• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le bonheur ne dépend pas de ce que vous possédez mais de ce vous vivez (...)

Le bonheur ne dépend pas de ce que vous possédez mais de ce vous vivez !

La société de consommation est un sujet d’actualité, qui concerne chacun d’entre nous. Entre 2009 et 2016 la consommation des biens des ménages en France a augmenté de 0,6 %,. La société a-t-elle le sentiment d’être plus heureuse pour autant ?

Il faut savoir que le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Chaque fait et geste entrepris par un individu, de manière consciente ou inconsciente a pour but de mener à un sentiment de satisfaction. La notion de bonheur est personnelle et intimement lié aux désirs de chacun. Celui-ci reste difficile à acquérir, nous pouvons nous sentir heureux sans atteindre ce que l’on appelle le bonheur. Différents facteurs sont sources de bonheur, mais nous allons seulement nous intéresser aujourd’hui à la consommation.

« CONSOMMER NE SE RÉDUIT PAS AU SIMPLE FAIT D’ACHETER OU D’UTILISER UN BIEN EN L’USANT »

Afin de nous repérer dans le temps, la notion de société de consommation apparaît durant les Trentes Glorieuses. Cette période est un essor important de la consommation modifiée selon les besoins et vitalité de l’après-guerre. La société dans laquelle nous vivons est centrée sur le rapport à la consommation de biens. Certaines consommations sont liées a un désir et non a un besoin vital.

 

La société de consommation est une interaction avec un bien consommable celui-ci passe par l’achat, l’utilisation, la satisfaction et se termine par la lassitude du bien.

Chaque individu est sans cesse tendu vers la quête du bonheur, lorsque celle-ci n’est pas au rendez-vous l’humain se tourne vers le « toujours plus » et non dans le « moins » ; c’est là qu’intervient la consommation. Un produit acheté donne naissance à un sentiment de satisfaction, mais cela peut aussi se traduire par un sentiment de mécontentement par exemple un téléphone portable acheté il y a 6 mois sera déjà considéré comme ancien car un nouveau modèle sera déjà en vente c’est la que le sentiment de mécontentement intervient. C’est alors ! Que nous pouvons nous rendre compte à quel point la société de consommation n’a pas forcément une bonne influence sur notre recherche de bonheur. En effet, quelque individu ressent la consommation comme un besoin vital, si celui-ci ne peut pas consommer il est alors difficile pour lui de s’épanouir autrement. Nous pensons, qu’il est possible d’obtenir un état de satisfaction à travers d’autres aspects que la consommation par exemple se retrouver avec des amis, ou même en famille favorise ce sentiment d’épanouissement. Et pourtant, durant ces moments la consommation n’intervient pas.

« CE QU’ON APPELLE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION DEVRAIT ÊTRE REBAPTISÉ : SOCIÉTÉ DE TENTATION »

La société dans laquelle nous vivons, nous pousse à être dans cette position de consommation. En effet, subvenir à nos besoins sans consommer reste difficile par exemple créer nos propres vêtements, produire tout l’alimentaire qui nous est nécessaire pour vivre en bonne santé celle-ci passe alors par des légumes à la viandes sans oublier le poissons. Cependant, ne mélangeons pas nos besoins avec nos désirs, c’est là que nous devons pondérer nos consommations et ne pas s’inscrire dans cette démarche de « toujours plus » mais bien dans une optique de consommation intelligente.

Nous terminerons cet article par une citation de Frédérique BEIGBEDER « Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : Société de Tentation ».

 

Bibliographie :

« Le culte de la légereté est une autre figure de la quête du² bonheur » de CHANDES Camille

« Je consomme donc je suis ? » de HEILBRUNN

« Consommation comportement du consommateur » écrit par DUBOIS Bernard et VANHUELE Marc

« Depenses des consommations en biens-janvier 2016 » de l’INSEE

 

Pour aller plus loin :

« Le bonheur de consommer  » écrit par LESEUR Jean-Luc

« J’accuse » de SAEZ Damien


Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 9 novembre 2017 11:44

    Bonjour, Flavie

    Excellent article ! En réalité, tout - ou presque - est dit dans le titre de l’article qui résume très bien ce que devrait être la philosophie de chacun.

    « « Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : Société de Tentation ». »

    C’est plutôt bien observé, mais cela ne change rien, l’un étant la conséquence de l’autre.

    Qui plus est, nous sommes tous des consommateurs obligés - la société est construite sur ce mode de fonctionnement -, y compris les « sages » qui ne cèdent pas, ou cèdent peu, aux tentations placées sur leur chemin par les professionnels du marketing et de la publicité.


    • François Vesin François Vesin 9 novembre 2017 22:05

      @Fergus
      « ...Qui plus est, nous sommes tous des consommateurs obligés... »


      Merci ! Nous pouvons donc en conclure que :

      « Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : "

      Société de la soumission !

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 novembre 2017 11:56

      Quand on s’appelle : VLA la vie.... D’ailleurs, quand je suis née, mon père (qui ressemblait plus à Jerry Lewis qu’au Général de Gaulle) est tombé dans les pommes,...Et dans la corbeille du mariage,...un peu avancé : Quedalle : ma mère était trop belle,... et pas assez riche. Ils furent fureux et vécurent d’eau fraîche, celle de la citerne. La voiture des beaux-parents une citroën) passant pour vérifier ce qui se passait dans l’Eden,...quand ma mère prenait des bains de soleil entre quatre draps. L’amour est dans le pré.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 9 novembre 2017 11:59

        Quand on s’appelle : VLA la vie.... D’ailleurs, quand je suis née, mon père (qui ressemblait plus à Jerry Lewis qu’au Général de Gaulle) est tombé dans les pommes,...Et dans la corbeille du mariage,...un peu avancé : Quedalle : ma mère était trop belle,... et pas assez riche. Ils furent un peu fureux, mais ampureux et vécurent d’eau fraîche, celle de la citerne. La voiture des beaux-parents (une citroën) passant pour vérifier ce qui se passait dans l’Eden,...quand ma mère prenait des bains de soleil entre quatre draps. L’amour est dans le pré.


        • francois 9 novembre 2017 13:41

          Tarte à la créme de l’homo festivus.

          Le bonheur, invention crétine pour justifier sa quête éternelle par la religion ou la consommation ou la métaphysique.

          Inje(o)ction fasci(n)sante. Tes pas heureux, t’es rien.


          • oncle archibald 9 novembre 2017 16:37

            @francois : vous n’êtes jamais allé à la pêche dans un lac de haute montagne avec vos petits enfants ? Départ sur le sentier nuit noire à la lampe de poche, le jour se lève peu à peu, et soudain après 1h et demi de marche le soleil surgit de derrière les cimes juste quand vous arrivez au lac et illumine les névés. Là vous sortez du sac à dos les biscuits, une plaque de chocolat et assis dans l’herbe vous admirez le spectacle ... « Ça le fait bien » et c’est gratos !


          • Fergus Fergus 9 novembre 2017 17:12

            Bonjour, oncle archibald

            Bien répondu ! Ce sont des moments de plénitude comme ceux-là qui donnent à la vie tout son sens.


          • mmbbb 9 novembre 2017 20:25

            @Fergus encore il est tout de meme gnan gnan cet article Cela me rappelle les dissertes a la con « l argent fait il le bonheur » J avais des profs à la Rosemar je me mettais non evidemment mais Truc debile Quant a Coluche il disait, l argent n a jamais rendu les pauvres heureux L argent permet d etre libre de son temps et de ne pas etre aliene par son travail La est l ’essentiel Et si on est pas trop con disposer de son temps est le plus beau des bijoux Quant a l auteur il ciite Begbede ....... l archétype du type qui a baigne dans la marketing et etant issu d un milieu social aise Je suis comme Pol Pot en moins dure,les intello devraient travailler six mois dans un champ ils raconteraient moins de billevesées a l instar de N HULOT qui vient donner des cours d ecologie et nous les cassent avec son CO 2 Pardonnez moi , mais la philosophie des bobos c ’est tout de meme pas tres serieux


          • Fergus Fergus 10 novembre 2017 09:50

            Bonjour, mmbbb

            « il est tout de meme gnan gnan cet article »

            Vous n’avez pas tort, mais je m’attache moins à la forme qu’au fond.

            Qui plus est, je ne vois pas trop le rapport avec les « bobos » : je connais des modestes paysans d’Auvergne qui ont la même philosophie ! smiley


          • mmbbb 10 novembre 2017 19:58

            @Fergus vos paysans sont au moins en accord avec leurs idees et ne viennent pas nous gonfler C ’est la différence Quant a l Auvergne ils peuvent encore admirer la voie lactee


          • velosolex velosolex 9 novembre 2017 14:02

            Si depuis la guerre, l’obsolescence programmée et la multiplication des échanges nous a mené où nous en sommes, et ce n’est pas brillant, la capacité ou non de dompter ses désirs, et la philosophie s’y rattachant ne date pas d’hier.

             Épictète et les stoïciens nous ont mis en garde sur la souffrance résultant d’un désir non assouvi, et le mythe de Midas transformant tout ce qu’il touche en or, jusqu’à sa propre nourriture, sont des mythes instructifs. 

            • ZenZoe ZenZoe 9 novembre 2017 14:34

              C’est qui Frédérique BEIGBEDER ? Vous voulez dire Frédéric ?




                  • oncle archibald 9 novembre 2017 16:29

                    Je propose l’interdiction totale de la publicité qui crée des besoins artificiels au prix de mensonges qui défient le bon sens : le « Q10 plus » qui va rendre aux septuagénaires la peau de leurs vingt ans, le site de rencontres « disons demain » pour les jeunes de plus de 50 ans, le régime « comme j’aime » qui fait payer au prix de l’or des rations modèle Bukenwald, etc etc ... Weigt Watcher n’est plus à la mode, depuis le constat mis sous forme de blague « qu’est-ce que tu as perdu chez Weigt Watcher ? Trois mille euros ! ». Fin des illusions !

                    Bref une chasse aux marchands d’illusions s’impose pour retrouver ce que sont les besoins à satisfaire pour être apte au bonheur parfaitement possible et même favorisé sans doute par une vie spartiate. Ne disais t-on pas il y a quelques décennies à propose des jeunes expérimentant leurs premiers émois amoureux qu’ils vivraient d’amour et d’eau fraiche ? Aujourd’hui il faudrait ajouter quoi à ces denrées indispensables au bonheur ? Un I phone 8 ?


                    • mmbbb 9 novembre 2017 20:32

                      @oncle archibald tu veux chasser les marchands du temple il faudrait interdire Internet  ! Quant a l amour il vaut mieux avoir tout de meme une carte bleue cela aide . La purete de l amour bon oui j ai lu Tristan et Iseut , c’est beau surtout l opera de Wagner mais dans la est souvent moins romantique


                    • oncle archibald 9 novembre 2017 21:01

                      @mmbbb : oui, c’est vrai, avec un peu d’huile on évite les grincements. Ma mère disait : « quand il n’y a plus de fourrage au râtelier les chevaux se battent ».


                    • Le Comtois 9 novembre 2017 16:45

                      On a beau dire ce qu’on veut , il vaut mieux être jeune, riche et bien portant que vieux, pauvre et malade.... 


                      • oncle archibald 9 novembre 2017 16:57

                        @Le Comtoîs : certes certes mais comme le chantait Piaf « sans amour on n’est rien du tout ».


                      • francois 9 novembre 2017 17:01

                        @oncle archibald
                        tout s’achète


                      • oncle archibald 9 novembre 2017 17:09

                        @francois : non. On peut acheter des ersatz éventuellement.


                      • Le Comtois 9 novembre 2017 20:01

                        @oncle archibald


                        et Brassens chantait « il n’y a pas d’amour heureux » !

                      • petit gibus 9 novembre 2017 18:15
                        Pourquoi vouloir acheter 
                        alors que selon vos besoins, vos désirs
                        il suffirait tout simplement d’échanger ! ! !
                        La valeur des choses en serait
                        totalement modifiée

                        Je te tonds ta pelouse tu me prêtes
                        ta porsche ce soir pour aller draguer smiley smiley

                        • Le Comtois 9 novembre 2017 20:03

                          @petit gibus


                           tu ne préfères pas je te prête ma tondeuse et je m’occupe de ta femme ! lol

                        • petit gibus 9 novembre 2017 20:53
                          @Le Comtois

                          Faut lui demander 
                          car désolé de ne pouvoir effectuer moi même l’échange
                          celle qui partage la plupart de mes journées n’est pas ma chose,
                          elle ne m’appartient pas smiley

                        • petit gibus 9 novembre 2017 21:00
                          Le Comtois

                          « Le bonheur ne dépend pas de ce que vous possédez
                          mais de ce que vous vivez »

                          C’est tout à fait le cas smiley

                          • marmor 10 novembre 2017 11:38

                            Tout ce qui peut s’acheter n’a aucune valeur.....


                            • otc31 10 novembre 2017 11:41

                              « Le bonheur ne dépend pas de ce que vous possédez mais de ce que vous vivez » et j’ajouterais : « En attendant de vivre, la vie passe ». Quoi de plus important que de profiter du moment présent. La nostalgie et l’attente du lendemain ne sont que frustration et cachent ces petits moments de la vie qui construisent le bonheur.


                              • sleeping-zombie 10 novembre 2017 16:09

                                Bonjour,

                                Plutôt d’accord dans l’ensemble... Mais juste une petite réflexion personnelle : ce qu’on vit n’est pas déconnecté (ou indépendant) de ce qu’on possède.
                                Si la vie n’est qu’un voyage, ce voyage est quand même plus agréable si le siège est confortable :)

                                Les petits moments de bonheurs qui ne coûtent rien sont plus facile à saisir quand on a le ventre plein, de l’eau chaude au robinet, et suffisamment de temps libre pour les apprécier. Et tout ça, c’est bassement matériel :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Flavie


Voir ses articles







Palmarès