• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La fin du quinquennat va être longue

La fin du quinquennat va être longue

Régulièrement, la France s’embrase : déjà trois crises majeures depuis 2017, les gilets jaunes, les retraites et maintenant la mort d’un jeune homme de 17 ans…

Le mécanisme mortifère que nous connaissons bien s’est mis en branle : coups de menton et outrances politiques avec désignation de coupables habituels auxquels on ajoute aujourd’hui les parents irresponsables, manifestations qui se succèdent, parfois manipulées en sous-main par des groupes d’intérêts peu recommandables qui vont des black blocks en passant par des officines communautaires, sans oublier les trafiquants de drogue qui sanctuarisent ainsi un peu plus leur zone de chalandise.

Incendies de bâtiments publics, de véhicules, batailles de rues sont au programme. S’y ajoute le pillage des magasins d’alimentation, de boutiques de vêtements de marque, ou de matériels multimédias, manière sans doute de se comparer un court instant aux stars des réseaux sociaux ou pour d’autres assurer le quotidien alimentaire qui a tendance à se terminer tôt dans le mois.

Chacun communique à sa façon. Les « réseaux sociaux » sont voués aux gémonies par le gouvernement qui oublie parfois que sa communication passe aussi par là. Il faudra nous expliquer comment le Président qui n’hésite pas y à faire le buzz pour s’attirer les grâces des « jeunes » va s’y prendre pour réguler ces plateformes.

Au milieu de tout cela, les forces de l’ordre sont dans la répression et le chiffre. On a décidé que c’était leur rôle exclusif surtout depuis qu’un ancien Président a balayé d’un revers de manche toute idée de prévention dans les quartiers. Au besoin, pour faire nombre, on dilue la police judiciaire dans la sécurité publique privilégiant le flagrant délit sur les enquêtes de long terme (trafics de drogue, délinquance en col blanc,…)

Prévention et répression sont indispensables pour anticiper et gérer ce genre d’évènements. Tous les services de l’Etat, mais aussi les collectivités locales et le secteur associatif doivent se coordonner et s’en saisir, mais que peuvent-elles quand les moyens humains manquent, quand les financements diminuent et quand la volonté n’est pas là ?

Le Président de la République devra concilier son tropisme pour le CAC 40 et les « créateurs de richesses » qui ne partagent pas, avec ce qui se passe dans la société française, sinon la fin du quinquennat risque d’être très longue.

Peut-être devrait-il relire le rapport Borloo de 2018 sur les quartiers, qu’il avait enterré de manière méprisante pour son auteur ?  


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    



    • Michel DROUET Michel DROUET 10 juillet 09:58

      @Bendidon ... Wind Pilgrimer
      Tout n’est que du vent...


    • saint louis 10 juillet 09:12

      La fin du quinquennat, certes, mais après aucune amélioration en vue.

      En admettant que la Macronie soit éjecté, ce qui n’est pas gagné, l’opposition (si nous pouvons dire qu’il y en a une) ne fera pas différemment.

      A moins d’un miracle, c’est vrai que certains y croient encore, la grandeur et les valeurs de la France sont terminés.

      Restera quelques villages d’irréductibles.......


      • Michel DROUET Michel DROUET 10 juillet 10:02

        @saint louis
        Non, aucune amélioration, mais une descente encore plus vertigineuse avec des programmes indigents pour faire plaisir au bon peuple.
        Pour le reste, c’est le « marché » qui tient les rênes et le politique suit le mouvement et anticipe ses désirs.


      • Buzzcocks 10 juillet 22:13

        @Michel DROUET
        Hier, je comatais devant le tour de France, et ils remontraient la dernière ascension de Merckx au Puy de Dome. Là, on constate que les Français moyens étaient de véritables cons hurlant « A mort le Belge » (puisqu’il faisait de l’ombre à Poulidor, Thévénet etc...) et dans la fameuse ascension, il mit pied à terre car un type lui colla un gnon dans le foie et il dut stopper son effort.
        Dans les années 70, dans la montée du Puy de Dome, ce n’était pas des migrants musulmans qui bordaient la route mais des bons français avec le béret sur la tête et la baguette sous le bras et ils étaient complètemen cons.

        Bref, le « c’était mieux avant » ou « la descente », j’y crois pas une seconde. Les humains ont toujours été cons et y a aucune raison que ça change.... Quoique, de nos jours, je crois que plus personne n’hurlerait « à mort le Belge » dans une étape du tour de France. On a gagné au moins ça en faisant la fameuse europe tant décriée.


      • Michel DROUET Michel DROUET 11 juillet 08:04

        @Buzzcocks
        Les propos sont peut-être plus policés, mais la connerie est toujours là.


      • chantecler chantecler 11 juillet 08:12

        @Buzzcocks
        Vous voulez dire que sur les pentes du Massif Central on crie : « vive l’Union Européenne ? »
        Si c’est le cas nous sommes en net progrès !


      • Buzzcocks 11 juillet 08:54

        @chantecler
        Je voulais juste dire que le « c’était mieux avant » est une vaste connerie. Avant, c’était juste différent mais ni mieux, ni pire. 


      • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 juillet 10:44

        @Buzzcocks
        « C’était mieux avant » date du temps de... Gilgamesh, où déjà certains écrits montrent des paysans désespérés que la nouvelle génération ne sache plus correctement élever les animaux.

        Ce qui va mal, c’est la privatisation générale de l’économie et son pendant, la perte systématique des services publics, services eux-mêmes attaqués par les « rebelles » et dont bénéficiaient leurs parents, comme s’ils étaient du même côté que Macron, avec des objectifs similaires : détruire les services publics, les uns pour faire chier les français, l’autre pour servir l’avidité de ses copains.


      • grangeoisi grangeoisi 10 juillet 09:46

        Qu’est-ce qu’elle ressert bien cette photo de Macron ! : Bien retouchée, bouche ouverte ,un petit peu tordue, dents bien apparentes, le bras tendu doigt accusateur, elle a tout pour plaire.

        On imagine bien un supporter outré suite à un penalty non sifflé !

        L’avantage actuel avec tous les moyens médiatiques faciles c’est que l’on peut faire dans l’outrance, d’ailleurs ça serait dommage de s’en priver n’était-ce pas d’ailleurs dans les recommandations initiales d’agoravox : le memento du parfait petit rédacteur !

        Bref on pense quoi, on fait quoi, on lapalissade quoi ?

        Pas grand chose comme d’hab !

        Je retourne à mes tomates, déjà elles se sont formées, pas bien grosses, d’ici qu’elles avortent, va leur falloir de l’eau de l’ombrage et de l’engrais...ça c’est du concret .

        Heureusement il y la photo de ce magnifique pointu, j’ adore smiley !


        • Michel DROUET Michel DROUET 10 juillet 09:57

          @grangeoisi
          Vous me semblez meilleur en tomates que dans le commentaire. A propos, ce n’est pas un pointu... smiley


        • grangeoisi grangeoisi 10 juillet 10:27

           2 fois ha ! smiley !

          Alors c’est quoi cette belle barque ? Au fait vous naviguez ?


          • Michel DROUET Michel DROUET 10 juillet 11:53

            @grangeoisi
            Dés que j’en ai l’occasion, j’aime naviguer. J’habite une région propice à cet exercice : les ferries et vedettes pour aller aux iles (qui ne manquent pas...) en poussant jusqu’à l’ile d’Aix, l’Irlande, (les iles d’Aran en prime), la Grande Bretagne. une promenade sur le Bosphore, une croisière sur le Nil... et une sur un bateau à voile (la Recouvrance ) à la pointe de Brest et dans le Morbihan, sans négliger le canoë-kayak lorsque j’étais plus jeune.
            Pour répondre plus complètement à votre question, la barque qui me sert d’avatar a été photographiée à Sauzon, un port de Belle Ile, mais je ne saurais pas vous en préciser le nom (si elle en a un... Tout simplement une chaloupe, peut-être... ).
            Le pointu est semble t’il une désignation méditerranéenne, pas bretonne a priori, mais peut-être s’agit-il tout simplement d’une querelle du même type que celle qui a lieu entre le pain au chocolat et la chocolatine smiley 


          • grangeoisi grangeoisi 10 juillet 13:17

            @Michel DROUET
            Très heureux de parler à un voileux, sans doute...en tout cas un amoureux de la mer...concernant cet avatar c’est bien un pointu (simple deux pointes) et barque « lègère », l’appellation est quasi universelle heu ... pour la légèreté, en bois, faut voir smiley, plus lourd ,plus imposant et habitable on passe au « norvégien »..Suis breton, plus précisemment gallo et l’ai navigué un peu partout et quelques convoyages !
            C’est vrai que l’on peut faire de superbes photos à Sauzon voir à marée basse des photos « bateaux » !
            Votre article est interrogatif non ? La photo... elle m’interpelle...c’est tout...merci de votre réponse.


          • Mme BENALLAH N’IRA PAS JUSQU’AU BOUT !

            D’ici la Saint Sylvestre 2023, les banlieues lui auront fait lâcher la rampe élyséenne... avec ou sans hélicoptère !

            Je pensais à 2024 mais, j’étais trop optimiste !

            Après ce désastre.. c’est l’inconnu vertigineux avec l’Ukraine en arrière plan !

            Misère de misère.

            Rotchild, enfoiré, dans quelle merde tu nous as foutus !


            • Armelle Armelle 10 juillet 11:06

              Vous souhaitiez nous dire quoi que l’on ne sache déjà, trop bien d’ailleurs Mr Drouet ?

              L’excès d’interventionisme d’état en tout, partout, en tout le temps, en a fait oublier à ce dernier sa principale mission qu’est le régalien, les 3 principales institutions de cette république en ont payé les frais !!! Et que dire de la mise de la poussière sous le tapis depuis 40 ans, et de la fracture béante entre peuple et politiques à l’issue du référendum 2005, pour lequel cette populace lobotomisée n’a pas levé le petit doigt quand son vote a été bafoué !!!

              Nous avons vu des miliers de gens dans les rues, des ruées destructrices depuis 2017 dans nos rues pour des sujets « discutables », mais personne quand il a été question de la perte définitive du pouvoir du peuple !!!

              Alors que Macron ou un autre, voire tous les autres pantins du château soient responsables de cette crise porfonde, le doute n’est pas permis certes, mais la populace n’en reste pas moins responsable également ! Macron n’est que la conséquence de la faiblesse du peuple et que nous devrons en effet se coltiner encore 4 longues années !!!


              • @Armelle

                mais la populace n’en reste pas moins responsable également ! Macron n’est que la conséquence de la faiblesse du peuple


                Effectivement, la Classe politique dans son ensemble sait parfaitement le mot grossier à éviter :
                ------------------------------— AUSTÉRITÉ ------------------------------------

                Quand, en France, on évoque « rigueur », « civisme » on se fait moquer, insulter voir traités de Nazis et pourtant...
                Une blague reçue hier par un réseau :
                des professeurs de technologie s’installent dans un aéronef pour une escapade en Province.
                L’hôtesse annonce au microphone  :
                cher.e.s Professeur.e.s
                l’appareil dans lequel vous avez pris place a été presque entièrement réalisé par vos élèves des spécialités ( hydraulique, électronique, informatique etc...).

                A ces mots, tous se lèvent et quittent l’avion.
                Tous sauf un, le Directeur de l’Institut :
                 «  je connais mes élèves et j’ai confiance, cet avion sera incapable de décoller »
                Les collègues physiciens qui ont reçu cette blague, ont apprécié...


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 juillet 12:08

                Merci, bien sur pas de mots à propos de la racine du désastre...en NOUS..

                je ne vous en fais pas le reproche, le jugement serait une ineptie de plus , et je sais que le sujet est délicat et caché, car voila des millénaires que ça dure..

                le monde extérieur est juste le reflet de notre psyché...

                ce monde est ce que nous sommes devenus et voulons...refus absolu de cela..

                dont nous refusons d’en tenir compte mais pourquoi ?

                Parce que depuis notre dégénérescence millénaire de la psyché suite à nos choix, notre principal mouvement de ce qu’il nous reste de psyché est de s’ auto admirer et défendre ...

                chacun nous faisons cela...

                ça donne bien sur le combat de tous contre tous...et le reste.

                que dit « je » ?

                sauf moi..multiplié par tous..il y aura comme sur tout sujet des exceptions, celles-ci n’influent pas sur le cours des choses globalement..

                l’heure est à l’écroulement prévisible et nécessaire et à se diriger vers ce que la pensée verra ou voit comme une impasse..

                nous allons être obligé de voir que nous sommes les créateurs de ces effets que nous détestons..

                Derriere cela, de manière indirecte encore il y a L’Origine..Dieu..et les principes x globaux de cet Univers..

                c’est une dernière redemption possible avant une raclée x finale..

                mais il semble que les acteurs de ce drame, nous tous, n’aient nullement l’intention de changer quoique ce soit en chacun..

                car moi je suis parfait, le problème mon cher Mr c’est les autres, tous les autres..

                moi je veux juste plus que ces connards vous comprenez..

                requies in pace...


                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 juillet 12:15

                  @Géronimo howakhan

                  ceci est perçu depuis des millénaires et plus récemment comme ici :

                  Bossuet : : "Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit."

                  La Boétie : Ce maître n’a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n’a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu’il a de plus, ce sont les moyens que nous lui fournissons pour nous détruire. D’où tire-t-il tous ces yeux qui nous épient, si ce n’est de nous ? Comment a-t-il tant de mains pour nous frapper, s’il ne nous les emprunte ? Les pieds dont il foule nos cités ne sont-ils pas les nôtres ? A-t-il pouvoir sur nous, qui ne soit de nous-mêmes ? Comment oserait-il nous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec nous ? Quel mal pourrait-il nous faire, si vous n’étions les receleurs du larron qui nous pille, les complices du meurtrier qui nous tue et les traîtres de nous-mêmes ?  
                  -=-=-=-=-=-


                • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 12:29

                  Sous Toutenmacron notre pharaon le pays des droits de l’homme est devenu le pays du droit des flics a buter a tout va .....

                  En plus Macron est un sérial taxeur ....


                  • zygzornifle zygzornifle 10 juillet 12:30

                    Il y a déjà l’Edouard Philippe qui traine ses guêtres comme un fantôme derrière le trône présidentiel ...


                    • Gérard Luçon Gérard Luçon 10 juillet 13:05

                      si nous savions ce que sont devenus les deux nourrissons d’Annecy en « Urgence Absolue » .... un peu comme le sort des 2 gendarmes dans le même état le soir du cirque à Ste Soline ... on pourrait sans celà effectivement croire à la mort (méritée !?!) de ce jeune ... et puis, quand on se renseigne on découvre que le jeune en question n’avait pas de casier judiciaire et que celui qui l’a abattu était connu comme montrant sa bite dans un bois à « tapettes » .... Bien entendu ce que j’ai écrit ne justifie pas une conduite sans permis, mais nous avons un « président » qui n’a jamais manié une arme et est « chef des armées » (ou désarmé" ?) ...


                      • Antoine 10 juillet 13:55

                        On va surtout devoir supporter la logorrhée fétide des franchouillards jaunes ou pas...


                        • xana 10 juillet 14:42

                          Macron a encore de bonnes chances de finir sur la guillotine.

                          Si on manque d’opérateur je veux bien faire le voyage de chez moi à Paris (2200 km) pour actionner la manette. Ce sera avec plaisir.


                          • grangeoisi grangeoisi 10 juillet 15:34

                            @xana
                            Ducon !


                          • @xana

                            IL faudra ajouter Talonnettes / Flanby et quelques éminences grises visibilium & invisibilium...
                            Avant de raccourcir le premier, un dernier souhait... « lui accorder des échasses ! »
                             smiley


                          • mcfr 10 juillet 19:52

                            Et en plus il y a les canicules provoquées par le gouvernement...

                            http://environnementetviepratique.unblog.fr/2022/07/09/canicules-politiques/


                            • saint louis 10 juillet 20:37

                              @mcfr
                              "Il est plus que probable que le gouvernement ait commandé toutes ces canicules aux Américains, dans le but de nuire à ses administrés. Il ne faut pas oublier que ces gens détestent leurs électeurs et qu’ils réfléchissent chaque jour à un moyen de leur nuire".

                              Avec le pognon, nous pouvons tout acheter aux Ricains, c’est dingue !


                            • Jonas Jonas 10 juillet 22:51

                              Macron pousse à son terme la judaïsation de la France.
                              Macron nous explique, lors de l’inauguration du Centre Européen du Judaïsme, que la république française est une extension du judaïsme, un humanisme universel rejetant toute identité spécifique ethnique, culturelle, religieuse et charnelle enracinée propre à la France. Pour Macron, les Français sont donc des déracinés, comme les Juifs :

                              « Ce qu’elle appelle le déracinement, c’est le fait qu’il n’y a pas un lieu fixe, unique qui épuise tout, qu’il y a d’abord et avant tout toujours la dignité, la dignité de l’homme comme guide, qu’il y a ensuite l’hospitalité qui fait que décider d’habiter un lieu est toujours déjà l’ouvrir à l’autre, et qu’il y a toujours un rapport à l’universel. »

                              « Dans ce triptyque qui, je crois, construit aussi une part de vérité du judaïsme, il y a une part de vérité de ce qu’est la République. Peut-être que pour certains, la République est déracinée. Je crois très profondément que, partout où il y a la dignité de l’homme libre, l’hospitalité et le goût de l’universel, elle est là et ce centre en est la formidable métaphore. »

                              Autrement dit, si demain, 50 millions de Maliens décident de venir s’installer en France, on est obligé de les accueillir, car la « France aux Français », est un cri raciste, et parce que « décider d’habiter un lieu est toujours déjà l’ouvrir à l’autre ».

                              Le suicide d’une civilisation contaminée par le messianisme juif.


                              • Com une outre 11 juillet 07:32

                                @Jonas
                                Un discours écrit par Mc Kinsey sans doute, des straussiens. Lui, il n’est que le lecteur, et je ne sais même pas si il comprend ce qu’il répète malgré l’aide de Brigitte.


                              • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 juillet 11:13

                                @Jonas
                                Pour une fois, je trouve que ce discours sonnerait juste, s’il était sincère.
                                Mais c’est Macron, c’est du vent, c’est rien.
                                Devant le centre du judaïsme, il peut faire ce discours, et l’inverse ailleurs.
                                Ses discours n’ont qu’un but : séduire ceux ou celles qui sont face à lui.
                                Devant les infirmières, il dira que la santé est un acquis universel que la république doit préserver, et devant BlackRock que la santé publique doit bien entendu, comme BR le suggère, être privatisée, rationalisée en fonction des profits à réaliser, non des malades qui pour la plupart ne sont rien, et les petits hôpitaux de province supprimés.
                                C’est l’hybridation monstrueuse d’un acteur et d’un banquier.


                              • suispersonne 11 juillet 13:12

                                @Jean-Paul Foscarvel
                                La vacuité tant intellectuelle que morale de l’insignifiant inégalitaire autoritaire éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher-, dit le « beauf d’école de commerce » ne fait aucun doute : c’est un zéro au carré.
                                On peut quand même lui reconnaître d’avoir très complètement dévoilé aux gueux l’étendue et la cruauté de la guerre que leur mènent les zélites du bloc bourgeois LRNEMZ*.
                                *je sais, ils osent s’intituler renéssence, alors mise à jour : LRNREZ.


                              • tashrin 12 juillet 15:56

                                sinon la fin du quinquennat risque d’être très longue.

                                Ca fait bien longtemps qu’on se le dit. ?.. Et que dire des 6 premieres années... Malgré ca les neuneu vont voter darmanin ou philippe aux prochaines, et on repart pour un tour de manege

                                Juste pr la forme mais : déjà trois crises majeures depuis 2017, les gilets jaunes, les retraites et maintenant la mort d’un jeune homme de 17 ans…

                                Euh... Le scandale du COVID est très largement superieur aux Gilets jaunes ou à un fait divers. Outre les atteintes au droit, les restrictions de libertés, l’instauration d’un appartheid juridique, la corruption, l’absence de transparence, la censure, et surtout la gabegie financière qui justifie maintenant qu’on taille dans toutes les depenses sociales, qu’on remette aux calendes grecques les baisse d’impot sur lesquelles ils ont largement communiqué, et la fin des services publics à commencer par l’education et la santé. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité