• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La racialisation de la question sociale est une impasse Liberté-égalité-fraterni

La racialisation de la question sociale est une impasse Liberté-égalité-fraternité-laïcité : Voilà le combat !

La laïcité et le combat social sont indissociables

Sans cette articulation,les deux dérives mortifères :

la xénophobie et le communautarisme, feront sombrer

la République !

 

Une trentaine d'associations appelle à un rassemblement laïque le 20 septembre 2020 à 14h - Place de la République !

Plusieurs de ces associations, nationales sont implantées dans les villages et les villes.

Elles agissent au quotidien sur le terrain de la solidarité et de la lutte contre les inégalités sociales.

Vous pouvez le texte de l'appel sur Marianne, sur les sites des organisations signataires comme celui ci http://aflmelundal77.over-blog.com/2020/09/la-racialisation-de-la-question-sociale-est-une-impasse-liberte-egalite-fraternite-laicite-voila-le-combat.html

 

On voit s'agiter sur les réseaux sociaux et dans nos quartiers des groupes politiques qui ont choisi l'entre soi : les uns sont des identitaires et les autres des communautaristes.

S'ils s'opposent et s'affrontent, ils participent tous à la segmentation du peuple donc à sa division.

 

Les premiers développent une politique xénophobe, prétendant lutter contre une « islamisation » de la société alors qu'ils s'en prennent aux musulmans.

Ils s'opposent à la laïcité et ses principes de liberté d'avoir une religion, de ne pas en avoir ou d'en changer.

Ils nient la réalité, c'est que les musulmans dans leur très large majorité respectent les principes républicains, ils sont des citoyens comme les autres et doivent être respectés comme tels.

 

Les communautaristes se prononcent pour un relativisme culturel, niant l'égalité des droits entre les hommes et les femmes. Des mouvements « de gauche » prétendent lutter pour l'émancipation en s'alliant avec des groupes islamistes, ennemis jurés du droit des femmes. Ils prônent de fait une société à deux étages, favorisant l'emprise des religieux sur les familles habitant dans les cités.

La République est une et indivisible, elle s'appuie sur trois piliers : l'égalité des droits, la liberté entière et la fraternité du vivre ensemble.

Le 20 septembre, il s'agira de défendre la République et de s'inscrire dans le respect de la laïcité.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • « Ils s’opposent à la laïcité et ses principes de liberté d’avoir une religion, de ne pas en avoir ou d’en changer.  »  : sophisme ! c’est le contenu et certains passages du coran qui incitent à la haine et au terrorisme. Il n’y a pas de problème d’intégration pour les peuples de cultures chrétiennes ou bouddhistes. En raisonnant comme le fait l’auteur, on aurait toléré les opinions des nazis et leur religion paienne ? Assez d’hypocrisie svp !


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 09:12

      La laïcité n’indique aucun chemin et ne préconise aucune valeur, le christianisme au contraire le fait et cela a construit la France depuis Clovis.

      Les valeurs de la laïcité ne tiennent pas la route, genre : Pas de racisme, pas d’homophobie, pas de différence entre homme et femme, le vice élevé au range des bonnes mœurs, l’enseignement de l’évolution uniquement, le cosmopolitisme au détriment des Français, le grand remplacement, etc…


      • Gollum Gollum 18 septembre 09:32

        @Daniel PIGNARD

        Vous oubliez la trop grande tolérance vis à vis de la connerie... et de certaines minorités voulant revendiquer une place trop importante par rapport à leur poids réel..

        Non il ne s’agit pas des gays mais des chrétiens fanatiques et partisans de la lecture littérale de la Bible... smiley


      • Parrhesia Parrhesia 18 septembre 13:10

        @Gollum

        Si nous considérons la situation à laquelle nous sommes arrivés (nous Français), il devient de plus en plus clair que nous aurions finalement mieux fait de poursuivre la lecture littérale de la Bible que de s’abandonner à la lecture de nos feuilles de choux diverses, variées, quotidiennes et malodorantes où s’épanouissent les nouvelles générations de journaleux sponsorisés, subventionnés et bénéficiant d’avantages fiscaux !!!


      • Gollum Gollum 18 septembre 13:44

        @Parrhesia

        Il n’y a pas que des feuilles de choux malodorantes. A côté de cela on a eu une explosion de découvertes scientifiques, philosophiques et accès à toutes les cultures du monde.

        Dommage que vous vous soyez focalisé sur les feuilles de choux.

        Perso j’ai eu accès des tas de connaissances qui m’auraient été interdites si les partisans de la lecture littérale de la Bible n’avaient pas été vaincus au cours des deux derniers siècles. Je ne remercierai jamais assez 1789 pour cela. 

        Mais il est vrai que l’on a aussi du négatif, comme la lumière s’accompagne toujours d’ombre.


      • mmbbb 19 septembre 21:46

        @Daniel PIGNARD tu as bouffé une hostie au haschich ! 


      • bonnot 18 septembre 09:23

        J’ai lu, France souveraine :

        L’Ancien Testament (première partie de la Bible) est un texte où on ne lésine pas sur le châtiment mortel : lapidation des femmes adultères, des homosexuels, des zoophiles (à l’époque, il semble que les gens tombaient parfois amoureux de leurs animaux...) et les peuples entiers passés au fil de l’épée avec la bénédiction de Dieu pour faire de la place en Terre Promise.


        • Ecureuil66 18 septembre 16:14

          @bonnot
          merci pour cette remarque en effet la violence y règne en permanence ...et que dire des croisades et de l’inquisition et des massacres entre catholiques et protestants....
          je suis à fond pour la laîcité ...que les religieux foutent la paix aux autres, comme les médecins d’ailleurs : liberté à chacun de choisir une religion ou pas ... par ailleurs ne remarquez vous pas qu’il s’installe en ce moment subrepticement une dictature médicale ? (ça n’a rien à voir avec le sujet mais le parallèle est frappant) 
          Chalot est un idéaliste certes mais il en faut pour faire avancer les chose - en tous cas il ne fait du mal ni n’oblige personne.


        • Pascal L 19 septembre 10:52

          @bonnot
          La Bible, ça se passe à l’âge du bronze et vous la lisez comme si c’était hier... Mais que reste-t-il de vos cours d’histoire à l’école ? Personne ne vous demande d’en faire une lecture littérale voire caricaturale. La conquête d’Israël par Josué est un mythe qui, historiquement, n’a jamais existé. Les hébreux sont des Cananéens qui habitaient déjà Israël. Le sens de cette conquête est ailleurs. Le Dieu de la Bible est d’abord un Dieu de justice qui défend son peuple, mais le punit également. Cette vision a fortement évolué dans le courant de l’histoire juive et a connu son épilogue avec Jésus qui nous dit que la violence vient de nous et non de Dieu. Jésus nous dit aussi que Dieu défend ceux qui lui font totalement confiance et laisse se débrouiller ceux qui pensent pouvoir compter sur eux-mêmes. C’est probablement le sens de cette justice divine dans l’ancien Testament. C’est à cause de notre violence que nous refusons l’amour de Dieu et ce qu’il peut signifier pour nous.
          Chez beaucoup de personnes, l’accusation de violence faite envers Dieu n’est pas la dénonciation de la violence, mais le refus de son amour à cause de ce qu’il peut impliquer pour nous. Nous sommes fondamentalement violents mais nous sommes des êtres sociaux et cette violence doit être masquée. On peut se donner l’illusion d’une virginité en accusant l’autre de plus de violence que nous. Ce mécanisme est largement exploité par toutes les idéologies sans exceptions.


        • ZenZoe ZenZoe 18 septembre 09:31

          Chalot est un idéaliste. Il croit que le vivre ensemble est possible, il suffit de manifester et de le dire.

          Or, c’est plus compliqué que ça.

          Déjà, le vivre ensemble ne peut pas être une revendication unilatérale, il faut que cette volonté soit présente dans chaque communauté, et là, ce n’est pas gagné. Ca empire même !

          Ensuite, pour vivre ensemble, il faut la présence d’un projet de société commun. La France n’en a plus. Autrefois, la religion jouait ce rôle, plus maintenant. On a voulu la remplacer par des ’’valeurs républicaines’’, et c’est là que le bât blesse. Chacun y met au fond ce qu’il veut derrière, et personne n’est d’accord. Et je ne parle pas de ceux qui justement ne veulent pas de ces valeurs. Pour rappel, une proportion importante de musulmans approuvent la charia.

          Bref, on n’est pas sortis de l’auberge espagnole !

          Bonne chance à Chalot quand même dans sa manif. L’important sur terre, c’est d’y croire !


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 11:12

            @ZenZoe

            De Gaulle disait que ceux qui veulent l’intégration ont des cervelles de colibri :

            « Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

            Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont des cervelles de colibri, même s’ils sont très savants.

            Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyiez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. » C’était de Gaulle, tome 1, Alain Peyrefitte, éd. éditions de Fallois/Fayard, 1994 p. 52


          • Pascal L 19 septembre 11:15

            @Daniel PIGNARD
            Arabe, étymologiquement, signifie nomade. Ce n’est donc pas une race. La différence est culturelle et peut parfaitement être gommée si la personne en face de nous le veut. J’accompagne régulièrement des ex-musulmans vers le baptême catholique et ces personnes méritent tout notre respect. Ceux qui sont capables de faire ce saut défendent des valeurs que nous même avons parfois des difficultés à défendre. Par contre, pour ceux qui veulent un retour à l’antiquité tardive n’ont pas leur place en France. S’ils se contentent de le penser pour eux-mêmes, ce serait acceptable s’ils assumaient en adoptant le mode de vie de l’antiquité : pas d’électricité, de gaz, déplacements à pied ou à cheval... Ce ne sont pas leurs ancêtres qui ont créé tous ces progrès, c’était même interdit de penser le progrès (c.f. Al-Gazhali).
            Entre ces deux extrêmes, il y a une majorité d’émigrés Musulmans. Ils peuvent basculer d’un côté ou de l’autre. C’est à nous d’être persuasifs.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 18 septembre 10:01

            N’oubliez jamais que l’homme est un loup pour l’homme. Seule la LOI (solide et pas faites de bric et de broc genre papa 1 et papa2,...) peut tenir un peuple ensemble. Comme dans n’importe quel jeu : il faut des règles. En astrologie, c’est l’opposition entre le signe du capricorne (LE PERE, LES INSTITUTIONS, LES CADRES, LES REGLES) et le signe du cancer (maternel, plus égotiste, sensible, « humains, imaginatif, rêveur, contemplatif). Dans un jeu chacun veut gagner (l’individu), s’amuser (la vie) mais aussi être »contenus par des LOIS. Les deux peuvent être complémentaires. Mais si l’un manque on va vers un système totalitaire normatif (nazisme, intégrisme, communisme) : système capricornien ou c’est l’anarchie (libre enfants de Summerhill-aucun projet solide n’est possible : sea-sex and sun),...Les religions au sens doctrinal devraient restée personnelle. Elles peuvent inspirer mais ne jamais s’imposer. Si une communauté ou un individu veut faire bande à part et ne pas participer au bien commun, il ne peut à contrario bénéficier des avantages de ceux qui participent. Il y a aussi les marginaux : ls psychotiques : inassimilables. Soit ils ne dérangent pas vraiment et font partie du paysage (SDF), soit ils deviennent dangereux et doivent être écartés. Mais avec les nombreux pervers narcissiques qui peuplent le monde, ne rêvez JAMAIS de fraternité. Juste de bonnes lois... Dans mon texte, je n’ai fais qu’appliquer : LE PRINCIPE DE REALITE. Le MAAT est un excellent modèle. Quand une personne n’est plus compétente à un poste, elle doit laisser sa place à quelqu’un d’autre.


            • sylvain sylvain 18 septembre 10:58

              Nos élites ont besoin d’un peuple désuni, ils ont fait tout ce qu’il fallait pour le mettre en place et il maintiennent la discorde d’une manière assez efficace

              C’est encore une fois l’exemple etats uniens qui a été repris . Il faut die que ça a parfaitement marché là bas, quand tous les autres pays du monde s’attaquaient à la domination de classe, ils ne parlaient que de race et la classe dominante a repris la main de là bas

              Un marché unique et des peuples désunis résume la recette de siècles de dominations à venir


              • périscope 18 septembre 12:08

                Avec ta haine viscérale du catholicisme, tu es à côté de tes pompes.

                Attends la domination islamiste : tu verras le sort réservé à ta laïcité de combat, et non de respect de l’autre.

                Sais-tu, qu’en ce moment, des cathos ont lancé une neuvaine pour prier pour le salut de Georges Soros.

                https://www.lesalonbeige.fr/neuvaine-pour-la-conversion-de-george-soros-jour-2/

                On en est au jour 3, sur 9 (bien sûr !)

                Tes frères laïcs musulmans, sauront ’ils en faire autant ?


                • binary 18 septembre 12:13

                  Les religions considèrent de la laïcité est une religion, qui , comme toutes les autres , doit être détruite.


                  • sylvain sylvain 18 septembre 13:03

                    @binary
                    je ne vois pas trop en quoi la laicité a les caractéristiques d’une religion . Cette affirmation ressemble plus à un c’est celui qui le dit qui l’est


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 14:34

                    @sylvain

                    La laïcité a les caractéristiques d’une religion

                     

                    Parce qu’elle a des dogmes

                    La théorie de l’évolution,

                    Les âges comptés dans les strates des roches sédimentaires et des glaces,

                    Les dinosaures disparus il y a 65 millions d’années,

                    Les fosses à animaux prétendument accumulés au cours des âges,

                    Les lieux officiels de Gergovie et d’Alésia,

                    Le disque de Phaestos toujours prétendu non déchiffré,

                    Le Linceul de Turin prétendument un faux du moyen âge,

                    Le refus du déluge universel,

                    Les datations radiométriques,

                    La théorie de la relativité d’Einstein et la mise sous le boisseau de l’expérience de Michelson et Gale en 1924,

                    Le réchauffement du climat dû à l’homme,

                     

                    Parce qu’elle a des blasphèmes poursuivis par la justice, le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, le sexisme, la négation de certains faits prétendus par la shoah, la préférence nationale,

                     

                    Parce qu’elle a des livres à l’index, la bible, les livres des créationnistes, les livres scientifiques qui infirment l’évolution

                     

                    Parce qu’elle a des écoles d’enseignements de ses théories : L’Education Nationale, la radio, la télévision, les librairies.

                     

                    Parce qu’elle a des fêtes : La journée de la femme, la journée du sida, la journée sans véhicule, la journée sans ceci, la journée de cela.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 18 septembre 14:36

                    @Daniel PIGNARD. A ton avis, tu es réhabilitable ou incurable ?


                  • binary 18 septembre 14:47

                    @sylvain
                    Parce que vous êtes laïc. C est à dire que vous considérez qu il existe plusieurs religions différentes, et que la laïcité a pour objectif de les faire cohabiter.
                    Si vous êtes religieux, vous considérez qu il n’existe qu’une SEULE et UNIQUE religion et que les autres ne sont que des fadaises d’ infidèles. Il n y a pas à cohabiter avec des infidèles, il faut les convertir ou au moins les soumettre. Pour eux, la laïcité est donc bien une religion.


                  • binary 18 septembre 14:51

                    @Daniel PIGNARD
                    Tous les « dogmes » que vous citez reposent sur des observations renouvelables.
                    Quelles sont les observations renouvelables qui sont la base justifiant les religions ?


                  • Gollum Gollum 18 septembre 14:52

                    @JC_Lavau

                    Incurable. Mais curé-able par contre.

                    Une âme perdue quoi.

                    Ce type me saoule et m’amuse en même temps.

                    Ah vivement le Grand Monarque dans un mois et quelque que Pignard devienne ministre de la culture et que soit imposée la sacro-sainte vérité de la terre au centre de l’Univers (fini car le gars ne supporte pas l’infini..) de l’inanité de la relativité générale (faudra se passer de GPS) des mammouths enfin montrés en abondance dans tout zoo digne de ce nom, et surtout des dinosaures dans un Jurassic park qui ne le cédera en rien à celui de Hollywood... smiley

                    Que d’émotions en perspective.


                  • Ecureuil66 18 septembre 16:20

                    @Daniel PIGNARD
                    je ne sais pas pourquoi vous liez tout ça à la laïcité ...pour moi laïc ça veut dire indépendant de toute religion et c’est tout ...le reste c’est du fantasme


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 16:39

                    @binary
                    Le christianisme est basé sur de l’écrit dont pas un iota ne peut être changé ; Il n’y a donc pas d’observations renouvelables pour les valeurs bibliques.


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 16:42

                    @Ecureuil66
                    Pourquoi être indépendant de toute religion si l’une des religions est la vérité ?
                    Cela veut dire que la Laïcité considère qu’il n’y a pas de vérité pour elle et elle devient donc la religion de la négation de la vérité.


                  • Ecureuil66 18 septembre 18:57

                    @Daniel PIGNARD
                    je pense qu’aucune religion n’a l’apanage de la vérité .....elles en contiennent néanmoins toutes une une petite (ou grande) partie ...la vraie religion c’est celle qu’on se fait soi-même : x milliards d’habitants, x milliards de religions

                    si vous discutez un tant soi peu « hors micros » avec des gens sur leur croyance religieuse, vous verrez qu’ils ne croient pas à 100% à leur religion officielle il y a plein de variantes « personnelles » non avouées évidemment en réunion religieuse

                    la laïcité c’est ne pas faire intervenir dans la vie publiques ces croyances dont certaines sont clivantes et donc contraires à tout fonctionnement harmonieux d’une société multiconfessionnelle 

                    Il faut différencier religion et spiritualité ; dans la religion il y a des prêtres, des rites , des locaux ,de l’argent bref une organisation ....C’est pourquoi le bouddhisme par exemple est pour les uns une voie spirituelle, et pour les autres une religion

                    la religion est souvent exploitée par les politiques pour arriver à leurs fins....

                    La laïcité permet de faire vivre ensemble des personnes de religions différentes


                  • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 21:35

                    @sylvain

                    La conférence de Vincent Peillon sur l’origine de la laïcité en France est très instructive. Il explique que ce n’est pas du tout un état de neutralité de l’État par rapport aux diverses religions, mais une contre-religion athée créée par des protestants et des juifs libéraux, c’est-à-dire athées, pour combattre l’église catholique.

                    La notion de laïcité et la devise Liberté-égalité-fraternité ne datent pas de la Révolution mais de la IIIe République.

                    À l’époque de la Ière République, l’État était le contraire de laîc, il avait créé une religion d’État, le Culte de la Raison, le Théophilanthropisme, il interdisait toutes les autres religions, fermait ls temples protestants (mais pas les maçonniques), les synagogues et les églises. Liberté-égalité-fraternité était la devise du Grand Orient de France dont le conventionnel Philippe-égalité était le grand-maître.


                    Conférence de Vincent Peillon sur la laïcité comme religion :


                    https://www.youtube.com/watch?v=AA3dtPLHGWw


                  • Benedict Saint-Patrick Benedict Saint-Patrick 18 septembre 14:57

                    L’État Français est de plus en plus affaibli, tant par la faute d’hommes politiques incapables, arrivistes, corrompus, que par l’irruption de minorités extrémistes terroristes (ultra-gauchistes, écologistes radicaux, pro-squatters, pro-migrants, racialistes, spécistes, etc.), et aussi par l’enkystement d’un communautarisme islamiste et ethnique de la société française, y compris au plus haut niveau. Bilan : la démocratie molle qu’est devenue la France ouvre la porte à tous les excès, à toutes les exactions, qu’elle émane du pouvoir ou d’ailleurs.


                    • vraidrapo 18 septembre 16:23

                      Avant d’écrire des choses souvenez-vous que la France UMPS a abdiqué de sa Souveraineté au « profit » du Grand Marché et vous étiez vivants

                      Tout le reste est caduc...

                      Liberté égalité choucroute ou couscous, c’est kif-kif


                      • zygzornifle zygzornifle 18 septembre 16:27

                        Bientôt l’Europe Saoudite , quand a la France on l’appellera plus la France mais la Rance tellement elle pue ....


                        • Et hop ! Et hop ! 18 septembre 17:01

                          «  La racialisation de la question sociale est une impasse »

                          Ce n’est pas vous qui décidez du critère que les gens choisissent pour s’identifier comme un groupe solidaire, surtout lorsqu’ils se retrouvent dans un pays étranger de leur pays d’origine.

                          Si les gens choisissent la race, comme par exemple les Juifs, vous ne pouvez rien y faire, cela leur permet de se tenir les coudes, de se pistonner, de se défendre, de se venger, etc.. Ca fonctionne un peu comme une mafia. 

                          A partir du moment où dans un pays il y a plusieurs ethnies avec des racines étrangères, cela reste leur critère d’identification et de solidarité. Le fait d’être français rassemble maintennat des gens beaucoup trop hétéroclites pour que ça signifie encore quelquechose. 

                          D’une façon général, on a confiance et on se dévoue « naturellement » avec les gens qui vous ressemblent, qu’on peut prévoir, dont on connaît les valeurs, qu’on peut comprendre et qui vous comprennent, ne srait-ce qu’au niveau de la langue, des codes, des signes, des gens avec lesquels on peut s’identifier, qu’on est prêt à aider comme un membre de sa famille.


                          • Samson Samson 18 septembre 18:55

                            « La République est une et indivisible, elle s’appuie sur trois piliers : l’égalité des droits, la liberté entière et la fraternité du vivre ensemble. »

                            Tant qu’elle est entendue comme principe de liberté de croire ou pas - peu m’importe à qui ou à quoi -, et tant que les effets de cette liberté s’inscrivent dans le strict respect du pacte et du droit républicains, je soutiens totalement le principe de laïcité républicaine.

                            Identitarisme et communautarisme m’apparaissent dans leurs logiques victimaires respectives comme les deux mâchoires du même piège à cons, ne s’alimentant mutuellement que pour mieux nous précipiter dans le chaos, comme l’actuel délitement de la puissance étazunienne sombrant inexorablement dans les affres de l’émeute et de la guerre civile nous en offre le terrifiant spectacle.

                            Ceci posé, il me semble qu’il y a encore bien du travail à accomplir et des combats à mener pour atteindre un effectif respect des fiers principes proclamés par la devise républicaine envers l’ensemble de ses citoyens.

                            Et le moins qu’on puisse dire est que En Marche vers Nulle Part bien plus enclins à flatter la nouvelle aristocratie mondialiste pour quelques miettes du festin qu’à servir les citoyens de cette République qu’ils prétendent réduire à « start-up » - notre très immature et narcissique petit Monarc et ses piteux managers ne semblent pas franchement résolus à en prendre le chemin.

                            En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


                            • Albert123 18 septembre 20:44

                              « La laïcité et le combat social sont indissociables »


                              la laïcité je suis pour mais uniquement si elle s’applique à tous les cultes et de manière identique, en République franc maçonne elle est surtout la manifestation d’une détestation quasi hystérique de l’église catholique couplée à une tolérance à l’égards des autres cultes envers lesquelles elle fait preuve de beaucoup de complaisance,


                              le combat social que vous semblez vouloir mener omet juste que c’est justement là où la charité chrétienne comme valeur sociale s’est le plus devellopée que le socialisme a été le plus florissant, 


                              le socialisme (qui n’est ni de droite ni de gauche) n’est pas une contre réaction à la culture chrétienne mais en est la continuité.


                              une articulation difficile à accepter quand on berce dans le fantasme d’une gauche socialiste qui n’a jamais été qu’un courant politique bourgeois pour amadouer les peuple en quête d’une réelle souveraineté


                              « La République est une et indivisible, elle s’appuie sur trois piliers : l’égalité des droits, la liberté entière et la fraternité du vivre ensemble »


                              l’égalité des droits mais pas plus, une limite franchie depuis des lustres par la République avec la discrimination positive, les quotas et autres lois de parité qui font que beaucoup confondent aujourdhui l’égalité avec la logique anti méritocratique et donc la médiocratie, ne parlons même pas du 2 poids 2 mesures permanent qui semble animer la république quotidiennement 


                              la liberté entière n’existe pas, le liberticide par contre il s’observe tous les jours en République, tout comme la liberté à géométrie variable, mais aussi l’état de droit et la laïcité eux aussi à géométrie variable,


                              quand à la fraternité, avec tout ce qui vient d’être souligné auparavant, c’est juste un fantasme, on peut difficilement espérer qu’un peuple divisé, paupérisé et abruti, sans langue et culture commune, puissent perdurer durablement dans la paix fraternelle du savoir vivre ensemble


                              la république a, par ses représentants formés dans ses meilleurs écoles mais inaptes à produire une aristocratie, à systématiquement fait tout ce qui était en sa capacité pour mettre en oeuvre ce qui aujourd’huis nous condamne tous à la déchéance et à la guerre civile,


                              l’auteur est pro républicain dans sa chair, c’est son droit, toutefois cela l’empêche de contextualiser le phénomène qui forme le fond de sa tribune, 


                              opposer les identitaires (et donc potentiellement anti républicains par constat d’un échec complet de la république à fonder et à faire perdurer une nation) et les communautaristes (anti républicains par essence) s’est résolument nier la relation de causalité qui fait que dans une république qui a plié face au communautarisme et a sombré dans la complaisance à l’égards de toutes ses revendication anti constitutionnelles, les courants identaires/nationalistes fleurissent par contre réaction automatique, ils ne sont pas une cause mais une conséquence.


                              sans communautarisme (et sans la complaisance de la république qui n’a absolument rien fait de concret contre) aucun mouvement identitaire n’aurait pu prospérer comme c’est le cas actuellement, pire encore et dans une logique que seule la république permet, il est fort probable que la république s’appuiera à terme sur ces mouvements identaires pour justifier les pires atrocités, 


                              c’est d’ailleurs ce qui s’est déjà produit par le passé Jules Renard l’avait d’ailleurs souligné : sans le substrat produit par la révolution française (bourgeoise et de gauche), le nazisme n’aurait pu germer.


                              bref pour conclure je vous dirais juste que s’acharner à vouloir faire perdurer une république (et le gauchisme qui en est la matrice) pour résoudre les problèmes dont elle est systématiquement la source, est masochiste.

                              Au delà du discours fantasmé rien ne prouve que la république greffée sur la France est ce qu’elle prétend être, elle semble même être l’outil parfait pour nuire aux intérêt du peuple.








                              • CHALOT CHALOT 18 septembre 21:39

                                Ah cette obsession de la franc maçonnerie, Albert ! Je n’y réponds pas, je n’ai jamais été maçon. Je ne suis pas pour une lecture partiale de la laïcité.

                                Certains laïques ne s’en prennent qu’à l’église catholique et sont silencieux ou parfois « complaisant » par rapport à l’islamisme qu’ils appellent l’islam. D’autres minimisent l’emprise de l’intégrisme catholique et au nom d’un anti islamisme, en arrivent à vouloir interdire une religion... Tous ces gens là ne sont pas laïques. J’ai bien aimé ce qu’a écrit Samson, cela complète mon propos avec d’autres argument autour des « victimaires »


                                • Albert123 19 septembre 08:47

                                  @CHALOT

                                  aucune obsession, juste une réalité historique. La chute de l’ancien régime a été décidé par des groupes de bourgeois au sein de sociétés secrètes, elle ne s’est pas décidé dans les champs de la province francaise. Mais bon il fallait bien que vous rebondissiez sur le point le plus anodin de mon com pour rester a la surface des choses,

                                  je sais où les choses vont car je sais d’où elle viennent, vous vous réveillez aujourd’hui la gueule enfarinée, mais ca fait plus de 20 ans que ceux que vous avez lourdement traiter de fachos vous préviennent de la situation, 

                                  pendant qu’affolé vous tentez de rafistoler une republique nocive d’autres sont calmement entrain d’imaginer la suite


                                • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 21:30

                                  @CHALOT

                                  La notion de laïcité et la devise Liberté-égalité-fraternité ne datent pas de la Révolution mais de la IIIe République.

                                  À l’époque de la Ière République, l’État était le contraire de laîc, il avait créé une religion d’État, le Culte de la Raison, le Théophilanthropisme, il interdisait toutes les autres religions, fermait ls temples protestants (mais pas les maçonniques), les synagogues et les églises. Liberté-égalité-fraternité était la devise du Grand Orient de France dont le conventionnel Philippe-égalité était le grand-maître.

                                  La conférence de Vincent Peillon sur l’origine de la laïcité en France est très instructive. Il explique que ce n’est pas du tout un état de neutralité de l’État par rapport aux diverses religions, mais une contre-religion athée créée par des protestants et des juifs libéraux, c’est-à-dire athées, pour combattre l’église catholique.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=AA3dtPLHGWw


                                • CHALOT CHALOT 19 septembre 09:11

                                  La chute de l’ancien régime s’est faite dans la rue.

                                  Quant aux personnes qui nous préviendraient de la situation, je ne les ai jamais traité de fachos...Je combats leur position réactionnaire mais le fascisme c’est autre chose. 


                                  • Samson Samson 19 septembre 12:33

                                    @CHALOT
                                    « La chute de l’ancien régime s’est faite dans la rue. »

                                    Pas que ...

                                    Fallait bien redistribuer les cartes, et si la rue a toujours été mobilisée pour renverser les régimes au prix de son sang, ce n’est ni elle qui les planifie, ni elle qui tire les marrons du feu : c’est aux bourgeois que l’aristocratie a laissé place, au point de voir maintenant au nom du dogme de la Sainte Croissance une nouvelle « aristocratie » de la carte bleue (ou plutôt « golden ») s’attribuer à l’échelle planétaire et sans la moindre vergogne les privilèges relevant autrefois du « sang bleu ».

                                    En Marche vers Nulle Part, la suffisance mutilatoire affichée par notre très immature et narcissique petit Monarc et ses piteux managers de la start-up « France » en donne une assez bonne idée !!!

                                    « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits »

                                    Oui, on aimerait vraiment ! smiley


                                  • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 21:56

                                    @CHALOT : «  La chute de l’ancien régime s’est faite dans la rue. »

                                    Pas du tout, la prise de la Bastille a été préparée au Palais du duc d’Orléans, la populace du faubourg Saint-Antoine avait été rameutée et payée pour faire de la figuration, tandis que les manifestants qui étaient munis de canons et de fusils étaient des militaires de carrière en civil, plus précisément des gardes françaises.

                                    Les gens du peuple n’étaient jamais enfermés à la Bastille mais dans les prisons de droit commun (Châtelet, Conciergerie, Abbaye), il n’avaient aucune raison de s’attaquer à elle.

                                    La Bastille était la prison utilisée par le roi pour enfermer les hauts-fonctionnaires coupables de fraude ou de trahison, les magistrats ou les nobles séditieux, les faux-monayeurs, les espions, c’était le symbole de la justice royale qui limite les ambitions des grands. C’est là qu’auraient été enfermé le Duc d’Orléans et ses comparses si leur conspiration avait été éventée, d’où l’utilité de prendre et de démolir d’édifice.

                                    La 14 juillet 1789, après avoir pris la Bastille, les « manifestants » vont à l’Hôtel de Ville et assassinent d’un coup de pistolet le maire qu’ils remplacent par Sylvain Bailly, député du Tiers pour Paris avec Guillotin (promoteur de la Guillotine) et Armand Camus (futur rédacteur de la Constitution civile du Clergé).

                                    Rien à voir avec le peuple, ce sont des bourgeois de robe et de finance, leur modèle est la Révolution de Cromwell qui a porté la bourgeoisie au pouvoir et instaiuré le régime des manufactures, Londres est à cetteépoque couverte de taudis.

                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité