• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Cabinet Noir de l’Elysée socialiste qui n’existe pas, comme (...)

Le Cabinet Noir de l’Elysée socialiste qui n’existe pas, comme les cabinets de l’IE du CAC40

1°) Ces cabinets noirs qui n'existent pas.

Pour les pseudos-journalistes pro-socialistes sollicités par BFMTV, les cabinets noirs n'existent pas. C'est comme venir affirmer que les cabinets d'intelligence économique au service des groupes du CAC40 (article Medef) n'existent pas non plus. D'ailleurs tout le monde dans le grand public ignore de quoi il s'agit, c'est en réalité des officines d'espionnage et de barbouzes, dont certains sont liés aux services de renseignements de puissances étrangères. Après on s'étonne d'avoir des fuites en direction de pays étrangers. Chez les spécialistes, tout le monde rigole. Pour tenir compte d'un nouveau scandale d'écoute, cet article proposé à la modération le 3, a été modifié le 5 avril au §3.

cabinet noir de l'Elysée du président de la république François Hollande, Sylvie Hubac, colonel Bio Farina, Bernard Muenkel, {JPEG}

Qui se rappelle de l'intervention de Gaston Defferre en 1981 du temps où il était ministre de l'intérieur socialiste ? Il avait déclaré, « Il faut en finir pour toujours avec les écoutes. » Elles n'existaient plus, puisqu'elles avaient déjà été supprimées par le précédent gouvernement (vidéo 3mn). Inutile de dire que tout le monde a bien rigolé à l'époque. Qui se rappelle du scandale de la Cellule des écoutes de l'Elysée de Mitterrand (vidéo 1,54mn) qui éclatera le 04/03/1983, où plus de 150 personnes avaient été mises sur écoute, y compris des journalistes. Et nous voyons le bal des hypocrites politiques de la gauche, de la droite, et des petits pseudo-journalistes trentenaires venir baver dans les médias sur les théories du complot, et les thèses conspirationnistes, une bonne blague. D'ailleurs cette presse écrite, radio, télé, s'est bien gardée d'inviter et d'interviewer en période électorale les vrais spécialistes du renseignement, des écoutes, des scandales politiques et des cabinets noirs (video 2,38mn). Le 20/04/2016, même BFMTV parlait d'un livre « L'Élysée off » qui signalait l'existence d'un cabinet noir (article), qui est devenu depuis une théorie du complot, on nous prend pour des imbéciles. Le président François Hollande russophobe, peut très bien utilisé la loi n°2015-912 du 24 juillet 2015 relative au renseignement pour écouter les candidats LR et FN, en utilisant le prétexte de leur bienveillance à l'égard de la Russie ou du Président Poutine. Manuel Valls et son entourage ont aussi été surveillés au télobjectif. On aurait aussi pu mettre les dirigeants de l'Elysée et de Matignon sous surveillance pour collusion avec une puissance étrangère comme les USA, dans le cadre de l'affaire Alstom. La gauche comme la droite ne sont pas crédibles, au point ou beaucoup ne savent plus pour qui voter, ou n'iront pas du tout voter. Pourtant il ne fait aucun doute que l'Elysée a passé son temps a utilisé le harcèlement judiciaire et médiatique, dans le but de discréditer les autres candidats. Quand une affaire par semaine sort, nous devons parler de complot politique, surtout quand la gauche n'est pas irréprochable elle-même. Toutle monde s'est marré là aussi avec Bruno Le Roux qui venait donner des leçons à Francois Fillon. Droite ou gauche, les électeurs vont se venger et se reporter sur Jean-Luc Mélanchon, ou sur Marine Le Pen.

 

 

2°) Des parlementiaires espionnés par les officines du CAC40.

Les parlementaires ignorent qu'ils peuvent eux-mêmes se retrouver sur écoute des cellules de l'Etat, ou même des cabinets dit d'intelligence économique aux ordres des membres du CAC 40. En février 2012, j'ai découvert que des emails adressés aux boites privées des parlementaires n'arrivaient pas à destination, ce qui est une violation de l'article 226-15/16/17 du Code Pénal. J'ai donc demandé le 23/02/2012 un constat d'huissier pour faire un test sur une dizaine de parlementaires qui avaient leur boite hébergée chez des opérateurs de téléphonie mobile. Quand l'email contenait certains mots clefs précis, il était intercepté et il n'arrivait pas à destination. Quand on supprimait ces mots clefs précis, cet email arrivait dans la boite des parlementaires.

 

J'ai ensuite repris la liste de tous les députés et sénateurs qui avaient une boite email privée, et j'ai refait le même test. Les boites des 250 parlementaires avaient le même problème. J'ai donc alerté par lettre du 17/09/2012 le cabinet du Président de la République et ses services de sécurité. La semaine suivante tout est rentré dans l'ordre. Inutile de dire que si les services de sécurité ont refait ce test à l'époque, ils n'ont pas du apprécier de voir que des robots pouvaient intercepter et détourner les emails destinés à leurs correspondants de droite comme de gauche. Certains de mes contacts s'étaient aussi rendus compte, que quand ils essayaient de retransmettre mon email à leurs correspondants, il n'arrivait pas non plus à destination. Tout le monde écoute tout le monde. J'avais alerté aussi les parlementaire et signalé cette affaire sur radio « Fréquence Evasion » (voir phrases écrites en rouge).

 

 

3°) Interférence des USA sur la France.

Nous avons avec cette presse un vrai panier de crabes russophobes, qui passe son temps à attaquer la Russie. Cette pseudo presse oublie de dénoncer les interférences des USA via la NSA (vidéo 1,30) sur la campagne électorale de 2012. Bernard Barbier, ex-chef de la direction technique de la DGSE confirmera que la NSA (vidéo 2,16mn) a été jusqu'à cambrioler les systèmes informatiques de l'Elysée, et il déclara : « On a reçu l’ordre de tout nettoyer et d’aller voir mes amis américains pour les engueuler. (...) Les Américains se doutaient qu’on venait les voir à ce sujet, raison pour laquelle ils ont écrit une note pour préparer cette réunion (note qui a ensuite fuité dans Le Monde après avoir été dérobée par Edward Snowden, NDLR). Après la réunion, Alexander (le patron de la NSA à l’époque) n’était pas content. Dans le bus, il m’a expliqué que la NSA pensait que jamais on ne détecterait l’attaque. » Le même virus, « Quantum attack », avait été utilisé contre la Commission européenne en 2010.

protection des données de la mandature du Président Nicolas Sarkozy à la présidence de la république

 

D'ailleurs ceux qui interfèrent sur la campagne présidentielle française, ce ne sont pas les russes, mais ce sont les membres d'une certaine coordination presse sous influence américaine qui sont cités dans mon précédent article, cliquez ici voir §4. Les idiots utiles peuvent toujours hurler à la théorie du complot, sauf que cette coordination existe. Une certaine presse française sous influence étrangère veut nous imposer son candidat Emmanuel Macron qui est au service des banquiers. Le monde politique et le monde de la presse avec en tête de proue les chaînes dites d'informations se sont transformées en une vaste fausse à purin nauséabonde. Lors d'une conférence donnée à l'école Centrale de Paris, Bernard Barbier ex-directeur technique de la DGSE, avait confirmé que c'était bien la NSA (viédo 1mn) qui avait espionné les ordinateurs des collaborateurs du Président Sarkozy à l'Elysée, lors de la présidentielle de mai 2012. De plus les députés, sénateurs, personnels politiques, cabinets d'affaires et d'avocats situés à quelques centaines de mètres de l'ambassade américaine ou anglaise ne devraient pas utiliser leur téléphone portable (vidéo 2mn), car dans ce secteur les sytèmes d'écoute sont nombreux (voir article 83 et article 84). En ce qui me concerne je n'utilise pas de portable, parce que je suis précisément informé de toutes ces techniques d'écoute et de tracking. Déjà en 90, un de mes fournisseurs allemands de matériels de laboratoire, ne transmettait aucun devis par fax, pour éviter l'interception des devis par les services américains.

 

Aujourd'hui 05/04/2017, j'ai été contraint de faire ce rajout suite à un nouveau scandale d'écoute au Canada que nous avons appris le 03/04/2017 (article). Radio-Canada a mené une enquête avec un service spécialisé dans la détection des systèmes d'espionnage. Ils ont découvert plusieurs dispositifs imsi-catcher clandestins (une dizaine) à côté du parlement canadien, du bureau du premier ministre, de plusieurs ambassades, d'administrations, de Radio-Canada au centre ville d'Ottawa, voir même à proximité des bureaux du GRC, CST et SCRS, (Service secret canadien). Par le passé des opérations avaient été détectées à Toronto, Montréal, Ontario... Il faut aussi préciser que ces systèmes ont pu être installés par certains services canadiens qui ont acheté des Imsi-catcher dès 2005 (vidéo 6,51mn). Ces systèmes simulent les antennes relais, ils permettent l'interception des communications, voix, données, SMS/textos, de traquer tous les appareils mobiles (vidéo 2mn), et d'usurper l'identité des dirigeants, des particuliers, des politiques et autres. Les analyse des résultats enregistrés par les détecteurs d'ESD America, ont permis de constater que ces appareils ont été fabriqués et viennent de l'extérieur du Canada. Tout le monde ignore qui a mis en place ces systèmes espions ou plutôt évite de dire qui est coupable. L'ambassade de Russie et de Chine rejettent toute accusation. Israël affirme qu’elle ignore le problème, quant aux États-Unis ont pour leur part « refusé de commenter, » on sait ce que cela veut dire, la France en a déjà eu un exemple. Le Président d'ESD America, a confirmé avoir détecté de nombreux systèmes Imsi-catcher, y compris aux USA, puisque les services secrets de tous bords sont les premiers à les utiliser. Il y a quelques années des systèmes d'écoute et vidéo ont été découverts dans les sanitaires de quelques grands hôtels ou restaurants fréquenté par les politiques et hommes d'affaires, ce qui avait déclenché un scandale, que tout le monde a oublié. Des services de renseignement étrangers utilisent en France aussi des véhicules équipés de dispositifs imsi-catcher, et brouilleurs. Ces équipement spéciaux sont présentés tous les ans lors d'exposition à Paris réservées aux forces gouvernementales. Il y a quelques années, un agent du SCRS avait révélé que les capitales comme Paris et Tokyo étaient les plus surveillées par les systèmmes des services secrets américains. Les antennes installées sur le toit de l'ambassade à Paris, sont dissimulées par une bâche en trompe l'oeil (voir photo).

système d'interception de téléphonie mobile imsi catcher et bluetooth Wifi pour les services secrets

 

 

4°) Cabinet noir de l'Elysée.

En 2013, les journalistes de la revue « Valeurs Actuelles » avaient enquêté sur une affaire suite à la mise au placard d'un chef de service de l'Élysée qui avait refusé d'exécuter des ordres illicites qui venaient de sa hiérarchie aux ordres du président de la République. C'est aussi lui qui avait découvert un virus américain dans les systèmes informatiques de l'Elysée. Bernard Muenkel avait été fait chevalier de l'ordre national du mérite en mai 2012. En France il est habituel de virer dans les groupes du CAC40, les ministères, à l'Elysée, les institutions, les gens compétents qui refusent d'exécuter les ordres illicites de leur hiérarchie. On comprend mieux pourquoi il y a eu aussi autant de suicides à France Télécom, mais beaucoup ignore que ceux qui ont eu lieu après le départ d'employés de ce groupe, n'ont jamais été pris en compte par la justice, ni par le ministère du travail, ni par la presse.

 

Dès le 04/07/2013, des journalistes révélaient qu'une cellule officieuse orchestrait les affaires judiciaires contre Nicolas Sarkozy. Bernard Muenkel, chef du service des télécommunications et de l'informatique de l'Élysée est en voiture quand il apprend, que « Valeurs Actuelles » parle de son affaire de refus de se plier aux demandes illicites de la part du « cabinet noir » de l'Élysée. Silence à l'époque dans les médias. Visiblement les JT de France Télévision et de BFMTV sont amnésiques, et frappés de la maladie d'Alzheimer depuis que François Fillon a reparlé du cabinet noir (video 2,04mn) le 23/03/2017 sur France 2. Quant aux pseudos-journalistes bidons, ils sont montés au créneaux pour hurler à la théorie du complot et à la conspiration, et après ça certains viennent jouer les pleureurs à la télé pour déclarer « on nous aime pas  ». S'ils sont haïs comme les politiques et les experts, c'est parce qu'ils passent leur temps à mentir aux français, alors qu'ils ne viennent pas se plaindre après, quand les ventes de leurs feuilles de choux s'effondrent. Vous comprenez pourquoi toute la presse écrite est subventionnée par l'Etat. La presse et la justice aux ordres de l'Elysée n'ont pas arrêté de pourrir la campagne électorale, et censure tous les affaires socialistes, pédophilie, détournement de fonds, ventes douteuses, délits d'initiés (vidéo 3,16mn), etc.

 

Comme nous allons le voir, le cabinet de François Hollande (video 1,28mn) est très respectueux de la législation en vigueur, ce qui va vous confirmer qu'il n'y a aucun cabinet noir à l'Elysée (sic).

stock tampon, archives, coffre fort du cabinet noir de l'Elysée, présidence de la république de François Hollande

http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/cabinet_noir-2_bio_farina_annexe_2_11042013.jpg

Le 8 avril 2013, Bernard Muenkel est convoqué dans le bureau du colonel Bio-Farina, commandant militaire de l'Élysée. Six cartons d'archives de Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée de 2007 à 2011, doivent être remis du « stock tampon » de l'Élysée aux Archives Nationales. Le colonel Bio-Farina s'y oppose, « Sur instructions de Lemas, merci de bloquer les six cartons de Guéant. » L'archiviste est contraint de remettre les 6 cartons au coffre. Le Colonel Bio-Farina comprend qu'il ne peut y avoir accès. Il ordonne Évelyne Van Den Neste, archiviste, de relancer la procédure. Problème le 06/06/2013, la revue « le Point » publie un message de Claude Guéant de 2009, adressé à Oleg Deripaska, qui ne pouvait venir que des archives de l'Élysée, ce qui constitue :

1°- Une atteinte au secret de la correspondance privée.

2°- Une violation du protocole des archives.

 

Le colonel lui lit un document qui lui demande de faire « une recherche sur l'ensemble des supports informatiques, fichiers, etc., auxquels j'ai accès. Il me lit une liste de noms et de mots-clés. Après avoir photocopié une partie de l'annexe, il surligne certains noms. » Le Colonel lit une liste de noms et mots-clés pour exécuter des recherches sur les archives de l'ex-président Sarkozy, sur les noms :

- (video 1,21mn) Bernard Tapie suite à un arbitrage en sa faveur en 2008 contre le Crédit Lyonnais,

- sur Christine Lagarde directrice générale du Fonds monétaire international, ex-ministre de l'Économie du président Sarkozy,

- Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée au moment de l'arbitrage Tapie,

- François Pérol, ex-secrétaire général adjoint de l'Élysée, président du directoire de BPCE, groupe créé suite à la fusion des Caisses d’épargne et des caisses de la Banques populaires,

- Patrick Ouart, conseiller des affaires judiciaires du Président Sarkozy de 2007 et 2009,

- Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie.

 

Les recherches devaient reposer sur les mots clefs ci-dessous :

arbitrage, arbitre, Tapie, ainsi que les trois juges, Bredin, Mazeaud, Estoup, qui se sont occupés de l'arbitrage Tapie/Cédit Lyonnais.

 

En juin 2013, Bernard Muenkel déclarera aux journalistes, « Il (le colonel Bio Farina) reste très vague, il me dit que c'est sur demande d’un juge et ne me donne aucun nom. Qu’un juge en fasse la demande auprès des services de l’Élysée, je le conçois. Mais je trouvais surprenant que cette demande soit transmise par Bio-Farina. Cela aurait dû venir du conseiller justice, Pierre Valleix. La démarche n’est pas logique. (...) J’explique à Bio-Farina que je ne suis pas habilité à faire ce genre de recherche, que notre système a été reconstruit, qu’on ne trouvera rien sur les disques durs et serveurs, que les téléphones ont été broyés, les cartes mémoire SD également. Il veut que j’aille dans les archives de la précédente présidence : que je les ouvre et que je regarde ce qui a été écrit, en les recoupant avec la liste de noms et de mots-clés. » Cela revient à violer le protocole d'accord signé entre le président Nicolas Sarkozy et les Archives nationales pour définir les règles d'accès aux archives de son mandat, dont l'ex-président reste propriétaire.

 

Dès que Bernard Muenkel retourne à son bureau, il vérifie qu'il n’existe aucune sauvegarde des données du cabinet de Sarkozy, et il révèle, « Je me rends compte que le disque dur de l’ancien cabinet n’a pas été remis aux archives et qu’il est resté dans le coffre de mon service. C’est un coffre habilité, avec un accès restreint. Le service des archives sait que ce disque est chez moi, mais il n’est toujours pas venu le récupérer. »

 

Le 10/04/2013, il décide, pour empêcher toute violation de procédure, de transmettre le disque au service des archives de l'Élysée, et signe la main courante, pour signifier que le disque est désormais versé aux archives.

Le jeudi 11/04/2013, le colonel Bio-Farina apprend que Bernard Muenkel a apporté le disque dur de l'ex-cabinet Sarkozy au service des archives. « Il entre dans une colère monstre. Je n’ai jamais été autant agressé et menacé de ma vie. La scène se déroule dans son bureau. Il y a son adjoint, Mme Evelyne Van Den Neste, l’archiviste de l’Élysée, et moi-même. Il demande à l’archiviste de me remettre le disque dur pour que je le fouille et que nous puissions répondre à la requête du juge. Elle refuse. Je refuse aussi. Il menace : « Lorsque le juge viendra avec sa horde de policiers, tu passeras un sale moment ! Avec moi, c’est agréable, mais tu ne vas pas rire avec le juge. » Il est hors de lui. Il ajoute même : « Je ne te protégerai plus auprès du cabinet. » Cette phrase, Bio-Farina la prononce comme une évidence. Il n’agit pas seul, mais sur ordre. De qui ? Muenkel reçoit, le même jour, un e-mail assassin de la part de Bio Farina : « Les instructions du juge sont claires et je te les ai données : rechercher tous documents (...) se rapportant aux noms ou aux mots clés (...) « Je lui réponds qu’il n’y a rien de l’ancien cabinet dans nos données. »

 

Le protocole des archive précise, dans son article 5, que « la consultation ou la reproduction de ces documents par des tiers ne pourront être autorisées sans l’accord écrit de M. Nicolas Sarkozy  ». Le 11/04/2013-15h22 Bernard Muenkel signalait aussi au colonel Bio Farina l'article 226-20 du code de procédure pénal.

email de Bernard Muenkel du 11/04/2013 à 15h22, et réponse du colonel Bio Farina du 11/04/2013 à 15h43

Le 11/04/2013-19h02, première erreur, le Colonel Bio-Farina, adresse un e-mail à Sylvie Hubac, directrice de cabinet de François Hollande. Il met en copie : « Pierre Valleix, conseiller justice de la présidence, et Alain Zabulon, directeur adjoint de cabinet du président, nommé depuis coordonnateur national du renseignement (la « tour de contrôle » de Hollande). Zabulon et Bio-Farina se connaissent bien. Le premier était préfet de Corrèze quand le second commandait le groupement de gendarmerie du département. Ils sont tous deux arrivés à l’Élysée dans les valises de Hollande. Ils travaillaient main dans la main. Leurs liens hiérarchiques font que Zabulon a pris l’ascendant sur Bio Farina.

email 11/04/2013-19h02 du Colonel Bio-Farina aux membres du cabinet noir

Dans l'e-mail est aussi évoqué le «  fichier des loges » qui recense les entrées et sorties de l'Élysée, fichier qui n'est pas sous le contrôle du service de Bernard Muenkel, mais sous celui de la gendarmerie, et de Bio-Farina (vidéo). Ce fichier là aussi aurait dû être versé aux archives. Suite à un article du journal le Monde, il est révélé que « Quelques documents, et surtout le registre des entrées de la présidence de la République, ont (...) été fournis aux juges. » On découvre par cette information que les procédures ont bien été violées par le cabinet socialiste de l'Elysée, en violation de la loi en vigueur comme le reconnaîtra le colonel Bio-Farina lui-même dans l'email ci-dessus : « Notre problématique, sans aucun doute possible est la transmission à la justice et à la presse de données issues des archives de la présidence de Sarkozy, au mépris de la loi. Dans ce courrier, il reconnaît que, « légalement, nous ne sommes pas dans la norme » pour avoir transmis ce fameux fichier des loges. En cause, un document public de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), chargée de veiller au respect des droits et des libertés en ce qui concerne les données informatiques, précise que « les données relatives aux accès doivent être supprimées trois mois après leur enregistrement,  » là non plus la loi n'a pas été respectée par l'Elysée. Beaucoup vont se demander comment cet email a pu sortir de l'Elysée, très simple, deuxième erreur du colonel Bio-Farina, il avait aussi mis en copie Bernard Muenkel.

 

Le 14/04/2013 une réunion avec Sylvie Hubac, Alain Zabulón et Éric Bio-Farina se déroulera dans son bureau avec Pierre-René Lemas, secrétaire général de la présidence. Juste après son entretien, Bernard Muenkel adresse un email au colonel Bio Farina, pour renouveler son refus de fouiller dans les archives de l'Elysée.

Le lundi 15/04/2013, à 17 heures, Bernard Muenkel est convoqué chez Sylvie Hubac. Il précise, « le 15 (avril), je me présente dans son bureau, je suis seul face à elle et à M. Zabulón. Ils m’adressent une quantité de reproches, mais ne me parlent à aucun moment de mon refus de fouiller. Mme Hubac dira, en revanche :

« Heureusement que M. Bio-Farina a remis le disque dur aux Archives nationales. » Là, je comprends qu’on change la vérité. Elle me dit : « Vous vous rendez compte dans quelle situation vous mettez le président de la République, surtout dans le contexte politique actuel ? » Je rétorque que ce n’est pas lui qui a remis le disque dur, mais bien moi. Ce qui me dérange, à ce moment-là, c’est que je sais que M. Bio Farina a menti.  »

protection des données privées, violation du secret de la correspondance par le cabinet noir de l'Elysée

documents, mots clefs a rchercher sur ordre du cabinet noir de François Hollande en violation l'article 226-20 du code procédure pénal

 

Bernard Muenkel apprend qu'on lui retire son service (vidéo 1,28mn). « Hubac et Zabulon me signifient clairement que je ne suis plus le patron mais que je suis toujours à l’Élysée. En fin de réunion, Mme Hubac me demande d’être professionnel, de devenir « adjoint de moi-même » et de ne plus m’occuper que de la partie opérationnelle de mes tâches. » Il sera remplacé par Arnaud Mazier vient des douanes, et prendra ses fonctions de directeur des systèmes d’information le 13 mai. Le 15 mai Arnaud Mazier qui a hérité de la patate chaude se rend dans le bureau de Bernard Muenkel avec une feuille entre les mains et lui explique : « Il me dit : « Je viens de voir Bio-Farina » et me montre une seconde liste (voir document ci-dessous). Elle concerne des documents datés entre le 16 mai 2007 et le 2 mars 2009. Sortie papier uniquement. J’explique une énième fois qu’ils ne trouveront rien, que l’on n’a plus rien, que l’on a tout reconstruit...  »

 

Bernard Muenkel video 1,21mn) explique aux journalistes, « Cette fois, le pouvoir s’intéresse à autre chose : la fusion des Caisses d’épargne et des Banques populaires, qui a vu l’ex-secrétaire général adjoint de l’Élysée sous Sarközy, François Pérol, prendre la présidence du directoire de la nouvelle entité. Les mots-clés, là encore, sont pour le moins éloquents : Caisses d’épargne, Banque populaire, rapprochement, fusion, ainsi que les noms suivants : François Pérol, Claude Guéant (1,21mn), Xavier Musca (directeur du Trésor jusqu’en 2009, avant de remplacer Pérol à l’Élysée), Jean-François Copé, Bernard Comolet (président du directoire de la Caisse nationale des caisses d’épargne entre octobre 2008 et février 2009)... » Quand Bernard Muenkel souhaite obtenir la commission rogatoire de la justice sur cette affaire, sa hiérarchie lui répond que « l’affaire Pérol est une affaire très ancienne et qu’il n’y a pas eu de demande récemment. »

 

L’Élysée aurait aussi demandé de rechercher dans les disques et les serveurs du Palais de l'Elysée des documents en rapport avec les avocats Gilles August, Jean-Pierre Martel, François Sureau, Maurice Lantourne, Antoine Gosset-Grainville. Visiblement l'Elysée ignore toutes les règles éthiques, car il est formellement interdit de mettre sur écoute les avocats sans l'accord du bâtonnier. Le code de procédure pénale interdit d’intercepter ou de rechercher des correspondances ou des courriels entre un avocat et son client (code de procédure pénal article 226). Les plaignants pourraient invoquer une atteinte aux droits de la défense, voire en faire un cas de vice de procédure.

 

Bernard Muenkel écrit le 17 mai 2013 à Sylvie Hubac, directrice du cabinet de François Hollande.

17/05/2013, Bernard Muenkel écrit à Sylvie Hubac, directrice du cabinet de François Hollande à l'Elyqée en 2013

 

Bernard Muenkel explique qu'il a été arrêté deux mois par son médecin pour « stress professionnel (...) Au début, j’avais proposé une transaction de trois mois plus mes congés pour partir et trouver un autre travail. Ils ont laissé traîner les choses et n’ont pas voulu me licencier parce que l’affaire était trop proche de la punition. Ils m’ont alors donné un petit bureau et une fausse mission : répertorier l’ensemble des prises réseau dans tous les bureaux de la présidence et faire des propositions de travaux...  » La dernière semaine de juin ou octobre 2013 avant la sortie d'un article de « Valeurs Actuelles », il a décidé de se rendre à son ancien bureau. Bernard Muenkel a été licencié en décembre 2013 par l'Elysée, et il a lancé deux procédures contre le Palais de l'Elysée qui est devenu le PALAIS DU NON DROIT :

- une première pour licenciement pour motif disciplinaire,

- une deuxième pour mise au placard.

 

Il a été débouté en 2015, et il a fait appel. Le 05/09/2016, son affaire passait devant la cour d'appel du tribunal administratif de Paris. Bernard Muenkel a déclaré qu'il irait jusque devant le Conseil d'Etat. Comme tout le monde pouvait s'y attendre, « le rapporteur public Patrick Martin-Genier a encensé le "professionnalisme" de l'Élysée, "son sérieux et sa moralité que l'on ne saurait mettre en doute. » Toutes les ordre illicites ordonnés par la hiérarchie de Bernard Muenkel ont été ignorés par cette justice dite indépendante de ce gouvernement dit irréprochable. Maître William Azan avait déclaré qu'il était déterminé à aller jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme pour faire reconnaître le licenciement abusif et le non-respect des droits de son client. Il ne serait pas étonnant d'apprendre que lui aussi se soit retrouvé sur écoute. Moi-même en 1997, j'avais aussi saisi la CEDH pour la violation des articles 6 et 8 contre un très puissant groupe, et expédié fin avril 1998 en prime un courrier au 577 députés, tellement ce groupe des télécoms se croyaient au-dessus des lois. Ce groupe sera au final condamné pour harcèlement.

 

Cela sent le roussi, il est temps de se mettre à couvert. Le 31/05/2015, Sylvie Hubac adresse une note à Arnaud Mazier qui remplace désormais Bernard Muenkel, pour lui demander de mettre le fichier des loges en conformité avec les règles de la CNIL.

Sylvie Hubac, directrice de cabinet du président de la république de François Hollande se met à couvert note email du 31 mai 2013

 

« Valeurs actuelles » avait tenté de joindre en juin 2013 plusieurs fois Sylvie Hubac, directrice de cabinet de François Hollande, et Christian Gravel, conseiller pour les relations avec la presse de la présidence de la République. Personne n'a souhaité répondre aux questions. Il a juste été précisé que « l’Élysée a été saisi le 25/03/2013 d’une réquisition judiciaire dans le cadre de l’affaire de l’arbitrage Tapie, puis le 02/05/2013 d’une autre réquisition dans le cadre de l’affaire BPCE, et enfin le 23/04/2013 d’une demande du Conseil constitutionnel concernant les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. A chaque fois les services de la présidence de la République ont répondu à la justice dans le strict respect des règles de droit. »

 

Le 10/01/2014, Brice Hortefeux avait déclaré : « Est-ce un hasard lorsque la Garde des Sceaux réunit le 31 janvier l’ensemble des procureurs éberlués, qui s’entendent demander de faire remonter dans l’instant tous les dossiers sensibles à elle-même et à son cabinet ? (…) Est-ce un hasard lorsque le directeur et directeur adjoint du cabinet convoquent M. François Falletti, procureur général de Paris, pour lui intimer l'ordre de quitter ses fonctions afin qu'il soit remplacé par quelqu'un de la sensibilité du ministre, comprenez la sensibilité socialiste ? Est-ce un hasard, à 15 jours d'un scrutin qui s'annonce très lourd, très difficile pour la majorité, que l'on envoie autant de boules puantes toutes exclusivement dans la même direction ? (...) Est-ce un hasard ? Je ne le crois pas ». Le livre « Elysée Off » d'Aziz Zemouri (vidéo 1,28mn) retrace aussi cette affaire, mais pour quelques journaleux en cette veille d'élection, c'est une théorie du complot (sic), les cabinets noirs n'existent pas (re-sic). Le sénateur Charon confirme que les affaires remontent systématiquement à l'Elysée (vidéo 35s), quelque soi la couleur politique du gouvernement.

 

5°) En conclusion

Conclusion sur le gouvernement socialiste irréprochable, si vous respectez la loi à la lettre vous serez virés, en revanche si vous violez la loi, vous serez promus. Comme au temps du Président Sarkozy, toutes les semaines une affaire sort contre l'entourage de François Fillon, mais silence total sur l'affaire Emmanuel Macron/Alstom dont j'ai parlé sur Agoravox. Il n'y a que le député Nicolas Dupont Aignan qui en parle comme lors du débat du 4 avril. Toutes les affaires socialistes sont étouffées par cette presse. Didier Geoffroy déclarait dans un reportage « Nicolas Sarkozy pense qu’il y a un cabinet noir à l’Elysée et je pense comme lui. (...) Car ça correspond à une logique qui va bien à François Hollande. » Le pouvoir socialiste a violé toutes les règles. Cela représente un avantage, car les anciens dirigeants socialistes ne pourront pas attaquer le prochain gouvernement qui utiliserait les même procédures, sans se retrouver leur tour avec un retour boomerang. Le plus grave avec ce cabinet noir du Président François Hollande, c'est qu'ils ont été jusqu'à :

- provoquer un scandale international dans le but de discréditer les membres de l'opposition, en attaquant Christine Lagarde, Présidente du FMI.

- ridiculiser la France au niveau international,

- discréditer la France au niveau international,

- faire de la France la risée de tous les pays étrangers.

 

Si la presse rappelait toutes les décisions qui ont été prises par le gouvernement socialiste, le PS serait mort, et disqualifié d'office pour cette élection et toutes les suivantes. Quant à Bernard Muenkel, j'espère pour lui qu'il a retrouvé un emploi au vu de ses compétences. Pour le président François Hollande, il a déjà été sansctionné.

 

 

Sources.

- Valeurs Actuelles 3997, 04/07/2013, « La chasse à l’homme »

- Valeurs Actuelles 4014, 31/10/2013, « Révélations sur le cabinet noir de l'Elysée »

- Valeurs Actuelles, 10/03/2014, « Nicolas Sarkozy sur écoute, pour Hortefeux, les coïncidences n’existent pas »

- 20 minutes, 23/10/2015, « Taupe, cabinet noir, paparazzi… Au cœur de la guerre secrète Hollande Sarkozy ».

- Canal +, 10/2015, documentaire « Hollande-Sarkozy, la guerre secrète » - Enquête de Jules Giraudat et Eric Mandonnet, produite par l’agence Premières Lignes.

- Mensonges, manipulations, complots : enquête sur le cabinet noir de l'Élysée – 19/11/2014 L'affaire récente Fillon-Jouyet semble trahir les manœuvres de l’Élysée contre l'opposition.

- Cabinet Noir ? Le démenti bidon d'une coauteur du livre sur Hollande (LCI, 24/03/17, 16h24)

- NSA - Espionnage : l'Élysée sur écoute

- 05/09/2016 Bernard Barbier, ex chef DGSE : « la NSA a piraté l'Elysée en 2012 »

-26/10/2015, Canal+ documentaire des journalistes Jules Giraudat et Eric Mandonne

- Livre mars 2017, « Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat  », d'Olivia Recasens, Didier Hassoux et Christophe Labbé, Robert Laffont.

- Livre « Elysée Off » d'Aziz Zemouri (vidéo 1,28mn)

- Site sur l'espionnage, Marc Filterman, http://filterman.comlu.com/08.htm


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 5 avril 10:14

    Bonjour Marc,


    Du lourd, sérieux et référencé, prévoir une bonne heure de lecture... 

    C’est sûr que le monde des bisounours et celui de la politique et des services dits secrets, car ils ne le sont pas pour tout le monde, sont assez éloignés... 

    Encore que, l’anecdote de F.Mitterrand espionnant Carole Bouquet par ’’amour’’, nous montre que la niaiserie n’est pas réservée au peuple. Il y a simple décalage, dû aux moyens considérables dont disposent les présidents des démocraties occidentales. Mais on dirait que les zélites s’amusent comme des petits fous avec leur jouets ; parquet national financier par ex, qui ne sert aujourd’hui qu’à dézinguer les concurrents du poulain bizarre choisi pour la succession, la prolongation de la pensée et des actes hautement méritoires de l’actuel président, politiquement hors circuit pour cause de popularité absente.


     smiley

    • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 15:13

      @Piere CHALORY - Salut Chalory
      C’est sûr que si en plus on veut voir les liens et vidéos, il faut passer du temps dessus. Pour comprendre ce type dossier, il est impossible de faire un article court, car c’est pas crédible. J’entendais ce matin Barbier qui disait que le CN n’existe pas, en voilà un qui discrédite la presse. Il n’a pas lu le livre « Elysée Off ». C’est encore plus drôle quand on voit les journalistes du Canard, qui viennent dire maintenant qu’il y a pas de CN, alors qu’ils donnent des indices dans leur livre.

      Quand on voit certains candidats, c’est de la caricature, comme Poutou qui veut désarmer la police et supprimer certaines unités spécialisés, un très bon moyen pour faire monter le FN. Quant à hamon, il expliquait lundi soir qu’il ne faut pas mettre les délinquants ne prison, donc le mec qui a violé une gamine ou tiré à l’AK, il faut le laisser cavaler, quand on entend çà... Finalement celui qui monte c’est Mélanchon car il connait ses dossiers, comme Asselineau qui a sorti quelques vérités cinglantes. Il n’y a que Dupont Aignan qui a parlé du dossier Alstom, un des plus GROS SCANDALE que cette presse étouffe, silence de la presse c’est lamentable.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 5 avril 15:48

      @Marc Filterman


      ’’Barbier qui disait que le CN n’existe pas,’’

      Barbier est le proto-type de ce qu’il y de plus détestable parmi la profession dite journalistique, pourtant très riche en spécimens de menteurs professionnels de toute sorte, désinformateurs, propagandistes, bref collabos systématiques qui sont là uniquement pour justifier le bien fondé de tout ce que fait le pouvoir du moment.

      Imaginons que MLP gagne les élections, dès le lendemain il serait le plus ardent, le plus acharné défenseur du FN, qu’il conspue depuis qu’il a appris à lire, écrire et parler.

      Je l’ai d’ailleurs mis en scène dans un ’conte’ que je proposerai ici bientôt.

      Salut


    • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 16:02

      @Piere CHALORY
      Imaginons que MLP gagne les élections, dès le lendemain....
      la guerre civile serait immédiatement déclanchée par la gauche et les médias attiserait les flamme. On comprend mieux pourquoi Valls n’a jamais dissou un seul cospuscule de gauche et des anti-FA, car ça peut toujours servir si la bonne coulleur politique n’est pas élue. Ou en est en démocratie et on respecte le vote du peuple, où la minorité veut imposer sa loi, et là on est en dictature.
      Je me rapelle d’une vieille élection régionale, où un conseiller de droite avait approché le FN, il a eu droit à l’époque à des menaces de mort, y compris contre ses enfants. J’ai une vieille vidéo de 3h d’invectives et de menaces physiques contre cet élu et la droite lors d’une assemblée. Comme quoi les donneurs de leçons sont encore pire que les autres.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 5 avril 17:33

      @Marc Filterman


      il est certain que le fn leur fait si peur qu’ils seraient prêts à tout pour garder le pouvoir, mais si une majorité bien réelle votait MLP, et non imaginaire ou bidonnée telle celle annoncée pour l’ectoplasme post-élyzéen (avec un z ça fait plus Zorro), qu’à part quelque manifs antifas et éventuellement des soulèvements de banlieue opportuns, j’imagine mal une guerre civile déclenchée aussi facilement, les margoulins ralliés à macron rallierait bientôt, ou essaieraient de le faire, le nouveau pouvoir.

      Si on compare avec l’élection de Trump, là aussi on nous annonçait une catastrophe planétaire, les USA étaient foutus tout ça, résultat, il y a bien eu quelques manifestations spontanées anti-Trump à NYC, des critiques permanentes de l’intelligentsia désavouée, des comiques style Ruquier pour appeler à l’assassinat de Trump, mais en tout cas aujourd’hui, le dollar, guide des peuples européens, n’a jamais été aussi fort, à quasi égalité avec l’euro, alors wait & see.

    • PiXels PiXels 5 avril 19:51

      @Piere CHALORY
      .

      « Barbier est le proto-type de ce qu’il y de plus détestable parmi la profession dite journalistique, pourtant très riche en spécimens de menteurs professionnels de toute sorte,... »

      Je ne sais pas vous mais moi j’en suis au point que quand je pense à untel je me dis « ouais, celui-là, c’est le pire ! »
      Et puis je réfléchis et y’en a immédiatement un autre qui me vient à l’esprit.
       du coup ... lequel des deux ?
      Et puis un troisième... un quatrième....etc.
      Finalement, je pense qu’ils sont TRÈS nombreux à pouvoir postuler au titre
      Ils ont simplement leur(s) « spécialité(s) !

      Elkabach, Cohen, Salamé, Apathie, Lapix, Duhamel, Pujadas, Joffrin, Demorand, Calvi, July ... (bon, chacun peut compléter la liste)
      Les »petits« (nouveaux) rivalisant d’inventivité larbiniste pour tenter d’atteindre la »glorieuse notoriété" de leurs maîtres à penser !

    • Pere Plexe Pere Plexe 5 avril 20:02

      @Piere CHALORY
      comme d’hab le Marco ,spécialiste auto proclamé des ondes, des barbouzeries des chemtrails et des petits hommes verts à une logique...très personnelle. 

      étayer la réalité d’un cabiné noir à l’Élysée en parlant de la NSA ou du canada n’est pas franchement convainquant. Même par un auteur qui serait une sorte de mondain de tous les services secrets planétaires !
      Mais vient l’argument massue.
      Ce cabinet existe : des journalistes le disent. 
      Dommage que l’auteur ne reconnaisse aucune valeur aux déclarations des journalistes «  haïs comme les politiques et les experts, parce qu’ils passent leur temps à mentir aux français ».
      Sur ce point et pour une fois il à raison.

    • Piere CHALORY Piere CHALORY 5 avril 20:24

      @PiXels


      ’’Les »petits« (nouveaux) rivalisant d’inventivité larbiniste pour tenter d’atteindre la »glorieuse notoriété" de leurs maîtres à penser !’’

      C’est exactement ça, les places sont chères et la qualification requise finalement pas si élitiste, il suffit de posséder une âme de cireur de chaussure, de vendu, de serviteur, de troll, de petit ou de gros malin, et à force de travail, de patience, de ruse et de fourberies ; le salaire dodu du Jité conteur à 20 heures, rêve inaccessible du chouchou dérisoire motivera l’humiliation, peut être même la jouissance sado-masochiste de l’ahuri qui prend les gens pour des cons.

       smiley

    • PiXels PiXels 5 avril 21:01

      @Piere CHALORY
      .

      Ce qui est fabuleus, c’est qu’on en est arrivé là (prévoir un ou deux efferalgan 500.. ou trois)


      Le « complet » ici :

    • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 23:25

      @Piere CHALORY
      Ils ont surtout une trouille qu’un autre parti arrive au pouvoir, parce qu’il découvrirait tous les scandales dissimulés sous chaque paillasson, ou tapi, sans parler des com sur les ventes d’armes. Guerre civile : Rappelez vous les émeutes de 2005, qui était derrière ?
      En 68 la CIA était derrière le cirque, De Gaulle leur a fait savoir qu’il était au courant que c’était eux.
      Là pour Trump c’est trop tôt, faut attendre de voir comment cela va évoluer.
      En plus les USA sont dans la merde, car leur dette est détenue par la chine.
      <style Ruquier pour appeler à l’assassinat
      Il y a d’ailleurs une plainte qui a été déposée au CSA


    • Marc Filterman Marc Filterman 6 avril 00:01

      @Piere CHALORY
      Tiens ça y est, j’ai mon pote détracteur Pere plexe, agent grand protecteur des délinquants en tout genre, des hauts fonctionnaires, des membres du CAC40 et de leurs officines, qui vient de débarquer aussi sur ma page. Avec des gens comme çà, c’est sûr que la France va se redresser, la même fausseté que ces politiciens qui nous mentent en permanence, et qui veulent censurer les vérités qui dérangent. En plus pour dénigrer un ex-mil, c’est qu’il se sent protégé pépère de par ses fonctions, ou alors son cas relève de la psychiatrie. En général, à moins d’avoir du monde derrière, on évite de s’attaquer aux personnes de certains milieux qu’on ne connait pas. Il va d’ailleurs falloir que je refasse un autre article sur cette merde d’espion linky, histoire de faire enrager mes détracteurs et certains membres du CAC, et il faudra que je donne le nom de leur officine pour certains, pour leurs méthodes, j’en ai déjà parlé.


    • izarn izarn 6 avril 00:24

      @Marc Filterman
      Surtout avec les écoutes d’Obama sur le candidat Trump....Les cabinets noirs n’existent pas seulement à l’Elysée....


    • Marc Filterman Marc Filterman 6 avril 13:33

      @izarn - Bonjour
      les écoutes d’Obama sur le candidat Trump....Les cabinets noirs...
      ... oui ces cabinets existent parrtout. Pour les écoutes, il les font faire par le service d’un pays ami, comme le GCHQ, comme pour les assassinats, voir la petite vidéo ici


    • Marc Filterman Marc Filterman 6 avril 13:41

      @Piere CHALORY - Salut
      Une ancienne intervention radio de la décennie mobile, un invité demande :
      — est-ce qu’il reste des places, pour faire député
      réponse de l’animateur
      — ah non pour faire escroc, il y a plus de place.
      rire évidemment dans le studio
      Il n’y a que 577 sièges et Macron il a au moins 12.000 candidats, s’il remporte l’élection, se sera plus que chaud dans son parti, cela fera comme au ps.


    • dobertou 6 avril 22:13

      @Marc Filterman
      Bonsoir Marc
      Comme d’habitude, c’est vraiment des dossiers d’investigation que vous faites, c’est long à lire, mais c’est très argumenté, rien à redire, sauf pour les complices du système. Mais visiblement vous avez chassé les trolls, mais je voies qu’il reste un rescapé.


    • dobertou 6 avril 22:18

      @Pere Plexe
      Oui mais au moins ce que dit l’auteur tient la route, ça change des journaleux à deux balles et des trolls à la solde des socialos. Visiblement vous suivez pas les infos, parce que tous les jours on a des journaleux bidons qui disent que les cabinets noirs n’existent pas, et qui nous prennent pour des dindons.


    • dobertou 6 avril 22:21

      @PiXels
      Je pense que se serait plus facile de citer les noms des journalistes qui sont encore fiables, mais quand je réfléchis, je n’est aucun nom qui me vient à l’esprit. Peut-être que quelqu’un a une idée ?


    • dobertou 6 avril 22:26

      @izarn
      Tout le monde écoute tout le monde, il faut dire qu’il y a du matos disponible à tous les prix. Quant aux hackers, ou informaticiens, ils se fabriquent leur propres matos et logiciels.


    • dobertou 6 avril 22:40

      @Piere CHALORY
      Il faut dire que la place est bonne, nouris, logé, blanchi, et t’as le droit à plein de cadeaux, et puis c’est pareil pour les journalistes. J’espère que Macron perdra, rien que pour cette presse s’étrangle, et j’espère même qu’on leur confisquera à tous leurs subventions, y a marre qu’ils vivent sur notre dos.


    • dobertou 6 avril 22:54

      @Piere CHALORY
      Non non, le PNF il ne marche pas pour tout le monde, il ne marche que quand ce sont des élus de droite qui sont mis en cause. La preuve, pour Macron il n’y avait rien a trouvé, par contre le FN ils ont la palme des enquêtes. Quand est-ce que la justice fera des enquête très très poussée sur tout les élus socialos ? :->
       


    • Marc Filterman Marc Filterman 7 avril 19:46

      @dobertou - Bonsoir
      je vois que vous avez le sens de la répartie, j’aime bien l’expression « ils nous prennent pour des dindons », parce qu’en plus c’est la vérité. Pour les tolls, ils finissent par mordre la poussière par eux-même, et en plus ils s’autodiscréditent, comme une majorité de journalistes.


    • rogal 5 avril 13:56

      Voilà de l’information ! Beau travail.
       
      « Le monde politique et le monde de la presse avec en tête de proue les chaînes dites d’informations se sont transformées en une vaste fausse à purin nauséabonde »
      Hé oui, tel est le régime ploutocratique auquel ce qui nous reste de démocratie sert de paravent.


      • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 14:54

        @rogal
        MERCI - les cabinets noirs n’existent pas ! Qui disait ça ce matin à 7h sur BFM ? Christophe Barbier, quand on entend çà sortir de la bouche d’un pro paraît-il, on change chaine. Eh oui, la presse désinforme. C’est comme l’affaire qui vient d’éclater au Canada, on ne l’entendra pas dans les JT pour cause de campagne.


      • Le Panda Le Panda 5 avril 20:22

        @Marc Filterman
        Bonsoir,

        Barbier fait un édito sur 10 qui tient la route. Mis il est payé pour cela, il suffirait de poser ou d’exposer le contexte du Canada, vous verrez le peu de réponse instantanées  smiley  smiley

        Les cabinets noirs une réalité qui existent depuis bien des lustres comme les emplois fictifs en diverses affaires d’Etat, mais ils prennent un malin plaisir à nous prendre pour des débiles. Merci d’être venu poster sur mon article, mais les qualités des échanges se font de plus en plus rares.

        Il faut lire sa radio et écouter son journal c’est ce que je pense dans ce monde ou nous sommes trop peu nombreux à établir du journalisme d’investigation et donner une réalité tel votre article que je pulse de 5 étoiles.

        Cordialement  smiley  smiley Je constate que certains extrêmes sont passés chez moi et ont fait chuter mon papier, mais je ne tiens compte que de la valeur des échanges  smiley  smiley


      • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 22:44

        @Le Panda
        Barbier fait un édito sur 10 qui tient la route.
        Eh bien dans ce cas, il ne devrait toucher qu’un dixième de son salaire, et se serait assez bien payé..

        certains extrêmes sont passés chez moi et ont fait chuter mon papier,
        Ah ça je connais, j’ai mon pote détracteur Pere plexe, agent grand protecteur des délinquants en tout genre des membres du CAC40 et de leurs officines, qui vient de débarquer aussi sur ma page pour « fait chuter mon papier » (sic). Avec des gens comme çà, c’est sûr que la France va se porter de mieux en mieux, la même fausseté que ces politiciens qui nous mentent en permanence, et qui veulent censurer les vérités qui dérangent.


      • Le Panda Le Panda 5 avril 22:46

        @Marc Filterman
        EN complément j’ai twittez votre article effectivement il le mérite.

        Cordialement

        Le Panda 


      • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 22:57

        @Le Panda
        Merci Panda, désolé de pas faire de même pour vous, mais je ne suis pas sur les Réseau, vous devinez pourquoi. Même mon carnet n’est pas sur le PC.


      • Le Panda Le Panda 5 avril 23:06

        @Marc Filterman
        Il ne faut pas me remercier je l’ai envoyé sur 6 sites y compris le mien. Ne soyez pas désolé, c’est le type d’article qui devrait aller bien plus loin, nous en reparlerons ici ou sur nos articles. Nous poursuivons à priori le même chemin, continuez. En ce qui me concerne je joue carte sur table.

        Cdt


      • egos 5 avril 21:23

        Pas très futé le Fillon, vieux routier de la politique et ex premier ministre.

        Se retrouver piégé, à la soixantaine, par une série de révélations portant sur ses écarts de conduite et de manquement à l’éthique,
        notamment sur des faits datant de quelques années ou décennies , pour lesquels il serait peu crédible d’incriminer le cabinet noir du Moriarti de l’Elysée.
        Gagne petit et léger,trèe léger Filon n’a définitivement pas la carrure pour endosser le costard présidentiel.
        Merci à l’auteur pour cette démonstration.

        • Marc Filterman Marc Filterman 5 avril 22:53

          @egos - Merci
          Et en plus il n’y a pas que lui ou Bruno Le Roux, il y en a encore une centaine comme eux. D’autres ot été plus malins ou malignes, ils ont fait embaucher un membre de leur famille par un ami député ou sénateur, c’est moins voyants. Ce qui est marrant c’est que toutes ces affaires sortent au moment de la campagne électorale. En février un député PS a été condamné pour détournement, pas de bruit dans les JT, l’info a été révéle par le Canard.
          Les cabinets noirs existent depuis Richelieu.


        • izarn izarn 6 avril 00:36

          @egos
          Comme dirait Juppé « 90% d’entre nous sont honnètes »
           smiley
          Et toi tu es trés futé pour avoir voté toute ta vie pour ces types la ?
          Surtout dans le genre : « Tout sauf Sarkosy » ou « Tout sauf Le Pen » !
          Il faut soudain révéler au peuple éhabt smiley smiley les mini turpitudes de Fillon ?
          Ciel qui l’eut cru ? Juste deux mois avant le vote ? Coincidence statistique calculable : 0,01%
          Je vous souhaites joyeuse continuation pour les mois à venir !
           smiley


        • egos 6 avril 18:24

          @izarn


          Venant de Juppé, témoin de moralité de la classe politique, l’observation vaut son pesant de penuts ou d’absence selon le point de vue de l’observateur.

          Fillon (encore une quinzaine à endurer sa bobine) Macron, Mélenchon , Hamon curieuse rime pour une élection ?

          Question : quelle est la probabilité qu’un membre de votre entourage vous offre des vêtements à 2000 ou 6000 € pièce, des montres à 12/15000 ?

          quand à ce que vos soyez à même (rien de personnel) de rémunérer votre épouse 1 fillon d’€
          la réponse donnerait une vision de l’infiniment petit,

          aussi petit que le poids du vote d’un électeur.


        • egos 6 avril 18:31

          @Marc Filterman


          C’est la loi du genre, en politique, business, criminalité et des relations amoureuses * ou il n’existe pas vraiment de place pour les naïfs.

          la règle des 3 B

          Blackmail
          Blaklist
          Blackout
          Trois situations auxquelles il convient impérativement de ne pas s’exposer.

        • Marc Filterman Marc Filterman 6 avril 18:45

          @egos
          Peu le savent, mais beaucoup de services kiosques étaient écoutés par le passé par des services français et étrangers, motif, outil de chantage si tel ou tel avait des maitresse, raison de la naissance de la loi sur la vie privée quand les politiques ont commencé à être touches par les paparazzi. maintenant c’est toutes les sociétés qui proposent des mises en relation, qui se font pirater leur fichier, par des prétendus hackers, mais c’est aussi le cas.


        • egos 6 avril 21:54

          @Marc Filterman


          La plupart d’entre nous ignorent la quantité d’infos stockées à notre sujet,
          de la plus anodine aux plus intimes.
          Big brother et FSI, NSA ont donné naissance à une progéniture aussi abondante que florissante.
          Dans la plupart des cas cela n’a d’autre incidence que ’alimenter les data-bases mkg ou les fichiers gouvernementaux (et pas nécessairement ceux dé notre Etat).
          Pour le reste l’article décrit bien le contexte, si l’on considère le développement des capacités de stockage et traitement de l’info, le croisement des fichiers, celui des ressources disponibles (moyens financiers, matériels et technologies, algorithmes) nos chers politiques et dirigeants doivent se préparer à être particulièrement choyés.
          Au sujet des hackers et lanceurs d’alerte, Assange, Snowden, Manning, disons qu’il apportent leur contribution au bazar ambiant.

        • dobertou 6 avril 22:48

          @egos
          En plus on est enregistré en France dans plusieurs milliers de fichiers. Même quand on va faire ses courses, on est fliqué. Nos élus ils sont tellement bêtes, ils ne se rendent même pas compte que nous pourons savoir s’ils ont des maîtresses. En plus nos données sont stockés sur des serveurs américains, ou traités par des logiciels américains, ce qui fait que les services américains peuvent y accéder. Mais en France nos élus n’ont pas compris !


        • Le Panda Le Panda 6 avril 13:08

          @l’auteur

          Bonjour,

          à la volée pour alimenter en plus :

          L’Elysée reçoit des menaces de mort

          Est-ce que François Hollande a déclenché l’affaire sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon ? « Oui, bien sûr », a réaffirmé François Fillon ce matin. Après cette affirmation, Le Parisien a contacté l’entourage du président, qui a de nouveau démenti. Le palais présidentiel a par ailleurs ajouté que "des collaborateurs de l’Elysée ont reçu des lettres anonymes de menaces de mort", après les accusations sur l’existence supposée d’un cabinet noir.


          • Marc Filterman Marc Filterman 6 avril 13:28

            @Le Panda - Salut Panda
            De toute façon les cabinets noirs existent partout, même aux USA Trump a été écouté par Obama par le biais du GCHQ, sujet évoqué par Izarn à qui je vais répondre.
            Quand un pays veut se débarrasser d’un de ces citoyens, il le fait assassiner par les services d’un pays ami, tu me rends service, à charge de revanche.
            En France cette presse et des politiques nous prennent vraiment pour des cons, et c’est très chaud pour les médias qui se font dézinguer sur tous les forums.
            Là il y a encore une affaire, mais contre Wauquiez, suite à la dénonciation d’un PS, mais là on lui reproche d’avoir fait avec son voyage en chine, la même chose qui à été fait par un certain Macron à Las Vegas, qui lançais sa campagne. Un américain avait en plus dit si j’étais français, je voterais pour vous. Macron l’enquête a été bouclé, j’ai profité mais je suis pas coupable, mais là pour W... Y en a marre, si un autre parti utilisait utilisait tous les méthodes qui ont été utilisée par le PS, il est fort probable que tout le PS serait décapité, et une bonne partie condamnné et certains en prison, ah non, je me goure, c’est vrai que les prisons sont déjà pleines.


          • dobertou 6 avril 22:07

            @Le Panda
            C’est la preuve que ce monde politique est un monde de voyous et de criminels, qui se remplissent tous les poches grace aux français.


          • dobertou 6 avril 22:35

            @Le Panda
            On se doute que le cabinet de l’Elysée ne peut que démentir, il ne peut faire autrement. Nous ne verrons jamais un président ou un politique venir dire la vérité aux français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès