• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LA COVID 19...84

LA COVID 19...84

LA COVID 19…84

 

« Dans ces temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire » affirmait le célèbre écrivain Georges ORWELL. Quels sont celles et ceux qui se lèveront enfin pour mettre un terme à cette hystérie collective qui dure déjà depuis plus de 6 mois ?

Alors que la gestion de l’épidémie par nos gouvernants a déjà anéanti des pans entiers de l’économie, le ministre de la dictature hygiéniste, Olivier VERAN, exécuteur gouvernemental des basses œuvres sanitaires a tranquillement égrainé hier soir, les nouvelles injonctions jacobines, liberticides et mortelles ainsi ordonnées selon l’intensité de la couleur rouge (sang) de votre département. Pour la zone de Marseille, c’est un reconfinement qui ne dit pas son nom. Pourtant, le même homme claironnait en mars dernier sur tous les plateaux de télévision que le port du masque était parfaitement inutile. Ministre ou clown ? Au moins, s’il portait son nez rouge, chacun saurait à quoi s’en tenir.

Dont acte. La politique de la peur perdure et les interdictions incohérentes s’accentuent. Tous entassés comme des sardines masquées dans le métro ou le bus seraient moins contaminant et donc moins dangereux qu’attablés avec sa famille ou des amis à une terrasse de café en fin d’après-midi sur le vieux port. 1 000 spectateurs masqués sur le court central (15 000 places) de tennis de Roland Garros qui débute en fin de semaine ou un millier de fans masqués de football au stade de France (80 000 places) pour le match France / Ukraine du 7 octobre, ce ne sont pas des mesures responsables. Ce sont des mesures simplement grotesques pour ne pas dire débiles.

Au printemps, nous avons eu à entendre vos mensonges d’état sur les masques et surtout à subir la pénurie d’approvisionnement produit. Cet été, nous subissons l’avalanche inorganisée et inefficace des tests dans nos grandes métropoles. Des tests, en veux-tu ? En voilà. PCR, sérologique, antigénique. Pour ma part, j’ai surtout compris qu’aucun des trois n’était très fiable. Pas rassurant après 5 à 7 jours d’attente du verdict pour répondre à la question fatidique : suis-je atteint ou pas ? Que nous réserver-vous Mister VERAN pour cet automne ?

Et, qu’a-t-il donc fait pour tirer les leçons de la catastrophe du printemps et anticiper le rebond épidémique tant annoncé ? Aujourd’hui, y a-t-il plus de lits de réanimation pour accueillir les malades, ceux de la COVID-19 et tous les autres ? Les cliniques privées sont-elles désormais associées aux plans échafaudés par les ARS ou faudra-t-il encore amuser la galerie avec le concours de médecins cubains ? A-t-on reconstitué les stocks de produits stratégiques en quantité suffisantes pour tranquilliser les anesthésistes et les autres praticiens des services hospitaliers ?

Depuis deux mois, Santé Publique France (SPF) nous annonce une moyenne quotidienne d’une trentaine de malades qui décèderaient de la COVID-19. J’aimerais bien connaître leur profil Monsieur VERAN ? Serait-ce un secret d’état alors que vous avez sans cesse au bout de vos lèvres ce mot si galvaudé de « transparence » ! Serait-ce une information cachée alors que vous nous martelez que votre priorité, c’est de protéger les français ? Pour cela, plutôt que de les infantiliser et de leur faire peur depuis 6 mois, informez-les. Vous obtiendriez leur consentement voire leur adhésion aux mesures que vous décidez unilatéralement. Et brutalement parfois.

Malheureusement, « dans notre société, ceux qui ont la connaissance la plus complète de ce qui se passe, sont aussi ceux qui sont les plus éloignés pour voir le monde tel qu’il est ». Georges ORWELL, 1984.

 

Bertrand RENAULT – 24 septembre 2020


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 25 septembre 08:47

    Dernière vidéo de Silvano pour les amateurs...

    (Pensez à désactiver les bloqueurs de PUB et autres traqueurs de mouchards).


    • Alcyon 25 septembre 09:59

      @Clocel
      je ne vais pas filer de la thune à un charlatan qui raconte de la merde depuis 6 mois et dont les seuls fanboys sont des décérébrés qui étaient en train de se saouler lors de la distribution de cerveau.


    • Alfred E. Newman Bec à foin 25 septembre 08:58

      C’est la mode de changer les titres et les marques pour des raisons éthiques de racisme latent :

      • « Dix petits nègres » d’Agatha Christie a été rebaptisé : « Ils étaient dix »
      • Le riz « Oncle Ben’s » vient de muter en riz « Ben’s Original » (sans portrait à la Banania)

      Pour des raisons éthiques de conformité historique il serait urgent de rattraper l’erreur chronologique d’Orwell en intitulant désormais « 2020 » son roman paru sous le titre trompeur de « 1984 ».


      • Francis Francis 25 septembre 09:31

        @Bec à foin
         
         la différence entre 1984 roman et 2020 réalité, c’est que Orwell présupposait un Big Brother centralisé et idéologique. Je verrais plutôt notre monde comme un monde, non pas de fourmis mais de fourmilières. Et ces fourmilières, quand elles se rencontrent, se taillent des croupières entre elles : guerres commerciales ; guerres de l’information ; guerres de territoires, etc.. Mais le sort des fourmis à l’intérieur des fourmilières est le même partout.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 09:47

        @Francis C’est surtout un BIG MOTHER qui pense tout contrôler (le desert des Tartares) et est complètement dépassée. 

        Dino Buzatti aborde dans ce roman l’un des thèmes les plus récurrents de son œuvre : l’injustice du « destin ». Par la suite (1953), dans Un cas intéressant, courte nouvelle publiée en France dans Le Quotidien du médecin[réf. nécessaire], il saisit les traits d’un patient hospitalisé au dernier étage d’un hôpital quasiment désaffecté pour une maladie qu’il ne connaît pas et dont on ne lui dira rien. Et jour après jour il prend conscience, ou plutôt le lecteur prend conscience de la gravité de la maladie qui ronge le patient, car c’est chaque fois par un prétexte dérisoire qu’on l’avise du fait qu’il change de chambre pour aller à l’étage inférieur. Ceci jusqu’au rez-de-chaussée, puis il reste le sous-sol, où se trouve le crématorium.


      • Francis Francis 25 septembre 10:25

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
         
         ’’C’est surtout un BIG MOTHER qui pense tout contrôler’’
         

        Oui, mais alors, c’est pour notre bien ! cf. Alice Miller
         
        En fait, c’est tout un tas d’intérêts financiers, petits ou grands, qui veillent jalousement à leur pré carré de profit, à la manière des mafiosos.
         
        2020 la victoire du crony capitalism, la victoire de la mafia sur le peuple, c’est la mafia institutionnalisée. Avec le Big Data on sait tracer tout, y compris les consommateurs jusque dans les chiottes, mais on ne sait pas faire la différence entre un vaccin de contrebande et un vaccin propre sur lui. Enfin, s’il en existe ...
         
        Et sans parler de tous ces écouvillons infectés de tests ¨CR et autres médocs frelatés.
         
        J’ai reçu un bon gratuit pour retirer un vaccin contre la grippe.Mais j’ignore ce qu’on va me donner : c’est la loterie.

         

         


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 septembre 10:36

        @Francis comme vous le savez je fais un peu d’Astrologie et en réalité MACRON est un vrai saturnien. regardez cette vidéo sur le cube noir et Saturne : https://www.youtube.com/watch?v=Kk—iwrHGv4. Tiens, nous venons de rentrer dans le signe de la balance : LE MAAT. Et ce signe est gouverné par saturne et vénus. A suivre. Septième signe. Le 7 ressemble à un FAUX et est associé à SETH dans la mythologie. La balance est double....


      • Francis Francis 25 septembre 13:36

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
         
         L’État Big Mother est « bonne fille » pour ses héritiers avec ce que ça suggère d’incestueux , et marâtre pour les classes laborieuses.
         
         Ne pas confondre l’État avec le Système qui est maffieux.


      • Odin Odin 25 septembre 13:49

        @Francis

        Bonjour,

        « J’ai reçu un bon gratuit pour retirer un vaccin contre la grippe. Mais j’ignore ce qu’on va me donner : c’est la loterie. »

        Pour préserver votre santé il serait préférable de ne pas prendre le vaccin et de jouer au loto. A cette loterie vous ne risqueriez que de perdre que quelques euros tout en préservant votre capital immunitaire smiley 


      • troletbuse troletbuse 25 septembre 13:54

        @Odin
        Illustration qui tombe à pic
        https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin-handicapant-une-indemnisation-d-un-million-d-euros-6987541
        Allez les mougeons, venez tenter votre chance  smiley


      • Francis Francis 25 septembre 14:06

        @Odin
         
         je ne vois vraiment pas quels euros je perdrais en n’allant pas chercher ce vaccin.


      • troletbuse troletbuse 25 septembre 14:48

        @Francis
        En jouant au loto, voyons  smiley


      • Ruut Ruut 25 septembre 15:39

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Bien vue notre société est globalement Matriarcale.
        Son besoin incessant de bouc émissaire a blâmer, sans chercher a identifier la cause réelle des problèmes en est le plus parfait exemple.


      • xana 25 septembre 22:25

        @Bec à foin
        Excellent de rebaptiser 1984 en 2020...


      • Alcyon 25 septembre 09:58

        Résumé :

        « merde, le nombre de contaminations repart à la hausse, les décès repartent à la hausse alors que mon gourou avait dit que c’était fini et que les mesures ne servaient à rien. Il faut que j’invente quelque chose pour me plaindre. »

        Ah le profil des victimes actuellement est le même que celui des victimes de mars/avril. Rien n’a changé à ce niveau. A un moment, réussir à sortir ça comme « argument » c’est démontrer qu’on n’a plus grand chose à dire. C’est quoi ton pépin, que le CFR est bien plus bas ? Oui, et ? Tu demandes le profil des décès, pas le profil des positifs. Là où en mars/avril la France ne testait que les cas symptomatiques qui allaient à l’hôpital, maintenant on teste plus largement et donc tu as les cas qui s’en sortiront en restant chez eux. Mais ça ne change pas le profil des victimes, 

        Et en passant, du 23 juin au 10 septembre la moyenne mobile à 7 jours des décès était en dessous de 30. Donc ça ne fait que deux SEMAINES qu’on est au dessus. Et c’est même pire que ça :

        Semaine du 23 au 29 juin : moyenne de 22 décès par jour

        Semaine du 30 juin au 6 juillet : moyenne de 16 décès par jour

        Semaine du 7 au 14 juillet : moyenne de 24 décès par jour

        Semaine du 15 au 21 juillet : moyenne de 13 décès par jour

        Semaine du 22 au 28 juillet : moyenne de 8 décès par jour

        Semaine du 29 juillet au 4 août : moyenne de 11 décès par jour

        Semaine du 5 au 11 août : moyenne de 9 décès par jour

        Semaine du 12 au 19 août : moyenne de 14 décès par jour

        Semaine du 20 au 26 août : moyenne de 11 décès par jour

        Semaine du 27 août au 2 septembre : moyenne de 20 décès par jour

        Semaine du 3 au 10 septembre : moyenne de 18 décès par jour

        Semaine du 11 au 17 septembre : moyenne de 41 décès par jour

        Semaine du 18 au 24 septembre* : moyenne de 60 décès par jour (il manque le 25 septembre, donc c’est une moyenne sur 6 jours)

        Donc déclarer :

        « Depuis deux mois, Santé Publique France (SPF) nous annonce une moyenne quotidienne d’une trentaine de malades qui décèderaient de la COVID-19. »


        C’est vraiment n’importe quoi. Quand on ment soi-même, il faut se demander comment on a l’audace de crier au mensonge des autres. Ah et en passant, pas besoin de conditionnel. Et si tu parles de la moyenne sur les deux derniers mois, il y a eu 1319 décès, ce qui fait une moyenne de 21 décès par jour. Elle est de 32 sur le mois passé, et de 11 sur le mois précédent.


        Commence déjà par ne pas mentir, et peut-être qu’on écoutera tes délires. Mais d’ici là, seuls les gogolvoxiens qui chantent encore les louanges du gourou ragou (qui a réussi le Grand Chelem. Il a faux sur tout) te diront « C’eSt BiEn VrAi, LeS aUtReS sOnT dEs MoUtOnS »


        • Alcyon 25 septembre 10:01

          @Alcyon
          Ah et pour « MaIs Ma LiBeRtE !!!!!!! »

          Moi je revendique le droit de conduire bourré. Phares éteints. En choisissant le côté de la route qui me convient. Quoi c’est ma liberté, non ?


        • Pimpin 25 septembre 11:21

          @Alcyon
          60 décès par jour ? au plus fort de la crise on en était à 1100 ! On en est encore très loin. De plus, de quoi sont vraiment décédés ces gens ? du covid ou d’autre chose ? Ce n’est pas parce qu’on est positif qu’on ne doit mourir que de cela !
          Lors des précédentes épidémies de grippe le taux d’incidence était calculé à partir des vrais malades et des hospitalisations. Le niveau d’alerte était de 150, il est passé à 50 !!! Si c’était la même méthode actuellement tous les départements seraient dans le vert.
          Enfin, les vrais malades sont guéris en quelques jours avec le protocole Raoult. Son taux de décès est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! Voir le dernier témoignage de Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille
          Avec le traitement Raoult généralisé on n’aurait pas 60 morts mais seulement 5 !


        • leypanou 25 septembre 11:22

          @Alcyon
          Et si tu parles de la moyenne sur les deux derniers mois, il y a eu 1319 décès, ce qui fait une moyenne de 21 décès par jour.  : il y a 1600 personnes qui meurent chaque jour toutes pathologies confondues, en quoi une vingtaine de décès serait-elle catastrophique, plus encore faudrait-il qu’elle soit de covid et non avec le covid ?


        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 25 septembre 20:16

          @Alcyon

          Publié par La Dépêche le 21/03/2020 à 20:13

          Un premier décès dans le Tarn et Garonne

          Il s’agit d’un homme victime d’un accident domestique, à Montauban, dimanche dernier. Il est décédé à l’hôpital et le test a été positif. 

          C’est officiellement le premier décès dans le Tarn-et-Garonne provoqué par le Covid-19. L’agence régionale de santé (ARS) a confirmé, vendredi soir, qu’un homme était mort du Covid-19. Son âge n’a pas été précisé.

          L’homme était domicilié à Montauban. C’est d’ailleurs chez lui qu’il a été victime d’une grave chute dimanche dernier. Les pompiers de Montauban l’ont pris en charge avant de le transporter à l’hôpital de Montauban. Victime d’un traumatisme crânien, il aurait ensuite subi un épanchement sanguin fatal. Sa mort a donc été officielle dans la soirée.

          Comment sait-on qu’il était atteint par le coronavirus ? C’est la procédure en vigueur pour le don d’organes qui a permis de le révéler. Un test est en effet obligatoire quand une personne décédée a signifié qu’elle était d’accord pour donner ses organes. Un test positif au Covid-19.

          J’ai beau lire et relire cet article, je ne vois pas ce qui permet de dire qu’il est mort du coronavirus alors je subodore qu’il y en a pas mal des faux coronavictimes, autant que de faux positifs vue la fiabilité des tests.

          Alors, pas de panique smiley


        • Adèle Coupechoux 27 septembre 08:39

          @Alcyon

          La liberté que vous avez VOUS, pour VOUS protéger, entrave la vie de l’autre en la contraignant, ne la soumettant et en l’asservissant. Surtout vous rendez l’autre malade, en lui ôtant le droit de respirer, de s’exprimer. De vivre, tout simplement. Un climat de suspicion et punitif en permanence n’est pas supportable pour un humain.

          L’an dernier, la grippe (pas qu’elle) était pourtant contagieuse...vous appliquiez déjà ces mesures ? Vous aviez pourtant autant de chance qu’aujourd’hui de croiser des personnes fragiles ? 


        • Pimpin 25 septembre 11:15

          Concernant les tests PCR il y a la question du ct, c’est à dire le nombre d’amplifications utilisé. Normalement il doit être compris entre 20 et 30. En dessous on a des faux négatifs, au dessus on a des faux positifs. Les organismes de santé et les laboratoires refusent de donner le ct utilisé malgré les demandes. On est donc en droit de suspecter une magouille à savoir que des labos seraient à 40 ou 50 ce qui peut conduire à 90% de faux positifs. On peut aussi imaginer que ce taux est ajusté en fonction des résultats souhaités : beaucoup ou peu de positifs.

          Seul Raoult donne son chiffre : 35, donc au dessus du maximum, et quand il re-test des positifs ailleurs il trouve 20% à 30% de gens qui en fait son négatifs ...


          • troletbuse troletbuse 25 septembre 14:45

            J’avais lu quelques part que sur 100 personnes décédées de la grippe, il y en avait 46 personnes vaccinées. J’en conclus que 46 personnes sur 100 sont décédées grâce au vaccin qui devait leur éviter la grippe.

            En 2020, 80 décès du à la grippe. mais il ne faut pas croire nos journaputes qui ont signé l’appel à la liberté d’expression. En 2018 18000 décès, en 2019 15000 et un miracle en 2020 80 seulement.

            Donc inutile de se faire vacciner contre la grippe.

            Comme pour l’arnaque du H1N1 en 2009, nos dirigeants nous parlent de symptômes qu’ils ont choisi parmi les symptômes de la grippe afin de gonfler lesz décès du Covid. Mais comme les mougeons gobent tout, pourquoi s’en priveraient-ils ?

            La fabrique de mougeons marche pas mal. En ville de nombreux jeunes mettent le masque, surtout les moches, ca aide.  smiley


            • Le421 Le421 25 septembre 19:07

              Entre Olivier Véreux et Jean Castest, je trouve qu’on est bien campés !!

              Et l’autre imbécile qui fait son annonce avec un masque pris à l’arrache et qui lui fout de la buée plein les lunettes (à midi aux infos !!), c’est à mourir de rire.

              Du vidéogag !!



              • BA 25 septembre 23:11

                Trois témoignages : ces trois personnes travaillent en première ligne dans les hôpitaux à Marseille :

                - Laurent Zieleskiewicz, chef adjoint du service d’anesthésie réanimation de l’hôpital Nord de Marseille

                - Sabine Valéra, infirmière en réanimation à l’hôpital Nord et présidente de la Fédération des infirmiers en réanimation

                - Audrey Jolibois, infirmière et secrétaire du syndicat FO de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille.


                Voici ces trois témoignages :


                Surtout, une vraie problématique se pose désormais dans les hôpitaux marseillais. « On est à saturation, se désole Laurent Zieleskiewicz, chef adjoint du service d’anesthésie réanimation de l’hôpital Nord de Marseille. Le nombre de patients en réanimation atteints du Covid a été multiplié par 20 en un mois. On tourne à 90 % de remplissage. On arrive à la limite de l’optimisation et on veut absolument tout faire pour éviter une déprogrammation. »


                « Tout le week-end, on n’a fait que remplir, témoigne Sabine Valéra, infirmière en réanimation à l’hôpital Nord et présidente de la Fédération des infirmiers en réanimation. On a aujourd’hui une unité pleine et on a dû en ouvrir une autre. Et comme on manque de personnel médical et paramédical, on se le partage avec un autre service. On essaie de faire des réajustements au jour le jour. »


                Selon nos informations, ce jeudi, en milieu de journée, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille avait ouvert 212 lits Covid contre 139 lits il y a quinze jours seulement. Or, ce jeudi toujours, 40 des 45 lits de réanimation à disposition des patients atteints du Covid-19 étaient occupés. Soit un taux de 90 %, bien au-delà de la limite critique des 30 % fixée par le ministre mercredi soir.


                « Si la situation s’aggrave, si d’autres gens arrivent, je ne vois vraiment pas comment on va faire », s’inquiète Audrey Jolibois, secrétaire du syndicat FO de l’AP-HM. 


                Une situation urgente et très tendue qui a poussé Benoît Payan à interpeller le gouvernement, en guise de conclusion de sa conférence de presse. « Ouvrez des lits, ne fermez par les restaurants ! », réclame l’adjoint au maire. Car, comme le rappelle Pascal Auquier, « les gens qui sont contaminés aujourd’hui vont en partie arriver dans les services de réanimation dans dix à quinze jours. »


                https://www.20minutes.fr/sante/2869543-20200924-video-coronavirus-marseille-bataille-chiffres-hopitaux-satures-vraie-situation


                • Legestr glaz Legestr glaz 25 septembre 23:34

                  @BA

                  Fake news BA, rien d’autre ! Mensonge et manipulation à des fins politiques et eugénistes ! 

                  La preuve : 
                  https://www.facebook.com/watch/?v=3602049266481385

                  La mairesse d’Aix en Provence :
                  «  »Nous avons cinq malades en réanimation et dix personnes hospitalisées dans toute la ville« , affirme Maryse Joissains, jugeant ces nouvelles restrictions incompréhensibles. »
                  https://www.bfmtv.com/politique/ferme-la-veran-le-coup-de-gueule-de-la-maire-d-aix-en-provence-contre-le-ministre-de-la-sante_AN-202009240022.html

                  L’initié de « Big Pharma » affirme que des résultats faussement positifs provenant de tests COVID intrinsèquement peu fiables sont utilisés pour fabriquer une « deuxième vague » basée sur de « nouveaux cas ».

                  https://www.anguillesousroche.com/etats-unis/lancien-directeur-scientifique-de-pfizer-declare-que-la-deuxieme-vague-a-ete-truquee-lors-de-tests-covid-faussement-positifs/


                • BA 25 septembre 23:11

                  Vendredi 25 septembre 2020 :


                  Témoignage de Nicolas Bruder, chef de service de réanimation de l’hôpital de la Timone, à Marseille :


                  À l’hôpital marseillais de la Timone, le service de réanimation « proche de la saturation ».


                  « On a 15 ’lits Covid’, dont 14 pris. » Deux jours après les annonces du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui ont notamment placé Marseille en zone « d’alerte maximale » de circulation du coronavirus, Nicolas Bruder dresse le bilan de la situation sanitaire dans la cité phocéenne. Invité d’Europe Matin ce vendredi, le chef de service de réanimation de l’hôpital de la Timone constate une « augmentation constante à la fois du nombre de malades hospitalisés et en réanimation depuis le mois de septembre ». 


                  « Dans mon service, où il y a 20 lits de réanimation, on a 15 ’lits Covid’, dont 14 pris », ajoute-t-il. Le service de Nicolas Bruder est donc « proche de la saturation, à la fois sur les patients atteints du Covid, mais aussi ceux victimes d’une autre pathologie ».


                  Car c’est une des grandes différences avec la première vague du printemps dernier qu’il pointe : il n’y a pas de confinement. Donc le service de réanimation de la Timone continue « à avoir une activité ’normale’ » en plus de l’épidémie. 


                  Mais, à l’instar de la décision prise jeudi par l’AP-HP (Hôpitaux de Paris) de déprogrammer jusqu’à 20 % des opérations non-essentielles, cette « activité normale » risque de ne pas durer. "Si cela continue à augmenter, non seulement il faudra envisager une mesure similaire, mais ce sera incontournable", confirme-t-il. 


                  Quant à savoir si la décision de fermer totalement les bars et restaurants de Marseille est justifiée, Nicolas Bruder botte en touche, arguant qu’il s’agit d’une décision « politique ».


                  Néanmoins, le spécialiste rappelle qu’« on ne peut pas laisser les choses évoluer comme ça sans rien faire. Si la situation perdure pendant deux ou trois semaines au même rythme, ça va devenir ingérable. À l’inverse, si tout le monde fait attention, l’épidémie va régresser et on pourra lever les fermetures des bars et des restaurants qui sont un peu discriminatoires ».


                  https://www.europe1.fr/societe/a-lhopital-marseillais-de-la-timone-le-service-de-reanimation-proche-de-la-saturation-3994102


                  • Legestr glaz Legestr glaz 25 septembre 23:33

                    @BA

                    Fake news BA, rien d’autre ! Mensonge et manipulation à des fins politiques et eugénistes ! 

                    La preuve : 
                    https://www.facebook.com/watch/?v=3602049266481385

                    La mairesse d’Aix en Provence :
                    «  »Nous avons cinq malades en réanimation et dix personnes hospitalisées dans toute la ville« , affirme Maryse Joissains, jugeant ces nouvelles restrictions incompréhensibles. »
                    https://www.bfmtv.com/politique/ferme-la-veran-le-coup-de-gueule-de-la-maire-d-aix-en-provence-contre-le-ministre-de-la-sante_AN-202009240022.html

                    L’initié de « Big Pharma » affirme que des résultats faussement positifs provenant de tests COVID intrinsèquement peu fiables sont utilisés pour fabriquer une « deuxième vague » basée sur de « nouveaux cas ».

                    https://www.anguillesousroche.com/etats-unis/lancien-directeur-scientifique-de-pfizer-declare-que-la-deuxieme-vague-a-ete-truquee-lors-de-tests-covid-faussement-positifs/


                  • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 08:25

                    La pseudo pandémie disparaîtra quand les gens n’iront plus se faire tester.


                    • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 08:44

                      Il n’y a que deux données essentielles :

                      1 - Pourcentage de la population présentant des pathologies graves réellement dues au virus vedette, p.ex. le nez qui coule ou croire aux message officiels n’est pas significatif..

                      2 - Taux de létalité c’est-à-dire pourcentage des gens ayant présentés des pathologies graves réellement dues au virus vedette et décédés.

                      Deux remarques :

                      1 - Je doute que nous ayons des chiffres véraces tant le mensonge et la manipulation sont la règle.

                      2 - Peut-être que je mourrais du virus vedette mais ce ne sera qu’anecdotique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

bertie1064


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité