• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Chute du mur d’argent

La Chute du mur d’argent

Le peuple est à bout. Mais quel peuple ? Celui de la majorité des gens en difficulté. Et ils sont plus nombreux que le peuple des riches, du moins ils le sont devenus depuis quarante ans.

Quel avenir pour le mouvement. Personne ne peut le dire, mais je crois que l'on assiste à une vraie révolution, pacifique et d'un genre nouveau, un peu comme celles qui ont suivi la chute du mur.

Car c'est bien d'un événement comparable dont il s'agit, mais cette fois le perdant est tout autre. A la place du communisme balbutiant ses derniers mots, c'est aujourd’hui du capitalisme dont les peuples ne veulent plus.

Paradoxe de l'Histoire, c'est une révolution à la fois nationaliste et d'inspiration socialiste, ces deux extrêmes que l'on n'aurait songé à réunir et que pourtant tout rassemble. Et qui le furent hélas une fois sous l'aberrant régime nazi, qui en est une odieuse caricature.

Car cet idéal est empreint de liberté et de générosité, il rappelle l'immense espérance de 1789, celle de Valmy et ensuite des armées de l'an II, aux jours héroïques où la patrie était en danger.

Le mouvement des gilets jaunes en est l'expression la plus fidèle. Il se bat, Car comment pourrait on appeler autrement le combat de cette petite élite qui a la sympathie de tout un peuple, comme l'amour que l'on porte à des héros, à des champions, comme ceux de cet été. Et cela même s'ils sont en fait juste des mercenaires ou de sympathiques voleurs.

Car il faut du courage pour être gilet jaune. Aller dans les manifs est un risque certain et ce dès le début et même en prenant toutes les précautions. Tenir les rond point n'est pas sans danger, car les bagarres entre automobilistes peuvent toujours déraper et elles sont fréquentes. Il fait froid et la faim est souvent là, car les dons des fidèles ayant du puiser dans leur maigre épargne s'amenuisent, compensés par le nombre toujours plus grand de ceux qui les rallient. Certains, des petits patrons entre autres mettent leur travail en péril, mais heureusement les inactifs, chômeurs et retraités sont nombreux.

Courageux il l'est aussi dans sa démarche et ses revendications. Il est avant tout une révolte contre un pouvoir politique et ses représentants. Il ne veut pas de chefs pour le représenter pas plus que de députés dans un hypothétique parlement. Il veut, osons le mot, de la démocratie directe. Par la voix référendaire, sur le modèle suisse avec des consultations régulières et des assemblées citoyennes. Il veut donc la liberté. Il veut aussi la fraternité, car il a le souci des pauvres. A quand l'égalité ? Dans une phase ultérieure de l'Histoire du mouvement. Espérons que non, pour ne pas reproduire les erreurs de nos ancêtres.

Ce risque est mineur. Le peuple est éduqué et sait faire la part des choses. Des gens émergeront car la nature a horreur du vide, ou alors cela signifiera comme en Suisse que tout le monde est heureux, ce qui est possible aujourd’hui. A condition de conserver au mouvement la pureté de ses origines et qu'il n'évolue pas vers je ne sais quelle dérive autoritaire. En absence de guerre, c'est peu probable, sinon quels seraient nos ennemis, si ce n'est le monde entier. Je n'ose pas penser à ce qu'il en serait, vraisemblablement l'apocalypse nucléaire en très peu de temps.

Je pense que nous pouvons gagner une guerre pacifique, une évolution plus qu'une révolution. Les gilets jaunes ont eu raison de reculer, ce n'est pas fuir, c'est un repli stratégique dans la bataille de l'opinion. Il s'agira donc d'une évolution précipitée pour un peuple mûr pour cela. Dans la droite lignée de l'évolution et du progrès.

Je ne suis pas d'accord avec l'affirmation qui prime selon laquelle il n'y aurait pas de penseurs parmi les gilets jaunes et encore moins en amont. Simplement ils ne sont pas connus.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 décembre 12:32

    Ce serait alors le sens de la planète URANUS (révolutionnaire) dans le signe de l’argent (le TAU, TAUX taureau). Maison II pour ceux qui s’y connaissent en ASTRO. 


    • Sergio Sergio 8 décembre 17:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Cela me fait penser à la « Chute de la maison ’Pas-chère » !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 décembre 20:44

      @Sergio

      Ce qui est inquiétant, c’est qu’inévitablement, les juifs surtout sioniste seront pointés directement comment ayant fomenté ce chaos. Je reçois souvent des infos venant d’Israël. Même si Finkie défend : les PLOUCS, sur les réseaux sociaux les GJ d’écrire : Macron, pute à juifs. 


    • JL JL 8 décembre 13:43

      ’’ Le peuple est à bout. Mais quel peuple ?

      ’’

       

       Le même que celui qui, de l’autre coté de l’Atlantique a mis Trump à la Maison Blanche.

       

      ’’ c’est une révolution à la fois nationaliste et d’inspiration socialiste

      ’’

       

      Absolument pas. La réclamation de la défiscalisation-décharge des heures sup est une revendication du Medef !


      • Sergio Sergio 8 décembre 17:19

        @JL

        Du coup, Mélanchon en appelle à la dissolution de l’Assemblée Nationale, c’est sans compter sur la droite et l’extrême droite qui veillent aux grains ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Philippe Nadin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès