chrétiennes n’ont jamais cessé depuis les premiers lavages de cerveaux.

                      « Lorsque tu te penche pour regarder le trou de balle de celui qui est devant toi pour t’en moquer, n’oublie pas que celui qui est derrière toi fait de même ».


                    • Esprit Critique 29 mai 22:54

                      @Oceane
                      Je ne peux que vous souhaiter d’être un jour égorgée par un non musulman pour vous donner raison.

                      En prenant du recul dans ma salopette j’eviterai le même sort, grand merci pour vos conseils.


                    • Oceane 30 mai 06:22

                      @Esprit Critique

                      Cette pratique serait donc une spécificité des adeptes de Mahomet ?

                      « Pour chasser les idées noires qui m’assaillent, je coupe des têtes, pas des têtes d’artichauts, mais des têtes d’hommes ». Parole d’un non musulman. La citation n’est pas exacte, mais l’esprit y est.

                      Je ne te souhaite pas d’aller contre les « intérêts » des chrétiens chez les musulmans. 4 millions de morts en moins de trente ans ! Certes, ils n’ont pas été égorgés, mais le résultat est le même : la mort ! Mourir égorgé ou sous les bombes, il faut choisir ?


                    • Omnimus Omnimus 27 mai 21:37

                      « Camarade Salem,

                      Je vais vous dégager les oreilles ! »
                      Ne bougez pas."


                      Depuis la victoire militaire sur Daech en Syrie et en Irak, L’intensité de la guerre contre le terrorisme a été quelque peu réduite. 

                      C’est une erreur ! Les efforts internationaux pour faire face au terrorisme sur le plan idéologique sont a mon sens, minés par la croyance que la défaite militaire est suffisante. Les laboratoires de recherche machin bidule et truc, ont successivement mis en garde contre le danger de resurgence de l’idéologie terroriste.

                      La menace de l’idéologie extrémiste n’est en rien moins importante que celle des actes extrémistes. Les Etats occupés par d’autres conflits, comme l’Emirat numéro 23, laissent au terrorisme a l’opportunité de reprendre des forces et de s’étendre dans d’autres sociétés et pays. La situation est encore pire au Bidulistan et en République de truc, ou l’Etat est défaillant. 

                      <===================================>

                      Selon le journal indonésien TitreDuJournal, le 04/14/24, une famille de six membres a mené une série d’attentats suicides a NomDeLaVille qui ont frappé les églises a l’occasion des messes dominicales. Le média indonésien NomDeMedia a rapporté que la famille étais revenue de Syrie récement.

                      La famille comprenait une mère, un père, deux filles de 9 et 12 ans et deux fils de 16 et 18 ans. Le pére qui dirigeais cette cellule, a conduit sa voiture piégée à une église. Ses fils ont conduit deux motos à une autre église, où ils ont fait exploser des bombes. On ne sais pas pour le moment si certains on survécu, mais tous parlent d’un attentat-suicide.

                      Treize personnes ont été tuées et des dizaines blessées. Daech a revendiqué la responsabilité des attaques par une lettre adressé au média SuperMedia45. Un commuinqué de presse officiel NomDuBouzin du 05/04/04 révéle que la famille avait des liens avec Jamaah Ansharut Daulah, un groupe terroriste qui soutient Daech. 

                      <===================================>

                      L’attaque reflète selon moi l’incidence et la gravité de l’idéologie extrémiste dans le passage a l’acte terroriste. Dans une telle situation, les experts et les spécialistes doivent discuter des moyens de lutter contre la propagation idéologique de l’extrémisme, pas seulement des moyens d’empécher les actes terroriste.

                      Ce crime est une alerte contre les nouveaux modes de pensée des terroristes. Les terroristes ne sont pas isolationnistes et ne mènent pas seulement des attaques individuelles, comme les générations précédentes. Ils mènent même des attaques familiales et utilisent leurs enfants pour en bombarder d’autres.

                      <===================================>

                      La propagation des idées extrémistes doit cesser. La lutte contre l’extrémisme ne se fera pas en propageant des contre-tendances mais en communiquant des concepts de modération, en acceptant l’autre, en encourageant l’ouverture et les valeurs de coexistence. 

                      L’extrémisme religieux n’est pas le seul danger pour la coexistence.Ce n’est pas une solution pour lutter contre les extrémiste que de soutenir d’autres extrémistes, que de devenir sois même un extrémiste. Les distinctions qui séparent la piété et l’observance de l’extrémiste et du fanatisme sont claires. Le rejet de la haine et de l’incitation a celle ci, est limpide.

                      Les attaques terroristes de l’Indonésie confirment que le monde a encore beaucoup à faire pour éradiquer l’extrémisme et le terrorisme. Il y a un besoin urgent de solidarité humaine et d’éviter de glisser dans les conflits. Le terrorisme prend les conflits comme prétexte pour retrouver sa force.


                      Cette coupe m’a pris deux heures alors j’espère que ce sera un minimum apprécié ;)

                      • zygzornifle zygzornifle 28 mai 13:19

                        La guerre contre le terrorisme a été quelque peu réduite depuis la victoire militaire sur Daech en Syrie et en Irak....


                        La bas oui mais pas chez nous, elle patiente comme un chat devant un trou de souris .....

                        • Blé 28 mai 13:34

                          Le terrorisme religieux jusqu’à présent a rendu pas mal de services au terrorisme économique.

                          Quand Trump met son ambassade à Jérusalem et menace les entreprises européennes si elles osent commercer avec l’ Iran, comment appeler ce comportement ? 

                          Avant d’accuser le terrorisme de ces crétins de Daech, il faudrait aussi accuser le terrorisme économique qui pèse sur toutes les populations du monde d’une façon directe (avec Trump) ou indirecte avec les mafias internationales qui s’enrichissent avec les armes, le trafic humain et la drogue.


                          • Jean Keim Jean Keim 28 mai 17:12

                            Une bataille commencée toujours pas une idée, une religion aussi d’ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès