• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La vie commence à 60 ans ?

La vie commence à 60 ans ?

JPEG

Alors que se profile une nouvelle réforme des retraites qui vise à un allongement de la durée du travail et à un recul de l'âge de la retraite, on peut s'interroger sur sa pertinence.

On se souvient tous de cette chanson interprétée par un certain Tino Rossi :

 

"La vie com-menc' à soi-xant' ans
Quand on la con-naît mieux qu'a-vant
Et que l'on a ap-pris par coeur
Tous les rac-cour-cis du bon-heur
La vie com-menc' à soi-xant' ans
Quand on peut prendr' en-fin le temps
De ré-pondr' aux ques-tions qu'on pos'
De s'ap-pro-cher plus près des cho-ses..."

 

On nous dit aussi que les gens vivent plus longtemps et qu'ils doivent donc travailler plus longtemps...

Certes, mais dans quel état de santé ?

C'est souvent à partir de 60 ans que se déclenchent différentes pathologies : arthrose, rhumatismes, problèmes cardiaques...

 

Si on recule l'âge de la retraite, immanquablement, ces pathologies liées au stress, à la fatigue du travail vont s'alourdir...

Qui pourra profiter vraiment de la retraite ? Les plus riches, les plus nantis, ceux pour qui le travail n'est pas trop pesant...

Une façon d'accroître plus encore les inégalités de nos sociétés...

 

On le sait : les salariés de plus de 55 ans peinent à trouver du travail... le chômage touche plus particulièrement cette tranche d'âge.

"On est encore dans une situation de chômage de masse, donc parler de repousser l’âge de la retraite paraît tout à fait contre-productif, car cela augmentera encore la difficulté des jeunes à trouver un emploi et des seniors à s’y maintenir", explique Henri Sterdyniak, économiste et directeur de département à l’OFCE.

 

On voit bien que les gouvernements successifs se fourvoient en voulant sans cesse reculer l'âge de la retraite...

C'est une aberration... on le voit bien, car sans arrêt, les réformes de la retraite doivent être réajustées, preuve qu'elles sont inefficaces.

 

Il faut sans nul doute trouver d'autres solutions....

Créer des emplois, embaucher des jeunes, favoriser l'apprentissage... Investir dans l'industrie, faire preuve d'innovation...

 

Evidemment, tuer les gens à la tâche, c'est une façon de résoudre le problème des retraites : moins de personnes âgées, moins de problèmes de déficit.

Mais, c'est inhumain et ce n'est pas digne d'une société évoluée.

 

Reculer l'âge de la retraite est une régression sociale inadmissible dans une société moderne.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/12/la-vie-commence-a-60-ans.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • San Jose 14 décembre 2019 19:04

    I faut prendre sa retraite le plus tôt possible pour avoir enfin le temps de se faire une culture littéraire sérieuse.

    Perso j’ai préféré me faire une culture dans le nucléaire, mais je n’oblige personne. 


    • Trelawney Trelawney 16 décembre 2019 09:36

      @San Jose
      On appelle cela la myciculture !


    • McGurk McGurk 14 décembre 2019 20:11

      Il faut sans nul doute trouver d’autres solutions....

      Créer des emplois, embaucher des jeunes, favoriser l’apprentissage...

      Depuis le temps que je suis « en slip », je peux vous certifier qu’il y a un tas de jobs. Egalement une masse de talents divers (cf. les réunions collectives de PE) pouvant être utilisés dans bien des domaines.

      On critique souvent les lois mais les demandes des entreprises sont tellement délirantes qu’il faudrait être Mozart pour occuper un poste de base (très vérifiable sur chaque site pour l’emploi).

      L’élitisme poussé (même à l’école) crée le chômage de masse et le plus souvent on demande des personnes ayant un niveau délirant (ex : bac+5) alors que le job en question est bac+2.

      On préfère également catégoriser les gens et les piéger dans des boîtes afin de sécuriser le modèle de recrutement. De même pour la tendance à la « spécialisation » qui dessine un dessin indélébile sur notre front.

      Les jeunes et profils « atypiques » (ma situation) sont vus comme chair à canon pour stage, les apprentissages ne sont pour la plupart qu’en alternance et ceux ayant dépassé « 25 ans » sont officiellement « morts ».

      Pas besoin de créer plus d’emploi étant donné les pratiques dégueulasses et délétères des entreprises qui font ce qu’elles veulent sans avoir à se soucier de quelconques responsabilités.


      • San Jose 15 décembre 2019 13:07

        @McGurk
        .
        1947 : ma tante détentrice d’une licence d’anglais trouve un emploi de dactylo dans une entreprise du BTP. Quelques jours après le chef du personnel, qui n’était pas encore DRH, lui dit : « Votre licence m’avait échappé. Les conventions collectives interdisent de placer un licencié à un poste d’employé. J’ai ainsi le choix entre vous renvoyer ou vous nommer cadre. Donc je vous nomme cadre ». 
        .
        1970 : un professeur nous disait : « C’est bien beau les très longues études, mais prenez garde. Si vous arrivez dans une entreprise avec un doctorat, vous pouvez être écarté parce qu’on jugera qu’il faudrait vous payer trop cher ». 
        .
        2020 : qu’a-t-on à cirer d’un master quand pour le même smic on a un docteur d’état ! 


      • McGurk McGurk 15 décembre 2019 16:20

        @San Jose

        C’est tout à fait ça.

        Avec mon master, la seule chose que je peux faire c’est...le standard des banques...Vive les études ?


      • CN46400 CN46400 14 décembre 2019 20:28

        Les négociations discrètes entre Laurent Berget (CFDT) et Pḧilippe risquent de déboucher sur une extinction rapide du conflit des retraites.

         En effet, l’accord porterait sur une double proposition qui, à partir de janvier 2020, serait faite à tous les nouveaux retraités qui devraient choisir entre :

        -1-Soit conserver l’ancien régime

        -2-Soit adopter le nouveau régime

        Reste à déterminer la durée de ce fonctionnement, 10 ans ou bien 20 ans.


        • McGurk McGurk 14 décembre 2019 22:24

          @CN46400

          En fait, la solution 2 n’est même pas envisagée ni autorisée par le pouvoir.


        • CN46400 CN46400 15 décembre 2019 07:56

          @McGurk
          Pourtant, à les entendre (Delevoye, Philippe, Macron, ETC..) il a d’énormes, et de multiples avantages.....


        • McGurk McGurk 15 décembre 2019 16:19

          @CN46400

          La propagande du gouvernement, surtout celui-ci, me gonfle de plus en plus.

          Quand on dit tout et son contraire dans une seule phrase, c’est qu’il n’y a rien à en tirer.


        • Trelawney Trelawney 16 décembre 2019 09:47

          @CN46400
          Pourtant, à les entendre (Delevoye, Philippe, Macron, ETC..) il a d’énormes, et de multiples avantages.....
          Le problème dans les simulations de calcul de retraites est qu’on le fait en regardant dans le rétro, car on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait.
          On peut toutefois émettre des hypothèse sur notre futur économique :
          Augmentation de l’IA et de la robotique et donc réduction des emplois induits (caisse automatique, logistique, services bancaires etc) Ce sont actuellement ces professions qui paient nos retraites.
           Aucun intérêt pour un jeune diplômé qui espérera en une retraite au rabais de faire carrière en France. Il ira dans un pays où l’herbe est plus verte (et ça ne manque pas) pour ne plus y revenir. Ce sont aussi eux qui paient nos retraites.
           actuellement 40% de ceux qui partent en retraite (à 62 ans) sont soit chômeurs, soit en fin de droit, soit occupe un emploi précaire. Combien seront-ils lorsque l’on passera l’age pivot à 64 ans ?
           Quelle sera la part chômage, arrêt maladie dans la carrière professionnelle d’une personne concerné par la réforme ? et à quel taux de cotisation seront financé ces accidents de la vie ? Si on en croit le rapport 10 euro cotisé c’est 1 point, donc si pas cotisé pas de point

          On peut continuer la liste


        • Albert123 15 décembre 2019 09:56

          étrange idée que celle qui consiste à penser que la vie commence quand elle se termine, 

          ça en dit long sur l’état d’épuisement psychologique des gens et du nihilisme qui va avec.


          • mmbbb 15 décembre 2019 14:55

            @Albert123 c est notre esprit francais , il n est pas étonnant que nous soyons un peuple pessimiste ! 


          • troletbuse troletbuse 15 décembre 2019 11:41

            Finalement Agoravox est une vraie pouponnière.


            • nemo3637 nemo3637 15 décembre 2019 18:01

              Ce qui reste étonnant, chaque fois que l’on évoque le problème des retraites en clair leur financement c’est l’absence de questionnement concernant LES RESSOURCES. Plutôt que d’avancer avec audace des idées d’investissements, d’enrichissement de la société, les gouvernements ne semblent penser que par des restrictions pour les salariés , d’économies « sur les dépenses publiques »...

              Le système n’aurait plus à nous proposer que le racornissement ?

              C’est vrai , quoiqu’on dise Macron, quelque soit l’état exangue des classes populaires,qu’ aucun avenir, aucune perspective ne se dégage pour le capitalisme.

              Mais ça c’est mon opinion.

              Le Pouvoir lui nous promettait toujours un meilleur futur.

              Alors où sont-ils les investissements de ces capitaines d’industrie ? Les nouvelles industries elles-mêmes  ? Les grands travaux ?...

              Où est-il notre Roosvelt français ?

              Avec d’autres, aurions-nous, « hélas », raison ?


              • Waspasien 16 décembre 2019 00:49

                Inverser la machine :

                Payer très fortement les jeunes travailleurs, mais leur faire faire 45h-50h/semaine.

                Progressivement et avec l’avancée dans l’âge, diminution régulière et des salaires et du temps de travail.

                Départ à la retraite à 60 ans ou moins avec une retraite égale aux derniers salaires.

                Les jeunes ont besoin d’argent pour installer leur vie, élever des enfants, se loger ou payer des études. Ils sont en bonne santé et peuvent travailler longtemps.

                Les anciens, installés dans leur vie ont moins de besoins, ils sont plus fatigués et malades, ils sont moins efficaces et surtout, rejetés par les entreprises.

                Leur salaire qui aura diminué s’ajustera avec une retraite égale à ce salaire. Il n’y aura pas de rupture de train de vie.

                Pas de vad ni de srd en bourse et une taxation plus forte sur les prises de bénéfices .

                Je rêve trop vite et sans retenue sans doute...


                • Pale Rider Pale Rider 16 décembre 2019 15:43

                  @Waspasien
                  Vous oubliez que quand on est jeune on a souvent des enfants et qu’avoir du temps pour eux est très bon pour l’avenir de la société. Ce pour quoi je m’étais mis à 75% pour m’occuper de mes deux descendants.


                • Waspasien 16 décembre 2019 16:33

                  @Pale Rider
                  Oui et non, Pale Rider,
                  Il s’agit d’un concept, d’une vague idée qui traine depuis longtemps dans ma tête.
                  Vous parlez en fonction des infrastructures existantes ; bien évidemment elle seraient remises en cause.

                  Il y a peut-être une nouvelle forme de famille à créer : des grands-parents libres plus tôt qui n’aideront plus les enfants par de l’argent, mais par leur présence bienveillante autour des enfants ; enfants plus équilibrés, liens resserrés.

                  Parents qui auront du temps libre pour solidifier leur couple.
                  Salaires plus élevés, peut-être mi-temps plus facile du père ou de la mère.

                  Si on accepte de casser, on peut reconstruire mieux, sinon on ajoute emplâtres sur masticage et recollage.


                • Pale Rider Pale Rider 16 décembre 2019 16:54

                  @Waspasien
                  Ce que vous dites est défendable, mais personnellement, ce n’est pas mon truc. J’ai autour de moi des exemples d’enfants abandonnés par leurs parents qui bossent et se contentent de leur assurer le dîner et le dodo (parfois moins) tandis que ce sont les grands-parents qui élèvent les gosses faits par leurs propres enfants. D’une part, les grands-parents ont le droit de se reposer, ils ont fait leur part ; d’autre part, ces enfants-là souffrent de n’avoir pas connu leurs propres géniteurs. Je ne trouve pas ça très sain ni très digne. Personnellement, je n’aurais pas voulu ne pas voir mes enfants grandir tout en bossant tout le temps parallèlement à Madame pour acheter le pavillon. Sinon, mieux vaut ne pas se reproduire. D’ailleurs, dans les exemples auxquels je pense, ce sont souvent des enfants uniques : il fallait bien quand même faire comme tout le monde et avoir une postérité minimale. C’est un peu triste. smiley


                • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 17:39

                  @Waspasien

                   Vous rêvez trop vite et sans retenue...
                   Son avenir se construit très progressivement.
                   Le problème c’est que tout va trop vite autour de soi aujourd’hui.
                   On ne réfléchit plus, on agit avant de le faire.
                   Élever des enfants, peut-être mais certainement pas dans la fleur de l’âge.
                   Et non, cher Monsieur, la retraite ne sera pas égale à ce salaire.
                   Il peut en être très loin, même.
                   Sa propre retraite, c’est celle que l’on constitue en dehors de la pension de retraite légale. N’oubliez pas que c’est la génération suivante à la vôtre qui paye votre retraite, d’où le problème de trou dans les caisses de retraite...
                   Si vous connaissez les 2ème, 3ème piliers pour constituer des compléments de retraite, vous savez de quoi je parle. smiley
                   Je suppose qu’en France, vous devez avoir aussi ce genre de solution.

                  Alfred,


                • zygzornifle zygzornifle 16 décembre 2019 11:25

                  A 60 ans on fait le bonheur du corps médical si on n’est pas fonctionnaire ou politique , en tant que travailleur de l’amiante j’ai même pris une longueur d’avance .....


                  • Pale Rider Pale Rider 16 décembre 2019 15:02

                    Avec Napoléon et Pasqua, Tino Rossi, collabo notoire, est une des trois catastrophes que la Corse (par ailleurs très attachante) nous a léguées. J’aurais préféré une autre référence, d’autant plus que Tino Rossi n’avait tiré aucune leçon de sa vie pécheresse.

                    En ce qui me concerne, j’ai 63 ans dans quelques jours, je bosse à partir de chez moi et n’ai aucune envie de m’arrêter (je ne bosse pas en fonderie, ni dans le bâtiment, etc.). Prenons exemple en ce jour sur Jean-Paul II-le-voit, 72 ans et 14 mandats. On comprend pourquoi ces boulimiques ne sont pas pressés de comprendre pourquoi les masses laborieuses aspirent à ne pas trop s’attarder au turbin, d’autant plus qu’elles sont placardisées bien avant 60, quand ce n’est pas 50 ans. Il n’y a qu’en politique qu’on devient célèbre au moment où les autres sont déjà décatis.  smiley


                    • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 17:02

                      Regardez comment a fait Tapie.

                      La solution : travailler pour soi. (c’est nettement plus agréable) smiley

                      Commencer une petite société pour se créer un nom (une ASBL par ex).

                      Racheter les sociétés au bas prix et les vendre une fois remis sur pieds.

                      Changer les status de la société et faire de l’import export.en Asie, là où les affaires fonctionnent.

                      Aujourd’hui, rester en France, dans un pays qui se déglingue,qui a la palme des jours de grèves... dites, vous n’y pensez tout de même pas, non ?. smiley.


                      • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 17:15

                        Et en plus, fortune suffisante faite, on arrête comme on veut.
                        La vie est trop belle pour se faire entuber par un patron, un chef, un sous-chef, un sous-sous-chef, non ? smiley


                      • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 17:24

                        Mais je parle de la France.... alors qu’en Belgique, il y a une réussite avec le scénario dont je viens de parler.
                        Jamais entendu parler de Marc Coucke, l’homme d’affaire flamand qui a racheté Durbuy ?.
                        Livre à lire « Les Deux clans » avec d’un côté les « Anywhere » (ceux de Partout) et les Somewhere (« ceux de Quelque-Part »)



                      • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 17:51

                        Mais j’y pense... Vous avez chez vous, encore peut-être un autre exemple à suivre : Pierre Muraccioli, dit Antoine, né le 4 juin 1944 à Tamatave, est un auteur-compositeur-interprète et navigateur français. La chanson Les Élucubrations d’Antoine le rend célèbre en 1966.
                        Et oui, il faut une petite flamme d’imagination au départ.
                        Quand il revient en France, c’est pour vendre ses photos et des DVD de vacances pour renflouer ses caisses..
                        Il a 75 ans... Cela veut dire qu’il prolonge sa pré-retraite.
                        C’est pas chouette ça ? smiley
                         


                      • AlLusion AlLusion 17 décembre 2019 18:44

                        Encore un qui a compris « the system » :
                        Travis Kalanick, cofondateur et ex-patron d’UBER
                        Il avait hâte que prenne fin la période durant laquelle il lui était interdit de revendre ses actions Uber...
                        Depuis début novembre,

                        Il a vendu pour environ 350 millions de dollars d’actions de l’entreprise, ce qui porte le total à 2,1 milliards de dollars,
                        Une belle pension de retraite, quoi...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès