• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Compétition Fikra : Une Institutionnalisation de la Culture de (...)

La Compétition Fikra : Une Institutionnalisation de la Culture de l’Innovation

JPEG

L'innovation de ces dernières années est devenue synonyme de renaissance mondiale, de développement et de compétitivité et est devenue le centre d'un sommet mondial sur l'innovation. Dubaï a accueilli les éditions 2017 et 2018 de ce sommet unique, où plus de 2 000 innovateurs se sont réunis pour parler de l'énergie durable, des villes intelligentes, de l'éducation, des soins de santé, des transports, de l'industrie et d'autres secteurs de développement.

L'innovation est la pierre angulaire du changement socioéconomique positif grâce à la technologie de pointe. Les applications de la science autour de nous suffisent pour nous informer de la valeur et de la place de l'innovation dans nos vies. L'innovation est une culture qui ne concerne pas que quelques-uns, mais tout le monde, et plus précisément, les jeunes.

L'innovation est le processus qui libère la technologie et dirige les énergies de la créativité. La tâche des institutions concernées est de fournir les cadres qui permettent ou créent l’environnement propice à une innovation à haut rendement capable de transformer les idées en véritables œuvres créatives.

L'innovation est également un indicateur de compétitivité mondial. Les pays sont classés en fonction de cet indicateur en termes de cadres institutionnels soutenant la culture de l'innovation et la disponibilité de systèmes législatifs et administratifs et d'infrastructures soutenant et stimulant l'environnement de l'innovation. Plus précisément, il s’agit d’un critère d’efficacité des plans et des politiques de développement, en particulier en ce qui concerne l’économie du savoir. Cela explique pourquoi divers pays recherchent le progrès et le développement en investissant dans les ressources humaines et en accordant une attention aux innovateurs talentueux et créatifs en leur fournissant des plateformes pour la créativité et en transformant le secteur public en un concurrent solide pour le secteur privé aussi bien qu’un partenaire.

Au Royaume de Bahreïn, une culture d'innovation prometteuse se développe et la diffusion de la culture de l'innovation est une priorité pour le gouvernement. Qu'il s'agisse d'IA ou d'autres technologies exponentielles, les idées créatives peuvent devenir réalité si elles disposent du bon environnement. C'est ce que fait actuellement le Royaume de Bahreïn, en fournissant les plates-formes nécessaires pour découvrir les créateurs et les innovateurs de la société. Une nouvelle plate-forme est Fikra, un concours d’innovation dédié aux employés du secteur public récemment lancé par Son Altesse Royale le Prince Salman Bin Hamad Al Khalifa, Prince héritier et Commandant suprême adjoint du Premier Vice-Premier Ministre.

Le but de ce concours est de relier diverses initiatives et programmes adoptés par le Royaume de Bahreïn dans divers secteurs du développement et des services, en vue de réaliser les visions et les directives de Sa Majesté le Roi Hamad bin Isa Al Khalifa. Cela signifie que le Royaume de Bahreïn a adopté une culture de l’innovation et de la créativité en tant que moteur majeur de l’économie et un mécanisme de développement du travail gouvernemental, moteur important du développement du Royaume et d’autres pays. La culture de la connaissance est un pilier essentiel pour mettre en œuvre la vision économique de Bahreïn 2030 et renforcer la compétitivité régionale et mondiale du Royaume.

De telles compétitions sont des mécanismes d’appui institutionnel fournissant des plates-formes pour le renforcement des capacités et des innovations dans différents domaines, dans l’intérêt de la construction du pays et du renforcement de sa compétitivité en matière de développement durable. Le développement n'est plus seulement la responsabilité des gouvernements et ne vient pas du sommet de la pyramide, mais il incombe aux employés conscients des défis et capables de trouver des solutions et des alternatives innovantes dans un contexte hautement concurrentiel.

Lorsque l'innovation devient un travail institutionnel et que des visions économiques ambitieuses placent la compétitivité au sommet des priorités du gouvernement, les défis peuvent devenir des opportunités et des réalisations et une plus grande prospérité est garantie pour les générations actuelles et futures.

La compétition Fikra est une plate-forme nationale qui ajoute de la valeur au développement et à la modernisation de Bahreïn, en aidant la culture de l'innovation à se répandre dans un style de vie durable et de devenir ainsi un moteur essentiel de l'économie nationale.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 13 octobre 20:38

    L’innovation on peut la repérer via les dépôts de Brevets. 35 en 2016 pour le Barhein et ses 1,4 million d’habitants. Le Luxembourg qui est aussi riche c’est 3450 pour 580.000 habitants. Oui il est temps de bouger, on attends les résultats.


    • JL JL 14 octobre 13:23

      @sls0

       
       ’’L’innovation on peut la repérer via les dépôts de Brevets’’
       
       Vous voulez dire, le nombre de dépôts ? C’est faux : des myriades de brevets sont déposés chaque année, qui ne correspondent à aucune innovation.

    • sls0 sls0 14 octobre 14:49

      @JL
      Ils correspondent à quoi ?


    • JL JL 14 octobre 18:41

      @sls0

       
      Les brevets sont essentiellement devenus un moyen de s’approprier juridiquement une technologie sorte sue que Le système des brevets est aujourd’hui incitatif à la multiplication des dépôts. 
       
      Lisez cet article du Monde : « Inflation galopante sur les brevets ». Si ’article traite d’un sujet actuel, il demeure universel sur le fond.
       
      L’auteur y cite Yves Lapierre Directeur général de l’INPI :  "La propriété intellectuelle n’est plus le fait des seuls juristes mais aussi celui des stratèges. Elle permet aux entreprises de se développer, de se défebdre, voire de négocier"
       
      Donnez vous la peine de lire cet autre article, plus complet sur la question des brevets :
       
      « ... dans les faits, l’innovation technique est beaucoup moins spectaculaire et progresse surtout par la résolution progressive d’innombrables problèmes confrontant les individus les plus créatifs.  Cela se reflète d’ailleurs dans le système des brevets, car comme le constate un observateur de l’Office canadien de la propriété intellectuelle, plus de 90% des innovations brevetées ne sont en fait que des petites modifications sur des inventions déjà brevetées....  »

    • Christ Roi Christ Roi 15 octobre 12:55

      @JL
      On se fout de la réalité. L’auteur est sioniste et veut promouvoir le Barheim, pays ami d’Israël, voilà tout.


    • sls0 sls0 15 octobre 17:12

      @JL
      Vous auriez dû écrire inflation galopante DANS LA TELEPHONIE.

      Vos autres liens revoient sur de la conjugaison.
      Il faut avoir une vue d’ensemble et non faire une fixette sur un détail et la téléphonie n’est pas tout.
      Je regarde souvent les dépôts de brevets par pays, c’est assez représentatif du potentiel d’un pays.
      Chez moi il y en a eu que 5, coté intelligence conceptuelle c’est pas des flèches. Ca copie, ça imite, ça fonctionne quand même.


    • phan 13 octobre 20:43
      Qui a déjà entendu parler du Printemps de la Perle ? Le 14 février 2011, des milliers de citoyens bahreïniens se sont rassemblés sur cette place de la capitale Manama. De confession chiite, comme 65 % de la population de ce minuscule royaume de 550 000 nationaux, les manifestants exigent du pouvoir sunnite des élections libres et la fin des discriminations à leur égard. « Il régnait, lors des manifestations, une atmosphère pacifique de carnaval », se souvient Said Boumedouha, chercheur spécialiste de Bahreïn à Amnesty International, présent à l’époque sur la place de la Perle.
      La dynastie sunnite al-Khalifa, installée au pouvoir depuis deux cents ans par les Britanniques pour contrer la menace iranienne, a très mal accueilli cette poussée revendicatrice chiite. Et c’est à son mentor, l’Arabie saoudite sunnite, qu’elle a fait appel pour étouffer toute contestation. Le 14 mars 2011, 1 000 soldats saoudiens et 500 Émiratis sont expédiés dans le royaume, sous l’égide du Conseil de coopération du Golfe. La répression est sévère. Trente-cinq manifestants sont tués. Des centaines arrêtés. Selon Amnesty International, le bilan s’élèverait au moins à 55 morts.

      • popov 14 octobre 01:49

        @salem alketbi

         
        Le mouvement wahhabite n’a-t-il pas pour but de supprimer les « innovations » qui avaient pris place dans l’islam au cours des siècles pour revenir au temps de la barbarie des brigands du désert ?
         
        Foutez l’islam à la poubelle et vous libérerez vos forces créatrices latentes.

        • covadonga*722 covadonga*722 15 octobre 12:07
          « Lorsque l’innovation devient un travail institutionnel »


          gageons que le journaliste Jamal Khashoggi aura bénéficié de ces innovations
          Saoudiennes
           



          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 15 octobre 15:41

            On n’innove pas réellement en mettant en pratique les idées d’autrui ! 


            Si la science fondamentale ne l’est pas, la technologie de pointe est exclusivement occidentale. Un gratte-ciel à Dubaï ou même une Hyper-Grande Surface de la Monstrueuse Consommation est le rayonnement de la civilisation occidentale ! Pas de quoi être fier... 

            Moi le plus grand expert de la planète j’ai déjà affirmé ceci : La valeur d’une quelconque nation se reflète dans le rapport Culture/Civilisation. 

            La culture occidentale qui propulse la civilisation orientale ou la civilisation occidentale qui développe la culture orientale : Voilà l’aberration humaine de ce siècle aberrant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès