• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La difficulté de dire...

La difficulté de dire...

JPEG

Je viens d'entamer la correction d'un paquet de copies de seconde et je découvre que de plus en plus d'élèves sont confrontés à des difficultés d'expression : pauvreté du vocabulaire, indigence des idées, incorrections, barbarismes, répétitions, fautes d'orthographe...

Comment s'attaquer à tous ces problèmes, comment résoudre tant de lacunes ?

J'avoue que la tâche risque d'être insurmontable : un petit nombre maîtrise bien les codes de l'écrit, mais beaucoup écrivent comme ils parlent dans un style familier, avec des phrases incomplètes, mal construites.

 

La classe est chargée : 36 élèves et l'on dispose seulement d'une heure où la classe est dédoublée...

Certains de ces élèves ont, de toute évidence, des difficultés de concentration : la prise de notes est parfois très insuffisante, certains redoublent la classe de seconde et je les sens déjà perdus.... Une réorientation devrait être envisagée, d'autant que ces élèves ne lisent pas et n'en perçoivent pas l'intérêt.

Je vais batailler avec certains adolescents pour leur inculquer l'envie de se mettre au travail, de progresser.

 

Heureusement, la classe est vivante et beaucoup manifestent l'envie de participer, mais les réponses fusent parfois dans le désordre, à la volée et la réflexion n'est pas toujours au rendez-vous : au fond, l'oral fonctionne mieux que l'écrit parce qu'il est immédiat, spontané, alors que l'écrit réclame plus de temps, plus de concentration et de réflexion.

Ces adolescents vivent dans l'immédiateté, l'instantanéité.... La classe est très hétérogène, quelques-uns maîtrisent l'art de la réflexion et de l'analyse mais beaucoup n'arrivent pas à développer leurs idées.

Et même à l'oral, certains ont des difficultés à s'exprimer sous forme de phrases... certains pratiquent le style SMS à l'oral : on lance un mot au hasard sans se préoccuper de la pertinence de la réponse.

 

La volonté de certains est évidente mais d'autres décrochent déjà, disent leurs difficultés, leurs manques : j'insiste sur la nécessité de lire, mais les adolescents lisent de moins en moins.

Quand je donne un travail à la maison, certains se précipitent sur internet pour faire un copié collé sans se livrer à une réflexion personnelle : j'espère qu'ils en retirent un petit profit mais ce n'est pas sûr.

 

L'exemple est essentiel : il faut leur donner le goût de bien s'exprimer en leur montrant la richesse infinie du vocabulaire qu'ils ne maîtrisent pas, mais pour la syntaxe, la tâche est bien plus complexe.

 

Souvent, ces adolescents ignorent le sens de certains mots qu'ils lisent mais ils n'ont même pas la curiosité de chercher ces mots sur un dictionnaire : les verbes "vociférer, balbutier" leur échappent mais peu importe, il faut aller vite dans la lecture, zapper pour passer à une autre activité...

 

Le plus grave : on perçoit chez un certain nombre d'élèves un manque évident de motivation... ils font acte de présence mais ne font pas les efforts nécessaires pour progresser. Face à de tels refus, les enseignants se retrouvent bien démunis.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-la-difficulte-de-dire-122291566.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 6 mars 2018 19:38

    Bonsoir Rosemar,

    « Comment s’attaquer à tous ces problèmes, comment résoudre tant de lacunes ? » dites-vous ?
    Vaste programme, aurait dit de Gaulle en d’autres temps.
    Comment vous dire ; rien n’est le fait du hasard. Tout ce que vous dénoncez est le résultat d’une politique menée depuis de longues décennies durant lesquelles nos hommes politiques se sont abandonnés à des forces, non pas occultes mais bien visibles : le monde de la finance, des multinationales, des milliardaires, l’Oligarchie, comme on dit aujourd’hui.
    Et cela avec notre complicité : vous, moi, tout le monde. Nous les avons laissé faire, et nous continuons encore aujourd’hui...
    Savez-vous que tous ces gens-là (=les membres du 1%) entrevoient le monde de demain avec seulement 20% de la population utile pour faire marcher l’économie mondiale ? Le savez-vous Rosemar, ou faut-il que je développe ?

    Cordialement.

    Thierry Saladin


    • rosemar rosemar 6 mars 2018 20:54

      @Thierry SALADIN

      Les horaires d’apprentissage ont été diminués, ainsi que le niveau d’exigence... voilà le résultat.

    • goc goc 7 mars 2018 15:04

      @rosemar

      Vous avez surtout oublié d’inculquer des notions fondamentales tel que le respect et l’autorité. Et à cause de cela, et aussi à cause d’un abandon de sa mission et d’une fonctionnarisation (au sens le plus mauvais du terme), vous n’êtes plus capable d’éduquer.

      Et que dire du silence du système éducatif face à l’abrutissement des jeunes cerveaux au travers de la publicité, des dessins animés ultra-violents, et des télé-poubelles.

      alors pourquoi vous étonnez-vous


    • V_Parlier V_Parlier 7 mars 2018 16:16

      @Thierry SALADIN
      Bof, ceux qui ont préparé le terrain pour l’oligarchie étaient bel et bien des bisounours (soi disant) égalitaires convaincus de l’infaillibilité de leurs méthodes de nivellement par le bas. Une preuve de plus qu’ils en sont, toujours et encore, les complices. Dans les pays qualifiées parfois encore de communistes, il y a une stricte sélection au niveau : On travaille à l’école, ou alors on sort pour aller travailler directement ailleurs. Cherchez l’erreur...


    • baldis30 8 mars 2018 08:09

      @goc
      bonjour,

      vous demandez l’éducation .... ! commencez par la faire à la maison ... pour l’enseignement ce qui compte c’est transmettre le savoir ! En terme encore plus clair :  l’INSTRUCTION


    • goc goc 11 mars 2018 03:20

      @baldis30
      tout a fait d’accord avec vous. Tout commence à la maison
      1 - prendre le temps de parler avec ses enfants au lieu de regarder TF1
      2 - Apprendre a ses enfants à respecter les autres, en commençant par montrer l’exemple en ne remettant pas tout le temps en cause l’autorité des enseignant au prétexte prétentieux que son rejeton est le centre du monde
      3 - limiter à ses enfants, l’accès aux smartphones, jeux de guerre et autres imbécilités audio-visuelles et leur expliquer pourquoi.
      4 - Proposer à ses gosses, des activités aussi épanouissantes, mais qui ne font pas l’apologie de la violence et de l’argent facile.

      Mais cela n’empêche pas qu’on puisse déplorer l’abandon de la part de l’enseignement, de ses missions et de son autorité.


    • Diogène Diogène 6 mars 2018 19:50

      « ...comment résoudre tant de lacunes ? »


      les lacunes, ça se comble !
      ce sont les énigmes qui se résolvent,
      ou les équations qui sont des sortes d’énigmes

      • rosemar rosemar 6 mars 2018 20:47

        @Diogène

        En seconde, on ne fait plus de cours de grammaire ni d’orthographe. Il faut préparer les élèves à l’épreuve du bac français qui a lieu en fin de première.

      • sls0 sls0 6 mars 2018 19:56

        Pour un futur sans beaucoup de ressources qui les attend c’est suffisant.

        Des pauvres sans éducation, sans curiosité ça se manoeuvre plus facilement.
        La classe moyenne est due à un excès de ressources qu’il a fallu transformer. Avant le 1% les plus riches fournissait la connaissance et l’encadrement de haut niveau.
        Moins de ressources on retombe dans les conditions d’avant, des ignares coté 99% pauvres et la connaissance coté du 1% les plus riches.

        A priori vous enseignez où les élèves viennent des 99%.
        Difficile de lutter contre la télé et le marketing.

        Depuis la fin du néolitique cette histoire de 99% de pauvres sans connaissances a très bien fonctionné pour le 1% le plus riche. Un excès d’énergie a ouvert la connaissance du coté des 99%. Un changement de paramètre. Si le paramètre revient au conditions antérieures, on applique la solution antérieure.

        A me relire mon écrit est hard mais basé sur une simple règle de trois. Ce discours ne passerait pas, autant laisser l’ingnorance s’insinuer à l’école, ça passe mieux en cette période de transition.

        Quand on regarde les projections sur les boulots d’avenir qui vont augmenter, c’est des boulots de pauvres où une connaissance étendue n’est pas nécessaire. Un language style SMS est plus que suffisant pour nettoyer la merde d’un riche.

        Je vis dans un pays pauvre, cette inculture des pauvres je la vis. Comme riche c’est assez supportable, rien que le language suffit à indiquer la caste.
        Ce que vois au présent c’est ce que l’on verra plus au nord dans 20-30 ans, vos élèves seront prédisposés à cette vie.

        • V_Parlier V_Parlier 7 mars 2018 16:21

          @sls0
          « Quand on regarde les projections sur les boulots d’avenir qui vont augmenter... »
          Vous m’ôtez les mots de la bouche. Ca me rappelle ce que j’ai aperçu dernièrement (pitoyable) :
          https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2018/02/18/les-metiers-qui-devraient-creer-le-plus-d-emplois-dans-les-10-ans-aux-etats-unis-et-en-france-de-quoi-relativiser-la-grande-peur-des-robots

          (Il faut en venir au tableau, l’histoire des robots n’étant que le marronnier pour cacher le vrai problème).


        • Diogène Diogène 6 mars 2018 20:00

          « Des pauvres sans éducation, sans curiosité ça se manoeuvre plus facilement. »


          des riches aussi

          tous les enfants d’Amiens et de Neuilly ne vont pas chez les Jésuites pour épouser leur prof de Français qui leur fait réciter leur discours en travaillant l’intonation !

          certains riches sont radins et mèlent leurs propres enfants à la racaille, à ceux qui ne sont rien.

          le principal, c’est qu’ils n’aient pas à diriger une entreprise

          mais pour être rentier, le bagage fourni est bien suffisant

          • V_Parlier V_Parlier 7 mars 2018 16:26

            @Diogène
            J’ajouterais qu’ils sont souvent encore plus lobotomisés par les médias, confortés par leur environnement agréable leur donnant l’impression de vivre dans un système modèle, exemple pour le monde entier.


          • McGurk McGurk 6 mars 2018 23:12

            Je pense que le problème ce situe bien en amont.

            Il y a bien longtemps, j’ai pu constater à la fin du primaire que plus de la moitié de ma classe avait de grandes difficultés à lire et à écrire correctement - et je ne parle même pas du calcul.

            Pour ma part, mes parents m’ont « harcelé » pour maîtriser ces bases et, bien que peu réceptif à l’époque, j’ai pu les maîtriser avant de passer au niveau supérieur. Il est fort à parier que les autres parents n’ont certainement pas (ou très peu) fait leur travail.

            Arrivé au collège, ces mêmes personnes avaient d’énormes problèmes d’écriture et de compréhension, ce qui se ressentait sur leur niveau scolaire et leur parcours. Même constat en faculté.

            D’un autre côté, l’une de mes connaissances a habitué très tôt ses enfants à la lecture, en leur offrant beaucoup de livres, en lisant énormément avec eux...et ça marche à merveille, ils sont bien en avance sur le niveau attendu et réussissent très bien en classe.

            A l’heure d’internet, il est plus simple d’offrir un téléphone portable ou regarder la télévision que de s’exprimer à l’écrit ou se concentrer sur un bouquin. Surtout lorsqu’on voit des petites filles de primaire avec un téléphone portable dernier cri...

            La motivation des élèves est surtout due au fait que la méthode d’apprentissage est restée inchangée depuis des décennies et qu’à part faire des constats on ne fait rien d’autre que des réformes de surface - cf. les pays d’Asie qui ont des méthodes bien différentes.

            L’élève n’est pas souvent encouragé il faut bien le dire, ni même estimé. C’est juste un candidat comme à Pôle emploi, incolore au possible, un clone de celui qui est assis à côté de lui. Les nuls restent nuls car ils ont des notes de merde et qu’on leur dit qu’ils sont nases, ce qui ne les entraîne pas à se dépasser.


            • McGurk McGurk 6 mars 2018 23:12

              @McGurk

              *se situe


            • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:12

              @McGurk

              Oui, le problème remonte aux classes du primaire... des apprentissages incomplets, la grammaire, l’orthographe sacrifiées au collège...

            • McGurk McGurk 7 mars 2018 11:57

              @rosemar

              Oui mais ce n’est qu’une partie du problème.

              La manière d’enseigner n’a pas du tout changé, sans parler du harcèlement scolaire très répandu (collège, lycée) qui détruit les élèves et les empêche de s’épanouir pour donner le meilleur d’eux-même.

              D’autre part, la mentalité des classes est aussi à changer et au plus vite.

              Les élèves ne s’expriment pas parce que c’est considéré comme « du fayotage » et que cela entraîne leur exclusion voire leur persécution.

              J’ai remarqué que la plupart des élèves qui n’écoutent pas ou peu sont souvent des « fils à papa » qui n’ont visiblement jamais été confronté à la maison à des limites. Et l’autre vient de milieux défavorisés et a choisi la facilité (se laisser couler) plutôt que de se battre - difficile dans un système où on estime pas l’élève ou qu’en fonction de ses résultats.


            • nemuyoake nemuyoake 7 mars 2018 01:33
              Vous savez, on a les memes problemes a l’autre bout du monde. J’enseigne au lycee avec des eleves venant de classes populaires, voire pauvres, eh bien on retrouve les memes caracteristiques : pas de motivation, niveau faible en lecture/ecriture (certains ne maitrisent pas les ideogrammes de niveau college, voire de niveau ecole elementaire !), rien ne les interesse a part leurs jeux internet/smartphone/groupes d’idoles etc. et certains d’entre eux ont des niveaux de conversations dignes de l’ecole primaire : « sensei, vous savez Kazuki il a dit que mon stylo il etait pas beau ! ».

              La difference, c’est que l’equipe enseignante les travaille au corps : acquisition de la rigueur, gout de l’effort etc. En 3 ans, on arrive a les faire progresser et murir suffisamment pour qu’ils puissent trouver un job a la sortie du lycee et reussir a avoir une vie stable.

              Beaucoup d’entre eux reviennent ensuite pour dire bonjour, donner de leurs nouvelles, et on peut constater que les graines qu’on a semees, qu’on a inlassablement nourries, cultivees, ont pu enfin germer et donner de belles plantes.

              • Clocel Clocel 7 mars 2018 10:00

                @nemuyoake

                Il y a des pauvres au Japon ???

                Mais c’est pas possible ça, c’était Le Modèle à suivre pendant mes vertes années !!!


              • nemuyoake nemuyoake 7 mars 2018 11:31

                @Clocel
                Et la pauvreté des enfants est encore pire qu’en France et continue à empirer....


              • Clocel Clocel 7 mars 2018 11:40

                @nemuyoake

                Temps pour « la Révolution d’un seul brin de paille » ? smiley

                A propos de ce bouquin, notre traduction semble médiocre, pour le cas où vous seriez inspiré !


              • Giordano Bruno 7 mars 2018 01:36

                « beaucoup écrivent comme ils parlent »...

                De nombreux livres recommandés par l’Education Nationale pour les enfants scolarisés en primaire sont sciemment écrits de cette façon. Quel est la responsabilité de ces lectures dans le constat que vous faîtes ?
                Je fais lire à ma fille de presque 7 ans des livres correctement écrits, par de bons auteurs.

                Résultat ? Bien qu’elle ait terminé la lecture de « Sans famille » il y a plus de 6 mois et n’ait plus jamais ouvert le livre depuis, voici un extrait du résumé qu’elle en fait ces jours-ci, dans lequel je n’ai corrigé que l’orthographe et la ponctuation. L’usage du passé simple est donc de son fait :

                ... Je dormis toute la nuit sous l’impression du chagrin et de la crainte, car le lendemain, en m’éveillant, mon premier levier était un doux baiser sur le front. Je me réveilla. Je vis un chien blanc me lécher. Vitalis dit : « C’est Capi ». Le matin venait de se lever et Vitalis m’éveilla. « Nous allons en Italie ». Je lui dis "C’est grand l’Italie ?. Vitalis me dit oui, et si tu marches nous irons t’acheter des habits. Je fis un sourire et me mis à marcher. Nous fîmes le voyage en deux jours. Quand nous arrivâmes, nous entrâmes dans une petite maison, celle d’un marchand. Il m’acheta de beaux habits. Là-bas, quelque chose m’intrigua. Vitalis était en train de couper mon pantalon. Il me dit que c’était pour ressembler aux Italiens. Quand nous arrivâmes en Italie, Vitalis m’apprit à faire des comédies, et ce soir même, nous fîmes une représentation avec Capi, Dolce, Zerbino...


                • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:14

                  @Giordano Bruno

                  C’est bien pour une élève de 7 ans !

                  Attention au passé simple première personne : « je me réveillai... »

                • Giordano Bruno 7 mars 2018 23:48

                  @rosemar

                  Merci. Elle a écrit « réveilla ». Je ne l’ai pas considéré comme une faute d’orthographe car le mot est différent phonétiquement de « réveillai ». C’est une faute de conjugaison. J’ai donc laissé le mot en l’état.


                • Elixir Elixir 7 mars 2018 09:05

                  Autrefois on disait que « quand les ânes se mettent à parler latin c’est que la fin du monde est proche. »

                  On aurait pu dire la même chose pour « quand les humains se mettent à parler comme des ânes... »

                  çà sert à rien des trouver des raisons partout.
                  Il faut aller à la racine du mal, elle est profonde, et il faut creuser pour çà...


                  • philippe baron-abrioux 7 mars 2018 09:38

                    Bonjour Rosemar ,

                     « je vais batailler pour leur inculquer »

                     ayant travaillé longtemps avec des « décrocheurs » , des jeunes illettrés , je ne pense pas que j’aurais employé ces mots en particulier « inculquer » qui implique une idée de contrainte , de pression .

                     bonne fin de journée !
                     
                     P.B.A


                    • Clocel Clocel 7 mars 2018 09:41

                      En pleine crise de bovarysme ma bonne Rosemar ?

                      « L’ignorance ne s’apprend pas », prétendait le brave Gérard...

                      Par moment... J’ai comme un doute...


                      • Aristide Aristide 7 mars 2018 10:09

                         pauvreté du vocabulaire, indigence des idées, incorrections, barbarismes, répétitions, fautes d’orthographe...

                        Comment s’attaquer à tous ces problèmes, comment résoudre tant de lacunes ?

                        Voilà donc un article exemple :

                        - Certains de ces élèves ...
                        - Certains redoublent ...
                        - Certains adolescents ...
                        - Certains ont des difficultés
                        - Certains pratiquent le style SMS
                        - La volonté de certains est évidente ...
                        - Certains se précipitent sur internet ...
                        - Certains mots ...

                        Certainement ...






                        • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:21

                          @Aristide

                          Et connaissez-vous la nature de ce mot ?

                        • Aristide Aristide 7 mars 2018 11:47

                          @rosemar


                          C’est sûr et certain. Il parait que certaines auteures produisent une certaine quantité d’articles journalièrement dont certains sont d’une indubitable hauteur de vue. Il faut une certaine mauvaise foi pour en ignorer la qualité.





                          • Taverne Taverne 7 mars 2018 10:19

                            Je dirais qu’il faut commencer par faire la distinction entre la « difficulté de dire » qui vient de la difficulté d’être et la « difficulté de dire » due à la non maîtrise des acquis et des méthodes. Puisque l’on doit apporter des réponses différenciées selon les deux cas, non ?


                            • Taverne Taverne 7 mars 2018 10:37

                              Ce qui pose la question d’une approche pluridisciplinaire (travailleur social, psy, aide bénévole, etc) pour compléter dans certains cas l’intervention solitaire du dispensateur de savoir.


                            • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:24

                              @Taverne

                              Et on demande aux enseignants d’être tout à la fois : assistante sociale, psy, animateur scolaire !

                            • Taverne Taverne 7 mars 2018 11:33

                              @rosemar

                              Qui cela « on » ? C’est peut-être la perception de certains enseignants mais ce n’est en rien ce que leur mission exige d’eux. Les enseignants doivent seulement passer le relai aux intervenants compétents quand cela est justifié et que la famille est d’accord.

                              Il faudrait, en préalable à tout début d’année scolaire, une évaluation personnelle de chaque élève dans son milieu naturel pour cerner tous ses points faibles. Enfin, dans l’idéal.


                            • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:46

                              @Taverne

                              Dans l’idéal... mais la réalité est bien différente.

                            • Doume65 7 mars 2018 14:44

                              @Taverne
                              « ce n’est en rien ce que leur mission exige d’eux »
                              C’est exact. l’Éducation Nationale se satisfait souvent de la présence d’un adulte dans une classe, pourvu que ses élèves y restent aussi. Le reste est facultatif. Un prof qui fait de la simple garderie pourra finir sa carrière dans l’Éducation Nationale.
                              Fort heureusement, la grosse majorité des profs aiment leur boulot et en font bien plus.

                              Il est du reste assez facile de déterminer un prof qui travaille vraiment : Plus il fait d’heures supplémentaires moins il travaille pour ses élèves.
                              Les bons profs se contentent de leurs 28 h / semaine de cours (mais ne peuvent pas refuser jusqu’à 2 heures supplémentaires).


                            • Sozenz 7 mars 2018 16:35

                              @rosemar
                              on ne demande pas cela , c est vous qui voulez vous coller ces fonctions . personne ne vous le demande ; il y a des CPE pour cela qui sont bien souvent très bien et l eleve n a pas besoin de pousser plus loin les démarches pour le recadrage il y a aussi , des conseillers d orientation des psychologues. tout ce petite monde se trouve sous l étiquette : équipe pédagogique .

                               


                            • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 2018 17:38

                              @Taverne. Tu as encore oublié que cette administration est passée virtuose dans la fraude systématique. Un chef d’établissement est noté donc payé sur les dissimulations qu’il a réussies.


                            • Doume65 7 mars 2018 21:22

                              @JC_Lavau
                              « Un chef d’établissement est noté donc payé sur les dissimulations qu’il a réussies »

                              Situation vécue :

                              - M. le Proviseur, il y a de la drogue qui circule dans l’établissement.
                              - Non !
                              - Mais si, ce matin, j’ai vu...
                              - Je vous dit que non ! C’est l’heure, allez rejoindre vos élèves.



                            • baldis30 8 mars 2018 08:19

                              @Taverne
                              bonjour,

                              « approche pluridisciplinaire »

                               et la famille que fait-elle ? elle regarde TF1 ? ... facile de se décharger sur les autres ....


                            • Yohan Yohan 8 mars 2018 15:40

                              @rosemar


                              Qui vous le demande ?

                            • docdory docdory 7 mars 2018 10:27

                              @Rosemar


                              Une de mes patientes âgée de 17 ans m’avait naguère consulté parce qu’elle avait « du mal à suivre en seconde » .
                              Je lui demandai donc d’écrire la phrase-test bien connue : « il fait beau dehors et je vais me promener ».
                              Elle s’empara du stylo et se mit à écrire les premiers mots avec une lenteur désespérante, jusqu’au moment où elle me déclara que la fin de la phrase était trop difficile à écrire. Je regardai alors ce qu’elle avait inscrit sur sa feuille. Elle avait écrit ceci, au bout de trois minutes de travail : « li fébo deor ».
                              Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’on l’ait laissé passer dans la classe supérieure tous les ans jusqu’à l’arrivée fatidique en seconde. Personne, pendant sa scolarité, n’avait eu l’idée élémentaire de la faire redoubler...

                              Il semble que l’affaire se soit bien terminée pour elle : à l’âge de 18 ans, elle a réussi à se faire épouser par un ingénieur...


                              • Yohan Yohan 8 mars 2018 15:42

                                @docdory


                                Ah, son cerveau fonctionne quand même.

                              • rugueux 7 mars 2018 10:55

                                rosemar découvre l’eau dans la rivière !

                                A ce niveau d’incompétence aveugle comment s’étonner de la nullité des élèves...c’est vous-même qui avez contribuer à pourrir le système...sans compter toutes ces chances pour la France qui contribuent à baisser le niveau...


                                • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 7 mars 2018 11:11

                                  @rugueux



                                                 Voila qui est rugueusement dit.

                                • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:22

                                  @rugueux

                                  C’est bien connu : c’est toujours la faute des profs !

                                • Aristide Aristide 7 mars 2018 11:49

                                  @rosemar


                                  Attention au glissement sémantique : il s’agit de vous pas des profs.

                                • rosemar rosemar 7 mars 2018 12:03

                                  @Aristide

                                  Je serais moi seule responsable de la baisse du niveau en France !?




                                • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 12:11

                                  @rosemar
                                  Pas toute seule, c’est la responsabilité collective de tous les profs gauchistes et des parents qui confient encore leurs gosses à ces idéologues cyniques...


                                • rugueux 7 mars 2018 10:59

                                  contribué...


                                  • rugueux 7 mars 2018 11:30

                                    Oui c’est la faute des profs imprégnés d’idéologie gauchisante , refusant toute sélection, mettant l’élève au centre, adulant le pédagogisme de la secte mérieux et voulant accueillir toujours plus de petits maliens, algériens, tamouls et autres....


                                    • rosemar rosemar 7 mars 2018 11:39

                                      @rugueux

                                      Vous vous trompez de cible ! Les profs sont soumis à des restrictions d’horaires, à des programmes, à des injonctions de toutes sortes...

                                    • Aristide Aristide 7 mars 2018 11:50

                                      @rosemar


                                      J’en connais beaucoup qui ne tiennent pas votre discours affligeant et répétitif. 

                                    • sweach 7 mars 2018 16:13

                                      @rosemar
                                      *Vous vous trompez de cible ! Les profs sont soumis à des restrictions d’horaires, à des programmes, à des injonctions de toutes sortes...*

                                      Envoyez les promener !
                                      Sa ne vous fait pas une belle jambe de savoir que vous avez respecté le programme mais que vos élèvent n’ont rien appris.

                                      La seul chose qu’un élève demande à un professeur c’est de ressortir de son cour moins bête qu’il n’est entré.

                                      Pour ma part à l’exception du refus de l’autorité, je n’ai rien appris en cour de Français et j’ai fait ma culture littéraire en dehors des classes, c’est fort dommage car j’aurai aimé certain classique si ils avaient été mieux abordé.

                                    • baldis30 8 mars 2018 08:37

                                      @rugueux

                                      bonjour,
                                      j’ai le sentiment que vous n’avez jamais enseigné QUEL QUE SOIT LE NIVEAU car les lacunes signalées par Rosemar et quelques autres sont de TOUTES LES MATIERES.

                                      Quand dans une école d’ingénieurs on supprime le cours de mécanique des roches pour le remplacer par un cours de droit européen ... est-ce bien ou est-ce le début de la soumission ... ?

                                      Quand dans une autre la géologie de base est abandonnée ...est-ce bien ou est-ce le début de la soumission ... ?

                                      Et j’ai d’autres exemples......

                                      On gave les médias de science-fiction et on voit tous les jours le principe de conservation de l’énergie bafoué - il suffit de lire les informations et pas seulement sur BFM... sans aller plus loin parce que lorsqu’on a entendu un ex-président vanter les mérites des particules de spin 1/3 et que personne ne réagit ...

                                      Le mot d’ordre est « NE PLUS TRANSMETTRE »... 

                                      et accessoirement agiter le mythe du merveilleux... 

                                      et si cela ne fonctionne pas assommer par le principe d’autorité des experts auto-proclamés.


                                    • Trelawney Trelawney 7 mars 2018 12:06

                                      Un professeur s’alarmant sur le niveau faible de ses élèves, c’est du même ordre qu’un employé SNCF s’alarmant du retard des trains en se disant : « j’y suis pour rien ».


                                      Je n’avais pas 16 ans lorsque j’ai quitté cette institution qu’est l’école. J’ai fugué et on ne m’a jamais retrouvé. J’ai donc un niveau d’étude trés moyen.
                                      Je peux aussi vous dire que j’ai formé plusieurs centaines d’individus non français, à parler et à écrire le plus correctement possible français. Ils avaient 1 mois pour apprendre et comprendre 400 mots et au bout de 4 mois ils savaient se débrouiller en français aussi bien parlé qu’écrit.

                                      Cette méthode est la méthode « képi blanc » autrement dit : « si ça rentre pas par les oreilles ça rentrera par les bras » et croyez moi les pompes c’est un bon moyen pour motiver.

                                      Si vos élèves n’ont pas le niveau, c’est qu’il faudrait peut être penser à revoir les bases. On a justement un ministre qui veut remettre la dictée à l’ordre du jour. Vous en pensez quoi ?

                                      • rosemar rosemar 7 mars 2018 12:11

                                        @Trelawney

                                        C’est une évidence : il faut revoir les bases, et ce, dès les classes de primaire... en rétablissant des heures de grammaire et d’orthographe, et de vraies dictées... 


                                      • baldis30 8 mars 2018 08:40

                                        @Trelawney

                                        bonjour,
                                        bien, très bien...

                                        Pourrait-on faire pareil pour la physique ..... ?


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 mars 2018 12:10

                                        Il ne reste plus qu’à s"expatrier en Albanie, ce jour y fête les professeurs. Non pas pro-fesse ou fessée,...


                                        • rosemar rosemar 7 mars 2018 12:14

                                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                          En France on aurait plutôt tendance à conspuer les profs plutôt qu’à les fêter ! https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_des_professeurs


                                        • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 16:54

                                          @rosemar
                                          Ça à l’air de bouger dans le bon sens...
                                          Y aurait comme un ras le bol qui monte qu’aurait débouché les esgourdes de certains juges indigènes ?

                                          "Le tribunal a eu parfaitement raison car il ne s’agissait pas d’une simple gifle donnée par cette Elizabeta Elmaz mais d’une avalanche de coups liée aussi au signalement aux services sociaux qu’avait fait la directrice pour saleté et mauvaise hygiène d’un autre enfant. Ce sage tribunal en région devrait être imité par les tribunaux de banlieue type Bobigny ou Évry, sans doute Marseille et Lille qui ont la fâcheuse tendance à minorer les incidents provoqués par tel ou tel communauté et à ne prononcer aucune peine, d’où la perte des repères de ces jeunes qui découvrent l’impunité très tôt : merci le syndicat de la magistrature, merci la gauche aujourd’hui à 7-9% dans les sondages."

                                          http://www.fdesouche.com/966109-loire-une-mere-condamnee-a-un-an-de-prison-pour-avoir-gifle-la-maitresse-de-sa-fille


                                        • Cateaufoncel 7 mars 2018 17:21

                                          @Cadoudal

                                          « Le tribunal a eu parfaitement raison... »

                                          Ben non, il a eu tort. L’enseignante tabassée se dit « choquée de la condamnation. Elle ne s’attendait pas à cela, elle voulait que son préjudice soit reconnu, pas qu’une mère de famille soit envoyée en prison »

                                          On en est là. Il ne faut plus porter plainte, parce que les délinquants risquent d’être condamnés.

                                          Ca me fait penser à cette « mère » suédoise, qui ne voulait pas déposer une plainte contre l’Afghan qui avait violé sa fille, de peur qu’il soit renvoyé dans son pays... Là, on franchit le seuil d’incurabilité...


                                        • Cadoudal Cadoudal 7 mars 2018 17:34

                                          @Cateaufoncel
                                          L’Albanaise irascible n’a aucune chance d’être ramenée chez elle...

                                          5 mômes mal torchés à 28 ans, des chances comme elle on les garde chez nous jalousement...


                                        • Cateaufoncel 7 mars 2018 18:01

                                          @Cadoudal

                                          « L’Albanaise irascible n’a aucune chance d’être ramenée chez elle... »

                                          Et pas beaucoup plus d’aller au chtar, comme on peut voir les choses...


                                        • Sozenz 7 mars 2018 13:03

                                          Je vais batailler avec certains adolescents pour leur inculquer l’envie de se mettre au travail, de progresser.

                                          je vous conseille le martinet ou la pelle en bois ....

                                          Vous ne comprendrez jamais rien ; bornée comme un cheval de trait .
                                          Vous êtes ennuyante comme la mort ... rien qu ’ à voir votre conformisme et vos articles sur agoravox , j imagine la souffrance de vos élèves en cours ..


                                          • biquet biquet 7 mars 2018 14:50

                                            Une solution : interdire le smartphone jusqu’à la fin des études.


                                            • rosemar rosemar 7 mars 2018 21:19

                                              @biquet

                                              C’est prévu en collège mais je doute que l’interdiction soit effective...

                                            • baldis30 8 mars 2018 08:52

                                              @biquet
                                              bonjour,

                                              étant donné que le smartphone utilise la relativité générale pour certaines fonctions n’autoriser cet appareil qu’à ceux susceptibles de présenter au moins sommairement les résultats mis en œuvre ...  smiley


                                            • sweach 7 mars 2018 16:06

                                              Etant un pure produit de l’éducation nationale.

                                              Je vais essayer de vous expliquer les erreurs que vous commettez.

                                              *je découvre que de plus en plus d’élèves sont confrontés à des difficultés d’expression*
                                              Ce n’est pas vrai, le vocabulaire des nouvelles générations évoluent avec beaucoup de nouveaux mots et anglicisme en provenance principalement du web et des nouveaux moyens de communication. 
                                              Evidemment toutes cette culture « utile » pour les jeunes n’a aucun intérêt pour une vision académique de la langue.

                                              *Comment s’attaquer à tous ces problèmes, comment résoudre tant de lacunes ? ... je les sens déjà perdus ... Je vais batailler avec certains adolescents pour leur inculquer l’envie de se mettre au travail, de progresser.*
                                              Avant même de commencer votre combat, avec votre vision, vous avez déjà perdu. 
                                              Pour apprendre quelques chose la contrainte n’est pas une bonne chose et l’apprentissage n’est pas « un travail »
                                              Vous n’obtiendrez rien par la force, au contraire même.
                                              La vanité peut fonctionner sur certain, mais vous le constatez c’est surtout l’indifférence qui domine.
                                              Le seul moyen est de suscité l’envie, mais vu le produit que vous proposez et l’axe que vous prenez c’est une tache impossible.

                                              *Quand je donne un travail à la maison, certains se précipitent sur internet pour faire un copié collé sans se livrer à une réflexion personnelle*
                                              Laisser des devoirs est une grande erreur, car vous entretenez la rancœur de l’élève face à la matière.
                                              De plus vous lui laissez librement le choix de faire n’importe quoi ou carrément de vous défiez en refusant ce « travail »

                                              *les verbes « vociférer, balbutier » leur échappent*
                                              Tout comme faire un Dab ou être un newbie échappe totalement aux anciens

                                              *Le plus grave : on perçoit .. un manque .. de motivation... ils font acte de présence mais ne font pas les efforts nécessaires pour progresser. Face à de tels refus, les enseignants se retrouvent bien démunis.*
                                              La question est POURQUOI !
                                              Pourquoi doivent-ils fournir un effort pour cette matière, elle est inadapté à leur mode de vie et l’importance de cette matière ne réside que dans l’esprit de ceux qui veulent l’imposer.

                                              Il faut être réaliste, notre société a évolué, avant les années 90 seul ceux qui étaient excellent en orthographe pouvaient atteindre les études supérieurs, les autres étaient broyés par les filtres de l’éducation national.

                                              Mais depuis les années 90, nous sommes de plus en plus spécialisés et on réalise que ce priver d’une personne compétente sous prétexte qu’il ne sait pas bien écrire est peut être une aberration.

                                              Je suis l’une des premières générations a avoir réussi à franchir la barrière et laissez moi vous dire que je devais être 10 fois meilleurs que les autres dans toutes les autres matières parce que j’étais une bille en orthographe. J’ai fini à BAC+2 mais aujourd’hui je cotoie des BAC+8 et j’ai clairement leur niveau.

                                              Si vous voulez un minimum les intéresser aux livres oubliez les Voltaire, Balzac et autre Camus et proposez leur du Rowling ; du Meyer et du Musso

                                              Pour les plus réfractaire, vous avez toujours Tolkien et Jules Verne qui peuvent faire des miracles.

                                              Puis je sais que ça peut être un gros effort pour vous, mais donnez la moyenne à un élève si il est dans le sujet et que ses arguments sont structurés, même si c’est truffé de fautes.
                                              Pour ma part je n’ai jamais eu la moyenne en Français car les profs ne pouvez pas donner de bonne note quand c’est truffé de fautes et pour les autres matières c’est systématiquement -2
                                              J’ai donc fait toutes mon éducation noté sur 18

                                              Un élève qui se sait condamné pour l’orthographe ne fera pas plus d’effort que tout ceux qu’il a déjà fourni dans son enfance, pour lui c’est un acquit, mais si pour vous si cette lacune le stigmatise, vous le perdez totalement sur tout les autres aspect de la matière.

                                              • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 2018 17:34

                                                @sweach. Ton français, ahem... disons qu’il n’est pas plus français que ton pseudonyme.

                                                C’est à se tenir à la table.

                                              • sweach 7 mars 2018 18:08

                                                @JC_Lavau
                                                *Ton français, ahem... disons qu’il n’est pas plus français que ton pseudonyme.*

                                                Ho je n’en doute pas et vous ne m’apprenez rien.

                                                Mais bon 3 choix s’offre à moi :

                                                1) Je lutte contre mon orthographe et je cherche à rectifier le tire
                                                2) Je ne m’exprime plus, comme ça on ne me critique pas
                                                3) Je m’exprime quand même et j’envoie promener ceux à qui ça ne plait pas

                                                J’ai déjà tenté le choix 1 et 2, sans succès.

                                                Avec du recul, vous pourriez comprendre que le problème ne vient pas forcement de moi, mais de l’importance qu’on donne à l’orthographe, certain y donne une importance telle, que je pourrai bien connaitre le but de l’existence que vous ne jugeriez mes propos qu’à la nature de leur forme calligraphique.

                                                Faire son jugement uniquement sur ce critère est très réducteur et si je m’étais pas révolté j’aurai due accepté d’être écarté de l’éducation.

                                                Dans mon malheur j’ai quand même de la chance, car beaucoup sont bien pire que moi aujourd’hui, mais à une époque pas si lointaine il fallait considérablement être au dessus du lot pour survivre avec cet handicap.

                                                Mais bon c’est un peu peine perdu d’essayer d’expliquer, je sais d’expérience les convictions des adeptes de l’orthographe parfais qui sont littéralement agressés par la moindre fautes et sont totalement incapable de voir cela sous un angle autres que la fainéantise de la part des adeptes des fautes.

                                              • Cateaufoncel 7 mars 2018 18:15

                                                @sweach

                                                « Vous n’obtiendrez rien par la force, au contraire même. »

                                                Il faudrait essayer de leur dire : « Vous êtes nuls à ch..., trouvez-vous un endroit où jouer avec vos tablettes, et lâchez-nous la grappe ! »

                                                Sur certains, ce serait peut-être l’électrochoc


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 7 mars 2018 18:16

                                                @sweach. Plus grave, le sabotage de l’orthographe grammatical détruit la cohérence grammaticale de ta prose.


                                                Remplace les verbes du premier groupe par des verbes du 3e groupe, tels que « mordre », et ton oreille te rappellera la différence entre une proposition infinitive et un participe passé.

                                              • baldis30 8 mars 2018 08:57

                                                @JC_Lavau
                                                bonjour,

                                                « verbes du premier groupe par des verbes du 3e groupe »

                                                et utiliser au maximum les verbes du 2ème groupe ( et quelques-uns du 3ème) pour remettre à l’honneur l’imparfait du subjonctif selon le temps de la proposition principale !


                                              • sweach 8 mars 2018 09:46

                                                @JC_Lavau
                                                *Remplace les verbes du premier groupe par des verbes du 3e groupe*

                                                Vous perdez votre temps, j’ai passé plus de temps que n’importe qui a apprendre ces règles stupides, qui n’ont de sens que pour ceux qui maîtrise l’orthographe.

                                                Effectivement je peux fournir plus d’effort, mais je suis forcé de constater que quelque soit mon niveau d’implication, il y aura toujours des fautes, donc de gros effort pour un résultat nul, il ne faut pas s’étonner que j’ai fini par abandonner.

                                                Me traiter de fainéant est une solution de facilité, mais je pense quand même qu’il doit y avoir d’autres explications, plus biologique.
                                                Il faut réaliser qu’à ce jour, aucun logiciel n’est capable de corriger convenablement toutes les fautes d’orthographe, avec cette matière on demande au cerveau humain de faire mieux qu’une machine.

                                                *Il faudrait essayer de leur dire : « Vous êtes nuls à ch..., trouvez-vous un endroit où jouer avec vos tablettes, et lâchez-nous la grappe ! »
                                                Sur certains, ce serait peut-être l’électrochoc*
                                                Non, un professeur n’a pas besoin d’être agressif, il signale déjà son opinion avec les notes qu’il donne, mais bon quand la moyenne de la classe est de 8 et que beaucoup d’élève ont des 0 ou des 2 et qu’il n’y a aucune réaction, c’est au prof de se remettre en question.

                                                C’est un peu facile de dire que c’est la faute de 36 ados, mais notre société ne leur propose pas vraiment d’avenir et on leur demande des efforts pour leur avenir, en réagissant avec l’indifférence ils sont moins con que vous le croyez.

                                                *détruit la cohérence grammaticale de ta prose.*
                                                Aucunement, mon discours est structuré et compréhensible, c’est juste que les fautes vous « agresse » car vous avez été éduqué comme cela.
                                                Le problème ne vient pas de moi, mais de notre société qui a donné une importance et surtout a figer dans le marbre notre langue, pourtant si vous lisez des livres qui ont été écrit il y a plusieurs siècle, vous prendriez peur, avant que notre langue devienne mourante à cause de l’académie française celle-ci était vivante et en évolution constante.

                                                L’importance de l’écriture est de transmettre un message, avec une orthographe archaïque, dont l’apprentissage est inadapté pour tous et non évolutive, il ne faut pas s’étonner que les nouvelles générations créent de nouveau moyen de communication ou bien adopte ceux d’autres langues.

                                              • Tom France Tom France 7 mars 2018 17:08

                                                Justement, la destruction du vocabulaire est voulu par l’oligarchie car les mots sont bien plus violent que les armes et une bonne capacité d’exprimer quelque chose nous rend libre, comme pour la pensée et l’écriture ! Dans les temps d’asservissement actuels, il faut détruire tout ces acquis fondamentaux et réduire le monde à des mots et des images débiles pour mieux manipuler et créer de vulgaires petits soldats de la sur consommation dociles et ultra serviles !


                                                • rosemar rosemar 7 mars 2018 21:23

                                                  @Tom France

                                                  Bien sûr, la culture est un facteur de liberté, de bonheur... c’est pourquoi il ne faut pas renoncer.

                                                • zygzornifle zygzornifle 7 mars 2018 18:34

                                                  Les chiens ne font pas des chats , manque d’éducation des parents et empoisonnement au smartphone .....


                                                  • baldis30 8 mars 2018 09:00

                                                    @zygzornifle
                                                    bonjour,

                                                    proposition très courte mais ô combien valable !

                                                    Et la transmission de l’éducation .... quand on en a pas on peut pas la transmettre ...


                                                  • Decouz 8 mars 2018 10:56
                                                    @sweach
                                                    Tu reste lizible et compréhansible, sur le plan de la syntaxe, l’argumentation est bonne,
                                                    mais parfois la faute induit en erreur

                                                    exemple dont je me souviens :
                                                    « Encaissé chèque », lu sur un post-it
                                                    Veut dire : le chèque a été encaissé (ce serait alors « chèque encaissé ») ou bien le chèque doit être encaissé (ce serait alors« encaisser chèque ») ?
                                                    Le participe passé et l’infinitif ont deux sens différents, à l’oral pourtant rien ne différencie, mais il y a d’autres marques de distinction.

                                                    • sweach 8 mars 2018 16:39

                                                      @Decouz
                                                      *la faute induit en erreur*

                                                      Pour le coup, vu que je ne me fie pas à l’orthographe des mots, je m’appuis souvent sur le contexte pour comprendre.

                                                      Si on devait me transmettre un message sur un post-it « Encaissé chèque », je serai bien incapable de savoir si je dois encaisser un chèque ou bien s’il a été encaissé et qu’on m’informe que ça a été fait, ma réaction face au post-it sera donc différente de la votre.
                                                      Pour moi l’orthographe n’est pas indicative et j’aurais plutôt tendance à éviter les formulations à double sens pour les interlocuteurs, un mot qui me pose souvent soucis à l’écrit c’est « plus »

                                                      Car à l’orale ça peut être : « plusse » ou « plu »
                                                      Et les deux sont souvent antinomique :-P

                                                      A l’école c’était un problème, car je connaissais la réponse mais je ne comprenais pas la question, j’étais donc obliger de sortir tout ce je savais sur le sujet pour tomber sur le détail demandé par la question.
                                                      Puis j’ai des souvenir de prof vicieux qui utilisaient les doubles négations et des formulations très alambiquer, en jonglant entre les forme soutenue, standard et familière pour leur question.

                                                      Certain prof encadrait en vert mes deux lignes de la réponse et rayer en rouge tout le reste et parfois même si j’avais bien répondu ils enlevaient quand même des points parce que j’étais en parti hors sujet ou bien ma formulation de la réponse ne leur plaisait pas.

                                                    • Yohan Yohan 8 mars 2018 15:36

                                                      « Comment s’attaquer à tous ces problèmes, comment résoudre tant de lacunes ? » 

                                                      empêcher les gauchistes de revenir au pouvoir et virer l’UNEF des écoles.

                                                      • Antoine 8 mars 2018 18:58

                                                        Peut-être faudrait-il simplement renoncer à la mixité et arrêter avec l’indifférenciation de genre pour restaurer de l’ordre symbolique sur lequel se fonde la faculté de penser.
                                                        Apparemment ce n’est pas à l’ordre du jour, aussi l’abîme se rapproche à grand pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès