• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La surpopulation sera-t-elle régulée par la fin des antibiotiques (...)

La surpopulation sera-t-elle régulée par la fin des antibiotiques ?

 

Il paraît qu’au 1er janvier 2019, nous étions 7,637 milliards de homo (pas trop) sapiens précisément si l’on établit une moyenne de 11 compteurs de population. Mais ça ne va pas durer...

La croissance du troupeau a été d’environ 92 millions en 2018, soit une augmentation annuelle de 1,2 %, sensiblement la même que l’année précédente. Cela correspond à l’arrivée de 250 000 personnes supplémentaires chaque jour sur la Terre en données nettes, c’est-à-dire naissances moins décès. Donc, à la fin de ce mois d’arrivée du printemps, en rajoutant les 22,5 millions de complanétiens qui sont nés depuis le jour de l’an, nous sommes 7,6595 milliards. Ah ! On se sent moins seul !

La récente COP 24 (inefficace raout annuel sur le climat) qui s’est tenue à Katowice en Pologne a, comme toutes les précédentes, superbement ignoré le sujet. Démographie et environnement sont pourtant des sujets indissociablement liés. Déjà en 1992, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) estimait que la Terre était « au bord du gouffre », et que la baisse de la croissance démographique était le principal levier pour lutter contre les émissions de carbone. Ouais. Et comment on l’impose cette limitation de mettre bas ? C’est une restriction beaucoup trop grande de la liberté individuelle.

« Croissez et multipliez-vous » qu’il a dit paraît-il l’Autre… Le lapinisme galopant prôné par la plupart des religions est une cause majeure des désastres environnementaux et du dérèglement climatique. Mais il n’y a pas que lui. Il ne faut pas éluder l’enjeu majeur du niveau de développement. Ainsi, pour une population équivalente et à cause de son développement doublé de ses velléités d’alignement sur les standards de vie occidentaux, la Chine émet actuellement trois fois plus de gaz à effet de serre que l’Inde. Autre cas éloquent : l’Afrique, qui est le continent à la plus forte progression démographique, est aussi celui dont la progression des émissions de gaz progresse le moins.

Le mode de vie entre donc en compte : « l’empreinte écologique » - pour parler la novlangue à la mode - d’un Étasunien est équivalente à celle de quinze Bangladais ! Or, c’est ce mode de vie occidental, cette aberrante « american way of life » vers lequel tendent tous les pays en voie de développement, que visent l’Inde, la Chine, le Brésil, le Nigeria, l’Indonésie et tous les pays les plus prolifiques. On n’est pas sorti de l’auberge ! Lorsque ces pays sortent de la misère, ils veulent accéder au « progrès » que représente la manière de vivre occidentale. Ça va en faire des bagnoles qui cracheront leurs gaz pourris, des forêts qu’il faudra couper pour leur fournir des salons de jardin en teck et des tonnes de pubs débiles, des poissons qu’il faudra pêcher pour leur procurer du patapon pour leurs chien-chiens…

On fonce, on foncera aveuglément jusque dans le mur ! Et le mur, ce sera un coquetèle agréable de guerres pour l’eau, de catastrophes naturelles, de bonnes et belles épidémies… Tout ça orchestré par de gras et gros dictateurs qui pueront autant du cerveau que des pieds ! Les imbéciles heureux disent : « Allons ! Avec les OGM, on pourra nourrir tout ce monde… » Mouais… Ils mangeront peut-être, mais ils seront obligés de manger debout ! Vive la croissance !

Mais on touche là au tabou des tabous : exhorter à une dépopulation volontaire et pacifique, ce n’est pas seulement affronter les groupes d’intérêts et d’influences qui s’engraissent sur la multitude, y compris dans sa version famélique, mais aussi se heurter au dogme largement consenti de la famille et à des tropismes religieux, y compris dans des pays dits laïques et aux familles éclatées.

Eh ! Il est temps de conseiller à nous-mêmes et à nos congénères — ces mammifères omnivores qui ne se différencient des autres animaux que par leur faculté de boire sans soif et d’être en chaleur tout au long de l’année — cette évidence : capotons-nous le créateur ou pratiquons l’autocoïtpalmaire ! Plus sérieusement, la réduction de la surpopulation passe par l’éducation et en particulier celle des filles. Quand une jeune fille termine le cycle secondaire, elle a généralement moins d’enfants au cours de sa vie active car son éducation lui laisse le choix. Mais pour cela il faut construire des écoles, pas des mosquées, des églises, des temples évangéliques ou des temples à Shiva, Bouddha ou au divin Tart-Hampion.

Le royaume de France comptait plus de naissances au milieu du XVIIIe siècle que la République aujourd’hui : un million au lieu de 758 000 en 2018. Mais, dès l’âge de 10 ans, la moitié des enfants étaient décédés. D’où le très faible niveau de l’espérance de vie : 25 ans ; Elle a donc plus que triplé en deux siècles et demi, permettant dans ce cas une forte croissance de la population malgré une natalité en forte diminution.

L’être humain a peur de la mort, a peur d’être malade, a peur de vieillir.

S’inspirant des travaux du Britannique Edward Jenner, le Français Louis Pasteur fut le premier à proposer une technique, la vaccination, qui est toujours de mise aujourd’hui et qui a permis de lutter jusqu’à quasiment éradiquer des maladies comme la rage, la variole, la poliomyélite ou la rougeole qui faisaient des ravages.

En 1928 l’Ecossais Alexander Fleming a fait faire un bon formidable à cette lutte contre la mortalité en découvrant la pénicilline, premier des antibiotiques. Ceux-ci ont sauvé des centaines de millions de vies en luttant contre les maladies infectieuses.

Pasteur et les vaccins, Fleming et la pénicilline ont en un siècle inventé la médecine moderne qui a jugulé les grandes épidémies et donc la mort aveugle mais sans régulation des naissances, générant ainsi une croissance humaine exponentielle. Pour notre bien-être, oui, mais au détriment de la terrible régulation naturelle des populations… C'est cynique, c'est dégueulasse mais c'est comme ça.

Ces formidables progrès ont donc un revers que nous subissons aujourd’hui : une croissance de la population mondiale ayant perdu ses freins naturels, avec pour conséquences le saccage de la planète, la pollution des terres, des airs et des océans, les problèmes climatiques, bientôt les guerres pour l’eau, les exodes climatiques, etc.

Mouais… Pas très réjouissant tout ça. Mais – la konnerie humaine étant la seule approche que l’on puisse avoir de l’infini – un sacré coup de revers nous attend : si les antibiotiques ont révolutionné la médecine, leur utilisation excessive les a rendus au fil du temps moins efficaces. Au point que la résistance à ces médicaments représente aujourd’hui un grave danger sanitaire. Fleming, dès 1943, pointa du doigt le développement de résistances découlant de l’utilisation excessive de ce médicament. La mise en garde ne fut pas entendue. Et les résultats sont proprement effrayants.

« Les antibiotiques, c’est pas automatique » proclamait une pube reconnaissant ainsi – trop tard – la prescription systématique des antibiotiques, pendant des années, par des toubibs bien conditionnés par les charmantes et persuasives « visiteuses médicales » des labos. Avec pour conséquence la résistance des bactéries. Mais cette surconsommation humaine n’est pas la seule cause du développement de la résistance des bactéries pathogènes aux antibiotiques. Il y a pire, c’est l’utilisation systématique des antibiotiques dans l’élevage intensif des animaux : bovins, porcs, volailles, etc. Très utilisés par les éleveurs industriels pour accélérer la croissance des animaux, les antibiotiques finissent par se retrouver dans l’assiette du consommateur, puis dans leur organisme, ce qui contribue à renforcer la résistance des bactéries.

Aujourd’hui, aux États-Unis, 80 % de la production d’antibiotiques – les mêmes que ceux administrés aux humains – est destinée à l’élevage. La situation n’est guère plus encourageante ailleurs : en Allemagne, trois des huit antibiotiques « de dernier recours », théoriquement réservés à la médecine humaine, sont déjà utilisés dans l’élevage ; l’urgence de la situation est aggravée par la réduction des efforts de recherche consacrés à de nouveaux antibiotiques par l’industrie pharmaceutique, qui a préféré se tourner vers d’autres secteurs plus prometteurs : le dernier antibiotique a été lancé sur le marché en 1984.

Les antibiotiques dits « de dernier recours », peu nombreux, sont en passe de devenir inopérants. Parce qu’ils sont utilisés sans vergogne dans l’élevage animal industriel. Ce phénomène inquiète l’OMS (Organisation mondiale de la santé) qui redoute « un retour à la période où les antibiotiques n’existaient pas ». Autant dire la préhistoire médicale. « Le risque d’une paralysie de la médecine moderne est réel ", confirment les experts du Centre d’analyse stratégique. Sans antibiotiques, plus de chirurgie, plus de greffes d’organe, plus de chimiothérapies, plus de barrière thérapeutique pour empêcher la propagation des contagions…

Huit décennies après la découverte de la pénicilline, qui a ouvert l’ère de la médecine moderne, le darwinisme va-t-il reprendre ses droits ? La surconsommation d’antibiotiques, encouragée par leur vente libre dans certains pays, force la transmission des mécanismes de résistance naturels en sélectionnant les gènes les mieux adaptés à la survie dans les environnements suraseptisés. Vu la vitesse de reproduction des bactéries, le temps nécessaire à ces mutations est extrêmement rapide. Des microbes banals, qui succombaient aux médicaments de première intention il y a encore dix ans, sont en passe de devenir de véritables fléaux.

Gaïa aurait-elle trouvé le moyen de réguler brutalement la surpopulation humaine ?

Mondo cane…

Illustrations X - Droits réservésrésistance antibio carte.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  2.74/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • velosolex velosolex 25 mars 18:44

    Article intéressant. 

    Cependant, il n’y a que le choix des armes pour détruire le monde, et même sans rien faire, il suffit d’attendre, en écoutant le chant des oiseaux qui ont disparu.

    Il y au moins une vingtaine de dangers potentiels très importants, qui font tsunami, et se dirigent vers nous, en sonnant le clairon de la brigade légère, pendant que la croisière s’amuse, ou écoute à bord, les colloques sur l’état du monde, dont Michel, Serres, Hubert Reeves, par exemple, font leurs choux gras, devant des parterres de retraités...Ca va être le Titanic, ou fort Alamo dans très peu de temps...Mais seul cette durée d’attente jette le désaccord. . 

    Le survivalisme fait fureur, à la grande joie du capitalisme qui recycle même la catastrophe.

    Ecologie et capitalisme ne sont pas compatibles. Qu’on se débarrasse donc de l’écologie. Pas plus utile dans cette bagnole filant à un train d’enfer, ( d’affaires) que les essuis glace, le klaxon, les pare chocs, la ventilo, le carbu, les freins, l’accélérateur….Euh non, on garde l’accélérateur. 


    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 25 mars 19:36

      @velosolex
      J’aime votre second degré sarcastique mais lucide !
      Merci.


    • Drougeok Drougeok 25 mars 22:29

      @velosolex

      Bien brossé. Je n’ai qu’un regret, personnel, je n’aurais jamais du faire ces quatre gosses. Je vous le dit à vous, parce que vous comprenez, mais à eux...... non, je ne ferais qu’agraver ce non sens. C’est très grave ce qui arrive.


    • velosolex velosolex 26 mars 00:00

      @Drougeok
      Je n’en ai fait que deux. Alors pour eux je me clive, je me fais schyzo. Et malgré mon pessimisme de salon, je tente de fonctionner à l’affectif, en désactivant l’intelligence froide, et en tachant de positiver.
      L’intelligence artificielle si on l’écoutait, nous donnerait notre ticket pour l’enfer, en nous disant « Game over », comme le message du flipper de notre jeunesse
      Regarder ce que font en ce moment es pilotages automatiques dans les boeing. . 
      Ne tournez jamais le dos à votre manche à balai !...
      Depuis que les flippers ont disparu, et leur petite bille mécanique, et les clins d’œil de la pin up, il me semble parfois que c’est nous qui sommes sous la vitre, faisant des efforts pour nous en sortir, pendant que certains engrangent les points, avant le tilt final. 
      Voilà que ça recommence...
       Je vais tacher de conjuguer le verbe positiver à tous les temps. 


    • oncle archibald 26 mars 12:00

      @velosolex

      Bon, moi j’en ai fait trois, et à eux trois, à la fournée suivante, ils en ont fait huit. Je peux dire sans hésiter que ces trois plus huit moutards ont été et sont encore les sources intarissables de ma joie de vivre. Youpie vive la vie !

      Pour la suite à laquelle nous ne pouvons rien, faisons confiance à l’infinie bonté du Seigneur notre Dieu et à l’ingéniosité tantôt très bienfaisante tantôt catastrophique des hommes !

      Teillard de Chardin qui est mort en 1954 avait déjà repéré que les USA et l’URSS qui étaient à cette époque les seules nations à disposer d’armes atomiques avaient déjà développé et stocké assez de bombinettes pour détruire toute vie sur la planète ....

      Il faisait observer que c’était une grande nouveauté et que pour la première fois de son histoire l’homo sapiens disposait des possibilités techniques permettant d’éradiquer sa propre race de la surface du globe terrestre. Alors quelques microbes de plus ou de moins ....


    • Paul Leleu 26 mars 13:40

      @velosolex

      « il suffit d’attendre, en écoutant le chant des oiseaux qui ont disparu »...

      le truc c’est que les gens détestent le chant des oiseaux... ils trouvent ça ringard... ils préfèrent écouter un bon rock (électrifié au nucléaire) en fumant du shit...

      alors, vos oiseaux, votre planète...


    • Paul Leleu 26 mars 13:48

      @velosolex

      « Le survivalisme fait fureur, à la grande joie du capitalisme qui recycle même la catastrophe. »...

      oui... j’ai une connaissance qui vend des kits de survivalisme sur internet... ça marche pas mal... si vous saviez comme il se fiche de la gueule de ses clients !

      il m’a présenté son truc un jour où on se buvait des bières à son bureau... il ricanait de sa bonne trouvaille.


    • kader kader 27 mars 23:15

      @velosolex
      pour l’instant avec une population multipliée par cinq en afrique en 45 ans alors que celle de l’europe stagne
      avec l’invation des migrants c’est surtout la destruction de la race blanche qui se passe.


    • mmbbb 31 mars 14:12

      @oncle archibald «  nous ne pouvons rien, faisons confiance à l’infinie bonté du Seigneur notre Dieu et à l’ingéniosité  » c ’est vrai Son réprésentant sur terre est au Maroc . Le Pape Francois 1 er soutient les migrants et leur accueil en Europe. proprematique elude par l auteur 
      http://www.lefigaro.fr/international/2019/03/30/01003-20190330ARTFIG00091-au-maroc-le-pape-francois-soutient-les-migrants-africains-en-marche-vers-l-europe.php
      Le pape l idiot utile des mondialistes l allie de Melenchon. et du patron du MEDEF
      Ce ne sera plus Colombey les deux Eglises mais Colombey les deux Mosquees.
      la coexistence de vos enfants et petits enfants risque de ne pas être un long fleuve tranquille . Une Europe qui ne sera plus chretienne a terme . Nous avons deja l experience heureuse de « se vouloir vivre ensemble ».

      Viendez Viendez chez nous, misereux tout est gratuit . 

      En revanche rien sur les Chretiens d Orient massacres . Rien sur la pauvrete en Europe . Rien sur le cout de cette immigration . 
      Quant a l integration dont il est le promoteur a t il deja lu une etude sur la Suede .Le systeme social suedois est a bout de souffle. 

      Quant a Teilhard de Chardin 1954 , la population mondiale 2 , 5 milliards d humains . Bon c ’etait vivable et il y avait encore de vastes terres vierges . 

      L auteur elude aussi la problematique des virus . Nous foutons un merdier dans les ecosytemes et nous n avons pas encore repertorie tous les virus ainsi que les bacteries .Une pandémie est cela remettra de l ordre 


    • Matlemat Matlemat 25 mars 18:52

       Sans croissance démographique c’est pas de croissance économique, pas de croissance économique pas de remboursement des dettes et tout s’effondre.

       Le capitalisme ultra libéral est un bolide fou qui va s’écraser sur le mur des limites physique de la planète.

       Comme cela reste abstrait et que beaucoup de gens sont dans le déni, on est condamné à attendre la catastrophe.

       


      • Paul Leleu 26 mars 13:45

        @Matlemat

        bah... de nouveaux marchés sont en route...

        la drogue, qui est bonne pour la santé, et qui permet aux gens d’être cool et intelligents et de s’amuser bien... une grande partie du problème vient de ce que les gens ne se droguent pas assez : donc ils sont pas assez cools, et ils ont des angoisses...

        et puis il y a aussi facebook et youtube... la politique sur internet, c’est une expansion du business... ça fait fonctionner l’économie... on cause sur les réseaux, et ça fait tourner les centrales nucléraires à fond... ça permet de continuer de financer les guerres pour l’uranium au Mali et au Niger.

        ils viennent aussi de lancer les premiers drônes polénisateurs, pour remplacer les abeilles.


      • Julien S 25 mars 19:04

        Ouaip, les antibiotiques dans l’agriculture sont la connerie des conneries. Il y a toutefois plus urgent et pour le moment le gros problème est le glyphosate. 


        • Drougeok Drougeok 25 mars 22:18

          @Julien S

          Le glyphosate finance LREM. Alors pour l’instant, statu quo, on continue à s’empoisonner, dans les champs et la politique.


        • velosolex velosolex 26 mars 00:08

          @Julien S
          Le mouvement « les coquelicots », est une bonne initiative, donnant RDV devant les mairies une fois par mois pour refuser les pesticides. A l’initiative de Patrice Nilcolino, un bon écrivain, militant courageux, ayant échappé à deux attentats, dont celui de Charlie.
          Il boite un peu maintenant mais reste toujours actif. On se sent humble devant lui. Il a écrit un bouquin qui est une référence, et qu’on trouve en Babel ; Une empoisonnement universel . L’histoire de l’empoisonnement chimique. Le premier succés de librairie a été écrit par une certaine Rachel Carson, une américaine, en 1962, qui déjà fut la tête de turc des lobbys qui se sont acharnés sur cette femme. 


        • Drougeok Drougeok 25 mars 21:45

          Quand les antibiotiques deviennent impuissants, il y a encore la phagothérapie, c’est une absortion de virus particuliers, qui ont cette merveilleuse capacité de manger (phago-) les méchantes bactéries qui peuplent et endommagent notre corps. Une structure des plus pointues dans ce domaine est un hôpital de Tbilissi en Géorgie, Caucase du Sud, mais attention, les prix sont exorbitants. J’ai entendu qu’un traitement contre des staphilocoques dorés avait coûté dans les 8 000 € ! Mais la guérison promise était au rendez-vous. Voyez sur internet.


          • velosolex velosolex 26 mars 00:21

            @Drougeok

            Oui, c’est vrai. J’ai vu une émission superbe sur arte sur ce sujet il y a quelques années, et qui m’a marquée. Je m’en souviens très bien : Ils parlaient beaucoup de Tbilissi en Georgie, qui fut le centre hospitalier le plus important pour prendre en charge les patients venus des quatre coins de l’URSS. L’émission commençait par un patient français, qui avait une plaie variqueuse surinfectée, proche de la gangrène, et dont un prélèvement fut envoyé la bas, afin qu’ils établissent un traitement ad hoc. Il a sauve sa jambe. A Nantes, et des les centres de grands brulés, cette technique est maintenant souvent utilisée. Mais les phages marchent sur les pathologies les plus courantes aussi. Une technique ancestrale, comme le Jeune d’ailleurs, sans risque aucun, écologique, faite à partir de cultures prélevés dans la nature ( mares….)


          • foufouille foufouille 26 mars 07:26

            @velosolex

            non le phage ne marche pas sur tout et le jeune pas du tout. le phage était au pifomètre avec zéro recherche médicale.


          • Doume65 27 mars 16:10

            @velosolex
            La France c’est enfin (re)lancée dans cette thérapie.


          • Ouam Ouam 25 mars 22:21

            Victor

            Merci pour ton article.

            Concernant les antibios c’est tellement abberrant que je n’ai rien à ajouter.

            Je m’etendrai donc un peu plus sure le reste et des débuts de solutions à apporter, si d’autres veulent completer.

             

            On nous annonne à longueur de temps le co2, ah le co2 ou le glyphosate,

            sauf que ...les climatologues en herbe ?

            onts juste oublié dans leurs savants calculs la surface gelée immmense de la Russie qui en fondant libere son co2 à travers le permafrost qui deviens apparent.

            Bref, soyons réalistes, sur le Co2 c’est foutu pour un bon bout de temps que nous agissions ou pas.

            Notre seule chance de lutter est de tenter de la capturer par les plantes (arbres)

            Lorsque l’on voit la déforestation massive en Indonésie , au Brésil, ou etc...

            Nous faisons le chemin inverse de ce qu’il faut faire (arghh)

             

            Les pays industrialisés en moyenne fonts moins d’enfants (meme tres négative concernant l’europe), meme en décroissance si nous stoppions net toute immigration de masse, chose absolument nécéssaire pour que chaque peuple prenne conscience du poids de sa « natalité » et en ne le faisant pas reposer sur d’autres peuples plus sages (sur ce plan parce que le reste voir plus bas rhahem).

            Histoire d’etayer un peu mes propos avec quelques chiffres

            https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Niger
            https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Nigeria

            Et celle de toute l’Afrique
            https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Afrique
            En 2100, l’Afrique pourrait représenter plus de 39 % de la population mondiale.

             

            Les descendants à part nous maudire du à notre aveuglement crasseux feronts quoi ??

             

            Il faut aussi à notre tour désormais que certains neuneus peuplant les pays les plus industrialisés stoppent ce consumérisme éffrénné qui ne sert absolument à rien OU alors recycler absolument tout a 100%

            Une des premières revendications des écologistes devrait etre :

             

            Un produit non reparable / recyclable devrait etre INTERDIT à la vente.

            La publicité (source de consumérisme) devrait etre interdite

            Pas plus de 2 enfants par foyers évidemment car ici ce n’est pas pardonnable comme en Afrique car ici la « femme » est censée etre « éduquée »

            Je parles bien de la « femme » car jusqu’a présent c’est bien elle qui à le pouvoir de choisir le nombre d’enfants (et pas Mr)

            La fin des transports idiots (genre le yaouth au fruits qui fait 3000 bornes pour gagner 1c d’euro par pot, ou la bagnole electrique qui est une cata)

            Interdire le capitalisme sous sa forme actuelle et interdire la bourse (spéculation sauvage) ou au pire une transaction UNIQUE par jour ET à heure fixe (Plus d’hypertreading)

            Compter le cout écologique lors de la vente d’un produit.

            Stopper / interdire les bullshits jobs, car c’est une source d’énèrgie gachée.

            Produire au maximum « local »

            Encore d’autres idées mais j’abrège...

            Ca sera déja un bon début

            réalisable sans trop de difficultées

             

            La question concernant ci dessus est que faire si comme au Nigér les femmes « pondent » en moyenne 7.6 gosses / femmes et que la moyenne d’age à 15 ans

            et que ensuite tout ce petit monde débarque en Europe (ou ailleurs) lorsque cela sera invivable la bas

            Et une fois invivable ici, comment ceux la bas pourronts t’ils faire si c’est plein ici ?

             

            Lorsqu’un seau est plein et l’autre a moitié vide, on peut toujours vider l’archi plein dans le à moitié vide, mais lorsque les deuxs sonts archi pleins...

            le sot fait comment ? ^^

             

            C’est sur que si le parametre en 1er lieu que victor à souligné, cad la surponte ne cesse pas, toutes propositions ci dessus ne servironts à rien ,

            enfin c’est vider l’ocean à la petite cuillère, ce qui reviens au meme.

             

            La question à se poser d’urgence est :

            comment agir sans partir dans le totalitarisme (ingérance etc...) des autres peuples et de leurs libre arbitres.

            A part stopper toute immigration pour responsabiliser chaque peuple et leurs dirigeants/religieuxs/affairistes/etc...,

            je n’en vois pas d’autres ? et vous (lecteurs compris)

             

            Si quelqu’un à une autre idée (réaliste et pratiquable) je suis preneur.

             

            Parce si au bout la solution est de tuer des gens d’une maniere ou d’une autre ce n’est pas trop « mon grall », le votre ?

            Pour la régulation , inspirons nous de la nature et de quelques espèces animales

            Bref ..choisissons la manière la plus intelligente ou la moins nocive.

             

            Ce site que je place souvent sur le sujet

            https://www.demographie-responsable.org/

            a +

             


            • Matlemat Matlemat 25 mars 23:08

              @Ouam
               Jusque l’éducation comme vous dites des femmes dans le monde, la contraception, j’ai pas dit l’avortement, et on régulera.

               La nature régulait les populations au moyen âge par les maladies et les guerres.

               La stabilisation ne règlera pas les problèmes de la destruction des écosystèmes et de la biodiversité, on doit trouver des solutions d’urgence pour les insectes par exemple.

               Il faudrait des dirigeants dans le monde qui soient réalistes, soit on fait des lois qui protègent la nature soit on calcule quelle population la terre doit avoir pour pouvoir continuer dans la gabegie actuelle.

              Tant qu’on a des ultra libéraux au pouvoir on ne peut pas compter sur eux.


            • Aimable 26 mars 11:02

              @Matlemat
              Je suis d’accord avec vous la stabilisation ne réglera pas le problème , elle ne fera que réduire la vitesse .


            • Matlemat Matlemat 26 mars 14:54

              @Aimable
              le problème n’est pas la multiplication des pauvres mais bien la manière de vivre des riches, les 300 millions d’américains consomment environ un cinquième des ressources du monde.


            • Ouam Ouam 28 mars 01:23

              @Matlemat
              bjr,
              "... Jusque l’éducation comme vous dites des femmes dans le monde, la contraception, j’ai pas dit l’avortement, et on régulera.

              ..« 
               
              C’est bien ce que je propose, mais il faut que tout le monde se mette d’accord pour qu’une population n’en génocide pas une autre car si une se restreint et l’autre pas à long terme cela ne peut etre viable.
              Ensuite de quel moyen le faire accepter ? enfin le moins totalitaire possible.
               
               
               »... La nature régulait les populations au moyen âge par les maladies et les guerres.

              « 
              Nous ne somme plus au moyen age et pourquoi désirer y revenir, le progres est souvent un bénéfice pour l’humanité tant qu’il est partagé.
              Pour les guerres ne pensez vous pas que nous avons »suffisemment donné«  ?
               
               
               »...La stabilisation ne règlera pas les problèmes de la destruction des écosystèmes et de la biodiversité, on doit trouver des solutions d’urgence pour les insectes par exemple.

              « .
              Vous avez raison, particulièrement pour les insectes primordiaux (cf abeilles), effectivement la »stabilisation« ne reglera pas toius les problèmes.
              Mais une chute drastique non plus
              il faut (c’est un avis) pour que les peuples l’acceptent, y aller dirons nous pas à la technique bourrin de monarc 1er pour imager le truc,
              sinon comme avec le social et la démocratie (GJs) la révolte sera au bout et cela serai amha le pire echec de ce sujet primordial et cela sera rejeté en masse.
               
               
               » Il faudrait des dirigeants dans le monde qui soient réalistes, soit on fait des lois qui protègent la nature soit on calcule quelle population la terre doit avoir pour pouvoir continuer dans la gabegie actuelle.

              « 
              Pareil c’est complexe, ce n’est pas »dichotomique« certains dirigeants Africains fonts leur possible pour l’expliquer à leurs populations, mais ici ils se heurtent à des barrieres culturelles ou dans certains pays d’Afrique plus la femme a de gosses plus elle est considérée et respectée, c’est la un des »hics« .
               
               »Tant qu’on a des ultra libéraux au pouvoir on ne peut pas compter sur eux.

              « 
              +1000, les ultra libéraux ont un interet absolu à capter un maximum de clients
              donc un max de monde.
              Comme les »investisseurs« sur BFM qui expliquaient que pour euxs la russie n’avait aucun interet car :
               

              1. c’est des »moujiks" (d’apres euxs)
              2. Il n’y à pas assez de clients (entendez de monde au m²) pour refourger leurs merdes.

              bonne journée


            • Ouam Ouam 28 mars 01:33

              @Matlemat
              "le problème n’est pas la multiplication des pauvres mais bien la manière de vivre des riches, les 300 millions d’américains consomment environ un cinquième des ressources du monde.« 

              Non !
              C’est bien les deuxs le problème.

              Même SI vous eradiqueriez totalement l’ensemble du peuple Américain ET que vous suivriez la courbe démographique de l’Afrique telle qu’elle est,
              vous irez dans le mur, et pas qu’un peu ....mais direct !
              .
              Vous noterez ici que je suis loin d’etre le seul à le dire, voyez plus bas de la part d’un autre intervenant.

              Apres si vous désirez naviguer dans  »l’ideologie aveugle«  c’est votre problème.
              La mienne (idéologie) est »le factuel« , le »constat« , et »l’analyse" voyez vous.


            • HELIOS HELIOS 31 mars 23:55

              @Ouam
              ... le seul moyen de réguler, c’est de commencer par bloquer toute emi/immigration !

              Lorsque les candidats seront chez eux, sans possibilité d’aller ailleurs, alors ils arrêterons de se multiplier pour se sentir a l’aise.
              En fonction des espaces disponibles, certains peuples auront plus ou moins de places, plus ou moins de richesses et les equilibres seront enfin réalisés.

              Si, par exemple, l’immigration algerienne avait été bloquée, la France aurait 10 milions d’habitants de moins et ne s’en porterai pas plus mal. L’Algerie en aurait 10 millions de plus et peut etre que sa population et sa pyramide des ages serait plus conforme a la realité humaine... entrainant surement une conscience « ecologique » plus efficace.

              On peut dire la même chose de quasiment tous les sous-continents et continents.

              L’avenir n’est surement pas a une mondialisation heureuse, mais a un retour aux etats-nations... seule garantie économique, culturelle et démographique ... en tout point de vue.
              Plus vite nous y arriverons, mieux ce sera... ce qui ne veut pas dire qu’aucun accord ne sera trouvé et appliqué entre chacun.


            • Doume65 2 avril 00:03

              @Ouam
              « si nous stoppions net toute immigration de masse, chose absolument nécéssaire pour que chaque peuple prenne conscience du poids de sa « natalité » et en ne le faisant pas reposer sur d’autres peuples »
              C’est avant tout les très riches qui font peser sur l’ensemble des peuples leur bouleversement écologique. Une famille africaine dans la brousse avec six* enfants (dont la moitié passera les 40 ans*) a un impact écologique 1 000 000* de fois moindre qu’un milliardaire, et c’est elle que tu vas rendre responsable !
              * mes chiffres sont au pif, mais le raisonnement est là.


            • HELIOS HELIOS 2 avril 01:14

              @Doume65
              ... ce n’est pas exactement le bon raisonnement, parce que le mythe du bon sauvage et ses 6 chiares dans la brousse n’est pas la solution, ni l’avenir

              On ne peut pas laisser crever des hommes alors que nous avons tout pour les soigner.

              Donc, la réalité et la responsabilité des uns et des autres est bien basée sur une limitation des migrations.


            • Doume65 3 avril 14:07

              @HELIOS
              « On ne peut pas laisser crever des hommes alors que nous avons tout pour les soigner.

               »
              Pardon, la dimension compassionnelle de ton post m’avait échappé.
              Sans langue de bois : J’ai comme l’impression que tu te fous de notre poire.


            • HELIOS HELIOS 4 avril 00:43

              @Doume65
              ...

              mauvaise interpretation !
              Je ne dirai pas mauvaise formulation de ma part, parce qu’il faut avoir l’esprit mal tourné pour voir le mal là où il n’y en a pas.

              Je ne veux laisser crever personne, je me battrai toujours pour que chacun puisse beneficier de ce dont il a besoin, chez lui. et cela fait des décennies que c’est mon boulot, dans mon domaine, que j’agis pour ce faire aux niveaux les plus hauts.
              Mais, vous m’avez aussi bien lu, je parle de « chez lui », c’est a dire qu’il n’y a aucune raison pour que ceux qui aiment croitre sans contrainte, se dechargent ensuite de leur croissance pour qu’elle devienne nos chances : il n’en est pas question !

              Je n’ai pas particulierement de compassion, mais de l’humanité, je ne me fous de la gueule de personne, je suis clair : chacun a sa place

              Et je ne me permet pas, parce que je ne vous connais pas, de sous entendre quoi que ce soit sur les comportements sociaux, humanitaires, ouverts, accueillants, pret à partager... bref tout ce que la bonne morale met en avant, lorsque vous etes atteint jusque dans les fondements de votre vie.

              Continuons à echanger, c’est cela l’enrichissement, mais sans arrieres pensées svp.


            • Ouam Ouam 4 avril 01:49

              @Doume65
              Ben NON !
              C’est la ou tu te gourre, lis un peu démographieresponsable.org ou tout autre site de ton choix, ou si tu est plus ciné et reportages
              regarde le dernier film nommé « demain » qui commence sur une grande étude sur le sujet.
              « La surpopulation nous amenera à un point de bascule »
              Tu comprend cette phrase ?
              http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19558792&cfilm=229903.html

              Et tu ne peut me suspecter d’etre pour les possèdants, ou tu ne lis pas souvent mes posts ?
              Tu a déja vu Tom Anders en GJ toi ? smiley
               
              C’est comme ta remarque envers Hélios elle est non fondée.
              Je suis d’accord avec lui au passage.
               
              Je préfere donc pour etre clair comme lui une réduction intelligente via les naissances et par l’éducation des femmes, un sort de l’enfant enviable chéri et aimé et éduqué, que la solution ou on laisse creuver les gens par manque de soins, la misère, ou pire par des guerres, ou c’est les civils qui morflent en 1er.
               
              Apres c’est vrai il y à les us et coutumes qui sonts « la plaie » dans certains pays
               

              "Une famille africaine dans la brousse avec six* enfants (dont la moitié passera les 40 ans*) a un impact écologique 1 000 000* de fois moindre qu’un milliardaire, et c’est elle que tu vas rendre responsable !

              « 

              Il y à désormais p exemple plus de mortalité infantile en Grece que dans bcp de pays Africains, tu n’est pas Monarc 1er tu ne place pas la Grece sur le continent Africain.

              Puis reduire l’Afrique au »misérabilisme« c’est quelque part une forme de racisme.
              Regarde la magistrale lecon que nous file l’Algérie sur le plan démocratique.

              Pour continuer notre discussion

              https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Niger

              Regarde bien la courbe démographique par ages ainsi que la moyenne d’age de la population et les naissances par femme..

               

              Tapes dans google par curiosité »Niger espérance de vie« tu obtiendra une belle courbe avec 60.06ans et pas 40 !, et dans d’autres pays itou.

              Tes 40 Ans c’etait en 1983 a peu près.

              Tu peur aussi tester avec le lien suivant bcp de pays, je t’invite à regarder un peu

              Ici le niger qui augment sans cesse , et les usa qui stagnent gravement et meme qui sur les dernières études sonts en régression.

              http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?codeTheme=3&codeStat=SP.DYN.LE00.IN&codePays=USA&optionsPeriodes=Aucune&codeTheme2=3&codeStat2=SP.DYN.LE00.IN&codePays2=NER&optionsDetPeriodes=avecNomP

              le/(s) mlilliardaire(s) certes pollue(nt) énormément mais ils ne sonts pas 500 millions de millardaires, c’est bon idéologiquement mais pragmatiquement l’impact sur la planète restera désuet.

               »* mes chiffres sont au pif, mais le raisonnement est là.

              "
              C’est bien la le problème dans notre discussion entre toi, hélios et moi...

              Apres on peut toujours (tenter de) vider l’ocean à la petite cuillère, certains idéologues t’expliqueront que c’est possible le tout est d’y croire,
              et de l’autre les affreuxs pragmatiques cyniques de mon espece n’y croient pas.
              On se refait pas que veut tu smiley

              Ouam,


            • Ouam Ouam 4 avril 02:10

              @HELIOS
              "Lorsque les candidats seront chez eux, sans possibilité d’aller ailleurs, alors ils arrêterons de se multiplier pour se sentir a l’aise.

              « 

              C’est surtout certains gouvernants et idéologues religieuxs et financiers que cela va le plus ennuyer.
              Sur france culture une super émission de 2 heures sur le sujet avec une chercheuse du Crns spécialiste de la question.

              En fait le pib de certains pays est faite grace à la mise en esclavage de leurs population expatriée (les Phillippines en tete de mémoire en % de population),
              suivi de pas mal de pays d’Afrique et qq uns d’Amérique du Sud.
              Meme la Corée du Nord a joué à cela, c’est pour dire smiley
               
              En 2017 date de l’étude de la chercheuse le traffic d’etres humains rapportait plus que l’ensemble du traffic de drogue mondial, c’est pas rien.

               »... le seul moyen de réguler, c’est de commencer par bloquer toute emi/immigration !

              « 
              Si certains peuples deviennent raisonnable (baisse démographie) et d’autres non (démographie exponentielle) , cela signe sur un plus ou moins long terme la fin (génocide) du peuple responsable et cela encourage les irresponsables.
              Dans l’etat comme toi je ne percoit pas d’autres solutions à appliquer avec les peuples / dirigeants irresponsables qui jouent sur ce point.
               
               »Si, par exemple, l’immigration algerienne avait été bloquée, la France aurait 10 milions d’habitants de moins et ne s’en porterai pas plus mal. L’Algerie en aurait 10 millions de plus et peut etre que sa population et sa pyramide des ages serait plus conforme a la realité humaine... entrainant surement une conscience « ecologique » plus efficace.

              « 
              Et certainement un PIB plus haut et une avancée de leur pays meilleure, bref...
              pas mieux.
               
               »L’avenir n’est surement pas a une mondialisation heureuse, mais a un retour aux etats-nations... seule garantie économique, culturelle et démographique ... en tout point de vue.

              "
              Pas mieux non plus.
              Pour ceuxs qui douteraient de tes propos je leur suggere de regarder une carte Europénnne de géopolitique actuelle et une autre d’il y a 10 ans...
              et de comparer.

              Ou de l’élection de Trump, le Brexit, Orban, Italie, Pays de l’Est, Afd en Allemagne (etcetc...)


            • popov 26 mars 02:24

              @Victor Ayoli

              Non seulement l’usage abusif des antibiotiques a renforcé la résistance des microbes à ces antibiotiques, il a aussi affaibli le capital génétique de l’humanité puisque les gens qui avaient une faible résistance aux maladies infectieuses ont pu rester en vie et procréer grâce aux antibiotiques, et transférer ainsi leurs faiblesses génétiques aux générations futures. 

              Mais c’est un problème humainement insoluble : qui se porterait volontaire pour mourir d’une infection guérissable par antibiotiques afin de sauver le capital génétique de l’humanité ?

              La solution viendra d’elle-même, comme vous le présagez, lorsque les maladies infectieuses recommenceront à décimer l’humanité. Et ce ne sera pas beau à voir.

              Et autre petit détail : les populations les plus aptes à survivre lorsque les antibiotiques deviendront inefficaces seront celles des coins les plus reculés d’Amazonie.


              • Ouam Ouam 4 avril 02:23

                @popov
                "Et autre petit détail : les populations les plus aptes à survivre lorsque les antibiotiques deviendront inefficaces seront celles des coins les plus reculés d’Amazonie.

                « 

                +1000
                Et un autre petit detail rajouté à ton pettit detail.
                Certaines populations dite »primitives« d »amazonie vivant en millieu « primaire » se soignent tres bien, mais surtout gere leur quantitées de naissances grace à des plantes avortives.

                Bref elles savent que leur espace (comme le notre) n’est pas illimité, que les ressources non plus, bref sonts moins cons que certtaines populations qui normalement onts bien polus de moyen de réfléchir un peu plus loin que le bout du doigt ET de s’éduquer.

                C’est le reportage complet de ce bout ci auquel je fait référence
                https://www.youtube.com/watch?v=p95JJebqjLY
                Ici c’est le bout ou ils présenten la « civilisation » sur un écran.

                Bref les vrais primititifs ne sonts pas ceuxs que l’on pense


              • popov 26 mars 02:51

                Il ne faut pas oublier cependant que l’humanité n’est jamais à court d’idées, surtout quand il y a du fric à se faire. Un autre front sera ouvert dans la lutte contre les épidémies : eugénisme et manipulations génétiques.

                Cela risque d’ouvrir une très grosse boîte de Pandore. Les Chinois sont en avance dans ce domaine.


                • Trelawney Trelawney 26 mars 07:57

                  @popov

                  Observez comment on a bien entamé la planète ces 60 dernières années. Est ce que vous pensez que l’humain survivra aux 60 prochaines ?
                  eugénisme et manipulations génétiques. C’est trop tard, l’humain aura disparu bien avant que ce soit mis en pratique


                • njama njama 26 mars 09:13

                  Pasteur et les vaccins,...

                  oups, quels clichés sur la vaccination ! reflet d’un endoctrinement de masse des petites têtes blondes ces dernières décennies

                  Pasteur l’icône nationale ou la poule aux œufs d’or.

                  TOUS les vaccins ont été introduits alors que les maladies infectieuses disparaissaient entre les deux guerres pour cause de l’amélioration des conditions de vie, de nutrition et d’hygiène, et cette baisse de l’incidence a été fallacieusement mise au crédit de la vaccination...

                  un graphe pour résumer

                  https://childhealthsafety.files.wordpress.com/2009/01/us-deaths-1900-1965.gif

                  source (en anglais) https://childhealthsafety.wordpress.com/graphs/


                  • Gérard 26 mars 10:44

                    @njama

                    Une fois de plus, vous essayez de prétendre en l’inefficacité vaccinale en vous basant sur des courbes de mortalité.
                    Ainsi, vous occultez les hospitalisations et les séquelles potentiellement graves induites par les maladies pouvant être évitées par la vaccination.

                    1 rougeoleux sur 1000 décède
                    1 rougeoleux sur 10 a une complication
                    1 rougeoleux sur 4 est hospitalisé

                    J’invite les amoureux des graphiques à visiter cette page https://theierecosmique.com/2015/09/28/trad-les-courbes-qui-revelent-tout-sur-lefficacite-des-vaccins/


                  • Gérard 26 mars 11:37

                    @njama

                    Le vaccin contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b a permis de passer de 50 cas / 100.000 personnes par an (en 1992) à 0,98 cas / 100.000 personnes par an (en 2015) grâce à son introduction en 1992.

                    Sûrement grâce à l’hygiène de l’après-guerre aussi ...
                    (ironie)


                  • njama njama 27 mars 09:24

                    La véritable histoire de Louis Pasteur et Joseph Meister
                    https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=hlt56cgV09M


                  • njama njama 27 mars 09:32

                    @Gérard
                    vaccin Hib, Noms de marque : Hibérix®, ACT-Hib® et les vaccins combinés .

                    [...] L’utilité du vaccin est limitée, car les complications graves sont rares et le bénéfice de la diminution des méningites à Haemophilus est annulé par l’augmentation des méningites à méningocoques et à pneumocoques. De plus, la vaccination contre l’Haemophilus de type B favorise une sélection des germes et l’on voit apparaître des méningites à Haemophilus de type F et E sur lesquelles le vaccin n’a aucune action. Le nombre total de méningites bactériennes n’a donc pas été diminué par ce vaccin. Si la vaccination diminue la virulence des bactéries, elle n’empêche pas celles-ci de coloniser les muqueuses du nez et de la gorge de la personne vaccinée. Ceci explique le retour d’infections sévères à Haemophilus dans les pays où la couverture vaccinale reste pourtant très élevée. Enfin, certaines études suggèrent un lien entre cette vaccination et l’augmentation de diabète chez le jeune enfant.
                    Nos recommandations
                    La décision d’une vaccination contre l’Haemophilus doit tenir compte des facteurs individuels tel l’allaitement du nourrisson qui s’est révélé être un facteur de protection important contre cette infection. D’autre part, la fréquentation précoce d’une crèche augmente légèrement les risques qui restent toutefois faibles, cette affection n’étant pratiquement pas contagieuse. Si vous décidez de vacciner votre enfant, nous proposons de ne pas le faire avant 4 mois, et si possible pas avant un an, afin de réduire le nombre d’injections.

                    Référence : Qui aime bien, vaccine peu ! - Edition 2009 Groupe médical de réflexion sur les vaccins a été fondé en 1987 par une dizaine de médecins praticiens de Suisse romande

                    http://www.infovaccins.ch/index.php/vaccins/les-meningites/haemophilus-epiglottite-hib

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès