• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La complainte du travailleur pauvre

La complainte du travailleur pauvre

     La nuit va tombée et il fait déjà -7°. En sortant de mon travail, je n’ai pas cessé de marcher afin de ne pas geler sur place. Je guette l’entrée de certains hall d’immeuble essayant d’apercevoir et de mémoriser le code tapé par les résidents afin d’avoir, pour cette nuit au moins, un endroit chauffé où dormir. Les foyers sont pris d’assaut, c’est pire que dans les quatre étoiles, il faudra bientôt réserver des mois à l’avance. Je galère d’agences d’intérim en trottoirs, de petits boulots en bouches de métro, de travaux illégaux en bords de Seine sous des ponts classés au patrimoine national, le luxe ! Ce soir, je vais squatter le Mac do jusqu’à l’heure de la fermeture et me faire une orgie alimentaire avec un mini cornet de frites.

     Jusqu’à cinquante ans j’avais un boulot stable. Vingt huit années chez Renault et pas un jour d’absence. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige toujours fidèle au poste. Bien sur, mon ambition professionnelle était limitée par mon cursus scolaire mais, je m’en satisfaisais et puis, le travail manuel est aussi respectable que le travail intellectuel. Faut dire aussi, qu’avec un père absent et une mère qui faisait ce qu’elle pouvait pour qu’on s’en sorte, j’ai bossé tôt. Aujourd’hui, j’ai encore la pêche mais je suis trop vieux pour une embauche qu’ils m’ont dit à pole emploi, alors je leur ai demandé comment ils comptaient arriver à nous faire bosser jusqu’à soixante cinq balais sans offre de travail, j’attends toujours la réponse… Quant à l’Assedic, ce n’est qu’une pompe d’État, chargé de redistribuer le sang des travailleurs sucés par les vampires de la finance. Étant donné qu'il est plus facile d'aspirer que de recracher, cet organisme s'ingénie à tendre de multiples pièges administratifs sous les pas des chômeurs considérés comme des mendiants et des bons à rien par nos gouvernements successifs trop occupés à la pratique de la génuflexion devant les banques plutôt qu’à la défense des intérêts de leurs citoyens … Evidement, à part attendre la croissance un doigt dans le cul et la main dans nos impôts, les grands énarques qui nous dirigent pensent inverser la courbe du chômage en nous faisant travailler plus longtemps pendant que les boites délocalisent, licencient, s’automatisent et se fournissent en main d’œuvre avec des sans papiers qu’ils peuvent exploiter comme des esclaves alors, il faudra qu’ils nous expliquent comment parce que si vous vous avez compris, moi pas.

     Nous sommes de plus en plus nombreux à errer sans domicile fixe comme ils disent. Le terme SDF prête à confusion, imaginez qu’ils le traduisent ainsi « Sans Difficulté Financière », ils seraient capable de nous envoyer un contrôle fiscal ces cons… Je suis inscrit dans une dizaine de boite intérim, je prends tout ce qui se présente et je bosse dés que je peux mais je ne gagne pas assez pour me loger. Etonnant non, que dans un pays riche un travailleur ne puisse pas avoir accès à un logement. Je laisse les chantres du libéralisme débridé réfléchir à ce problème, je ne doute pas qu’ils vont nous avoir des ristournes dans les magasins Décathlon sur les tentes quechua, vu le nombre à se procurer, cela sera bénéfique pour leurs actions boursières. On nous appelle les travailleurs pauvres ou les « Workers poor » dans les milieux financiers, avouez que ca fait plus classe.

     Je ne vous cache pas qu’actuellement, j’aimerai bien être le chat de l’autre tache, le couturier branché et Ô combien utile à la société. Son chat choupette qui se ballade avec chauffeur, collier de diamant et valises louis Vuitton. Parait même qu’elle a deux nurses à plein temps. Super, c’est ma collègue Annie qui vit dans une caravane pourrie et sans chauffage avec ses deux gosses qui va apprécier l’utilité de la chose et la bonne répartition des richesses. Dans cette société, il vaut mieux être un félin qu’un humain. Enfin, tous cela est un peu normal, les médias actuels façonnent les hommes pour l’émotion et non pour la réflexion. Il suffit de voir les défilés organisés par nos élites, ils sont tous « Charlie » mais pas un ne manifeste pour les 130 enfants assassinés par des djihadistes dans une école du Pakistan, ni pour les 10 millions de personnes vivant avec moins de 800 € par mois. Comme quoi, il y a des degrés différents dans l’indignation, dans l’horreur comme dans la misère, c’est fonction des circonstances et de l’intérêt de certains qui font de la peine et de la tristesse un commerce lucratif et s’autorisent à jouer avec le curseur sur l’échelle des bons sentiments. 

     En France en 2013 nous étions 2 millions de travailleurs pauvres, remarquez, on ne va pas se plaindre, en Angleterre, les champions du libre échange, c’est 5,2 millions en 2014 et, 20% des actifs en Allemagne, vous savez le modèle qu’on nous sert de façon rituel. Bon enfin, tout cela pour vous dire que travailler ne suffit plus pour vivre décemment, mais ca vous l’aviez compris, le problème, c’est que cela va aller en empirant et que malheureusement nos rangs de « Workers poor » vont grossir de jour en jour a travers toute l’Europe.

     La dignité de l’homme est dans ce qu’il créé, dans ce qu’il produit pour la société, pour autrui. Quand le travail devient une aliénation, un esclavage, l’humanité quitte l’être ainsi contraint et son âme se dessèche. Un travailleur qui ne peut pas trouver d'emploi est un personnage infiniment plus tragique que n'importe quel Hamlet ou Œdipe.

     « Le premier des droits de l'homme c'est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. »

                                                Jean Jaurès

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/11/14/04016-20111114ARTFIG00566-l-allemagne-reflechit-a-des-salaires-minimum.php

http://www.lefigaro.fr/international/2014/12/08/01003-20141208ARTFIG00135-la-faim-un-autre-visage-du-royaume-uni.php

http://www.inegalites.fr/spip.php?article905


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    



    • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 08:07

      @lloreen

      Exact, tout absolument tout est devenu business. L’humain est devenu un produit, une marchandise à solder. L’argent fait taire les coeurs et atrophie les âmes...


    • lloreen 22 avril 2015 15:14

      @Gabriel
      "L’humain est devenu un produit, une marchandise à solder."

      Il ne faut pas généraliser. C’ est la vision de certains qui tend à s ’imposer à ceux qui (se) laissent faire. Et l’ enjeu, justement est de ne pas (se) laisser faire parce que tout un chacun a la possibilité d d’ agir et de réagir car il existe largement assez de solutions.
      Il ne faut justement éviter ceux qui ne sont pas la solution mais plutôt le problème.
      Il existe partout des initiatives locales, régionales ou même internationales pour autant qu’ on veuille bien ouvrir son esprit et sa conscience.

      Il existe même des initiatives au système financier et tout ceci ne demande qu’ à se développer.
      En voici une qui se développe à Liège.

      http://www.rtbf.be/info/regions/detail_liege-a-sa-monnaie-locale-le-valeureux?id=8292707

      Puisque vous évoquez le problème financier, je vous informe qu’ un groupe canadien a intenté un procès au Canada dont le but est l’ annulation de la loi Rothschild, le pendant canadien de la loi Pompidou de 1973 qui a cédé à des banquiers privés (Rothschild et consorts) le pouvoir d’ émettre et de contrôler la monnaie.
      Le Canada a annulé la loi Rothschild le 25 janvier 2015.

      http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs/la-loi-rothschild-a-ete-annulee-au-canada-le-26-janvier-2015-a-quand-la-france-video-357/

      Vous voyez par cet exemple qu’ il ne faut jamais ni laisser faire, ni se laisser faire. Ceux qui ont pour politique le contrôle absolu de tout et tous sont extrêmement satisfaits quand les gens manifestent, car cela n’ a aucune incidence sur quoi que ce soit. Il n’ y a que l’ action et le rassemblement dans l’ action qui permettent de faire changer les choses.
      Qui ne dit mot consent...


    • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 15:40

      @lloreen

      Merci de ces liens. Nous nous battons au niveau associatif et au niveau informatif. Nous avons bien conscience que cela est loin d’être suffisant aussi, que vous le spécifiez, chacun à sa mesure doit combattre ces injustices.


    • alinea alinea 21 avril 2015 21:55

      Ce qui est le plus horripilant, c’est l’hypocrisie à propos du logement. Au moins en Allemagne, ils ont ça ; des logements pas exorbitants.
      Et le RSA et l’alloc logement ? Ils n’y ont pas droit ?? s’organiser en co-loc.
      Il faut absolument recréer des réseaux et circuits parallèles, il faut que les gens cessent d’être seuls. Les jeunes arrivent très bien à faire ça.


      • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 08:00

        @alinea


        Voilà ici la principale anomalie. Il y a presque trois fois plus de logements vides que de SDF en Europe. Avec 11 millions de logements vacants, il y aurait largement de quoi loger l’ensemble des 4,1 millions de sans-abris d’Europe, selon des données rassemblées par The Guardian. L’Espagne (3,4 millions de logements vacants), la France (2,4 millions), l’Italie (entre 2 et 2,7 millions), l’Allemagne (1,8 million), le Royaume-Uni (700 000), le Portugal (735 000)... Aucun pays n’est épargné pas ces « logements fantômes ». Nombre de ces habitations vides ont été achetées par des gens qui n’ont jamais vraiment eu l’intention d’y vivre. Les militants pour le droit au logement s’indignent de ces « incroyables chiffres » et dénoncent "un gaspillage choquant« . »Les maisons sont faites pour que les gens y vivent. Si elles ne sont pas occupées c’est que le marché du logement est dans l’erreur", indique David Ireland, directeur de l’association.

        Autre exemple : La surface de bureau inoccupé en d’Ile-de-France est de 4,43 millions de m². A Paris intra muros, 330.000 m2 de bureaux en cours de construction ou de restructuration sont actuellement disponibles.


      • foufouille foufouille 22 avril 2015 10:02

        @alinea
        sauf étudiants, la colocation en HLM n’est pas autorisé.
        les logements vides sont nombreux dans les petites villes mais les services et les transports en commun sont proches de zéro.
        faut aussi supporter le co-locataire.


      • alinea alinea 22 avril 2015 11:45

        @Gabriel
        Il faut une loi « dictatoriale » pour résoudre le problème du logement ; mais il y a la liberté de la propriété, n’est-ce pas !!
        Si ça ne tenait qu’à moi, les résidences secondaires seraient interdites - donc réquisitionnées- tant qu’il y a des gens à loger ; la construction serait interdite tant qu’il y a des logements vides. Et le prix des loyers plafonné ; j’en ai parlé ailleurs : 2% d’intérêts sur l’évaluation du bien, plus charges et impôt foncier, plus un petit pécule pour faire face à des réparations. Les loyers seraient trois fois moins cher ! et savoir qu’avec un capital aussi sûr que l’immobilier, 2% d’intérêt, c’est mieux que le livret A !!


      • alinea alinea 22 avril 2015 12:29

        @foufouille
        Si tous les logements étaient à loyer modéré ??
        Nous avons vécu des millénaires ensemble, pourquoi ne pas recommencer ? Ça n’a pas que des avantages, on le sait, mais chacun dans sa boîte, est-ce mieux ?


      • jaja jaja 22 avril 2015 14:26

        @alinea

        Il existe des réseaux qui occupent les logements vides... mais ils sont faibles, soumis à la répression policière... avant de recréer soutenons ce qui existe !

        Bon article ça nous change !


      • alinea alinea 22 avril 2015 17:57

        @jaja
        jeudis noirs, c’est ça ? j’ai vu ça à Aurillac ! mouvement anarchiste !! ça me donnait envie d’habiter Aurillac !


      • paco 22 avril 2015 18:08

        @alinea...bonsoir, ... heu, des jeudis noirs... en quelle époque ?

        Merci de m’éclairer.

      • alinea alinea 22 avril 2015 18:16

        @jaja
        belles petites affiches ( vraiment belles) placardées sur le moindre volet au centre ville, il y a... six, sept ans ( 2008, 2009 !)
        ( dis Paco, tu as un réveil qui sonne dès que quelqu’un écrit « Aurillac » sur Avox ?? smiley )


      • paco 22 avril 2015 18:26

        @alinea

         Ben voui. Ai été de tous les Festivals, du tout premier au dernier. Mais dur de tout voir...

      • alinea alinea 22 avril 2015 18:41

        @paco
        C’était pas au moment du festival ! mais voir des anars actifs, c’est pas tous les jours !!


      • Le p’tit Charles 22 avril 2015 10:04

        Il parait qu’il y a en France 1,7 millions d’emplois non pourvus...est ce vrai (Le Figaro)... ?
        Dans ce K comment se fait il que l’on trouve autant de SDF...de pauvres et autant de chômeurs... ?


        • foufouille foufouille 22 avril 2015 10:43

          @Le p’tit Charles
          c’est faux, la plupart des offres sont les mêmes ou il faut être sans papiers.


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 10:44

          @foufouille...Bonjour...Lisez donc le Figaro... !


        • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 10:59

          @Le p’tit Charles
          Le Figaro, ca reste tout de même pas mal orienté comme information. Il est vrai que des jobs sont vacants, maintenant, il faut voir lesquels et dans quelles conditions ceux ci sont proposés (très mal payés d’ou nos travailleurs pauvres) Il y a aussi pas mal d’annonces bidons et nos gouvernants sont passés maitre dans l’art de la désinformation, ils nous fabriquent une belle société d’esclaves... 


        • foufouille foufouille 22 avril 2015 11:13

          @Le p’tit Charles
          lis le monde ou un autre journal et ce sera plus la même histoire.
          ça dates de plus de 20 ans, les emplois fantômes.


        • bourrico6 22 avril 2015 11:30

          Bonjour...Lisez donc le Figaro... !

          Ben voyons, et si je te dis de lire le monde diplomatique, tu vas en penser quoi ?


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 12:39

          @Gabriel...Pourquoi toujours avoir des polémiques qu’en je donne une info.... ?
          Je ne suis en rien l’auteur de l’article du Figaro (qui en effet est un torchon misérable..)..mais plusieurs bas du front font les mariolles pour démontrer leur connerie...
          Affligeant
          J’ai souvent l’impression d’être en face d’une classe de CP....et encore.. !


        • bourrico6 22 avril 2015 12:45

          @Le p’tit Charles

          Si tu avais lu ce que j’ai écris au dessus, tu aurais peut être compris pourquoi une info du Figaro peut faire sourire, et ça t’aurais évité ta tirade de Caliméro ridicule.

          Tu as vu le film « Le Pari » ?
          Vers le début, les deux protagonistes lisent leur journal, le Figaro pour l’un (le pharmacien) et Libération je crois pour l’autre (le prof gauchiste), les deux journaux traitent du même sujet.... de façon radicalement opposée.


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 12:48

          @foufouille...Le Figaro économie 16/04/2015...Il y a 1,7 million de postes à pourvoir en France...Inexorable paradoxe : en France, le nombre de demandeurs d’emplois augmente... en même temps que les emplois vacants. C’est une nouvelle fois le constat de Pôle emploi, qui publie ce jeudi sa vaste étude annuelle sur les « Besoins en main d’œuvre »* en France. Alors que la courbe du chômage reste inlassablement orientée à la hausse...Ainsi plus de 20% des entreprises françaises envisagent de recruter cette année. Un record. Au total, les besoins de ces « recruteurs potentiels » représentent désormais... 1,74 million de postes ! Soit 2,3% de plus que l’année dernière, qui était déjà en rebond de 5,4% par rapport à 2013....Lire l’article en entier sur ce journal...
          Un constat de Pôle emploi...
          Vous avez tous l’air fin maintenant les moinsseurs de service de la France d’en bas.. !


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 12:49

          @bourrico6...Lisez donc mon nouveau commentaire...c’est un constat de Pôle emploi...pas de moi.. !


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 13:01

          @bourrico6...c’est bien ce que je disais...y a que la vérité qui dérange...surtout les bas du front.. !


        • foufouille foufouille 22 avril 2015 13:04

          @Le p’tit Charles
          ton article est bidon.



        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 13:53

          @Le p’tit Charles...Vous remarquerez que l’auteur ne répond pas faute d’argument...sans doute. ?


        • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 14:05

          @Le p’tit Charles
          Je ne polémique pas je vous donne un avis, ne le prenez pas mal, il n’y a aucune agression dans mes propos.


        • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 14:20

          @Le p’tit Charles
          Je suis prêt à vous réponde mais, au milieu de cette suite d’échanges avec tous ces noms d’oiseaux, c’est quoi la question ?


        • Le p’tit Charles 22 avril 2015 14:45

          @Gabriel...Avez vous lu l’article du Figaro tout simplement avec le constat de Pôle emploi.. ?


        • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 15:33

          @Le p’tit Charles
          Je l’ai lu mais je me méfie beaucoup des médias officiels, ils ont un peu trop tendance à réciter leur poème qui s’intitule : « Pensée unique, Européanisme, rigueur et OTAN ». J’ai fais plus confiance aux rapports des associations de bénévoles qui sont sur le terrain. Regardez autour de vous, depuis des années le nombre de SDF augmente tout comme le nombre de chômeur et, croyez moi, ils y en a qui se battent bec et ongles pour s’en sortir.



        • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 11:31

          une alternative à la pauvreté c ’est d’ acquérir un savoir-faire . 


          Sortir de l’ école à 20 ans ne savoir lire ni écrire n’ est pas une bonne 
          entrée dans la vie . 

          Vrai que c ’est super triste tout ce gâchis .

          • foufouille foufouille 22 avril 2015 11:50

            @rocla+
            il y a des ingénieurs au chômage comme des bouchers.


          • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 11:52

            @rocla+

            Bonjour capitaine, ce qui est triste c’est que des gens qui travaillent, n’arrivent plus à vivre décemment de leur travail. Difficultés pour se loger, se soigner, c’est tout de même incroyable ! On ne parle pas ici de vacances, de loisirs mais, du minimum vital auquel, dans une société correcte, devrait avoir droit toute personne avec un ou des emplois. Il ne faut pas se voiler la face, le nombre de travailleurs pauvres explose et cela ira en empirant tant qu’une minorité captera les 90 % des richesses produites. La déliquescence de nos sociétés provient de cette mauvaise répartition des richesses qui nous amène à l’esclave puis, à la révolte. Dans tous les pays, il y a causalité évidente entre délinquance et pauvreté.


          • bourrico6 22 avril 2015 12:46

            @foufouille

            Vas pas foutre le bordel dans son petit monde imaginaire et simpliste.


          • bourrico6 22 avril 2015 12:49

            @Gabriel

            Z’ont qu’a créer leur boite ces feignasses, de toute façon, si t’as pas crée d’emploi à 50 ans, t’as raté ta vie.
            Puis c’est de la faute à ces enculés de la SNCM !!

            Voilà, une belle réponse « rocla-style ». smiley


          • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 13:17

            Donc la bonne vie c ’est arriver à 20 ans  et se dire voilà 

            mon destin c ’est la ruine de l’ âme , la pauvreté et l’ alcoolisme 
            puis après grabataire . 

            Voilà mon ambition . 

            C ’est d’ une joie de vivre intense . 

          • foufouille foufouille 22 avril 2015 13:50

            @rocla+
            moi c’était grabataire directe


          • soi même 22 avril 2015 16:04

            @Gabriel, je vais sans doute vous surprendre, les revenues doivent être dissocier de l’activité, c’est une mesure qui pourrait en réalité palier à cette situation, pour l’instant c’est le revenus universel qui fait sont bonhomme de chemin.
            Le travail doit être véritablement partagé , tous cela pourrait devenir réalité si tous les critères économiques qui sont en rigueur dans notre société soit refondue !

            c’est un chantier de long halène , car repenser la société c’est revoir aussi tous nos préjuges dans la matière.

            Il est sur, est certain que nous allons vers une ramification du travail, il y a deux causses principales à cela, la robotisation et l’autonomisation des tâches, un secrétaire n’est plus simplement une dactylo, elle peut être aussi standardiste, comptable et faire la gestion du personnel, tous cela grâce à des logiciels informatiques. L’autre facteur de cela est que l’argent ne circule plus dans le socail, ce n’est pas seulement une crise de confiance qui en est l’origine, c’est cette spéculation éfrené qui a réussie à détourné la mânes financière.

            Maintenant, je ne sais si cela n’est pas trop tard, il semble que le destin de pouvoir nous prendre en main semble s’éloigner, et que l’on se retrouve vers une criminalisation de la finance qui n’a pas encore dit son dernier mot pour nous asservir d’une façon irrémédiable vers un servage économique, avec beaucoup de souffrance à la clé ....


          • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 16:54

            @soi même

            Tout ce que vous dites est pétrit de bon sens mais j’ai bien peur que ce soit votre dernier paragraphe qui s’avère être la plus probable description d’un avenir proche, ce à quoi nous pourrions, le complétez en y ajoutant les catastrophes écologiques majeures qui vont en découler.


          • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 16:56

            @Gabriel
            Pétri, « i » sans « t » évidement. Ca doit être la fatigue. Mes excuses....


          • soi même 23 avril 2015 19:56

            @Gabriel, le monde est thymique ce qui devient impossible aujourd’hui revient avec une difficulté supplémentaire dans l’avenir, rien n’est perdue,tous ce crée tous ce transforme  !

            A lire la Création dans le Néant !

             


          • Gabriel Gabriel 24 avril 2015 07:14

            @soi même

            C’est pour cela que le monde incapable d’exprimer et de gérer ses émotions, submergé par elles, court à sa perte. Il faudra recommencer, encore et encore, jusqu’à ce que la leçon soit apprise, retenue... 


          • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 13:00

            Gabriel , 


            Exact , je me pose souvent la question de savoir comment 
            on peut vivre avec 1000 euros par moi , en payant logement nourriture 
            déplacements santé téléphone etc ... 

            Il y eut une époque pas lointaine on ne parlait pas de 35 heures 
            on pouvait faire des heures sup , les chaussettes et plein de trucs étaient 
             fabriquées ici . 

            La grande distri n’ existait pas , vous savez , celle qui étrangle les 
            fournisseurs  qui lassés ont mis la clé sous la porte . 

            Les produits sont maintenant fabriqués à l’ étranger et vendus à 
            des gens qui ont plus de boulot . 

            J’ ai rien contre la grande distribution j’ ai un bon métier , mais  leur 
            système de bourrer le mou avec des pubs tous les 1/4 en faisant croire 
            que c ’est la vraie vie de manger des fraises d’ Espagne des raisins 
            de Colombie et des frites surgelées d’ Amérique mais pas seulement , des 
            milliers de produits que nous , ici on fabriquait , eh bien il y a une 
            grosse couille dans le piano mécanique  qui nous joue des airs bidonnés 
            sentant l’ oseille pour un ou deux groupes qui se foutent de la gueule des 
             Français Réunis se rendant dans ces usines à fric avec leurs cartes de fidélité 
            dépassant du portefeuille . 

            Il faudrait une volonté politique , non pas pour fermer les usines à fric , mais 
            pour expliquer aux moutons de panurge que nous sommes , que c ’est nous mêmes
            qui creusons notre tombe . 

            Celui qui arrive pas à comprendre qu ’il est mieux de fabriquer nos chemises 
            que de les faire fabriquer par des hommautomates Chinois comment 
            lui parler à cet /£^&w  de Français   ?

            • soi même 22 avril 2015 13:30

              @ Gabriel, je vous fais pas dire, nous assistions à un monde finissant pour mieux accueillir un autre monde qui ne va pas être de tous repos, il va même être encore plus blafard que celui que nous connaissions aujourd’hui !

              A moins que ?


              • marc23 22 avril 2015 13:40

                Comment s’étonner de la petite criminalité, du traffic de drogues ou d’êtres humains dans ces conditions. Responsables buveurs du sang du peuple : Holland/Valls


                • soi même 22 avril 2015 13:53

                  @marc23, c’est inévitable , reflet de survie pour une population tenue et maintenue à la frange de cette société de rentier !


                • Le chien qui danse 22 avril 2015 14:41

                  Les 1.7 m d’emploi non pourvus ont été « désintoxiqué » sur Arte (28 minutes) hier soir, je ne sais pas si Arte et plus fiable que le Figaro mais bon il avait l’air de prouver que c’est de l’intox...

                  Nous subissons des choix et mentalité avec toujours quelques décennies de retard, quand j’étais « jeune » le nec était d’être payé à rien foutre, celui qui y arrivait été un malin envié des autres.
                  D’autres necs étaient de s’enrichir, peu importe la morale, ceux qui y arrivait été considérés et enviés.
                  En face la morale du travail, au sens presque mystique, si tu en baves c’est que t’es un homme et le paradis t’es ouvert. Joie du patronat où les stakhanovistes étaient le pendant des fumistes (au sens de l’insulte pas du métier). Le patronat en profitait en s’appuyant sur ceux-ci, un peu benêts, pour contraindre les autres, la bonne morale quoi.

                  Le problème qui, je crois commence à poindre, est que tous coute de moins en moins cher, consomme de moins en moins d’énergies, hier encore j’ai entendu que radio france allait passer à la technologie RNT, radio numérique terrestre, huit fois moins cher que le hertzien, combien « d’emploi » vont y passer aussi. Mon smartphone va bientôt être plus puissant que les premières machines sur lesquelles j’ai commencé la 3D... Nous sommes dans une dynamique de décroissance industrielle, seule le nombre croissant de consommateur nous permet de croire le contraire.

                  Le nec, si on écoute nos prêtres de la croissance aurait été de changer de voiture tous les six mois, rien qu’a voir le nombre de voiture d’occase à moins de 20000 kms qui stagnenet sur des parkings on peut douter de ce genre de développement.

                  D’ailleurs heureusement qu’il y a Wall-E pour nettoyer sous le tapis :

                  http://www.journaldugeek.com/2015/04/20/record-tonnes-dechets-monde-2014/


                  • Gabriel Gabriel 22 avril 2015 15:23

                    @Le chien qui danse

                    Merci pour votre commentaire. Pour nous forcer à consommer ils ont créé l’obsolescence programmée. Il faut changer de paradigme et remettre à plat ce système qui fait du travailleur un esclave de plus en plus mal rémunéré quand il n’est pas un chômeur. Du travail, il y en aura de moins en moins pour les raisons que j’énumère dans cet article et que tout le monde connaît alors quoi ? Partage du temps de travail, produire au plus prêt du consommateur, mettre la gomme sur les énergies vertes ect …. 


                  • francesca2 francesca2 22 avril 2015 17:15

                    Les laissés-pour-compte de la mondialisation et du libéralisme.

                    Très bel article.

                    • lloreen 22 avril 2015 19:49

                      Pour information à tous ceux qui veulent s’ ouvrir à une nouvelle conception de l’ univers et du monde.
                      L’ institut Keshe a ouvert une école à Bari (Italie).

                      https://www.youtube.com/watch?v=_wzW4McbnHk


                      • Gabriel Gabriel 23 avril 2015 07:56

                        @lloreen
                        Merci pour le lien.


                      • gaijin gaijin 23 avril 2015 09:50

                        c’est le rêve américain en marche !
                        des travailleurs pauvres logés dans des campings car pouvant se déplacer au gré des vents et faisant pas chier ( parce qu’ils vivent le rêve américain )
                        putain de cauchemar ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès