• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Fusion ?

La Fusion ?

 

C'est une actualité dont l'on ne parle pas. Elle n'intéresse pas les médias, il n'y a pas de drames à la clé, il n'y a pas de crime pour tenir en haleine, il n'y a pas une magouille sous-jacente, il n'y a pas une élite à descendre de son piédestal, il n'y a pas une jolie histoire quotidienne anesthésiante.

 

Pourtant C'est une histoire, même une histoire de taille, le genre d'histoire que l'on ne suit pas tant elle est longue. Imaginez, celle-ci a duré 70 ans, autant dire une vie.

 

Si mes souvenir sont bons l'ex union soviétique voulait créer un soleil artificiel pour réchauffer les terres de Sibérie ; les scientifiques se lancent dans la recherche des moyens de contenir des millions de degrés, c'est l'origine du Tokamak en 1950.

Un anneau torique de confinement magnétique pour l'étude du plasma afin de réaliser la fusion nucléaire.

C'était encore le temps où l'écologie était inconnu et l'espérance dans la science sans mesure, en tout sens. Aujourd'hui nous savons que cette réalisation d'un soleil artificiel, vraie ou fausse faite pour la gloire du communisme aurait entraîné un désastre en libérant les gaz à effet de serre contenus dans le permafrost.

Il en est ainsi dans la vie, nous ne disposerons jamais de toute la connaissance, mais ne pas s’en instruire multiplie les risques d'erreurs.

Nous devons donc à ceux qui recherchent des outils de mesures, au delà du débat stérile de politicien comptable financier, les moyens intellectuels d'envisager l'avenir.

 

Nous n'entendons rarement parler de l'efficacité de la recherche, sauf quand survient un drame comme celui du Coronavirus. Et pourtant c'est tout juste si l'angoisse que distribuent les médias ne nous fait pas critiquer les scientifiques d'une certaine lenteur.

La science ne fait pas de miracle, elle rend compte d'un travail laborieux d'hommes et de femmes qui s'investissent dans une passion.

C'est à la recherche que nous devons de devenir vieux, c'est à elle que nous devrons de subvenir aux besoins de l'humanité dans le futur, pas à UNE GESTION COMPTABLE DE LA VIE.

Or c'est cela que nous proposent l'UE et les politiques et politiciens qui s'y adossent.

En France le budget de la recherche est de 24,5 milliards, celui de l'armée 37,5 en comparaison, pourtant le besoin en doctorat est une garantie pour l'avenir. Si ceux qui travaillent créent la richesse et sont en droit de revendiquer leur part, ils ne sont qu'acteurs de mise en œuvre des innovations de la recherche. Même si le concourt Lépine donne la parole aux plus humbles. https://fr.statista.com/

 

Pourtant les candidats aux doctorats en France stagnent, alors que le futur regorge de ce besoin de connaissances dont la durée de réalisation se compte en années et non en monnaie.

 

Ce n'est pas une fois l'an la nuit des étoiles qui stimule les vocations en tombant dans l'oubli jusqu'au nouvel an. Il ne s'agit pas de minimiser ce domaine dont l'intérêt n'est pas d'aller se promener autour de la Lune mais de réponde à la création et trouver de la vie ailleurs.

 

Pourtant qui sait quelles seront les imperfections et les défauts cachés aujourd'hui à nos savoirs qui en découleront.

Vivre avec cette incertitude liée à nos limites cérébrales, malgré l'apport considérable des machines qui nous suppléent dans nos calculs et réalisations, est inévitable.

Notre besoin de transparence n'est que psychique et vient compenser cette angoisse atavique de comprendre que l'on ne peut maîtriser l'existence, sans cela nous serions des dieux.

La recherche de cette maîtrise par une organisation comptable de la vie est la preuve de notre faiblesse à contenir, soupeser, mesurer, choisir les voies de notre avenir.

Il est dramatique que nous nous apprêtions à confier nos destins à des machines dont le seul intérêt est de démultiplier nos sens pour percevoir un monde invisible issus de notre intelligence.

 

Vivre avec les outils issus de cette dimension nous rend plus fragile et nous impose de démocratiser les savoirs qui y ont conduit. Ce que malheureusement nous ne faisons pas en spécialisant par nécessiter. Sans devenir des spécialiste en toute chose qui demanderait 70 ans d'études nous pouvons accéder à leurs compréhensions pour ne pas vivre dans l'obscurantisme et développer des préjugés, des superstitions et toutes interprétations erronées.

 

Combien de fois dans les débats autour du renouvellement des énergies avons nous entendu parler de la fusion nucléaire, D' ITER.

Un projet qui se réalise et qui aura duré 70 ans. La quête d'une décennie. Une recherche dans laquelle s'est jeté le monde entier sur la base de trois technologies, confinement magnétique le choix de ITER, magnéto-inertielle, et la compression.

Il s'agit ni plus ni moins d'utiliser le Deutérium contenu dans l'eau des océans égal à 40 000 milliards de tonnes, de quoi fournir de l'énergie au monde pendant des millions d'années.

1 litre d'eau de mer égale 250 l de pétrole et 350 kilos de charbon et les déchets dû à cette fusion rejette de l'hélium 4, un élément stable sans danger ni effet de serre.

 

Trop beau pour y croire me diriez-vous, pourtant dans quelques jours dit Bernard Bigot directeur général du projet initié en 1985, va commencer la phase critique du chantier.

Ce tokamak européen va chauffer à plus de 150 millions de degrés Celsius un plasma confiné dans un champ magnétique en forme de tore. Les russes en avaient rêvé, les européens le font, le soleil sera sur terre.

Naturellement il y a des avis divergents ce qui est une bonne chose, mais sous cette forme ou sous une autre, demain se construit dans le plus grand des silences médiatiques et des interrogations que soulèvent inévitablement de telles réalisations.

Exit ou pas les centrales nucléaires et autres productions d'énergies dont nous faisons la promotion écologique, mieux ou pas que le solaire, quelles incidences sur l'emploi, à quel coût compte tenu de la gestion comptable actuelle.

 

Que dire si ce n'est que l'avenir se dessine sans les citoyens entre élites scientifiques, là et dans bien d'autres endroits comme le changement d'alimentation, les nouvelles sources de protéines etc.

Dans tous les laboratoires où la recherche avance lentement dans la quasi ignorance des citoyens du monde, tous occupé à lutter contre, soit la pauvreté soit la gabegie de l'organisation capitaliste du travail dans la perspective d'un rapport immédiat de bénéfices en tout genre.

 

Hormis s’instruire pour disposer des moyens de se porter à la auteurs des savoirs et réalisations complexes, le citoyen lambda sera toujours écarté des décisions essentielles.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.77/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue JL 31 janvier 2020 10:37

    @nono le simplet
     
     ’’ Jésus aussi multipliait les pains’’
     
    Un sacré boxeur !


  • nono le simplet nono le simplet 31 janvier 2020 12:48

    @JL
    j’y ai pensé en l’écrivant smiley


  • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 2020 12:55

    @nono le simplet

    #31 provisoirement, tu pistes d’un peu trop près ma Peau lisse d’assurance ! - - -

    Et le #39 pour Rosita Banana Margharita, œuf corse !

    @VP, tu prends le #28 ?

    Et zou la route des Vins, to schuss !!! smiley

    Pschitt/Bisous/Tschuss


  • Francis, agnotologue JL 31 janvier 2020 13:01

    @nono le simplet
     
     smiley


  • nono le simplet nono le simplet 1er février 2020 14:29

    @JMBerniolles
    L’EPR de Flamanville est en phase d’essais avant chargement
    les soudures sont refaites ? aux dernières nouvelles pas de démarrage avant 2023 ...


  • JMBerniolles 1er février 2020 17:33

    @nono le simplet

    Vous pouvez nous expliquer en détail le problème des soudures ? Qu’est ce qui vous dit qu’il faille les refaire ? Les défauts qui sont mis en avant sont juste superficiels.

    C’est juste un nouveau blocage de L’ASN. Tout est bon pour détruire notre pays.


  • pemile pemile 1er février 2020 17:56

    @JMBerniolles « Vous pouvez nous expliquer en détail le problème des soudures ? »

    La SFEN le fait très bien http://www.sfen.org/rgn/soudures-epr-flamanville-eclairage-debats-techniques


  • pemile pemile 1er février 2020 18:06

    @nono le simplet « les soudures sont refaites ? »

    On met en production et on les refait en 2024 ?

    29 mai 2019 : EDF s’est alors officiellement engagée à procéder à la remise à niveau des huit soudures de traversées enceinte en 2024, après la mise en service de l’installation, le temps de déterminer et de développer le meilleur scénario de remise à niveau."


  • nono le simplet nono le simplet 2 février 2020 05:19

    @pemile
    On met en production et on les refait en 2024 ?

    de ce que j’en sais l’ASN n’est pas d’accord avec ce scénario ...


  • Kylo REN 42 Shaw42 2 février 2020 05:33

    @nono le simplet

    Ah bon, mon Joker 🃏 , c’est toi, Jeannot ?

    No tricks No Fake

    Ta réponse ?


  • pemile pemile 2 février 2020 10:03

    @nono le simplet « de ce que j’en sais l’ASN n’est pas d’accord avec ce scénario »

    Oui, mais la demande est hallucinante et était-elle approuvée par JMBerniolles ?


  • Kylo REN 42 Elric42 2 février 2020 10:05

    @pemile

    Ah parce que quiconque prévaudrait sur MON JC_LAVAU ? smiley ?


  • nono le simplet nono le simplet 2 février 2020 10:33

    @pemile
    Oui, mais la demande est hallucinante et était-elle approuvée par JMBerniolles ?

    ça pour être hallucinante ... refaire des soudures de ce niveau au bout de plusieurs années de service et dans l’enceinte de confinement ...


  • JMBerniolles 2 février 2020 11:35

    @pemile

    Je ne dirai pas que la SFEN soit vraiment indépendante, de L’EDF notamment...

    Les défauts mis en évidence sont mineurs, si L’EDF ne s’était pas engagée très imprudemment à ce que ces soudures tiennent dans tous les cas de figure, il n’y aurait pas de problème. Refaire ces soudures dans des conditions scabreuses est encore plus dangereux. Et sur ce type de soudure avec d’innombrables passes il est difficile d’éviter des défauts mineurs. Une fois de plus L’ASN se sert d’une opportunité pour bloquer le chantier et discréditer notre industrie nucléaire.

    C’est aussi une occasion de mettre la pression sur les anglais. En sachant que pour notre industrie nucléaire les EPR d’Hinckley Point et après Sizewell sont d’une importance vitale. Pour notre commerce extérieur aussi.


  • nono le simplet nono le simplet 3 février 2020 02:39

    @San Jose
    on parle de tuyaux de 800 en 45 d’épaisseur qu’il va falloir découper, transporter, mettre en place, chanfreiner en place pour la partie fixe, puis, enfin souder ... et ne pas rater les soudures ... contrôler et ré-isoler ... c’est un travail extrêmement compliqué ... d’ailleurs EDF parle de 1.5 milliard € de surcoût ...
    alors si tu rajoutes les procédures de sécurité pour bosser dans l’enceinte de confinement d’un réacteur en activité ...


  • nono le simplet nono le simplet 3 février 2020 10:04

    @San Jose
    Je vous plains de devoir à votre âge aller ramper dans l’eau brûlante et radioactive, mais vous penserez aux vieux Japonais qui ont pris le risque du suicide en se portant volontaires pour nettoyer Foucouchima. 

    encore une fois tu me prêtes des intentions que je n’ai pas ...
    que ça te plaises ou non, l’ASN ne veut pas attendre 2024 pour réaliser les travaux ...
    que ça te plaises ou pas, réaliser ces travaux sur un réacteur en activité ou pas ne demande pas les mêmes normes de sécurité et donc complique la réalisation des dits travaux, suffisamment complexes sans cet ajout de sécurité ...
    alors, pas la peine de partir dans tes élucubrations déviationnistes habituelles pour noyer le poisson dans le cœur du réacteur cette fois smiley


  • nono le simplet nono le simplet 3 février 2020 10:06

    @nono le simplet
    « plaise »


  • nono le simplet nono le simplet 4 février 2020 06:58

    @San Jose
    toutes autres gesticulations politiques déguisées en impératifs sécuritaires. 

    il se trouve que le nouveau président de l’ASN, Bernard DOROSZCZUK, en plus d’être ingénieur des mines, est diplômé en soudure (ESSA 1982), ce qui lui donne quelques compétences sur le sujet ... on est loin de tes soit disant « gesticulations politiques » ...
    tu t’enfonces avec délectation dans la théorie du complot ...
    et pour ce qui est des Finlandais il semblerait qu’il y ait des soucis, entre autres de vibrations dans le circuit primaire et un nouveau retard de 6 mois a été annoncé ... et pour les soudures tu as des infos disant qu’ils aient validé des soudures de mauvaise qualité ?


  • pemile pemile 4 février 2020 09:03

    @San Jose "Vous feignez de ne pas voir que je me moque des experts-décideurs en chambre qui comme vous devant leur écran expliquent à une filière ce qu’elle doit faire et comment elle doit penser"

    Nono fait donc parti des experts de l’ASN ?

    Comme Berniolles vous pensez que l’ASN fait parti d’un complot contre le nucléaire français ?


  • pemile pemile 4 février 2020 09:10

    @nono le simplet

    Malgré ton masque, je t’ai reconnu smiley


  • nono le simplet nono le simplet 4 février 2020 09:15

    @pemile
    je suis atteint du syndrome chinois smiley


  • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 2020 16:28

    Crédulité, crédulité, crédulité...

    Quel que soit le matraquage publicitaire, cela reste une fraude que de faire passer les gaz polyatomiques pour « à effet de serre ».

    Geuskens l’a déjà prouvé dans un cadre restreint : https://www.science-climat-energie.be/author/geuskensulb-ac-be/

    Il ne s’est intéressé qu’à la raie en flexion du CO_2, à 15 µm de longueur d’onde.

    A des longueurs d’ondes plus courtes, telles que la 4,3 µm du CO_2 et surtout la 2,6 µm de l’eau, la puissance émise par la Terre devient dérisoire, tandis que la puissance solaire interceptée par ces gaz polyatomiques — ou effet anti-serre diurne — devient notable. Et dans tous les cas, la théorie cinétique des gaz ruine la légende de la réémission photonique par les gaz polyatomiques, au moins dans les premiers kilomètres de la troposphère.

    Seules les couches nuageuses, voire les aérosols poussiéreux peuvent jouer le rôle de plafonds de serre. Les gaz polyatomiques en sont bien incapables.

    Autre conséquence de la théorie des carbocentristes : il devrait y avoir une zone stratosphérique chaude au dessus des régions équatoriales. « Hot spot » qui n’existe pas, qui devrait de plus rendre les cyclones bien plus rares et faibles. On a observé le contraire. Le dernier gros cyclone qui a ravagé les Caraïbes était dû, bien au contraire, à une stratosphère équatoriale et tropicale anormalement froide. On ne s’improvise pas distingué thermodynamicien sans faire des études assez fastidieuses, même si on appartient à une secte subventionnée.


    • sound of sound of 30 janvier 2020 19:33

      @JC_Lavau

      Vous aimez bien vous écoutez parler ! C’est très bien de sortir sa science à tout va, mais ça ne sert à rien si personne ne comprends ... Alors oui, on connais votre discours que si on ne vous comprends pas c’est que on es con et inculte ou que sais-je !... Vous avez réponse a tout et surtout à rien smiley ... Parce que votre vie est dénuée de sens et surtout très vide ; c’est souvent le cas des personnes ayant une connaissance et qui cherchent à tout prix à la déballer ... Pour exister et gratifier son égo .... Vous êtes un spécialiste du vent smiley


    • Kylo REN 42 Chaussette42 30 janvier 2020 19:38

      @sound of

      L’enveloppe de surface de mon papa JUPITER, c’est pas rien quand même !

      N’oublie jamais, Pupuce007 que les tempêtes sur Jupiter sont sans égal dans le système !

      Alors tout doux tout doux Pupuce, mais bon t’es assez grande maintenant, Compagne du RIEN ! smiley <3 smiley smiley <3 <3 smiley


    • HELIOS HELIOS 30 janvier 2020 22:15

      @JC_Lavau

      Merci a vous de répéter et re-répéter les éléments factuels qui contredisent l’obsession des carbocentriques.
      Et comme il faut nommer les choses par leur nom, quand je ne comprends pas, je cherche dans un dictionnaire ou avec notre ami Google pour au moins apprendre a comprendre et ultérieurement parler a mon tour.


    • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 08:11

      @JC_Lavau
      bonjour
      n’étant pas un scientifique je ne te discuterai pas ton commentaire, je laisse cela aux pécialistes des fluides et état gazeux. mais je conviens que la popularisation d’une discipline complexe auprés de néophites est source d’incompréheions et de distortions.
      c’est pour cela que je plaide toujours de la nécessité de s’intruire tout au long de la vie pour, sans devenir un spécialste acquérir les bases d’une compréhension.

      cordialement.


    • Désintox Désintox 31 janvier 2020 16:21

      @JC_Lavau
      Rappelons que tous les scientifiques du monde admettent désormais la responsabilité de l’homme dans le réchauffement de la Terre par effet de serre.
      JC Lavau ne peut pas avoir raison contre le monde entier.


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 2020 20:17

      Surintox demeure fanatique de la fraude. Ne pas oublier comment s’est passé le plébiscite de Napoléon III, au régiment :
      Le colonel pose son képi sur la pile de bulletins « Non », et promet huit jours de prison à celui qui osera toucher son képi.

      C’est ainsi que les choses se passent en Corrupsistan.
      Deux de ces fraudes obligatoires furent détaillées à :

      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

      et 

      La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

      Tandis que la synthèse des moyens de fraude et de coercition utilisés était faite à :

      Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

      ...


    • patron974 30 janvier 2020 17:47

      Les choses bougent sur la fusion, il y a quelques années on pensait que le tokamak était une voie sans issue, ce n’est plus le cas actuellement, on propose de nouveaux design de réacteur de production :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tokamak_sph%C3%A9rique


      • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 08:13

        @patron974
        bonjour

        effectivement, Science et vie en a fait la une de sa revu de février.

        cordialement.


      • HELIOS HELIOS 30 janvier 2020 22:25

        Info : ???

        Au cours d’une de mes discussions récente avec des « gens » de Cadarache, .. j’ai eu l’impression qu’il existait un problème de vibration, et malgré mes questions et mes recherches... silence radio.

        Quelqu’un a-t-il une info ?


        • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 08:16

          @HELIOS
          bonjour 
          science et vie à fait la une de sa revue de fébrier sur la fusion, et présente les différent point de vue et les difficultés qui en découlent peut-petre y trouvera tu un liens vers ta recherche.

          cordialement


        • meaculpa99 30 janvier 2020 22:58

          Merci pou l’article. A noter que le magazine Sciences&Vie en fait sa une de février. Je ne l’ai pas encore lu.


          • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 08:21

            @meaculpa99
            j’y suis abonné depuis les années 70 et je me suis inspiré de sa revue de février pour écrire mon article.
            leur article n’est pas ausssi étendu que quand ils y consacre la revue trimestrielle, mais il donne un apercu acceptable pour les néophites.

            cordialement.


          • sound of sound of 30 janvier 2020 23:22

            @

            Sur le principe c’est pas si con, mais pour les gosses ! Y’a des sujets ou des disciplines qui ne s’apprennent pas avec Google ou wikisboub ou le moindre dictionnaire (sans parler de la véracité des infos) ! En tous cas le temps d’un article ... C’est le propre de l’enseignement de rendre accessible certains discours afin de parler au plus grand nombres... Puis a mesure de l’enseignement et des acquis, le discours peu se complexifier ... Sinon le débat n’est pas ouvert au « non spécialiste » voulant débattre sur un média citoyen ... Ou bien, il faut écrire sur une revue scientifique smiley Car Vomir la connaissance est le signe d’une ignorance ritualisée ... Ou comme je l’ai déjà évoqué ci-dessus, un dysfonctionnement cognitif-émotionnel voir pathologique... 

             Good night les Jupiterien(s) smiley


            • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 08:28

              @sound of
              bonjour

              l’on peut effectivement devenir un autodidacte, mais cela ne remplace pas l’intruction didactique nécessaire.

              aujourd’hui notre organisation de l’enseignement n’est plus adapté à la masse des savoirs nécessaire de connaitre pour comprendre le monde et ce qui s’y déroule dans les diverses disciplines.
              Il nous faut pouvoir nous instruire tout au long de la vie, non pour être un génie, mais comprendre le discours des spécialiste et ne pas se faire rouler dans la farine ou écarté des débats comme aujourd’hui.

              https://admin.over-blog.com/1463119/write/58925498

              cordialement.


            • sound of sound of 31 janvier 2020 13:24

              @ddacoudre

              Bonjour,

                Je suis tout à fait d’accord au sujet de l’organisation de l’enseignement ... J’ai évoqué ces points de vus, car certaines personnes, complexifient volontairement leurs discours pour diverses raisons comme je l’ai déjà évoqué. Ceci ne vous concerne visiblement pas, car votre discours me parait pesé et réfléchi et donc accessible malgré l’importance et la complexité du sujet... Je ne parle pas du fond qui est toujours discutable, ce qui est le cas pour chacun d’entre nous. C’est donc sur ce principe que le débat s’instaure.

               Je dis également que certain sujets pointus en conjonction avec certains discours ne sont probablement pas adaptés sur un forum citoyen, qui par ce terme doit parler au plus grand nombre. C’est par cette démarche que nous pouvons tous (a peut près ) comprendre les idées de chacun ... Ceci étant je ne cherche pas à avoir raison, ma démarche étant le débat et l’échange d’idées, tout comme vous il me semble. En outre, le sujet de votre article est très intéressant et je ne vais pas le détourner et débattre de l’enseignement et des discours ici plus longtemps. Ceci peut être un article à part entière et finalement n’est qu’une vision, qui reste discutable ... Mais encore une fois dans l"idée, essayons de nous comprendre les uns les autres (sans connotations idéologiques) et vous en conviendrez, ceci commence par l’accessibilité du discours. Dans votre réponse j’ai perçu cette volonté et d’une certaine façon vous en remercie. Ce qui n’est pas le cas de certain(e)(s)

              Cordialement.


            • séraphim 31 janvier 2020 12:54

              Attention, la fusion avec la méthode ITER, c’est loin d’être magique et « propre ».

              D’une part, la fusion de deuterium, ça ne produit pas d’hélium 4, sauf s’il on inclus du tritium (primaire ou secondaire) qui est radioactif, et ça produit des neutrons, beaucoup de neutrons, qui vont aller percuter un bouclier, le chauffer, etc ... ce qui va produire de la chaleur, puis de l’électricité.

              Les neutrons ont la mauvaise habitude de se combiner à n’importe quoi pour faire des choses instables, radioactives, ionisantes. D’autre part, un plasma confiné toroidalement, ce n’est pas magique non plus, ça se barre dans tous les sens, ça pinch naturellement, et ça désagrège le confinement (le stellerator a l’air prometteur de ce point de vue).

              Si on veut se passer de ce genre de désagrément, il faut aller voir du côté des réactions aneutroniques, beaucoup plus compliquées à obtenir, même parfois à la limite du théoriquement faisable (He3 + He3 par exemple). Pour le moment, on produit des rayons X (proton-bore), c’est bien, mais ce n’est pas ce qu’on veut. Quand nous aurons des laser à 30-50 ou 100 PW, peut être que les choses vont décoller.

              Et quand on parle de « créer un soleil en boite », c’est loin d’être le cas, puisqu’il fonctionne sur des chaines de protons, sur des centaines de millions d’années, ce qui est totalement hors de porté de notre technologie, c’est un gros abus de langage.


              • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 2020 20:21

                @San Jose. Quand j’étais minot, c’est ce que Camille Rougeron imaginait dans Science et Vie. Ça fait longtemps...


              • ddacoudre ddacoudre 31 janvier 2020 22:06

                @séraphim
                bonjour 
                merci pour ton commentaire.bien évidenment parler de soleil est un abus de langage. il s’agit seulement d’évoquer une image pour démontrer la grandeur de cette réalisation sur notre planète par des humains/
                cordialement.


              • Désintox Désintox 31 janvier 2020 16:22

                La Fusion est l’énergie de l’avenir et le sera toujours.


                • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 2020 20:20

                  @Superintox. On attendra tes preuves à jamais.


                • nono le simplet nono le simplet 1er février 2020 11:03

                  @Désintox
                  serais je le seul à avoir compris ? smiley


                • Kylo REN 42 Chaussette42 31 janvier 2020 18:00

                  @Rose

                  Châtelet ? smiley ?

                  https://dai.ly/x1xm9vs


                  • JMBerniolles 31 janvier 2020 19:07

                    La Fission a été un très grand bon en matière de capacité énergétique de l’atome, environ 100 millions de fois plus pour une fission d’U5 que pour la combustion d’une molécule de méthane, que l’obtention d’une molécule d’eau dans la pile à combustible … La Fusion est encore un degré supplémentaire avec un combustible quasiment inépuisable et un grand rendement énergétique.

                    Mais la question de mettre au point la Fusion contrôlée est un grand problème physique et technologique. La recherche civile actuelle s’oriente en effet vers la solution Tokamak d’origine russe de Fusion thermonucléaire. Pour l’instant la voie de compression et chauffage d’une bille par un Laser, qui exige une puissance de l’ordre du MégaJoule pour le Laser, est une recherche militaire de simulation.

                    Dans la filière Tokamak le développement vers le réacteur industriel est très long et problématique. Iter est sensé marquer l’étape essentielle de l’ « ignition », soit le fait que l’on produit dans le plasma 10 fois, l’énergie apportée en chauffage et contrôle du plasma. Les pertes en énergie du Plasma sont en effet énormes, notamment par des flux de neutrons émis très énergétiques, 14 Mev.

                    L’étape précédente correspondant à ce que l’on appelle le « Break even », autant d’énergie produite dans le Plasma que celle apportée, était constitué du JET de Culham en Angleterre. Dans le JET le « Break even » n’a pas été atteint.

                    Le dimensionnement d’Iter résulte d’une approche semi empirique, limitée de plus par le budget.

                    Les problèmes de Physique relatifs à la Fusion thermonucléaire n’ont pas encore été résolus. Ils se caractérisent notamment par des instabilités. Le Plasma n’a pas une géométrie fixe, il bouge dans la cavité et peut toucher les parois. La surface du Plasma est aussi soumise à de très fortes turbulences. Et puis il y a naturellement le problème majeur non résolu également du matériau capable de résister aux conditions extrêmes en paroi. Celui-ci fait l’objet de recherche notamment au Japon à Tokaï Mura.

                    Il y a donc des doutes plus que légitimes sur le fait qu’Iter atteigne son objectif. Doutes notamment exprimés par George Charpak, Sébastien Balibar et Steiner dans un article du Monde en 2010 carrément intitulé Stop Iter

                    Les doutes sont plus que justifiés mais la Recherche dans le domaine de la Fusion est vitale pour l’humanité.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 31 janvier 2020 20:23

                      @JMBerniolles. Interaction faible, avec le secours de neutrinos. Dire que je doute serait un euphémisme.


                    • JMBerniolles 31 janvier 2020 22:22

                      @JC_Lavau

                      Oui, je suis aussi très sceptique. Les délais annoncés pour l’aboutissement industriel sont du Bluff complet. Depuis que j’ai eu une vue sur la Fusion à travers des copains qui travaillaient à Fontenay aux Roses sur ce sujet, j’ai compris que le Bluff faisait partie du développement de la Fusion. Parce qu’il faut obtenir des financements. Il est impossible de dire que cela peut éventuellement déboucher dans un siècle ou plus …. Iter n’est pas vraiment l’optimum pour la recherche, parce que celle-ci nécessiterait sûrement une instrumentation phénoménale à tous les sens du terme, mais il faut une recherche sur cette question vitale pour l’humanité… 

                      Le thème du Climat est un autre exemple de Bluff et de manipulations. Dans la mesure où la Finance s’est emparée de ce domaine pour son propre intérêt, Ce sont maintenant les Banques centrales elles mêmes qui s’investissent dans le cirque climatique en organisant la convergence de flux de capitaux spéculatifs (dont des hedge funds et fonds de retraite comme BlackRock) _, on assiste à une corruption généralisée du milieu scientifique des sciences du Climat, particulièrement dans notre pays. C’est au-delà d’un simple Bluff pour obtenir des crédits. 


                    • Ruut Ruut 6 février 2020 10:25

                      Le cœur de la Terre c’est pas un truc déjà en fusion ?

                      Alors pourquoi vouloir refaire ce qui est déjà présent ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité