• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La pédophilie que d’aucuns voudraient banaliser

La pédophilie que d’aucuns voudraient banaliser

Déclarer que nos sociétés sont malades n’est pas un « scoop ». Tout observateur de ce qui s’y déroule l’aura compris depuis longtemps à travers ce que l’on peut en percevoir au quotidien, et les exemples sont multiples. Ainsi, pour l’illustrer, à tous les parents et éducateurs encore dignes de ce nom, la sentence de la Cour d’Assises de Seine-et-Marne ayant prononcé ce week-end l’acquittement d’un prévenu de 30 ans ayant violé une fillette de 11 ans et enceinte à la suite de ce rapport sexuel, est tombée une fois encore comme une lame de guillotine.

Pour les détails de l’affaire, voir : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/accuse-de-viol-sur-une-fille-de-11-ans-tombee-enceinte-la-justice-l-acquitte-7790918677

Neuf ans après les faits, aujourd’hui, l’essentiel se situe néanmoins autre part.

En effet, il y a un peu plus d’un mois, un autre homme, de 28 ans, père de deux enfants, a été déclaré coupable « d’atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans » et non pas de « viol », et sera jugé comme tel en février prochain. Là aussi, la victime est âgée de 11 ans. Voir : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/09/26/un-adulte-juge-pour-atteinte-sexuelle-et-non-pas-pour-viol-sur-une-fille-de-11-ans_5191883_1653578.html

Ces affaires ne sont pas sans rappeler celle qui resurgit régulièrement dans les médias à propos de Roman Polanski poursuivi pour viol après avoir drogué sa victime de 13 ans aux USA en 1977, mais vivant sa vie presque paisible en Europe. Pourtant, six chefs d'accusation sont retenus contre lui : fourniture de substance réglementée à une mineure, actes obscènes sur un enfant de moins de 14 ans, relations sexuelles illégales, viol par usage de drogue, perversion et sodomie. Voilà pour le factuel.

Et la polémique entourant la sortie récente du film Gauguin-Voyage de Tahiti a soulevé le même problème : l’âge des très jeunes victimes abusées par un adulte, tout « artiste » soit-il.

Mais, l’essentiel, disais-je, se situe dans le fait que la Justice – ou ceux qui sont censés la représenter – semble s’orienter vers un décret qui abaisserait l’âge minimum de la victime éventuelle afin de pouvoir déterminer s’il s’agit d’un viol ou non. Et on peut lire en fin du premier article auquel je renvoie ci-dessus, que « le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes propose d’établir ce seuil à 13 ans ». Il est de 15 ans aujourd’hui. Pour rappel, l’âge légal pour avoir le droit de vote reste lui, fixé à 18 ans. Etrange, non ?!

Ainsi donc, pour ces gens-là, un(e) enfant de 13 ans ne serait plus enfant dès qu’il s’agit de sexualité. A se demander comment ceux-là réagiraient si leur propre enfant était dans le cas. Mais au-delà, à se demander surtout qui ressort gagnant d’une telle décision ?! L’enfant abusé ou l’adulte prédateur ?

Et dès lors, à se demander si l’ensemble des lois et décrets dont des adultes veulent régulièrement revoir l’âge légal abaissé où la sexualité des jeunes serait admise légalement, ne cache pas les appétits de malades cherchant à assouvir leurs désirs pédophiles sur des victimes qui ne le seraient plus aux yeux du législateur et dont les auteurs ne pourraient donc plus être poursuivis.

Dans nos sociétés occidentales, chacun connaît ces slogans commerciaux relayés par la complicité de médias qui n’ont de cesse de faire croire aux jeunes adolescents qu’ils sont déjà à l’âge où ils entrent dans le monde adulte. Ne leur laissant, alors qu’ils sont encore enfants à plus d’un titre, pas le temps de grandir à leur rythme. Comme si la reconnaissance de ces très jeunes gens comme adultes libres de leurs comportements leur importait alors qu’il se cache derrière un tel empressement sans doute autre chose de moins avouable. Le corps à l’instar de tout le reste, est devenu une marchandise. Et toute marchandise n’est-elle pas faite pour être consommée ?!

Au risque de paraître « réac » aux yeux de certains, je m’insurge contre de tels projets de lois. Je pense que l’âge minimum pour déclarer qu’un acte sexuel est consenti devrait être une fois pour toutes fixé bien au-delà de 15 ans et entouré de garanties – pas de violence, pas d’abus sous influence de produits divers, pas de menace, etc… – et marqué dans le marbre afin de ne plus y revenir, comme cela semble trop souvent le cas.

Les jeunes qui sont subi ce genre de traumatismes en paient le prix parfois pendant toute leur vie. De multiples travaux ont été produits sur ce sujet et il conviendrait de s’y référer avec la plus grande attention avant de légiférer en la matière. Lire, par exemple : http://inceste-viol-protegeons-les-enfants.psychologies.com/fonctionne-memoire-traumatique/

Et pour un tour complet sur le sujet, lire ce site bien documenté : http://inceste-viol-protegeons-les-enfants.psychologies.com

 

Daniel Vanhove –

13.11.17


Moyenne des avis sur cet article :  3.39/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Le Panda Le Panda 15 novembre 2017 11:41

    Bonjour,

    Mais, l’essentiel, disais-je, se situe dans le fait que la Justice – ou ceux qui sont censés la représenter – semble s’orienter vers un décret qui abaisserait l’âge minimum de la victime éventuelle afin de pouvoir déterminer s’il s’agit d’un viol ou non. Et on peut lire en fin du premier article auquel je renvoie ci-dessus, que « le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes propose d’établir ce seuil à 13 ans ». Il est de 15 ans aujourd’hui. Pour rappel, l’âge légal pour avoir le droit de vote reste lui, fixé à 18 ans. Etrange, non ?!

    Mais il me semble qu’à la lecture de votre CV, j’ai lu votre article en modération je l’ai validé, vous ne l’avez pas fait dans l’autre sens merci. Mais le débat ne porte pas là-dessus, ce que vous constatez n’a rein de surprenant nous sommes dans le cadre d’une société qui marche sur la tête.

    Mais les enfants sont majeurs dés leur naissance puisqu’ils doivent de l’argent à l’Eat.. Mais le dénoncez démontre bien que certains n’ont pas même lu votre article et il se trouve à la cotation de « 1 » je vais essayer de le remonter, car ce que vous écrivez est bien réel à bientôt


    • gardiole 15 novembre 2017 11:52

      Ce n’est pas la Justice qui fixe l’âge de la majorité sexuelle, mais le Ministère de la Justice qui peut déposer un projet de loi en vue de le modifier, et c’est au Parlement de décider s’il adopte la réforme ou pas.

      Le viol est tout acte de pénétration sexuelle commis sur autrui par violence, contrainte, menace ou surprise (art 222-23 du code pénal). L’âge de la victime n’intervient pas dans la définition du viol. Mais il constitue une circonstance aggravante si la victime a moins de 15 ans. S’il n’y a pas violence, contrainte, menace ou surprise alors que la victime a moins de 15 ans, il n’y a pas viol.
      Les juges ne peuvent décider par eux-mêmes que la minorité de la victime constitue un 5ème cas de viol, ce serait une violation de l’art 8 DDHC. Il ne servirait à rien qu’ils condamnent quand-même, la défense ne laisserait pas passer, et la procédure serait vouée à l’échec. Perte de temps et de l’argent des contribuables.

      Sous réserve que les victimes dans les deux affaires françaises avaient bien moins de 15 ans à l’époque des faits, ce qui semble discuté, les auteurs risquent des poursuites pour atteinte sexuelle sur mineur (227-25 CP).

      Je suppose que les législateurs ont estimé que s’il n’y avait pas l’un des 4 cas envisagés par la loi pour qu’il y ait viol, le traumatisme pour la victime, même mineure et incapable de consentement éclairé, était moindre.


      • damocles damocles 15 novembre 2017 13:08

        @gardiole

         Donc pour vous une fillette de 11 ans peut être consentante ? 
        C’est comme les gosses qui jouaient avec cohn-bendit quoi ....tout est normal , comme ce qui est raconté dans le livre sur bergé et st-laurent ....(curieux personne n’en parle ,boycott complet )

         Personnellement je crois que de décisions stupides en injustices flagrantes et laxisme coupable (le meurtrier d’un chinois avec en plus connotations racistes condamné à 2 ans de prison ) la justice se déconsidère de plus en plus et la confiance des citoyens dans cette institution se rapproche du degré zéro ....

      • Pere Plexe Pere Plexe 15 novembre 2017 17:02

        @damocles
        Vous n’avez rien compris !

        Et ce que pense @gardiole n’a aucune importance.
        Ce qui compte c’est la loi.Et comment elle définit le viol.
        Dans le cas présent il ne pouvait être question de viol au sens donné par le législateur.
        On peut le regretter, mais c’est ainsi.
        Ne vous en prenez pas au juge ou à la justice : ils ne font qu’appliquer la loi.
        Que certains politiques se joignent au concert de reproche fait aux juges est particulièrement odieux.
        Ce sont bien eux (ou leurs amis) les législateurs qui sont responsables de la situation actuelle.

        Pour ce qui est du :
        « Je pense que l’âge minimum pour déclarer qu’un acte sexuel est consenti devrait être une fois pour toutes fixé bien au-delà de 15 ans et entouré de garanties  » de l’auteur
        c’est ce que fait le code pénal (article 227-25) en fixant cette age à quinze ans.
        Ce qui n’est en rien un age de majorité sexuelle comme on peut parfois l’entendre.



      • damocles damocles 15 novembre 2017 18:19

        @Pere Plexe

         Les lois sont sujettes à interpretations ,UN ACTE SEXUEL NON CONSENTI EST UN VIOL et à ONZE ANS , ILNE PEUT Y AVOIR DE CONSENTEMENT

        C’ est vous qui n’avez rien compris !

      • V_Parlier V_Parlier 15 novembre 2017 21:26

        @damocles
        Les bobos post-soixante-huitards seraient capables de vous dire que si, puis de botter en touche en disant que les viols c’est de la faute au « sexisme des conservateurs » ! Rien ne les arrête, on lit déjà des trucs comme ça !


      • Sébastien A. 16 novembre 2017 12:51

        @gardiole
        Le juriste dans toute sa bêtise : un raisonnement juridique imparable basé sur un syllogisme : si le droit ne dit pas alors c’est légal. C’est ce genre de raisonnements qui ont conduits les juifs en déportation (après tout c’était légal).
        De plus si je suis votre raisonnement, un enfant de 7 ans peut être consentant à un rapport sexuel ? En l’espèce, les juges ont commis une énorme erreur : ils ont considérés qu’à 11 ans, on peut décider d’avoir un rapport sexuel en étant suffisamment éclairé. De fait, ce genre d’’arrêt légalise une certaine pédophilie. Voilà où mènent les raisonnements circulaires des juristes mal finis.


      • gardiole 16 novembre 2017 18:04

        @damocles
        Hélas pour vous, Pere plexe, lui aussi, sait comment fonctionne la Justice. Et qu’elle doit respecter certains principes tels que la séparation des pouvoirs et l’article 8 de la DDHC.


      • gardiole 16 novembre 2017 18:06

        @Sébastien A.
        N’entamez jamais des études de Droit. C’est l’échec assuré.


      • damocles damocles 16 novembre 2017 20:25

        @gardiole

        PUISQUE TOUT EST SI CLAIR pour vous et Pere Plexe ,et que le tribunal ne pouvait selon vous, juger autrement , expliquez -moi ,emminents juristes que vous êtes , POURQUOI LE PARQUET FAIT-IL APPEL ?

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2017 12:25

        http://www.lalibre.be/actu/belgique/secret-de-la-confession-le-pretre-poursuivi-a-bruges-renvoye-en-correctionnelle-5a0c029dcd707514e8c21e7b. Les faits se sont passés en 1988. Mais j’ai envie d’en parler car cela m’a poursuivi longtemps. J’ai assisté à une réunion d’un planning familial que je ne dévoilerai pas, avec un psychiatre. J’ai demandé ma démission. Le psychiatre exposait un cas qui m’a horrifiée et c’est peu dire. Un couple était venu le consulter pour se débarrasser de leur addiction : leur enfant de quatre ans chaque nuit dans leur lit. Peronne ne bronchait au cous de la supervision,...je suis partie,....


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2017 12:26

          devais-je aller à la Police... ?.. Affaire Dutroux : 1986. 


          • sarcastelle sarcastelle 15 novembre 2017 13:41

            âge minimum [du consentement] bien au-delà de quinze ans.........entouré de garanties.............gravé dans le marbre afin de ne plus y revenir....... 

            .
            Entouré non seulement de garanties, mais de matrones qui surveillent le lit, et d’un notaire qui surveille l’exécution des garanties signées sur acte authentique. 
            .
            « réac » ? Mais non : inepte. 
            .
            Autrefois restreint aux traités de zoologie, le « prédateur » s’en est échappé il y a quelques années pour se reproduire à une vitesse folle et se montrer dans tout réquisitoire, dans tout article. Les abus de vocabulaire à la fin détournent l’esprit lassé. 
            .
            Il faut se méfier : c’est très bien de protéger la jeunesse, à condition de ne pas chercher à protéger en plus l’image que nous voudrions en avoir. 

            • alain_àààé 15 novembre 2017 14:28

              je suis d accord avec l auteur.je ne comprends pas pourquoi on baissserai l age pour un acte sexuel sur une enfant de 11 a 13 on voit déja les prédateurs dans leurs beau costume a la sortie du collége pour dragué.j espére que la loi ne passera pas et que nous ne retrouvions la multiplication des cobency qui se faisait sucé sa bite par des enfants et se faisait masturbé par ces mémes enfants nous avons un polanski qui vie bien en france sans soucis avec l argent du contribuable et d un autre ministre qui ne l est plus mais n y parlemantaire nous terrons le nom.un terroriste cégétiste dont ma famille a été déportée.


              • Pere Plexe Pere Plexe 15 novembre 2017 17:10

                @alain_àààé
                je ne comprends pas pourquoi on baisserai l age pour un acte sexuel sur une enfant de 11 a 13


                En fait c’est tout simplement impossible car à ce jour il n’existe pas d’age minimunm légal pour avoir un rapport sexuel.
                Tout au plus la loi prévoit de punir un majeur qui aurait une telle relation avec une personne de moins de quinze ans.
                En revanche un type de 17 ans pourrait avoir une relation avec une fillette de 6 ans que la loi serait incapable de le condamner (sauf à tomber dans le cadre précis du viol)

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2017 16:02

                Ce dont un jeune a besoin, c’est de protection et d’information avant tout.


                Ceci étant, placer une limite au delà de 15 ans est une idiotie à plus d’un titre. 

                La vraie difficulté est de savoir ou placer le curseur pour à la fois protéger de façon efficace mais aussi ne pas enfermer les jeunes dans un carcan insupportable.

                Parce que c’est une réalité à ne pas négliger : une fois la puberté commencée ou passée, les jeunes sont conscients de l’existence du sexe de façon concrète. Ils éprouvent des pulsions et cherchent à les assouvir, seuls ou en compagnie. J’ai eu 13 ans aussi, je sais de quoi je parle. Et c’était bien avant Internet qui n’a rien à voir avec cela.

                Comme les jeunes se refusent en général à aborder ces questions avec leurs parents et que ces derniers en général aussi ne sont pas pressés de voir leur enfant grandir trop vite à leurs yeux, fatalement ils recherchent un guide, des références. Le porno est à l’heure actuel la seule chose qui ressemble vaguement à ce qu’ils cherchent.

                Il faudrait de fait une véritable éducation sexuelle. Qui ne se contente pas de la mécanique de la reproduction mais qui aborde le thème au niveau du social, du comportement public et privé. Ce serait aussi une bonne façon d’éduquer au respect envers l’autre sexe et envers les différences sexuelles.

                Les américains sont bien plus en avance que nous. Netflix a sorti une sitcom sur le sujet : Big Mouth. Un Dessin animé pour adultes et ados ( 1 saison de 10 épisodes, la 2 est prévue pour l’an prochain ) qui traite des affres de la puberté et des conséquences sur les relations envers les proches, parents et amis. Au delà de la sitcom, la série aborde sans tabou tous les thèmes auxquels les ados et les pré-ados sont confrontés, comme l’évolution des sentiments envers une amie, les pulsions sexuelles incontrôlées, les premières règles, les bouleversements hormonaux, la question de l’orientation sexuelle, les exemples à suivre ou à éviter.

                Une série à laisser trainer de façon nonchalante sur la table du salon.



                • Pere Plexe Pere Plexe 15 novembre 2017 17:14

                  @Mmarvinbear
                  ...c’est sans doute ce qui a pousser à ne pas légiférer dans un domaine aussi intime, aussi lié à des facteurs culturels, à des valeurs familiales.

                  15 ans pour certains c’est beaucoup trop jeune.
                  Et beaucoup trop tard pour d’autres.

                  Reste que ce vide juridique peut être dramatique.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 novembre 2017 17:35

                  @Pere Plexe

                  Rien n’est simple. Car instaurer une clause de non-consentement automatique dû à l’age, quelqu’il soit, pourrait être considéré comme une atteinte aux droits de la défense d’un accusé par beaucoup de juristes.

                  Et une telle mesure serait censurée par le CC.

                • waymel bernard waymel bernard 15 novembre 2017 18:38

                  Pourrait-on connaître les nationalités des personnes impliquées ? Il y a tellement de faux mineurs parmi les immigrés clandestins. D’autre part le préfète du pas-de-calais nous a bien expliqué que les migrants avaient des traditions respectables (mettre le feu à leur logement lorsqu’ils le quittent, par exemple). Certaines féministes pensent qu’un viol commis par un immigré illégal est moins grave qu’un viol commis par un homme blanc, l’immigré n’étant pas habitué aux femmes dévoilées.


                  • Allexandre 15 novembre 2017 18:56

                    @waymel bernard
                    Monsieur,

                    Au lieu de taper encore et toujours, à demi-mot, sur les musulmans, vous feriez bien de vous renseigner sur les personnes dont les pratiques pédophiles sont récurrentes ! Juifs et chrétiens sont très largement en tête ; quant aux viols de femmes, ils sont très largements perpétrés par de « bons Français de souche » selon la formule consacrée. 
                    Au lieu de taper bêtement sur les musulmans sans comprendre qu’il y a là une volonté de créer un haine à leur égard, vous feriez bien de réfléchir sur les stratégies sionistes. Cela enrichirait votre réflexion...un peu !

                  • Montdragon Montdragon 16 novembre 2017 10:37

                    @Allexandre
                    Juifs et chrétiens sont très largement en tête

                    Pour les chrétiens vous en avez la preuve formelle ? Des curés des profs (chrétiens les profs ?).
                    Vous connaissez le gap entre le réel et le déclaratif, le punissable et le traduit en justice ?
                    Il est notoire que les musulmans sont bien plus pédo/pédérastes que les européens..je le sais voilà tout, mais je ne peux en apporter la preuve formelle. Capiche ?
                    Des preuves merci.


                  • Allexandre 16 novembre 2017 10:47

                    @Montdragon
                    Il est notoire uniquement par vous et votre esprit limité et haineux. Les preuves vous les avez sous les yeux avec tous les ouvrages écrits en Italie, en Irlande et aux Etats-Unis, et reconnus par le Vatican. Quant aux juifs, si vous aviez une culture plus grande, vous sauriez ce qui est dit dans le talmud.

                    Mais comme vous écrivez n’importe quoi pourvu que ce soit contre l’islam, il est impossible de porter crédit à vos propos, et ce d’autant plus que votre culture historique et religieuse présente des lacunes abyssales jointes à une subjectivité pour laquelle il faudrait inventer un autre mot.
                    En revanche où sont vos preuves ? Vous n’en avez pas car les affaires de pédophilie ayant fait scandale touchent toujours les mêmes.
                    Si c’est pour faire ce genre de commentaire débile, évitez, vous gagnerez du temps pour essayer de réfléchir avec votre cerveau lobotomisé à outrance !

                  • Montdragon Montdragon 16 novembre 2017 10:54

                    @Allexandre
                    J’ai dit que je n’avais pas de preuves...vous aussi ?
                    Les faits reconnus par le vatican concernent une certaine corporation, l’Église.
                    On peut parler de la population globale selon son caractère culturel ?
                    Mais là je vais cesser, cher ami, je vous sent vraiment vraiment trop bas du front pour comprendre.
                    De plus, vous glosez tel un pédant sur de son fait et de ses arguties sans chercher à relativiser votre vision, ce que je fait souvent en défendant les descendants de maghrébins très intégrés et victimes de l’attitude des racailles.
                    Fat.


                  • antiireac 16 novembre 2017 21:33

                    @Allexandre
                    Décidément tu n’est pas à une connerie près....


                  • Daniel Vanhove 15 novembre 2017 21:02

                    @ différents intervenants : je vous remercie pour vos réactions, même si parfois je ne les partage pas... je voudrais simplement ajouter qu’il ne s’agit pas dans un dossier aussi sensible (ou/et « complexe » pour reprendre un terme utilisé) d’ergoter sur un mot ou l’autre... la question abordée est une question de fond... je ne suis pas législateur et mon (notre ?) rôle n’est pas de donner forme en termes légaux au problème soulevé... ça, c’est du ressort des gens dont c’est le métier et qui sont payés pour y travailler


                    mais, les interventions allant dans ce sens soulignent qu’existe un vide juridique sur un sujet aussi grave... et il convient donc de se demander pourquoi... ?! j’ai mon idée sur le sujet et l’ai exprimé à travers ce billet : je pense que ce vide convient à certains, et pas toujours à ceux que l’on pense... l’on se trouve dans la plupart des cas face à une question de pouvoir, une fois de plus... le pouvoir de l’aîné sur le/la plus jeune... le pouvoir de l’adulte sur l’enfant... etc...

                    par ailleurs, dans mon propos, je ne mets pas en cause le fait que les enfants et les jeunes fassent leurs expériences... contrairement à ce que j’ai pu lire dans un commentaire, la sexualité des enfants ne commence pas à leur puberté... des études (et ma formation professionnelle) m’ont enseigné que les enfants ont une sexualité dès le plus jeune âge... 
                    mais, il ne faut pas tout mélanger... que les enfants et les jeunes restent entre eux... ils n’ont pas besoin d’être « initiés » par des adultes qui souvent pourraient être leur père (ou mère)...
                    il s’agit bien dans le cas soulevé, d’une forme de pouvoir, d’autorité, que l’un a sur l’autre... quand un adulte de 30, 40, ou 50 ans s’en prend à des jeunes ados, il y a manifestement un rapport de force... le nier est se mentir... c’est tricher... et pour le coup, il ne s’agit pas d’un jeu !

                    enfin, le sujet est tellement grave (à mes yeux de parent) que je trouve intéressant de lire tout ce qui peut s’entendre dans nos médias et s’écrire en gros titres comme leçons de morale de ce que j’appelle « l’occident-bien-pensant » à l’attention de pays où sont pratiqués des mariages de très jeunes filles à des hommes plus âgés, et dans le même temps, de voir à quelle « banalisation » certains (souvent les mêmes !) aimeraient que chez nous la pédophilie ne fasse plus l’objet d’un minimum de sévérité... cherchez l’erreur... mais, en ce qui me concerne, ceux-là sont vraiment d’une fumisterie sans nom... et il me parait temps de leur dire STOP !

                    • gardiole 16 novembre 2017 18:17

                      @Daniel Vanhove
                      Quel « vide juridique » ? S’il y a violence, contrainte, menace ou surprise, il y a viol. Hors de ces 4 cas, si la victime a moins de 15 ans, il y a atteinte sexuelle sur mineur. Telle est l loi. Le cas du majeur qui a un rapport sexuel avec une mineure de moins de 15 ans est donc bien prévu.
                      Savoir s’il faudrait modifier la loi et punir pour viol si la victime a moins de 15 ans (ou un autre âge) même hors violence, contrainte, menace ou surprise est un autre débat.


                    • bob14 bob14 16 novembre 2017 06:12

                      J’avais il y a quelques temps fait un commentaire en donnant des noms..commentaire supprimé par la censure ?..Votre pays est malade et ne faites rien pour le soigner..Les Français sont des « VEAUX » qui regardent passer les trains !


                      • Mister hyde 16 novembre 2017 14:51

                        @bob14

                        Cela ne m’étonne pas du tout, avez vous déjà vu ici un article dangereux pour le pouvoir en place ?! car moi non , cela ne m’étonne donc pas du tout qu’on vous ait censuré si vous avez eu le courage de balancer ces psychopathes, agora de maintenant à bien changé, courageux peut être un petit peu mais loin d’être téméraire... Je n’ai jamais vu ici ( en tout cas récemment ) d’articles dénonçant des choses qui embêterait le pouvoir, on ne parle que de ce les infos nous mettent au 20 heures et nous autorise donc a parler, ici ça regarde bfm pour venir après tenir une position un peu plus nuancé. Tout les articles qui dénoncent sincèrement quelque chose ne passe pas et se font censurées, ne vous en étonnez pas je pense pas que c’est personnel , agora a perdu de sa superbe depuis un bail déjà , vous n’êtes pas le seul àà avoir dit que vous vous étiez fait censuré car votre information était piquante..trouvez moi ici un seul article qui est dangereux pour le pouvoir en place, bon courage... !!

                      • chantecler chantecler 16 novembre 2017 08:10

                        Beaucoup de battage pour pas grand chose : les faits (réels) semblent largement différents :
                        lisez ceci :
                        https://www.les-crises.fr/viol-de-pontoise-la-deroute-morale-des-boutefeux-par-regis-de-castelnau/


                        • Daniel Vanhove 16 novembre 2017 10:21

                          @chantecler :... euh, « pas grand chose »... pcq vous n’êtes probablement pas touché par le problème... et cela illustre parfaitement ce que je dis de la « banalisation » du phénomène !

                           
                          comme je l’ai signalé dans mon papier, ce n’est pas le fait divers précis de Pontoise qui fait problème, c’est le fond du sujet qu’il s’agit de questionner...

                          et en lieu et place de prendre Haaretz comme référence, voyez les chiffres officiels et confirmez-nous bien que un viol sur mineur(e) par heure en France n’est rien ou si peu à vos yeux... (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-nombre-de-viols-a-t-il-vraiment-augmente-en-france_1867064.html)... on saura au moins où vous vous situez !


                        • Garibaldi2 16 novembre 2017 10:36

                          @chantecler

                          La décision de justice contestée a été rendue par une cour d’assises, c’est à dire par un jury populaire, qui a jugé selon le droit et rien que le droit. Ce jury a eu, ô combien raison, puisque maintenant on se préoccupe de modifier la loi qui semble-t-il n’est pas adaptée pour sanctionner ce type de comportement, aux dires de certains.

                          Il va falloir y aller sur des oeufs pour rédiger ladite loi :

                          Quid du jeune gars de 13 ans, pubère, qui a un rapport de pénétration consenti avec une jeune fille réglée de 13 ans ?

                          Quid du jeune gars de 13 ans, pubère, qui a un rapport de sodomie consentie avec un autre jeune gars de 13 ans ?

                          Et pour des jeunes filles ?

                          Une femme de 40 ans qui fait une fellation à un jeune gars de 13 ans, pubère, et plus que consentant, c’est bien pour le gars, pas bien, ne se prononce pas ???!

                          Arrêtons-nous là.

                          Plutôt que des vociférations, en particulier sur un cas aussi douteux que celui que vous signalez, il faudrait que des citoyens raisonnables et responsables s’interrogent sur la sexualité en général en regardant la réalité en face : le monde tourne autour du trou du cul ! Ce n’est pas de moi mais de Salvador Dali, et je peux vous dire qu’arrivé à mon âge, je mesure que le bougre ne s’était pas trompé !

                          En fait, ce qui choque les gens c’est la différence d’âges, mais pas un jeune gars avec une viocque (une bonne salope avec de l’expérience !), mais plutôt une jeune fille avec un viocque (c’est un porc !). E.Macron, qui a rencontré son épouse alors qu’il avait 15 ans, et 24 années de différence d’âge avec elle, devrait avoir un avis éclairé sur la question.

                          Ayant commencé ma vie sexuelle TRÈS jeune, je suis toujours amusé de l’hypocrisie de mes contemporains.

                          @ l’auteur : en cour d’assises on est un accusé et non un prévenu.


                        • Garibaldi2 16 novembre 2017 10:58

                          @Daniel Vanhove

                          ’’un viol sur mineur(e) par heure en France n’est rien ou si peu à vos yeux..’’

                          Il n’a rien dit de tel.

                          Où est le problème avec Haaretz ? L’article est-il factuellement faux ?

                          C’est quoi le fond du sujet ? Qu’un jury populaire applique la loi ? Qu’à votre opinion la loi ne soit pas bonne ?

                          D’après vous à quel âge doit-on fixer celui auquel le consentement du mineur est valable ? Pourquoi cet âge plutôt qu’un autre ?

                          Art. 227-25 du code pénal :

                          ’’Le fait, pour un majeur d’exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de moins de quinze ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.’’

                          Pourquoi voulez-vous qualifier de viol (jugé aux assises) ce qui est actuellement qualifié d’atteinte sexuelle (jugé en correctionnelle) ?


                        • Taverne Taverne 16 novembre 2017 12:00

                          @chantecler
                          Balance ton proc !

                          Sur le site que vous mettez en lien, je lis : «  le procureur, immédiatement couvert d’épithètes plus insultantes que les unes que les autres.« Et maintenant : »balance ton proc" ?


                        • lloreen 16 novembre 2017 11:31

                          Vous avez raison de souligner que « l’essentiel se situe néanmoins autre part. »
                          Surtout lorsque l’on connaît cette information. Cet ordre babylonien (romain) orgiaque, criminel et absolument inhumain doit non seulement être dénoncé mais divulgué par tous les moyens.
                          Ce n’est pas un hasard si cet ordre démoniaque est défendu par ceux qui s’en délectent tous les jours en alimentant leur perversion et toutes les abjections liées au système d’une prétendue « dette » envers des détraqués mentaux.
                          https://www.anguillesousroche.com/culture-societe/dons-de-leglise-leglise-catholique-a-utilise-pres-de-4-milliards-regler-proces-dagressions-denfants/


                          • lloreen 16 novembre 2017 11:36

                            Ces pervers aident à maintenir en place un empire du crime dont 99% du monde font les frais. La pédophilie a un but bien précis dans l’agenda de ces criminels : celui de détruire les humains de l’intérieur de façon à les programmer à accepter et à subir l’inacceptable.
                             https://fr.sott.net/article/28406-Abus-rituels-et-controle-mental-l-impensable-realite


                            • Taverne Taverne 16 novembre 2017 11:57

                              Vous écrivez : « Ainsi donc, pour ces gens-là, un(e) enfant de 13 ans ne serait plus enfant dès qu’il s’agit de sexualité. »

                              Non ! Ce n’est pas cela que le législateur veut (lire ici).

                              Le gouvernement veut (idée de proposition de loi) que l’on considère qu’en dessous d’un certain âge (13 ans, 14 ans ou 15 ans), tout rapport sexuel d’un adulte avec un enfant soit systématiquement qualifié pénalement comme un viol.

                              Cela n’est pas le cas aujourd’hui (car l’un des 4 critères du viol - « violence, contrainte, menace ou surprise » - n’est pas toujours prouvé), d’où le jugement qui fait polémique où, faute de critère établi, le juge n’a pas pu qualifier le viol (jugement contre lequel le parquet a fait appel).

                              Le reste ne change pas : il est strictement interdit pour un majeur d’avoir des relations sexuelles avec un mineur : « Le fait, par un majeur, d’exercer sans violence, contrainte, menace ni surprise une atteinte sexuelle sur la personne d’un mineur de quinze ans est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. » (article 227-25 code pénal).

                              Voir aussi sur ce site.


                              • Taverne Taverne 16 novembre 2017 12:12

                                L’article 227-25 serait donc modifié pour que même sans l’un de ces 4 critères énumérés, l’acte soit considéré comme un viol pour les victimes de moins d’un certain âge. Il me semble que la question mérite d’être soumise au débat parlementaire.


                              • gardiole 16 novembre 2017 18:20

                                @Taverne
                                Ça fait plaisir de lire quelqu’un qui sait de quoi il parle !


                              • Mister hyde 16 novembre 2017 14:40

                                Ah enfin un article qui pique... !! ça me manquais , agora s’est fait contaminer par le conformisme et la servilité, on ne parle plus que de ce que les infos nous dictent, je suis content de voir un article du genre, merci à vous auteur.


                                Et non vous n’êtes pas réac non, quand on a un lobby pédophile au plus haut du gouvernement , qui ont étouffé bon nombre d’affaire impliquant la plus perverse des pédophilies , je veux bien sur parler 
                                des réseaux qui pratiquent la pédophilie ritualisé, vous n’avez rien d’un réac, et cela est dit par quelqu’un qui d’habitude n’aime pas ces comportements réac , alors croyez moi que vous n’avez rien d’un réac et c’est très bien ce que vous faites à le dénoncer. On est vraiment gouverné par des psychopathes qui ont comme projet pour nous français et notre pays de légaliser les relations sexuelles avec les enfants et certains osent encore larbiner à nous dire qu’il n’y a aucun complot... enfin non en vérité il n’y en a même pas , tout est dit et partager ouvertement. Le lobby pédophile international boy lover ne se cache pas du tout et font des manifestations tout les ans a mettre des bougies sur les fenêtres pour se reconnaître, il n’y a donc aucun complot tout est mis sur la table... !!

                                Je sais pas si les gens se rendent bien compte des implications que nos élus veulent légaliser la pédophilie, qui sont ces gens ? comment peuvent t’ils se permettre de balancer ça ouvertement ?! es ce qu’on se rends compte des implications de ce fait ?!! car il faut quand même se dire que si ils osent balancer ce projet de loi ouvertement, c’est que bon nombre d’entre eux doivent être des pédophiles.. !! Les électeurs de macron vous êtes tous autant coupable, vous êtes la honte de ce pays et vous serez jugé en tant que tel. Tout cela ne date pas d’hier non plus , je le reconnais : https://www.youtube.com/watch?v=__HyjOpwNzI

                                • microf 16 novembre 2017 20:41

                                  Une blague du Président MUGABE « la seule femme qui dit vraie lorsqu´elle appele son mari mon bébé, c´est Madame Macron »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->