• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La mode des bavardages...

La mode des bavardages...

Certains cours de lycées sont dispensés dans une nuée de bavardages : les élèves piaillent, discutent entre eux alors que le prof essaie d'en placer une... On se croirait, dans une cour de récré, avec des rires diffus, des cris, un brouhaha de paroles....
 
Que faire ? Certains professeurs donnent des punitions, d'autres laissent faire, pour avoir une sorte de paix toute relative : ainsi, s'instaurent des habitudes de parler en cours, de s'amuser, de chanter, parfois !
 
L'atmosphère de certains cours est houleuse avec une dispersion totale de l'attention : comment peut-on supporter un tel vacarme ?
 
Pour ma part, je n'en ai pas pris l'habitude et je me refuse à accepter tant d'inattention bruyante... 
 
Face à une classe de bavards, je choisis la punition : mais même avec cette posture, le travail est épuisant, il faut réprimander, élaborer des punitions, les transmettre à l'administration...
 
Il semble que certains professeurs admettent de délivrer un enseignement dans ces conditions : les élèves ont, de plus en plus des difficultés d'attention : "il faut leur pardonner ces écarts de conduite, ils vivent dans un monde d'immédiateté, il faut profiter de toutes les occasions de s'amuser, de rire, de discuter"...
 
Mais vers quel marasme d'inconduite, de permissivité les entraîne-t-on, si on leur accorde le droit de parler à tort et à travers pendant les cours ?
 
La culture de la spontanéité connaît, ainsi, un grand succès auprès des inspecteurs de l'Education nationale : il faut que le cours soit vivant... Une classe bruyante serait même un témoignage de vitalité.
Comme si le silence devait être banni des salles de cours, comme s'il était un signe d'ennui...
Le silence n'est plus valorisé dans nos sociétés : nous vivons dans un monde de bruit permanent. Partout, le bruit est omniprésent.
 
Non, les élèves n'ont pas tous les droits, les adolescents doivent respecter les adultes : on donne à certains l'excuse de l'hyperactivité, mais ce trouble du comportement doit pouvoir être dorénavant corrigé...
 
Pour ma part, je ne supporte pas de parler dans le bruit : c'est nerveusement et physiquement fatigant...
 
Il semble que l'on assiste à une sorte de propagation des bavardages, que ceux-ci sont admis, tolérés, acceptés par nombre d'enseignants....
Or, si cette habitude est admise par certains, on comprend que le phénomène s'étende et se répercute d'un cours à un autre....
 
Le respect passe par l'attention, l'écoute de l'autre : sinon, on est dans la confusion la plus totale... La prise de parole ne peut s'effectuer dans le désordre.
Il faut veiller à donner un cadre de conduite aux élèves, leur montrer l'importance de la politesse, mais dans certains cas, la tâche se révèle difficile : face à des élèves démotivés, peu enclins au travail, il faut lutter pied à pied pour les inciter à l'écoute...
 
 
 
Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/10/le-marasme-des-bavardages.html

 

Documents joints à cet article

La mode des bavardages...

Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Graal 25 octobre 2017 11:54

    @Rosemar
    et... TOC


    • foufouille foufouille 25 octobre 2017 11:59

      normal si le cours est nul.


      • rosemar rosemar 25 octobre 2017 12:08

        @foufouille

        C’est bien connu : c’est toujours la faute du prof...

      • foufouille foufouille 25 octobre 2017 13:11

        @rosemar
        j’ai toujours vu du bordel avec des profs nuls, jamais avec de très bon profs.
        mais mon expérience dates de longtemps, c’est vrai.
        tu es certainement dans une ZUS.


      • mac 25 octobre 2017 14:17

        @foufouille
        C’est loin d’être une généralité.
        Tout prof sait que deux cours quasiment menés de la même façon ne passent pas du tout de la même manière selon le type d’élèves que l’on a en face.
        De même vous avez des profs en classe prépa parfois très nuls qui ont le silence complet parce que les élèves en veulent.


      • rosemar rosemar 26 octobre 2017 08:57

        @foufouille

        Et les mauvaises notes ? C’est aussi la faute du prof ?

      • lloreen 25 octobre 2017 12:28

        Si j’étais professeur je poserais ma condition : soit eux parlent, je me tais et leur donne ma place avec l’attribution d’une note orale soit c’est moi et eux se taisent.

        Echange de bons procédés...mais je ne suis pas professeur...et donc je je peux pas juger de la pertinence de la proposition.
        La punition ne me semble pas juste dans la mesure où beaucoup d’ élèves n’aiment pas l’endroit où ils se trouvent et ce serait le principe de la double peine !

        Mais de toutes façons, soyez indulgente dans la mesure où l’école n’est pas obligatoire et qu’ils ont déjà du mérite à être là. Seule l’instruction est obligatoire et à lire différents articles, commentaires et réflexions, l’évolution veut qu’il est désormais possible et souhaitable de s’instruire autrement que par un rassemblement des meutes dans un endroit clos et qu’il est sans doute vain d’attendre l’ attention religieuse de la part d’élèves qui s’instruisent sans doute aussi déjà ailleurs.

        Cette société occupe et distrait, elle n’instruit pas.


        • rosemar rosemar 25 octobre 2017 12:35

          @lloreen

          Ils s’instruisent sur Facebook : croyez-vous que ce soit efficace ?

        • lloreen 25 octobre 2017 13:16

          @rosemar
          « Ils s’instruisent sur Facebook ».

          Je n’ai pas insinué que facebook instruisait, c’est seulement un moyen de communication et sans doute une chance d’échanger à l’échelle mondiale.
          Il existe bon nombre de fondations qui permettent de s’instruire à distance et le chemin est parsemé d’embûches donc il faut slalomer et échanger le fruit des recherches pour progresser, chacun selon ses choix et à son rythme.
          Un exemple en lien, ce n’est certes pas le seul.
          https://www.youtube.com/watch?v=lhcrLI0k_bw


        • Alren Alren 25 octobre 2017 18:02

          @lloreen

          « soyez indulgente dans la mesure où l’école n’est pas obligatoire et qu’ils ont déjà du mérite à être là. »

          Heureusement que j’étais assis en lisant ça sinon je serais tombé en arrière !!!!

          S’ils ont dépassé 16 ans révolus, les élèves qui sont encore dans les classes (et coûtent cher à la collectivité) ont de la chance d’être là. (qu’ils pensent un peu à ces enfants du « tiers-mondes » qui aimeraient tant étudier et ne le peuvent pas du fait de la pauvreté des parents.)

          Si l’enseignement ne leur plaît pas, qu’ils s’en aillent !!! Bon débarras !

          Le silence reviendrait vite durant les cours (même ennuyeux !) si après avertissements et insuffisance de résultats, les lycéens perturbateurs étaient exclus définitivement de tout établissement public comme ils le sont dans le privé hors contrat.


        • lloreen 25 octobre 2017 19:29

          @Alren
          L’école est une excellente chose dans certains endroits du monde et absolument nécessaire comme lieu d’instruction parce que les enseignants sont peu nombreux et que les enfants ont besoin de savoir lire, écrire, compter.
          Mais dans les pays européens la situation devient selon les dires même des enseignants de plus en plus chaotiques pour les raisons qu’ils exposent à cause de la diversification et en l’absence d’une vision à long terme.C’est un constat, tout simplement.
          L’instruction est obligatoire, pas l’école et la meilleure preuve en est que les parents ont la liberté d’instruire leurs enfants.


        • lloreen 25 octobre 2017 20:16

          @lloreen
          pardon : chaotique


        • pipiou 25 octobre 2017 22:12

          @lloreen

          L’intérêt de l’école est la diversité des pensées et des opinions qui permettent aux enfants d’apprendre à penser par eux-mêmes.

          Les enfants instruits à la maison ne feront que reproduire la pensée de leurs parents, et éventuellement ils seront créationnistes ou verront des reptiliens partout.


        • lloreen 26 octobre 2017 10:02

          @pipiou
          « L’intérêt de l’école est la diversité des pensées et des opinions qui permettent aux enfants d’apprendre à penser par eux-mêmes. »
          Les enfants pensent de toute façon par eux-mêmes puisque la pensée est inhérente à l’être humain.Il est donc inexact de dire que l’école apprend à penser. L’école en tant qu’institution tente d’orienter la pensée puisqu’il y a des programmes. On programme un robot, pas un être humain.

          "Les enfants instruits à la maison ne feront que reproduire la pensée de leurs parents, et éventuellement ils seront créationnistes ou verront des reptiliens partout.« 

          Votre déclaration est du pur formatage mental.
          Les enfants sont instruits de la maison, ils ne sont pas claquemurés comme à l’école.Ils fréquentent d’autres enfants et beaucoup d’adultes sans être contraints de fonctionner dans le cadre d’un emploi du temps arbitraire.
          Personne ne reproduit la pensée d’un autre et la meilleure preuve en est l’existence de programmes de contrôle mental résultant de l’obsession maladive de ceux qui essaient très mal de penser pour les autres.
          J’ignore ce qu’est le créationisme.Je sais par contre ce qu’est un créateur et j’ai des enfants pour le constater.
          Quant à voir des reptiliens partout...Je ne sais pas ce qui vous laisse entendre que les enfants qui sont instruits ailleurs qu’à l’école »voient des reptiliens partout".


        • lloreen 25 octobre 2017 13:24

          Si vous recherchez de l’instruction vous en trouverez une partie ici. Et il y en a partout ailleurs à condition de savoir ce que l’on veut.
          https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=XvWOzUvoUqo

          Pour comprendre la condition humaine on ne peut pas consommer de la distraction pour passer son temps.
          Le temps est de l’énergie et comme chacun sait, l’énergie est le moteur de la vie.


          • Montdragon Montdragon 25 octobre 2017 13:26

            Sinon y’a des frites à la cantoche ?


            • lloreen 25 octobre 2017 14:49

              Une notion à introduire en cours d’histoire-géographie pourrait être par exemple, celle que dans leur forme actuelle, tous les états sont des corporations avec à leur tête des dirigeants conduisant une politique d’entreprise selon une logique et des intérêts qui leur sont propres.
              Pour enrichir le débat, il est possible d’ illustrer le sujet par la preuve de l’enregistrement de l’OTAN auprès de la SEC (security & exchange commission) américaine et donc la démonstration que cette organisation est une multinationale dont le but est la sécurisation des exactions couvertes par les corporations gouvernementales (états) dans le but de l’enrichissement personnel de leurs dirigeants respectifs.

              Recherche personnelle : Qui est Jens Stoltenberg ?
              A quelle corporation (état) appartient-il ?
              Débat : Mise en commun de la recherche personnelle
              Pour éviter les bavardages intempestifs, distribuer des numéros d’ordre de passage à chaque élève...
              Bonne recherche.
              Suggestion : Copie à l’inspecteur pour la bénédiction finale.

              UPIK® Record - L LRegistered company nameNoordatlantische Verdragsorganisatie INTERNAT. ORG LNon-registered name or business unitOTAN LD-U-N-S© Number376208505 LRegistered addressLeopold III laan LPost code1140 LCityBrussel
              CountryBelgium WCountry code69
              Post office box number

              Post office box town
              LTelephone number027074111
              Fax number
              WName primary executiveJens Stoltenberg WActivity (SIC)9229

              • Jelena Jelena 25 octobre 2017 14:54

                Si vos cours sont aussi passionnants que vos lamentations quotidiennes sur Avox, il n’est guère étonnant que vos élèves passent leur temps à discuter.


                • rosemar rosemar 26 octobre 2017 08:54

                  @Jelena

                  Une classe qui est bavarde l’est avec tous les enseignants de cette classe...

                • lloreen 25 octobre 2017 15:10

                  Suite du cours d’histoire-géographie au pas de course chez votre collègue d’allemand.
                  https://www.welt.de/politik/ausland/article126330269/Jens-Stoltenberg-vom-Steinewerfer-zum-Nato-Chef.html

                  Ou chez votre collègue d’anglais.
                  http://topics.nytimes.com/top/reference/timestopics/people/s/jens_stoltenbe rg/index.html

                  Ou au choix selon les options enseignées (Internet est votre ami et celui de vos élèves).

                  Sujet de dissertation : A votre discrétion puisque vous êtes -il me semble -professeur de français.


                  • lloreen 25 octobre 2017 15:15

                    Sujet de réflexion et devoir final.
                    Après avoir visionné cet enregistrement vous expliquerez dans quelle mesure vous pourriez enrichir le débat en répondant à votre interlocuteur en lui demandant de préciser le choix du vocabulaire.
                    https://www.youtube.com/watch?time_continue=62&v=zMgxl_PFoOY

                    Je viens de trouver cette vidéo sur Agoravox pour illustrer le propos.
                    PS:L’Allemagne n’est rien d’autre que la dénomination choisie par des chefs d’entreprise pour noyer le débat. Trève de bavardages !


                    • Cipango 25 octobre 2017 16:20

                      A lire vos ``articles`` ici, je me demande si vous aimez votre boulot ou si vous y croyez encore... N’êtes vous jamais fière de vos élèves ?
                      Le job de l enseignant consiste aussi a faire aimer la connaissance (non, pardon, les connaissances), même si parfois, ce n est pas facile. Pour cela, il faut être positif... Si vous n y arrivez plus, peut etre est il temps de changer de travail. (je ne dis pas cela pour critiquer, juste mon ressenti face a vos ecrits).


                      • rosemar rosemar 26 octobre 2017 08:49

                        @Cipango

                        Toutes les classes ne sont pas difficiles... heureusement, mais gérer une classe de 36 élèves doués pour le bavardage n’est pas simple.
                        Une classe bavarde l’est avec tous les enseignants : pour ma part, je ne l’accepte pas, et je persiste à réprimer les bavardages. 

                      • gueule de bois 25 octobre 2017 19:35

                        Sur A.V. aussi il y a des bavardages.


                        • rosemar rosemar 26 octobre 2017 08:50

                          @gueule de bois

                          Oui, c’est une propension que l’on trouve aussi sur AV.

                        • Armelle Armelle 26 octobre 2017 01:25

                          @Rosemar bonsoir
                          Si vous « distribuez » des punitions et que vous ne cessez d’en distribuer, c’est assurément que celles-ci ne servent à rien du tout, non ? Objectif non atteint !!!
                          Et si vous persistez dans cette voie, je ne suis pas certaine que ce soient les bavardages le véritable problème !!!
                          ...Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets...
                          Je ne saurais vous conseiller de « transgresser » mais juste pour voir ! Choisissez votre pire classe et faites leur un cours en instaurant un débat sur les réseaux sociaux par exemple ou je ne sais pas moi, tenez le flirt à l’adolescence, vous vous rendrez compte très vite que le problème est bien le contenu et forme du cours qui fabrique l’inattention et le bavardage et non les élèves eux-mêmes !!!
                          Ensuite votre « boulot » est peut être de trouver un lien permettant d’assoir votre cours dans ce genre de contexte, enfin je ne sais pas, je pensais justement que le boulot d’un prof c’était cela. Sinon autant que l’éducation nationale s’équipent de roboprofs (1 giga est amplement suffisant) et le tour est joué !!! 


                          • rosemar rosemar 26 octobre 2017 08:53

                            @Armelle


                            Le boulot de prof est tout de même de transmettre des connaissances, de développer l’esprit critique, il ne doit pas devenir animateur de club où l’on passe simplement un bon moment.
                            C’est la tendance actuelle : tout doit être ludique.
                            Et l’on voit les ravages de cette « pédagogie ».

                          • Zolko Zolko 27 octobre 2017 10:58

                            @rosemar : « C’est la tendance actuelle »
                             
                            c’était déjà pareil il y a 30 ans.


                          • lloreen 26 octobre 2017 11:13

                            « C’est la tendance actuelle : tout doit être ludique. »

                            Vous apportez une belle preuve de la raison d’être de l’école : un lieu d’expérimentation.
                            Une « tendance »...« ludique ».Quelles autres tendances y a t-il eu auparavant ?


                            • Zolko Zolko 27 octobre 2017 10:57

                              Quand j’étais en terminale, il y a bien longtemps (non non, encore plus longtemps que ça) nous jouions aux cartes en cours de philosophie. La prof braillait, puis laissait faire, et nous on s’en foutait. J’avais 5 de moyenne sur l’année, et au bac j’avais eu 14.
                               
                              Mon frère est prof au collège en ZEP, il fait 1m86 et 85kg, les élèves ne mouftent pas.
                               
                              Alors oui, quand ça bavarde, c’est la faute au prof.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès