• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La lutte finale

La lutte finale

C'est la lutte finale groupons-nous et demain, l'Internationale sera le genre humain… Cette fois, on y est ! Mais quel sera le genre humain ?

JPEG

 La Terre compte 7,8 milliards d’individus et sa population augmente de 250 000 habitants chaque jour. Des groupes homogènes d’égale importance peuvent être dessinés à grands traits : les Chinois (1,40 milliard), les musulmans (1,8 milliard), les occidentaux (1,6 milliard en incluant l’Amérique du sud), les noirs (l’Afrique compte 1,3 milliard d’habitants). Une cohabitation sereine au sein d’une sobriété heureuse et rationnelle serait possible entre ces quatre groupes mais il est beaucoup plus probable de parier le contraire. Chacun usera de ses armes propres pour prendre le dessus et imbiber autant que possible le genre humain du futur afin qu’il lui ressemble le plus possible.

 Les Chinois sont les plus clairement en ordre de marche. Un parti unique est en charge de la stratégie à suivre en faisant émerger des dirigeants dont il n’est pas question de discuter la légitimité. Les strates dirigeantes n’hésitent pas à utiliser la coercition envers les dissidents ou les simples hésitants qui risqueraient d’ébranler l’édifice décisionnel. Toutefois d’énormes possibilités sont offertes aux particuliers. Ma Huateng, l’Homme le plus riche de Chine a récemment soutenu les ‘valeurs centrales du socialisme’, c’est à dire le parti communiste au pouvoir. La classe des seigneurs est ainsi sécurisée. Les gens du commun doivent l’être aussi. Le système de ‘crédit social’ permet d’évaluer, de classer et éventuellement de punir chaque individu en fonction de données recueillies par tous les moyens modernes de surveillance et de stockage d’informations : lors des transferts d’argent, des achats de denrées ou de médicaments, en fonction du nombre et du type d’accidents survenus, des incidents de santé, des achats de drogues, des rencontres fortuites ou pas, de services sexuels… Chaque habitant se voit attribuer une note fondée sur l’ensemble des données dont dispose le gouvernement. Les agressions extérieures sont contenues par une puissance militaire non négligeable, la possession de l’arme thermonucléaire depuis 1964 la met à l’abri de la plupart des risques d’anéantissement traditionnels.

 Les points forts de la Chine sont évidents. Grâce à une (certaine) homogénéité ethnique et un fort sentiment d’appartenance à une même communauté, elle est passée en moins de 50 ans d’une révolution culturelle qui fit plusieurs millions de morts à une Nation hautement avancée technologiquement et ouverte (sous conditions) au reste du monde. Sa faiblesse ? Les agitations au Tibet, à Hong Kong, au Tukestan oriental ou ailleurs qui feraient exploser la pyramide hiérarchique extrêmement contraignante qui règne en maître.

 Les Africains noirs représentent l’exception dans le monde : partout l’extrême pauvreté, qui se définit par un revenu de1,9$ par jour ou son équivalent, recule sauf en Afrique où elle continue d’augmenter et où elle frappe plus de 40% de la population. La quasi-totalité des 27 pays les plus pauvres sont africains. Les conflits ethniques, les catastrophes écologiques, la corruption des gouvernements et des élites, le choix de dépendances économiques plutôt que de développements autonomes, se conjuguent pour laisser l’Afrique noire à l’abandon. À noter que les Noirs américains sont aussi 10 fois moins riches que les Blancs américains et qu’ils ont 2,6 fois plus de risques de vivre sous le seuil de la pauvreté. D’après certaines projections, la population de l’Afrique pourrait atteindre 2,5 milliards en 2050 et 4 milliards en 2100. En attendant, le taux de fécondité pour l’Afrique subsaharienne est de loin le plus important, 4,6 enfants par femme, et il ne descendra que lentement au cours des dizaines d’années prochaines. Les parents souhaitent une famille nombreuse source selon eux de richesse : les enfants peuvent aider aux champs, garder le bétail puis, quelquefois trouver un travail en ville.

 L’atout de la population noire c’est évidemment le nombre. La démographie baisse en Europe, au Japon, la croissance démographique ralentit fortement aux Etats-Unis, celle de la Chine est sous contrôle, l’Amérique du sud connaît une baisse générale de la fécondité… Le développement est certes le meilleur des contraceptifs, mais il ne pointe pas, ou seulement très isolément, en Afrique.

 Les musulmans sont divisés en chiites, sunnites, zaydites, ibadites... et quelques autres sous-sections. L’art des rivaux est bien sûr de favoriser autant que faire se peut cette mosaïque pour affaiblir l’ensemble. La conversion de l’islam vers le christianisme est semée d’embûches, ce qui rend toute homogénéisation peu vraisemblable. La proportion de musulmans intégristes en France est plus importante que celle dans la plupart des pays dits musulmans, l'islam est devenu pour les fidèles issus de l’immigration une marque d’identité. La religion catholique dénombre environ trois cent baptêmes par an en France. Même si l’on soupçonne que les personnes ‘converties dans leur cœur’ sont peut-être plus nombreuses, le nombre est ridiculement faible. Le christianisme fut introduit en Algérie au cours de l'époque romaine. Il connut diverses vicissitudes puis tendit à disparaitre avec les invasions arabes au VIIe siècle. Durant la période coloniale, il y avait de l’ordre de un million de chrétiens en Algérie, mais quasiment tous partirent en 1962, date de l’indépendance de l’Algérie.

 L’atout premier des musulmans c’est la force de leur religion, force qui oblige une stricte obéissance à des dogmes précis aussi bien pour les rites que pour la vie quotidienne. Les musulmans ne pourront pas amener à eux les européens par la seule force de conviction, ils le pourront encore moins avec les asiatiques, mais l’énorme masse des africains est à leur portée.

 Reste les européens et plus généralement les occidentaux, les blancs, les roses comme disent les japonais. Le blanc exprime la pureté, la vérité, le courage, l’honneur, il est plus rationnel de s’en tenir à la qualification japonaise. Les roses ont perdu leur culture, leur industrie, leurs milieux scientifiques et d’une certaine façon leur raison d’être. Ils se réfugient en conséquence dans les ‘paroles verbales’ et inventent constamment de nouveaux mots, de nouveaux concepts, de nouvelles théories (du genre, du complot) et nomment l’ensemble ‘démocratie’… Sauf que près d’un occidental sur deux ne prend plus part aux élections. Les juges ne tendent plus à juger mais à entériner ce que des réseaux sociaux animés principalement par des intellectuels roses imposent par la puissance de leurs clics jusqu’à ce que l’on prenne ses claques. Deux tabous sont à respecter si l’on veut éviter une mort sociale prématurée et violente : le féminisme et l’homosexualité. Le Père a échoué, il peut rester s’il ne se reproduit pas, de toute façon il mourra à terme. À part les contraintes vertigineuses qui encadrent tout écrit, toute parole dans la sphère publique comme dans la sphère privée, les roses sont les apôtres de la liberté. C’est le règne de toutes les jouissances encadrées par le qu’en dira-t-on numérique.

 Les Roses n’ont pas le choix : ils doivent convaincre puis ingérer le reste de l’humanité. Tous doivent rire à leurs gags féroces, trembler lors des matchs de football pour surdoués, pratiquer le sexe réel, virtuel, échangiste, sportif, cultiver une pelouse pour faire pousser des herbes aromatiques, pleurer de voir tous les malheurs de la terre sur leur écran, sauter comme des puces sur des musiques aussi lancinantes qu’hallucinantes. Les Roses représentent la tentation, ils pensent que personne ne résiste à la tentation. Le pari semble risqué mais ont-ils une alternative ?

 Le genre humain sera unique et les roses, les musulmans, les chinois et les noirs ne pourront pas interférer suffisamment pour former un hybride. Les roses se battent mais doivent pour ce faire offrir une espérance d’abondance pour conquérir, ce qu’ils n’offrent déjà plus dans leurs propres rangs, les chinois auront tôt fait de préférer le rose au jaune, les noirs accepteront très probablement un cadre religieux qui leur a toujours manqué. Il ne resterait alors que… 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • tashrin 19 août 10:45

    Bel enfilage de poncifs et de clichés (pr info, le « pays musulman » le plus peuplé n’est pas vraiment situé en Afrique hein...)

    Et pour démontrer quoi ? qu’à la fin c’est les vilains musulmans qui gagnent ?


    • Buzzcocks 19 août 11:03

      @tashrin
      Effectivement.... dans mon bureau, j’ai un Moussa qui est un ivoirien Malinké qui boit de l’alcool... il est compté comme noir d’afrique ? Musulman ? Français parfaitement intégré ?


    • hans-de-lunéville 19 août 11:13

      @Buzzcocks
      s’il boit il est intégré à 100%


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 12:17

      @tashrin
      C’est votre analyse, merci pour les informations.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 août 12:00

      @ l’auteur

      L’invention de quatre grands groupes homogènes d’égale importance n’est pas utile pour imaginer les résultats d’une nouvelle conception de la lutte finale.

      Mais c’est surtout dans le fait que vous la situez hors de toute ambition spirituelle et égalitariste que vous faites erreur. Vous rejoignez ainsi les citoyens actuellement aux pouvoirs, médiatiques et politiques, de « gauche » comme de droite.

      Et je suis surpris de cette erreur. Il me semble avoir lu des articles de vous plus humainement motivés.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 12:19

        @Pierre Régnier
        Les rapports de force sont ce qu’ils sont. Les ambitions spirituelles, la plupart du temps, permettent de conforter les uns contre les autres.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 août 14:19

        @Jacques-Robert SIMON

        Ambition spirituelle, ma définition pour le cas présent :

        Objectif dans lequel l’esprit est ce qui est considéré comme ce qu’il y a de plus important, et qui doit dominer, dans la collectivité humaine, afin que soient recherchés prioritairement la culture, la morale, la solidarité, la paix.

        Les rapports de force doivent donc être avant tout, dans une société qui se veut égalitariste et pacifiante, des rapports de force spirituelle. C’est seulement quand s’ajouteront, dans les différentes nations souveraines, de tels rapports de force qu’on pourra aller vers un monde sans guerres.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 15:41

        @Pierre Régnier
        Il est légitime de souhaiter un monde sans guerres, je crois même que depuis une quarantaine d’années il y a une relative accalmie. L’esprit est certainement important à condition qu’il n’anime pas un groupe.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 août 16:30

        @Jacques-Robert SIMON

        On est ici en total désaccord. Je souhaite que tous les groupes, au moins les groupes militants, soient animés par l’esprit, plus précisément par la spiritualité (au moins celle qui n’est pas religieuse) et qui contient, parmi ses principaux constituants, l’aptitude à se mettre et se remettre en question.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 20:50

        @Pierre Régnier
        Ce qui anime les individus ne doit pas animer les foules.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 20 août 14:16

        @Jacques-Robert SIMON

        C’est avec raison qu’un militant de gauche considère que le meilleur de ce qui l’anime doit animer les foules.

        Mais il doit être capable de mettre « ce meilleur » en question et il doit le faire en permanence. Ce ne fut pas le cas, jusqu’à présent, des marxistes, et c’est pour ça qu’ils se sont gravement égarés, notamment dans l’épouvantable stalinisme.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 20 août 16:30

        @Pierre Régnier
        Ce n’est pas une raison idéologique qui me fait dire que l’on doit dissocier foule et individu. Tout les sépare. L’individu peut oeuvrer pour un monde meilleur, la foule tendra toujours à vouloir augmenter sa force. 


      • binary 19 août 12:20

        Déjà les humains n avaient plus droit à aucun sexe, les voilà obligé de se contenter d’un seul genre.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 13:31

          @binary
          Dans le cadre de la loi et sous couvert d’une déclaration préalable de consentement mutuel visé par la préfecture, le sexe est autorisé.


        • Claudec Claudec 19 août 17:06

          « les Chinois (1,40 milliard), les musulmans (1,8 milliard), les occidentaux (1,6 milliard en incluant l’Amérique du sud), les noirs (l’Afrique compte 1,3 milliard d’habitants). Une cohabitation sereine au sein d’une sobriété heureuse et rationnelle serait possible entre ces quatre groupes... »

          Rarement lu une énumération aussi incongrue !

          Pourquoi l’auteur s’est-il arrêté en si bon chemin ???

          Il aurait pu y ajouter les catholiques, les diabétiques, les Australiens, les plus de 50 ans, les écologistes, ... Il aurait au moins contribué à donner une idée de la nature d’un bordel ambiant qu’aggrave chaque jour notre démographie galopante.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 19 août 20:50

            @Claudec
            Si vous voulez.


          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 août 21:57

            Les chefs des roses veulent leur nouvel ordre mondial et l’imposer à toute l’humanité.

            Les Asiatiques, les Sud Américains, les Moyen-Orientaux et les Africains vont-ils s’y joindre ou vont-ils défendre leur particularité, c’est toute la question.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité