• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La véritable histoire de Noël

La véritable histoire de Noël

 

 Dans une fouille, dans la banlieue Sud de Jérusalem, un nouvel Évangile, parfaitement apocryphe, a été retrouvé. Il renouvelle en partie les descriptions des écrits précédents.

 « Quoi, Ginette*, je te rappelle qu’on est juste fiancé, c’est toi qui a insisté. À ton âge mon père courait encore la gueuse, tu me disais. Tu verras ça se passera bien, tu me disais ! Moi, j’étais pas chaud ! Je m’intéressais plutôt à mon métier de charpentier, c’était boulot, dodo. Les mousmées je les regardais encore un peu, juste pour le souvenir, in memoriam. Et la qu’est-ce que tu me racontes, un retard de trois semaines. Merda !.. T’inquiète, c’est du latin. Il manquait plus que ça. J’ai déjà pas pu payer mes impôts aux Romains, mon bœuf est presque centenaire, j’ai plein de varices, là c’est le comble tu m’annonces un mouflet. Comment je vais faire ? Si je ne bosse pas comme une fourmi, tu peux oublier le lait d’ânesse pour te faire une beauté. Et la charpenterie, ça n’intéresse plus grand monde : le populus veut des domus en pierre avec une piscine, tout en préfabriqué. La honte !

 Je me souviens d’ailleurs du jour où tu m’as agressé… Si, sexuellement !… Je ne sais pas si c’est un crime faudrait demander aux Romains, mais les meufs de nos jours se permettent de ces trucs… J’avais bu un peu de vin, c’est vrai… Oui, peut-être, trois litres mais du léger, presque du jus de fruit… Tu m’avais dit que tu l’avais comme d’habitude coupé d’eau, je ne me suis pas méfié. En plus, j’avais déjà bu pas mal de bière… Un moment de relâchement dans une vie de labeur. Tu m’as dit ‘Oh Jojo*, j’ai perdu mon aiguille dans ma jupe, tu m’aides à chercher, je vais me piquer’. J’ai cherché… c’est toi qui a trouvé… coquine… Remarque, je regrette qu’à moitié parce que pour ton âge tu avais bien progressé sur la route du vice. Et ce fut explosif pour toi, je ne t’avais jamais vu dans cet état. Moi, j’ai assuré tant bien que mal, j’ai quand même une réputation dans le village ! Maintenant on attend un mouflet.

 Quoi ? Dire que ce n’est pas moi, Jojo, que c’est un Esprit sain ? Tu me diras que connaître des moments de très proche intimité entre un esprit sain et une vierge de 16-17 ans en période ovulaire, ça doit pas être difficile à trouver. En plus, le nombre de vierges qui ont obtenu des enfants par miracle il y en a déjà légion dans le coin… Faut bien cacher la honte. À chaque fois c’était les parents qui fabulaient un poil pour niquer le futur époux qui n’avait pas vu venir le rival...Tu crois que c’est justement pour ça que ça peut marcher ?... Donne moi un peu du vin de Falerne Ginette, celui qui décape, j’ai besoin d’avoir les idées claires, il faut que je réfléchisse à tout ça, et reboutonne ta tunique, on a autre chose à foutre. On raisonne, on pense, on cogite, loin des futilités matérielles qui polluent l’âme… Quoi ? Oui c’est beau ! D’où je sors ça ? Je sais pas… une inspiration, ou alors c’est la piquette, je t’avais dit qu’elle était brutale, un truc d’homme, pas pour un touriste.

 Au fait ce serait pour quand ? Fin décembre ? Bon ! Déjà il n’y a pas de récoltes, c’est plus calme. Les touristes sont repartis pour Rome ou pour la Gaule, les rues seront moins encombrées de chars à bœufs qui polluent avec leurs bouses… Fin décembre… ça risque de nous niquer notre réveillon. On avait décidé de faire du saucisson d’âne pour les fêtes, il va peut-être en réchapper notre bourricot. Je sais que c’est une brave bête mais faut bien manger de la viande de temps en temps, le fer il nous faut du fer, on y peut rien… Non, le bœuf j’en ai besoin pour la carriole, je ne vais quand même pas aller en ville en trottinette, réfléchis Ginette. Bon, banco pour le 25, quelques jours après le solstice d’hiver, il y aura beaucoup de pèlerins, on pourra sûrement leur vendre deux ou trois bricoles… C’est quoi un solstice ? C’est quoi un solstice ?… Déjà Ginette que du point de vue batifolage, t’es loin de la perfection, il y a de l’enthousiasme mais pas d’imagination, mais question culture c’est pire. Je parie que tu ne connais même pas BHL*… Si, on t’en a parlé… c’est vrai qu’il est plus qu’incontournable… incontourné, c’est le mot juste. Bon, je t’explique, ‘solstice c’est le plus long ou le plus court jour de l’année… Comment ça faudrait savoir. Elle devient insolente la Ginette. Méfies toi, c’est pas Schiappa* qui va s’occuper de ton dossier si je te colle une rouste… Démerde-toi avec le solstice, je ne fais pas cours dans l’élémentaire, moi j’abreuve l’étudiant.

 Puisqu’on parle de Marlène*, tu t’imagines si c’est une fille ton futur mouflet. Bon d’accord, tant que la testostérone n’a pas fait son œuvre, pour les chiards, c’est pas trop un problème, mais après pour aller aux champs, cueillir les olives, traire les bœufs, ça a tendance à faiblir les femelles, ça laisse le gros œuvre aux mâles… T’inquiète Ginette, je plaisante pour les bœufs… Donc si c’est une fille, primo, personne pour bosser parce que éplucher des oignons toute la journée même si ça fait pleurer j’appelle pas ça bosser… Si Ginette tu épluches des oignons toute la journée. Deuxio, à peine qu’elle va avoir de la poitrine, elle va nous débouler sur la place du village les seins à l’air avec écrit sur le poitrail : ‘Ras le bol des mâles’… Si ça existe, le vendeur de dattes itinérant me l’a dit, il a vu ça à la capitale, à Jérusalem, même que là bas on s’inquiète à cause du commerce. Ça me fout le bourdon. T’as fait une échographie ?... Quoi je déconne ! Quoi je déconne ! Les miracles ça n’existe pas peut-être ! Si ils peuvent ressusciter les morts, ils ne vont pas trop se forcer à apporter du matos pour les radiographies les anges. D’accord, j’arrête… ce sera un garçon.

 Tout de suite, il aura un handicap mon supposé fils… au fait tu l’as revu le petit jeunet qui vendait des enclumes… il te reluquait pas mal… Passons !... Mon fils va naître en banlieue, à Bethléem, à quelques kilomètres au sud de Jérusalem. C’est pas encore trop la zone mais il commence à y avoir pas mal de Thraces dans le coin, t’as intérêt à attacher soigneusement ton Solex à un dattier robuste si tu veux le retrouver. Peu à peu c’est la valeur locative qui chute, le prix des cahutes baissant ça attire les démunis et la situation empire. C’est l’effet boule de neige, même si on n’en voit pas beaucoup dans le coin. Et les Romains question sécurité excuse moi mais ce n’est plus ce que c’était, ils se dispersent, ils font des comités, ils se lavent les mains, bref ça patine. On pourrait peut-être dire qu’on a vu un Ange qui nous aurait annoncé une bonne nouvelle : ‘ Ginette l’adolescente, vierge et pure, a donné un fils pour le monde, un Messie’. Bon, évidemment en brut de décoffrage, on a un peu l’impression de se foutre de la gueule du monde mais si par la suite notre môme multiplie les pains, les gens vont voir qu’il y a tout bénef à le croire… Tu penses quoi du plan Ginette ?… Bon je veux bien quelques bergers pour faire couleur locale… Le nouveau-né enveloppé de langes, on le couche dans une mangeoire ? Super, c’est top classe.

 Bon, pour le jour dit il faudrait qu’on trouve quelque chose qui fasse le buzz... Non pas Faurisson, Ginette arrête tes conneries, on bosse pour l’histoire, si ça se trouve y vont même changer le calendrier. Faut dire que l’ancien fallait connaître la date de la fondation de Rome, n’importe quoi. On va leur fignoler une date anniversaire à faire friser Ciotti*… Tu proposes quoi ? Black Friday ? C’est araméen ça ? Je crois qu’il y a des chameliers qui utilisent déjà ce jour là pour leurs ablutions, faut dire que lorsqu’on a pas de douches c’est craignos pour sentir la lavande. Enfin, on verra. On pourrait profiter de l’occasion pour vendre des santons que ton cousin fait en pagaille vu qu’il ne veut pas aller aux champs par peur des vipères… qu’il dit… grosse faignasse de môme… Ouais, c’est pas mal Black Friday, ça fait tendance… ou alors Noël, naissance, il me semble bien que j’ai lu ça dans le Comput de Philippe de Thaon… Non, Ginette en un seul mot… Non, j’ai pas dit con, tu délires Ginette, ni pute. Enfin reprends toi, arrête de faire ton Falacha, tu vas sombrer Poupette. Quoi, tu pleures, tu veux Noël en fin de compte ! Va pour Noël !

 Tiens Ginette ressert moi du vin de Falerne et sort l’âne on va faire des courses. » 

 

  * Les noms ont été changés.


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 09:52

    C’est bizarre, parce que dans le calendrier révolutionnaire, c’est en juillet qu’il y a un messie d’or.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 28 novembre 2020 13:59

      @Séraphin Lampion
      Je m’y perds un peu dans les calendriers.



    • math math 28 novembre 2020 11:04

      Noêl au balcon enrhumé comme con !

       smiley


      • Rantanplan Panoramix 28 novembre 2020 11:15

        @math

         Noël au scanner, Pâques au cimetière.  smiley :/-(


      • babelouest babelouest 28 novembre 2020 14:59

        @math et pourtant, depuis plus de cinq siècles on le chante
        https://www.youtube.com/watch?v=3UpVc_yjAJc


      • math math 29 novembre 2020 07:55

        @babelouest....Tino Roussi tient toujours la corde avec son petit papa Noël...


      • ETTORE ETTORE 30 novembre 2020 12:54

        Jacques -Robert SIMON....@

        Histoire tout a fait transposable à la " Gréta guerrière, écologiste nattée !

        Nous sommes visiblement tenaillés entre les turpitudes d’un dieu de l’esprit et une nouvelle déesse verte, qui ne rêve que de nous crucifier sur du bois recyclé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité