• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La logique du système : 2- Xi Jinping

La logique du système : 2- Xi Jinping

 Rien ne peut se comprendre de la Chine si on ne tient pas en compte sa grandeur passée, sa grandeur géographique : plus puissante que les plus puissants, aussi grande que l’Europe de l’Atlantique à l’Oural. Son immensité fait que pour conquérir elle se tourne d’abord vers elle même. Sa population est très homogène avec en plus la richesse de quelques ethnies minoritaires mais toutes fières d’appartenir à notre pays. Le Parti Communiste Chinois (PCC) avec plus de 80 millions de membres fournit l’infrastructure morale et politique à notre peuple. La Chine a en son sein toutes les ressources humaines nécessaires à son économie, sa culture, ses arts. Elle n’a pas vocation à empiéter sur des territoires qui ne feraient que l’encombrer, à part peut-être quelques opportunités résiduelles sur quelques ilots d’importance stratégique. Des pseudopodes permettent à une diaspora nombreuse, la plus grande du monde, de se localiser auprès de points de fourniture de matières premières, de marchés, de centres d’intérêt.

 La Chine ne se joindra pas au courant européen d’ouverture des frontières pour favoriser l’émergence d’un prototype humain nouveau constitué de l’alliance de toutes les races (dans le sens de sous-groupes géographiques de l'espèce humaine), de toutes les cultures, de toutes les habitudes de vie, croyances, mythes, les idéologies étant reléguées à l’intime conviction sans expression collective. Il n’y a pas de filière d’immigration vers la Chine et il est quasiment impossible de traverser la frontière chinoise sans papiers. Cette situation ne changera en rien : le peuple Han est pacifique hors de ses frontières et ne veut pas de possibilités de troubles en son sein. Quelques illégaux entrés légalement sans retourner dans leurs pays d’origine sont cependant présents sur le sol chinois mais en faible nombre : seuls 300.000 à 400.000 migrants africains vivent aujourd’hui en Chine, la grande majorité dans la clandestinité, et ils sont pourchassés activement par la police. Avec ses 0,05 % de la population constituée d’immigrés, la sociologie de la Chine est très loin de celle de la France avec ses 20 % d’immigrés et enfants directs d’immigrés.

 La Chine n’est pas partie prenante dans la guerre que se livre les occidentaux avec des groupes terroristes musulmans. Leurs combats mêlent des intérêts économiques, des préoccupations de politique intérieure et des considérations géostratégiques ou religieuses qui ne concernent pas notre pays. Il y a bien quelques millions de musulmans en Chine, mais ils ne représentent que moins de 1 % de la population totale.

 La Chine n’a pas l’intention de sombrer dans les mêmes abysses que les démocraties occidentales devenues de fait des soft-dictatures. La liberté de la presse qu’elles mettent sans cesse en avant est pire qu’une information dirigée : chaque chaîne, chaque journaliste est tellement imprégné des idées dans l’air que chaque film, chaque documentaire, chaque commentaire ne montre qu’un point de vue correspondant à la ligne dite libérale admise comme allant de soi. Comme pour teindre les tissus, les cerveaux sont trempés dans un bain et les informations qui en sortent ont toutes la même couleur. Les valeurs universelles, les droits de l’homme, sont utilisés pour l’essentiel pour bombarder untel plutôt qu’untel en fonction d’intérêts économiques, en fonction aussi du fait qu’il faut bien justifier les mesures sécuritaires chaque jour plus prégnantes.

 Les élections dites libres ne rassemblent plus que des semblables et le taux d’abstention montre à quel point les citoyens se méfient du système politique. Il est vrai que les successions au sein du PCC se font dans l’ombre, dans la discrétion afin de les préserver des jeux de pouvoir que les médias pourraient engendrer en tablant sur les émois, les affects, les apparences qui amusent peut-être les foules mais qui finissent par les accabler. Mais des discussions profondes et argumentées animent les réunions dans le Parti, même s’il est interdit de faire de l’extérieur des commentaires contredisant la ligne du PCC. Un examen idéologique est organisé par le Parti communiste afin de contrôler les journalistes, les médias, les universités mais ce cadrage est fait dans la clarté et non en utilisant des moyens subliminaux de persuasion comme ailleurs. Les membres du Parti devant occuper des fonctions importantes, à l’échelon central ou en province, doivent suivre des formations à l'école centrale du Parti communiste, afin qu’un seul cadre soit utilisé par tous pour préserver le bien commun en laissant chacun libre d’agir individuellement.

 Le Parti Communiste est resté fidèle à ses valeurs, mais il est aussi devenu le Parti de l’excellence. L'Assemblée nationale populaire compte dans ses rangs près de 100 délégués milliardaires. Et le contrôle sur les entreprises étrangères ne s’est pas relâché ! Plus des trois-quarts des sociétés à capitaux étrangers, dont Airbus ou L'Oréal, ont une cellule du Parti communiste en leur sein. Une aristocratie dirige la Chine mais contrairement à celle des pays occidentaux elle n’est pas uniquement mue par l’appât du gain. L’Égalité et la Fraternité qui disparaissent des pays occidentaux ont toute leur place dans notre pays.

 L’avenir est aux démocraties à parti unique. Le rôle du PCC et de ses plus de 80 millions de membres ont été déterminants : ils assurent l’indispensable cohésion afin d’aller dans la seule bonne direction pour un pays, celle des efforts, de la probité, de la justice. Les occidentaux ont introduit des technologies numériques pour surveiller et punir leur population. Nous avons les mêmes outils mais nous avons de plus la volonté de les utiliser à une grande échelle contrairement aux occidentaux qui se cachent derrière de fausses raisons pour échapper aux règles qui tentent de sauvegarder ce qu’ils appellent leurs libertés. Mais quant est-il de ces libertés pour les miséreux ? Les lois occidentales sont faites pour donner bonne conscience dans les salons mais ceux qui le peuvent font tout pour y échapper. La Chine n’est pas dans une politique d’incitation à l’ordre, elle est pour faire respecter l’ordre. Il faut se rappeler que notre pays fut le seul à pouvoir maîtriser par la contrainte son taux de natalité, ce qui nécessite une pression envers toutes et tous de tous les instants. Nous réussirons de même en sciences, en technologie, en économie, en politique, grâce au communisme numérique teinté de pragmatisme.

 Bien entendu les Etats-Unis restent une grande puissance militaire et il serait malavisé de sous estimer leur capacité à initier des désordres auprès de gens fébriles d’avoir accès aux plaisirs dérisoires produits made in USA : c’est le moyen constamment utilisé par eux pour ingérer les cultures et les économies qui leur sont étrangères : « Seul le lion en cage n’a plus d’appétit ! »


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Arogavox 4 septembre 12:38
     Des Chinois auraient donc pris le temps d’espionner la TV française ! ... et sa constante propagande passant encore plus par les films et divertissements que par les ’in-faux’ afin de préparer systématiquement les ’avancées sociétales’ avant même chaque projet de loi !

    « [...] la presse qu’elles mettent sans cesse en avant est pire qu’une information dirigée :
     chaque chaîne, chaque journaliste est tellement imprégné des idées dans l’air que chaque film, chaque documentaire, chaque commentaire ne montre qu’un point de vue correspondant à la ligne dite libérale admise comme allant de soi. 

    Comme pour teindre les tissus, les cerveaux sont trempés dans un bain et les informations qui en sortent ont toutes la même couleur. »
         
     Cette ’logique’ système, ne serait-elle pas plutôt un solipsisme ?

    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 4 septembre 12:48

      @Arogavox
      Après quelques recherches concernant le soi, le moi, et le fait que seul le soi peut donc être tenu pour existant, je ne peux que répondre que j’ai essayé de me mettre dans le cerveau de Xi Jinping.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 4 septembre 13:46

      Bonne analyse... de nos pseudo-démocraties, plus qu’une analyse de fond sur la Chine elle-même.

      Et l’on ne doit jamais perdre de vue que ce que l’on sait de la Chine est bien souvent teinté par les mêmes partis-pris du politiquement correct et de la soumission sans faille à l’Oncle Sam.

      Ca ne veut pas dire que tout y serait rose, mais cela n’a que peu en commun avec ce qu’on nous en dit.

      Pour s’en faire une idée, il vaut mieux : apprendre un peu sur l’histoire de la Chine (Qin, Tang, Song, notamment). Et on peut terminer en écoutant les occidentaux qui y vivent au jour le jour, comme SerpentZA (Winston) qui tient un vlog sur youtube : il y vit depuis pas loin de 15 ans, parle mandarin couramment et a habité plusieurs villes dont la fabrique du monde (Shenzhen). Il y a un monde entre leur culture et la nôtre.

      La différence la plus importante, sans doute (et c’est bien dit dans l’article) c’est que depuis plus de deux mille ans, la Chine est unifiée, homogène et forme un tout continu dans l’histoire. Pour eux, il y a l’Empire du Milieu, et le parking autour, avec les singes qui y gambadent (nous).


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 4 septembre 17:34

        @Philippe Huysmans
        L’Empire du milieu se voit il est vrai au centre de tout, et c’est assez normal. C’est vrai également que je ne connais que superficiellement la Chine. J’ai essayé de tenir un discours cohérent et compatible avec les intérêts lointains des chinois.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 septembre 14:19

        Le JI-yING de toutes les sagesse est la plus avancée. Elle se rapproche du MAAT. qui ne ne donne jamais une supériorité à l’homme ou la la femme. Les deux étant complémentaires et permettent à l’architecture d’une civilisation de tenir debout (comme une maison. J’ai découvert aujourd’hui, que le grade maçonnique le plus élevé était celui des Trois MMM (lettre à double sens : mort-mère, mot, maux,...). Et ai ainsi découvert les véritable élexir d’immortalité : la règle des trois « M ». Maté (Cruz de malte), le Matche (thé japonnais) et politiquement le : MAAT. Maître Mâcons de MARQUE. Si le 13 est maléfique en Occident (13 au TAROT : Juda, ; la mort). C’est l’exact inverse chez les chinois.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 4 septembre 17:35

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          L’immortalité existe bien mais il faut accepter d’y tenir une place ténue, voire atomique.


        • axiaman 4 septembre 22:15

          « Une aristocratie dirige la Chine mais contrairement à celle des pays occidentaux elle n’est pas uniquement mue par l’appât du gain. L’Égalité et la Fraternité qui disparaissent des pays occidentaux ont toute leur place dans notre pays. »

          L’appât du gain est rampant en Chine. La réussite sociale se mesure beaucoup au nombre de voitures et de maîtresses que l’on peut entretenir. Quant à l’égalité et la fraternité, ce sont des vœux pieux. L’individualisme y règne. Toutefois, la philosophie confucéenne est encore bien ancrée. Le respect de l’autorité et de la famille sont des valeurs chinoises. En même temps, le gouvernement ne fait pas dans la dentelle avec ceux qui ne filent pas droit.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 5 septembre 08:54

            @axiaman
            Elle n’est pas uniquement mue par l’appât du gain. Pour l’instant le PCC fait en sorte de contenir quelque peu cet élan naturel.


          • Spartacus Spartacus 5 septembre 11:03

            C’est beau l’idéalisation de la Chine et de son nouveau tyran Xi-Xinping qui réduit au silence et la répression de ceux qui sont désireux de ne plus vivre en dictature communiste...



            Triste gauchistes Français dans leur bulle qui ignorent ce dont ils parlent.
            Hier ils admiraient Staline, Mao ou Pol Pot.
            aujourd’hui Maduro ou Xi Xinping.

            Cette capacité a se tromper et faire des idoles les pires autocrates de la terre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès