• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La colonisation a-t-elle joué un rôle civilisateur ?

La colonisation a-t-elle joué un rôle civilisateur ?

Deux faits m’amènent à écrire cet article, le premier ressort de la polémique qui a suivi le rôle que les politiques veulent assigner à la colonisation, et le second est une pétition, créée à l’initiative de Pieds noirs pour la création d’une commission d’enquête parlementaire.

Deux faits m’amènent à écrire cet article, le premier ressort de la polémique qui a suivi le rôle que les politiques veulent assigner à la colonisation, et le second est une pétition, créée à l’initiative de Pieds noirs pour la création d’une commission d’enquête parlementaire.

Autant le premier a suscité un torrent de protestations sur la position que les politiques voulaient donner à ce rôle positif de la colonisation, autant la raison de cette pétition est méconnue, voire occultée, et, je pense, représente la face cachée d’un même problème.

En effet, un certain nombre de personnalités dont les positions ont été retranscrites sur le site de la Ligue des Droits de l’Homme et que je joins à la fin de cet article sont unanimes, avec des arguments différents, voire divergents, dans la critique du fond ou de la forme de cette loi.

Pied noir moi-même, ayant eu à souffrir des avatars de cette guerre qui, en son temps, n’avait jamais dit son nom, ayant pendant des années été immatriculé sous le fameux numéro (99) réservé, comme pour nos frères harkis ou Algériens, à ceux qui sont nés en terre étrangère, j’ai été sollicité le 5 mars 2006 pour signer une pétition demandant la création d’une commission d’enquête parlementaire, et ceci pour faire la lumière sur le génocide perpétré le 5 juillet 1962 à Oran. Je l’ai naturellement signée, et c’est aussi la raison pour laquelle j’écris cet article.

En octobre 2001, j’ai commencé la rédaction d’un livre sur les années Chirac, et je vais ici en citer quelques passages afin de bien faire ressortir que tous, unanimement, Algériens, harkis et Pieds noirs, sans distinction d’origines, de croyances ou de statuts, avons été victimes d’un aveuglement politique, et comme d’habitude, en France, s’il y a une chose que les politiques n’aiment pas, c’est faire la lumière sur les passages les plus sombres de l’histoire de ce pays, a fortiori quand elle est trop contemporaine. Je sais que ce qui va suivre va enflammer nombre de gaullistes pur jus, j’en ai cure. En ce qui concerne les affres de l’après-indépendance de l’Algérie, je disais : « Si un certain nombre de généraux, encore en vie, pouvaient parler, pour le bien de la France, qu’ils disent aimer et servir, dire la vérité dont nous avons besoin, maintenant plus qu’hier. Non, messieurs les généraux, vous ne trahiriez pas l’un des vôtres, il a été ce qu’il a été, ce sont ses successeurs, à qui vous ne laisseriez plus l’occasion, l’opportunité de dévoyer un bilan, qui même controversé, restera ce que l’histoire voudra qu’il soit, dans le contexte auquel il fait référence. Vous ne pouvez, quand bien même cela irait contre vos idées politiques du moment, laisser la France, sombrer dans la dérision » ; et encore : « L’histoire, la longue, celle qui s’écrira avec un grand H, celle qui sortira de la gangue du temps, apportera son jugement sur chacun, selon ses mérites. Les politiques seront à leur place, vous aussi. Servir son pays est un sacerdoce, pas une profession de foi. Un sacerdoce est l’accomplissement d’une vie. Une profession de foi est l’acte que l’on change entre deux campagnes électorales, au gré du temps et des modes ». Et enfin : « Certains des vôtres, en 1961, ont bravé, non pas l’autorité, ils ont osé braver le pouvoir de celui qui ne pouvait accepter cela de quiconque. Ils en ont payé le prix, le prix du déshonneur, certains même le prix de leur vie. La France commençait, dans une semi-clandestinité d’abord, des négociations, qui lorsqu’elles deviendront officielles (7-18 mars 1962) prendront le nom d’Evian. Elles n’étaient pas aussi pures que l’eau qui porte le nom de cette station, elles ont floué les Français et nos frères les Algériens, la courte histoire qui nous sépare, 40 ans, le montre déjà. Nous aurions pu être une communauté fraternelle, fédérative ou confédérative, qui aurait donné à ces deux pays loisir de jouer un rôle, de loin plus important que celui qui est le leur, individuellement, aujourd’hui.

Le 1er juillet 1962, l’Algérie devient indépendante, pour la France et l’Algérie commence un nouveau destin, de part et d’autre de la Méditerranée, nous n’avons pas fait l’effort de vérité qui s’imposait, pour une rémission des maux infligés aux populations. Cela commence, 41 ans après. Nous avons tous couvert, comme au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, les bassesses commises, les horreurs perpétrées, pour ne pas avoir à rougir de nos grands hommes, en seriez-vous complices, vous les généraux, si oui, alors continuons de nous taire, si non, parlez, cela permettra à cette République de ne pas être jugée seulement sur la manière dont elle s’achèvera, comme elle a commencé, par le caniveau, comme aime à le dire François Léotard, un des piliers de cette République, depuis 15 ans ».

Je crois pour ma part, après autant d’années passées, que de part et d’autre de cette Méditerranée qui nous a bercés, nos frères du sol et pour certains de sang sont comme moi et beaucoup d’autres, désillusionnés, ouverts à une nouvelle expérience, fondée sur une mutuelle reconnaissance et un respect de la personne, dont ils ont et nous avons été privés. Nous n’avons pas tous été des colons, très souvent, nos grands-parents arrivaient de pays, l’Espagne, l’Italie ou d’autres, et n’étaient que les gueux qui cherchaient à se nourrir. Cette terre d’Algérie, où nombre d’entre nous ont laissé leurs morts, a été, après les pogroms des juifs et des Arabes en Espagne, le seul endroit où des communautés ont su, durant des années, vivre et partager ce que chacun apportait de son histoire, de ses coutumes et de sa religion. Jamais, durant toute ma scolarité, au grand jamais, je n’ai connu de frictions ou d’anathèmes touchant aux origines ou aux croyances, c’est pour cela que nous voulons savoir la vérité, et c’est pour cela que nous demandons cette commission d’enquête parlementaire. Pour savoir si encore une fois les politiques ne vont pas dresser les deux communautés, l’une avec sa vision de l’histoire et l’autre la contredisant ; nous avons été, des deux côtés de cette belle bleue, les victimes d’enjeux dont on ne veut plus payer le prix. Paraphrasant Georges Clémenceau, je souhaite dire pour conclure : « La vérité que nous voulons n’est que celle qui éliminera les erreurs ».

© 08/03/06 par Philippe Murcia



[1] Parlement algérien l’Algérie dénonce le « rôle positif » de la colonisation

[2] Noël Mamère régression française

[3] Le rôle positif de la colonisation « Incongru » ! Charles-Henri Favrod

[4] Enseigner une histoire commune, par Benoît Falaize et Françoise Lantheaume

[5] Paris Tokyo la mémoire coloniale qui bloque par Pascal Blanchard

[6] Alain Finkielkraut “loi stupide, mais ...”

[7] Henri Alleg “la loi du 23 février est odieuse”

[8] Hamlaoui Mekachera Colonisation réconcilier les mémoires

[9] Gilles Manceron des lobbies veulent imposer une histoire officielle

[10] Edwy Plenel cette loi déshonore la République

[11] Robert Charvin sortir de l’amnésie entretenue

[12] Guy Pervillé Paris voulait l’amnistie et l’amnésie

[13] Pascal Bruckner l’autocélébration constante de notre démocratie

[14] Gilles Manceron répond à Guy Pervillé

[15] Olivier Duhamel une loi qu’il faudra abroger


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (98 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Marsupilami (---.---.33.7) 9 mars 2006 18:39

    Tu as largement raison.

    Certes, il vaudrait mieux que les colonisations n’aient jamais existé... Mais elles ont existé. Et comment un Ibn Warraq aurait-il pu exister s’il n’y avait pas eu ces colonisations ?


    • Laïd Douane (---.---.71.20) 9 mars 2006 19:07

      La cécité mentale ! La colonisation a-t-elle joué un rôle civilisateur ? Drôle de question venant d’un intellectuel ! Mais que vous faut-il messieurs « les pieds noirs » pour comprendre que le colonialisme n’a rien de civilisateur ? Cent trente années de souffrance, d’exclusion et de privation, ne suffisent-ils pas pour comprendre ? Deux millions et un demi million de martyres, ne font-ils pas le poids ? Et monsieur « pied noir » se permet de s’afficher comme tel, qualifiant notre guerre de libération nationale, de « guerre qui n’avait jamais dit son nom » !! Et pourtant le contraste était flagrant. D’un côté, l’Algérien et de l’autre, l’étranger tout simplement. En fait, de quelle commission d’enquête parlez-vous ? « Pour faire la lumière sur le génocide perpétré le 5 juillet 1962 à Oran, dites-vous ? » Eh ! Vous avez oublié qu’Oran c’est chez ? Alors soyez juste et répondez à ma question : Que faisiez vous chez moi pour avoir risqué ce soi-disant génocide ? Vous osez parler de génocide alors que ces gens qui y ont perdu leurs vies étaient sur une terre étrangère ! Vous affirmez être écrivain et vous nous rapportez quelques propos de votre livre que je qualifierais de conneries. Sinon que veut dire : « Si un certain nombre de généraux, encore en vie, pouvaient parler, pour le bien de la France, qu’ils disent aimer et servir, dire la vérité dont nous avons besoin, maintenant plus qu’hier ? » Vous êtes vraiment atteint de cécité mental cher monsieur, comme l’a bien souligné A. Bouteflika à maintes reprises. Si vos criminels de généraux parlaient comme vous le souhaitez, ce ne serait pas du tout pour le bien de la France. Car s’il disait la vérité, notre pays aurait vite coupé le poil politique qui reste entre nos deux peuples. Avec une nostalgie propre à un pied noir, vous reprochez à vos pairs d’avoir négocié avec les « rebelles ». Faut-il vous rappeler que ces négociations n’étaient que pour sauver la France ! Mais oui, les accords d’Evian vous ont sauvé d’un déshonneur certain. Que cherchez-vous au juste ? Enfin, mon grand père avait raison quand il m’a dit un jour :« Les pieds noirs comme les Harki, sont nés pour pleurer ! » Vous dites en parlant des Algériens :« Nous aurions pu être une communauté fraternelle, fédérative ou confédérative » !! J’ai l’impression de lire un ignare. Vous ne voulez pas comprendre que France et Algérie ne riment point avec la fraternité. Quant à fédérer ou confédérer, n’y pensez même pas car nous n’avons rien de commun. L’Algérie est plus que jamais consciente qu’elle n’a aucun rôle à jouer en commun avec la France. C’est pourquoi je profite de cette occasion pour réaffirmer ce que j’ai écrit il y a une année, au moment où on parlait de traité d’amitié entre l’Algérie et la France : L’Algérie n’est pas l’Allemagne. L’Algérie n’a pas besoin de traité de ce genre avec la France. Détrompez-vous monsieur (?) ! Les Algériens d’aujourd’hui ne sont pas « ouverts à une nouvelle expérience, fondée sur une mutuelle reconnaissance » comme vous l’écriviez. Elle n’est pas prête à pardonner les crimes odieux commis par les colons sous la houlette des pieds noirs et des Harkis. Vous me faites rire quand je lis :« Jamais, durant toute ma scolarité, au grand jamais, je n’ai connu de frictions ou d’anathèmes touchant aux origines ou aux croyances » Mais que vouliez-vous dire ? A ma connaissance, vous n’étiez que des Français entre-vous ! Pour votre enquête, essayez de la faire ailleurs. Oran est occupée ! Pour terminer, oubliez-nous s’il vous plait ! Nous avons beaucoup à faire sans vous. Laïd DOUANE/ Bouira- Algérie


      • Philippe Murcia (---.---.8.58) 9 mars 2006 20:36

        Cher Monsieur, Me permettez vous de souligner l’absurdité de vos propos que je mets sur le compte d’une totale incompréhension de ce que j’ai mis noir sur blanc. Afin d’être clair et pour que vous puissiez relire cet article pour ce qu’il veut dire, je vous invite à méditer la maxime suivante de Goethe « Il y a des gens qui ne se trompent jamais, parce qu’ils ne se proposent jamais rien de raisonnable » Bien à Vous et Salam. Dr : Philippe Murcia.


      • Paul P. (---.---.14.68) 10 mars 2006 01:30

        C’est triste à voir mais ca reflete la réalité d’aujourd’hui. Avant la France formait une réelle fraternité avec l’Algérie, l’Algérie a été dévellopé par la France, industrialisée construite au même titre que le Maroc par la France et en 42, ces pays lui ont rendus la monnaie en acceuillant les FFL c’était ca le fraternité avant... Mais maintenant qu’il y a un ancien porteur de valise à la tête de l’Algérie et un ancien communiste à la tête de la France on ne peut plus s’attendre à grand chose. Pour finir, si il n’éxiste rien entre la France et l’Algérie, si la colonisation n’a pas eu de côté positif alors pourquoi y a t il tant d’immigré en France et d’Algériens en force, pourquoi restent ils, je me pose la question


      • Marsupilami (---.---.164.192) 10 mars 2006 10:05

        La colonisation des pays du Magreb par les arabo-musulmans a-telle joué un rôle civilisateurs ? on peut en douter...


      • (---.---.102.142) 23 avril 2006 17:07

        Que faisiez vous chez moi pour avoir risqué ce soi-disant génocide ? Vous osez parler de génocide alors que ces gens qui y ont perdu leurs vies étaient sur une terre étrangère !

        A - ha. Intéressant, comme raisonnement. Ce serait presque risible de naïveté si ce n’était pas si grave. Vous trouvez que le massacre des personnes qui ne se trouvent pas sur leur terre d’origine est donc une chose normale ? Je vous laisse donc réfléchir aux conséquences de vos paroles, en vous rappelant qu’il y a près d’une dizaine de millions de musulmans en France actuellement.


      • Philippe Murcia (---.---.8.58) 23 avril 2006 17:20

        Monsieur, Je ne vois pas en quoi mon article a glorifier quelque génocide que ce soit, par contre la menace voilée que vous faites en parlant des dix millions de musulmants présents sur le territoire français peut-être de nature à vous valoir des problèmes qui se rattachent à la provocation à la haine raciale. Méfiez vous, la France est encore un pays de droit et vous semblez l’oublier. Si cela ne vous plaît pas, faites comme j’ai fait en 1962, prenez vos valises. PM. 


      • (---.---.102.142) 23 avril 2006 17:36

        Monsieur Murcia - veuillez donc relire les commentaires ci-dessus - la menace en question (teste en italique) est une citation du commentaire situé plus haut.


      • chayR abou riyaD 9 mars 2006 20:14

        Oui, la colonisation a bien joué une rôle civilisateur. Regardez la famille des Cheikh Abou Riyad (en arabe prononcer : chayR abou riyaD) qui nomadisaient tranquillement du coté de (d)jalfa, le pays des hommes bleux. Et bien, à cette époque, le français avec ses bottes noires (d’où pied noir) en manque de faciés non-arabe pour emplir de bons citoyens les vastes espaces qu’ils avaient volés à nos familles, sont venus nous offrir gratuitement la nationalité française, sous prétexte qu’on avait les yeux bleus. La civilisation pour pas un dinar, quoi ! Grand papa chayR qui n’avait jamais vu une pièce d’identité de sa vie, en bon renard du désert, a tout de suite flairé la bonne affaire. Et pour faire bref, aujourd’hui, troisième génération d’abou riyaD, je suis très heureux d’avoir troqué mes chameaux contre ma Velsatis, ma main gauche contre un rouleau de papier H. J’ai même gardé les quatres femmes autorisées par ma religion : l’une, je l’ai épousée à la mairie et les trois autres sont mes maîtresses. Non franchement, la colonisation française, ça ne pouvait pas se refuser. chayR abou riyaD.


        • Marsupilami (---.---.164.192) 10 mars 2006 10:14

          Les Berbères, puis les Phéniciens vécurent au Maghreb bien avant que les impérialistes arabo-musulmans ne viennent leur apporter leur « religion de paix, d’amour et de tolérance » à partir du VIIe siècle.

          Les Cheikh Abou Riyad n’étaient que des colonialistes qui se sont à leur tour fait coloniser par les Occidentaux. A chacun son tour.


        • Caesar (---.---.75.212) 9 mars 2006 20:55

          Et bien je demande à tous les Algériens de quitter la France et de vivre dans votre pays que vous avez volé aux berbère, peuple qui a été décimé par le colonisateur arabe.


          • Paul P. (---.---.14.68) 10 mars 2006 01:32

            bravo, bien répondu, un petit rapel historique ne fait jamais de mal :)


          • chayR abou riyaD 9 mars 2006 21:28

            Jésus a dit : Il faut rendre à César ce qui appartient à Jules - ou quelque chose comme ça. Mais nous, les Hommes Bleus on n’est ni arabe ni berbère : on est « bleu » comme d’autres sont dit « rouges », maktoub ! Je voudrais bien retourner aller vivre au pays que les majors américaines ont piqué aux majors françaises qui l’ont piqué aux arabes, qui l’ont piqué aux berbères qui l’ont piqué aux nomades bleux, qui l’ont piqué à...(que celui qui se reconnait là se manifeste pour la bonne suite de l’histoire), mais ce n’est pas possible, cher Jules. Et oui c’est kaffi de pétrole ! Alors le retour à la terre promise va devoir attendre. Mais peut-être as-tu quelques légions en réserve ? chayR abou riyaD.


            • (---.---.26.134) 9 mars 2006 21:38

              la colonisation ne peu jamais civiliser un peuple,une culture,des coutumes,des racines,des traditions pourquoi ? un peuple opprimer a plus de fierté de sa patrie mére pour chasser l’occupant,la france est rester 100 ans en algérie alors expliquer moi si vous parler de role civilisateur elle n’as pas fait, si c’etait le cas le FLN ne vous auront pas chasser de leur terre de 1954 a 1962 vive l’algérie démocratique et populaire.


              • Mohamed (---.---.164.51) 9 mars 2006 21:52

                C’est assez juste. On pourrait faire un parallèle avec l’occupation de l’Espagne par les Arabes. Elle a duré près de huit siècles, mais pendant huit siècles, les Espagnols ont résisté et on fini par chasser les colonisateurs....


              • (---.---.0.208) 9 mars 2006 22:18

                la colonisation romaine, la « colonisation » barbare, la colonisation américaine...

                Des cultures dont on ne ne connaît pas le nom et qui ont disparu àtout jamais.

                D’ailleurs, dans certains cas, il faut arrêter de pleurer sur la beauté de ces cultures disparues : les sacrifices humains pratiqués par les Aztèques, les Gaulois, les Carthagéniens ; le cannibalisme, par d’autres (malgré un certain négationnisme sur cette question) ; dans tout les cas, les guerres ethniques.

                Chez certains, le mythe du bon sauvage a bon dos. Il faudra d’ailleurs qu’on m’explique la spécificité de la colonisation européenne par rapport aux mouvements de fond qui ont traversé toute l’histoire (guerres, mouvements de populations, massacres, mélanges des cultures, disparition des cultures obsolètes)


              • Scipion (---.---.26.99) 10 mars 2006 07:50

                Je ne sais pas si la colonisation a joué un rôle civilisateur, mais je constate que les colonisateurs ont, presque toujours, appris à lire à tout ou partie des colonisés, et que ce sont, souvent eux, les colonisateurs, qui ont formé, dans leurs universités, les avocats, les enseignants, les journalistes et les militaires qui, pour accaparer le pouvoir, les ont foutu dehors au moment des indépendances... smiley)


                • Abdallah (---.---.164.192) 10 mars 2006 10:30

                  Exactement. Lorsque nous, les arabo-musulmans, avons colonisé le Maghreb, nous avons appris à ces peuples analphabètes à lire et à écrire pour qu’ils puissent apprendre par cœur le Saint Coran et qu’ils accèdent ainsi à notre grande religion de paix, de tolérance et d’amour. Grâce à nous les femmes berbères ont enfin accédé à la dignité de musulmanes.

                  Paix et Salutations


                • Mohamed (---.---.164.51) 10 mars 2006 15:02

                  Frère Abdallah, tu es une lumière pour nous tous. Salam frère !


                • Caesar (---.---.72.196) 10 mars 2006 10:49

                  1830 : l’algérie s’appelait la berberie

                  1954 : La population musulmane de l’Algérie est de 8 760 000 habitants musulmans, il y en avait, moins de 1.500.000 en 1830. Il y a 23.000 km de routes à grandes circulations et 4.000 km de voies ferrées, il n’y en avait aucune en 1830.

                  Il y a 3.500.000 hectares cultivés contre 1/2 million en 1830.

                  Bref, Pour un colonisateur (la France) qui a massacré et pillé un pays, il s’est plutôt mal débrouillé. Oui la colonisation a été bénefique pour les algériens car elle a permis d’éliminer les berbères, de créer un peuple qui n’a jamais existé.


                  • Abdallah (---.---.162.136) 10 mars 2006 11:05

                    Oui, nous remercions les colonisateurs français : grâce à eux, nous sommes devenus beaucoup plus nombreux à pratiquer notre religion de paix, de tolérance et d’amour. D’ailleurs ils ne nous ont jamais empêché de la pratiquer. Qu’Allah les bénisse.

                    Paix et Salutations.


                  • c florian (---.---.162.39) 10 mars 2006 11:28

                    j’aime bien la citation de chiffres qui ne veulent rien dire. comparer les transports de 1954 à ceux de 1830, bravo ! on peut faire de même avec la france, avant 1830 je me demande combien de km de voies ferres existaient en europe !!! moi j’aimerai savoir combien l’algérie comptait de pc et d’accés à internet en 1960 et en 2006 !


                  • (---.---.26.134) 10 mars 2006 10:56

                    a cesar,le premier soulevement de la resistance venait des aures et de kabilie,les chouadhas qui ont sauver l’algérie de l’occupation


                    • caesar (---.---.72.196) 10 mars 2006 11:23

                      C’est vrai pour mettre un bande de mafieux comme Bouteflika au pouvoir.

                      Les Berbères s’en mordent encore les doigts, ils ont été les cocus de l’histoire, comme les communistes algériens(PCA) qui des le lendemain de l’indépendance ont été interdits.

                      Bouteflika a fait assasiné ses principaux copains du FLN pour prendre le pouvoir. Ah elle est belle l’algerie indépendante, un vrai paradis sur terre.


                      • lullaby (---.---.139.218) 19 mars 2006 15:49

                        je vous demande immédiatement d’arrêter votre haine viscérale contre le peuple algérien. On s’est libéré de votre joug et on ne vous doit rien.

                        Vive l’Algérie fière et indépendante qui se construit de jour en jour !


                        • Philippe Murcia (---.---.8.58) 19 mars 2006 16:10

                          Lullaby, Je suis l’auteur de cet article et comme vous ne nommez pas à qui s’adresse votre ultimatum,je pense que dans la foulée des quelques fanatiques qui ont fait des commentaires vous aavez voulu y rejouter le vôtre. Si, par contre votre commentaire s’adresse à moi, dans ce cas, je vous recommande d’apprendre à lire d’abord et de comprendre ce que vous lisez ensuite. Quand à vos ultimatums, vous pouvez aller les donner à ceux que vous représentez si C.nnement. Bien à Vous.


                        • Marsupilami (---.---.223.92) 19 mars 2006 16:26

                          @ Philippe Murcia,

                          Eh oui, on est loin des échanges qui se passent sur le blog Et si nous n’étions que des théocraties travesties ?...


                        • (---.---.143.40) 20 mars 2006 19:18

                          « Lullaby, Je suis l’auteur de cet article et comme vous ne nommez pas à qui s’adresse votre ultimatum,je pense que dans la foulée des quelques fanatiques qui ont fait des commentaires vous aavez voulu y rejouter le vôtre ».

                          =>Les destinataires de mon message et non d’un supposé ultimatum se reconnaitront, je demande juste une chose, c’est d’arrêter cette manie bien française de vomir sur mon pays mais je commence à constater qu’elle est réellement instinctive

                          « Si, par contre votre commentaire s’adresse à moi, dans ce cas, je vous recommande d’apprendre à lire d’abord et de comprendre ce que vous lisez ensuite. Quand à vos ultimatums, vous pouvez aller les donner à ceux que vous représentez si C.nnement. Bien à Vous. »

                          Dans ce cas , je vous invite à lire les règles du forum,vous devriez vous en inspirez avant d’humilier les intervenants de votre site :

                          Ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article. N’hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais


                        • lullaby (---.---.143.40) 20 mars 2006 19:46

                          Mon premier Post était déstiné à des intervenants dont les propos me rappellaient les pires heures de l’histoire (algérienne). C’est pour cette raison que mon sang n’a fait qu’un tour... Je constate que ces messages plus qu’haineux ont été supprimés ce qui prouve le minimum de sérieux de ce site. Pour revenir à votre article, je peut vous assurer qu’il y a aucune animosité en Algérie vis à vis des pieds noirs, ils reviennent en vacances les mois d’été et ils sont très bien accueillis. Donc débattons comme des gens civilisés et ne perpétuons pas les incompréhensions un demi siècle après la fin de la guerre..


                          • Philippe Murcia (---.---.8.58) 20 mars 2006 21:00

                            Cher Lullaby, Tout à fait d’accord avec vous d’autant plus que dans aucun de mes articles, réponses ou commentaires, je n’ai démontré, ni haine ni revenge à l’égard des Algériens ou de qui que se soit. Je suis comme vous, pétri de la tolérance que notre terre commune nous a permis de l’être. Bien à Vous. Salam. Philippe Murcia.


                          • Simon (---.---.12.94) 1er avril 2006 00:40

                            N’étant ni pied-noir ni algérien d’aucun trouveront que je ne suis pas habilité à exprimer un avis sur le sujet. Tant pis. Sauf erreur de ma part, les berbères sont les habitants « naturels » du Maroc, il doit s’agir des Kabyles originaires des régions qui devinrent lors de la présence française un pays, une nation, l’Algérie. Peut-être serait-il bon de laisser l’histoire faire la part des choses. Il est indéniable que l’expédition destinée à mettre un terme aux actes de piratage et de mise en esclavage perpétrés par les potentats d’Afrique du Nord et qui tourne à la colonisation est une erreur monumentale. Il est indéniable que trop rares furent les tentatives de convaincre les populations musulmanes d’adhérer aux lois de la république et d’obtenir la nationalité française. Amis algériens, je déplore autant que vous le sort qui a été réservé à ceux qui avaient su concilier leur religion et leur aspiration à la république. Ils ont été parqués comme des bêtes en France et massacrés par vos libérateurs. Personnellement, en 1830 je me serais opposé à l’aventure d’Afrique du Nord. Pour de multiples raisons : 1) Des représailles ponctuelles contre les pirates et les esclavagistes auraient calmé leurs ardeurs. 2) L’aventure coloniale est un désastre financier. Les infrastructures financées pour attirer les capitaux dans ces contrées sont restées stériles. 3) Le coût humain est considérable. De nombreux fonctionnaires volontaires (de l’éducation nationale entre autre) ont laissé leur peau dans les enjeux politiques. 4) J’en passe et des meilleures ... A l’heure qu’il est, le peuple français a su ne pas faire peser sur le peuple allemand d’aujourd’hui les atrocités commises par leurs aïeux. On peut remonter l’histoire et constater qu’aucun peupke ne peut se prévaloir de virginité. Chacun a été bourreau et victime. Et, ne vous en déplaise, le colonialisme musulman a apporté sa pierre à l’édifice. Un simple exemple, aujourd’hui, un musulman converti au christianisme, condamné à mort selon la loi de l’islam a sauvé sa tête grace à la pression internationale. Qu’on me donne un exemple d’un chrétien converti à l’islam qui ait risqué sa tête ? Que ceux qui professent la religion de la paix, de la tolérance et de l’amour me jette la première pierre ...


                            • decurion (---.---.36.47) 1er avril 2006 03:53

                              « 2) L’aventure coloniale est un désastre financier. Les infrastructures financées pour attirer les capitaux dans ces contrées sont restées stériles. »

                              S’agissant de l’Algérie, je peux t’affirmer que chaque centîmes investies par la « mère Patrie » a été remboursée avec intérét par la population toute entière. La Conquête de l’Algérie a été une affaire juteuse, et ceux qui ont mené cette opération, n’avaient rien à envier à nos modernes « self made man » qui n’ont rien inventé.


                            • (---.---.12.94) 2 avril 2006 13:33

                              Tu peux m’affirmer mais les avis divergent sur le sujet. Ceci étant, à partir du moment où l’on considère qu’un territoire fait partie de la mère patrie, on a pas a comptabiliser ce qu’il en coûte sinon il serait urgent d’abandonner les départements qui subsistent grace aux largesses de l’état. La sagesse voudrait que l’on ne juge pas l’histoire d’hier avec les mentalités d’aujourd’hui. La colonisation est une abjection mais malheureusement depuis les temps immémoriaux de l’antiquité, l’humanité a progressée à coup d’annexion et d’occupation. A deux exception près, le nazisme et le communisme qui, sous couvert de messianisme ont mis la terre à feu et à sang. Serait-il impossible d’établir la paix des braves entre la France et l’Algérie ? Sans vouloir être provocateur, il y a aujourd’hui plus de français d’origine algérienne en France que d’algériens d’origine française en Algérie.


                            • decurion (---.---.187.119) 3 avril 2006 00:12

                              La BNF regorgent de documents accessibles sur internet.J’en ai consulté un certain nombre.D’autres sont accessibles sur place à Aix en provence aux archives d’outre mer. Pour les autres colonies, je ne sais pas, mais pour l’Algérie, je sais ce que j’ai lu sur des documents authentiques. Je voulais juste le signaler,sans plus.


                            • decurion (---.---.36.47) 1er avril 2006 03:40

                              Si on fait honnêtement le solde de tout compte, au bout de 130 ans de présence française en Algérie, il évident que le résultat est positif, ne serait -ce qu’au niveau des infrastuctures. L’aurait-il été tout autant sans la présence des français.Celà nous ne le saurons jamais, et pour cause. Mais rien n’empêche de faire des parallèles. La présence de la rome antique en Gaule, a t-elle été bénéfique, Grenade,joyau de l’Andalousie n’est il pas un héritage mauresque ? Peut etre qu’en ce qui concerne l’Algérie, il faudrait que les démons soient endormis.En tout cas, à ma connaissance, jamais il n’a été livré de couvertures contaminées aux populations locales,pas plus qu’il n’y a eut de tentatives d’évangélisation comme d’autres l’ont pratiqués. Mais le but de mon intervention, était surtout pour rectifié certains commentaires. Les espagnols (puisqu’il s’agit d’Oran)que l’on a embauché à Alméria pour couper l’Alfa dans les plaines de Sebdou, n’étaient pas des colons, et leurs mains s’en souviendraient, s’ils étaient encore vivants.Ils avaient des espadrilles pour le dimanche,et la semaine ils marchaient pieds nus,et même s’ils avaient eut les moyens de s’acheter des bottes, ils auraient garder leurs sous pour le retour au pays.Pourquoi ils sont restés, pourquoi ils ont fait souche,seraient trop long à développer et d’aucune utilité.Ce qui est vrai, c’est que Algériens et pieds-noirs, se sont fait avoir,mais pas les uns par les autres, mais bien chacun par leurs dirigeants. Celà devrait nous servir de leçon.Hélas nous n’avons souvent que la mémoire qu’on peut.


                              • Vincent (---.---.224.192) 3 avril 2006 00:54

                                Non, dans le cas de l’Algérie, il n’y a pas eu d’effet civilisateur. Au contraire, nous avons donner des outils et méthodes aux destructeurs de civilisations. Heureusement que les Algériens n’ont pas la citoyenneté Européenne !


                                • (---.---.102.142) 23 avril 2006 16:46

                                  Il faut noter quand même que les populations musulmanes se sont 1/ précipitées vers l’Algérie lorsqu’elle a été « colonisée » par la France 2/ précipitées en masse vers la France lorsque celle-ci a quitté l’Algérie. Devrait-on parler de masochisme collectif ? Syndrome de Stockholm ? Ça mériterait quand même une explication, non ?


                                • Zerzoumiya (---.---.224.34) 3 avril 2006 01:23

                                  Plus les Français sont dans la merde sociale, politique, économique, plus ils se mettent à fantasmer sur leur empire colonial. Psychologiquement, c’est réconfortant. Mais reveillez-vous donc, vous pateaugez dans l’absurde ! D’un côté les slogans sur les droits de l’homme, de l’autre, la nostalgie gâteuse pour ce qui appartient aux poubelles de l’histoire. Il est inconcevable aujourd’hui de poser la question en ses termes. la colonisation est par essence une tyrranie, comment voulez-vous apporter la civilisation en pillant les ressources locales, en divisant pour mieux regner, en pratiquant la segregation raciale (ville blanche/ville arabe), en sapant les fondements même des sociétés autochtones... Si le rôle des colons était civilisateur, on ne les aurait jamais virés comme les mal-propres qu’ils étaient !


                                  • mowglii (---.---.64.89) 3 avril 2006 02:11

                                    bien d’accord ! arretons de piller la martinique, la guadeloupe, et autres foyers de pertes financières abyssales !

                                    stop à cette colonisation qui ruine la france depuis des sicelces sans resultats probants ! soyons pragmatiques la france à échoué la bas

                                    rapatrions les hopitaux, les vaccins, les scanners, les IRM, les RMI, les allocs, les profs, les policiers. vite

                                    il est temps que ces peuples de prennent en main .

                                    la france en a marre de financer ces enfants gatés de la republique .

                                    l’independance en 3 ans pour les DOM TOM !

                                    la banane de martinique on s’en fout royal .

                                    De toute façon les gens à cuba ou à la republique dominicaine sont bien plus accueillants et sympas que les dom-tomais qu’en plus on finance depuis des siecles ca doit etre lié d’ailleurs

                                    mettez la martinique et la guadeloupe en Bourse ! ou alors vendons-les aux USA , comme Naopoléon a fait avec la floride ! ou aux encheres, la chine achetera !


                                    • (---.---.102.142) 23 avril 2006 16:54

                                      Ce serait la seule solution raisonnable !

                                      Mais certains peuples (ex-colonies ou pas) ont tendance à penser que le seul fait que l’on ne leur envoie pas d’argent est une déclaration de guerre - les dernières élucubrations de M. Ben Laden en sont une fois de plus une éclatante illustration*.

                                      * http://abcnews.go.com/International/wireStory?id=1880092

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires