• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La bonne santé ne vient pas d’une aiguille

La bonne santé ne vient pas d’une aiguille

Nous sommes à la veille de nous voir imposer 11 vaccins sous la pression des lobbies pharmaceutiques qui ont largement circonvenu nos dirigeants politiques et nos autorités sanitaires. 

Certains médecins se lèvent contre cette obligation, comme le Pr Joyeux, ou le Pr Gherardi. Ce dernier nous explique que 1 à 2% des humains sont incapables d'éliminer l'aluminium vaccinal, que celui ci s'accumule chez eux dans les muscles, les macrophages et le cerveau. Comme cet aluminium persiste dans l'organisme, il continue à stimuler outrageusement le système immunitaire pendant le reste de la vie de la victime, provoquant des maladies auto-immunes variées et très graves.

Si c'est déjà bien de leur part, c'est insuffisant. Je les comprends, parce qu'un vrai discours anti-vaccin est encore inaudible pour nos cerveaux formatés depuis 200 ans, par la peur et le mensonge. Donc ces deux médecins continuent à affirmer et proclamer l'utilité des vaccins. Comme si l'aluminium était le seul problème...

Il est d'autres médecins, comme je le suis devenu moi-même sous la pression des faits, qui proclament que les vaccins sont d'une très faible utilité, sans commune mesure avec les dégâts qu'ils occasionnent, preuves à l'appui.

C'est le cas du Dr Suzanne Humphies, dont je vous présente l'interview. Pour elle comme pour moi, l'année 2009 fut l'année du déclic et du réveil d'un endormissement coupable, avec la scandaleuse affaire du vaccin H1N1 que vous connaissez tous : 2 milliards jetés aux chiens, 94 millions de doses achetées, 7 millions administrées, pour une pseudo-épidémie, la plus bénigne depuis des lustres, par la promotion scandaleuse d'un vaccin inutile.

Le Suzanne Humphies ne se contente pas de stigmatiser les effets indésirables nombreux et sous notifiés des vaccins dans leur ensemble, elle souligne aussi leur inefficacité globale, et les dégâts qu'ils causent au système immunitaire.

Elle prend l'exemple de la rougeole, qui est une maladie bénigne, quoiqu'on tente de vous faire croire, et de son vaccin qui a terme fragilise à cette maladie, et termine son exposé sur cette évidence que je défends comme elle depuis longtemps, le caractère bénéfique de l'hyperthermie, qu'il faut impérativement respecter devant toute maladie infectieuse.

Bonne lecture à tous, et soyez prêts à protester en masse dans les semaines qui viennent, faute de quoi, si certains de vos enfants resteront handicapés à vie, tous en sortiront affaiblis et bien plus souvent malades que les non-vaccinés. Et si un jour il n'y a plus que des vaccinés, on vous fera croire que la maladie est une chose naturelle, alors que c'est la santé qui l'est.

N'ayez plus peur de penser par vous-mêmes, étudiez le sujet à fond, votre santé n'est la propriété d'aucun gouvernement, d'aucun lobby.

Interview avec le Dr Suzanne Humphries : L’illusion de la vaccination, le vaccin contre la rougeole et les faits étouffés 16.07.2017

Le Dr Suzanne Humphries est médecin spécialiste des maladies internes et néphrologue et elle travaille indépendamment de l’industrie pharmaceutique. Pendant sa pratique qui a duré des dizaines d’années, elle a fait l’expérience personnelle que la médecine courante crée dans beaucoup de cas des nouvelles maladies au lieu de guérir les gens. Pendant de nombreuses années elle a fait des recherches sur les vaccins et sur les maladies infectieuses et a publié ses résultats dans son livre intitulé. « L’illusion du vaccin – les maladies infectieuses, les vaccins, et les faits étouffés ». Elle y met à la lumière des aspects importants qui jusqu’à présent sont peu connus du public mais qui pourraient être très utiles.

Pendant son voyage en Scandinavie le Dr Suzanne Humphries a rencontré kla.tv pour une interview en ce qui concerne la rougeole, le vaccin contre la rougeole et les vaccins en général. Elle a parlé de ses propres convictions en ce qui concerne ces différentes questions. Par exemple, si un vaccin contre la rougeole a du sens ou non et comment on peut se protéger d’une infection de rougeole par un moyen naturel. En fin de compte elle montre combien le savoir des médecins en ce qui concerne le système immunitaire est insuffisant et quelle imprudence ce serait d’obliger les gens à se faire vacciner malgré ce manque de connaissance. Écoutez maintenant sur kla.tv cette voix indépendante sur le sujet du vaccin contre la rougeole ; cela doit continuer à vous aider à vous forger votre propre opinion.

INTERVIEW : kla.tv : Dr. Suzanne Humphries, vous êtes médecin et vous travaillez à mettre la lumière sur le sujet de l’immunité et de la vaccination ; dans votre livre « L’illusion de la vaccination – Les maladies infectieuses, les vaccins, et les faits étouffés », vous recherchez la véritable cause des maladies infectieuses et le rapport avec les conditions de vie, la nutrition et la santé. Vous vous basez sur des faits longtemps négligés et aussi sur des sources et vous dissipez le mythe selon lequel les vaccins nous ont libérés des maladies. Qu’est-ce qui vous a poussée en tant que médecin à remettre les vaccins en cause ?

Dr. Suzanne Humphries : C’était pendant l’hiver 2009 quand je travaillais dans un grand institut d’enseignement aux Etats-Unis en tant que néphrologue. J’étais un médecin qui vaccinait et je n’avais jamais envisagé qu’il pouvait y avoir de problème avec la vaccination. Certains patients étaient admis dans la clinique, ils avaient auparavant un fonctionnement rénal normal, et quand ils sont rentrés à l’hôpital ils avaient besoin d’une dialyse et le premier patient qui m’a fait penser qu’il pourrait y avoir un problème, c’est un patient qui m’a dit : « J’allais bien jusqu’à ce que j’aie ce vaccin. »

Et je lui ai posé d’autres questions et j’ai découvert que nous avions un dossier qui disait qu’avant le vaccin il avait des reins normaux, et maintenant il avait besoin d’une dialyse. Il y a eu trois autres cas identiques. Et là j’ai pensé : voyons ce qui se passe quand nous administrons ces vaccins à l’hôpital.

Et là j’ai vu qu’il y avait certains patients, c’était rare mais c’est arrivé, qui développaient des insuffisances rénales, 24 heures, parfois 48 heures après le vaccin quand ils étaient à l’hôpital. Aucun autre médecin ne pouvait trouver une autre cause à cela. Si dans le passé il y avait un médicament pour la tension artérielle ou bien un antibiotique qui causait un dommage aux reins, alors j’ordonnais d’arrêter de donner ce médicament et personne ne remettait ça en question. Car moi j’étais la spécialiste et tout le monde était d’accord que c’était ce médicament qui causait le problème.

Mais quand il a été question de la vaccination, ça a été une toute autre histoire. Personne ne pouvait croire qu’un vaccin pouvait causer des problèmes rénaux. Même quand je leur présentais les faits et les rapports des cas où certains patients n’avaient pas bénéficié d’un protocole de sécurité dans notre hôpital, je me heurtais toujours à un mur d’incrédulité obstinée. Et pour cette raison et parce que j’avais affaire à des vaccins contre la polio et la variole, quand je voyais des patients souffrir d’une insuffisance rénale après avoir été vaccinés contre la grippe, je me suis dit : Je ne pense pas que ça à voir avec le vaccin contre la grippe. Mais je vais quand même faire des recherches sur le vaccin contre la polio et la variole.

Et quand j’ai fait des recherches, j’ai découvert que l’histoire et la science derrière ces deux vaccins est tout autre que la minuscule portion d’information que nous en tant que médecins, nous comprenons. Le fait est que pendant leurs études de médecine en règle générale les médecins n’apprennent rien du tout sur les vaccins. Ils apprennent seulement quels vaccins existent et quand ils doivent être administrés. Nous prenons pour argent comptant qu’ils sont efficaces, importants et nécessaires. Exactement comme je le croyais aussi jusqu’en 2009 lorsque j’ai remarqué qu’ils ne sont pas forcément sûrs pour tout le monde. Et quand j’ai commencé à remettre en question la sécurité, je me suis heurtée à l’incrédulité et à un vrai rejet.

De façon surprenante cela m’a amenée à faire plus de recherches, ce que je fais depuis à temps plein, toute la journée, presque tous les jours ces dernières années. Je me suis intéressée à l’histoire de la biologie immunitaire et à la biologie des vaccins et à la littérature médicale sur l’immunologie des vaccins.

Kla.tv : L’organisation mondiale de la santé (OMS) avait pour but d’éradiquer la rougeole dans le monde entier avant 2015 avec l’aide d’un vaccin contre la rougeole. Ce but ne sera pas atteint mais la pression des services de santé pour créer des vaccins obligatoires pour les enfants devient de plus en plus forte. D’après vous est-ce qu’un vaccin contre la rougeole a du sens ?

Dr. Suzanne Humphries : Oui, s’il existait un vaccin efficace et de longue durée et qui entre dans le corps de façon naturelle comme la rougeole entre dans le corps, mais un tel vaccin n’existe pas. Et cela a été imprimé et publié à maintes reprises par certains des chercheurs en vaccinologie reconnus mondialement comme par exemple le Dr Gregory Poland qui a dit explicitement que le vaccin que nous avons n’est pas en mesure de faire disparaître la rougeole de la planète parce que :

 a) il ne reste pas assez longtemps dans le corps, ce qui fait que maintenant des adultes peuvent contracter la rougeole,

b) certaines personnes ne réagissent pas du tout au vaccin quand il est injecté. »

Alors que quand vous attrapez la rougeole et que vous guérissez, vous avez pendant 65 ans ou plus, une immunité naturelle, solide et forte. L’autre problème avec les vaccins, c’est que les mères vaccinées ne sont pas en mesure de transmettre une immunité forte et durable à leurs bébés. C’est pour cela que nous avons des bébés qui peuvent attraper la rougeole alors que dans le passé ils ne le pouvaient pas, car leurs mères leur avaient transmis pendant la grossesse une très forte immunité.

Alors nous avons un vaccin qui n’est incontestablement pas en mesure d’atteindre le but de l’Organisation mondiale de la Santé, même si tous les hommes sur terre étaient vaccinés deux fois. C’est impossible. L’OMS avait aussi pour but d’éradiquer les oreillons avant 2010. Maintenant nous sommes en 2015 et il y a eu de grandes épidémies en Australie, en Corée et nous avons toujours des épidémies aux États-Unis bien que nous ayons ajouté un autre vaccin dans le programme. Nous entendons toujours le même message : Nous avons pour but d’éradiquer des maladies et il y aura une campagne de vaccination de masse ; alors ils font ces campagnes de vaccinations de masse. Et quand il s’agit de la rougeole ou des oreillons, ce qu’ils font, c’est qu’ils arrivent à faire disparaître la transmission de la maladie chez les enfants et ils exposent le reste, les adultes à la maladie et alors il y a des épidémies.

Et alors ils disent : « Nous devons ajouter plus de vaccins. » Mais ce qu’ils disent maintenant c’est que nous devons entrer dans le nouvel âge d’or des vaccins et que nous devons commencer à créer des sortes différentes de vaccins avec différentes techniques génétiques et avec plusieurs rappels. Et alors si un vaccin échoue nous ne pouvons dire qu’il y a eu un problème avec celui-ci que si nous avons un autre vaccin à présenter au public. Donc il y a certains grands problèmes en ce qui concerne l’efficacité des vaccins et en ce qui concerne cette croyance religieuse que les vaccins tiennent à peu près aussi longtemps que la maladie naturelle nous immunise. Et nous avons aussi un faux niveau d’alerte en ce qui concerne le danger de la rougeole, des oreillons et de la grippe. J’en ai déjà souvent parlé, et dans beaucoup de conférences que j’ai faites en Scandinavie ; nous avons parlé de certains points dans notre livre. Bien que les chercheurs en vaccinologie puissent parler d’un succès puisqu’ils ont fait baisser le taux de malades dans une partie de la population, ils ne vont pas éradiquer la maladie. C’est une utopie de penser qu’ils pourraient complètement éradiquer ces maladies. Et de la même manière il est aussi faux de dire que ces maladies sont mortelles aujourd’hui dans notre société.

Kla.tv : Y a-t-il des moyens naturels pour se protéger d’une infection de rougeole ?

Dr. Suzanne Humphries : Si vous êtes susceptibles d’attraper la rougeole c’est-à-dire si vous n’êtes pas immunisé contre la rougeole alors vous ne pouvez pas vous protéger. Vous allez l’attraper ! Donc si vous êtes quelqu’un chez qui l’effet du vaccin a diminué ou chez qui le vaccin n’a jamais pris ou si vous êtes quelqu’un qui n’a jamais été vacciné, ou si l’immunité transmise par votre mère n’est restée que peu de temps dans votre corps, alors vous êtes susceptible d’attraper la rougeole. Mais je ne crois pas qu’il est nécessaire d’empêcher les gens d’attraper la rougeole et nous avons écrit un livre détaillé sur ce sujet car le taux de mortalité dû à la rougeole était déjà à presque 0% avant que le vaccin soit introduit dans les sociétés occidentales.

Ce que nous avons aujourd’hui, ce sont des rappels du ministère de la Santé qui montrent qu’au 19ème siècle il y avait un taux de mortalité élevé dû à la rougeole et c’est vrai. Même en Islande au 19ème siècle il y avait un taux de mortalité due à la rougeole élevé, mais si vous regardez à partir de 1916, vous remarquerez une baisse significative du taux de mortalité qui se poursuit jusque dans les années 60-70 avant que le vaccin ne soit introduit. Dans la plus grande partie de la Scandinavie, le taux de mortalité était presque de 0%, et c’est aussi le même cas en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis, en Angleterre et au Pays de Galles. Donc face à cela vous devez vous poser la question suivante : La rougeole est-elle aussi mortelle qu’on nous le dit ? Et la réponse est NON.

Il n’y a aucune raison pour que la rougeole soit mortelle aujourd’hui avec les connaissances que nous avons aujourd’hui, avec l’équipement médical que nous possédons et dont nous n’aurions même pas besoin si la rougeole était bien traitée et cela veut dire aussi de donner de la vitamine A (et là l’OMS est d’accord : donnez de la vitamine A en cas de rougeole), de donner de la vitamine C et d’avoir une bonne alimentation de base, ce qui est le fondement. Si ces choses sont faites et si on a un microbiome sain – en fait les bactéries et les virus qui vivent normalement dans le corps, cela fait partie de votre système immunitaire. Nous savons aujourd’hui d’autant plus comment garder un système immunitaire en bonne santé, il ne devrait pas y avoir de raison d’avoir peur de la rougeole dans la population.

Un autre argument est que les bébés doivent être protégés et que les enfants doivent être protégés ainsi que les adultes qui ont le cancer, et que ceux-ci ne doivent pas être vaccinés. En ce qui concerne les bébés, les bébés étaient bien protégés avant les vaccins, ils étaient bien mieux protégés qu’ils ne le sont maintenant. En fait les vaccins sont la raison pour laquelle les bébés ne sont plus bien protégés de nos jours. C’est pourquoi je ne peux pas approuver ce contre-argument.

Et en ce qui concerne les malades du cancer, vous pouvez lire un panneau dans tous les centres de cancérologie : « N’entrez pas si vous avez été vaccinés récemment avec un vaccin qui contient des virus vivants. » Alors si les virus vivants des vaccins sont transportés par des gens qui sont vaccinés donc ils sont dangereux pendant les premières semaines après la vaccination. Et il en est de même avec plusieurs vaccins. Mais il y a autre chose : si vous avez le cancer il est de toute façon plus sage de ne pas chercher la grande foule car vous pouvez attraper non seulement des maladies contre lesquelles il existe des vaccins mais aussi certaines maladies contre lesquelles il n’existe pas de vaccins. Si vous avez un cancer et que votre système immunitaire a été de façon intentionnelle complètement neutralisé par les oncologues et les médecins dans l’espoir que vous puissiez vaincre le cancer.

D’après moi nous ne devrions jamais laisser vacciner tous nos enfants en parfaite santé qui pourraient parfaitement gérer la rougeole seulement pour protéger une toute petite partie de la population qui a été créée par le système médical et dont le système immunitaire a été complètement détruit par la médecine. Il n’est pas juste de vous demander que vous le fassiez avec vos enfants et avec tous les autres enfants en bonne santé. Car il y a des risques qui sont liés au vaccin de la rougeole, et le vaccin de la rougeole ne protège pas aussi longtemps ou aussi bien que la maladie naturelle.

Kla.tv : C’est très intéressant. Les parents des petits enfants se posent toujours la question de savoir s’ils doivent faire vacciner leurs enfants. Ils veulent le meilleur pour leur enfant, en plus de cela l’information que les vaccins nous protègent des maladies est largement propagée. Avez-vous un conseil à donner aux parents : comment peuvent-ils s’informer sur les vaccins et à quoi doivent-ils faire attention ?

Dr. Suzanne Humphries : Oui, la 1re chose que les parents devraient faire c’est d’écouter tout ce que le gouvernement à dit, d’écouter l’OMS, d’écouter leur médecin, de lire toutes les informations qui sont données et ils peuvent demander la notice de la boîte du vaccin, et puis les substances que contient le vaccin. On ne va pas être content si vous demandez cela, mais je veux que tous les parents lisent toutes les notices d’accompagnement, recto et verso et qu’ils comprennent les informations qui y sont écrites. C’est ce que les parents devraient faire pour commencer. Et alors en plus de cela ils devraient lire d’autres informations, dans des livres et des informations alternatives car il y a beaucoup d’informations qui ne sont pas données aux parents, exprès, parce que (et encore une fois, c’est très bien expliqué dans le journal Pédiatrix et dans d’autres revues médicales) parce que les infos qui sont données aux parents sont réduites au minimum pour les pousser à laisser vacciner leurs enfants.

Leur but n’est pas de donner une compréhension étendue des maladies et des vaccins. C’est pour cela que les parents doivent comprendre qu’il y a des maladies contre lesquelles il existe des vaccins qui vont protéger leur enfant contre cette maladie pour une courte durée. C’est le cas pour presque tous les vaccins. Mais la bonne santé ne vient pas par dune aiguille. Dans le vaccin il n’y a rien qui a un effet positif sur la bonne santé du corps.

Et les parents doivent comprendre cela. Ils doivent comprendre le système immunitaire des bébés et que le système immunitaire des bébés de par sa nature est créé pour être anti-inflammatoire ; et il y a une bonne raison pour ça. J’ai parlé abondamment de ce sujet dans ma conférence sur l’immunité des petits enfants. Ils doivent comprendre que quand un vaccin est administré à un petit enfant cela viole cet état naturel dans lequel un bébé est censé se trouver pendant que son système immunitaire apprend à se développer et à devenir fort.

Alors les parents doivent décider si leur peur devant une maladie est assez grande pour enfreindre toute disposition naturelle du système immunitaire naturel. Je conseille aussi aux parents de parler avec d’autres parents dont les enfants n’ont pas été vaccinés et avec des parents dont certains enfants ont été vaccinés et d’autres pas vaccinés. Ils devraient s’informer de la santé de ces enfants, combien ils ont besoin d’antibiotiques ; qu’est-ce qu’ils ont fait quand les enfants ont été malades et comment on les soigne et ils devraient leur demander pourquoi ils n’ont pas fait vacciner leurs enfants et qu’est-ce qu’ils ont compris. Car de tels parents sont des mines d’informations et ils sont sûrement heureux de partager leurs connaissances avec vous.

Alors peu importe que vous soyez vaccinés ou pas, que vous ayez fait vacciner vos enfants ou pas, vous devez comprendre comment s’y prendre avec le système immunitaire. Vous devez comprendre l’alimentation, vous devez comprendre comment on peut se soigner soi-même, y compris avec la vitamine C et vous devez comprendre ce qui se passe chez un mammifère lors d’une fièvre.

Car la fièvre a un but mais malgré tout les parents et les médecins ont d’une certaine façon peur de la fièvre (je n’ai jamais compris pourquoi) ils veulent traiter la fièvre comme si c’était la maladie elle-même. Alors que la fièvre est un signe que le corps est en train de faire son travail. Et lorsqu’on essaye de faire baisser la température c’est comme si on tuait son chien parce qu’il aboie, vous ne voulez pas ça. Vous devriez laisser cette fièvre pour qu’elle fasse son travail, ce qui veut dire : chauffer le corps pour qu’il tue les microbes et qu’il communique avec d’autres cellules qui peuvent entrer en jeu pour combattre cette maladie. L’enfant ne va pas se sentir forcément mieux, en fait, c’est les parents et les médecins qui se sentent mieux. Mais en fait il serait mieux de ne pas traiter cette fièvre car alors vous êtes moins susceptibles de répandre la maladie et vous risquez moins d’en mourir. Et c’est une réalité médicale attestée dans beaucoup de revues médicales, que vous soyez en soins intensifs ou chez vous, vos chances de survie sont plus grandes si vous n’essayez pas de faire baisser la fièvre avec un médicament.

Kla.tv : Merci beaucoup, Dr Suzanne Humphries pour le temps que vous avez pris pour cette interview.

Dr. Suzanne Humphries : De rien. Merci.

de Claudia H.

Sources / Liens :  SOURCES : Interview Die Impf-Illusion – Infektionskrankheiten, Impfungen und die unterdrückten Fakten, Dr. Suzanne Humphries, Roman Bystrianyk http://drsuzanne.net/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

226 réactions à cet article    


  • leypanou 22 septembre 09:31

    Merci à l’auteur pour l’article.
    On n’en fera jamais assez contre la vaccination obligatoire.
    Un article de Robert F Kennedy Jr. pour compléter sur l’association entre les vaccins et des désordres du cerveau de l’Université de Yale (pour ceux qui ne le savent pas, R Kennedy a été chargé par D Trump d’une cellule pour étudier les relations entre l’autisme et les vaccins ; pour cela, il a invité un spécialiste pour en parler à D Trump, et ce spécialiste est décédé la veille de son entrevue d’une manière bizarre ; aux États-Unis, les personnes qui veulent dénoncer les dangers des vaccins ont une fâcheuse tendance à mourir subitement).


    • pipiou 22 septembre 10:04

      @Arcane

      Oh là là, qu’est-ce qui vous prend d’exposer des arguments ?
      Cet article n’a pas pour vocation d’argumenter scientifiquement : il est juste là pour alimenter la peur et la désinformation.


    • gaijin gaijin 22 septembre 10:14

      @Arcane
      «  bien toléré, »
      c’est prouvé par qui ?
      comment ?
      et les études sur la tolérance d’un coktail de vaccination elles sont ou ?
      nulle part !


    • leypanou 22 septembre 10:32

      @leypanou
      j’ai oublié le lien : il est ici.
      Quant aux morts « bizarres » de certaines personnes, c’est ici.


    • leypanou 22 septembre 10:49

      @Arcane
      Bravo, vous avez bien appris les leçons, vaccinez-vous ainsi que votre famille avec tous les vaccins possibles et imaginables et je vous souhaite tous les effets secondaires des vaccins.

      Mais être vacciné est aussi un moyen de protéger les personnes de son entourage particulièrement vulnérables ou ne pouvant pas bénéficier de la vaccination : propos ridicules, on veut vacciner un nourrisson contre l’hépatite B !!!


    • pipiou 22 septembre 11:01

      @leypanou

      Et maintenant on nous fait le coup des médecins morts mystérieusement.
      Bravo pour la diffusion de ce hoax, surtout ne changez rien.

      On se demande pourquoi certains ont tant besoin de désinformer leurs concitoyens ...


    • doctorix doctorix 22 septembre 11:08

      @Arcane
      Vous entretenez le mensonge et la désinformation.

      La rougeole a été dangereuse en France à une époque.
      Comme toutes les maladies, elle a eu tendance à disparaître spontanément, à tel point que lors de l’introduction du vaccin elle avait disparu à 99% environ : ce qui prouve que le vaccin n’y était pour rien.
      Elle peut être dangereuse dans les pays pauvres, elle ne l’est plus chez nous, et pour ces pays on ferait mieux de s’occuper d’hygiène et d’alimentation plutôt que de vaccin.
      Il n’y a eu que 8 morts en 10 ans en France, dont on ignore le statut vaccinal, et les conditions des décès. N’agitez pas les épouvantails !! Cessez d’utiliser la peur par l’ignorance !!
      Les 15% de non-vaccinés, expliquez-moi ce qui les a protégés ? Ils sont quand même 120.000 par an !
      Vous dites (ou votre copier-coller bébête le dit) :
      « les tout-petits peuvent avoir des anticorps maternels qui neutralisent le vaccin et le rendent inefficace »
      Vous rendez-vous compte à quel point cette phrase est stupide ? Les enfants, de plus en plus rares, qui ont eu la chance de recevoir des anticorps maternel parce que leur mère avait eu la maladie, vous paraissent pénalisés ? Pour la suite, laissez-les donc contracter la maladie pour qu’ils puissent transmettre leur immunité à leurs enfants, plus tard. Ce que ne pourront pas faire les vaccinés, et vous le savez fort bien : d’où la recrudescence de rougeoles avant un an, ce qui n’existait pas avant.
      Quand au couplet sur le « cocooning », se vacciner pour protéger les autres, ça suffit avec ça. Si le vaccin est efficace, ils ne risquent rien.

    • bibou1324 bibou1324 22 septembre 11:17

      @leypanou
      Je vais exposer mon opinion, qui est je le sais extrême, mais que vous compreniez la logique :


      Dans un jardin, pour que les plants soient plus résistants aux maladies, il y a 2 solutions :
      • On les maintient sous perfusion, on supprime toute menace, on plante des OGM que l’on arrose de glyphosate à la moindre adventice
      • On accepte de perdre quelques plants, on ne traite pas, mais à la génération suivante les graines seront plus fortes et il y aura moins de perte
      Je suis POUR des dizaines de milliers d’enfants qui meurent car ils n’ont pas été vacciné. Ca serait une chance non pas pour cette génération, mais les suivantes. Pour l’humanité. La sélection naturelle des gènes les plus aptes à survivre à l’environnement pathogène actuel.

      Ah pour info : je suis père, et oui, j’accepterais le cas échéant de perdre mon enfant s’il était porteur de gènes inadaptés à l’environnement actuel. Pour l’humanité future.

      900 cas grave sur 23 000 cas de rougeole, c’est un risque plutôt faible que je suis prêt à courir.

    • doctorix doctorix 22 septembre 11:24

      @Arcane
      En 2015, on a recensé 134 200 décès par rougeole dans le monde


      Mais par quel miracle ? La plupart des pays ont vacciné un énorme pourcentage de leur population, la Chine par exemple, à 99%, ce qui ne l’a pas empêchée de connaître plus de 700 épidémies.
      Non seulement il n’y a pas eu protection, mais il s’est avéré que ce sont les vaccinés qui ont propagé les épidémies. En effet le virus vaccinal est inactivé, mais retrouve naturellement sa virulence une fois en circulation,et les nouveaux vaccinés sont très contagieux.
      • « Grâce à la vaccination antirougeoleuse, les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 79% entre 2000 et 2015. »
      • Bonne nouvelle. Mais dites plutôt que la mortalité a continué à chuter naturellement comme elle le fait depuis plus de cent ans, et, non pas grâce aux vaccins, mais malgré eux.
      • « faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique. »
      • Ah ouiche ! C’est un formidable investissement. Mais uniquement au bénéfice des laboratoires, pas pour la santé publique, qui continuera à se dégrader tant qu’on multipliera les vaccins. Je rappelle que les enfants vaccinés sont cinq fois plus souvent malades que les non-vaccinés, et que les vaccins présentent 840 effets indésirables, dont les décès.
      • Votre propagande, très probablement rémunérée, est tout simplement criminelle.

    • doctorix doctorix 22 septembre 11:37

      @bibou1324
      Votre raisonnement est dur à entendre, même s’il est juste.

      Rassurez-vous, on sait parfaitement traiter la rougeole et ses complications, et ça irait encore mieux si on cessait de faire tomber la fièvre qui l’accompagne.
      Mais c’est vrai qu’on fabrique des enfants fragiles, avec bien trop d’hygiène et pas assez de contacts avec les agents pathogènes. C’est un fait reconnu. Trop d’hygiène tue l’hygiène, et la vérité est au milieu.
      Concernant la rougeole, il est clair que l’énorme diminution des cas mortels de rougeole depuis1900 est due à la sélection naturelle, et on voit par l’exemple actuel des mamans qui n’ont plus d’anticorps à transmettre à leur foetus qu’il y a dégradation du patrimoine héréditaire par les vaccins, ce qui est une régression dans l’évolution humaine.
      C’est ce qui se produit quand des bonnes volontés un peu bornées regardent par le petit bout de la lorgnette. C’est cette vue basse qui fait le bonheur de la propagande vaccinale.

    • leypanou 22 septembre 11:42

      @bibou1324
      Je suis POUR des dizaines de milliers d’enfants qui meurent car ils n’ont pas été vacciné. : si la NON vaccination est responsable de milliers de morts, la NON vaccination du temps de Roselyne Bachelot -qui a coûté un max aux contribuables- l’aurait prouvé non ?


    • pipiou 22 septembre 11:43

      @bibou1324
      "je suis père, et oui, j’accepterais le cas échéant de perdre mon enfant s’il était porteur de gènes inadaptés à l’environnement actuel"

      Vous êtes également pour l’élimination des handicapés ?


    • leypanou 22 septembre 11:56

      @pipiou
      pourquoi certains ont tant besoin de désinformer leurs concitoyens : c’est vrai çà, les anti-vaccins ont un intérêt particulier à désinformer -ils doivent être actionnaires des pompes funèbres- , au contraire des labos pharmaceutiques et de leurs laquais qui n’ont comme souci que la santé des gens.


    • foufouille foufouille 22 septembre 12:34

      @doctorix
      "Concernant la rougeole, il est clair que l’énorme diminution des cas mortels de rougeole depuis1900 est due à la sélection naturelle, et on voit par l’exemple actuel des mamans qui n’ont plus d’anticorps à transmettre à leur foetus qu’il y a dégradation du patrimoine héréditaire par les vaccins, ce qui est une régression dans l’évolution humaine."
      donc les faibles doivent crever ce qui est tout à fait eugéniste, voir fasciste.


    • Agafia Agafia 22 septembre 12:58

      @foufouille
      La Nature doit être fasciste alors.


      La chatte qui a fait sa portée dans mon armoire et qui avait compris bien avant moi que l’un de ses petits n’était pas viable et qu’elle sortait du panier, chaton que je m’obstinais à lui remettre entre les pattes mais qui est effectivement mort au bout de deux ou trois semaines, bref, cette chatte était une vilaine fasciste eugéniste.^^

    • Garibaldi2 22 septembre 14:01

      @Arcane

      Pour un démontage en règle des thèses de Suzanne Humphies sur le sujet :

      https://lc.cx/qfyz

      C’est en anglais mais il y a des traducteurs automatiques ... !


    • doctorix doctorix 22 septembre 17:28

      @foufouille

      « donc les faibles doivent crever ce qui est tout à fait eugéniste, voir fasciste. »

      Non, les faibles doivent être isolés, soignés. Pour eux, rencontrer le virus vaccinal par contagion ou par vaccin, c’est la même chose, tout aussi dangereux.
      Et il est dommage qu’il ait à le rencontrer par contagion, à cause des vaccinés qui le lui balancent dans les trous de nez.
      Ceci dit, avec un mort par an, il a peu de chance d’être au nombre des victimes, et on ne voit pas en quoi il serait raisonnable de vacciner 
      800,000 enfants par an pour le protéger, lui tout seul, avec tous les dangers que cela suppose pour la grande masse.

    • foufouille foufouille 22 septembre 17:41

      @doctorix
      C’est pas ce que tu as écrit et pas un mort par an.


    • pipiou 22 septembre 18:38

      @leypanou

      Y a pas besoin d’actionnaires pour raconter n’importe quoi. Ne nous joue pas mère Teresa.

      Si Doctorix raconte ses fables sur la Terre creuse ou sur les vaccins c’est pas pour l’argent c’est pour son ego.


    • doctorix doctorix 22 septembre 19:19

      @Garibaldi2
      Formidable démenti, en effet, que ce témoignage d’une mère de famille qui a utilisé des courbes fallacieuses fournies par les labos.

      Surtout en regard des propos du Dr. Humphries et du Dr. Gherardi.
      Si vous voulez, on peut aussi demander l’avis de ma concierge, une bien brave femme.


    • doctorix doctorix 22 septembre 19:23

      @pipiou
      c’est pas pour l’argent c’est pour son ego.

      Vous avez raison, c’est pour satisfaire mon ego que je risque mon job à chaque article, et que je perds 20.000 euros par an en refusant de vacciner.
      Je suis maso, c’est sur.
      Et des centaines de médecins prennent les même risques pour que vous mourriez moins bête.


    • pipiou 22 septembre 19:58

      @doctorix

      Non c’est pas être maso c’est avoir la vanité de se croire plus intelligent que les autres, celui qui va « guider les ignorants vers la lumière ».
      Le plaisir de celui qui donne les révélations, Rael et compagnie.
      Après que vous ne vous fassiez pas du pognon avec ces plaisanteries je n’en ai aucune preuve.

      Vous allez me dire que ça ne court pas Internet ni la Télé ceux qui veulent leur heure de gloire hein.



    • doctorix doctorix 22 septembre 20:26

      @pipiou
      c’est avoir la vanité de se croire plus intelligent que les autres


      Ce n’est pas une question d’intelligence, mais de connaissance.
      Dans le premier cas on ne pourrait rien pour vous, mais dans le second vous pouvez toujours apprendre, c’est à la portée du premier imbécile venu.


    • pipiou 22 septembre 21:22

      @doctorix

      L’intelligence ce serait que vous soyez capable de vous rendre que ce que vous appelez connaissance n’est que fumisterie


    • Yanleroc Yanleroc 22 septembre 21:35

      @pipiou, quand toi tu te seras rendu compte, que ce que tu appelle fumisterie est effectivement de la connaissance, mais pour ça, il faut lire beaucoup, longtemps , tout !

      Ce que tu peux.

      Pour l’ instant, enlève le deuxième «  i  » et le « u » de ton pseudo, tu seras plus raccord !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 septembre 21:59

      @pipiou
      Faut bosser les sujets avant d’en parler, il faut lire, un homme qui lit en vaut 2, essayez ! Surtout quand ce sont des sujets qui touchent aux multinationales.
      Mais si vous pensez qu’elles oeuvrent pour notre bien, ne venez pas sur Agoravox, restez sur BFM WC !!


    • pipiou 22 septembre 22:05

      @Fifi Brind_acier

      Quand on lit n’importe quoi et que l’on balance des intoxs à tire-larigot comme vous le faites on ne vient pas expliquer aux autres comment s’informer.

      Mais c’est vrai que vous une adepte des gourous : après Asselineau, monsieur 1%, vous avez trouvé votre nouveau guide : Doctorix.


    • pipiou 22 septembre 22:09

      @Yanleroc

      Ils sont tous là les adeptes des ovnis , des forces occultes et du complot.

      Alors Yanleroc encore fourré chez les martiens ? Ils n’ont pas de vaccins les petits hommes verts en soucoupe volante ?

      Quand tu auras lu tout l’Internet tu nous rappeleras.
      Bonne lecture du protocole des sages de sion !


    • Ojosabiertos 22 septembre 23:51

      @pipiou

      Une heure de gloire pour ???? Vous eviter de recevoir des vaccins pour rien oui !! À part ça ? Je ne vois pas... On voit qu effectivement vous ne connaissez pas grand chose aux vaccins... et encore moins à leurs composants et leurs effets délétères.


    • Yanleroc Yanleroc 22 septembre 23:55

      @pipiou ça y est c’ est fait !


      Au bout d’ un moment, il faut t’ arrêter de lire, c’ est normal, ou alors tu écris ..pour de vrai.
      Tu peux bien engloutir toutes les bibliothèques de l’ Univers, notamment, celle qui était sous les pattes du Sphynx, si tu n’ a pas compris le principal (à la rigueur, que tu n’ ais pas compris qu’ on ne comprendrait jamais, çaa va), 
      c’ est que tu ne comprendras jamais rien d’ autres que ce que tu ne comprends pas,
      c’ est pareil. Je ne sais pas si tu me comprends.

      Toi ça va, tu as compris qu’ il fallait arrêter de chercher !
      Et tu veux en faire profiter les autres, c’ est sympa, sauf que tu es un troll 
      tt comme Sarcartic et Archange qui est en pleine dissonance ou paradoxe ou schizophrénie, au choix, j’suis pas expert ! 

    • Ojosabiertos 23 septembre 00:01

      @Fifi Brind_acier

      J ajouterai que les vaccins sont bourrés de nanoparticules cancérogènes (entre autres...) qui ne sont ni stipulées dans les compositions vaccinales ni avouées par les labos eux memes... bizarre pioupiou non ? À part ça, le gouvernement et les laboratoires ne nous veulent que du bien ...


    • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 00:12

      @pipo, il en cherchent un contre la connerie de certains humains, après s’ être aperçus qu’ il y avait eu un début de propagation, rapport aux prélèvements que tu sais etc... 

      Mais c’ est vrai que tu as arrêté de chercher, quel repos cela doit être pour toi !
      Alors pourquoi tu gonfles ceux qui bossent ? T’ es pas jaloux qd-même, t’es payé, tu le fait exprès, t’ es méchant, t’ es bête et méchant , il y a des intérêts financiers en jeux, il y en a (presque) toujours.. ?
      je ne le saurais peut-être jamais, 
      cela non plus..

    • Garibaldi2 23 septembre 00:22

      @doctorix

      Les courbes sont issues de sites gouvernementaux, il suffit de cliquer sur le lien pour le vérifier. Je doute fort que votre concierge soit capable de faire un tel recensement d’infos. Même si je ne doute pas qu’elle soit une bien brave femme.


    • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 00:37

      @Fifi Brind_acier, mais si, il faut qu’ il reste, qu’ il apprenne, il en restera toujours quelque chose..enfin j’ espère.

      Rothschild, l’ aluminium et l’ industrie pharmaceutique.(le lien sera pour une autre fois lol)

    • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 00:58

      @pipiiou, ♪♫♪


      la médecine officielle a pêché par esprit bourgeois, et la masse ne fait pas grand chose pour se racheter quand on voit qu’ ils interdiraient presque le jeûne 
      si les plus malins ou friqués ne mettaient en place eux-mêmes, des cliniques de jeûne. 

       Il est normal que des médecines alternatives réclament leur place, demandée par des patients de plus en plus nombreux, 
      le jeu est clair, l’ esprit dominant en médecine of. est dépassé, 
      car elle n’ est pas la même, non plus,
      que la médecine qui se pointe avec nano-technologies, laser, soins à distance sans and so on ..et ce qui est à notre disposition mais pas à notre connaissance, normalement c’ est l’ inverse !

    • doctorix doctorix 23 septembre 01:18

      @Garibaldi2
      Il faut savoir si on parle de mortalité ou d’incidence de la maladie.

      Ce qui nous intéresse, c’est la mortalité, n’est-ce pas ?
      Et là les courbes sont totalement différentes :
      Le vaccin diminue certes le nombre de cas (en les décalant dans le temps), mais la mortalité avait bien chuté de 99% quand le vaccin est apparu.
      La conclusion est que la vaccination n’a interféré en aucune façon sur la mortalité morbilleuse.
      Elle a juste apporté sont lot d’encéphalites post-vaccinales et d’autismes, entre autres.
      L’autisme touche maintenant un enfant sur 63 aux USA, le champion du monde de la seringue, avec ses 6% de mortalité infantile, bien pire qu’à Cuba, pays pauvre sous embargo..

    • doctorix doctorix 23 septembre 01:20

      6 pour mille.


    • Yanleroc Yanleroc 23 septembre 01:23

      @Garibaldi2, c’ est certainement une bien brave femme, 

      Môssieur le Doctor aussi, comme on le sait, 
      vous dîtes « sites gouvernementaux », 
      normalement il faut garder un œil, prudent, 
      comme en toutes choses d’ailleurs. Après, il y a les chiffres et leur interprétation, éventuellement leur falsification, voir leur disparition, 
      c’ est sans doute ce que lui dit cette brave femme, qui si ça se trouve est super gironde(entre parenthèses).

    • pipiou 23 septembre 01:46

      @Ojosabiertos

      Normal : le gouvernement veut diviser la population française par 2 conformément aux prescriptions du NOM, de Bill Gates et Georges Soros

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires