• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Lutte Déclasse

La Lutte Déclasse

Quand les Riches se serrent la ceinture

Où donc est passé le temps qui portait haut et fort les cris de rage du monde ouvrier. Ce temps des luttes engagées où l’unité présidait au gain de la cause prolétarienne. Ce temps que la bourgeoisie bienpensante qualifiait de lutte des classes et ce faisant, hiérarchisait sans pudeur, les hommes sur une échelle sociale, méprisant la valeur intrinsèque des plus humbles, juste bons à servir les plus nantis.

Ho bien sûr, la démagogie politique continue d’utiliser le terme de lutte des classes. Mais en réalité la lutte déclasse aujourd’hui. Elle déclasse parce que, otages de salaires relevant plus de l’aumône que de la juste récompense, beaucoup de « modestes » ne peuvent se payer le luxe d’une grève sans s’exposer  à des représailles patronales, mais surtout à des difficultés financières. Elle déclasse parce que le grand capital et ses tenants ont su de façon machiavélique nous enfermer dans un monde ou l’égocentrisme a relégué l’altruisme au dernier rang des valeurs. Un monde dans lequel le cynisme des puissants s’exprime au travers des politiques qu’ils ont conduits aux portes du pouvoir pour mieux les manipuler au service de leur insatiable cupidité.

Il est douloureux de voir que ce Beau Pays, celui des droits de l’homme et des révolutions populaires, se soit peu à peu laissé hypnotisé par la chimérique promesse que l’économie de marché était la panacée universelle du bonheur de chacun. Et le socialisme corrompu auquel j’ai aveuglément appartenu un temps, n’est pas étranger à cette trahison du monde du travail, notamment lors du virage libéral de MITTERRAND en 1983. Réalisme politique nous a-t-on dit ! Faux ! Complicité docile dans la Mainmise du capital !  il y a trente sept ans, en mars 1983, la gauche basculait à droite. En dix jours se déroule un thriller politique. Le 13 mars, François Mitterrand souhaite une « autre politique ». Le 23 mars, c’est plié : ce sera le « tournant de la rigueur » et l’Europe de l’austérité. S’ouvre alors la «  parenthèse libérale  ». Dans laquelle nous sommes encore embourbés.

La turbulence sociale prend enfin des proportions de nature à inquiéter ce gouvernement néo libéral. Sur le modèle des indignés ibériques, le mouvement Nuit Debout a initié une forme de mobilisation, suivi par les Gilets Jaunes (dont je suis) pour aujourd’hui toucher l’ensemble de la population victime de ce système d’économie prédatrice.

MACRON, en réponse à la crise des Gilets Jaunes qui a fait vaciller son gouvernement, nous a pondu Le Grand Débat, concerto pour pipeau en « si majeur ». Chantons lui le Grand Début sur l’air de la carmagnole. Mobilisons-nous contre la casse sociale qu’il nous jette dédaigneusement à la figure, en nous culpabilisant de surcroît. La grève et les blocages restent les meilleurs moyens dans une société démocratique de se faire entendre. La Manif est aussi un élément de contestation, en ce sens qu’elle établit le rapport de forces. Ces actions répétées et suivies par le plus grand nombre doivent faire revenir ce pouvoir sur ces iniques décisions.. IFI.... FLAT TAX etc....qui ne favorisent que ceux qui ont déjà tout. 

EN MÊME TEMPS COMME DIT L'AUTRE ON PEUT AUSSI FAIRE PRESSION AUTREMENT

Il existe foule de sources de financements pour préserver et améliorer notre système de protection sociale. Il suffit de prendre l’argent où il est et de désacraliser les Banques. Nos voisins Espagnols l'ont fait. Ils ont taxé les prodigieux profits des banques pour financer les retraites.. Evidemment avec un des leurs au sommet de l’Etat, nos banques à nous se croient immunisées contre cette contribution solidaire. Et pourtant nous pourrions les y contraindre, par une action concertée de tous. L'idée ne m'appartient pas, je me contacte den faire le rappel et de la défendre. Je vous laisse la découvrir ou redécouvrir ci dessous.

Merci ÉRIC......L’idée est aussi simple que séduisante. Quant à son impact sur l’économie il est bien plus qu’anecdotique. Cette action menée par tous les petits revenus multipliée par x mois et le système se retrouve à genoux. Nul doute qu'il préfèrera contribuer à la solidarité à travers une taxe plutôt que de voir sa pyramide vasciller.

Vous savez pourquoi ce gouvernement a instauré le prélèvement à la source. C’est justement pour prévenir ce type d’actions citoyennes. Je ne nourrirai pas davantage mon argumentation aujourd’hui. Mais sachez que si nous additionnons nos énergies alors tout devient possible. Les pères fondateurs de la Sécu que sont CROIZAT et LARROQUE au moment de la libération entre 45 et 46 nous ont montré la voie et laissé d’extraordinaires leviers pour faire pression sur le pouvoir, qui lui n’a pour réponse que la répression.

Che64    aussi sur twitter


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 février 14:21

    « Ce temps que la bourgeoisie bienpensante qualifiait de lutte des classes  »

    Le mur du son est un phénomène physique aérodynamique caractérisé par l’atteinte d’une vitesse au moins égale à celle de la vitesse du son dans l’air, soit 340 mètres par seconde, soit 1 224 km/h (dans l’air à 15 °C ) ou Mach 1, et provoquant une onde de choc sous forme de déflagration supersonique.

    Prévenez, la prochaine fois.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires