• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La désinformation dans toute sa splendeur

   La désinformation dans toute sa splendeur

La désinformation dans toute sa splendeur.

 

Certains médias en font des tonnes ces derniers temps sur la « conversion » de l’égérie allemande de « Die Linke »( plus ou moins le pendant allemand des Insoumis ), Sahra *Wagenknecht à la préférence nationale dans ce qu’elle a de plus grotesquement d’extrême-droite bornée.

Prenant en compte les appréhensions légitimes de la population devant un risque de submersion, risque certes fantasmé mais qui est prégnant dans une partie de l’opinion, et partant du constat qu’un fait même largement surestimé est plus têtu qu’un lord-maire et que pour en contrer les nuisances, il faut en analyser sans complaisance à la fois les causes et les effets donc faire preuve de pédagogie, elle a lancé un mouvement « Aufstehen ! ( se lever , debout !) » pour essayer de ramener vers la Gauche les esprits perdus séduits par le parti d’Extrême-droite « Alternatice für Deutschland » dont certains membres se réfèrent ouvertement à l’idéologie nazie.

Cette initiative se heurte au sein de sa famille politique à une aile que l’on qualifiera de plus dogmatique qui n’est pas loin de considérer comme un sacrilège de prêter l’oreille aux doléances – même infondées – d’une partie de la population, souvent la moins bien lotie, celle aux dépens de qui s’est largement structuré le miracle des excédents budgétaires allemands et d’essayer de déconstruire ces fantasmes sans nier les faits en apportant une réponse de gauche qui ne soit donc pas construite sur la haine de l’autre.

Il y a quelques années en France, Jean Jaurès avait lui aussi fait l’objet d’une appropriation par le FN dont certains élus pour parfaire la mystification ont été jusqu‘à mettre ou maintenir le buste de Jean Jaurès dans leur bureau public. L’outrance eut beau être manifeste et les valeurs défendues par ces gens aux antipodes de celles qui ont toujours supporté le combat du grand tribun socialiste, il faut bien admettre qu’une partie du peuple traditionnellement de Gauche s’est laissée prendre à la logomachie ouvriériste de la juteuse affaire de famille des millionnaires de Saint Cloud.

Rien n’est plus aisé que de s’en prendre au capitalisme, en tant qu’abstraction qui se nomme, dans leurs discours et selon les circonstances et les auditoires, mondialisme ou ploutocratie ou encore Bruxelles, mère de tous les maux. Ce monstre fut autrefois du temps de l’Extrême-Droite plus intellectuelle d’avant-guerre bien identifié ( les Juifs portaient la responsabilité de tous les excès du capitalisme ) et cette campagne bien orientée déboucha sur les épurations ethniques d’un passé pas tellement éloigné où le simple ouvrier misérable fut assimilé au banquier richissime sous prétexte d’une pseudo-solidarité communautaire.

Loin de moi l’idée de réduire ad hitlerum le discours de ces gens qui disent en partie des vérités sur le grand capital sans avoir d’ailleurs la moindre intention ni capacité de l’empêcher de sévir. Ils semblent plutôt commissionnés pour reporter la vindicte populaire sur ceux qui viennent chez eux d’abord victimes chez eux du capitalisme transnational. Ces misérables, vrais damnés de la terre, sont attirés par l’eldorado européen que leur dépeignent via leurs moyens de diffusion ceux qui ont toujours un coup d’avance voire une décennie et qui préparent aujourd’hui les nouvelles chaînes d’exploitation de demain, à savoir les dirigeants des grandes entreprises.

Pour en revenir à Jaurès, tandis que Clémenceau alors ministre de l’Intérieur considérait que les travailleurs étrangers n’avaient rien à faire dans les manifestations politiques ( ce qui peut se concevoir ) et syndicales ( ce qui est aberrant ) , déjà à l’époque le grand tribun s’opposait à ce discours car il considérait que les immigrés ( qu’on appelait alors étrangers ) devaient pouvoir s’organiser et lutter « sans crainte d’expulsion contre l’arbitraire qu’il fût bêtement administratif ou violemment policier »

Déjà à l’époque ceux qu’on appelait la Gauche ne partageaient donc pas tous la même sensibilité sur ces questions qui sont devenues cruciales aujourd’hui au point d’occulter les vrais problèmes de la société qui n’ont rien à voir avec l’identité mais tout avec la précarisation sociale à l’ordre du jour sans que cela soit explicitement avoué.

Pour Jaurès ( comme pour Madame Wagenknecht ) les maîtres mots du combat de l’émancipation populaire doivent être « liberté » et « solidarité » ; Jaurès est probablement un des premiers à insister sur la puérilité des thèmes de la préférence nationale qui, déjà de son temps, s’inscrivaient en faux devant les réalités des conditions économiques et étaient porteurs de divisions favorisant le patronat.

Mais il n’était pas dupe et savait aussi qu’il convenait de s’opposer à ce que la main d’œuvre étrangère ne fût pas utilisée aux seules fins d’avilir les salaires et les conditions de travail.

Certes la Gauche doit sortir de l’angélisme et cesser de se soumettre en quelque sorte au nom de ses valeurs humanistes à l’appel d’air qu’insuffle subtilement dans des pays de misère la propagande capitaliste pour se doter d’une armée de réserve taillable et corvéable à faible coût, elle doit plutôt dénoncer de manière incessante les instigateurs intéressés de cette déportation et les empêcher de nuire mais aussi s’ouvrir à ceux qui fuient la guerre ou la famine qui sont l’une et l’autre les dégâts collatéraux, fruits amers de l’impérialisme.

Cette attitude d’accueil est au demeurant de mille coudées moralement supérieure aux vociférations haineuses de personnes qui ne se résignent pas à ce que leur pays suive sa vocation historique, celle d’être un pays d’accueil qui a connu de tous temps le changement y compris ethnique.

Mais il faut aussi entendre les récriminations, les plaintes du petit peuple qui finit par penser que la somme de ses malheurs vient d’un surcroît d’immigrés alors qu’elle n’est que la résultante d’un système qu’il continue à affermir en se prêtant aux calculs sordides d’aventuriers seulement motivés par l’appât des honneurs et des gains qui les accompagnent.

Le fondateur de la Ligue du Nord, Umberto Bossi, l’homme qui voulait balayer la crasse de Rome, n’était en fait qu’un vulgaire escroc débarqué en toute hâte de son parti non pour ses actes mais parce qu’il était sous le coup de poursuites judiciaires et le fondateur de Pegida en Allemagne n’est qu’un repris de justice condamné pour des délits de droit commun.

On évoquera pour mémoire et sans faire d’autres commentaires que le RN ( ex FN ) est sous le coup d’une instruction judiciaire pour détournements supposés de fonds européens.

La France Insoumise connaît en son sein un débat sur les deux lignes, l’une humaniste bon teint défendue entre autres par Clémentine Autain et une autre, celle de Kuzmanovic, chargé par Mélenchon de vendre les idées des Insoumis au sein de milieux a priori réfractaires sinon hostiles.

Le fait que Kuzmanovic n’ait pas été très prudent dans ses initiatives et se soit laissé entraîner à la fréquentation, fortuite dit-il, de gens – identitaires purs et durs – a contraint Mélenchon a rappeler à l’ordre ceux qui se laisseraient aller même avec les meilleures intentions à des accommodements douteux.

Maintenant on se gardera de faire un procès d’intentions malsaines à Kusmanovic mais en gardant néanmoins à l’esprit que l’histoire de France est remplie de personnalités au parcours sinueux commençant à gauche voire à l’Extrême-gauche puis faisant les beaux jours de l’Extrême-droite, Florian Philippot en est un exemple des plus récents passant du mouvement de Chevènement au Front National de Marine Le Pen.

En résumé il suffit de relire et de s’inspirer de Jaurès car c’est encore dans les vieilles marmites que l’on fait la meilleure soupe.

En effet tout est dit dans Jaurès qui éclaire de bien des lumières critiques la bienveillante attitude de Madame Merkel face au flot de réfugiés faisant à la fois preuve de bon cœur mais aussi d’un sens aigu de la complaisance aux desiderata des forces capitalistes d’une Allemagne dont la démographie en chute libre menace à court terme la pérennité de ses sites de production.

Tout est dit chez Jaurès mais sans l’appel à la haine raciale qui déforme de manière hideuse le message des populismes de Droite et engage parfois de bonnes personnes dans des voies sans issue.………………………………………………………………………………………………………............................................

 

* ) Sahra avec le « h » devant le « r », prénom d’étymologie arabe qui signifie brune au teint fauve qui lui vient de son ascendance iranienne. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • baldis30 18 septembre 04:18

    bonjour,

    « la « conversion » de l’égérie allemande de « Die Linke »( plus ou moins le pendant allemand des Insoumis ), Sahra *Wagenknecht à la préférence nationale »

     les vieux démons de la peste brune ressortent toujours !


    • Sparker Sparker 18 septembre 08:58
      Merci Elliot pour cette mise au point.
      On peut encore constater qu’a la vue d’une photos de Mélenchon les Pavloviens sont de sortie sans avoir lu le billet.
      Consternant comme d’hab. :-]

      • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 11:42

        @Sparker. Les musculatures faciales divergent fortement. Pour le dire poliment.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 septembre 09:01

        essayer de ramener vers la Gauche les esprits perdus séduits par le parti d’Extrême-droite

        J’ai déjà essayé ça, à mon modeste niveau individuel, il y 3 ans :

        https://ripostelaique.com/mes-camarades-de-gauche-vont-ils-enfin-sindigner-pour-cette-bonne-raison.html

        Différence importante avec Sahra Wagenknecht  : contrairement à ce que pouvait laisser penser l’illustration, qui n’était pas choisie par moi,  ceux de la "France insoumise" n’ont jamais été mes amis.

        Quoi qu’en dise l’auteur de l’article, c’est dans cette voie qu’il faut continuer d’essayer


        • Spartacus Spartacus 18 septembre 10:49

          « Contre la barbarie, liberté égalité fraternité »...


          Quels jolis slogans creux de bobos conformistes dans la photo....

          La barbarie, c’est le communisme. 100 millions de morts, la dictature d’état.
          La liberté c’est la Suisse, ou les paradis fiscaux, la non bureaucratrie.
          L’égalité c’est la Frat tax.
          La Fraternité c’est volontaire, pas imposé.

          C’est donc des slogans libéraux et capitalistes cette banderole.....

          • Garibaldi2 19 septembre 12:35
            @Spartacus

             2 guerres mondiales en 1 siècle (et je ne parle pas des autres), c’est la faute au communisme ?

          • CORH CORH 18 septembre 11:17

            On a le droit de dénoncer l’exploitation capitaliste de l’immigration quand on s’appelle Elliot pour les autres c’est plus difficile


            • malitourne malitourne 18 septembre 11:37

              Je pense qu’en France, la question migratoire fait clivage et notamment au sein de la gauche. 


              Une partie de cette gauche ne se posant évidemment pas sur des présumés racistes ou civilisationnels comme l’extrême-droite, mais sur des considérations sociales, cherche une politique migratoire contrôlée. Il est par contre indéniable que cette gauche là, c’est celle à qui on vampirise la question du Frexit.
              Car la question migratoire n’est pas tranchée par le choix des françaiss mais par les traités européens.
              Seul le Frexit peut résoudre la pomme de discorde migratoire dans la société française. Parce qu’en rétablissant la souveraineté populaire, la France peut se doter d’une politique consensuelle approuvée par référendum après débat.
              En restant de l’UE, les tensions politiques ne peuvent que se crisper, renforcer le communautarisme et ferme germer des graines de guerre civile.
              La question migratoire doit être une question NATIONALE et non PARTISANE.
              FREXIT

              • Sparker Sparker 18 septembre 12:05

                @malitourne

                « Seul le Frexit peut résoudre la pomme de discorde migratoire dans la société française. »

                Tout est bon dans le cochon...

              • malitourne malitourne 18 septembre 12:14

                @Sparker
                Il n’y a que ce segment qui vous gène ? 

                Dites-moi comment on peut résoudre la question migratoire au sein de l’UE ? Vous voyez ce qui se passe en Italie, en Hongrie ? Vous en pensez quoi ?

              • capobianco 18 septembre 12:53

                @malitourne
                «  Dites-moi comment on peut résoudre la question migratoire  »


                Allez donc sur le site de la FI ou le blog de JLM cela vous évitera de poser des questions pour vous faire remarquer.

              • malitourne malitourne 18 septembre 13:06

                @capobianco
                C’est la tendance Kuzmanovic ou la tendance Mélenchon ? Parce que dans cet article il est posé qu’il se dessine deux angles de vue. Ca vous gène qu’on s’y intéresse ?


              • capobianco 19 septembre 08:01

                @malitourne
                Non ce qui me gène c’est votre assiduité à tenter de déglinguer JLM et la FI. Dans quel but, pour quel objectif ? Le moindre écart est disséqué grossi, exploité dans multiple « articles » de vos copains ne visant que la FI et son porte parole. 

                 Je sais perdre mon temps avec vous mais les attaques personnelles que vous utilisez contre JLM me dégoutent, cela me détend de montrer votre soumission au pouvoir.

              • malitourne malitourne 19 septembre 08:19

                @capobianco
                Mais arrêtez de sangloter comme ça ! Les trolls du FN sont bien plus virulents que l’UPR sur la personne de Mélenchon. 

                Critiquer le positionnement de Mélenchon sur l’UE, c’est ça qui vous emmerde en vérité. Le problème c’est que vous n’avez rien à argumenter là dessus, parce que vous êtes au out de votre argumentation. Vous critiquez l’UE, mais sans vouloir en sortir. Hors il n’y a pas d’autres alternative que de subir l’UE, que de s’y soumettre, comme Tsipras, ou bien d’en sortir. Cette contradiction sera fatale à tous ceux qui ne veulent pas la voir, ou à tous ceux qui ne veulent pas qu’on le voit (les enfumeurs). Rangez JLM dans la catégorie que vous voulez.

              • capobianco 20 septembre 07:08

                @malitourne
                «  Les trolls du FN sont bien plus virulents que l’UPR sur la personne de Mélenchon. »


                C’est pas bien de dénoncer ses petits camarades ! « En même temps », comme dirait celui pour qui vous travaillez, vous reconnaissez votre acharnement sur la FI en vous jugeant moins virulent que le fn. C’est déjà çà... Moins virulent seulement.
                Quant à vos rengaines européennes, un peu léger pour justifier la campagne de votre secte à l’encontre de la FI. A l’évidence votre rôle est bien défini, taper, mentir, désinformer, médire encore et encore dans l’espoir qu’il en restera quelque chose. Méthode connue depuis la 2ème guerre.
                «  Mais arrêtez de sangloter comme ça  » Voilà un vrai argument , vous qui n’avez de cesse de parler de votre boycott médiatique pour expliquer votre succès politique. Croyez vous que les gens vont s’intéresser à votre obsession sur ue, qu’ils vont suivre votre charismatique « dieu vivant » () ? 
                Et vous osez traiter les autres d’enfumeurs ? Cela me rappelle ce mot célèbre : « les cons çà ose tout et c’est même à çà qu’on les reconnait ». 

              • capobianco 20 septembre 07:20

                @malitourne
                Voyez comme la démocratie est source d’interprétation votre copain eric me refuse le droit de répondre à vos propos pour non respect de la charte . mais il n’est pas choqué quand vous traitez vos adversaires politiques de «  pleureuses ou d’enfumeurs » pour ne citer que les plus récents ...

                Sûr que vous faites rêver...

              • malitourne malitourne 20 septembre 07:33

                @capobianco
                Ca y est vous vous êtes bien défoulé ? Parler ça fait du bien, et pleurnicher aussi, il ne faut pas ruminer ses rancoeurs et ses frustrations Capobianco. Oui c’est ça rendez moi mon mouchoir. Il est trempé, je vais aller le faire sêcher. Savez-vous que j’ai réussi à débattre avec Sparker ? ca devrait être possible avec vous quand vous aurez sécher vos larmes. Essayons :

                Concernant l’article, pensez-vous, en regard de la problématique migratoire actuelle, que le cadre de l’UE est pertinent pour regler cette question ?


              • capobianco 20 septembre 13:16

                @malitourne
                «  Parler ça fait du bien, et pleurnicher aussi, il ne faut pas ruminer ses rancoeurs et ses frustrations  », «  Oui c’est ça rendez moi mon mouchoir. Il est trempé, je vais aller le faire sêcher. » «   quand vous aurez sécher vos larmes.  »


                Trop drôle !!!! Vous passez en cm2 cette année ? Quel niveau, « quels arguments » et vous vous étonnez de vous faire remettre à votre place ! En plus «  pleurnicher » venant d’un upr qui passent leur temps à se lamenter sur le soi-disant boycott des médias, vous ne manquez pas d’air.
                Vous croyez que répondre à vos « plaisanteries » sera conforme à la charte ?


              • malitourne malitourne 20 septembre 13:21

                @capobianco
                Cette partie de mon commentaire  : « Concernant l’article, pensez-vous, en regard de la problématique migratoire actuelle, que le cadre de l’UE est pertinent pour regler cette question ? »

                Ca ne vous inspire pas ?
                Bon ok, je vais vous racheter des kleenex...

              • capobianco 20 septembre 14:32

                @malitourne
                Désolé de n’avoir répondu de suite, la mer est tellement bonne ... Vous me parlez de quoi ? Ah oui l’ue, c’est nouveau chez vous .... Pour vous instruire je vous recommande le site de la FI car il vaut mieux aller directement à la source, sauf que vu votre niveau, allez vous comprendre ?

                Vous avez d’autres problèmes, en dehors de votre seule obsession. Macron çà va, il est content de vous ?
                Ah oui les kleenex, que vous êtes drôle !!! Vos pensez tenir un argument avec vos mouchoirs on dirait, vous êtes au top...
                je vous quitte, chez nous la sieste c’est sacré un peu comme vous avec votre ue.... 

              • malitourne malitourne 20 septembre 14:46

                @capobianco
                J’avais compris que l’UE ne vous obsédait pas plus que ça. Il semble que de plus en plus de monde s’aperçoit que ce n’est pas non plus une obsession pour monsieur Jean-Luc Mélenchon. J’émet une critique à son endroit en espérant que ça ne déclenchera pas à nouveau chez vous un déferlement de tristesse...


              • foufouille foufouille 18 septembre 12:11
                depuis 20 ans, on a pas vu le nombre de sans emploi baisser.
                la gauche immigrationniste est l’alliée du medef qui rêve de revoir les conditions de travail et de cotisations comme en 1900. le merlan, ami de macron ne fera rien de plus que tsipras.


                • Odin Odin 18 septembre 12:36

                  Sur la photo de cette article on peut voir deux personnes totalement différentes. L’une a enfin compris que la doctrine de Bronstein alias Trotsky sur l’internationalisme était devenue suicidaire pour son peuple et fait donc preuve d’une grande lucidité.

                  De l’autre, le « frère » lambertiste Santerre dont l’importance de son narcissisme continue de le rendre aveugle et c.. à la fois, souhaitant toujours plus du multiethnique (Kalergi) pour que la France ressemble le plus possible au pays de son enfance (sans blonds aux yeux bleus). Il pourrait même reprendre les paroles de son ancien adversaire politique J)

                  « Dans ce bureau, il fait 36 °C. Et vous voyez, je résiste ! Finalement, il n’y a pas besoin d’aller en Afrique, c’est l’Afrique qui vient à nous, sous toutes ses formes… y compris climatiques. »

                  http://www.leparisien.fr/politique/jean-marie-le-pen-je-serai-peut-etre-centenaire-26-07-2018-7834518.php


                  • Habana Habana 18 septembre 12:44

                    ....risque de submersion, risque certes fantasmé...

                    Inutile d’aller plus loin au royaume des aveugles !

                    • vesjem vesjem 23 septembre 20:39

                      Ce qui me désole, c’est que le débat sur ces migrations massives, se polarise sur une petite politique ronronnante entre pour et contre, au lieu de définir et répéter les causes et mettre en tôle pour perpète tous les responsables et leurs commanditaires 


                      • alinea alinea 23 septembre 22:03

                        @vesjem
                        La taule, si vous me permettez ce rectificatif, ça nous coûte trop cher ; je propose quelques vieux rafiots abandonnés en mer.


                      • vesjem vesjem 24 septembre 09:11
                        @alinea
                        en effet fôte grossière ; merci du rectificatif

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès