• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Pologne dans le collimateur de la Commission Européenne

La Pologne dans le collimateur de la Commission Européenne

Le commissaire européen Guenther Oettinger a déclaré à la radio allemande Deutschlandfunk que la Commission Européenne allait entamer mercredi prochain un processus en deux étapes qui pourrait théoriquement priver la Pologne de ses droits de vote au Conseil Européen pour ne pas respecter « les valeurs européennes fondamentales » en exerçant un contrôle politique sur le pouvoir judiciaire

La semaine dernière, la Pologne a adopté des lois permettant de mettre d’office à la retraite les juges de la Cour Suprême âgés de plus de 65 ans sauf si le Président de la République prolonge leur mandat) et de les remplacer par de nouveaux juges choisis par le président lui-même. La loi permet également au Ministre de la Justice de fermer et rouvrir des dossiers à volonté.

L'organe du Conseil de l’Europe chargé du contrôle de l'état de droit, connu sous le nom de Commission de Venise, a qualifié la législation de « grave menace » qui « met gravement en péril l'indépendance de toutes les parties du pouvoir judiciaire polonais ».

"La réforme est exactement ce que voulait Kaczyński", a déclaré M. Marcin Matczak, professeur de droit à l'Université de Varsovie. "Lui et son parti auront le contrôle total du Conseil National de la Magistrature, et contrôleront donc efficacement la nomination des juges."

Ces lois font partie d'un ensemble de mesures autoritaires prises par le parti au pouvoir, le parti « Droit et Justice » (PIS), qui a également été accusé de répression contre les médias indépendants : récemment, la chaîne américaine TVN24 a été condamnée à une amende de 1,5 million de zlotys (237 800 €) cette semaine pour avoir diffusé un reportage sur les manifestations antigouvernementales.

Mme Teresa Brykczynska, porte-parole du KRRiT, l'autorité de régulation audiovisuelle nationale polonaise, a déclaré que ce reportage avait créé un « climat de tension et de menace » et « n'avait pas informé les téléspectateurs que les manifestations du 16-18 décembre 2016 étaient illégales ». Les manifestations en question étaient des marches contre les réformes judiciaires du gouvernement.

La résistance de la population a contraint Varsovie à revenir sur certains de ses objectifs, tels que les restrictions sur le droit à l'avortement et la tentative d'empêcher les journalistes de couvrir les débats parlementaires. Cependant, le gouvernement a réussi à faire adopter une loi lui permettant de nommer et révoquer sans justifications les dirigeants des médias du secteur public.

"Nous avons besoin de plus que des avocats et des ONG pour défendre le principe de l'indépendance judiciaire si nous voulons arrêter cela", a déclaré M. Bohdan Widła, un avocat qui a participé aux manifestations de Varsovie et de Cracovie. "La colère et l'enthousiasme des manifestations au cours de l'été semblent s'être dissipés - mais j'espère que j'ai tort."

Une déclaration selon laquelle la Pologne enfreint les valeurs européennes fondamentales requerrait une majorité qualifiée, ce qui est possible. Par contre, le retrait des droits de vote des représentants du pays nécessiterait l'unanimité et serait improbable.

Le Premier ministre hongrois M. Viktor Orban a lui-même été accusé d'avoir mis à mal l'indépendance des médias : la fermeture du plus grand journal d'opposition, Nepszabadsag, l'année dernière était motivée par des raisons politiques. Il a promis d'opposer son veto à toute mesure punitive contre la Pologne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 16 décembre 2017 11:27

    La Pologne ne veut pas devenir Gogochonne : indifférencié, chanteuse transexuelle barbue, multiethniquée, crétinisée, akulti, soumise à la colonisation mondialiste comme les gôôôchos
     
     
    GOGOCHON CONTRE GOGOCHONNE : LA LUTTE DES MÊMES
     
    « Le premier [le sexe moderne] est la polarisation de caractères communs [indifférenciés], le second [le genre vrai], une dualité complémentaire [fermier/fermière]. Genre et sexe sont l’un et l’autre des réalités sociales n’ayant qu’un mince rapport avec l’anatomie. Le sexe économique individualisé est tout ce qui reste du genre social dans le pseudo-genre de l’humain contemporain sexué. Le genre [vrai] ne peut s’épanouir dans un environnement structuré par l’économie »
     
    Ivan Illitch ‘le genre vernaculaire’
     


    • Cateaufoncel 16 décembre 2017 13:19

       @Choucas

      « La Pologne ne veut pas devenir Gogochonne : indifférencié, chanteuse transexuelle barbue… »

      C’est pourtant tendance ! Et de plus en plus !

       C’est ainsi que, candidate unique, la transgenre Gabrielle Bouchard-1) vient d’être élue présidente de la Fédération des femmes du Québec-2).

      Ca couine un peu, mais pas trop, du côté des femmes nées femmes.

      A quelques jours de là, une transgenre néozélandaise, Laurel (ex-Gavin) Hubbard-3) a remporté deux médailles d’argent aux championnats du monde d’haltérophilie d’Anaheim (Californie), la première à l’arraché, la seconde au combiné.

      Ca couine un peu, mais pas trop, dans les staffs des médaillées de bronze.

      Photo-4). A la manière de Magritte : ceci n’est pas un homme

      Beaucoup parmi ce.ll.ux.es qui refusaient d’admettre que nous vivons dans un monde de dingue, commencent à réviser leur jugement.

      1) – https://i.ytimg.com/vi/jsowivcBXuM/hqdefault.jpg

      2) - http://www.journaldemontreal.com/2017/10/30/une-femme-trans-est-elle-une-vraie-femme

      3) - https://en.wikipedia.org/wiki/Laurel_Hubbard

      4) - https://files.newsnetz.ch/story/1/3/6/13633750/4/topelement.jpg


    • Cateaufoncel 16 décembre 2017 13:36

      @Choucas

      A propos de Conchita Saucisse, lu sur Medias-Presse.info  :

      « Provocation homohérétique dans la cathédrale de Vienne : le cardinal Schönborn a prêté, le 1er décembre dernier, sa chaire de la cathédrale Saint-Etienne de Vienne aux activistes gays, dont le fameux travesti-transsexuel-transgenre Thomas Neuwirth, de son nom de scène Conchita Wurst, lors d’une veillée de prières inter-confessionnelle organisée pour les victimes du sida, en collaboration avec l’association Aids Life, à l’occasion de la Journée mondiale contre le sida. Les initiateurs de cet événement, qui a donc reçu le placet du cardinal viennois, furent Gery Kesler, fondateur avec son partenaire homosexuel Torgom Petrosian, de l’association Aids Life  

      (...)

      « Le clou de cette célébration homohérétique a cependant été la performance du transsexuel Conchita Wurst. Sous les yeux attendris du cardinal Schönborn, qui semblait très à l’aise au sein de cette veillée inter-confessionnelle en forme de « sanctification » des pratiques contre-nature, la « femme à barbe » a lu une des prières d’intercession à saveur homosexuelle adressée à Dieu le Père :

      « Pose sur nous un œil attentif non seulement ici, mais aussi dans tous les autres lieux afin que nous puissions comprendre vraiment le monde et ses gens et qu’ainsi tu puisses nous aider à dépasser les exclusions, les discriminations et éviter les persécutions de ceux qui vivent leur identité de manière différente. Essayons de prendre conscience de tout cela et aidons ceux qui sont différents de nous-mêmes. »

      Quand on a été baptisé catholique et qu’on lit ça, on se dit que le moment serait venu de passer agnostique... Si ce n’était déjà fait...


    • Cateaufoncel 17 décembre 2017 00:02

      @Choucas

      On n’arrête décidément pas le progrès.

      Une incertaine Sarah Hall, de Newcastle, a demandé que le conte La Belle au bois dormant soit banni des écoles primaires, au motif que le prince embrasse l’héroïne, victime d’un sort, pour la réveiller, sans lui avoir - évidemment ! - demander la permission de le faire (comportement sexuel inapproprié, inappropriate sexual behaviour).

      Cette histoire de folle a été rapportée par The Telegraph du 23 novembre de cette année.

      Mais où vont-elles s’arrêter ? Si tant est qu’elles s’arrêtent un jour.. Il est à craindre, en effet, qu’on ne trouve toujours une cinglée pour aller plus loin que les précédentes.


    • Olivier 18 décembre 2017 09:33

      @Cateaufoncel

      Oui, la dérive inouïe de l’église de M. Bergoglio, qui manifestement s’intéresse beaucoup plus à être bien vu des médias du système que de Dieu, est assez désolante. Mais M. Bergoglio a depuis longtemps cessé de représenter le catholicisme ! 
      Cet aspect religieux est important car la promotion de l’homosexualité et de l’androgynie est une caractéristique de la religion illuministe et gnostique des élites occidentales

    • Cateaufoncel 18 décembre 2017 10:57

      @Olivier

      Je ne sais pas si vous connaissez le site Medias-presse.infos, on y parle souvent du « pape » et de ses bien peu catholiques dérapages.

      A noter, à titre d’exemples, la présentation d’un livre publié en Italie « Il Papa dittatore », qui nous montre un Bergoglio « dictatorial, colérique, vulgaire, à la fausse humilité et pauvreté », ou encore Bergoglio nous mène-t-il à l’Eglise Gay ?



    • Cateaufoncel 18 décembre 2017 11:26

      @Cateaufoncel

      En compléments à l’article précédent :

      Une fresque « homoérotique » exécutée par un peintre homosexuel, dans la cathédrale de Terni, à la demande de l’archevêque Paglia, lui-même représenté par l’artiste, dans une posture pour le moins équivoque (troisième image du diaporama).


    • Julien30 Julien30 16 décembre 2017 11:30

      La Hongrie et la Pologne sont dans le collimateur, des pays de droite qui essayent de préserver leur identité et de s’opposer à la doxa mondialiste doivent être mis au pas.


      • diogène diogène 16 décembre 2017 11:42

        @Julien30

        Si vous pensez que la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la France sont des pays de gauche, alors tout est possible et inversement : on peut aussi dire que que le Portugal est d’extrême-gauche et les Pays baltes centristes. Tout est relatif en matière de latéralité.

      • Julien30 Julien30 16 décembre 2017 11:50

        @diogène
        Si vous parlez de libéralisme économique, Il est originellement de gauche. Sur le plan sociétal, le mariage gay, la PMA, GPA, le culte et la victimisation des minorités et autres ça aussi c’est la gauche, en tout cas une certaine gauche.


      • Christian Labrune Christian Labrune 17 décembre 2017 14:11

        tout est possible et inversement [...] Tout est relatif en matière de latéralité.
        ...................................................................... .....
        @diogène

        Vous avez raison : l’opposition droite/gauche n’a plus beaucoup de sens, pas plus que le « ni droite ni gauche » de l’actuel locataire de l’Elysée. Pendant que FN récupérait ici et là (mais pas partout) le discours ouvriériste du PCF d’autrefois et retirait de sa vitrine, pour se refaire une virginité, les vieux thèmes antisémites de l’ancêtre (tout en continuant à les cultiver dans l’arrière-boutique !) le NPA et la France Soumise les récupéraient pour les astiquer à l’envi, et s’adonnaient à toutes les aventures d’une « franche collaboration » avec l’islamisme des Frères et des salafistes. « Ni doite ni gauche », ne l’oublions pas non plus, c’est le titre d’un bouquin de l’historien Sternhell, au début de ce siècle, qui rappelait que ce beau slogan avait été tout à fait central dans le fascisme européen des années 30.

        La différence est entre les pays où un chat est un chat et ceux où il peut être n’importe quoi, où les foules crétinisée s’accorderont à dire, comme dans le conte d’Andersen, que le roi est superbement habillé quand tout le monde devrait le voir à poil parce qu’il est réellement à poil.

        Dans la France actuelle, on ne VEUT pas voir que la politique du gouvernement ressemble à ces traitements palliatifs qu’on réserve à ceux pour qui la médecine de peut plus grand chose. Nos politiciens croisent les doigts en espérant que le pays ne crèvera pas avant la fin de leur mandat, ce qui les mettrait en fâcheuse posture. Encore une minute, Monsieur le Bourreau ! Mais après nous, le déluge....


      • Cateaufoncel 16 décembre 2017 11:44

        Ceux qui s’intéressent à la résistance du Bloc des Orientaux - le groupe de Visegràd - peuvent consulter le site : https://visegradpost.com/fr/accueil/

        Publiée hier, une interview de Gàbor Thòt, président (hongrois) de l’association V4 – Chine, Gateway to Europe qui joue sa propre partition en matière de relations commerciales avec la Chine.

        Extrait : "Nous parlons de deux blocs qui à la fois rejettent l’ingérence étrangère et respectent le système de l’autre ainsi que son choix de structure politique. L’Europe centrale essaie de préserver la démocratie et le libéralisme comme il l’était au début, basé sur la primauté du droit et des responsabilités humaines, et non pas des droits de l’homme surestimés et de libertés illimitées. C’est la raison pour laquelle la Chine veut faire des affaires avec nous et non avec l’UE, où ils sont souvent traités avec mépris et humiliés par des gens qui ne peuvent même pas diriger correctement leur propre pays."

        Et toc ! smiley


        • antiireac 16 décembre 2017 12:08

          Le pays de l’est choisissent de ne pas accepter le n’importe quoi de Bruxelles voilà tout ce qu’on peut dire du bras de fer qui opposent ces pays et le reste de l’Europe.


          • si nick 18 décembre 2017 10:01

            @antiireac
            C’est vrai : ces pays ont choisi le n’importe quoi US.


          • Jonas 16 décembre 2017 12:50

            "Le commissaire européen Guenther Oettinger a déclaré à la radio allemande Deutschlandfunk que la Commission Européenne allait entamer mercredi prochain un processus en deux étapes qui pourrait théoriquement priver la Pologne de ses droits de vote au Conseil Européen pour ne pas respecter « les valeurs européennes fondamentales » en exerçant un contrôle politique sur le pouvoir judiciaire« 

            Critiquer la Pologne, qui refuse de se soumettre au diktats de l’Eurogroupe, c’est déjà vouloir entériner les décisions totalitaires de l’Union Européenne.

            -------------------------
             »Le Premier ministre hongrois M. Viktor Orban a lui-même été accusé d’avoir mis à mal l’indépendance des médias : la fermeture du plus grand journal d’opposition, Nepszabadsag, l’année dernière était motivée par des raisons politiques. "

            C’est drôle de critiquer les média polonais, alors qu’en France TOUS les mass-média financés par l’État limitent la diffusion de toute opinion anti-système, et ont TOUS par exemple appelé explicitement à voter Macron :
            http://www.huffingtonpost.fr/2017/04/22/tout-sauf-eux-la-une-engagee-de-liberation-a-la-veille-du-pre_a_22050471/
            https://francais.rt.com/france/37949-en-pleine-periode-reserve-liberation-appelle-voter-macron-en-une
            https://www.mediapart.fr/journal/france/010517/dire-non-au-desastre
            http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-05-2017/1/?refresh=832349
            http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/24/les-risques-d-une-explosion_5116380_3232.html
            http://www.lejdd.fr/politique/le-pire-est-malheureusement-possible-lappel-de-61-associations-et-ong-avant-le-second-tour-3315047
            https://www.relay.com/les-inrockuptibles/marine-le-pen-le-7-mai-elle-degage-et-apres—numero-1117-newsmagazines-559981-13.html
            http://www.zinfos974.com/photo/art/default/7150286-10962939.jpg?v=1415347228
            http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120918.OBS2752/les-nouveaux-fachos-et-leurs-amis.html
            http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/05/05/31001-20170505ARTFIG00322-l-editorial-du-figaro-presidentielle-le-choix-de-la-raison.php
            https://www.la-croix.com/Debats/Editos/Presidentielle-notre-choix-2017-05-01-1200843739
            https://www.marianne.net/debattons/tribunes/nous-avons-vote-melenchon-au-1er-tour-nous-voterons-macron-contre-le-pen

            paille...poutre....oeil...etc


            • Jelena Jelena 16 décembre 2017 13:06

              En deux mots, les pourceaux bruxellois font dans la dépression parce que la Pologne diffuse un autre message que « la pensée unique » du camarade Soros... Sans réelle surprise, on peut prédire que « la civilisation de l’Ouest » s’arrêtera à la ligne Pologne, Tchèquie, Slovaquie, Hongrie, Croatie.


              • OMAR 16 décembre 2017 17:58

                Omar9

                @Jelena
                .
                La mentalité des pays que vous citez n’a pas changé.
                Hier, ils étaient les chiens de garde de la doctrine communiste.
                Aujourd’hui, ils sont les chiens de garde de la doctrine fasciste...


              • Jelena Jelena 17 décembre 2017 14:17

                @OMAR >> La mentalité des pays que vous citez n’a pas changé.
                 
                Au sein de l’URSS (ou de la SFRJ), on leur disait : « ce n’est pas bien d’être chrétien ». Aujourd’hui au sein de l’UE, il se trouve que le message est toujours : « ce n’est pas bien d’être chrétien ».
                 
                Donc, oui c’est vrai, les mentalités n’ont pas changé... Si bien que si Bruxelles « chatouillent » trop ces pays, l’UE connaitra le même destin que l’URSS.


              • Le421 Le421 16 décembre 2017 16:05

                Le virage facho de la Pologne ne peut être décemment critiqué par la commission européenne vu qu’elle en est la responsable.


                • diogène diogène 16 décembre 2017 16:13

                  @Le421

                  De toutes façons, c’est du foutage de gueule, des effets de manche pour conjurer le diable.

                  Ce qui intéresse les stratèges de l’UE, c’est le marché que représentent les consommateurs polonais et le dumping social que permettent les travailleurs polonais. Le différentiel (gap) entre les deux éléments de ces données est générateur de profits considérables pour les joueurs de poker qui savent jouer sur les deux tableaux.


                • Christian Labrune Christian Labrune 17 décembre 2017 13:48

                  @Le421
                  Pour une fois, je serai assez d’accord avec vous. L’angélisme de surface des politiques à l’ouest de l’Europe - je dis « de surface » parce qu’en fait, sur le plan de l’économie, avec la destruction de tous les acquis sociaux, on ne peut guère parler de générosité, particulièrement en France - finit toujours par engendrer son pire contraire.

                  Ainsi, Angela Merkel, si féroce avec les Grecs à qui nous devons la démocratie, si favorable à une immigration plus fidèle que jamais au totalitarisme islamique, aura réussi à obtenir ce magnifique résultat : l’entrée d’un groupe néo-nazi pas du tout négligeable au Bundestag et , par voie de conséquence, la paralysie de sa politique.

                  Quand la bulle macronique aura éclaté, véritable miroir aux alouettes où se laissent prendre bien des crétins, je me demande ce qui pourra advenir dans une France où 40% des citoyens, si on ajoute les soutiens du FN et ceux de La France Soumise, sont déjà des sans-culottes décérébrés prêts à verser dans toutes les solutions fascisantes.

                  Quand on ne veut pas, parce qu’on a peur de se mettre à dos l’angélisme « de gauche », mettre en place démocratiquement et intelligemment la politique voulue par le peuple, cette dernière finira par être appliquée brutalement et bêtement par des extrémistes, comme c’est désormais le cas en Autriche et en Pologne. Sinistre perspective.


                • William 16 décembre 2017 19:04

                  Pour des raisons contradictoires, les différents courants politiques européens ont procédé à l’élargissement de l’UE aux pays de l’Est, malgré les disparités de développement économique et les divergences d’intérêts. On réalise maintenant que ces pays, récemment émancipés de leur tuteur soviétique, ne souhaitent pas être inféodés à une autre structure impériale.
                  Bref, il faut structurer autrement l’Europe, en blocs régionaux homogènes, avec une certaine régulation économique entre ces blocs, et laisser de côté l’idée de compétences politiques ou de défense à ces entités.


                  • antiireac 16 décembre 2017 19:43

                    @William
                    Il fait dire avant tout que les pays de l’est ne veulent pas accepter des décisions arbitraires que veulent leur imposer les anciens pays de l’UE.


                  • William 16 décembre 2017 21:20

                    @antiireac
                    Oui, mais ces « anciens pays de l’UE » les ont jusqu’ici très généreusement dotés : subventions, dérogations et délocalisations. Je ne suis pas favorable à les faire chier sur des questions de politique intérieure, mais j’aurai préféré moins de complaisance sur les questions économiques.


                  • si nick 18 décembre 2017 10:05

                    @William
                    « Pour des raisons contradictoires »
                    NON !
                    Il n’y avait qu’une raison.
                    Celle de soustraire durablement ces pays de l’influence de feu l’URSS et implanter des bases OTAN au plus près de Moscou.


                  • William 18 décembre 2017 13:54

                    @si nick
                    Chaque courant politique avait des raisons différentes : les néo libéraux voulaient un vaste marché avec des pays low cost intégrés, les humanitaristes voulaient « arrimer ces pays à la démocratie », les européistes rêvent du plus large périmètre possible... 


                  • Paul Leleu 16 décembre 2017 20:44

                    les réactionnaires polonais et Hongrois doivent regretter le bon temps de l’URSS... à l’épque, c’était plus « viril » ... 


                    au rythme où vont les choses, ils vont finir par se rapprocher des Russes... ce serait un comble ! 

                    bon... je rigole... mais il est vrai que les polonais ont souvent été des gros faiseurs de bazar en Europe... ils devraient arrêter de déranger tout le monde. déjà qu’on s’est cassé les pieds avec leur foutu Pape qui a ringardisé l’Eglise... 

                    • William 16 décembre 2017 21:25

                      @Paul Leleu
                      ils craignaient l’ours soviétique et en ont gardé crainte et rancoeurs, mais sur l’aspect du modèle politique et sociétal, ils sont assez proches de celui de l’actuelle Russie


                    • antiireac 16 décembre 2017 21:56

                      @Paul Leleu
                      Détrompez vous ni les polonais ni les hongrois ni d’ailleurs les autres pays de l’est ne regrette le temps de l’urss qui était le temps de privations et pour certains sinon pour tous le temps de la misère.

                      Simplement pour tous les est européen l’Europe devrait se limiter aux échanges commerciales et tous les restes à leurs yeux ces sont des superflus qui la regarde pas.
                      Maintenant et aux dernières nouvelles l’Europe aura forte à faire avec l’Autriche où au sein du gouvernement sont entrés à partir d’aujourd’hui des vrais fascistes.

                    • waymel bernard waymel bernard 16 décembre 2017 22:55

                      @antiireac Évitons de qualifier de fascistes les populistes qui s’opposent au mondialisme destructeur et à l’immigrationnisme forcené.


                    • francois 18 décembre 2017 08:20

                      @waymel bernard
                      Populistes : on a plutôt des Berlusconi de l’est.


                    • Alainet Alainet 17 décembre 2017 22:44

                      - Je suis d’accord avec toutes les analyses que vous faites sur les pays du V4 et l’Autriche n’en fait pas partie et ce peuple est différent : c’est plutôt la « petite Allemagne » comme l’on dit.
                      Pour leurs dernières élections ils ont voté comme les Allemands, mais en + accentué, sur le rejet du fédéralisme UE à marche forcée, imposé par 1 organisation non-élue dont les dictacts ne conviennent à personne en Europe.En dehors des problèmes migratoires ou la casse des acquits sociaux ;Il y a des inégalités économiques et monétaires criantes entre pays et la politique néfaste de la BCE qui pratique le QE & renfloue des banques UE en mal de solvabilité, qui nous mène dans le mur.. Si tout s’écroule, comme l’imagine Jovanovic :(Adolph Hitler ou la revanche de la planche à billets )... les souverainistes reviendront en force et l’UE sera 1 tas de cendres.
                      - En 1948, lorsque l’ACUE & la CIA nous ont poussé à fonder l’UE caqué sur les USA ; ils n’ont pas compris que chaque Etat avait 1 histoire et 1 civilisation différente et qu’ils n’avaient pas eu affaire à 1 pays vierge peuplé d’amérindiens ou tout restait à faire... et là ; ils se sont trompés et nous ont trompé aussi  !


                      • francois 18 décembre 2017 08:26

                        @Alainet
                        « Il y a des inégalités économiques et monétaires criantes entre pays et la politique néfaste de la BCE qui pratique le QE & renfloue des banques UE en mal de solvabilité, qui nous mène dans le mur.. »


                        Il est de bon ton, à la mode de crier sur les différentes mesures coercitives fincanciére (dépot, Bali in, AV...) prises par l’UE mais tant que vous serez payés avec des biftons, la coercition sera préférable au chacun pour soi.

                        C’est ça ou le chômage, vous préférez quoi. 

                      • Alainet Alainet 18 décembre 2017 14:04

                        @francois Quand la confiance fout le camp ; il est inutile de se raccrocher aux banques :
                        https://or-argent.eu/les-banques-centrales-de-la-zone-euro-sont-elles-encore-solvables/
                        https://or-argent.eu/pourquoi-les-banques-centrales-refusent-tout-audit-de-leurs-reserves-dor/
                        * Tout celà hélas n’est pas du vent et il convient de se préparer au pire au cas où...
                        http://la-chronique-agora.com/gel-vos-depots-bancaires-pour-contrecarrer-prochaine-crise/
                        http://la-chronique-agora.com/politique-monetaire-epargne/
                        http://la-chronique-agora.com/dette-publique-preteurs-assurance-vie/-
                        - il faut diversifier son épargne et ne pas s’en remettre exclusivement au système bancaire et à l’UE...qui peuvent vous rincer ... Nous sommes à l’abri de rien .


                      • Alainet Alainet 18 décembre 2017 17:23

                         @ François : -«  mais tant que vous serez payés avec des biftons ».(sic) mais en 2018 ; ce ne sera plus qu’un souvenir hélas !!!
                        https://lesmoutonsenrages.fr/2017/01/31/bruxelles-a-sorti-le-texte-pour-la-suppression-du-liquide-pour-2018/
                         **réaction de Egon Von Greyerz sur la fin du Cash décidée par la Commission Européenne ; sans avoir la délicatesse de nous consulter
                        .. bien évidemment !!!
                        https://www.businessbourse.com/2016/12/30/egon-von-greyerz-nous-allons-vivre-une-periode-ou-il-ny-aura-plus-dargent-liquide/


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 26 décembre 2017 19:08

                          J’aime bien +1

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires