• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La lâcheté ou la détermination : la France au pied du mur

La lâcheté ou la détermination : la France au pied du mur

Depuis plus d’un an, la France a régulièrement prévenu la planète que les abus et la dénaturation du système capitaliste actuel ne pouvaient pas durer. Mainftenant, il faut passer aux travaux pratiques. Une occasion unique s'ofrre à la Fance

 

La lâcheté ou la détermination : la France au pied du mur

 

Depuis plus d’un an, la France a régulièrement prévenu la planète que les abus et la dénaturation du système capitaliste actuel ne pouvaient pas durer. 

 

On peut citer les discours prononcés par le Président de la République notamment à Davos en janvier 2018, puis à l’ONU, à la Sorbonne, à la COP 23, à Bruxelles (finance verte), lors des vœux 2019, et plus récemment au salon VivaTech et en tout dernier lieu à l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Genève, le 11 juin 2019.

 

A l’OIT, le Président a insisté sur un point très précis :

« …. C'est pourquoi avec force, ce que je vous dis ici, je le dirai dans toutes les enceintes : je ne veux plus d'accords commerciaux internationaux qui alimentent le dumping social et environnemental, et en tant que dirigeant européen, je le refuserai partout où je n'aurai pas les garanties sur ce point ».

 

Mercredi 3 juillet 2019, le conseil des ministres a approuvé le projet de Loi portant ratification du CETA, c’est à dire l’accord de libre échange entre l’Europe et le Canada. Le vote des députés aura lieu le 17 juillet prochain.

 

Pas de problème allez-vous penser, puisque les deux continents ont grosso modo un niveau comparable de protection sociale et environnemental. Aucun risque de dumping. Le Président a donc la garantie que le CETA n’alimentera pas le dumping social et environnemental.

 

L’Europe a laissé volontairement des trous béants dans la mondialisation.

 

Hélas, c’est faux, archi faux. L’Europe a laissé volontairement des trous béants dans les accords de libre échange, ce qui permet tous les dumpings. Et personne ne s’en prive. Le CETA, comme les autres accords, alimente les dumpings. Et … tout le monde le sait.

 

Un exemple entre mille, qui ne concerne d’ailleurs pas le Canada. Il s’agit de la lettre envoyée par Monsieur Taylor, PDG du groupe américain Titan, au Ministre Arnaud Montebourg, qui tentait d’obtenir le maintien en activité de l’usine Good Year d’Amiens. Il écrivait :

« Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins de 1 euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers. Titan n'est pas intéressée par l'usine d'Amiens Nord. »  La version intégrale de cette lettre est sur le site des Echos.

 

Difficile de faire mieux dans la série « dumping social » ! Vous me direz : oui, mais il s’agit là d’un cas exceptionnel.

 

Pas du tout. On lira avec intérêt sur : https://www.pauvrete-politique.com/, onglet « économie », volet « mondialisation - Davos », cinq résolutions du Parlement Européen publiées entre 2010 et 2017, qui interpellent les 28 pays membres en dénonçant avec force ces pratiques de dumping social et environnemental dans le commerce mondial, y compris par des entreprises européennes.

 

Ces résolutions démontrent que les accords de libre-échange signés entre pays à bon niveau social et environnemental n’empêchent pas ces pratiques de dumping social et environnemental, et même les favorisent, car plus les accords bilatéraux sont nombreux, plus il est facile de les optimiser.

 

Voilà comment on désindustrialise un pays en accusant le peuple de compétitivité insuffisante.

 

Cela conduit mécaniquement au démantèlement de nos protections sociales, au déclassement, et à la désindustrialisation de la France.

 

Aucun article du CETA, n’empêche une entreprise canadienne d’importer de Chine ou d’un autre pays des produits fabriqués dans les pires conditions sociales et environnementales (camps de travail forcés et pollution à outrance) et de les réexpédier en France sans droits de douane ou presque, grâce au CETA. 

N’importe quelle entreprise (dont des entreprises européennes délocalisées) en optimisant judicieusement tous ces accords de libre échange, peut faire entrer de tels produits sur le marché européen sans droits douane. Cette pratique est quotidienne.

 

« La critique est facile, mais l’art est difficile » allez-vous me dire. Alors : que proposez-vous ?

Très simple. Je propose d’appliquer sans reculer  la proposition phare du programme de la République en Marche lors des européennes :

« Nous ferons voter une Directive « Éthique des entreprises » qui interdira l’accès au marché européen à toute entreprise ne respectant pas les exigences sociales et environnementales fondamentales.

L’Europe doit se donner les moyens d’agir quand les entreprises font passer leurs intérêts avant ceux de la planète ou avant le respect des droits élémentaires. C’est aussi une question de juste concurrence entre nos entreprises européennes, souvent plus vertueuses, et le reste du monde.

Une multinationale pourra perdre son accès au marché européen si elle a eu recours au travail forcé, au travail des enfants, si elle s’est rendue coupable de déforestation illégale, de trafic d’espèces protégées ou de déchets, de pêche non durable, etc. »

 

Les juristes confirment que cette proposition est recevable au regard des règles de l’OMC.

C’est effectivement LA BONNE solution, puisque les accords de libre échange favorisent les dumpings. Il faut bloquer ces dumpings par une autre méthode

Vous me direz : « ça y est vous faites la promotion d’un parti politique en vous camouflant derrière de bons sentiments ». Réponse : non, non et non.

D’une part toutes les listes étaient à peu près d’accord avec cette proposition, car elles réclamaient toutes une régulation de la mondialisation. Or, cette proposition est bien de la régulation.
D’autre part, cette proposition n’est pas neuve : elle a déjà été réclamée (sans succès) par le Parlement européen le 26 novembre 2010. Voir ci-après, point 27
https://media.wix.com/ugd/146df5_c598df5997834b8fa2bf8d2f31b97c61.pdf

 

Enfin, qui a une meilleure idée aussi efficace pour commencer à stopper la désindustrialisation de la France ?

 

L’Assemblée Nationale doit poser ses conditions à l’approbation du CETA.

 

Alors que faire ? Les députés pourraient approuver le CETA le 17 juillet, sous réserve que cette approbation ne prenne effet que lorsque les deux conditions suivantes seront réunies :

 

1 - Suppression du volet « arbitrage » de ce texte, qui est un scandale éhonté (voir mon article paru dans le 4 juillet dans ces colonnes sous le titre : « ILS NOUS ONT VENDU POUR DES MIETTES »)

 

2 - Mise en place par la Commission Européenne de la proposition ci-dessus pour stopper les dumpings.

 

Tout le monde sera gagnant. La balle est dans le camp de la Commission Européenne. Il est temps qu’elle s’assume elle aussi.

Pour ceux qui le souhaitent, vous trouverez le discours du Président de la République sur

https://docs.wixstatic.com/ugd/146df5_dea9a22f9194432282004922d2618605.pdf Voir notamment les paragraphes surlignés en jaune et en particulier page 17, le paragraphe en rouge.

​​​​​​Bertrand de Kermel


Moyenne des avis sur cet article :  1.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Raymond75 5 juillet 11:35

    Ne vous faites aucune illusion : les politiques élus sont au service de la finance internationale et sont incapables d’envisager autre chose que la ’pensée unique’ ; les écologistes sont dans la leçon de morale culpabilisante et les sanctions associées, mais n’offrent aucune perspective de gestion de la société, notamment économique ; et les ’oppositions’ se cantonnent dans la gestuelle.

    Alors, il faut remplacer tous ces élus ? par qui ? Les Gilets Jaunes ont parfaitement fait la démonstration de leur totale incapacité à s’organiser, à formuler des revendications cohérentes, et s’inscrire dans une démarche politique.

    Alors tout continuera comme avant, de catastrophe en catastrophe, jusqu’à la catastrophe finale.


    • pallas 5 juillet 11:42
      bertrand de Kermel

      Bonjour,

      De quel France parlez vous ?
      Celle actif pro nazi lors de la seconde guerre mondial ?
      Celle qui trahit ses alliés ?, ou bien celle aimant la médiocrité, l’usure, l’avarice ?.

      Ce pays n’est qu’un tas de ruine, digne du purgatoire, mais il y a une heureuse nouvelle.

      Actuellement il n’y a pratiquement plus de naissance de « males blancs », juste des femelles stériles.

      Nous sommes en plein Testament, les dix plaies d’Egypte, « Dieu tua tous les premiers née, les Mâles »

       smiley

      Ne manque que la pluie de grele, les sauterelles, la secheresse !!!!, hé hé hé, n’est ce pas deja le cas.

      Salut


      • baldis30 5 juillet 13:18

        @pallas

        bonjour,
         « Ne manque que la pluie de grêle, les sauterelles, la sècheresse !!!!,  »
        ne vous affolez pas .... pour la sécheresse on n’y est pas encore, n’ayant pas planté assez de forêts pour cela ( je n’affabule pas ) , en ce qui concerne la grêle, c’est sans problème les responsables de la désertification du Sahara ont bien travaillé il y a 4000 ans pour que nous recevions le sable ( y compris sur nos voitures) comme germes des grêlons...
        Enfin les sauterelles arrivent, avec le sable et les mêmes vents chauds d’altitude ... et on se pose des questions de savoir comment les éradiquer puisque cela va nous ramener à environ 700 ans en arrière, date de la dernière invasion constatée, de plus ... pas de DDT ...


      • Clocel Clocel 5 juillet 11:56

        La détermination !?

        Aussi longtemps qu’il flottera une odeur de couches douteuses autour des urnes, que les médias lobotomiseront les masses accros au prêt-à penser...

        Et ce n’est pas ce qui nous arrive du Sud ou de l’Est qui va rehausser le niveau, ils n’ont pas été convoqué pour ça...


        • pallas 5 juillet 12:09

          @Clocel

          Bonjour,

          La France tombe dans tous les classements, que ça soit le niveau scolaire, intellectuel, science justice, média, la liste est longue.

          Actuellement notre pays est au rang d’un pays du tiers monde.
          Nous approchons ceux du Quart Monde.

          C’est trop beau, magnifique, je sirote joyeusement.

          Salut


        • Clocel Clocel 5 juillet 12:40

          @pallas

          Pas de quoi se réjouir.

          Ce pauvre pays a eu le mérite de poser de bonnes questions sur ce que devait être une société « moderne » pas trop dégueulasse où les ambitions des uns ne remettaient pas en cause l’existence des autres, sans corrompre l’avenir de nos enfants et sans laisser pourrir notre passé.
          Il aura fallu toute la malfaisance du monde anglo-saxon infiltré jusqu’à l’os par qui vous savez, assisté de ses cancres utiles au front bas pour ruiner ce qui aurait pu être un modèle pour tous.

          A l’arrivée, j’ai bien peur que l’échec programmé de notre petit pays ait des conséquences pour beaucoup plus de monde que notre modeste population désunie.


        • pallas 5 juillet 13:00

          @Clocel

          Bonjour,

          Ce pays est remplies de criminels, dans les années 80 ça pulullaient de tueurs et violeurs en série, c’est un exemple.

          La conséquence logique de pareil abomination qu’est devenu notre nation est la disparition.

          Tout est prés, ne manque plus qu’un « Roi sorcier d’Angmar » (seigneur des anneaux), et la grande bataille commencera.

          Salut


        • baldis30 5 juillet 13:25

          @Clocel
          bonjour,
           faisant un parallèle entre le quinquennat actuel et le catastrophique quinquennat 1939/1944 nous en sommes juste après le milieu ... pas encore à Pearl Harbour.. mais au-delà de Barbarossa ... La suite sera dure .... surtout s’il se produit un de ces hivers modèle 42/43 que le réchauffement climatique nous promet ... ( euh il y a contradiction climatique ... ah je n’avais pas fait attention ...)


        • samy Levrai samy Levrai 5 juillet 12:53

          Et le CETA qu’il fallait passer vite d’après l’ éborgneur et qui est passé il y a quelques jours... c’est le en même temps ou bien cet article est fabriqué à partir de ressenti de communication ?

          Les effet de manche en novlang semblent avoir de beau jour.


          • Julot_Fr 5 juillet 13:21

            Comme dit Poutine ’le liberalism est depasse’ => comprendre : on va avoir la peau des banquier macons (historiquement majoritairement juifs) et de leur systeme globaliste pourri.. dans ce contexte, ces pouriture d’eurocrate vont a contre courrant en continuant a oppresser les populations europeennes avec leur reglementations perfides avantageant leur multinationales au detriment de pme.. ils accelerent ainsi leur demise => GJ, EnR revolution..


            • pallas 5 juillet 13:53

              @Julot_Fr

              Bonjour,

              Il faudrait arreter d’accuser les Juifs, tous comme les Marocains, Maliens, Tziganes, etc etc.

              Si vous n’etes pas capable de tenir votre Maison, ne faisant pas de travaux de rénovations, laissez crever vos gosses, pendant que vous vous soulez la gueule, c’est uniquement du à « Votre Faute », et non ceux de vos voisins.

              Il est vrai que le français est c o n, parfois je l’oublie.

              Salut


            • Julot_Fr 5 juillet 19:24

              @pallas
              J’accuse pas les juifs, j’accuse les banquiers macons juifs.. Rostschild, etc... Mais il est possible que certains credules n’ai pas saisie la difference et le fait qu’ils sont utilises pour detourner l’attention des vrais coupables. Voir la video suivante pour votre absolution : https://thesaker.is/the-saker-interviews-michael-a-hoffman-ii/


            • pallas 5 juillet 19:47

              @Julot_Fr

              Bonsoir,

              Les Rothschild

              , sont les seuls combattant l’acquisition des terres agricoles acheter par les chinois, de plus, ils sont trés protectionniste.

              Le Français est vraiment un sale c o n, une m e r d e sans le nommer

              Salut


            • Attila Attila 6 juillet 11:48

              L’auteur écrit :

              "Très simple. Je propose d’appliquer sans reculer  la proposition phare du programme de la République en Marche lors des européennes :

              « Nous ferons voter une Directive « Éthique des entreprises » qui interdira l’accès au marché européen à toute entreprise ne respectant pas les exigences sociales et environnementales fondamentales. « 

              Comment sont élaborées les directives ?

               »Les règles et les procédures de décision au sein de l’UE sont définies dans les traités fondateurs3. En principe, il appartient à la Commission de proposer de nouveaux actes législatifs européens et au Parlement et au Conseil de les adopter « Lien.

              Donc, ce ne sont pas les États qui proposent les directives mais la Commission. La proposition de LREM de »faire voter une Directive . . ." est totalement irréaliste.

              Les dirigeant de LREM le savent parfaitement et cette proposition n’est que de l’enfumage.

              .


              • ddacoudre ddacoudre 6 juillet 21:34

                Bonjour

                Tous ces présidents blablatairent Le capitalisme par nature ne peut pas être social et encore moins se passer de dumping puisque il s’agit au travers de cette pratique de réduire les charges, c’est à dire de se passer d coût de la vie des hommes qui travaillent. J’explique cela dans un article.https://ddacoudrev2.blogspot.com/2019/06/le-salarie-une-charge-intellectuelle-le.html?m=1

                Cordialement ddacoudre overblog

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès