• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le bras de fer spatial entre Jeff Bezos et Richard Branson
#41 des Tendances

Le bras de fer spatial entre Jeff Bezos et Richard Branson

Jeff Bezos s'apprête à partir dans l'espace. Mais quelle est la différence entre son projet et le récent vol de Richard Branson ? 

JPEG

Jeff Bezos, l'homme le plus riche de la planète et fondateur d'Amazon, ce mardi compte conquérir l'espace à bord du vaisseau réutilisable New Shepard conçu par sa compagnie Blue Origin. Bien qu'en 2015 cette fusée ait déjà effectué 15 vols d'essai réussis, le départ actuel sera le premier "touristique" pour ce projet avec des passagers à son bord. Le décollage est prévu pour mardi matin depuis le cosmodrome de la compagnie au Texas (15h00, heure de Paris). Cette date n'est pas choisie au hasard. C'est ce jour-là, il y a exactement 52 ans, que la fusée Apollo 11 a amené des hommes sur la Lune la seule et unique fois dans l'histoire. 

Jeff Bezos obtiendra le statut d'astronaute seulement neuf jours après le premier vol dans l'espace du milliardaire et fondateur de Virgin Galactic, Richard Branson, à bord de son propre vaisseau VSS Unity. Bien que l'objectif des deux projets soit approximativement le même, à savoir envoyer des touristes à la frontière de l'espace pendant quelques minutes, les vaisseaux sont très différents.                  

Contrairement au vaisseau-fusée de Richard Branson, le concept de Blue Origin fait penser en apparence et de par son vol à une fusée ordinaire, mais en miniature. La capsule avec des touristes à bord qui se sépare du lanceur atteindra l'altitude orbitale, mais ne s'élancera pas jusqu'à la vitesse spatiale nécessaire pour rester en orbite. C'est pourquoi la navette est compacte et mesure près de 15 mètres de haut. Le lanceur et la capsule sont réutilisables. L'une des différences notables entre les deux projets est que le vaisseau-fusée de Virgin Galactic est contrôlé par deux pilotes, tandis que le vaisseau de Blue Origin est entièrement automatique uniquement avec des touristes à son bord. 

La particularité de la capsule de six places est la présence de six immenses hublots panoramiques de 107x71 cm. C'est même plus grand que le hublot central de la célèbre Coupole de la Station spatiale internationale (ISS). 

Selon le plan de vol, la fusée New Shepard s'élancera dans l'espace à environ Mach 3 (près de 3.500 km/h). A 60-70 km d'altitude la capsule se détachera du lanceur, qui retournera sur Terre, et poursuivra son ascension selon une trajectoire balistique jusqu'à la ligne de Karman, qui définit la limite entre l'atmosphère terrestre et l'espace à 100 km d'altitude. Ce qui fait la fierté de Blue Origin, qui ne cesse de répéter que le vaisseau de la société concurrente Virgin Galactic n'atteint que 80 km d'altitude, qui est considérée comme la frontière de l'espace seulement par la NASA. Après quoi la capsule entamera sa descente pour atterrir dans le désert du Texas avec trois parachutes. Seulement 10 minutes s'écouleront entre le départ et l'atterrissage. Dont les trois minutes que les passagers passeront en apesanteur. La durée de l'apesanteur pour les passagers de Virgin Galactic était approximativement la même, alors que le vol du vaisseau-fusée dure plus d'une heure. 

Seulement 10 minutes seront nécessaires pour envoyer les touristes à plus de 100 km d'altitude et les faire revenir sur Terre. 

Richard Branson a été le premier à partir dans l'espace, mais Jeff Bezos compte établir trois records personnels. La capsule enverra dans l'espace le plus jeune, le plus âgé et le plus riche astronautes de l'histoire. Il s'agit d'Oliver Damen, 18 ans, qui a obtenu sa place grâce à une loterie caritative, la pilote Wally Funk, 82 ans, et Jeff Bezos lui-même, 57 ans. Le quatrième touriste sera son frère cadet, Mark Bezos. 

Le prix du vol à bord de Blue Origin reste inconnu, mais la presse américaine parle d'un chiffre compris entre 250.000 et 500.000 dollars. Virgin Galactic vendait des places à 200.000-250.000 dollars. 

Tous ces chiffres et records sont appelés à bouleverser l'imagination, et c'est la course aux touristes spatiaux qui est en jeu. L'objectif principal des deux vols consiste à prouver que nous sommes entrés dans une ère du tourisme spatial sûr et relativement accessible. Accessible financièrement : les places à bord des vaisseaux de Jeff Bezos et de Richard Branson sont bien moins chères par rapport aux millions de dollars déboursés par les premiers touristes spatiaux. Accessible physiquement : les surcharges lors de l'accélération et du retour dans l'atmosphère sont bien plus basses que pendant les vols orbitaux, c'est pourquoi même une touriste de 82 ans peut partir. Accessible aux masses : auparavant, en plusieurs décennies de vols seulement sept touristes ont pu visiter l'espace, alors qu'aujourd'hui chaque vol de New Shepard peut envoyer six touristes dans l'espace. Enfin, sûr dans le sens où si même les milliardaires eux-mêmes ne craignent pas de voler, il serait logique de supposer que les navettes sont assez sûres. 

Les ingénieurs de Blue Origin ont accordé une attention particulière au système de sécurité similaire à celui qui est utilisé lors des lancements orbitaux. Si le lanceur rencontrait des problèmes pendant le vol, la capsule devrait se détacher. Ses propres moteurs l'écarteront à une distance sûre du lanceur, puis la capsule atterrira avec trois parachutes. Même si l'un d'eux dysfonctionnait, deux parachutes suffiraient pour la faire atterrir. Ce système a été testé trois fois en vérifiant sa capacité de sauver les passagers à toutes les étapes du vol, que ce soit un incident sur le cosmodrome, dans l'air ou dans l'espace. La capsule est également équipée de dispositifs qui réduisent la vitesse avant l'impact avec le sol jusqu'à environ 1,5 km/h. Les sièges des passagers sont également conçus pour amortir les surcharges.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=2917


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Lampion Lampion 21 juillet 15:34

    copié-collé de mon commentaire à l’article de Rakoto sur le même sujet :

    « C’est surtout un message fort pour signifier au monde que même l’espace et les technologies qui s’y réfèrent sont désormais du domaine privé.

    Même (et surtout) l’« état le plus puissant du monde » cède la place aux intérêts particulier et renonce à son pré carré spatial (si on peut dire).

    Il faut dire que l’enjeu n’est plus géostratégique (USA v/s URSS), mais commercial. »

    Mais « Ce n’est pas personnel, c’est uniquement les affaires. » — Michael Corleone (Le parrain ) !


    Le spectacle des rivalités entre prédateurs devrait inciter les gazelles à leur fournir de quoi s’entretuer 


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 21 juillet 19:22

      @Lampion
      Bah ouais...
      Les milliardaires cherchent uns solution pour chier sur les « riens », comme avait dit Macron.
      Reste le problème du sas étanche à gérer et l’emplacement des toilettes.
      Mais je leur fait entièrement confiance.  smiley


    • Jeekes Jeekes 21 juillet 15:57

      ’’le départ actuel sera le premier « touristique » pour ce projet avec des passagers à son bord’’

       

      Compte-tenu de la ’’qualité’’ et de la moralité des passagers, je n’espère qu’une seule chose, un remake de Challenger en 1986 ou de Columbia en 2003.

       

      Résultat salutaire qui débarrasserait définitivement l’humanité d’une bande d’immondes crapules.

      Hélas, je crois avoir compris qu’ils ne seront que six.
      Mais soyons positifs, ce serait un bon début !

       


      • alanhorus alanhorus 21 juillet 16:03

        Tout ça pourquoi au fond puisque d’avec une montgolfière on monte plus haut si on s’y prend bien.

        Au fait quel est la hauteur atteinte par l’un et l’autre ?

        80 KM pour Branson.

        250 000 FT sois 76,2 KM pour Bezos

        Images de la terre vue de la haut ?


        • EnzoMolinari 21 juillet 17:22

          Je me suis amusé à dessiner un cercle de 13 cm sensé représenter la terre...

          Leurs voyages les a amenés 1mm plus loin

          (La lune se trouve à environ 4 mètres)

          S’il se trouve de fortunés « pionniers » pour coloniser cet « espace » à coups de centaines de milliers de dollars...

          Grand bien leur fasse.

          Je pouffe...


          • Le421... Résistant Le421... Résistant 21 juillet 19:24

            @EnzoMolinari
            Sauf qu’on nous traite de salopards de pollueurs avec nos bagnoles.
            Je veux rien dire, mais bon.
            Les pièces de leurs machines sont venues par téléportation ou en camion diesel ?


          • Le421... Résistant Le421... Résistant 21 juillet 19:25

            @Le421... Résistant
            Et leurs moteurs de propulsion, ils sont électriques ?
             smiley  smiley  smiley


          • lunatique 22 juillet 09:34

            Et si c’était aussi la marque de l’infantilisme de ces grands « capitaines » qui n’ont aucun sens des responsabilités et qui crient : « maman je veux que tu me les achètes » quand ils sont devant l’étal de chewing gum avant la caisse.

            C’est vers 7 ans environ que l’on considère qu’un enfant abandonne l’idée de toute puissance...

            Mais pour faire passer la pilule, les présentateurs de la deuxième chaîne publique, que ce soit pour le premier vol ou le deuxième trouve toujours une caution « scientifique ».

            Ces guignoleries feraient toujours « avancer » la science. 

            On comprends mieux ce qu’est devenu la science en question comme nouvelle opium du peuple. Et les conséquences que l’on subit quand on aurait besoin d’un discours scientifique sérieux.


            • lunatique 22 juillet 09:39

              « trouvent toujours » et « on comprend » et « est devenue » et « nouvel opium »

              Zut ça fait beaucoup. Relire avant de poster, pas après...


              • Albert123 22 juillet 10:52

                Remarquez bien que Sainte Greta ferme bien sa gueule dès lors que sa propre caste est en jeu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité