• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France éparpillée

La France éparpillée

La France est un pays multicolore à des années lumière des discours rabougris des xénophobes. Un homme nous l'a rappelé en donnant sa vie.

Le 27 octobre 2011, Robert Jambon mettait fin à ses jours au pied du monument aux morts d’Indochine de Dinan.

Cet acte n’était pas neutre.

Ce colonel en retraite âgé de 86 ans entendait ainsi dénoncer l’indifférence des autorités face au sort de la minorité Hmong au Laos, comme il a pu l’expliquer dans une lettre laissée avant son geste fatal.

Un reportage télévisé a d’ailleurs été consacré à ce triste geste devant lequel je m’incline platement.

Qu’est-ce qui peut pousser un homme à mettre fin à ses jours de la sorte si ce n’est l’Amour et la Reconnaissance ?

Le problème, c’est que cet Amour et cette Reconnaissance seront vite avalés par le tourbillon de l’actualité.

Je tiens donc à figer ce geste désespéré dans ce billet, même si je sais que ces quelques lignes seront, elles aussi, englouties par le maelstrom à miasmes internautiques.

En Lozère, les Hmong ne sont pas inconnus. Notre département rural, comme d’autres, a toujours été une terre de déportation pour tous les réprouvés de la République : « orphelins » de l’île de la Réunion, Harkis, Hmong, etc. Il n’est pas sûr que les Lozériens en soient d’ailleurs conscients.

Je n’avais pas 7 ans… Trop petit pour avoir fait l’Indo… Pourtant, plus de 30 ans après, je me souviens toujours de cette petite fille Hmong de Meyrueis rencontrée en marge d’un après-midi de fête familiale, de ses grands yeux bridés noirs malicieux, de son français craintif et hésitant et de nos jeux d’enfants improvisés. On s’était bien amusé sur les bords de la Jonte.

Si je me rappelle d’elle trois décennies après, ce n’est pas pour rien. Mes yeux de gosse m’avaient révélé à l’époque, sans que j’en aie un claire conscience, que mon pays – la France – était pluriel et traversé d’une multitude d’apports.

Comment être raciste et xénophobe après ces instants délicieux et gratuits de jeux ?

J’enrage donc de voir mon pays s’engluer dans une vision rétrécie de lui-même, notamment quand j’entends les discours ethnico-cocardiers et débiles de Marine Le Pen relayés par d’abominables connards incultes.

D’ailleurs, pour prendre un tout petit exemple, quel écolier hexagonal sait que son pays a des frontières communes avec le Brésil (Guyane) ?

Lui enseigne-t-on que son pays va bien au-delà de ses frontières européennes ?

Que son histoire est organiquement apparenté à divers peuples ?

Ma France, elle est donc généreuse pour l’étranger d’où qu’il vienne dès lors qu’il entend faire corps avec son histoire et y construire paisiblement sa vie. Et pour ceux qui ont versé leur sang pour elle, il y a encore moins de discussion.

Elle est généreuse parce qu’elle est basanée et que son métissage est le signe le plus sûr de sa richesse.

En ces temps de crise, oui, je l’affirme, la France doit être fière de ce qu’elle est.

Ma France, c’est un pays éparpillé.

RIP à Robert Jambon et condoléances à sa veuve et à sa famille.

(Billet initialement publié sur www.gabale.fr)


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 01:45

    Belle manière de finir sa vie. La sceller ainsi par un acte altruiste vaut à ce M. Jambon toute mon admiration.


    • OuVaton OuVaton 17 décembre 2011 08:39

      Belle fin en effet et merci pour cet article.


    • Talion Talion 17 décembre 2011 10:09

      « Belle manière de finir sa vie. »

      Se suicider n’est jamais la solution !

      C’est un acte d’une connerie crasse, affligeante et qui ne doit en aucune circonstance être plébiscité ni encouragée !
      Les suicidés ne se rendent pas compte qu’en faisant cela ils déversent un énorme tas de merde dévastateur sur la tête de leurs proches.

      Et je parle en connaissance de cause pour ceux qui auraient l’outrecuidance de me reprocher ma franchise !

      Il y a toujours un autre moyen !!!


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 15:18

      Mais enfin, s’il avait envie de finir sa vie comme cela, au nom de quoi serait-ce condamnable ?

      Je ne pense pas qu’il était dépressif ou malheureux, auquel cas son suicide pourrait être interprété — et là je vous rejoins — comme un constat d’échec.

      Mais rien dans l’article ne suggère que ç’ait été le cas. Le bonhomme avait quand même pas loin de 90 ans ! Finir sa vie ainsi en interpellant les vivants au nom d’une cause altruiste, je trouve que ça a quand même plus d’allure que de finir dans un mouroir drogué par les médicaments ! smiley

       


    • Talion Talion 17 décembre 2011 15:40

      « Mais enfin, s’il avait envie de finir sa vie comme cela, au nom de quoi serait-ce condamnable ? »

      Parce qu’il donne un très mauvais exemple à suivre !...

      Et également parce qu’il va laisser derrière lui une dose appréciable de désespoir au sein de son entourage !

      Il faut être un imbécile pour choisir cette solution et en être un autre pour y voir une quelconque source d’inspiration !  smiley


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 15:47

      Pourquoi son entourage devrait-il être désespéré ?

      Serait-ce parce qu’ils pleurent davantage leur perte de cette personne que son départ ?

      Je trouve que cette réaction manque de compassion. C’est une réaction égoïste. Plutôt que de pleurer sur la perte qu’ont subis ceux qui restent, je trouve qu’il faudrait se réjouir que cet homme ait pu partir en faisant un usage conscient et choisi de sa liberté. Et l’honorer.

      Quand mon grand-père paternel est mort, ses enfants se sont retrouvés dans une grange et nous avons partagé un dîner commun dans la fête et la bonne humeur. Parce que c’est ce qu’il aurait voulu.

      Et c’est le plus bel hommage que nous aurions pu lui faire.

       


    • Talion Talion 17 décembre 2011 16:11

      "Quand mon grand-père paternel est mort, ses enfants se sont retrouvés dans une grange et nous avons partagé un dîner commun dans la fête et la bonne humeur. Parce que c’est ce qu’il aurait voulu."

      Ravi pour vous que dans votre cas ça se soit passé aussi bien !... Par contre quand on redescend dans le monde réel on constate que ça ne se passe en général pas comme ça !

      Que la mort frappe, OK, ça ça fait partie de la vie... Qu’un idiot décide de se faire sauter la cervelle parce qu’il a été trop con pour se rendre compte des implications de son geste après son départ, là pas d’accord !... C’est TOUJOURS la pire des solutions !


    • le poulpe entartré 17 décembre 2011 19:08

      T...machin nous fait l’article : " Que la mort frappe, OK, ça ça fait partie de la vie... Qu’un idiot décide de se faire sauter la cervelle parce qu’il a été trop con pour se rendre compte des implications de son geste après son départ, là pas d’accord !... C’est TOUJOURS la pire des solutions !"

      T...machin et sa méthode Coué, Talion et ses bons jugements de beauf, l’insulte en rhétorique, Talion et son sens achevé de la nuance et du discernement. 

      T...machin qui doit recourir à la mise en majuscule de ses écrits en guise d’argument. Seul son point de vue importe, il détient d’après lui, la vérité.

      T...machin oublie qu’il ne s’agit que de sa propre compréhension de l’évènement. Il oublie également que le choix de sa fin de vie appartient à chacun, lorsque l’on a encore les capacités intellectuelles et physiques potentielles de le décider.

      T...machin ne respecte pas la décision prise par cet ancien militaire, pas plus que le geste consistant à attirer l’attention sur ces personnes qu’il ne connaissait pas toutes individuellement, geste par lequel il n’attendait aucune reconnaissance pour lui-même (donc bel et bien désintéressé).

      T...machin oublie que son l’entourage de cet ancien militaire, devrait tout au contraire être fier de son geste.

      T...machin lui pleurera peut être, peut être, si un de ses proches décédait mais uniquement parce que cette personne lui manquerait... à lui. Bien égoïstement. Cette personne n’a pas le droit de partir parce que cela lui ferait de la peine.... à lui. Il s’en fiche complètement de la personne.

      T...machin, ouvre ton frigo et vide tous tes packs de Kronembourg en une fois.


    • Talion Talion 18 décembre 2011 00:20

      "T...machin et sa méthode Coué, Talion et ses bons jugements de beauf, l’insulte en rhétorique, Talion et son sens achevé de la nuance et du discernement.« 

      Il y a ceux qui savent de quoi ils parlent et les piliers de bar qui n’y comprennent rien mais donnent quand même leur avis... Je fais partie de la première catégorie... Et vous de la seconde apparemment...

       »T...machin qui doit recourir à la mise en majuscule de ses écrits en guise d’argument. Seul son point de vue importe, il détient d’après lui, la vérité.« 

      En l’occurrence et face à la gravité d’un problème que je connais bien : OUI !

       »T...machin oublie qu’il ne s’agit que de sa propre compréhension de l’évènement. Il oublie également que le choix de sa fin de vie appartient à chacun, lorsque l’on a encore les capacités intellectuelles et physiques potentielles de le décider."

      Chacun est libre de s’exploser la cervelle s’il est assez bête pour se trouver des raisons de le faire...

      Mais il n’empêche que faire passer cet acte pour une preuve d’altruisme, alors que l’on ne doit y voir qu’une immense preuve de connerie, relève de la fumisterie !

      Un imbécile qui décide de se supprimer n’est JAMAIS un exemple à suivre !

      "T...machin ne respecte pas la décision prise par cet ancien militaire, pas plus que le geste consistant à attirer l’attention sur ces personnes qu’il ne connaissait pas toutes individuellement, geste par lequel il n’attendait aucune reconnaissance pour lui-même (donc bel et bien désintéressé)."

      Il aurait pu le faire autrement !... Là il a choisi la pire des méthodes !

      Il souhaitait une tribune ?!... Et bien il y d’autre moyens !

      « T...machin oublie que son l’entourage de cet ancien militaire, devrait tout au contraire être fier de son geste. »

      Il faudrait être fier d’un proche qui s’est supprimé ?!... Je rêve ou vous faites l’apologie du suicide là ?... Vous savez qu’en France c’est un délit ?...

      "T...machin lui pleurera peut être, peut être, si un de ses proches décédait mais uniquement parce que cette personne lui manquerait... à lui. Bien égoïstement. Cette personne n’a pas le droit de partir parce que cela lui ferait de la peine.... à lui. Il s’en fiche complètement de la personne."

      Facile à dire quand on ne sait pas de quoi l’on parle !... Pour ma part je sais de première main de quoi il en retourne ! Et vous ?!...

      « T...machin, ouvre ton frigo et vide tous tes packs de Kronembourg en une fois. »

      Je me rends en tout cas compte que je dénonce le suicide comme un acte imbécile alors que d’autres se mettent en porte-à -faux vis à vis la loi en en faisant l’apologie et en encourageant d’autres à suivre cet exemple !

      Donc... L’irresponsable avec un discours d’ivrogne, de nous deux c’est qui ?...


    • HELIOS HELIOS 17 décembre 2011 04:48

      L’acte de cet ancien militaire est un acte d’amour pour son pays, un acte patriotique donc pour denoncer les derives actuelles :
      En ce sens ce Monsieur a montré qu’il avait des Valeurs, lui !

      En stigmatisant el Front National vous crachez sur ces Valeurs et sur le symbole qu’a voulu ressuciter Robert Jambon. Ne melangez pas politique et Valeurs humaines, et surtout respectez le sacrifice qu’il s’est imposé !

      Le Front National ne prone pas comme vous le pretendez la xenophobie, mais defend la France et les français dans leurs propre specificité, leur integrité face a ceux qui pretendent mettre tout le monde sous la coupe du McDo universel et du metissage total.

      La France est une nation qui a plus de 1500 ans et elle doit perdurer. Vous ne l’aimez pas, ou plutot elle ne vous convient pas ? prenez l’avion et allez vivre quelques mois sur d’autres continents... et n’hesitez pas a y rester s’il vous conviennent mieux. Lorsque vous aurez compris, si vous revenez, ce que l’on peut esperer, vous apprecierez le peu de racisme et de xenophobie qui font de notre pays un vrai pays humaniste.

      Le Front Natrional ne veut rien d’autre que de restaurer les valeurs qui s’estompent sous les coups de butoir des communautarismes et des politiques irrespectueuses des peuples. Les remedes a appliquer sont quelquefois durs a avaler, plus les soins seront rapides, plus nous pourrons de nouveau pretendre a une vision de l’homme genereuse.

      Il faut que nous sortions du bourbier que le systeme anglo-saxon et ses consequences economiques nous ont imposé. N’oubliez pas que ce ne sont pas les vietnamiens qui nous ont mis dehors de l’Indochine, malgré Dien Bien Phu, mais bel et bien les americains... cela ne leur a pas porté chance... mais cela nous a oblige a abandonner un peuple, les viets, les H’monhg... et d’autres, qui etaient eux aussi manipulés par des forces exterieures. L’abandon des quelques peuplades qui avaient pris parti pour nous est egalement le resultat des manoeuvres americaines.

      Alors, dans un contexte de crise, mais de quelle crise parlons nous ? de l’Euro, de la dette ? permettez moi de vous poser la question : Quelle dette avons nous ? celle d’un etat qui au lieu de se financer par sa banque centrale est obligé d’emprunter sur des marchés de capitaux privés, puis det rembourser des interets colossaux representants en fait la plus value generee par ces prets, les voir ensuite se reinvestir sur des places off-shore ?
      Vous voyez, ce sont ces pratiques que le Front National, qui defend encore les interets de la France, veut supprimer et non pas ce que vous pretendez, c’est a dire la substance humaine de notre pays et en particulier sa solidarité par les services publics bradés a des marchands.

      Au lieu d’attaquer sans voir plus loin que le bout de son nez, le Front National, vouis devriez reflechir et si Marine Le Pen ne vous convient pas, peu importe, il reste les legislatives quelques semaines apres pour que vous exprimiez a la classe politique que vous desirez que la France se ressaisisse, en NE votant PAS pour un depute sortant surtout s’il appartient au PS ou a L’UMP. Compte tenu de la dispersion des choix, il est evident qu’un signe fort serait neanmoins de choisir la representante du FN...

      Désolé d’intervenir dans votre certitude, vous voyez, il existe des francais qui ne se laissent pas aveugler par des discours mensongers, manipulateurs et sans ame. Mr Robert Jambon va se retourner dans sa tombe en vous lisant, n’imposez pas a sa famille une interpretation de ses valeurs. Il etait peut etre de droite, de gauche, peut etre même du FN, mais en tant que militaire il a defendu sa patrie, demontré l’amour qui lui portait encore malgré une forme de decadence, exactement comme le fait le FN aujourd’hui.

      Bon week end


      • Talion Talion 17 décembre 2011 10:20

        « L’acte de cet ancien militaire est un acte d’amour pour son pays, un acte patriotique donc »

        C’est à hurler de rire !!!... Le suicide n’est jamais un acte noble ou altruiste !

        C’est au contraire toujours un acte d’une connerie crasse et affligeante ! Merci de ne pas faire l’éloge des imbéciles qui considèrent que se trancher les veines, se pendre ou se tirer une balle dans la bouche en répandant ce qui leur tient lieu de cervelle au plafond ferait d’eux des héros !

        On rappellera qu’en cette époque de perte de repères, les jeunes sont souvent isolés et fortement influençables, alors inutile de présenter comme un exemple à suivre l’acte stupide d’imbéciles qu’il aurait mieux convenu de faire interner avant qu’ils ne commettent l’irréparable !  smiley

        Putain !... Mais je suis le seul ici à avoir encore un minimum les pieds sur terre ?!... Une demie douzaine de commentaires et pas un seul à part moi pour dire que se suicider est un acte complètement idiot !


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 15:30

        Bonjour Talion,

        Peut-être avez vous connu une personne qui s’est donnée la mort par désespoir. C’est ainsi souvent que les gens se donnent la mort.

        Mais je pense que vous devriez considérer l’éventualité qu’il est possible que cet homme ait choisi sa fin en pleine connaissance de cause, et en pleine possession de ses moyens.

        Il était au crépuscule de sa vie, et il a choisi de mourir en attirant l’attention non pas sur lui, mais sur une cause altruiste qui ne le concernait directement en rien.

        C’est cela qui me rend son geste admirable. Cela montre une maîtrise parfaite de sa vie, une telle osmose entre ses valeurs et ses actes que cela force le respect.

        Je comprends qu’il soit très difficile pour les proches survivants d’un suicidé d’admettre que le suicide puisse être autre chose qu’un tragique constat d’échec. Cette difficulté se lèvera peut-être quand vous considérerez qu’il existe des êtres qui peuvent sereinement vouloir choisir le moment et la nature de leur mort. Au nom de quoi voudriez-vous leur refuser cette liberté ? smiley

         


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 15:41

        Pour vous donner un exemple parmi tant d’autres de ce que je vous disais dans mon précédent commentaire, au Tibet (mais cela est aussi vrai au Népal, au Bhoutan et dans de nombreuses régions bouddhistes himalayennes), les moines choisissent eux-mêmes le moment de leur mort, et se suicident littéralement en se laissant mourir pendant leur méditation.

        Ces moments sont accompagnés par leurs condisciples qui chantent des mantras tout le long de la cérémonie, et jusqu’à 48 heures après la mort du moine.

        Le Bardo Thodol, ce fameux « Livre des Morts » tibétain, donne d’ailleurs des directives aux candidats à cette mort consentie pour qu’elle se passe sans gêne et dans la sérénité.

         


      • Talion Talion 17 décembre 2011 15:57

        "Il était au crépuscule de sa vie, et il a choisi de mourir en attirant l’attention non pas sur lui, mais sur une cause altruiste qui ne le concernait directement en rien."

        Ce type a surtout démontré que c’était un crétin !

        A choisir pour attirer l’attention, il aurait dû organiser une prise d’otage avec des armes chargées à blanc et ensuite utiliser le tribunal comme tribune.

        Là il aurait attiré tout aussi efficacement l’attention (voire même beaucoup plus !) qu’il souhaitait en évitant au passage de se flinguer !... Quitte a jouer les martyrs, la prison aurait été une solution moins douloureuse pour ceux qu’il laisse aujourd’hui derrière !
        Mais bon... C’est vrai que la vie est une chienne et que le paradis se trouve au bout du canon froid de son fusil de chasse !... La fuite n’a jamais été une preuve de courage pas plus que le désespoir n’a été une excuse pour lui céder !  smiley

        Notre héros a donc choisi de se butter tout seul comme un grand devant un monument aux morts...
        Ça fera trois lignes dans les journaux et puis basta !... Tout le monde aura oublié à l’exception des quelques crétins qui y verront une source d’inspiration et un exemple à suivre.
        Et vu que cette société est essaimée de crétins facilement influençables, on a bon espoir que son exemple soit suivit par quelques moutons de Panurge en mal de reconnaissance  !

        Cette histoire me débecte !... Et le fait que certains idiots prétendent y voir un acte d’altruisme m’invite à penser que ce pays est décidément peuplé de cons !!!

        Ceci était le message d’un citoyen ulcéré et en colère !


      • Talion Talion 17 décembre 2011 16:02

        Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, il existe des sujets pour lesquels je ne suis pas réceptif au moindre argument ni à la raison de pseudo philosophes de comptoirs !

        C’est facile d’aborder ce sujet lorsque l’on ne sait pas de quoi l’on parle !... Quand par contre on l’a vécu plus personnellement là d’un seul coup on est moins dans l’abstraction et soudain ce n’est plus le même débat !

        Vous voulez l’avis de quelqu’un qui peut en témoigner ?!... Et bien ceux qui se suicident sont des imbéciles qui choisissent la fuite et ne réalisent pas le mal qu’ils font à ceux qui les aiment !!!


      • Talion Talion 17 décembre 2011 16:16

        Accessoirement et histoire de clore le débat, je rappelle que faire l’apologie du suicide est un délit en France !

        Et pour une fois je suis entièrement d’accord avec le législateur...


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 décembre 2011 16:16

        C’est dommage d’être fermé à ce point.

        On vous montre un cadre d’interprétation pour vous aider à accepter la liberté de l’autre et ne plus souffrir, et vous choisissez de continuer à souffrir quand même.

        C’est un choix bizarre, mais c’est votre choix. smiley

        Je ne vous embêterai plus sur ce sujet, mais essayez de respecter ceux qui ne pensent déjà plus comme vous.


      • Talion Talion 18 décembre 2011 00:04

        « C’est dommage d’être fermé à ce point. »

        Quand on l’a vécu à titre personnel, désolé mais c’est très souvent comme ça !

        Pour évoquer le sujet de manière si légère, j’en déduit que vous ne mesurez pas les dégâts que cela peut produire.

        Probablement que personne ne comprendra ici, mais en l’occurrence je m’en fout et je me moque de me faire étriller au niveau appréciation de mes messages : Je sais de quoi je parle et je connais les conséquences du geste.

        Se suicider est toujours une connerie !... Rien à foutre des raisons !


      • Jean-paul 17 décembre 2011 11:00

        @Talion
        le taux de suicide en France est eleve par rapport aux autres pays .
        Tout a fait d’accord avec vous .


        • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 17 décembre 2011 13:49

          « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne » (le général Charles de Gaulle cité dans « C’était de Gaulle, tome 1 », Alain Peyrefitte, éditions de Fallois/Fayard, 1994, p. 52).


          • Richard Schneider Richard Schneider 17 décembre 2011 17:24

            à l’auteur : 

            Beau texte, écrit avec une dignité qui mérite le respect - bien que je ne partage pas entièrement vos opinions.

            • OMAR 17 décembre 2011 18:35

              Omar 33

              Bonjour Gabale :

              « J’enrage donc de voir mon pays s’engluer dans une vision rétrécie de lui-même, notamment quand j’entends les discours ethnico-cocardiers et débiles de Marine Le Pen relayés par d’abominables connards incultes. »

              D’accord, mais Marine ou son père n’ont jamais dirigé la France.

              Contrairement à Sarko, Guéant, Copé et la clique...

              Et- pourtant, ceux-là ont concrétisé au karcher ce que préconise le F. Haine envers les étrangers..

              Mais vous êtes tout clément envers eux...
              C’est peut-etre juste un oubli ?


              • Jean-paul 17 décembre 2011 20:54

                @ gabale
                Superbe exemple .
                Je dirai que lorsque le (la )xenophobe et raciste croise le regard de cette belle jeune fille ou ce beau jeune homme exotique ,musulmane ,asiatique ,arabe ,juive ,etc..... son ideologie s’envole a la seconde .
                C’est cela le miracle de l’amour .


                • easy easy 18 décembre 2011 00:28


                  Je ne veux rien dire sur le suicide ni sur le FN.

                  Concernant les Hmongs. Ces gens font partie des nombreuses ethnies plutôt montagnardes qui vivaient dans le secteur chinois pour certaines et plus au Vietnam Laos pour les Hmongs.

                  Et comme toutes les ethnies montagnardes du monde, ils sont relativement rétifs à la cité et à la civilisation de la cité. Ils marchent en coupant court vers la plus grande pente (pas de zig zags) avec une hotte sur le dos et se passent de roues. 

                  Les Hmongs comme les dizaines d’autres ethnies de ce secteur, se sont toujours comportés en « différents » et « séparatistes » par rapport aux grands systèmes qui se mettaient en place dans les plaines. Que ces systèmes soient Vietnamiens, Chinois, Français, Anglais, Japonais ou Américains.

                  Jamais ces différents peuples montagnards n’ont cherché à foutre la merde chez ceux des plaines et ne demandaient qu’une chose, qu’on les laisse tranquille dans la montagne et qu’on ne pollue pas l’eau.
                  Et globalement, ça se passait bien.

                  Sauf lors des grands conflits entre plainistes.
                  Chaque fois qu’un grand système de plaine combattait un autre système de plaine, les montagnards étaient ciblés par les deux camps pour utilisation à fins militaires : transport, espionnage, guide, combat parfois (alors qu’aucune de ces ethnie n’est guerrière), tout ça en zone pentue et dense de végétation. Il n’y a pas un bloc qui n’ait cherché à les utiliser, à les impliquer, à les mobiliser.
                  Et quand ce n’était pas à des fins militaires, les Français les ont utilisés pour qu’ils leur produisent de l’opium.

                  en 1945, quand les Français ont entrepris de récupérer l’Indochine qui avait été occupée par les Japonais (dans un esprit un peu panasiastique), ils avaient su convaincre les Hmongs de se ranger de leur côté contre les Vietnamiens du Nord majoritairement acquis au communisme ou à l’indépendantisme de Ho Chi Minh + Nguyen Vo Giap


                  Quand les Français ont été écrasés à Dien Bien Phu, leurs supplétifs Viets (gens des plaines) ou montagnards (les Hmongs surtout), ont probablement été massacrés par le Vietminh puisqu’aucun n’est revenu des « camps » de prisonniers. Ce sera idem pour les Harkis 10 ans plus tard, en Algérie.

                  Après la chute de Dien Bien Phu en 1954, il avait été convenu que l’armée française devait se replier au Sud du Vietnam et même partir complètement du Vietnam dans un très bref délai.
                  (Une partie des colons civils sont restés pour ne partir que progressivement)
                   
                  Lors de la débandade de ce repli, les administrations, associations et gradés français ont parfois entrepris d’exfiltrer leurs supplétifs. Il y en a peut-être eu 1000 ou 2000 qui ont été choisis pour être évacués en France. Les autres sont restés sur place et en ont donc bavé de réprésailles.

                  Mais les Américains ont pris le relais physique des Français (je rappelle que les dernières années de la guerre d’Indochine menée par les Français était majoritairement financées par les EU).
                  Ils se sont installés en bases dans la seule moitié Sud du Vietnam et à leur tour, ils ont séduit les ethnies montagnardes dont les Hmongs pour les utiliser.
                  Les Hmongs, persécutés par les Viets communistes, étaient contents, de se trouver de nouveaux alliés.

                  Illusion.

                  Au même moment, il y a eu d’une part des Hmongs débauchés par le Viet-Cong communiste et ils devaient surtout porter et construire des chemins un peu routiers en zone difficile (essentiellement le long de la frontière Vietnam/ Laos) et d’autre part des Hmongs utilisés par la CIA pour extraire des pilotes US abattus au dessus de la jungle.

                  Quand à leur tout les Américains sont partis, en 75, ils ont fait des efforts pour sauver leurs supplétifs de ce piège. Ils en ont sorti des centaines de millers (ce qui a fait le peuplement Vietnamien de San Diego en Californie).
                  Mais pas les Hmongs qui ont été complètement abandonnés à leur très mauvais sort.

                  Là dessus, des Français, anciens de l’Indochine, qui ne cessaient de repenser à leurs supplétifs Hmongs qu’ils trouvaient parfaits, discutent d’un problème très français. Kourou est en train de devenir notre base de fusée et l’endroit devient donc très important. Mais la population guyannaise se contente de vivre sur le littoral et la forêt est vide à part quelques Indiens peu utilisables. Alors ce territoire risque trop d’infiltrations par le sud, l’Est et l’Ouest. 
                  Un ancien de l’Indo suggère donc qu’on propose à quelques Hmongs de venir s’installer en Guyane mais dans la jungle.

                  Un peu plus de cent Hmongs se verront proposer ce sauvetage et il y a donc une insolite colonie Hmong en Guyane depuis 1975 (ils sont actuellement 600)

                  Quant aux autres Hmongs qui ne se sont jamais vus proposer d’évacuation, ils vivent l’enfer depuis la victoire des communistes tant côté Vietnamien que côté Laotien.

                  Les communistes Viets, quand ils ont gagné la guerre et qu’ils se sont répandus au Sud du Vietnam, ils ont fait quelque chose d’unique dans l’Histoire. Ils ont limité leurs représailles contre les sudistes et se sont mis en tête de les convertir par endoctrinement ainsi que par l’exemple, dans des camps de rééducation.
                  En moyenne, un capitaine de l’armée du Sud devait passer 2 ans dans ces camps, en y vivant en manière communiste avant de recouvrer la « liberté ». Il n’y a donc pas eu de massacre massif de la part des vainqueurs.

                  Mais cette magnanimité offerte aux Viets du Sud, les Viets du Nord ne l’ont pas offerte aux Hmongs. 

                  Alors que depuis le temps, vu l’extrême dépouillement des 4 000 derniers Hmongs, les deux états communistes auraient pu convenir de laisser ces montagnards revenir à leurs occupations pacifiques, ils les persécutent et les pourchassent constamment dans la jungle.

                  Il reste 4 000 Hmongs, divisés en petits groupes, errant dans la jungle, plutôt en zone laotienne (mais les Viets y vadrouillent comme chez eux). Ils ne peuvent s’installer nulle part, sont obligés de se déplacer constamment et ne peuvent donc rien cultiver. Ils ne mangent que des racines (de plus en plus rares). Ils disposent de 40 très vieux fusils, chacun chargé de 2 à 5 balles, de 8 grenades et voilà tout.
                  Ils dorment à même le sol, sur des feuilles. Leurs blessures ne sont pas soignées. Ils sont dans un état sanitaire déplorable. Personne au monde ne se soucie de leur sort et quand par miracle un journaliste téméraire franchit tout les obstacles pour les approcher et les fimer, il les voit pleurer et supplier qu’on parle de leur sort pour qu’on les sauve de là.

                  Je me demande pourquoi l’armée Vietnamienne si puissante persécute encore les derniers survivants de l’époque Française puis de l’époque CIA alors que ces gens n’ont aucune revendication politique ou révolutionnaire ou indépendantiste.




                  Si un ancien de l’Indochine oeuvre depuis 35 ans pour que l’Etat français s’en mêle et propose par exemple au Vietnam une solution d’évacuation de tous les Hmongs vers la Guyane, je comprends que s’il a toujours échoué à mobiliser, il en soit fortement dépité et qu’il ait songé à faire un geste comparable à celui qui avait fortement secoué le Monde.
                  Je parle de l’immolation, la première de l’Histoire, d’un bonze bouddhiste, à Saïgon, qui protestait alors contre l’anti bouddhisme du président ultra anti communiste Ngo Dinh Diem (Après lui il y a eu d’autres immolations comparables, y compris aux USA en forme de « Stop the war »). La somme de ces gestes ultimes ayant effectivement mis fin à l’entêtement de Washington.



                  Saint-Exupéry considérait qu’on est responsable à tout jamais de ce que l’on a apprivoisé.
                   



                  • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 18 décembre 2011 13:58

                    Cet excellent commentaire, très instructif, aurait dû être publié sous la forme d’un article. Sous la forme de commentaire, posté tardivement, il n’aura été lu que par deux ou trois personnes. C’est dommage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès