• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La victoire européenne des anti-humanistes

La victoire européenne des anti-humanistes

Le « tsunami bleu » des élections européennes a balayé en France l’humaniste Bayrou, et risque fort de submerger l’idéal des philosophes des Lumières qui s’était répandu dans toute l’Europe ; idéal qui plaçait les valeurs humaines au-dessus de tout : au-dessus de l’avoir et du paraître, au-dessus de Dieu, surtout. C’est dorénavant le « bling-bling » qui prévaudra ! Mais ce n’est pas le plus grave. Le plus grave, c’est l’infléchissement de l’Europe entière vers l’intolérance ; intolérance accompagnée de son inévitable corollaire : la haine de la « différence »... comme deux faces d’une même médaille.

Aussi, plus que jamais : Soyons singuliers, soyons subversifs !
 
A l’heure où un Nicolas Sarkozy voudrait créer une société de clones, un plaidoyer pour la singularité tel que celui-ci, s’avère hautement subversif...et salutaire !
 
Sous la férule de ce Janus des temps modernes, qui sait si bien dissimuler sa vraie personnalité sous les oripeaux de "l’ouverture" et de la "diversité", cultiver notre originalité devrait devenir une de nos priorités.
Derrière ces deux trompeuses expressions se cache le noir dessein d’affaiblir le parti socialiste, en pratiquant "l’ouverture à la diversité des félons".
"Coué-Sarkozy" a donc réussi le tour de force de faire passer d’ambitieux transfuges de gauche pour de nobles individualités au-dessus des clivages politiques ! Quant aux autres, ceux qui ont su résister au chant des sirènes, leur loyauté envers leur camp ne serait en comparaison qu’un attachement excessif et dérisoire à une "idéologie" (terme à connotation péjorative, asséné comme une suggestion hypnotique) étriquée et dépassée. Belle inversion des valeurs, en vérité !
"Merlin le Désenchanteur" a fait ainsi d’une pierre deux coups : parer des traîtres de vertus imaginaires, tout en dénigrant insidieusement des personnes droites et intègres !
 
Si nous les laissions continuer sur leur lancée sans dénoncer leur perfidie, notre "apprenti-gourou" et ses serviles adeptes finiraient par atteindre leur objectif caché : l’émergence d’une phalange politique élitiste et sectaire, aussi unique qu’inique !
Aussi devrions-nous brandir notre "différence", quelle qu’elle soit, comme une arme contre tous ces "politichiens enragés" qui rêvent de nous transformer en troupeaux de ruminants, broutant leurs idées "au ras des paquerettes" !
 
Et faisons dégringoler de leur piédestal, par l’exercice de notre insolente sagacité, ces idoles de plâtre et de néant qui nous gouvernent : leur ego maladif et boursoufflé, taraudé par la peur de la liberté de l’autre, les pousse à vouloir nous imposer leurs conceptions archaïques et nauséabondes.
 
Oui, apprenons à mépriser ces ridicules marionnettes qui croient tirer les ficelles, et battons-nous contre toutes les idéologies, d’où qu’elles viennent, quand elles se font coercitives et intrusives ; luttons pour une véritable ouverture d’esprit, comme celle que l’on devine en filigrane derrière cette réflexion de Paul Valéry : "Je trouve indigne de vouloir que les autres soient de notre avis. Le prosélytisme m’étonne."
Quel plus bel éloge de la singularité que celui-ci ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Bois-Guisbert 13 juin 2009 11:37

    « Le « tsunami bleu » des élections européennes a balayé en France l’humaniste Bayrou, et risque fort de submerger l’idéal des philosophes des Lumières qui s’était répandu dans toute l’Europe... »

    Si vous avez raison, c’est carrément une bonne nouvelle, en particulier pour quelqu’un comme moi, qui se définit catholique non croyant et post-humaniste. Si vous avez raison, cela signifie aussi que l’on va bientôt se pencher sur le bilan sociétal des théories de ces apocalyptiques crétins que furent les Lumières.

    Ils ont minutieusement détruit toutes les structures de leur société, en croyant qu’ensuite l’homme se gouvernerait selon sa raison, et bâtirait la cité idéale dans laquelle une humanité vertueuse et florissante, coulerait des jours heureux jusqu’à la fin des temps.

    C’est assurément, par ses conséquences, le plus terrifiant fiasco de l’histoire de la philosophie.

    On ne devrait plus pouvoir le dissimuler très longtemps.


    • ASINUS 13 juin 2009 12:14

      @Bois Guisbert

      desolé , mais j ai grand peur que ce « cul béni » non assumé de BAYROU
      releve plus du « deo gratias fiat lux » que de l europe des Lumieres
      vous etes donc courtoisement mais fermements invités à le compter
      au nombre de vos ouailles


      le bonjour , Asinus


    • surfy surfy 13 juin 2009 13:42

      L’humain est mort, vive l’individu. Fini le nous, vive le moi. Fini le peuple, vive le Roi.

      « Et c’est ainsi que meurt la démocratie : sous une pluie d’applaudissements. »


    • Τυφῶν בעל Perkele Ahriman 13 juin 2009 18:04

      « non assumé » pour des gens qui n’ont aucune culture politique. Pour l’héritier des démocrates-chrétins français, c’est l’athéisme qui serait anormal.

      Ce dont cet article apporte une démonstration éclatante, c’est la bêtise abyssale des mo-demonistes.

      Typhon


    • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 13 juin 2009 21:04

      « Catholique non-croyant » ça veut dire quelque chose ? et définissez-moi le « Post-humanisme » ? Merci.


    • ASINUS 13 juin 2009 21:06

      bonsoir ahriman je sais pertinement de qui descent Bayrou je persiste en
      « non assumé » et vous renvoie aux discours et interventions po om fait la leçon de laicité et de républicanisme a N Sarkozy , pour avoir entendu a st LO en 1977 pendant les
      municipales un curé dire en chaire que votez a gauche c etait voter les sans dieux et
      l antéchrist je sais renifler un démocrate CHRETIEN quand j en vois un


      asinus : ne varietur


    • Niklaus 14 juin 2009 08:27

      ? ?? pouvez-vous expliciter la notion de « catholique non croyant et post-humaniste » ?


    • Kalki Kalki 14 juin 2009 11:01

      Il faudrait arretter d’idealiser le passé.

      Qu’on fait les lumières et leurs suiveurs ?

      L’humanisme ? Des droit de l’homme qu’on n’a jamais respecté ( et qui est en partie fourberie intemporelle )

      La démocratie ? Alors qu’aucun changement réél et fondamental ne fut fait en ce sens.

      Je vois surtout qu’ils ont voulut casser toutes les barrières : du progrès et du capital, de la moral, de l’aliénation , et de ce qui définit l’humain. (ce qu’aujourd’h ui les sciences peuvent nous affirmer être comme « contre nature humaine »).

      Je vois que l’idéologie , la manipulation comme instrument de pouvoir sur les peuples fut utilisés dans n’importe quel gouvernement, de plus en plus en meme temps que l’information et tout le reste s’accéléra. ( sauf nos capacités humaine qui ont des limites )

      J’appelle pas ça de l’humanisme.

      Et ceux qui se basent sur la « vision » des lumières ne sont pas pret de l’atteindre.


    • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 13 juin 2009 21:08

      Oui, l’homme fait parti du régne animal, et son destin est de tout faire pour y échapper tout en sachant qu’il n’y parviendra jamais.


    • Niklaus 14 juin 2009 08:35

      le monde animal, vous y êtes encore c’est évident, les deux pieds bien dedans. Je propose que l’on crée des patrouilles patriotes qui aillent pisser au bord de nos frontières pour se protéger du QI de nos voisins.


    • Τυφῶν בעל Perkele Ahriman 13 juin 2009 11:51

      Teddychou, vous devriez vous plaindre à la modération : ils ont oublié de placer votre article dans la catégorie : « parodies ».

      Au passage, je crois que ce qui a fait perdre Bayrou, c’est trop de ça  :

      Typhon


      • jeanclaude 13 juin 2009 14:13

        Quelle prétention de croire à l’exclusivité de la pureté républicaine et des Lumières ! C’est de l’auto suggestion.

        Je crois savoir que la majorité des Lumières étaient plutôt de la classe sociale bourgeoise. En tout cas pas des révolutionnaires.

        A partir de là, votre analyse est sans grand intérêt. En plus elle vous aveugle vous-même en vous empêchant d’y voir clair et de trouver une parade qui tienne à cette désinfection des projets de gauche comme mouvement d’opinion européen.

        NB : d’autres intervenants disent à peu prêt la même chose, dans leur style et à partir de leur culture.


        • ASINUS 13 juin 2009 14:34

          à cette désinfection des projets de gauche comme mouvement d’opinion européen.



          que voila un joli lapsus ! LOL


          • aigle80 aigle80 13 juin 2009 14:45

            D’un autre côté avec plus de 50% de gens qui s’en foutent et ne vont pas voter que voulez vous faire ? et en plus ce sont probablement ceux là qui vont râler le plus.Mérite -on mieux ?


            • LeLionDeJudas LeLionDeJudas 13 juin 2009 21:10

              Ils iront voter quand ils seront dans une démocratie qui ne se contente pas de le paraître.


            • herve33 13 juin 2009 19:00

              Heureusement que l’humanisme ne se Limite pas à Bayrou .

              Bayrou a certes un discours intègre mais il n’est pas le seul bien heureusement . On peut se poser aussi la question si Bayrou ne surfe pas sur la vague de l’impopularité et le vide sidéral du gouvernement actuel , mais que ferait -il vraiment s’il était au pouvoir , il semble etre autant que Sarkozy uniquement interessé par la fonction suprême ???

              La crise économique dont nous n’avons vu pour l’instant que les prémices va changer complètement la donne dans les années qui viennent , les citoyens exigeront des dirigeants montrant patte blanche , malheureusement on risque de se retrouver comme aux US en ce moment , en manque de personnalités n’ayant pas trempé de près ou de loin , dans de petites ou grosses malversations .

               


              • jeanclaude 13 juin 2009 21:36

                Je m’incline, ASINUS.


                • Niklaus 14 juin 2009 08:40

                  Malheureusement huhuhuhu vous avez bien raison, je suis bien à gauche et c’est pour ça que cela m’attriste... Vous combattez les idées « au raz des paquerettes », génial. Mais où sont les vôtres ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès