• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La marque Elysée

La marque Elysée

Surprise en découvrant une boutique de produits dérivés à l’Elysée, au cours de ces Journées du Patrimoine. Mais peut-on transformer les symboles républicains en objets de commerce ? C’est la grande question posée par cette nouvelle innovation présidentielle.

Vendre des souvenirs à l’effigie des dirigeants d’un pays : une pratique peu glorieuse mais néanmoins bien établie dans des pays comme les USA et l’Angleterre. Car c’est à la case boutique que se termine le parcours, tant pour les visiteurs de la Maison Blanche que ceux du Château de Windsor. On espérait pourtant que la France résisterait un peu plus longtemps à la commercialisation de ses symboles républicains.

 C’était sans compter avec Emmanuel Macron et sa soif d’innovations.

 Dans sa volonté de diriger la nation comme une start-up, il a donc pris l’initiative d’ouvrir une boutique à l’Elysée pour que les visiteurs de cette auguste demeure ne repartent pas les mains vides. Quand on sait la curiosité que suscite le palais présidentiel, chaque année, pour des milliers de touristes français et étrangers ; quand on sait qu’ils sont prêts à patienter de longues heures devant l’entrée du Faubourg Saint-Honoré, on comprend qu’il ne pouvait y avoir de meilleur moment, pour inaugurer cette fameuse boutique, que ces récentes Journées du Patrimoine.

Qu’y trouve-t-on exactement ? A peu près tout ce qu’on trouve dans ces commerces de l’inutile : des mugs en (fausse) porcelaine de Limoges, des stylos, des montres et des T-shirts aux couleurs nationales et même des dessins à colorier. 

Ce qui est nouveau, c’est que certaines de ces babioles aient pour motifs le président et son épouse. Car jusqu’ici, aucun de ses prédécesseurs à l’Elysée n’avait poussé aussi loin la satisfaction de soi.

A tel point que certains commentateurs n’ont pas hésité à ressortir la vieille expression de « culte de la personnalité ».

Bon. On nous dit que c’est pour une bonne cause, à savoir la restauration de cet hôtel trois fois centenaire et qui s’élèverait à quelques cent millions d’euros. Reste que malgré un week-end excellent sous l’angle des affaires, il faudra bien plus que les 12% prélevés sur les ventes – 350 000 euros, tout de même – pour y parvenir sur la durée du quinquennat sans faire appel à d’autres contributeurs.

On ne peut tout de même pas lancer un loto du patrimoine bis pour l’Elysée, Stéphane Bern ayant suffisamment à faire avec les chefs-d’œuvres en péril de la province.

Mais trêve de plaisanterie ! Cette initiative commerciale me semble poser un sérieux problème éthique. A-t-on le droit de brader ainsi les symboles de la République ? N’y a-t-il donc pas de limite opposable au tout-économique qui gangrène notre société ? Ce jeune président, si imbu de prestige personnel, ne voit-il pas le mal qu’il fait, avec ce type de gadgets, à l’institution dont il est censé être le gardien ? Il faut aussi se demander dans quelle mesure cette initiative va à l’encontre du multipartisme et du libre-jeu démocratique, l’homme se substituant à la fonction qu’il occupe momentanément.

Au cours des deux dernières décennies, nous avons connu la transformation de nos principaux musées nationaux en marques, au motif sempiternel de renflouer leurs caisses un peu trop claires. Mais l’Elysée n’est pas le Louvre ; il n’est pas qu’un concentré de trophées artistiques mais, depuis cent quarante ans, le siège du pouvoir républicain. En cela, il appartient à la nation toute entière. On peut facilement comprendre que sa sacralité pèse à certains de ses locataires et que ceux-ci rêvent parfois de revenir à ses débuts libertins. Mais de là à le transformer en galerie marchande… La prostitution ne concerne pas que le commerce des corps.

 

Jacques LUCCHESI


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 19 septembre 13:43
    En vente sur place ou distribution par la poste dans la toute la France


    • ASTERIX 20 septembre 09:52
      @Cateaufoncel3


      ONT ILS DES PRESERVATIFS « ELYSEE »  ?????????????????????

    • rogal 19 septembre 13:56
      Des objets inutiles ? Pas du tout : des goodies. Juste achetez-en.
      Des tasses ou des chopes ? Des mugs (made in Leemoj).
      Boostez votre franglais, Statupien.ne.s !

      • Montdragon Montdragon 19 septembre 13:58
        Depuis des dizaines d’années ont se marrait, du haut de notre supériorité de bon goût républicaine, a voir les rosbeefs s’arracher les tasses à thé de la Queen, par millions, une vraie addiction.
        Le preuve est faite chers républicains, vous êtes aussi bas.


        • Montdragon Montdragon 19 septembre 13:59

          @Montdragon
          on se marrait


        • aimable 19 septembre 14:02

          Sa façon de gouverner relève plus du banquier que du politique donc il considère l’élysée comme son siège sociale ayant un magasin d’usine , mais vu les prix pratiqués les ventes n’ont rien de promotionnel .


          • Sozenz 19 septembre 14:08
             C’était sans compter avec Emmanuel Macron et sa soif d’innovations.

            il n innove rien , les marchands du temple ont toujours existé !

            il s accapere en plus un symbole qu’ il piétine impunément, c est un bon marchand du temple .
            en plus c est laid . pas plus haut que ce que l on pourrait trouver à la foire fouille ; avec les verres quantoches améliorés parcequ’ il y a un peu de couleur, mon dieu , ça craint ^^

            • ZenZoe ZenZoe 19 septembre 14:12
              Si ces produits sont fabriqués en France et font tourner l’économie locale, pourquoi pas ?
              Après on achète ou pas, et à priori, les gens achètent, c’est comme ça.

              • Jeekes Jeekes 20 septembre 14:50

                @ZenZoe

                 
                Et qu’en diriez vous s’il se trouvait que toutes (ou partie) de ces merdes étaient fabriquées par des enfants-esclaves dans des pays en ’’voie de développement ?’’
                 
                Comme il y a 99,9% de chances que ça soit le cas...
                 


              • ZenZoe ZenZoe 21 septembre 09:46

                @Jeekes

                Ca c’est un autre problème - auquel il est difficile d’échapper.
                Etes-vous absolument certain que tout ce que vous achetez est fabriqué par des adultes consentants et payés décemment ?
                Je ne dis pas que c’est bien, je dis juste pourquoi cibler les mugs de l’Elysée en particulier pour ce motif ?

              • bob14 19 septembre 15:25

                Zont besoin de sous pour refaire la maison ?..zont qu’à prendre l’argent de poche de Brigitte..440.000 euros par an...


                • Le421 Le421 19 septembre 20:34
                  Je partage tellement votre point de vue que j’en avais sorti un à ce sujet le 14 Septembre intitulé « au pays de Bribri !! ».
                  Car je trouvais cela assez « gamin ».
                  Mais, imaginez-vous qu’il paraît que ça marche.
                  Si jamais je vois une pintade avec un tee-shirt « première dame », je crois que je ne vais pas pouvoir me retenir... De rire !!
                  Mais je ne pense pas en trouver dans la rue, chez les gens « normaux »...

                  • ZEN ZEN 20 septembre 12:27

                    C’ est les soldes. On en profite.

                    Tout doit disparaître...jusqu’à l’esprit de la République.

                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 septembre 17:42

                      «  »Vendre des souvenirs à l’effigie des dirigeants d’un pays«  » :


                      Plus que le culte de la personnalité que la France a toujours critiqué ! C’est comme tout le reste quoi ! La France condamne la différence des salaires entre hommes et femmes, mais je jure que le dernier des pays africain n’a pas cette pratique ! La France parle de parité hommes-femmes, eh bien là encore elle est à la queue de l’humanité ! 

                      La marque de l’Elysée : Un peu moins d’hypocrisie... mon vieux ! 

                      • foufouille foufouille 20 septembre 18:01

                        @Mohammed MADJOUR

                        "La France condamne la différence des salaires entre hommes et femmes, mais je jure que le dernier des pays africain n’a pas cette pratique !"
                        on est mort de rire surtout avec ta femelle en niqab.


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 septembre 19:15

                        @foufouille

                        « Ma femelle en Niqab » ? Serait-elle ta sœur pour pouvoir ainsi la reconnaître sans scanner ? 

                      • gaijin gaijin 21 septembre 09:46

                        macron avait parait il proposé de changer le titre de président en celui de directeur commercial .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès