• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La crozemarisation de l’Etat...

La crozemarisation de l’Etat...

... au revers des métastases de la prohibition. Tout ce que les politiques ne comprennent pas, ils préfèrent l'interdire. Dans les démocraties directes modernes comme en Californie, lors d'élections d'hommes d'État, un référendum annexe de dizaines de questions accompagnent le bulletin, correspondant à une part du programme que devra appliquer ce politique s'il et élu. Le bilan qui en ressort lors de la campagne de fin de mandat, apporte au candidat adverse les arguments sur un plateau pour le remplacer ou non. C'est ce système qui manquait dans les années trente pour arrêter les méfaits ruineux liés à la célèbre prohibition, et qui gangréna sévèrement la société nord américaine pour une décennie. C'est la même raison qui motive aujourd'hui la Californie à s'engager dans la voie de l'autorisation légale de détention de vingt huit grammes de marie jeanne par consommateur, et la plantation modeste à domicile de ce végétal rustique à usage purement récréatif.

La prohibition a créé un tremplin pour les trafics de production et de distribution d'alcool entrainant toutes les dérives en matière d'absence de taxes, de contrôle de qualité, et d'enrichissements crapuleux. Mais surtout, elle a jeté un voile sous les yeux de la population du pays qui n'a pas vu le vent de la guerre arriver, par une misère savamment organisée et entretenue par cette loi scélérate. Dans les années soixante dix, des reportages et scénarios de séries largement répandues par les grandes chaines à vocation de propagande mondiale, montraient comment la sévère répression contre la plantation de cannabis opérait. Un jeune qui faisait pousser innocemment cette plante dans le fond du jardin de ses parents ou de ses voisins, si elle était repérée par l'hélicoptère des brigades des stup locales, cinquante cops lourdement armés et une cohorte de juges et huissiers, procédaient brutalement au démantèlement de la famille en petits morceaux et à la vente immédiate de tous les biens. Cette peur largement excessive a participé à créer le mécanisme de flicage des populations du monde entier, ruinant au titre de dangereux trafiquants, toute la famille de simples planteurs consommateurs communs et innocents.

Aujourd'hui, en Californie, les propositions émanant d´une initiative populaire sont numérotées, le vote est électronique, fonctionne avec la même précision que l'informatique bancaire, et toute élection est doublée d'une vingtaine de questions ouvertes faisant office de thermomètre populaire infaillible. En somme, c'est l'ère de l'internaucratie numérique ! Cette nouvelle donne est entièrement issue de la progression naturelle du réseau informatique généralisé, que n'ont pas vu venir nos politiques au pouvoir. Le retard que prennent les tenants du pouvoir pour sauter dans le train de la communication par cet outil fantastique, tend à démontrer comment ils vont moins vite que le système qui les a dépassé. Au niveau désormais mondial actuel de l'internet, c'est d'ailleurs l'internaucratie populaire naissante, résistante et active, mais sans autorité dominante, qui est venue à bout de la fausse pandémie de grippe h1n1.

Si un tel régime numérique s'activait au dessus des têtes de nos dirigeants et en temps réel, aucune de toutes ces réformes votées en douce ou en force n'auraient pu voir le jour, repoussées par la vindicte populaire de ce peuple français riche en idées lumineuses, et critique râleur à toutes heures. Le net offre la possibilité au peuple d'enfin faire entendre sa voix, au niveau mondial et en temps réel. C'est le vent du désaccord avec la politique israélienne qui a soufflé les bougies du bénéfice escompté de l'opération « plomb durci ». La prise en compte par une machine humaine du vent de colère exprimée et de désaccord unanime, lorsqu'elle se compte en milliards, tétanise les autorités qui se sont mis dans leur tort en matière de morale. Le net du 21ième siècle interdit strictement toute vieille méthode du 20ième pour la bonne raison que désormais, le peuple peut tout savoir, y compris sur les vieilles ficelles usée pratiquées dans un passé encore proche.

Cette région phare pour le monde entier, après avoir sévèrement propagé dans les séries télévisées répandues sur toutes les paraboles du monde entier, que le cana était un poison nuisible à la santé économique de la région, va finir par en légaliser chez elle la consommation, l'usage, et même la culture à domicile. Maintenant que la prohibition s'est métastasé jusqu'à l'autre bout de la planète, et pendant qu'elle subit l'assaut d'autres drogues bien plus dangereuses, plus dures, et plus infâmes, la Californie légalise son cancer. La répression qui est née de cette légende brise encore des familles entières de par tous les pays du monde, en cousant d'or un pont intermondial pour les trafics en tous genres aux mains sales des mafias légales, puisque légitimées et soutenues par les autorités aveugles et maladroites. Cette répression à outrance participe à remplir des contingents de prisons ou de camps, en hommes de tous ages, pour un gramme dans la poche de plante naturelle.

Dans le cas de ce cancer, ce n'est pas du diagnostique, fut-il le plus précoce, dont il est réellement besoin, mais bien de la légalisation de ce qui pourrait constituer un début de remède au problème récurrent des trafics de drogues à travers le monde entier. Mieux encore que le préventif, l'absence de répressif sur le remède constitue peut être la source de la révélation à toute cause. Dans tous les cas, il n'est pas question d'attendre encore vingt ans avant que notre pays ne s'y mette enfin à la meilleure façon de témoigner d'un réel diagnostique immédiat sans abonnement annuel au coûteux dépistage...

Avec les moyens mis en oeuvre et payés par la communauté, pour engager la répression avec hélicoptères de la gendarmerie contre les modestes planteurs à usage personnel et responsable, Il y aurait bien les moyens d'opérer la sélection par voie légale, les graines de cette plante dans sa version inoffensive en faible taux de thc, et ainsi aider les usagers récréatifs à sortir des réseaux tentaculaires internationaux ruineux pour la communauté. Le manque à gagner pour l'État dépasse de loin l'effet escompté puisque l'usage récréatif d'une substance qu'il plante responsabilise l'usager jusqu'à l'extraire du circuit de la consommation même de tabac. Celle-ci rapporte trop gros au gouvernement qui en profite pour toujours régulièrement un peu plus augmenter ses dépense en budget, lui permettant ainsi de vivre sur le dos de la Bête, comme les puces sur le dos du chien, ce qu'avait très bien compris Jacques Crozemarie : Les sommes versées par 3,5 millions de donateurs : 72 % étaient consacrés au fonctionnement et à la publicité de l'ARC, seulement 28 % à la recherche contre le cancer.

Cette loi injuste d'interdiction d'une simple plante naturelle, participe actuellement à l'ouverture d'une faille légale dans laquelle s'insinuent insidieusement les trafiquants toujours en avance d'une carte sur les autorités impuissantes et incompétentes. Ils diffusent désormais des sachets d' herbe semblant à tout point au cannabis séché, alors que ce n'est que du gazon ou n'importe quel plante ramassée sur les bas coté de routes, mais juste sur lesquelles sont vaporisés des poisons mortels. Si, malgré les grands moyens dépensés en pure perte, les Autorités étaient jugées à la tâche et au résultat, il y aurait longtemps que plus personne ne voteraient pour eux

l'étude d'Yves Cannac sur la lente dérive des dépenses de l'État, avec les comparatifs statistiques d'avec les principaux pays industrialisés comme l'Allemagne et le USA :

http://www.larevueparlementaire.fr/pages/RP889/RP889-debats-yves-cannac.htm

L'histoire de la pleurnicherie quotidienne diffusée sur les ondes des années durant à toute heure par le dévoué docteur Jacques Crozemarie qui pompait 72% des dons pour le cancer pour se payer châteaux, appartements sur la côte, où il recevait en grandes pompes ses plus serviles infirmières à travailler à genoux pour séduire et inviter ses partenaires autorités publiques à faire silence sur les partages et profits...jusqu'à ce que mort s'en suive

le livre du maire de Sevran Stéphane Gatignon, aux premières loges puisque Sevran est devenue la plaque tournante du trafic dans le 93, il serait urgent de demander à ceux qui sont les plus directement concernés par ces sujets, puisqu'ils sont également élus, de faire eux-même les propositions qu'ils jugent les plus utiles à régler ce problème chronique. « Sa ville est "victime d'un système hypocrite", dit-il dans un entretien avec l'AFP à Paris. » « L'action de la police contre les dealers ? "On vide la mer à la petite cuillère", » Ce sont les contribuables qui payent les polices , équipements et hélicoptères, utilisés pour suivre les filières et au bout du compte intercepter 10 % de la came... ! Faut-il multiplier par dix cette gabegie militaro-politique pour réduire à néant ces trafics dont souffrent le plus, en premier les jeunes qui vivent et meurent dans des conditions sordides... ? : http://www.lepoint.fr/societe/drogue-le-maire-de-sevran-plaque-tournante-du-cannabis-pour-la-fin-de-la-prohibition-04-04-2011-1314835_23.php

("Pour en finir avec les dealers" de Stéphane Gatignon et Serge Supersac. Editions Grasset. 220 pages, 16 euros. En librairie le 6 avril)

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-en-finir-avec-la-drogue-57579 2 pages

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/pour-en-finir-avec-la-drogue-79704 2pages

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/trafic-autour-des-interdits-72691 3pages

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/exhibition-prohibition-68331 3pages

Qu-ils-s-en-aillent-tous

Documents joints à cet article

La crozemarisation de l'Etat...

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • oncle archibald 28 avril 2011 10:53

    « Cette loi injuste d’interdiction d’une simple plante naturelle » ... l’aconit et la ciguë sont aussi des plantes naturelles ...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 13:07

      Tout à fait, onc’ Archi,

      comme vous le faites remarquer, bien d’autres plantes médicinales sont aussi naturelles, et justement, c’ezt après demain que nous allons voir disparaître les préparations à base de plante, ainsi que la possibilité pour les herboristes de les prescrire. http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/grande-victoire-pour-l-industrie-83000

       


    • oncle archibald 28 avril 2011 14:14

      TSSSS.... la coquine fait semblant de ne pas avoir compris que je voulais dire que le cannabis comme la ciguë et l’aconit étaient des plantes capables de tuer ... 


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 15:09

      Onc’

      toutes mes plantes sont capables de tuer à trop forte dose. il m’est même arrivé une fois qu’une gitane que j’avais blessé malencontreusement m’ait mis un peu de poudre dans mon verre à l’heure du repas, j’ai bien cru mourir et j’ai du avaler une bouteille entière de Vichy pour faire passer le poison...je n’ai évidemment jamais su le secret.


    • Francis, agnotologue JL 28 avril 2011 11:00

      Bjr Lisa Sion,

      article difficile à lire, et le lien avec le titre n’apparait que bien tard.

      Ceci dit, attention au vote électronique ! Personnellement j’y suis opposé sans réserves.

      Vous dénoncez les méthodes criminelles des trafiquants ? En effet, mais il serait plus sage d’informer les consommateurs, non ?

      Je crois qu’il y a matière là à faire deux articles : l’un sur les dérives de l’Etat, l’autre concernant les procédés des trafiquants.

      cdt


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 13:16

        Bijor JL,

        « le lien avec le titre n’apparait que bien tard. » j’ai un pu à la va vite changé au dernier moment.

        « Ceci dit, attention au vote électronique » c’est le partiel aujourd’hui pratiqué dans les commune UMP qui représente un réel danger, le vote électronique devrait être pour tous ou rien.

        « Je crois qu’il y a matière là à faire deux articles » j’ai mis un mois à boucler péniblement celui-ci, l’idée d’en faire deux me dépasse..., je l’ai même écrit sur mon lit d’hôpital juste avant l’avc

        Merci à vous


      • Francis, agnotologue JL 28 avril 2011 18:00

        @ Lisa Sion,

        deux choses : d’abord je vous souhaite un excellent rétablissemnt et une bonne santé retrouvée.

        Vous dites : « le vote électronique devrait être pour tous ou rien » 

        Tout ou rien, tous ou personne , de toutes façons, moi je vote à main levée, pour rien ni personne !

         smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 20:55

        Merci JL,

        pour le vote élec...en parallèle au papier : indispensable !

         ami...



        • zelectron zelectron 28 avril 2011 13:42

          Dear Lisa,
          Le titre est d’une justesse confondante : j’applaudis sans réserve.
          Je rejoint cependant JL quant à 2 articles ...
          Grüßen


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 16:24

            Tank’s

            Merci pour l’appréciation, je prends note pour les deux sujets...


          • zadig 28 avril 2011 13:50

            Bonjour Lisa Sion,

            Merci pour cet article intéressant..

            Quelques petites réserves (au sujet du cannabis)

            .Les avantages de la « légalisation » ne sont pas clairement exposés.
            .Les effets pervers éventuels ne sont pas énoncés.

            Les avantages :
            .Diminution d’une « pseudo » délinquance
            .Possibilité de tester enfin l’intérêt d’un. éventuel usage médical.
            .Réduction du marché ( la bravoure d’un interdit)
            .Possibilité de créer un impôt nouveau (c’est pour rire)

            Les inconvénients :
            .Le cannabis est nocif à consommation régulière.
            .Les drogues plus dures risquent de devenir le gagne pain des
             dealers actuels.
            .Que vont devenir les apprentis gangsters.

            Bien entendu, bien des points importants manquent à ma liste.
            Ce sujet mérite un article de fond

            Cordiaux encouragements .


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 16:35

              Bonjour zadig,

              «  Les avantages de la »légalisation« ne sont pas clairement exposés. Les effets pervers éventuels ne sont pas énoncés » pour exposer clairement les avantages d’une éventuelle décision à venir, il faut d’abord un réel débat entre personnes concernées, et ensuite résumer en trois pages comme je fais ici. Pour énoncer clairement les inconvénients de cette loi, il faut mettre en parallèle la somme des méfaits actuels de cette prohibition, et relire l’histoire des années 30.

              en résumé, e manque à gagner pour l’État dépasse de loin l’effet escompté puisque l’usage récréatif d’une substance que l’usager plante le responsabilise jusqu’à l’extraire du circuit de la consommation même de tabac. "


            • zadig 28 avril 2011 20:01

              A Orion,

              Merci de cette précision importante.
              Je n’y connais rien en matière de drogue.

              Cordialement


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 avril 2011 09:17

              @ zadig, c’est parce qu’ils n’ont pas le droit de planter.


            • slipenL’air 28 avril 2011 15:21

              Un jeune qui faisait pousser innocemment cette plante dans le fond du jardin de ses parents ou de ses voisins.

              vous voulez ma mort
               smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

              c’est la série



              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 16:45

                En effet, le plus gros de la lutte en campagne réside sur ce fait, et c’est ce qui coûte le plus cher.


              • slipenL’air 28 avril 2011 15:31

                Que des poètes aujourd’hui  smiley 


                • Clojea Clojea 28 avril 2011 18:57

                  Salut Lisa. Merci pour l’article. Beaucoup de désinformations sur les maladies, la recherche et le cancer. As-tu entendu parler du professeur Beljanski ? Très contreversé l’histoire mais n’empêche que l’affaire est troublante. Ses recherches ont du déranger quelques lobby puissants. 
                  www.beljanski.com
                  Pour le reste, le problème de la prohibition engendre bien sur du traffic et une montée des prix. Légaliser ? Difficile aussi, en tout cas, le problème n’est pas simple pour les drogues ou certaines plantes.


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 21:08

                    SLu Clo,

                    merci pour l’info, en effet, bien des écrivains chercheurs intéressants sur le sujet avec des milliers de lignes d’ouvrages instructifs, qu’il faut néanmoins résumer en petits articles de deux pages simplifiées...

                    « le problème n’est pas simple pour les drogues ou certaines plantes » si le pb est simple, il suffit de ne pas mélanger les torchons et les serviettes, ni de mettre l’herbe dans le même panier, ce que font les politiciens profanes.

                     


                  • slipenL’air 28 avril 2011 19:00

                    A lire (pas cher d’occase 7 euros)

                    Isabelle Stengers avec Olivier Ralet, Drogues. Le défi hollandais, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 1991.
                    EAN13 : 9782908602081

                    Description :

                    Officiellement, en Europe, l’heure est au dialogue, à la confrontation des expériences, et qui dit dialogue et confrontation
                     des expériences semble dire « bonne volonté », volonté d’échanger et de comprendre. En fait, et cette constatation sera le point
                    de départ de notre texte, cette bonne volonté officielle rend plus visible encore la rupture de communication entre deux politiques
                    qui, face à la question de la drogue et de la toxicomanie, polarisent l’espace européen.

                    Table des matières :

                    I - Préambule

                    II - « Quand j’entends le mot « Hollande », je sors ma mitraillette »

                    III - Contrastes

                    IV - Choix éthique ou consensus moral

                    V - Le toxicomane, un citoyen « comme tout le monde » ?

                    VI - Interdiction, réglementation, « normalisatie »

                    VII - Notes

                    Auteurs :

                    Isabelle Stengers, née en 1949, fille de l’historien Jean Stengers (1922-2002), est une philosophe belge.

                    Diplômée en chimie, lectrice de Whitehead, de Simondon et de Starhawk, collaboratrice régulière de la revue Multitudes,

                     elle enseigne la philosophie des sciences à l’Université libre de Bruxelles. Membre du comité d’orientation de Cosmopolitiques.
                     Isabelle Stengers est connue pour son premier ouvrage, La Nouvelle Alliance (1979), co-écrit avec le Prix Nobel Ilya Prigogine.
                    Elle s’est ensuite intéressée, en faisant appel entre autres aux théories de Michel Foucault et de Gilles Deleuze, à la critique
                    de la prétention autoritaire de la science moderne. Stengers souligne ainsi l’omniprésence de l’argument d’autorité dans la science,
                    ainsi lorsqu’on fait appel aux « experts » pour trancher le débat, comme s’il y avait pas de réel différend politique à la source du
                    débat lui-même. Elle a ensuite travaillée sur l’histoire de la psychanalyse et notamment de la répression, par cette dernière,
                     de l’hypnose, rencontrant par ce biais Léon Chertok.

                    Olivier Ralet philosophe des sciences, est membre d’Infor-Drogues.


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 avril 2011 21:12

                      Merci pour le lien,

                      « Isabelle Stengers est connue pour son premier ouvrage, La Nouvelle Alliance (1979), co-écrit avec le Prix Nobel de Chimie Ilya Prigogine, consacré notamment à la question du temps et de l’irréversibilité. » justrement, la légalisation impose une réversibilité, il est temps !


                    • slipenL’air 28 avril 2011 21:28

                      Hé ! hé ! hé !
                      il est toujours dans ma bibliothèque celui là
                      j’ai bien aimé aussi celui avec Léon Chertok :L’hypnose, blessure narcissique,

                      bas tien regarde ça avec le vieux Siné sage comme une image
                      ça me rajeuni pas  smiley

                      punaise il est loin le temps ou je plantais mon cannabis  smiley


                      • slipenL’air 28 avril 2011 21:38

                        Psychanalyse et copulation des insectes

                        c’est trop top j’ y pense encore

                         smiley  smiley smiley  smiley smiley  smiley smiley  smiley

                        Je le garde précieusement celui là

                        A++ ,Lisa SION²


                        • slipenL’air 28 avril 2011 21:39
                          Psychanalyse et copulation des insectes


                          12,60 € TTC

                           Copulation des insectes

                          Quantité :

                          Disponibilité :

                          300 pièce disponible pièces disponible

                          Attention : dernières pièces disponibles !

                          Ouvrage de Tobie Nathan

                          (Deuxième édition de La psychanalyse et son double)

                          96 pages, illustrations, ISBN 2 85919 025 2

                          La vie sexuelle des invertébrés constitue un paradigme où nous retrouvons la quasi-totalité des fantasmes sexuels humains décrits par la psychanalyse. C’est dans les pariades, la morphologie des organes copulatoires, les modes de copulation et le comportement qui suit l’acte sexuel des insectes que nous retrouvons le plus d’analogie avec ces fantasmes humains.

                          tout un programme


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 avril 2011 09:38

                            Merci pour les liens,

                            ça me rappelle ce photographe qui s’était spécialisé dans la macro des fleurs, il avait fini par se dégoûte tellement l’intérieur des fleurs n’est en fait que poils, courbes, fentes, plis, roses, rouges jaunes ou blancs...et quand je me dis que comme certains insectes, elles ne connaissent l’existence de l’homme qu’au moment où celui-ci leur marche dessus...


                          • slipenL’air 28 avril 2011 22:20

                            En tout cas pas question de planter chez mon voisin
                            je veux bien lui donner des graines mais il se démerde après
                            ARFFFFFFF !!!!!!!!!!!
                             smiley smiley smiley smiley

                            faut pas déconner non plus

                            a+


                            • slipenL’air 28 avril 2011 22:22

                              Bon.... j’y vais ... !!!!!!
                              c’est la fraiche l’idéal pour arroser pas vrai.... !!!!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès