• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La motion de censure en rapport avec l’affaire Benalla n’est (...)

La motion de censure en rapport avec l’affaire Benalla n’est qu’une gesticulation médiatique

Voilà ce que j’ai écrit sur facebook ce jour au rédacteur de Médiacités, Jacques Trentesaux, le seul journaliste à m’avoir déjà répondu.

Lorsque l’on n’est qu’un anonyme comme moi, il est très difficile de faire entendre sa voix. Côté journaliste, c’est l’indifférence ou pire les insultes : « crétin des Alpes » et « connard nauséabond » par Frédéric Gilbert sur facebook et messenger. Vous êtes le seul à m’avoir répondu (facebook le 5 juillet). Vous m’écriviez que j’étais « assez convainquant » mais que vous ne saviez pas qui pouvait traiter mon information. J’accusais le ministre Hulot de s’être fabriqué une fausse lettre du procureur Bouroz pour s’auto-innocenter d’une accusation de viol. Après les révélations de l’affaire Benalla et le fonctionnement de l’Etat sous Macron, je n’en suis plus aussi sûr mais cela ne change pas grand-chose dans la réalité. J’ai même prévenu le chef des Républicains, le député Christian Jacob avant qu’il ne défende sa motion de censure. Voilà ce que je lui ai envoyé à son adresse mail à l’Assemblée nationale en fin de matinée :

« Monsieur Jacob,

Je vous ai envoyé sur facebook (copie d’écran jointe), le 22 juillet dernier deux messages. Je ne comprends pas votre absence de réaction. Vous déposez une motion de censure contre le gouvernement pour l’affaire Benalla. Pourtant elle paraît bien dérisoire à côté de celle d’Hulot.

Le 8 février dernier, après une interview catastrophique chez Jean-Jacques Bourdin le matin sur BFM TV et un communiqué de l’actuelle procureure de Saint-Malo, Christine Le Crom autour de 20 heures, contredisant totalement la version d’Hulot, on a pu voir sur l’écran de BFM à 22 h 04 une lettre non signée, attribuée au procureur en poste en 2008, Alexis Bouroz, qui innocente totalement le ministre. Cette lettre qui contient une quinzaine d’invraisemblances a été commentée dès sa parution par Frédérique Laffont, l’avocate d’Hulot, qui explique que le communiqué de Mme Le Crom était incomplet !

Cette lettre a disparu dans l’heure suivante pour être désormais remplacée par une autre, un fac-similé, assorti maintenant de mentions officielles qui, malheureusement, ne proviennent pas du tribunal mais du ministère de la Justice !

J’ai longtemps cru que Nicolas Hulot en était l’auteur, qu’il l’avait faite avant la parution le lendemain du magazine Ebdo qui l’accusait, pour s’auto-innocenter d’une accusation de viol. Pourtant à l’intérieur, rien ne peut l’incriminer de façon précise, mais il ne le savait pas. J’ai expliqué tout cela dans mon site jeanpierreosons.e-monsite.com. Après les révélations de l’affaire Benalla, je pense que je me suis peut-être trompé et que le ministre n’y est pour rien, cette lettre ayant été faite par un conseiller de Macron, une sorte d’électron libre (comme Benalla), parant au plus pressé et ignorant les mécanismes de la Justice.

Dans un cas comme dans l’autre, cette situation est catastrophique pour la Macronie. Que ce soit le maintien au gouvernement d’un ministre qui usurpe la fonction de procureur et fait un faux pour s’auto-innocenter ou que ce soit un conseiller de Macron qui rédige la lettre pour sauver Hulot. Rien à voir avec l’autre affaire qui est la dérive personnelle d’un homme. On peut seulement reprocher à Macron de l’avoir nommé, on ne peut l’accuser de complicité de tabassage !

Monsieur Jacob, vous avez la possibilité (commission parlementaire ou pas) de poser trois questions. Il vous suffit d’obtenir la réponse à l’une quelconque d’entre elles :

  • demander à Alexis Bouroz (procureur à Nouméa depuis début septembre 2015), s’il est l’auteur de la lettre
  • demander à BFM TV dans quelles conditions la lettre (par smartphone !) lui est parvenue. Dans mon site, j’accuse l’avocate Frédérique Poisson de l’avoir envoyée. Si ce n’est pas elle, elle savait que la lettre venait d’être envoyée, d’où sa complicité
  • demander à l’AFP qui a envoyé la seconde version de la lettre. Lorsque l’on fait un envoi, des éléments sont donnés, comme le nom de l’expéditeur. Mais surtout une adresse mail figure.

Voilà, Monsieur Jacob. J’espère que vous ferez bon usage de ce courrier. Je vous ai tout expliqué sur facebook en 6 ou 7 pages le 22 juillet. La seule différence est que je ne parlais pas de Benalla et donc que je pensais que Nicolas Hulot était l’auteur de la lettre. Vous comprenez bien que les faits sont têtus et que vous fassiez quelque chose ou rien, il y aura toujours cette épée de Damoclès suspendue au-dessus d’Hulot et de Macron et de ceux qui se sont tus.

(8 copies d’écran de facebook jointes) »

Comme journaliste, Monsieur Jacques Trentesaux, vous pouvez vous aussi essayer d’avoir une réponse à ces questions et évidemment partager ma publication. Je vous remercie.

Existe-t-il des personnes capables de poser une question au procureur Bouroz, à BFM TV ou à l’AFP et de recueillir les réponses ? Je n’en suis pas certain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    



    • Christian Labrune Christian Labrune 10 août 21:05
      à l’auteur,

      Ecrire un article pour se vanter d’avoir lancé des accusations calomnieuses et devoir convenir qu’on a probablement fait fausse route, c’est vraiment grotesque et lamentable.
      Et ensuite on se plaint de ne pas recevoir de réponse des uns ou des autres,, mais après de pareils procédés, c’est bien la chose du monde la plus normale.
      Cet article, sur ce site, n’avait pas lieu d’être.

    • jeanpierreosons jeanpierreosons 11 août 00:53

      @Christian Labrune

      Voici la réponse de l’auteur.

      Cet article que j’ai écrit en 5 minutes, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit publié, vu qu’il date d’une dizaine de jours. Je viens à l’instant de le découvrir. C’est ma 3e tentative de publication. Je ne suis pas un pro Je n’ai jamais encore publié sur un site. Je me suis inscrit sur facebook il y a 3 mois après m’être fait virer de twitter en 5 jours pour avoir dénoncé l’affaire Hulot, celle que je suis le seul à exposer. Voyez, je ne me suis même pas aperçu que l’avocate d’Hulot, Frédérique Laffont, je l’ai désignée dans mon article la seconde fois sous le nom de Frédérique Poisson. Je suis surpris qu’un critique aussi pointu que vous ne l’ait pas immédiatement remarqué, puisque je viens de constater que vous publiez énormément.

      Que voulez-vous, je n’ai ni vos connaissances, ni votre intelligence. Je suis plutôt terre à terre, je n’ai pas les moyens intellectuels d’entrer en compétition avec vous. Je jette l’éponge. Par contre, ce qui m’étonne, c’est qu’une personne de votre calibre n’ait pas été capable de comprendre qu’il faut un peu plus qu’une cinquantaine de lignes pour exposer l’affaire Hulot quand pour l’affaire Benalla, il faut des heures de commission parlementaire, de nombreuses auditions, pour accoucher de quoi ? J’aurais aimé aussi un minimum de compréhension de votre part – j’allais dire un peu d’humanité –, envers quelqu’un qui publie son 1er article, ce que vous ne pouvez ignorer vu votre présence sur le site mais surtout, ce qui me déçoit, c’est votre manque d’honnêteté intellectuelle. Vous auriez pu poser une ou des questions. Non vous parlez, vous n’écoutez que le son de votre voix.

      Je ne suis pas journaliste, je ne regardais même pas la télé. C’est tout à fait par hasard que j’ai découvert sur Internet la fausse lettre du procureur Bouroz faite pour innocenter Nicolas Hulot d’une accusation de viol. Abasourdi que personne ne remarque que c’était un faux, puisqu’il comporte une quinzaine d’invraisemblances pour 6 lignes de texte, j’ai décidé de le dénoncer autant au nom de la victime qui ne m’a rien demandé, qu’au nom de la cause des femmes mais aussi pour dénoncer le silence complice des institutions comme la Justice, de la caste journalistique, y compris des journalistes que l’on dit d’investigation. Mes découvertes (ce qui figure dans mon site), j’en ai transmis une grande part au président d’Ebdo (le magazine qui a sorti l’affaire Hulot le 9 février), Laurent Beccaria par 4 mails entre le 22 février et le 9 mars, dont il n’a même pas accusé réception.

      Pour le diffuser le faux avis, il a fallu la complicité de BFM TV qui, non seulement l’a mis à l’écran mais s’est même permis d’en mettre un extrait modifié à l’écran, pour le rendre compréhensible. Vous trouverez tout sur mon mur facebook et aussi sur mon site jeanpierreosons.e-monsite.com, avec cette erreur que je n’ai pas rectifiée d’accuser le ministre d’avoir fait le faux, alors que l’auteur est un conseiller de Macron qui l’a fait sans que le président soit lui-même au courant. Si on m’en laisse la possibilité sur ce site, vous n’aurez même pas besoin d’aller chercher ailleurs pour comprendre, je publierai d’autres articles.

      Si j’ai suspecté Hulot, c’est que dès la parution à l’écran de BFM TV de cet avis, son avocate – cela ne peut être un hasard –, l’a immédiatement commenté. Je suis tout à fait d’accord avec vous, il s’agit d’une accusation, d’une dénonciation calomnieuse. Mais cela ne vous étonne pas que 3 mois après l’ouverture de mon site référencé par google, je n’ai pas été inquiété, parce qu’il y a diffamation, c’est incontestable. Oui, il y a quand même un problème. Hulot n’est pas l’auteur mais il est complice puisque son avocate s’est manifestée aussitôt.

      C’est votre commentaire qui est lamentable parce qu’il manque d’objectivité. C’est seulement sur un point de détail que j’ai fait fausse route : Hulot n’est pas auteur mais complice. En France, en droit pénal, les mêmes peines sont requises pour l’auteur et pour ses complices. Me reprocher cela, alors que personne n’a vu l’essentiel, c’est mesquin. Et j’ai bien compris que ce n’est pas avec des gens comme vous que les versions officielles risquent d’être remises en cause.

      Cela dit, si vous avez la patience et surtout le courage de me lire, je suis prêt à répondre à tous les points que vous trouveriez obscurs, sauf si leur quantité est astronomique.


    • jeanpierreosons jeanpierreosons 11 août 10:00

      @Robert Lavigue

      Je voulais dire que l’exploitation de l’affaire Benalla est un leurre qui va très loin, jusqu’à la motion de censure. Je voulais signifier l’hypocrisie des politiques et des journalistes qui font comme s’il n’y a pas d’affaire Hulot, des professionnels du Droit et de la Justice qui se taisent tétanisés par mes révélations. J’ai averti des dizaines de personnes, de journaux. Seul Nice Matin en a tenu compte sur son site facebook. De l’extrême gauche à l’extrême droite, c’est le silence absolu. 

      Ă Mélenchon, je lui écrivais qu’avec sa motion de censure il me faisait penser à une équipe de foot qui doit gagner 10 à 0 (se servant de l’affaire Hulot) et qui se contente du minimum (se servant de l’affaire Benalla), trompant ses supporters. Ă Christian Jacob, patron du groupe les Républicains, dont le but et le rêve est sans doute de faire tomber le gouvernement et Macron, je lui en donnais les possibilités une semaine avant le dépôt de sa motion de censure par facebook, puis en lui envoyant les renseignements à son adresse mail à l’Assemblée nationale. C’est cela que j’appelle la gesticulation médiatique. Je comprends bien que je ne me fais pas des amis en publiant cet article mais je ne suis pas là pour çà, simplement pour dire la vérité comme citoyen anonyme.

       


    • Alren Alren 11 août 14:04
      @jeanpierreosons

      Il faut être très prudent sur les accusations de viol de célébrités qui, de ce fait, ont très souvent des ennemis.

      Une accusation n’est pas une preuve. Heureusement, car combien de femmes l’utiliseraient pour nuire à un homme, dans des affaires de divorces par exemple ?
      Sans compter les hystériques ! (cf. le film « Les risques du métier » tiré d’une histoire vraie.)

      On a bien vu des divorcées accuser de pédophilie leur ex-conjoint pour conserver la garde exclusive des enfants ! Et celui-ci a toujours du mal à faire reconnaître son innocence.

      Les violeurs agissent généralement sur plusieurs personnes comme dans l’affaire Werstein.
      Je ne suis pas très au courant mais il semble qu’une seule personne accuse Hulot, ce qui n’est guère convaincant ...

    • Christian Labrune Christian Labrune 11 août 17:20

      @jeanpierreosons


      L’inconsistance du ministre Hulot, et de beaucoup d’autres dans cette majorité de décérébrés, m’a toujours paru accablante, et ce n’est donc pas un mouvement de sympathie pour le personnage qui pourrait m’induire à prendre sa défense, mais de là, quand on n’est pas magistrat, quand on ne connaît pas le dossier, à proférer des accusations de cette nature, il y a un pas qu’il faut bien se garder de franchir.

      Je ne ferai pas une affaire d’état de l’incongruité de votre article. On voit de pires horreurs tous les jours sur AgoraVox, et on est désormais vacciné contre les délires de toute sorte et même le conspirationnisme pathologique de ceux qui ont l’habitude de prendre leurs fantasmes pour la réalité même. 

      La plupart de ceux qui écrivent sur ce site sont des journalistes amateurs, mais ce qui s’écrit devient public et peut toucher n’importe quel citoyen. Cela ne dispense donc absolument pas de respecter la déontologie journalistique, et si on rapporte des faits, il faut les vérifier au préalable. Sinon on tombe dans la folie dangereuse d’une Marguerite Duras déjà au bord du gâtisme qui, à propos de je ne sais plus quel crime qui faisait les gros titres y était allée ridiculement de l’étalage de ses propres convictions, confondant la réalité et l’art du roman.

    • Le421 Le421 11 août 21:38

      @jeanpierreosons

      Entre parenthèses, vous vous ferez souvent allumer sur Agoravox par des spécialistes du dénigrement, souvent du même bord politique, incapables de pondre le moindre article et juste là pour dégoûter les amateurs de liberté d’expression.
      Honnis des gens d’extrême droite, zélotes de la pensée unique et premiers à dénoncer la censure de gauche...
      Mmmmmm’béciles !!

    • jeanpierreosons jeanpierreosons 12 août 01:15

      @Christian Labrune

      Je proposais de répondre à vos questions mais vous n’en posez pas. Comme je le soupçonnais vous ne lisez ni les articles, ni les réponses. Vous vous contentez d’en extraire quelques mots sur lesquels vous dissertez, vous enivrant de vos propres écrits. Il est vrai qu’à la vitesse où vous pondez vos articles, vous ne pouvez pas être partout, quoique dans votre cas il peut s’agir d’écriture automatique.

       

      Il faut essayer d’aller au-delà de votre pensée et vous demander si une affaire a davantage de chances de sortir parce qu’un magistrat connaît le dossier et aussi s’il n’y a qu’un magistrat qui peut proférer des accusations. Vous n’avez rien compris parce que vous n’avez pas essayé de comprendre. Vous ne m’avez pas lu. Vous vous êtes offert une tribune, c’est tout. Ă quelle déontologie journalistique faîtes-vous allusion ? Ă celle de BFM TV qui s’est permis de mettre à l’écran le jeudi 8 février le faux avis du procureur Bouroz pour innocenter Nicolas Hulot, à 22 h 04 pendant 3 secondes, après avoir mis à l’écran pendant 66 secondes (à 21 h 35 et 21 h 38) un faux extrait modifié pour qu’il soit compréhensible, ou à celle de tous les journalistes qui l’ont pris comme authentique ? Ce faux extrait a été fabriqué à partir de 20 h 14 ce même jour, l’instant où la procureure actuelle, Mme Le Crom a publié son communiqué contredisant Hulot et expliquant que la plainte pour faits de viol avait été classée pour le seul motif de la prescription.

       

      C’est cela le véritable scandale Hulot : la fabrication de ce faux avis totalement inutile puisqu’il n’y a rien dans le magazine Ebdo qui avait lancé l’affaire qui puisse prouver sa culpabilité. Ebdo sortait le lendemain mais les journalistes l’avaient la veille au moment du communiqué de Mme Le Crom, ce qui prouve qu’il n’a pas été fait par Hulot qui n’avait rien à craindre de ce côté-là. Mais pour qu’il soit accepté par BFM TV (la fameuse déontologie journalistique !), il fallait qu’il provienne d’une source sûre, c’est-à-dire de l’entourage du président ou du 1er ministre. Cela dit, si quelqu’un s’est donné tant de mal pour rendre service à Hulot, on peut raisonnablement penser qu’il est coupable, même si juridiquement, il ne peut l’être à cause de la prescription. La suite du scandale, c’est le silence de tous les journalistes et professionnels du Droit au sujet de cet avis.

       

      Vous parlez de Marguerite Duras. Vu vos immenses connaissances, je suis surpris que vous ne vous souveniez pas de l’affaire du petit Grégory, où elle accusait la mère, Christine Villemin d’infanticide : « Sublime, forcément sublime », titre de Libération. Remarquez que devant Laure Adler, elle a soutenu qu’elle avait rayé cette formule et que Serge July n’en avait pas tenu compte. Mais cela nous éloigne du sujet. Cela doit mieux vous convenir ! Méfiez-vous quand même des mots comme gâtisme, on pourrait vous le reprocher.


    • aimable 10 août 22:27

      vous avez raison la motion de censure n’a été que gesticulations, tout cela pour faire le buzz et être vu a la télé, d’ailleurs dans votre article vous l’expliquez très bien  smiley


      • sls0 sls0 11 août 03:22

        Je me suis arrêté à :

        J’ai écrit sur facebook.

        • Self con troll Self con troll 11 août 10:33

          @sls0
          Vous n’avez pas d’enfant, de neveu, de voisin sur FB ?


        • Le421 Le421 11 août 21:40

          @Self con troll

          Non.
          sls0 est parfait.
          sls0 est le gardien de la tradition.
          sls0 est destiné, inévitablement, au Panthéon.
          A minima.

        • sls0 sls0 15 août 02:47

          @Self con troll
          J’ai même facebook.

          La dernière fois que j’y suis allé c’est en 2014.
          Facebook est utile pour faire des recherches de réseaux. En anglais US il est vraiment indiscret.
          J’ai des potes journalistes qui connaissent moins l’Amérique latine et l’espagnol que moi. Pour faire une étude sur le racisme anti haïtien par exemple, il est préférable de connaitre, ça laisse plus de place à la réflexion sur les interconnexions.
          Pour les messages ça va de messenger à signal qui est top en cryptage.
          Messenger c’est pour du message neutre style comment va ton chien.
          Si on met les photos des chiots que sa chienne à eu sur facebook, pas de problèmes, plus devient un élément pour big brother.
          Je vais de temps en temps en Floride pour faire mes courses, sans facebook, je serai suspect.
          Ils sont heureux, j’ai des contacts avec le NOAA et l’UNGS.

        • bob14 bob14 11 août 07:46
          Une gesticulation médiatique est créée pour enfumer les bas du front...et ça fonctionne..Ben Allah en est la démonstration... smiley

          • Self con troll Self con troll 11 août 10:30

            Ayant un autre dada similaire, qui est de savoir ce qu’il advient des investigations de Bercoff sur l’épisode du balcon, je me suis intéressé à votre site quand vous l’avez signalé dans un commentaire.

            Avec mes gros sabots que j’aurais plaisir à promener dans le parc des Buttes-Chaumont où je courus plus jeune, j’ai développé dès ses premières émissions une méfiance viscérale à l’égard de l’attitude de N.Hulot,

            Ceci dit, vous devriez faire l’effort de synthèse que ne feront pas vos lecteurs. Le choix de Hulot pour le gouvernement, son acceptation du poste, tout est fait pour que les dégâts faits à l’environnement soient transposés dans le monde de la représentation, donc leur gravité minimisée.
            Peut-être que certains pensent qu’un viol, ce n’est pas si grave. Les mêmes qui ont dézingué DSK.

            Je reviendrai avec des questions plus précises si j’arrive à les extraire de vos nombreuses pages.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jeanpierreosons

jeanpierreosons
Voir ses articles







Palmarès