• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La motion de censure en rapport avec l’affaire Benalla n’est (...)

La motion de censure en rapport avec l’affaire Benalla n’est qu’une gesticulation médiatique

Voilà ce que j’ai écrit sur facebook ce jour au rédacteur de Médiacités, Jacques Trentesaux, le seul journaliste à m’avoir déjà répondu.

Lorsque l’on n’est qu’un anonyme comme moi, il est très difficile de faire entendre sa voix. Côté journaliste, c’est l’indifférence ou pire les insultes : « crétin des Alpes » et « connard nauséabond » par Frédéric Gilbert sur facebook et messenger. Vous êtes le seul à m’avoir répondu (facebook le 5 juillet). Vous m’écriviez que j’étais « assez convainquant » mais que vous ne saviez pas qui pouvait traiter mon information. J’accusais le ministre Hulot de s’être fabriqué une fausse lettre du procureur Bouroz pour s’auto-innocenter d’une accusation de viol. Après les révélations de l’affaire Benalla et le fonctionnement de l’Etat sous Macron, je n’en suis plus aussi sûr mais cela ne change pas grand-chose dans la réalité. J’ai même prévenu le chef des Républicains, le député Christian Jacob avant qu’il ne défende sa motion de censure. Voilà ce que je lui ai envoyé à son adresse mail à l’Assemblée nationale en fin de matinée :

« Monsieur Jacob,

Je vous ai envoyé sur facebook (copie d’écran jointe), le 22 juillet dernier deux messages. Je ne comprends pas votre absence de réaction. Vous déposez une motion de censure contre le gouvernement pour l’affaire Benalla. Pourtant elle paraît bien dérisoire à côté de celle d’Hulot.

Le 8 février dernier, après une interview catastrophique chez Jean-Jacques Bourdin le matin sur BFM TV et un communiqué de l’actuelle procureure de Saint-Malo, Christine Le Crom autour de 20 heures, contredisant totalement la version d’Hulot, on a pu voir sur l’écran de BFM à 22 h 04 une lettre non signée, attribuée au procureur en poste en 2008, Alexis Bouroz, qui innocente totalement le ministre. Cette lettre qui contient une quinzaine d’invraisemblances a été commentée dès sa parution par Frédérique Laffont, l’avocate d’Hulot, qui explique que le communiqué de Mme Le Crom était incomplet !

Cette lettre a disparu dans l’heure suivante pour être désormais remplacée par une autre, un fac-similé, assorti maintenant de mentions officielles qui, malheureusement, ne proviennent pas du tribunal mais du ministère de la Justice !

J’ai longtemps cru que Nicolas Hulot en était l’auteur, qu’il l’avait faite avant la parution le lendemain du magazine Ebdo qui l’accusait, pour s’auto-innocenter d’une accusation de viol. Pourtant à l’intérieur, rien ne peut l’incriminer de façon précise, mais il ne le savait pas. J’ai expliqué tout cela dans mon site jeanpierreosons.e-monsite.com. Après les révélations de l’affaire Benalla, je pense que je me suis peut-être trompé et que le ministre n’y est pour rien, cette lettre ayant été faite par un conseiller de Macron, une sorte d’électron libre (comme Benalla), parant au plus pressé et ignorant les mécanismes de la Justice.

Dans un cas comme dans l’autre, cette situation est catastrophique pour la Macronie. Que ce soit le maintien au gouvernement d’un ministre qui usurpe la fonction de procureur et fait un faux pour s’auto-innocenter ou que ce soit un conseiller de Macron qui rédige la lettre pour sauver Hulot. Rien à voir avec l’autre affaire qui est la dérive personnelle d’un homme. On peut seulement reprocher à Macron de l’avoir nommé, on ne peut l’accuser de complicité de tabassage !

Monsieur Jacob, vous avez la possibilité (commission parlementaire ou pas) de poser trois questions. Il vous suffit d’obtenir la réponse à l’une quelconque d’entre elles :

  • demander à Alexis Bouroz (procureur à Nouméa depuis début septembre 2015), s’il est l’auteur de la lettre
  • demander à BFM TV dans quelles conditions la lettre (par smartphone !) lui est parvenue. Dans mon site, j’accuse l’avocate Frédérique Poisson de l’avoir envoyée. Si ce n’est pas elle, elle savait que la lettre venait d’être envoyée, d’où sa complicité
  • demander à l’AFP qui a envoyé la seconde version de la lettre. Lorsque l’on fait un envoi, des éléments sont donnés, comme le nom de l’expéditeur. Mais surtout une adresse mail figure.

Voilà, Monsieur Jacob. J’espère que vous ferez bon usage de ce courrier. Je vous ai tout expliqué sur facebook en 6 ou 7 pages le 22 juillet. La seule différence est que je ne parlais pas de Benalla et donc que je pensais que Nicolas Hulot était l’auteur de la lettre. Vous comprenez bien que les faits sont têtus et que vous fassiez quelque chose ou rien, il y aura toujours cette épée de Damoclès suspendue au-dessus d’Hulot et de Macron et de ceux qui se sont tus.

(8 copies d’écran de facebook jointes) »

Comme journaliste, Monsieur Jacques Trentesaux, vous pouvez vous aussi essayer d’avoir une réponse à ces questions et évidemment partager ma publication. Je vous remercie.

Existe-t-il des personnes capables de poser une question au procureur Bouroz, à BFM TV ou à l’AFP et de recueillir les réponses ? Je n’en suis pas certain.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • aimable 10 août 22:27

    vous avez raison la motion de censure n’a été que gesticulations, tout cela pour faire le buzz et être vu a la télé, d’ailleurs dans votre article vous l’expliquez très bien  smiley


    • sls0 sls0 11 août 03:22

      Je me suis arrêté à :

      J’ai écrit sur facebook.

      • Self con troll Self con troll 11 août 10:33

        @sls0
        Vous n’avez pas d’enfant, de neveu, de voisin sur FB ?


      • Le421 Le421 11 août 21:40

        @Self con troll

        Non.
        sls0 est parfait.
        sls0 est le gardien de la tradition.
        sls0 est destiné, inévitablement, au Panthéon.
        A minima.

      • sls0 sls0 15 août 02:47

        @Self con troll
        J’ai même facebook.

        La dernière fois que j’y suis allé c’est en 2014.
        Facebook est utile pour faire des recherches de réseaux. En anglais US il est vraiment indiscret.
        J’ai des potes journalistes qui connaissent moins l’Amérique latine et l’espagnol que moi. Pour faire une étude sur le racisme anti haïtien par exemple, il est préférable de connaitre, ça laisse plus de place à la réflexion sur les interconnexions.
        Pour les messages ça va de messenger à signal qui est top en cryptage.
        Messenger c’est pour du message neutre style comment va ton chien.
        Si on met les photos des chiots que sa chienne à eu sur facebook, pas de problèmes, plus devient un élément pour big brother.
        Je vais de temps en temps en Floride pour faire mes courses, sans facebook, je serai suspect.
        Ils sont heureux, j’ai des contacts avec le NOAA et l’UNGS.

      • Self con troll Self con troll 11 août 10:30

        Ayant un autre dada similaire, qui est de savoir ce qu’il advient des investigations de Bercoff sur l’épisode du balcon, je me suis intéressé à votre site quand vous l’avez signalé dans un commentaire.

        Avec mes gros sabots que j’aurais plaisir à promener dans le parc des Buttes-Chaumont où je courus plus jeune, j’ai développé dès ses premières émissions une méfiance viscérale à l’égard de l’attitude de N.Hulot,

        Ceci dit, vous devriez faire l’effort de synthèse que ne feront pas vos lecteurs. Le choix de Hulot pour le gouvernement, son acceptation du poste, tout est fait pour que les dégâts faits à l’environnement soient transposés dans le monde de la représentation, donc leur gravité minimisée.
        Peut-être que certains pensent qu’un viol, ce n’est pas si grave. Les mêmes qui ont dézingué DSK.

        Je reviendrai avec des questions plus précises si j’arrive à les extraire de vos nombreuses pages.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jeanpierreosons

jeanpierreosons
Voir ses articles







Palmarès