• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La fainéantise qu’il dit

La fainéantise qu’il dit

Dans ma vie, j'ai de la chance, je n'ai été un gros fainéant de précaire, de chômeur, que quatre mois en tout et pour tout. A l'époque, je ne pensais pas pouvoir passer mon temps à flemmarder sur une chaise longue tout en dégustant des cocktails et en lisant des romans pas trop fatigants pour les neurones. Comme j'étais sans doute inconscient, ou fou, je ne songeais qu'à retrouver du travail. Je croyais pouvoir me ménager des instants de tranquillité d'esprit, de calme mais quand on est sans travail le temps passe à la fois très vite et très lentement.

Très vite parce qu'on n'a pas le temps de faire la moitié des choses que l'on planifiait dans sa recherche d'emplois...

Très lentement parce que le moment où l'on se croit sorti d'affaire ne cesse de s'éloigner. C'est un peu comme dans ces rêves de courses immobiles, de ce genre d'angoisses, quand on pense toucher du bout des doigts son but mais que l'on n'y arrive pas.

C'est sans doute cela être fainéant.

D'autres fainéants j'en vois de plus en plus dans les rues de Paris et de nombreuses villes de province. Ils sont assis par terre à la sortie des magasins, parfois sur des bouches de chaleur au risque de la déshydratation. Ils tendent la main aux passants. Ils sont parfois avec toute leur famille et laissent un carton dans les mains des enfants quémandant qui un morceau de pain, qui un peu d'argent ou un ticket restaurant. Quels paresseux que ces gens ! Certains poussent le culot jusqu'à affirmer qu'ils ont faim en grosses lettres voire avec des fautes d'orthographe dans la phrase. Sans vergogne.

 

Ne savent-ils pas qu'il faut manger de tout un peu sans récriminer ?

Salauds de pauvres, tiens !

 

Les pauvres sont des ingrats ils n'en ont jamais assez. On en observe qui distribue des petits papiers dans le train pour réclamer encore un peu plus. Ils ne se fatiguent même plus à parler. Ils passent en silence, ramassent leurs morceaux de feuille ou de buvard et s'en vont sans plus de bruit. Qu'attendent-ils pour fonder leur start-up, ces gens qui ne sont rien ? Je suis à peu près convaincu qu'aucun d'entre eux n'a fait "Normale sup", une "prépa" ou quelque grande école que ce soit. Ce sont vraiment "gens de peu"...

Je ne parlerai même pas de ces hommes dormant dans le métro, ils ne se réveillent même pas quand celui-ci atteint le terminus, ils continuent de ronfler. Tout le monde s'en fiche maintenant autour d'eux, les gens ont l'habitude. Personne ou presque ne songe à les réveiller. Pour quoi faire ? Répétons le, ce ne sont que des fainéants. Le président a bien raison de les nommer ainsi d'ailleurs lui il n'a pas été élu pour cette engeance mais pour les riches, les patrons. Ceux qui font quelque chose, eux.

Ceux qui ont de l'argent...

Le président a bien essayé "de se raccrocher aux branches" selon l'expression (voir à ce lien) mais personne ne fût dupe...

 

Sic Transit gloria Mundi, Amen

Amaury -Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • oncle archibald 12 septembre 10:47

    Remettez la phrase prononcée dans son contexte et vous ne pourrez qu’admettre que votre interprétation est partisane et erronée.

    Vous donnez d’ailleurs vous même le lien qui permet de confirmer mes propos. Emmanuel Macron a dit qu’’il « serait d’une détermination absolue et ne céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes » opposés à sa réforme du Code du travail.

    Pourquoi ne commenter que sur « les fainéants » en laissant croire que le Président vise sous ce vocable les travailleurs qui sont opposés aux réformes qu’il propose ? Dans cette hypothèse qui sont « les cyniques et les extrêmes » qu’il vise dans ses propos ?

    Il saute aux yeux que le procès qui lui est fait sur ce point n’a pas lieu d’être. C’est bien au hommes politiques d’hier et d’aujourd’hui que ces mots s’adressent. Ce qui n’empêche en rien de penser que les reformes proposées ne sont pas pertinentes si c’est votre opinion. Vouloir prouver par un mensonge est une méthode qui affaiblit plus qu’elle ne sert l’exposé de votre position.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 12:27

      @oncle archibald
      J’ai lu attentivement le discours, nulle trace nulle part de toutes ces précautions


    • ZenZoe ZenZoe 12 septembre 14:21

      @oncle archibald
      Il saute aux yeux que le procès qui lui est fait sur ce point n’a pas lieu d’être..

      Moi ça ne me saute pas aux yeux. Les gens n’ont pas compris de qui ils parlaient, et c’était à lui d’être plus clair. Soit il a mal communiqué, soit il été lâche. S’il pensait à une catégorie de gens en particulier, pourquoi ne pas la nommer explicitement ? Il avait peur de déplaire ? Et pourquoi donc, s’il est si convaincu qu’il a raison ? On doit toujours s’adresser à un adversaire en face, sans circonvolutions.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 17:37

      @ZenZoe
      Je crois aussi qu’il surfe sur la démagogie, il sait très bien que traiter certains français de fainéants ça fonctionne


    • baldis30 13 septembre 10:19

      @Amaury Grandgil

      bonjour,

      « Je crois aussi qu’il surfe sur la démagogie »

       Ce n’est même pas une croyance c’est une certitude comme jadis Poujade surfait sur la haine des percepteurs ; ça nous rajeunit mais ça ne fait pas avancer l’humanité !


    • Taverne Taverne 12 septembre 10:53

      Cet article est d’une mauvaise foi absolue. A l’auteur de démontrer que Macron a employé le terme de « fainéants » pour stigmatiser les exclus de la société ! C’est une injure de faire croire cela.

      Moi, je dis que les Français sont des fainéants quand ils ne font même plus l’effort de comprendre le sens des messages.


      • Nestor   12 septembre 11:21

        Salut Taverne !

        « les Français sont des fainéants quand ils ne font même plus l’effort de comprendre le sens des messages. »

        En parlant de message ...

        Aujourd’hui il est sûr l’île dévastée de Saint-Martin ... À son retour ce qui serrait pas mal, vu qu’il n’en est pas très loin c’est qu’il fasse un petit détour par l’île de Guyane voir si tout y est ok ! Voir si ça beigne bien partout au quatre coins de l’île !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 20:45


        La gestion de l’ouragan avant qu’il n’arrive ( et pas après !) a été d’une faiblesse insigne ! Sans doute gérée par une bande fainéants qui vivent grassement sous les ors des Palais de la République ... !?


      • Nestor   12 septembre 21:49

        Salut Fifi !

        Je vais me répéter mais tu le sais !

        Le coût des dommages provoqués par l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy est évalué à 1,2 milliard d’euros.

        Et maintenant il y a des appels aux dons ... ← Regarde !

        En résumé ... La questions ... → Dans quelles mains vont finir les 1.2 bagatelles d’euros de reconstructions ?

        Comme cette polémique du moments sur cette gestion de crise ... Les gens sont à l’écoute et les médias s’en donnent à cœur joie pour nous rapporter qu’un tel de droite ou de gauche à dit ceci, qu’un tel d’extrême droite ou gauche à dit cela ... Pendant tout ce temps, ceux qui contrôlent les médias se font du beurre, il y a audimat ... Mais lorsque cela devient trop critique pour leur ou leurs poulains ils peuvent quand ils le veulent, le souhaitent mettre fin à cette polémique ... Tu vois Fifi d’une façon comme d’une autre, dans le malheur comme dans la critique les thunes finissent toujours dans la même poche !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 septembre 06:56

        @ ??
        Vous n’avez pas de pseudo ?
        Les appels aux dons sont la négation du rôle de l’ Etat.

        Ce que les médias ne disent pas : les restrictions budgétaires de Macron dans le budget des Armées ont supprimé les moyens de porter secours aux populations des territoires d’Outremer.

        Document UPR : Le bateau Dumont d’Urville a quitté les Antilles 2 mois avant les ouragans pour démolition et n’est pas remplacé.

        C’était le seul bateau à pouvoir accoster sur les plages, sans infrastructures portuaires.


      • baldis30 13 septembre 10:26


        bonjour,

        en principe le fonds destiné à indemniser les catastrophes naturelles au niveau des particuliers a été constitué pour qu’il atteigne les dégâts qui seraient causés par une inondation type 1910 en région parisienne, ou le séisme « ligure » de la fin du XIXème siècle.

        Par contre ne relèvent pas de ce fonds les dommages causés à des infrastructures publiques. En outre est assez ambiguë la distinction entre ce qui est assuré au titre catastrophe naturelle et tempête ( voir la controverse au sujet de la première tempête bretonne) .


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 11:12

        J’ai relu attentivement justement le discours sur le site de l’Elysée, à aucun moment aucune de ces nuances n’est apportée. 

        Ce ne serait pas la première fois, on se souvient des illettrées de GAD

        • oncle archibald 12 septembre 12:05

          @Amaury Grandgil : et oui, ça fait mal de dire à des gens qui viennent d’être licenciés que sans instruction suffisante ils auront du mal en 2017 à trouver un emploi car les emplois peu qualifiés se font de plus en plus rares. Mais ça reste plus honnête que de leur faire croire qu’on va « tout faire » pour que « trés vite » ils retrouvent un travail comme l’on fait tous ses prédécesseurs sans exceptions.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 12:27

          @oncle archibald
          Il y a une différence entre être prévenants, et leur dire qu’elles ont besoin de formation, et leur asséner qu’elles sont illettrées


        • rocla+ rocla+ 12 septembre 12:07

          Les Français sont pas plus fainéants que les autres , sauf qu’ avec le système 

           de chomdu dans lequel se complaisent les ayant-droit parce qu’ ils ont cotisé ,  les 
          mecs se mettent sur le canapé  et attendent  tranquille la suite des événements . 

          Dans les autres pays c ’est pas du tout pareil .

          Nos lois  sont une incitation à la fainéantise .


          • ZenZoe ZenZoe 12 septembre 14:31

            @rocla+
            Si Macron parlait bien des chômeurs, il s’est planté, c’est pas eux qui vont empêcher les réformes, eux vont rester dans leur canapé à attendre la suite des évènements, vous le dites vous-même. Alors soit Macron ne connait rien aux chômeurs, et il la ferme, soit il pensait à une autre catégorie, et alors pourquoi il ne l’a pas nommée directement ?


          • rocla+ rocla+ 12 septembre 14:41

            @ZenZoe


            En fait comme je l’ ai compris Macron traitait  de fainéants ses prédécesseurs qui
            ont pas  entamé ni réussi les réformes nécessaires  concernant  le Code du Travail 
            et plein d’ autres choses qui continuent de faire de la France un boulet , des arriérés 
            face à l’ évolution du monde . 

            Dans la rue , aujourd’hui se trouvent tous ceux qui  bénéficient  de privilèges en tout genre .

          • foufouille foufouille 12 septembre 16:34

            @rocla+
            donc tu es dans la rue ?
            avec macron, ton fiston aura une retraite de 200€.
            fini les privilèges.


          • ZenZoe ZenZoe 12 septembre 16:44

            @rocla+
            Vous n’avez pas complètement tort sur le fond et les réformes à faire.
            Mais pourquoi Macron n’a-t-il pas dit de qui il parlait dans son discours - parce que les fainéants, il y en a partout n’est-ce pas, vous en conviendrez, et des courageux aussi d’ailleurs.
            Là tout le monde se pose la question, alors qu’il aurait été plus simple de déclarer « je ferai les réformes que mes prédecesseurs n’ont pas osé faire ». Et voilà, ça passe.
            (mais peut-petre Macron visait bien les plus modestes au fond, allez savoir...là se situe le trouble...)


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 17:39

            @ZenZoe
            Ce ne serait pas la première fois que Macron viserait les gens modestes


          • rocla+ rocla+ 12 septembre 18:10

            @Amaury Grandgil


            On s’ en fout qui il vise  , ce pays doit être réformé . 

            Le même statut pour tout le monde . 

            Le même nombre d’ années de cotisations pour tous . 

            Les mêmes droits pour tous . 


          • eddofr eddofr 12 septembre 18:15

            @rocla+


            « Dans la rue , aujourd’hui se trouvent tous ceux qui bénéficient de privilèges en tout genre. »

            Ah bon, Les « fils de », les grands actionnaires, les copains de l’ENA, les Francs-maçons, les monarques, Princesse Sourire, les présentateurs télé et les gagnants de télé-réalité sont dans la rue aujourd’hui ?

            Je les ai pas vus moi ...

            Pour mémoire, un privilège c’est avantage exclusif possédé par un individu ou un groupe par concession royale ou par droit de naissance. Ou encore, un avantage obtenu sans mérite.

            Qui dans la rue, aujourd’hui, répond à cette définition ?

          • Pere Plexe Pere Plexe 12 septembre 18:28

            @rocla+

            Le même statut pour tout le monde . 
            Le même nombre d’ années de cotisations pour tous . 
            Les mêmes droits pour tous . 


            Et les mêmes revenus pour tout le monde ?
            Les mêmes écoles pour tous les mômes ?
            Les mêmes logements ?
            Les mêmes stock options ?

            L’égalitarisme et le nivellement par le bas c’est seulement quand ça arrange...

          • rocla+ rocla+ 12 septembre 18:34

            @eddofr


            Vous avez raison cher ami , et j’ ai pas non plus pensé au Prince Albert de Monaco , 

            moi j’ ai vu que les fonctionnaires , les cheminots  et plein de catégorie professionnelles 
            ont des privilèges et avantages que d’ autres n’ ont pas . 

            Quant aux gens dont  vous parlez  , vous pourriez aussi bien signaler que par rapport 
            à vous , ceux qui sont dans des fauteuils roulants , les malades à vie  , vous êtes un vrai salopard  d’ être en bonne santé ...

          • Xenozoid Xenozoid 12 septembre 18:35

            @Pere Plexe

            les même propriétes ?

          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 12 septembre 18:37

            @rocla+
            les fonctionnaires super privilégiés, tiens, un prof termine sa carrière à 2500 Euros grand max, en effet dis donc, quel privilège !


          • rocla+ rocla+ 12 septembre 18:45

            @Amaury Grandgil



            Ben , quand on sait  qu’ on va finir à 2500 euros , autant choisir un autre métier 
            si on veut plus ..

          • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 12 septembre 19:40

            @Amaury Grandgil



            Mais au départ ce prof, il savait ce qui l’attendait ..non ? alors qu’il se contente de ce qu’il a mérité ...

            Et j’en ai autant pour ceux lotis à la même enseigne, à savoir, on ne vous a pas forcés à faire prof....alors maintenant vous avez votre dû .....2500 € !!! 


          • foufouille foufouille 12 septembre 20:28

            @rocla+
            « 


            Le même nombre d’ années de cotisations pour tous . 

            Les mêmes droits pour tous . »
            donc tu auras 200€ de retraite .............


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 20:50

            @rocla+

            Les mêmes droits pour tous . 

            Ceux qui ont des statuts différents se sont battus syndicalement pour les avoir
            Qu’attendez-vous pour en faire autant et demander l’égalité vers le haut ?

            Vous vous imaginez que sans luttes syndicales, l’égalité va se faire par le haut ?
            Rêve ! Si égalité il y a, elle se fera par le bas.


          • rocla+ rocla+ 12 septembre 20:55

            @Fifi Brind_acier


            c’ est marqué Liberté Egalité Fraternité 

            pas Balivernes Bla bla bla   balavassage

          • rocla+ rocla+ 12 septembre 20:57



            Les luttes syndicales c’ est quelques enculés qui bloquent les trains , les routes 
            au détriment de ceux qui veulent circuler librement . 

            Les syndicats  et les syndiqués  c’ est Enculés et Cie .

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 21:43

            @rocla+
            Alors ne vous plaignez pas ! Assumez !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 septembre 21:59

            @Orageux / Maxim
            Que voulez-vous dire exactement ? Qu’aucun salarié ne doit demander d’augmentation de salaire ?? C’est fait, les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis des années ! Alors heureux ?


            C’est la suite qui est problématique pour tous ceux qui ont une vision à courte vue de l’économie.... Car l’économie est un système circulaire, les salaires des uns font les emplois des autres et les carnets de commande des entreprises.
            Or, la zone euro a une politique, celle de l’austérité.

            A qui les entreprises vont-elles vendre leurs produits et leurs services, si les salaires sont bloqués ou baissent, si les salariés sont précaires et ne peuvent plus accéder au crédit ?

            En Grèce, laboratoire de l’austérité, la réforme du Droit du travail a plombé le pouvoir d’achat, et l’économie par la même occasion. Brillants résultats !

            Einstein disait : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et d’attendre des résultats différents ! » L’Europe, c’est ça : les fous dirigent l’asile.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 septembre 07:00

            @rocla+
            Les vrais privilégiés sont ceux qui détournent  200 milliards chaque année dans les paradis fiscaux !
            Ils se gardent bien de descendre dans la rue pour manifester...


          • lloreen 13 septembre 09:37

            @Fifi Brind_acier

            Vous parlez de la Grèce. Evidemment, tout dépend de quel côté on se place.Cela a été un coup fumant pour les quelques milliardaires qui se sont offert des îles. Pour le gros de la population, c’est plutôt la désolation. La Grèce est le cas d’école que les bons élèves européens ont bien compris.Le problème est que ces bons élèves sont encore bien trop programmés et qu’ils s’imaginent obtenir une solution par le chahut, oubliant que les directeurs de l’école disposent de l’outil répressif pour les faire rentrer dans le rang.
            La solution, c’est de quitter le rang et l’école.


          • baldis30 13 septembre 10:35

            @rocla+ bonjour

            « On s’ en fout qui il vise , ce pays doit être réformé .  »

             pas du tout d’accord ... le pays a besoin de gens compétents le faisant prospérer !

            « Les structures valent ce que valent les hommes qui les animent » ( Général de Gaulle)

            Or qu’avons nous en place sinon des gens tout juste aptes à défrayer la chronique people et dans le meilleur des cas la chronique judiciaire pour avoir joué au petit malin ! 

            Il est trop facile à ces incompétents de chercher à bâtir une structure branlante dans laquelle ils se constitueront un nid douillet à l’abri de toute poursuite ou de tout besoin !

            Ras-le-bol des réformes qui ne sont qu’un paravent d’égoïsme et d’égocentrisme ! 


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 septembre 11:09

            @Orageux / Maxim
            ce prof il se coltinera les enfants que vous n’aurez pas élevé, et en plus il se fera taper dessus pour l’inculture de votre progéniture


          • Gorg Gorg 13 septembre 12:14

            @rocla+

            Houla ! Tu es sorti de ton coma éthylique rocla-... ?

            « Les luttes syndicales c’ est quelques enculés qui bloquent les trains , les routes au détriment de ceux qui veulent circuler librement »
             Ben non, c’est justement parce qu’ils ne veulent pas l’être qu’ils manifestent...

            « ce pays doit être réformé »
             Absolument, mais pas de la façon dont il l’entend...

            « On s’ en fout qui il vise »
             Certainement pas, la première action qu’il aurait du entreprendre, c’était de s’attaquer à la fraude fiscale... Ça aurait été un signal fort...

            Il ne te fait pas rigoler le gnome Gattaz qui promettait 1 million d’emploi en échange du CICE... C’est soit un menteur soit un incapable... Une pure escroquerie... Le MEDEF, ... des propres à rien, des zéros, et ça veut donner des leçons... Une bande de pleureuses oui...

            « Moi j’ mé fait seul , je me suis accouché moi-même ... »  
             Ben quand on voit le résultat, ça fait pas envie... Réchauffer du pain congelé ce n’est tout de même pas la gloire... La raclure fachiasse... quelle réussite...


          • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 12 septembre 13:13

            Sa vie, on se la fait soi-même, sans compter jamais sur personne ni sans attendre de mannes divines, on peut se planter, et bien c’est une leçon pour la prochaine fois, ce n’est pas de la faute des autres, c’est trop facile, non, fallait faire gaffe c’est tout, ....


            Ensuite, bon, ça a marché ou pas, l’avenir appartient à celui qui sait prendre des risques et en assumer les conséquences si il se plante ! 

            Seulement, on cherche à inféoder la masse en faisant semblant de l’aider en lui distribuant quelques miettes !!! c’est juste dans un but électoral ( Souvenez vous des promesse de Hamon avec son revenu universel ) 

            J’en suis resté à cet adage, « aide toi, le ciel t’aidera » .....en version plus populaire « sors toi les doigts du cul !!! » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires